Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
j'aimerai voir les gens d'un meilleur... yeux
6
5 novembre 2016 05:25
As-salâm 'alâykoum,

Confessions intimes ptdr

بِسْم الله

J'ai toujours eu l'impression d'être insociable, misanthrope,whistling smiley et aujourd'hui cette impression s'accroît. C'est pourquoi j'aimerai avoir un avis extérieur, vos avis.

Je vais essayer d'être concis :
Depuis ma tendre enfance, (ya 7ssra 3la dik lyam zina) j'ai jamais vraiment eu d'"amis" sur qui compter, du moins une amitié qui durait, franche, sincère, etc. Rien de tout ça, juste des s'hab*(1) avec qui je m'entendais bien... Il y a toujours eu une sorte de rivalité entre moi et mes s'hab, des relations ambigües, complexes... Généralement, on finissait par se disputer et ne plus nous parler.
J'ai trop! de fierté - rancunier!

En fait, c'est difficile à expliquer mais j'ai réellement du mal avec les gens, je ressens toujours une gêne, j'arrive pas à être moi-même, c'est comme un scaphandrier qui bloque mes gestes naturels. Par ailleurs, j'ai peur du jugement, des regards hostiles, et j'ai toujours eu un mal pas possible à m'intégrer.
Par conséquent, j'aime à me retrouver seul, mais ce n'est pas quelque chose qui doit être constant, car je conçois que j'ai besoin des autres pour vivre, comme tout humain...
-personne ne s'enterre tout seul-

J'ai toujours été déçu par les autres et j'en deviens aigri.
Par exemple, lorsque je suis convié à un repas avec des gens que je connais peu ou pas, j'écoute leurs conversations et je me dis "pf! mais c'est inintéressant!", tous ces gens qui parlent de leur boulot, de leur petite voiture, de leur progéniture, vraiment ça me déprime, ce monde d'adultes (moi même je suis un adulte...).
Alors je me mets à les mépriser, eux et leur conversation que je trouve totalement inintéressante (mais avec du recul, je me dis que pas tant que ça), qui plus est, leurs gestes me dégoûtent, vraiment. Et cependant je sais que je suis exactement comme toutes ces personnes.

Alors vous penserez peut-être que je me crois supérieur à eux, que je suis hautain, franchement ce n'est pas du tout le cas, je suis quelqu'un d'effacé, je ne m'affiche jamais, je suis faible aussi, je dis parfois (souvent) des choses inintéressantes également...
Pourtant j'aime certaines personnes, j'ai quand même un tant soit peu d'amis (les vrais), j'ai du mal avec le relationnel.
C'est ce mépris ponctuel qui commence à me gêner, car parfois ça n'arrive pas tout ça, quand je suis de bonne humeur, je suis enjoué avec tout le monde...
Je suis super lunatique(?) donc ça n'aide pas... Mais j'aimerai voir les gens d'un meilleur oeil plus souvent, je m'en veux de penser ainsi, voir le mal partout, d'avoir du dédain irrépressible...

1) S'hab/sحab : amis.

Al Gharib! So Chleuh! Grinning smiley
Z
5 novembre 2016 08:39
Wa alikom salam .

Je vois ce que tu veux dire ...
Je peux etre comme ça des fois .
J etais beaucoup comme ça avant akhi .
J ai rencontré des fréres, pas juste des amis des connaissances etc . Mais des fréres en Dieu qui m aide a cheminer . Des gens avec qui j ai des sujets de conversation commun Grinning smiley .
Et jai remarqué que leur bonne compagnie, tous les moments en Dieu passé avec eux me rende plus ouvert aux autres, plus souriant et surtt grace à Dieu plus patient .

Que Dieu t acorde la paix dans le coeur mon frere .
Citation
655334556778876543 a écrit:
As-salâm 'alâykoum,

Confessions intimes ptdr

بِسْم الله

J'ai toujours eu l'impression d'être insociable, misanthrope,whistling smiley et aujourd'hui cette impression s'accroît. C'est pourquoi j'aimerai avoir un avis extérieur, vos avis.

Je vais essayer d'être concis :
Depuis ma tendre enfance, (ya 7ssra 3la dik lyam zina) j'ai jamais vraiment eu d'"amis" sur qui compter, du moins une amitié qui durait, franche, sincère, etc. Rien de tout ça, juste des s'hab*(1) avec qui je m'entendais bien... Il y a toujours eu une sorte de rivalité entre moi et mes s'hab, des relations ambigües, complexes... Généralement, on finissait par se disputer et ne plus nous parler.
J'ai trop! de fierté - rancunier!

En fait, c'est difficile à expliquer mais j'ai réellement du mal avec les gens, je ressens toujours une gêne, j'arrive pas à être moi-même, c'est comme un scaphandrier qui bloque mes gestes naturels. Par ailleurs, j'ai peur du jugement, des regards hostiles, et j'ai toujours eu un mal pas possible à m'intégrer.
Par conséquent, j'aime à me retrouver seul, mais ce n'est pas quelque chose qui doit être constant, car je conçois que j'ai besoin des autres pour vivre, comme tout humain...
-personne ne s'enterre tout seul-

J'ai toujours été déçu par les autres et j'en deviens aigri.
Par exemple, lorsque je suis convié à un repas avec des gens que je connais peu ou pas, j'écoute leurs conversations et je me dis "pf! mais c'est inintéressant!", tous ces gens qui parlent de leur boulot, de leur petite voiture, de leur progéniture, vraiment ça me déprime, ce monde d'adultes (moi même je suis un adulte...).
Alors je me mets à les mépriser, eux et leur conversation que je trouve totalement inintéressante (mais avec du recul, je me dis que pas tant que ça), qui plus est, leurs gestes me dégoûtent, vraiment. Et cependant je sais que je suis exactement comme toutes ces personnes.

Alors vous penserez peut-être que je me crois supérieur à eux, que je suis hautain, franchement ce n'est pas du tout le cas, je suis quelqu'un d'effacé, je ne m'affiche jamais, je suis faible aussi, je dis parfois (souvent) des choses inintéressantes également...
Pourtant j'aime certaines personnes, j'ai quand même un tant soit peu d'amis (les vrais), j'ai du mal avec le relationnel.
C'est ce mépris ponctuel qui commence à me gêner, car parfois ça n'arrive pas tout ça, quand je suis de bonne humeur, je suis enjoué avec tout le monde...
Je suis super lunatique(?) donc ça n'aide pas... Mais j'aimerai voir les gens d'un meilleur oeil plus souvent, je m'en veux de penser ainsi, voir le mal partout, d'avoir du dédain irrépressible...

1) S'hab/sحab : amis.

Al Gharib! So Chleuh! Grinning smiley
"Aucun de vous de devient véritablement croyant s'il ne désire pour son frère, ce qu'il désire pour lui même " Haddith Nawawi n°13
Z
5 novembre 2016 08:42
Le Messager d'Allah (SAWS) a dit: «Dieu, a dit: «Celui qui montre de l'hostilité à un de Mes bien-aimés, Je lui déclarerai la guerre. Mon serviteur ne se rapproche pas de Moi par une chose que J'aime, comme Il le fait avec ce que Je lui ai prescrit. Et Mon serviteur ne cessera de se rapprocher de Moi par les actes surérogatoires jusqu'à ce que Je l'aime; et, lorsque Je l'aime, Je serais son ouïe avec laquelle il entend, sa vue avec laquelle il voit, sa main avec laquelle il saisit et son pied avec lequel il marche. S'il Me demande, Je lui donnerai ce qu'il veut et s'il sollicite Mon secours, Je le lui accorderai. Et il n'y a pas de chose que J'hésite à faire, et que Je dois, cependant, faire, que de ravir l'âme de Mon serviteur croyant; il déteste la mort, et Moi Je déteste lui faire du tort».

Rapporté par El-Bukhâri, chapitre sur «l'humilité
"Aucun de vous de devient véritablement croyant s'il ne désire pour son frère, ce qu'il désire pour lui même " Haddith Nawawi n°13
5 novembre 2016 09:31
Salam

En fait on a (beau) penser qu'on est supérieur aux autres on reste et fait partie
de l'espèce homo-sapiens, quelques soient les efforts fournis on ne peut se transformer
en E.T, nonobstant tes tergiversations ou atermoiements, ne satisfassent que ton Ego. Ce que tu ignores évidemment puisque tu te justifies à chaque phrase. L'autosatisfaction
(Suffisance) est à court ou long terme est destructive. Peut-être qu'une introspection
rigoureuse et intrinsèque, tu pourrais en être capable, t’amènera à être authentique
avec toi-même, indépendamment de toute convention aléatoire. Ps: Certains le font
dans l'imaginaire : S'enterrer....Et en Philosophie Hégélienne : méthode de recherche
de la vérité par dépassement de thèses opposées...




Citation
655334556778876543 a écrit:
As-salâm 'alâykoum,

Confessions intimes ptdr

بِسْم الله

J'ai toujours eu l'impression d'être insociable, misanthrope,whistling smiley et aujourd'hui cette impression s'accroît. C'est pourquoi j'aimerai avoir un avis extérieur, vos avis.

Je vais essayer d'être concis :
Depuis ma tendre enfance, (ya 7ssra 3la dik lyam zina) j'ai jamais vraiment eu d'"amis" sur qui compter, du moins une amitié qui durait, franche, sincère, etc. Rien de tout ça, juste des s'hab*(1) avec qui je m'entendais bien... Il y a toujours eu une sorte de rivalité entre moi et mes s'hab, des relations ambigües, complexes... Généralement, on finissait par se disputer et ne plus nous parler.
J'ai trop! de fierté - rancunier!

En fait, c'est difficile à expliquer mais j'ai réellement du mal avec les gens, je ressens toujours une gêne, j'arrive pas à être moi-même, c'est comme un scaphandrier qui bloque mes gestes naturels. Par ailleurs, j'ai peur du jugement, des regards hostiles, et j'ai toujours eu un mal pas possible à m'intégrer.
Par conséquent, j'aime à me retrouver seul, mais ce n'est pas quelque chose qui doit être constant, car je conçois que j'ai besoin des autres pour vivre, comme tout humain...
-personne ne s'enterre tout seul-

J'ai toujours été déçu par les autres et j'en deviens aigri.
Par exemple, lorsque je suis convié à un repas avec des gens que je connais peu ou pas, j'écoute leurs conversations et je me dis "pf! mais c'est inintéressant!", tous ces gens qui parlent de leur boulot, de leur petite voiture, de leur progéniture, vraiment ça me déprime, ce monde d'adultes (moi même je suis un adulte...).
Alors je me mets à les mépriser, eux et leur conversation que je trouve totalement inintéressante (mais avec du recul, je me dis que pas tant que ça), qui plus est, leurs gestes me dégoûtent, vraiment. Et cependant je sais que je suis exactement comme toutes ces personnes.

Alors vous penserez peut-être que je me crois supérieur à eux, que je suis hautain, franchement ce n'est pas du tout le cas, je suis quelqu'un d'effacé, je ne m'affiche jamais, je suis faible aussi, je dis parfois (souvent) des choses inintéressantes également...
Pourtant j'aime certaines personnes, j'ai quand même un tant soit peu d'amis (les vrais), j'ai du mal avec le relationnel.
C'est ce mépris ponctuel qui commence à me gêner, car parfois ça n'arrive pas tout ça, quand je suis de bonne humeur, je suis enjoué avec tout le monde...
Je suis super lunatique(?) donc ça n'aide pas... Mais j'aimerai voir les gens d'un meilleur oeil plus souvent, je m'en veux de penser ainsi, voir le mal partout, d'avoir du dédain irrépressible...

1) S'hab/sحab : amis.

Al Gharib! So Chleuh! Grinning smiley
1
5 novembre 2016 10:56
Wa 3aleykoum esselem,

al Gharib, je vais essayer de te répondre en te donnant mon avis sur ta personne en général, par rapport à ce que je vois sur le forum.

Déjà, tu es quelqu'un qui manque souvent de patience, pédagogie et de compréhensivité (càd essayer de te mettre à la place des autres).

Par exemple devant une personne qui se trompe ou fait une faute, au lieu d'expliquer avec pédagogie qu'il aurait fallu faire comme ci ou comme ça, tu vas prendre la personne de haut, fermé à toute écoute et justification (ce qui t'aurait permis de comprendre pourquoi la personne s'est trompée et donc de l'aider à ne plus le faire), comme si toi tu n'avais jamais fauté en fait. Ce qui est bien évidemment faux.

Par exemple, te concernant ça m'est déjà arrivée de te lire et de me dire "tiens, il reproche sans cesse telle chose aux gens, mais il fait un peu pareil ici".

Mais je ne te le dis pas parce que je m'en moque lol, ça ne m'intéresse pas de suivre les gens et de mettre en évidence leur erreurs.

Donc la première chose que tu dois apprendre à faire (car sinon crois-moi ça te posera problème au travail, avec ta femme et tes enfants): ne pas te braquer face à quelque chose qui te déplait ou te déçoit, mais en parler avec la personne pour comprendre pourquoi elle a fait ou dit ça, et expliquer calmement pourquoi d'après toi ce n'est pas bien.

Ensuite, deuxième point: tu insistes beaucoup sur certains aspects de la religion, en en négligeant totalement d'autres. En particulier le comportement: respect, patience, bénéfice du doute, pédagogie, etc.

Et tu fais ça avec les autres comme avec toi-même, ce qui ne doit pas être facile à vivre tous les jours. L'être humain est faible, imparfait: il ne peut pas passer tout son temps à prier, invoquer ou parler religion de manière parfaite. Il peut parfois discuter et donner son avis personnel, il peut parler de sujets légers, etc. Et de même les gens en face de toi. Donc il ne faut pas être sur leur dos H24, et les laisser vivre dans l'insouciance de temps en temps au lieu de leur tomber dessus à la moindre faiblesse ou "détente".

Troisième et dernier point: tu dois accepter qu'être musulman ce n'est pas uniquement vivre directement au travers de la religion constamment. (Je dis directement parce que plein d'autres choses sont une manière indirecte de suivre l'Islam). Je m'explique, si on reproche à un homme de sortir tous les vendredis soirs au resto ou se balader avec sa femme, en lui disant "3ib a3lik un jour saint, vous devriez passer votre temps à prier au lieu de vivre dans l'insouciance" eh bien c'est une erreur: car s'occuper de sa moitié, lui faire plaisir, etc. c'est l'Islam. Parce que profiter de la vie avec sa femme/son mari et pas dans le haram c'est l'Islam. Et en plus tu ne connais pas leur vie, ça se trouve tous les vendredis aprèm ils font dohr à la mosquée, ils se réveillent la nuit de jeudi pour des prières surérogatoires etc. Mais toi tu ne connais pas tout ça, tu ne connais pas leur vie mais tu vas te permettre de les juger sur le peu que tu vois, "comme si" toi tu agissais ainsi tous tes vendredis soirs.


Donc conclusion:

- laisser les gens respirer, leur trouver des excuses plutôt que leur tomber dessus directement (d'ailleurs, c'est la religion qui dit de trouver des excuses à son frère ou sa soeur... mais certains l'oublient pour se concentrer sur tout ce qui est strict et sévère, pensant ainsi être plus sincères que les autres alors que ça peut être l'inverse...)

- se laisser respirer, soi. Se donner le droit de se détendre, de ne pas être parfait du jour au lendemain dans ce qu'on ne fait pas encore bien et accepter de faire médiocrement jusqu'à s'améliorer progressivement

- comprendre qu'on ne peut pas vivre correctement en étant trop sévère avec soi-même ou les autres, et en acceptant pas les défauts, erreurs et le besoin de temps pour s'améliorer

De cette manière tu arriveras à vivre tranquillement avec ton entourage, au resto, dans des sorties. Tu seras bien dans ta tête et en forme pour t'améliorer en religion ou autre dans les moments qui y sont propices. A chaque chose son temps, rien ne doit prendre toute la place. Rien. Ni la lecture du Qur'an, ni la prière, ni les invocations.

Et c'est la sunna du Prophète saws ça.

Par exemple le hadith "je prie et je dors, je jeûne et je mange, et j'épouse les femmes"

Ou celui qui dit (dans riyad Salihin d'annawawi) qu'il ne faut pas faire preuve d'excès ou de zèle en religion, sinon elle nous perdra.

A chaque chose son temps, de la patience devant l'être humain, qu'il soit l'autre ou soi-même.

Nous ne sommes pas et ne serons jamais des anges.

Et Allah aime le serviteur qui faute puis se repend.
5 novembre 2016 11:03
Très contente de te revoir Smiling Smiley

Je pense que tu as trop d'attentes concernant l'amitié.

Même avec les amis qui nous aident énormément et sont prêts à tout pour nous, ça ne peut pas être à 100 %, c'est impossible. Toujours y aura des choses plus ou moins dures à accepter. Si on peut vivre une amitié à 70 % avec chacune des personnes c'est déjà énorme.

Seul un époux / épouse digne de ce nom, on peut espérer un 99 % car serait comme une partie de nous mêmes, pour ceux qui comprennent le sens exact du mariage selon les lois divines.

Je te donne un exemple.

Hier après-midi, je devais aller chez une copine lui amener un grand tableau qu’elle a complètement aimé. J'arrive et je la vois sortir. Elle avait complètement zappé que j'y allais. Et ce n'est pas la première fois. C'est sa manière d'être, elle ne pourra pas changer. Par contre, c'est une excellente amie, elle fait pour moi des choses incroyables et qui m'aident énormément (car elle se trouve au bon endroit). Si je lui demande, sinon elle zappe. Et ce n'est aucunement parce qu'elle ne veut pas ou pour éviter, c'est sa manière d'être avec sa vie et les choses vitales, qui va peut-être la couter la vie un jour, je lui ai déjà dit.
[center]Vous n'êtes pas vos pensées ! Vous êtes celui qui les choisit. Je ne vous aime pas, Dieu vous aime à travers moi, c’est pour cela que c’est si fort.[/center]
5 novembre 2016 11:59
salam,,
ta confession m'a beaucoup touché,
j'ai remarqué que même ton pseudo tu te la compliqué,, lol,
soit modeste, je te dis ça, par se que j'ai un fils comme toi,
avec la pression de son père, qui veux qu'il soit le meilleur il c'est compliqué la vie,
même ses grandes sœurs n'arrivent pas a le suivre dans son délire de grosse tête,,
les filles de son lycée n’ont parlons pas, il dit qu'elles son bêtes ou connes,,thumbs down,,
ou elles son pas a son niveaux,,whistling smiley
j'avais peur pour lui,, la famille a remarqué son comportement,,
tout le monde me dit ton fils, ( hasseb raso fesma),,surtout quant il par au Maroc en vacances, breff,,
je l'es pris en mains,, je lui est fait comprendre, que c'est pas d’être intelo, ou savoir parlé qu'on sais tout de la vie,,, on peut parlé avec des gens très cultivé et aussi avec des gens pauvre en culture, les comprendre, et surtout se mettre a leur niveaux
alors moi qui est mère, je te conseil d’être toi même, juste baisse un peu la cadence,
et tu va voir,,,,
tu va apprécier la vie,,,,et ta relation avec le monde,,,
bonne chance,
si les mérites de tout sorte pouvais arrêter les cours des années je ne vieillirai jamais mais puisqu'il m'est impossible de commander au temps qui s’enfuie malgré moi,,,,,,
M
5 novembre 2016 17:00
As Salam Alaykoum

La plupart des amitiés sont basées sur des intérêts et les vices des gens sont nombreux

Trouves toi une épouse croyante qui fera office de meilleur ami
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook