Menu
Connexion Yabiladies Ramadan Radio Forum News
J'ai mis fin au cauchemar mais la culpabilisation me ronge
e
28 juin 2015 19:03
bonjour,
je suis toute nouvelle ici, je cherche vainement un forum sur lequel je pourrai exposer mon problème et ce sentiment de détresse qui me tue ... j'ai donc atterri ici

je ne vais pas trop rentrer dans les détails de mon histoire, je n'ai plus la force ni l'énergie de la raconter et surtout vous saouler avec des détails que je vais vous épargner

en gros voilà, je connais un homme depuis plus que 4 ans mnt, un amour que je ne saurai décrire, un attachement à lui au point que je ne voyais plus ma vie sans lui
avant lui, je n'ai jamais connu ce sentiment
au début de notre relation, tout se passait à merveille, je vivais les plus beaux jours de ma vie, on avait bcp de points communs, les memes centres d'interets, on se comprenait, on passait notre temps à se faire des blagues et rigoler, on a partagé des voyages, des sorties inoubliables ... bref, on filait le grand amour
je suis marocaine d'origine et lui aussi, j'ai 28 ans et lui en a 32. nous sommes tous les deux des cadres et partageons les mêmes passions
cette lune de miel a duré presque un an

après nous sommes rentrés dans des disputes banales (jalousie, futilités ...) , j'ai renoncé à mes amis, mes déplacements professionnels ... il voulait que je sois à lui et rien quà lui et que tout ce que je faisais soit contrôlé de près, y compris mes comptes FB ou messagerie .. bref, j'ai accepté cette emprise par amour peut etre, j'en sais rien ...

petit à petit, bien que j'ai satisfait ses demandes, je me suis retrouvée en tête à tête avec lui 7jrs/7, et une autre face est apparue, un homme d'une extreme violence verbale au tout début, ensuite dans la foulé d'une dispute, je recevais une gifle ou deux qu'il regrette juste après et me prend dans ses bras me suppliant de le pardonner
je ne rentrerai pas dans les détails des disputes, mais en gros, sa violence s'empirait de plus en plus, ça a commencé par des gifles, ensuite des coups de poing, puis étranglement, crachats, coups de pieds, mise par terre et tirée par les cheveux, morsures ... je n'exagère pas la description, mais il est allé très loin et le pire c'est qu'après chaque scène de violence, je prenais mes affaires et je rentrais chez moi, et lui aussitôt me suit et remue ciel et terre pour que je lui pardonne, je finis toujours par pardonner ...
pdt 3 ans, notre vie se résumait à des disputes, des scènes de violences, des vas et viens, des périodes courtes de séparation et quelques moments de bonheur ...

il a demandé ma main plusieurs fois, et à chaque fois que j'accepte et qu'on fixe une date pour le mariage, une grosse dispute me pousse à tout annuler et m'éloigner mais quelques jours après on se remettait ensemble et rebelotte
ma famille était au courant de cette relation hémorragique et m'ont prévenue plusieurs fois, mais je n'en faisais qu'à ma tete, j'écoutais personne, plusieurs fois je me suis retrouvée hospitalisée suite à ses coups et je n'ai jamais voulu porter plainte et me barrer une fois pour toute, je me soignais dans mon coin et ès qu'il me contacte pour me demander pardon, je finis par lui pardonner ...
on a fini par se marier l'été dernier, une petite cérémonie uniquement entre nos proches, mes parents ont accepté ce mariage car je leur ai pas laissé d'autre choix ...
le mariage n'a rien arrangé, je ne sais pas cmt vous décrire cette relation, y a de l'amour, de la complicité, et des moments agréables qu'on partage, mais 70% de notre temps, on le passe dans les disputes qui finissent par des violences
jusqu'au mois d'octobre 2014 où j'apprends que je suis enceinte, comme j'étais convaincue et persuadée que pas d'issue et pas d'avenir ensemble et surtout un enfant dans de telles conditions, l'idée d'avortement m'a effleuré l'esprit, j'ai voulu mettre un terme definitif pour cette relation pensant qu'en avortant, ce serait le déclic pour m'eloigner une fois pour toute. quand je lui ai parlé de ma démarche, il a tout fait pour me rassurer et me promettre une vie meilleure avec cet enfant, me disant qu'un enfant allait tout changer dans sa vie. j'ai voulu le croire et je l'ai cru
passé le délai d'avortement, monsieur est redevenu le bipolaire, un coup il peut être ange, et un coup un monstre méconnaissable entre temps je menais ma grossesse comme je pouvais, dans le stress, l'angoisse, je n'en parlais à personne, surtout pas à ma famille à qui j'avais imposé ce mariage...
les jours passaient et monsieur comme on dit chez nous "hal wa ahwale"
le 1er jour de ramadan, il s'était pris à moi pour une futilité de rien du tout, j'ai refusé de me taire comme je fais d'habitude et là c'était parti pour des coups, crachats, griffures ... j'étais par terre, je criais au secours, je suis à 8 mois de grossesse, je sentais bébé qui allait sortir de mon ventre, je criais, les voisins ont fini par appeler la police, j'étais par terre, transportée à l'hopital en urgence, et lui embarqué en garde à vue? pdt 48 h de garde à vue, ils ont mené leur enquête et m'ont auditionné, cette fois ci, j'ai refusé de le protéger, j'ai raconté tout le cauchemar vécu à ses cotés, et à ma grande surprise, j'ai appris qu'après l garde à vue, il a été embarqué au tribunal directement pour une comparution immédiate, on m' a appelé pour me demander d'étre présente, j'ai assisté à cette audience, quand je l'ai vu sortir avec 2 policiers avec les menottes à la main, j'étais effondrée par terre, NON, j'ai refusé de le voir dans cet état, il était tout pale, tout triste, me regardait avec des yeux fatigués, mon Dieu, c'était insupportable, j'avais envie de me jeter sur lui et demander qu'on le relache. j'étais dans un état physique pitoyable, des bleus partout sur mon corps, des hématomes sur mon visage, on dirait une zambie ...

dans cette sale d'audience, y avait d'autres personnes qui assistait, quand je me retourne, je voyais tout le monde en train de me regarder pitoyablement. le juge m'a donné un temps pour m'exprimer, j'ai refusé de dire quoique ce soit, j'ai juste prononcé "lachez le, je ne veux pas qu'il fasse de la prison, je refuse de le voir dans cet état, je veux juste que ça s'arrete, je vais me reconstruire seule loin de lui mais ne mettez pas le père de mon enfant en prison, je lui pardonne"
il l'ont écouté aussi et il a dit à haute voix qu'il regrette et qu'il reconnait avoir un problème, qu'il m'aime bcp et qu'il est desolé d'en arriver là, qu'il n'arrive pas à expliquer le prk du cmt il est violent ... qu'il fera tout pr que celà ne se reproduise plus

je pleurai sans cesse, une fois l'audience terminée, le jugement est tombé, le juge sans pitié, le condamne à 3 ans de prison dont 2 avec surcis. en gros il passera 1 an de prison ferme !!!! je me suis évanouie, j'ai crié fort, je supplias le juge de revoir son jugement, il me regardait fermement me disant "il ne s'arretera jamais madame, c'est trop tard, c'est pour son bien qu'on l'incarcère", je me suis retournée pr le regarder, il était effondré, les policiers l'ont emmené pour un mandat de dépot immédiat !!!!
la suite, je ne m'en rapplelle plus, je me suis retrouvée à l'hopital, à mon réveil, un médecin m'a expliqué que j'ai perdu conscience et que j'ai été transportée à l'hopital et que par miracle, tout se passe bien pour le bébé malgré mon état physique et psychique détruit
ce bébé s'accroche, c'est une petit fille, mais que lui dire??? que dire à mes parents qui sont installés au Maroc et ne sont encore au courant de rien??? que faire ??? que faire ??? comment envisager d'accoucher seule sans mon homme ???
comment il est traité là bas? est ce qu'il dort, est ce qu'il mange, est ce qu'il est tjrs vivant ???
j'ai mis le ^père de mon enfant en prison !!!! j'ai jamais voulu en arriver là, j'ai juste voulu que ce cauchemar s’arrête mais en aucun cas le voir en prison !!!!
qu'est ce qu'il va dire à sa famille ? et son travail ? son avenir ???
cmt vais je expliquer à ma fille tt celà par la suite??? cmt vais je affronter tt ça ????

je suis sortie de l'hopital y a 2 jrs, je ne réalise tjrs pas, personne de ma famille n'est au courant encore, de toute façon tout le monde est au Maroc, j'ai juste fait appel à une ancienne copine qui essaie vainement de me réconforter

j'arrive au bout, je culpabilise énormément, j'aurai pas du crier ce jour là au secours, sans celà, les voisins n'auront pas appelé la police et on serait pas arrivé là.
en 4 jrs, y a eu grade à vue, puis comparution immédiate puis jugement !!!! je ne réalise tjrs pas
mon mari en PRISON !!!! le père de mon enfant !!!! il ne verra meme pas son enfant naitre !!!!
je vais devenir folle, et le bébé malgré tout il s'accroche, je suis à 3 semaines d'accoucher !!!! je suis perdue, perdue, morte ...

je m'excuse si j'étais longue, j'écris sans savoir prk, je sais que c'est trop tard, que je dois prendre soin de moi et cet enfant à naître mais impossible de réaliser ce qui s'est passé, impossible !!!!!! mon mari en prison, la vie s'arrete là pr moi !!! je l'ai mis en taule !!! à 3 semaines d'accouchement et en plein ramadan, j'ai juste envie de me tuer
h
28 juin 2015 19:12
Kheir inshallah ma sœur ! WAWWWW sobhnallah il te crache dessus t'insulte te frappe et tu as de la piété pour lui !?
Écoute c pr son bien oukhti WAllah va le voir au parloir ou écris lui , fais des prière place ta confiance en dieu' tu ni est pr rien!!!!! Il te frappe .... Qu'il aille fair ça a un homme !!'n pas a la mère de sa fille !
L
28 juin 2015 19:24
Fallais divorcer bien avant... tourne la page maintenant si tu vis qu'il te frappait sans raison
h
28 juin 2015 19:28
On a beaucoup entendu parler de ces femmes qui meurent sous les coups de leur maris , mais qui les ont toujours protégés

Excuse moi je vais etre dure mais c'est pour etre secouer: tu as été folle de l'éppouser apres les coups, les crachants, trainées par terre etc.

A 28 ans, t'as pas compris qu'il avait un probléme? qu'il fallait se soigner?

Bref: occupe toi de ton accouchement et ton bébé. C'est tout ce qui te reste a faire

et deculpabilise. C'est les voisins qui ont prévenu la police pas toi. Tu diras ça a ta fille quand elle sera grande. A ta famille aussi.
28 juin 2015 19:31
Tu te trompes ma sœur , tu n'aurais pas crié c'était toi qui allait tr retrouver sur un cercueil !!

Personnellement, au vue de ce que tu raconte , j'aurais dit que 3 ans Cest rien du tout , j'aurais été jugé , je lui aurais inflige 8 ans de prison ferme !! On ne bat pas une femme , encore moins quand elle est enceinte !

Quand à toi , tu es la SEULE fautive , pourquoi avoir épousé un homme qui te bat ???!
L'amour tu me dirais ? Comment on peut aimer in homme qui nous traite pire qu'un chien ( même in chien est mieux traité )....

Remercie Dieu êt tes voisins qu'ils t'ai sauvé la vie .....

Je te conseille de voir le film "emprise", tu comprendra que tu étais sous l'emprise d'un pervers narcissique !!!

La Hawla Wala 9owata ila billah !!
28 juin 2015 19:33
Tu as sérieusement besoin de consulter..tu mélanges tout .. tu te sens coupable alors que tu es maltraitée, humiliée etc.. Tu en redemandes presque Perplexe
Tu es sous emprise et tu attendais quoi qu'il te tue ..?
28 juin 2015 19:50
Salem alikoum , désole d'etre cru mais c'est ton côté sado-maso qui t'a détruit ,comment oser mettre à dos sa famille ,se marier avec un homme qui te frappe ,te crache dessus etc ?faut vraiment être fou ,ton manque de raison à tout détruit ,grossesse seul , papa absent ,en appelant la police tu as cru que le juge allait rigoler avec lui ,xles juges dont des KOUFFARS ,des mécréant ,mais bon vu ce que tu racontes fallait que ça s'arrête ,frapper une femme enceinte faut le faire.
En plus ,il va souffrir en prison si monsieur a pas l'habitude ,autant ne pas aller le voir.
La les mécréants vont encore prendre les arabes pour des bêtes ,:" elle le met en prison et elle va le voir"
Saha ftorek
M
28 juin 2015 19:52
Mon dieu Sad Smiley ton histoire est bien triste...je te conseillerais de consulter un professionnel le plus rapidement possible ; tu n as pas a te sentir coupable ; c est ton mari qui devrait etre mal pas toi...

C est dur j imagines ; mais crois moi mieux vaut expliquer a ta fille qu un homme n a pas le droit de frapper une femme surtout quand c est la sienne; plutot que de faire grandir un enfant dans un tel climat !

Ton mari a commis une grave erreur c est tout a fait normal qu il paye ; qu il se soigne...un homme qui aurait agressé quelqu un dans la rue aurait été lui aussi juger....et la victime n aurait jamais été désigné comme responsable...tu n es pas responsable ! Un homme est sensé proteger son épouse pas la battre...courage
T
28 juin 2015 20:42
Ya des gens ils ont besoin d aller en prison pour bien comprendre et revenir rangé,, je sais de quoi je parle.

tu ni es pour rien ,, refait ta vie.
rapproche toi d Allah et pren soin de toi
et qu Allah t apaise ce souci.
28 juin 2015 20:44
Citation
Missy75 a écrit:
Mon dieu Sad Smiley ton histoire est bien triste...je te conseillerais de consulter un professionnel le plus rapidement possible ; tu n as pas a te sentir coupable ; c est ton mari qui devrait etre mal pas toi...

C est dur j imagines ; mais crois moi mieux vaut expliquer a ta fille qu un homme n a pas le droit de frapper une femme surtout quand c est la sienne; plutot que de faire grandir un enfant dans un tel climat !

Ton mari a commis une grave erreur c est tout a fait normal qu il paye ; qu il se soigne...un homme qui aurait agressé quelqu un dans la rue aurait été lui aussi juger....et la victime n aurait jamais été désigné comme responsable...tu n es pas responsable ! Un homme est sensé proteger son épouse pas la battre...courage
Salam alikoum ,c'est le vrai ce que tu dis mais la posteuse savait ou elle mettait ses pieds
G
28 juin 2015 21:03
salam
désolée mais e n'ai aucune pitié pour ton mari, il m'érite la prison pour ce qu'il ta fait, ce n'était ni la premiere ou deuxième fois...sa ne sert a rien de s'excuser et de refaire des centaines de fois la mm erreur ,,ton mari est violent et devrait se soigné.

tu as pitier de lui, mais est ce que lui avait pitié de toi et de votre enfant qsuand il ta tabassé et mis à terre ,,éloigne toi de lui sinon sois sur que tu aura une vie misérable avec cet "homme" protège ta fille de cette vie ,,c'est pas un enfant qui va le changer par miracle...je te dis ça sans trop de conviction , car vu comment tu culpabilise je sens que tu va pas le lacher ce psychopathe. bon courage
Z
28 juin 2015 21:07
Olala le massacre ... On écrit Culpabilité pas culpabilisation
28 juin 2015 21:15
Ça sera à son tour de se faire tabassé giflé, craché dessus, humilié , écrasé et pris pour un moins que dans la prison

Ton mari est un grand malade : prison et suivi psychologique c'est pas un luxe pour lui

Toute façon il va sortir dans 6 mois s'il se tient au carreau ...toi tu risque ta vie et celle d'un bébé ...la balance est de ton côté

Toi aussi t'as besoin d'un gros suivi psychologique

C'est d'autant plus consternant que vous êtes cadres et pas tres jeunes ...donc on imagine un peu de vécu et de la jugeote... Mais non comme quoi c'est pas suffisant
n
28 juin 2015 21:49
Pourquoi je suis restée
Il est temps de revenir à la question de départ: "Pourquoi je suis restée? La réponse est facile. Je ne savais pas qu'il abusait de moi. Même s'il me menaçait avec ses revolvers, me poussait dans les escaliers, jetait du café sur moi quand je m'habillais pour un entretien, je ne me suis jamais vue comme une femme battue. A la place, je me voyais comme une femme très forte, amoureuse d'un homme très perturbé. Et j'étais la seule personne sur terre capable de l'aider à faire face à ses démons."

bon courage pour la petite
28 juin 2015 21:50
Citation
dead_ a écrit:
bonjour,
je suis toute nouvelle ici, je cherche vainement un forum sur lequel je pourrai exposer mon problème et ce sentiment de détresse qui me tue ... j'ai donc atterri ici

je ne vais pas trop rentrer dans les détails de mon histoire, je n'ai plus la force ni l'énergie de la raconter et surtout vous saouler avec des détails que je vais vous épargner

en gros voilà, je connais un homme depuis plus que 4 ans mnt, un amour que je ne saurai décrire, un attachement à lui au point que je ne voyais plus ma vie sans lui
avant lui, je n'ai jamais connu ce sentiment
au début de notre relation, tout se passait à merveille, je vivais les plus beaux jours de ma vie, on avait bcp de points communs, les memes centres d'interets, on se comprenait, on passait notre temps à se faire des blagues et rigoler, on a partagé des voyages, des sorties inoubliables ... bref, on filait le grand amour
je suis marocaine d'origine et lui aussi, j'ai 28 ans et lui en a 32. nous sommes tous les deux des cadres et partageons les mêmes passions
cette lune de miel a duré presque un an

après nous sommes rentrés dans des disputes banales (jalousie, futilités ...) , j'ai renoncé à mes amis, mes déplacements professionnels ... il voulait que je sois à lui et rien quà lui et que tout ce que je faisais soit contrôlé de près, y compris mes comptes FB ou messagerie .. bref, j'ai accepté cette emprise par amour peut etre, j'en sais rien ...

petit à petit, bien que j'ai satisfait ses demandes, je me suis retrouvée en tête à tête avec lui 7jrs/7, et une autre face est apparue, un homme d'une extreme violence verbale au tout début, ensuite dans la foulé d'une dispute, je recevais une gifle ou deux qu'il regrette juste après et me prend dans ses bras me suppliant de le pardonner
je ne rentrerai pas dans les détails des disputes, mais en gros, sa violence s'empirait de plus en plus, ça a commencé par des gifles, ensuite des coups de poing, puis étranglement, crachats, coups de pieds, mise par terre et tirée par les cheveux, morsures ... je n'exagère pas la description, mais il est allé très loin et le pire c'est qu'après chaque scène de violence, je prenais mes affaires et je rentrais chez moi, et lui aussitôt me suit et remue ciel et terre pour que je lui pardonne, je finis toujours par pardonner ...
pdt 3 ans, notre vie se résumait à des disputes, des scènes de violences, des vas et viens, des périodes courtes de séparation et quelques moments de bonheur ...

il a demandé ma main plusieurs fois, et à chaque fois que j'accepte et qu'on fixe une date pour le mariage, une grosse dispute me pousse à tout annuler et m'éloigner mais quelques jours après on se remettait ensemble et rebelotte
ma famille était au courant de cette relation hémorragique et m'ont prévenue plusieurs fois, mais je n'en faisais qu'à ma tete, j'écoutais personne, plusieurs fois je me suis retrouvée hospitalisée suite à ses coups et je n'ai jamais voulu porter plainte et me barrer une fois pour toute, je me soignais dans mon coin et ès qu'il me contacte pour me demander pardon, je finis par lui pardonner ...
on a fini par se marier l'été dernier, une petite cérémonie uniquement entre nos proches, mes parents ont accepté ce mariage car je leur ai pas laissé d'autre choix ...
le mariage n'a rien arrangé, je ne sais pas cmt vous décrire cette relation, y a de l'amour, de la complicité, et des moments agréables qu'on partage, mais 70% de notre temps, on le passe dans les disputes qui finissent par des violences
jusqu'au mois d'octobre 2014 où j'apprends que je suis enceinte, comme j'étais convaincue et persuadée que pas d'issue et pas d'avenir ensemble et surtout un enfant dans de telles conditions, l'idée d'avortement m'a effleuré l'esprit, j'ai voulu mettre un terme definitif pour cette relation pensant qu'en avortant, ce serait le déclic pour m'eloigner une fois pour toute. quand je lui ai parlé de ma démarche, il a tout fait pour me rassurer et me promettre une vie meilleure avec cet enfant, me disant qu'un enfant allait tout changer dans sa vie. j'ai voulu le croire et je l'ai cru
passé le délai d'avortement, monsieur est redevenu le bipolaire, un coup il peut être ange, et un coup un monstre méconnaissable entre temps je menais ma grossesse comme je pouvais, dans le stress, l'angoisse, je n'en parlais à personne, surtout pas à ma famille à qui j'avais imposé ce mariage...
les jours passaient et monsieur comme on dit chez nous "hal wa ahwale"
le 1er jour de ramadan, il s'était pris à moi pour une futilité de rien du tout, j'ai refusé de me taire comme je fais d'habitude et là c'était parti pour des coups, crachats, griffures ... j'étais par terre, je criais au secours, je suis à 8 mois de grossesse, je sentais bébé qui allait sortir de mon ventre, je criais, les voisins ont fini par appeler la police, j'étais par terre, transportée à l'hopital en urgence, et lui embarqué en garde à vue? pdt 48 h de garde à vue, ils ont mené leur enquête et m'ont auditionné, cette fois ci, j'ai refusé de le protéger, j'ai raconté tout le cauchemar vécu à ses cotés, et à ma grande surprise, j'ai appris qu'après l garde à vue, il a été embarqué au tribunal directement pour une comparution immédiate, on m' a appelé pour me demander d'étre présente, j'ai assisté à cette audience, quand je l'ai vu sortir avec 2 policiers avec les menottes à la main, j'étais effondrée par terre, NON, j'ai refusé de le voir dans cet état, il était tout pale, tout triste, me regardait avec des yeux fatigués, mon Dieu, c'était insupportable, j'avais envie de me jeter sur lui et demander qu'on le relache. j'étais dans un état physique pitoyable, des bleus partout sur mon corps, des hématomes sur mon visage, on dirait une zambie ...

dans cette sale d'audience, y avait d'autres personnes qui assistait, quand je me retourne, je voyais tout le monde en train de me regarder pitoyablement. le juge m'a donné un temps pour m'exprimer, j'ai refusé de dire quoique ce soit, j'ai juste prononcé "lachez le, je ne veux pas qu'il fasse de la prison, je refuse de le voir dans cet état, je veux juste que ça s'arrete, je vais me reconstruire seule loin de lui mais ne mettez pas le père de mon enfant en prison, je lui pardonne"
il l'ont écouté aussi et il a dit à haute voix qu'il regrette et qu'il reconnait avoir un problème, qu'il m'aime bcp et qu'il est desolé d'en arriver là, qu'il n'arrive pas à expliquer le prk du cmt il est violent ... qu'il fera tout pr que celà ne se reproduise plus

je pleurai sans cesse, une fois l'audience terminée, le jugement est tombé, le juge sans pitié, le condamne à 3 ans de prison dont 2 avec surcis. en gros il passera 1 an de prison ferme !!!! je me suis évanouie, j'ai crié fort, je supplias le juge de revoir son jugement, il me regardait fermement me disant "il ne s'arretera jamais madame, c'est trop tard, c'est pour son bien qu'on l'incarcère", je me suis retournée pr le regarder, il était effondré, les policiers l'ont emmené pour un mandat de dépot immédiat !!!!
la suite, je ne m'en rapplelle plus, je me suis retrouvée à l'hopital, à mon réveil, un médecin m'a expliqué que j'ai perdu conscience et que j'ai été transportée à l'hopital et que par miracle, tout se passe bien pour le bébé malgré mon état physique et psychique détruit
ce bébé s'accroche, c'est une petit fille, mais que lui dire??? que dire à mes parents qui sont installés au Maroc et ne sont encore au courant de rien??? que faire ??? que faire ??? comment envisager d'accoucher seule sans mon homme ???
comment il est traité là bas? est ce qu'il dort, est ce qu'il mange, est ce qu'il est tjrs vivant ???
j'ai mis le ^père de mon enfant en prison !!!! j'ai jamais voulu en arriver là, j'ai juste voulu que ce cauchemar s’arrête mais en aucun cas le voir en prison !!!!
qu'est ce qu'il va dire à sa famille ? et son travail ? son avenir ???
cmt vais je expliquer à ma fille tt celà par la suite??? cmt vais je affronter tt ça ????

je suis sortie de l'hopital y a 2 jrs, je ne réalise tjrs pas, personne de ma famille n'est au courant encore, de toute façon tout le monde est au Maroc, j'ai juste fait appel à une ancienne copine qui essaie vainement de me réconforter

j'arrive au bout, je culpabilise énormément, j'aurai pas du crier ce jour là au secours, sans celà, les voisins n'auront pas appelé la police et on serait pas arrivé là.
en 4 jrs, y a eu grade à vue, puis comparution immédiate puis jugement !!!! je ne réalise tjrs pas
mon mari en PRISON !!!! le père de mon enfant !!!! il ne verra meme pas son enfant naitre !!!!
je vais devenir folle, et le bébé malgré tout il s'accroche, je suis à 3 semaines d'accoucher !!!! je suis perdue, perdue, morte ...

je m'excuse si j'étais longue, j'écris sans savoir prk, je sais que c'est trop tard, que je dois prendre soin de moi et cet enfant à naître mais impossible de réaliser ce qui s'est passé, impossible !!!!!! mon mari en prison, la vie s'arrete là pr moi !!! je l'ai mis en taule !!! à 3 semaines d'accouchement et en plein ramadan, j'ai juste envie de me tuer

Salam

Tu devrais prendre contact avec tes Parents, leur aide te sera utile .Voir ton
médecin traitant pour qu'il t'oriente vers un Psy. tu as besoin de parler et tu as
auras un Bébé en charge, il y a des associations très qualifiées avec leur personnel
médical spécialisé dans ce genre de situation (graves très graves violences)
dans l'immédiat tu n'es pas accessible à un quelconque dialogue , tu as crée ce post
comme on jette une bouteille à la mer , juste pour qu'on te rassure et te confirme (ce
que tu as du mal à admettre : que tu es une grande victime de violences conjugales et
dont le nombre de femmes qui en laissent la vie est très important par an . Maintenant
tu n'es plus seule, une petite fille t'attend ainsi qu'un suivi médicalisé presque
obligatoire , le bébé le justifie ....Bon courage et sors de cette inertie !!!
L
28 juin 2015 21:57
S'il a pris un an, forcément c'est qu'il n'était pas blanc comme neige avant cet "incident".

J'avais décidé de stopper au 7ème paragraphe et finalement j'ai lu en diagonale la suite...

Ma soeur, te lire me fout les nerfs...

Inutile de m'étaler pq je sais que ça servira à que dalle de tte façon..

Juste pr mémo: il aurait pu te tuer , ton enfant avec.

Moi aujourd'hui, je le ferais croupir en prison bien plus lgtps? Un an c'est QUE DALLE !

Je ne comprds pas pkoi tu culpabilises.... Il a un cerveau nan ??? Alors il sait que c'est MAL de frapper qqun et piiiiiiiiiiire encore une femme enceinte...
Il est RESPONSABLE DE SES ACTES et il va en prison pq il le mérite..

Désolée mais je ne px plus me taire.... t'as franchement déconné en l'épousant... tous les signes avant-coureurs t'annonçaient la couleur...
e
28 juin 2015 22:15
merci pour vos retours

je savais très bien où je mettais les pieds, j'étais consciente bien évidemment de la situation
je ne suis pas en train de vous dire que je suis une victime, loin de là, j'ai forcé le destin, j'ai fait la sourde muette, je n'ai pas écouté mes parents ou quiconque de ma famille, j'ai perdu mes meilleures copines à cause de lui, je n'ai personne aujourd'hui sur qui me reposer, juste Allah et cet enfant qui gigotte encore dans mon ventre

si j'ai accepté de me marier avec lui, c'est queque part, parce que je n'imaginais pas vivre sans lui, pdt les périodes de nos séparation, j'ai essayé de refaire ma vie mais je n'arrivais pas, c'était lui ou personne,et puis je lui ai tout donné de moi corps et âme, excusez moi d'etre aussi crue ... de toute ma vie, aucun homme ne m'a touchée, je me suis donnée à lui avant le ariage et je ne concevais pas refaire ma vie avec un autre

donc oui, je savais où je mettais les pieds, mais j'avais cet espoir, en un avenir meilleur pensant que fonder une famille allait tout changer et qu'enfin notre vie allait se mettre sur les rails, surtout qu'il narretait pas de me le répéter, qu'il voulait une famille et rien d'autre ...
le mariage n'a rien arrangé, et la grossesse non plus et voilà où je me retrouve aujourd'hui

je viens d'informer mes parents, j'étais étonné par la réaction de mon père qui me disait qu'il s'attendait à une telle issue. ma mère la pauvre n’arrêtait pas de pleurer et me demander de rentrer asap au maroc sauf que je peux accoucher à tout moment
ils ne peuvent meme pas venir tout de suite puisqu'ils partent à l3omra dans une semaine

j'ai besoin de vos prières, je veux juste sentir une certaine sérénité que je puisse avancer, je vois flou, flou, oui je culpabilise de ne pas etre partie bien avant
L
28 juin 2015 22:48
Citation
dead_ a écrit:
merci pour vos retours

je savais très bien où je mettais les pieds, j'étais consciente bien évidemment de la situation
je ne suis pas en train de vous dire que je suis une victime, loin de là, j'ai forcé le destin, j'ai fait la sourde muette, je n'ai pas écouté mes parents ou quiconque de ma famille, j'ai perdu mes meilleures copines à cause de lui, je n'ai personne aujourd'hui sur qui me reposer, juste Allah et cet enfant qui gigotte encore dans mon ventre

si j'ai accepté de me marier avec lui, c'est queque part, parce que je n'imaginais pas vivre sans lui, pdt les périodes de nos séparation, j'ai essayé de refaire ma vie mais je n'arrivais pas, c'était lui ou personne,et puis je lui ai tout donné de moi corps et âme, excusez moi d'etre aussi crue ... de toute ma vie, aucun homme ne m'a touchée, je me suis donnée à lui avant le ariage et je ne concevais pas refaire ma vie avec un autre

donc oui, je savais où je mettais les pieds, mais j'avais cet espoir, en un avenir meilleur pensant que fonder une famille allait tout changer et qu'enfin notre vie allait se mettre sur les rails, surtout qu'il narretait pas de me le répéter, qu'il voulait une famille et rien d'autre ...
le mariage n'a rien arrangé, et la grossesse non plus et voilà où je me retrouve aujourd'hui

je viens d'informer mes parents, j'étais étonné par la réaction de mon père qui me disait qu'il s'attendait à une telle issue. ma mère la pauvre n’arrêtait pas de pleurer et me demander de rentrer asap au maroc sauf que je peux accoucher à tout moment
ils ne peuvent meme pas venir tout de suite puisqu'ils partent à l3omra dans une semaine

j'ai besoin de vos prières, je veux juste sentir une certaine sérénité que je puisse avancer, je vois flou, flou, oui je culpabilise de ne pas etre partie bien avant


Qu'as -tu décidé ?

Est-ce indiscret de te demander où tu vis ? (au moins la région )
Y'a bien une ou deux soeurs qui te rendraient visite ou t'accueilleraient de tps à autre pr échanger, ça te fera du bien ds un 1er tps.

Tte façon, tu n'as pas d'autre choix que celui de te battre. Faut prendre le taureau par les cornes et te reconstruire pr accueillir bébé ds de bonnes conditions..

PS: un enfant a besoin de sa maman et du père... pardon mais le géniteur, au vu de son comportement n'a rien d'un papa digne de ce nom...
Si tu ne souhaites pas que tn enfant devienne zinzin, vaut mieux le préserver...

Allaho'alem, pt-être que ton époux changera avec le tps ?
Paraît que la prison fait réfléchir...

Courage.
Suis sûre que t'as les épaules pour affronter cette épreuve !Eye rolling smiley
i
28 juin 2015 22:54
Bon courage moi il a pris 15 mois et 2 ans mis à l'épreuve soin ect...
Z
28 juin 2015 22:56
Salam ma sœur , non c pas toi qui l a mise en prison c lui qui a creuser son propre trou .. Cet homme est malade .. Il t a fait vivre un enfer ... Les voisin t ont sauvé la vie ... Tu n a pas a culpabiliser .. Ds la vie il faut assumer ces actes , on récolte ce qu on sème ... Je reviens a toi , a ta détresse .. Tu es comme sa parce que tu as peur , peur de la vie , peur d être seule , tu as peur parce que tu aurais voulu que cet accouchement soit idyllique .. Mais dis toi , qu un bb qd il nait , il nait avc son rezk , avc une protection des anges , et les anges de ce bb t ont mise a l abris de ce monstre .. Aujourd'hui , tu es sous le choc , tu réfléchis plus .. Tu est ds le déni ... Tu es une femme battue qui a subi un lavage de cerveau , un harcèlement moral .. Tu t laissée aller , tu n es plus toi même , tu ne sais plus qui tu es ... Tu as perdu le fil de ta vie , ta personnalité ... C normal tu as subi un traumatisme durant toutes ces années .., tu vas mettre au monde ce bb , soit forte , n hésite pas a nous demander comment gérer l arrivée de bb .. Et le temos ou il ne sera pas la , tu vas redevenir toi même.. L arrivée d un bb est salvateur , il va t aider a surmonter sa te rendre plus forte ... Pas de culpabilité mais plutôt un soulagement pour toi ... N hésite pas on est la ..,
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook