Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Investir au Maroc, opportunité dans l'agriculture
A
5 octobre 2020 10:35
Bonjour à tous,
Je suis à la recherche de plusieurs personnes intéressés d'investir dans l'agriculture au Maroc, de produit pour l'export...
Les premières informations sont :
- Le terrain appartient à l'état (location 99 ans)
- L'investissement est de 50000 euros
- Les premiers bénéfices commence à partir de la 5 ème année
- Le retour sur investissement à la 8ème année
- Pied à terre en campagne

Merci de partager autour de vous

Adil
U
5 octobre 2020 10:39
Bonjour,

L eau ? Qu en est il de l eau ? Information essentielle.

Il y a t il une nappe phréatique ? Etat des crues et précipitations dans la région ?
K
5 octobre 2020 10:54
salam

je connais un frère algérien il a foré pour avoir l'eau je me souviens plus mais il a du descendre encore ce qui lui a coûté très cher .

Sinon l'association c'est pas évident voir avec les experts comptables j'en ai moi même fait les frais . Au début c'est tous beau tous sourire et ensuite aie aie

S'associer dans un domaine que tu connais pas et au bled ...


Les chiffres sont en eux-mêmes éloquents. Alors qu’un pays est considéré en stress hydrique lorsque la disponibilité en eau est inférieure à 1.000 m3/habitant/an, les ressources marocaines en eau sont aujourd’hui évaluées à 650 m3/habitant/an et vont descendre en deçà de 500 m3 à l’horizon 2030!

[www.medias24.com]

[fr.hespress.com] nage-au-maroc.html

Dans sa lancée et chiffres à l’appui, Abderrahim Ksiri poursuit dans une analyse peu optimiste quant à la situation hydrique du Maroc: « Ces indicateurs montrent que l’on va droit vers une crise réelle de l’eau. En effet, notre capital eau est très, très limité. La quantité d’eau qui tombe au Maroc (pluviométrie) est estimée à 150 milliards m3 de précipitation chaque année. Seulement 21 milliards m3 représente le potentiel mobilisable et encore, sur cette quantité la consommation avoisine les 14 milliards m3. Par ailleurs, l’accroissement des effets du changement climatique, la démographie, le mode d’exploitation, la mauvaise gouvernance et la non application et interprétation de la loi ont entraîné une baisse nette et rapide des ressources en eau et spécialement des nappes phréatiques ».
Citation
Utopia20 a écrit:
Bonjour,

L eau ? Qu en est il de l eau ? Information essentielle.

Il y a t il une nappe phréatique ? Etat des crues et précipitations dans la région ?
r
5 octobre 2020 10:54
la region aussi importe
U
5 octobre 2020 12:55
Je ne répondais pas ça dans le but de m associer mais je suis surprise que dans la description du projet il n evoque pas la question de l eau qui est pourtant (d autant plus au Maroc) une question primordiale pour quiconque veut se lancer dans le domaine de l agriculture.
Citation
Khalid15 a écrit:
salam

je connais un frère algérien il a foré pour avoir l'eau je me souviens plus mais il a du descendre encore ce qui lui a coûté très cher .

Sinon l'association c'est pas évident voir avec les experts comptables j'en ai moi même fait les frais . Au début c'est tous beau tous sourire et ensuite aie aie

S'associer dans un domaine que tu connais pas et au bled ...


Les chiffres sont en eux-mêmes éloquents. Alors qu’un pays est considéré en stress hydrique lorsque la disponibilité en eau est inférieure à 1.000 m3/habitant/an, les ressources marocaines en eau sont aujourd’hui évaluées à 650 m3/habitant/an et vont descendre en deçà de 500 m3 à l’horizon 2030!

[www.medias24.com]

[fr.hespress.com] nage-au-maroc.html

Dans sa lancée et chiffres à l’appui, Abderrahim Ksiri poursuit dans une analyse peu optimiste quant à la situation hydrique du Maroc: « Ces indicateurs montrent que l’on va droit vers une crise réelle de l’eau. En effet, notre capital eau est très, très limité. La quantité d’eau qui tombe au Maroc (pluviométrie) est estimée à 150 milliards m3 de précipitation chaque année. Seulement 21 milliards m3 représente le potentiel mobilisable et encore, sur cette quantité la consommation avoisine les 14 milliards m3. Par ailleurs, l’accroissement des effets du changement climatique, la démographie, le mode d’exploitation, la mauvaise gouvernance et la non application et interprétation de la loi ont entraîné une baisse nette et rapide des ressources en eau et spécialement des nappes phréatiques ».
K
5 octobre 2020 13:07
tu sais pas c'est quoi le projet . Comme si faire un élevage vache laitière poulets etc on pourrait te voler l'idée ... lol

Après la spécialité là bas un frère a acheté un bateau pêche le bateau revenait tous le temps vide il s'est aperçu qu'ils déchargeaient en mer et cette arnaque a été faite des tas de fois sur d'autres business

par contre un papa retraité s'en sort après avoir perdu une ferme avec la famille , a acheté les vaches laisse le lait au paysan et prend le veau qu'il revend
Citation
Utopia20 a écrit:
Je ne répondais pas ça dans le but de m associer mais je suis surprise que dans la description du projet il n evoque pas la question de l eau qui est pourtant (d autant plus au Maroc) une question primordiale pour quiconque veut se lancer dans le domaine de l agriculture.
5 octobre 2020 13:45
Tout le haut Atlas en regorge, je ne sais pas pour les autres régions, là bas y a les PAM qui rapportent très gros, mais faudra s'entendre avec les locaux, bien s'entendre.
Citation
Utopia20 a écrit:
Bonjour,

L eau ? Qu en est il de l eau ? Information essentielle.

Il y a t il une nappe phréatique ? Etat des crues et précipitations dans la région ?
Do not disturb fawken morons. I ain't got time for mp.
U
5 octobre 2020 13:53
Faut faire attention. Avec les forages sauvages, les déviations, etc ..

D ou la nécessité de bien connaitre l etat de "l alimentation" en eau de ce terrain.
Citation
freeAssange a écrit:
Tout le haut Atlas en regorge, je ne sais pas pour les autres régions, là bas y a les PAM qui rapportent très gros, mais faudra s'entendre avec les locaux, bien s'entendre.
5 octobre 2020 13:57
Pas besoin de forage en fait, l'eau coule à flot et vient de plusieurs sources depuis les montagnes, suffit juste de s'entendre pour les déviations car d'autres ont déjà été faites, d'où la nécessité de s'entendre avec les locaux.
Citation
Utopia20 a écrit:
Faut faire attention. Avec les forages sauvages, les déviations, etc ..

D ou la nécessité de bien connaitre l etat de "l alimentation" en eau de ce terrain.
Do not disturb fawken morons. I ain't got time for mp.
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook