Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Les intégristes athées
16 janvier 2021 14:37
Même si on apprend aucun langage en particulier, on communique, on pense. Il interagirait avec les oiseaux ou autres animaux sur place, s'amuserait peut-être à imiter le bruit du vent ou des vagues ou ... bref ... On ne peut pas rester muet indéfiniment quand on a une voix, même si aucun langage n'a été appris. On se servirait tôt ou tard de nos cordes vocales, y'a rien à faire. Même si ça n'est qu'avec de simples onomatopées.

Déjà un truc tout bête, tu perds l'équilibre, tu tombes brutalement, tu as tendance à crier, tout au moins de surprise. Peut-être qu'il finirait même par émettre un son au simple fait de se faire mal. Il finirait par jouer avec sa voix. On est des humains, on parle !
Citation
nana d'enfer a écrit:
Je me vois obligée de te contredire, puisque je ne partage pas ton avis.
L’enfant en question n’aurait aucune notion de langage ou des codes sociaux. Parler au plantes et croire en quelque chose qui le dépasse.... je ne le pense pas, mais ça n’engage que moi.

L’homme est pris en main dès sa naissance et éduqué par ses semblables. Sans ça, il serait un animal parmi les animaux, avec zéro notions.
Mais bon... nous ne le saurons jamais, hein?
16 janvier 2021 16:27
Faux.
Mao et Staline sont les plus grands meurtriers de l’histoire alors qu’ils étaient farouchement athées. Ils totalisent pas loin de 100 millions de morts à eux deux.
Les morts motivées par les religions existent bel et bien mais elles sont loin derrière la doctrine athée communiste.
Citation
Mouhammad1900 a écrit:
Les plus virulents ont toujours été les tenants d’une religion.
16 janvier 2021 17:45
C'est de bonne guerre et ça a toujours été comme ça mais moi je voudrais juste essayer de les remettre sur les rails dans le sens où l'humilité et la tolérance sont loin très loin d'être de leur camp
Citation
AvecDesMots a écrit:
Aleykoum salam,

C est juste la vie. Une constante opposition.

Perso, je ne suis pas choquée de l'attitude des gens hostiles à la religion. La vérité parle d'elle-même.
A
16 janvier 2021 17:53
Mao et Staline avaient créé un culte de la personnalité.
le maoisme
[url=https://fr.wikipedia.org/wiki/Culte_de_la_personnalit%C3%A9_de_Staline#:~:text=50e%20anniversai re.-,Propagande,sa%20gloire%20dans%20la%20rue.&text=La%20propagande%20le%20surnommait%20le%20P%C 3%A8re%20des%20peuples.]le stalinisme[/url]

Les morts engendrés par leur culte s'ajoutent donc aux morts engendrés par les autres cultes.

[quote=Magneto*]
Faux.
Mao et Staline sont les plus grands meurtriers de l’histoire alors qu’ils étaient farouchement athées. Ils totalisent pas loin de 100 millions de morts à eux deux.
Les morts motivées par les religions existent bel et bien mais elles sont loin derrière la doctrine athée communiste.[/quote]
16 janvier 2021 18:33
Salut, tu as vu cela où qu'on est aigri Grinning smiley ?

Il y a autant d'aigris et de haineux chez les athées, que chez les musulmans, les juifs, les cathos ou autres....
Citation
Cavalier du Maghreb a écrit:
Salam alaykoum pourquoi les personnes qui se disent " athées " qui ne representent qu'à peine 11% de la population mondiale sont-elles aussi peu tolérantes et aimeraient façonner un monde à la pensée unique. Pourquoi sont-elles si haineuses et aigries ? Comment pouvons nous avoir une haine aussi vorace envers quelque chose qui selon eux n'existe pas ?
16 janvier 2021 19:07
Le culte de la personnalité est l’apanage de tous les dictateurs et despotes de tous temps.

L’athéisme est une doctrine, une philosophie qui use volontiers de la violence et de la contrainte pour imposer ses règles.

Je préfère comparer l’athéisme aux religions sur le terrain de la doctrine car cette pensée est s’assimile en de nombreux points à une foi au sens religieux du terme.
Citation
Arcadia34 a écrit:
Mao et Staline avaient créé un culte de la personnalité.
le maoisme
[url=https://fr.wikipedia.org/wiki/Culte_de_la_personnalit%C3%A9_de_Staline#:~:text=50e%20anniversai re.-,Propagande,sa%20gloire%20dans%20la%20rue.&text=La%20propagande%20le%20surnommait%20le%20P%C 3%A8re%20des%20peuples.]le stalinisme[/url]

Les morts engendrés par leur culte s'ajoutent donc aux morts engendrés par les autres cultes.[/quote]
A
20 janvier 2021 12:41
Par définition, être athée signifie ne pas avoir de Dieu. Quelqu'un qui a la foi, que ce soit en Allah, Dieu, Mohammed, Jesus, Rael, Staline, Lénine, Kim, etc... n'est par définition pas athée.

Nier le droit de ne pas croire, et l'existence même des non-croyants est une autre preuve d'intolérance, mais bien plus dure que celles subit dans des pays qui cherchent à appliquer la chariah (au moins, quand on les tue, on reconnaît leur existence...).

L'athéisme est un concept très difficile à appréhender, d'autant plus quand on a construit sa vie sur l'idée d'une puissance supérieure.
Notre monde est énormément de religions qui s'opposent très souvent entre elles. Ne pas mettre de Dieu au centre de ses pensées permet de s'éloigner de ces querelles de "qui a le vrai Dieu".
20 janvier 2021 17:20
"L'athéisme est un concept très difficile à appréhender, d'autant plus quand on a construit sa vie sur l'idée d'une puissance supérieure.
Notre monde est énormément de religions qui s'opposent très souvent entre elles. Ne pas mettre de Dieu au centre de ses pensées permet de s'éloigner de ces querelles de "qui a le vrai Dieu".


L'athéisme c'est le rejet de l'existence d'un dieu, surtout monothéiste. Cette doctrine n'est pas si ancienne et s'est nourrie par opposition aux religions monothéistes.

Tu suggères que l'athéisme est source de paix et tu nies le fait que les dictateurs les plus sanguinaires que l'humanité ait connue étaient de farouche athées, qui ont massacré des croyants parce qu'ils croyaient en Dieu...

Les religions ont en effet condamné les athées, assimilés aux hérétiques. Mais cela ne se produisait que s'ils manifestaient haut et fort leurs croyances.
Citation
Arcadia34 a écrit:
Par définition, être athée signifie ne pas avoir de Dieu. Quelqu'un qui a la foi, que ce soit en Allah, Dieu, Mohammed, Jesus, Rael, Staline, Lénine, Kim, etc... n'est par définition pas athée.

Nier le droit de ne pas croire, et l'existence même des non-croyants est une autre preuve d'intolérance, mais bien plus dure que celles subit dans des pays qui cherchent à appliquer la chariah (au moins, quand on les tue, on reconnaît leur existence...).

L'athéisme est un concept très difficile à appréhender, d'autant plus quand on a construit sa vie sur l'idée d'une puissance supérieure.
Notre monde est énormément de religions qui s'opposent très souvent entre elles. Ne pas mettre de Dieu au centre de ses pensées permet de s'éloigner de ces querelles de "qui a le vrai Dieu".
A
21 janvier 2021 09:23
Bonjour,

Athée ne signifie pas combattre les religions.
La définition est même "Personne qui ne croit pas en Dieu."

On retrouve dans votre argumentation la transformation de "ne pas croire en Dieu" en "'attaquer Dieu", ce qui est fondamentalement différent.
Beaucoup de gens vivent paisiblement leur athéisme, en fondant leur valeur sur l'humanité et l'empathie, quelles que soit les religions.

Je répète/précise mes propos concernant vos préjugés "les grands dictateurs sont athées".
Pour assurer son pouvoir et la docilité du peuple, il est très intéressant d'instaurer un culte.
Il faut pour cela nier les anciennes croyances et se proclamer "la perfection", "le meilleur des hommes", "exemple à suivre incritiquable". Une fois ceci bien intégré dans la tête des suiveurs, ils sont capables de mourir pour la cause, de renier les croyances de leur ancêtre (et d'envoyer torturer leurs propres ancêtres), de tuer n'importe quel autre être différent fut-ce leur propre enfant.

On retrouve dans cette lignée de grands chefs de guerre Staline, Kim, Mao, Hitler, Mohammed, ou de plus petits comme Raël ou Ardeshir.

Instaurer un culte leur permet d'unir le peuple sous leur joug avec l'ennemi de l'extérieur : allant du libre-penseur, au polythéiste qui a vu son lieu de culte saccagé en passant par l'athée qui ne demande qu'à vivre tranquillement.
L'ennemi de l'intérieur, c'est celui qui est dans le culte, mais possède encore une pensée critique. Par exemple qui est attaché/respectueux aux rites de ses ancêtres (ex certains kabyles ou zoroastres), capable d'empathie envers les personnes qui pensent/croient/aiment différemment ou simplement réfléchit sur la justice relatif à certains commandements prétendument divins (comme un harem perso pour le sublime dictateur).
Je rappelle que par définition un athée n'a pas de culte.

Pour conclure, votre dernière phrase résume pas mal l'intolérance quie subit les athées (en plus de voir leur propre existence niée):
Les religions ont en effet condamné les athées, assimilés aux hérétiques. Mais cela ne se produisait que s'ils manifestaient haut et fort leurs croyances.
Je pense que beaucoup de musulmans ne seraient pas d'accord si on applique ces préceptes (toujours d'actualité) à eux-mêmes, d'autant plus que le châtiment réservé aux athées ne s'arrête pas au simple enfermement mais est bien souvent sanglant.

Bonne journée








Citation
Magneto* a écrit:
"L'athéisme est un concept très difficile à appréhender, d'autant plus quand on a construit sa vie sur l'idée d'une puissance supérieure.
Notre monde est énormément de religions qui s'opposent très souvent entre elles. Ne pas mettre de Dieu au centre de ses pensées permet de s'éloigner de ces querelles de "qui a le vrai Dieu".


L'athéisme c'est le rejet de l'existence d'un dieu, surtout monothéiste. Cette doctrine n'est pas si ancienne et s'est nourrie par opposition aux religions monothéistes.

Tu suggères que l'athéisme est source de paix et tu nies le fait que les dictateurs les plus sanguinaires que l'humanité ait connue étaient de farouche athées, qui ont massacré des croyants parce qu'ils croyaient en Dieu...

Les religions ont en effet condamné les athées, assimilés aux hérétiques. Mais cela ne se produisait que s'ils manifestaient haut et fort leurs croyances.



Modifié 5 fois. Dernière modification le 21/01/21 10:29 par Arcadia34.
21 janvier 2021 11:20
Hello.

Athée ne signifie pas combattre les religions.

Non, mais l'athéisme doctrinaire existe bel et bien, et son objectif est de contredire les déistes sur le plan des idées. Mais rien de mal jusque là.
Sauf que s'il accède au pouvoir, il impose de manière totalitaire ses préceptes.

Pour que l'échange soit constructif, il faut avoir l'honnêteté de reconnaitre les choses. Je ne nie pas pour ma part que les religions et accessoirement l'islam condamne l'athéisme; et que dans un système basé sur la charia, ils peuvent être condamnés comme le cas de l'apostasie.
Cependant, la charia laisse la liberté aux juifs et chrétiens d'observer leurs cultes. Certes ces religions sont monothéistes et ont en commun le même Dieu.
Concernant les autres cultes, on peut observer très simplement que beaucoup de confessions ont traversé les siècles dans des terres musulmanes comme en Irak, Iran, Syrie, Liban etc... sans qu'ils aient été pour autant éradiqués.

Il faut alors reconnaitre que votre athéisme encadré par votre vision pacifiste des relations humaines partage malgré tout un socle commun de valeurs avec d'autres athées qui sont dans des dynamiques autoritaires, tout aussi sanguinaires que les religieux peuvent avoir lorsqu'ils en ont la possibilité.

Vous n'êtes pas responsables de leurs méfaits, tout comme les modestes croyants ne sont pas responsables de leurs dirigeants lorsqu'ils sont injustes. Depuis que l'homme existe, celui-ci lutte à mort en étant inspiré par sa foi; qu'elle soit d'inspiration déiste ou philosophique au sens large du terme.


On retrouve dans cette lignée de grands chefs de guerre Staline, Kim, Mao, Hitler, Mohammed, ou de plus petits comme Raël ou Ardeshir.

Mouhammad chef guerre... peut-être mais contrairement aux autres leaders avec qui vous l'alignez, il est avant tout un messager de Dieu aux yeux des croyants.
Le réduire de la sorte est sarcastique et je l'ai bien compris, mais il serait peut-être utile d'élargir l'étude de sa vie pour comprendre qu'il était au service d'un Dieu et qu'il a légué un Texte dans lequel son statut d'homme a été confirmé. Alors que les despotes cités appelaient effectivement au culte de leur personnalité.

Ainsi, votre analogie est tout simplement infondée.


réfléchit sur la justice relatif à certains commandements prétendument divins (comme un harem perso pour le sublime dictateur).

Il s'agit ici d'un fantasme sorti tout droit des contes orientalistes. On ne peut imputer à une religion ou à une communauté le fardeau de quelques sultans qui ont mis en exécution leurs fantasmes. Fantasmes issus de l'esprit masculin au sens universel. Les croyants ont au moins un frein en matière de mœurs que les athées n'ont pas.


Par exemple qui est attaché/respectueux aux rites de ses ancêtres (ex certains kabyles ou zoroastres), capable d'empathie envers les personnes qui pensent/croient/aiment différemment

Observation un peu simpliste et orientée.
Les musulmans ont accueilli depuis des lustres des confessions différentes pour qu'elles échappent à la répression. L'époque de l'Andalousie musulmane en est un exemple parmi d'autres où les juifs jugés parias par les catholiques d'Europe, avaient pu s'émanciper aux côtés des musulmans.
L'histoire de l'islam a démarré il y a plus de 14 siècles et s'est enrichie à mesure qu'elle franchissait les continents. Vos conclusions basées sur son histoire réduite à une peau de chagrin laissent penser que vous articulez vos idées autour d'un postulat personnel.

Il faudrait plutôt raisonner objectivement et voir quelles conclusions se dégagent.

Je réaffirme pour ma part que les philosophies (incluant les religions et l'athéisme, mais pas que) mènent un combat d'abord basée sur les idées et que les hommes estiment pouvoir faire usage de la violence pour l'imposer, dès qu'ils en ont les moyens. Chacun étant persuadé d'agir dans l'intérêt commun et oui, ma foi de musulman fait que j'ai un regard partisan sur l'histoire des miens. Je ne perds pas de vue cependant, que les autres philosophies dont fait partie l'athéisme partagent la même logique, si ce n'est pire avec les exemples cités précédemment.

Il faut juste avoir l'honnêteté de l'admettre, ce qui ne vous rend pas solidaire à titre personnel...

Citation
Arcadia34 a écrit:
Bonjour,

Athée ne signifie pas combattre les religions.
La définition est même "Personne qui ne croit pas en Dieu."

On retrouve dans votre argumentation la transformation de "ne pas croire en Dieu" en "'attaquer Dieu", ce qui est fondamentalement différent.
Beaucoup de gens vivent paisiblement leur athéisme, en fondant leur valeur sur l'humanité et l'empathie, quelles que soit les religions.

Je répète/précise mes propos concernant vos préjugés "les grands dictateurs sont athées".
Pour assurer son pouvoir et la docilité du peuple, il est très intéressant d'instaurer un culte.
Il faut pour cela nier les anciennes croyances et se proclamer "la perfection", "le meilleur des hommes", "exemple à suivre incritiquable". Une fois ceci bien intégré dans la tête des suiveurs, ils sont capables de mourir pour la cause, de renier les croyances de leur ancêtre (et d'envoyer torturer leurs propres ancêtres), de tuer n'importe quel autre être différent fut-ce leur propre enfant.

On retrouve dans cette lignée de grands chefs de guerre Staline, Kim, Mao, Hitler, Mohammed, ou de plus petits comme Raël ou Ardeshir.

Instaurer un culte leur permet d'unir le peuple sous leur joug avec l'ennemi de l'extérieur : allant du libre-penseur, au polythéiste qui a vu son lieu de culte saccagé en passant par l'athée qui ne demande qu'à vivre tranquillement.
L'ennemi de l'intérieur, c'est celui qui est dans le culte, mais possède encore une pensée critique. Par exemple qui est attaché/respectueux aux rites de ses ancêtres (ex certains kabyles ou zoroastres), capable d'empathie envers les personnes qui pensent/croient/aiment différemment ou simplement réfléchit sur la justice relatif à certains commandements prétendument divins (comme un harem perso pour le sublime dictateur).
Je rappelle que par définition un athée n'a pas de culte.

Pour conclure, votre dernière phrase résume pas mal l'intolérance quie subit les athées (en plus de voir leur propre existence niée):
Les religions ont en effet condamné les athées, assimilés aux hérétiques. Mais cela ne se produisait que s'ils manifestaient haut et fort leurs croyances.
Je pense que beaucoup de musulmans ne seraient pas d'accord si on applique ces préceptes (toujours d'actualité) à eux-mêmes, d'autant plus que le châtiment réservé aux athées ne s'arrête pas au simple enfermement mais est bien souvent sanglant.

Bonne journée



Modifié 1 fois. Dernière modification le 21/01/21 17:50 par Magneto*.
A
21 janvier 2021 12:14
Rebonjour,

D'après vos dires, vous jugez une idéologie selon des extrémistes, et justifiez ainsi le sort sanglant réservé à tous les athées. Je rappelle tristement que cette théorie du "socle commun" est tout aussi applicable aux musulmans. Si on applique votre idéologie à l'Islam, les terroristes tout comme les musulmans pacifiques feraient partie du même socle à éradiquer.
Personnellement, je ne me permettrais pas de telles généralisations, ni même de défendre un châtiment inhumain (mort, ou la torture éternelle), et ce même pour mon pire ennemi.

Par la suite, vous faites des conjectures dont les seules justifications sont vos préjugés sur les athées.
Je rappelle que par définition, les athées n'ont pas de culte, donc, ils s'excluent des régimes avec culte de la personnalité (mais font bien partie des victimes en tant que libre penseur).
Les cultes étatiques écrasent les autres formes de pensées pour pouvoir survivre. Un régime avec séparation état/religion laisse au moins de la place aux croyances/idéologies. Avec l'athéisme, on enlève une des raisons aux discordes : il n'y a pas d'intérêt de tuer ou être tuer en vertu d'un culte qui n'existe pas.

Ensuite, vous voyez votre "Dieu comme le seul vrai" et justifiez donc ainsi les exactions commises. Je suis certaine que des membres d'autres cultes pensent comme vous avec comme résultat beaucoup de souffrance/mort à la clé... Et même si un seul des cultes était imposé dans le monde, la diversité humaine ferait combattre entre eux les différentes interprétations. Sad Smiley

Concernant le harem, je référais aux 10-15 femmes qu'a épousé Mohammed (sans compter les esclaves pour plaisir perso) avec le célèbre verset 6 de la sourate 33 dont une application est "pas de limite pour moi ! nananère !", là où un musulman n'est limité "que" à 4 femmes. Perso, je ne fantasme pas là dessus. Par contre, je retrouve l'argumentation culpabilisateur pour les occidentaux afin (par l'attaque) de ne pas faire face à cette réalité.
Et contrairement à vos préjugés, la plupart des athées ont des profondes valeurs empathiques qui engendrent une monogamie fondée sur le respect de leur moitié In love

Après, on retrouve une version prosélyte de l'histoire, bien éloignée de la réalité.
Il suffit de voir les discriminations systémiques dans les régimes où l'islam est installé (et n'est plus imprégné d'autres valeurs) pour avoir une vision objective de cette "tolérance" toute islamique. Mais je doute que la réalité vous intéresse.

Au moins, vous reconnaissez votre regard partisan. Après, c'est dommage qui vous ne cherchiez pas plus loin que ces "versions partisanes prosélytes" que vous avouez débiter.
Certes, chercher l'objectivité dans l'histoire -même quand ça ne nous arrange pas- est le chemin le plus difficile car il oppose une triste réalité à un mensonge confortant mentalement.

Je pense que si on souhaite avoir un monde meilleur et ne plus refaire les mêmes erreurs avec des milliers de mort à la clé, un travail d'intégrité historique est fondamental.
Mais c'est un autre débat.

Bonne journée à vous





Citation
Magneto* a écrit:
Hello.

Athée ne signifie pas combattre les religions.

Non, mais l'athéisme doctrinaire existe bel et bien, et son objectif est de contredire les déistes sur le plan des idées. Mais rien de mal jusque là.
Sauf que s'il accède au pouvoir, il impose de manière totalitaire ses préceptes.

Pour que l'échange soit constructif, il faut avoir l'honnêteté de reconnaitre les choses. Je ne nie pas pour ma part que les religions et accessoirement l'islam condamne l'athéisme; et que dans un système basé sur la charia, ils peuvent être condamnés comme le cas de l'apostasie.
Cependant, la charia laisse la liberté aux juifs et chrétiens d'observer leurs cultes. Certes ces religions sont monothéistes et ont en commun le même Dieu.
Concernant les autres cultes, on peut observer très simplement que beaucoup de confessions ont traversé les siècles dans des terres musulmanes comme en Irak, Iran, Syrie, Liban etc... sans qu'ils aient été pour autant éradiqués.

Il faut alors reconnaitre que votre athéisme encadré par votre vision pacifiste des relations humaines partage malgré tout un socle commun de valeurs avec d'autres athées qui sont dans des dynamiques autoritaires, tout aussi sanguinaires que les religieux peuvent avoir lorsqu'ils en ont la possibilité.

Vous n'êtes pas responsables de leurs méfaits, tout comme les modestes croyants ne sont pas responsables de leurs dirigeants lorsqu'ils sont injustes. Depuis que l'homme existe, celui-ci lutte à mort en étant inspiré par sa foi; qu'elle soit d'inspiration déiste ou philosophique au sens large.


On retrouve dans cette lignée de grands chefs de guerre Staline, Kim, Mao, Hitler, Mohammed, ou de plus petits comme Raël ou Ardeshir.

Mouhammad chef guerre... peut-être mais contrairement aux autres leaders avec qui vous l'alignez, il est avant tout un messager de Dieu aux yeux des croyants.
Le réduire de la sorte est sarcastique je l'ai bien compris, mais il serait peut-être utile d'élargir l'étude de sa vie pour comprendre qu'il était au service d'un Dieu et qu'il a légué un Texte dans lequel sont statut d'homme a été confirmé. Alors que les despotes cités appelaient effectivement au culte de leur personnalité.

Ainsi, votre analogie est infondée.


réfléchit sur la justice relatif à certains commandements prétendument divins (comme un harem perso pour le sublime dictateur).

Il s'agit ici d'un fantasme sorti tout droit des comptes orientalistes. On ne peut imputer à une religion ou à une communauté le fardeau de quelques sultans qui ont mis en exécution leurs fantasmes. Fantasme issu de l'esprit masculin au sens universel. Les croyants ont au moins un frein en matière de mœurs que les athées n'ont pas.


Par exemple qui est attaché/respectueux aux rites de ses ancêtres (ex certains kabyles ou zoroastres), capable d'empathie envers les personnes qui pensent/croient/aiment différemment

Observation un peu simpliste et orientée.
Les musulmans ont accueilli depuis des lustres des confessions différentes pour qu'elles échappent à la répression. L'époque de l'Andalousie musulmane en est un exemple parmi d'autres où les juifs jugés parias par les catholiques d'Europe, avaient pu s'émanciper aux côté des musulmans.
L'histoire de l'islam a démarré il y a plus de 14 siècles et s'est enrichie à mesure qu'elle franchissait les continents. Vos conclusions basées sur son histoire réduite à une peau de chagrin laissent penser que vous articulez vos idées autour d'un postulat personnel.

Il faudrait plutôt raisonner objectivement et voir quelles conclusions se dégagent.

Je réaffirme pour ma part que les philosophies (incluant les religions et l'athéisme, mais pas que) mènent un combat d'abord basée sur les idées et que les hommes estiment pouvoir faire usage de la violence pour l'imposer, dès qu'ils en ont les moyens. Chacun étant persuadé d'agir dans l'intérêt commun et oui, ma foi de musulman fait que j'ai un regard partisan sur l'histoire des miens. Je ne perds pas de vue cependant, que les autres philosophies dont fait partie l'athéisme partagent la même logique, si ce n'est pire avec les exemples cités précédemment.

Il faut juste avoir l'honnêteté de l'admettre, ce qui ne vous rend pas solidaire à titre personnel...



Modifié 4 fois. Dernière modification le 21/01/21 12:59 par Arcadia34.
21 janvier 2021 17:32
Rebonjour,

J'ai fait l'effort de prendre vos passages afin d'y répondre point par point, ce qui permet de garder le fil de la discussion sans s'écarter du sujet de base qui concerne la violence chez les athées, et pourquoi pas chez les déistes.

Dommage que vous ne l'ayez pas fait car j'aurais vraiment aimé voir à travers lesquels de mes propos vous percevez :

- du prosélytisme ?
- la justification du sort sanglant réservé aux athées ?
- l'éradication que je réserve aux athées, par analogie à celle réservée aux athées par les terroristes ?
- que seul mon Dieu est légitime?

La liste des propos que vous m'attribuez à tort est encore longue mais je voulais juste donner quelques exemple éloquents de votre imagination débordante.

Quant au socle commun, inutile de me paraphraser puisque j'ai expliqué précédemment qu'il s'agissait d'un fait commun à tous les adeptes d'une philosophie mais qu'il n'y a pas pour autant, de responsabilité collective pour les méfaits qui pourraient en découler. De même que la philosophie elle-même n'est pas responsable des récupérations ou interprétations à mauvais escient que l'on pourrait en tirer.

Par ailleurs, vous me parlez des athées comme s'ils étaient à mes yeux des sujets de laboratoire (?), tandis que vous ne vous gênez pas pour calomnier la foi des autres, avec des légendes urbaines dignes des sites d'extrême droite les plus abjects.
Or, je n'ai encore rien appris de votre part sur l'athéisme, sauf que vous cherchez absolument à faire passer cette doctrine comme pacifiste alors qu'elle est dans la réalité bien plus complexe.

Sans compter que vous confondez allègrement athéisme et laïcité, sachez que l'athéisme s'apparait tantôt à l'agnosticisme, consistant à ne pas croire en l'existence de Dieu; tantôt il affirme par une négation qu'il n'y a pas de dieu. C'est cette tendance décrite par André Comte-Sponville qui s'est illustrée dans l'histoire récente à travers des formes répressives à l'endroit des croyants. Staline n'était pas le seul et si sa figure dictatoriale vénérée est votre seul argument pour dédouaner l'athéisme qui l'a profondément inspiré, allez donc voir l'Albanie sous la gouvernance d'Enver Hoxha... qui adopta l'athéisme comme doctrine d'état et usa de son bras armé pour réprimer les croyants.

Je ne pense pas que vous ayez un problème de compréhension, vous avez même parfaitement saisi le fond de mes arguments car ils sont assez clairs. Mais il vous est plus facile de vous dérober en déviant vers la dialectique, reprenant certains de mes mots mais en les interprétant à charge, sans doute après avoir été abreuvée par les interminables débats consanguins qui animent les plateaux TV français ces dernières années. Tous les amalgames y passent, et la retranscription que l'on voit en filigrane de vos sarcasmes saupoudrés çà et là en sont la parfaite illustration.

Or, il me serait très aisé d'en faire autant en vous adressant des procès d'intentions et en déformant vos propos, faire tout simplement de la dialectique... sauf que le présent sujet est à mes yeux trop sérieux pour surfer sur ses bords...

Bonne soirée Yawning smiley



Citation
Arcadia34 a écrit:
Rebonjour,

D'après vos dires, vous jugez une idéologie selon des extrémistes, et justifiez ainsi le sort sanglant réservé à tous les athées. Je rappelle tristement que cette théorie du "socle commun" est tout aussi applicable aux musulmans. Si on applique votre idéologie à l'Islam, les terroristes tout comme les musulmans pacifiques feraient partie du même socle à éradiquer.
Personnellement, je ne me permettrais pas de telles généralisations, ni même de défendre un châtiment inhumain (mort, ou la torture éternelle), et ce même pour mon pire ennemi.

Par la suite, vous faites des conjectures dont les seules justifications sont vos préjugés sur les athées.
Je rappelle que par définition, les athées n'ont pas de culte, donc, ils s'excluent des régimes avec culte de la personnalité (mais font bien partie des victimes en tant que libre penseur).
Les cultes étatiques écrasent les autres formes de pensées pour pouvoir survivre. Un régime avec séparation état/religion laisse au moins de la place aux croyances/idéologies. Avec l'athéisme, on enlève une des raisons aux discordes : il n'y a pas d'intérêt de tuer ou être tuer en vertu d'un culte qui n'existe pas.

Ensuite, vous voyez votre "Dieu comme le seul vrai" et justifiez donc ainsi les exactions commises. Je suis certaine que des membres d'autres cultes pensent comme vous avec comme résultat beaucoup de souffrance/mort à la clé... Et même si un seul des cultes était imposé dans le monde, la diversité humaine ferait combattre entre eux les différentes interprétations. Sad Smiley

Concernant le harem, je référais aux 10-15 femmes qu'a épousé Mohammed (sans compter les esclaves pour plaisir perso) avec le célèbre verset 6 de la sourate 33 dont une application est "pas de limite pour moi ! nananère !", là où un musulman n'est limité "que" à 4 femmes. Perso, je ne fantasme pas là dessus. Par contre, je retrouve l'argumentation culpabilisateur pour les occidentaux afin (par l'attaque) de ne pas faire face à cette réalité.
Et contrairement à vos préjugés, la plupart des athées ont des profondes valeurs empathiques qui engendrent une monogamie fondée sur le respect de leur moitié In love

Après, on retrouve une version prosélyte de l'histoire, bien éloignée de la réalité.
Il suffit de voir les discriminations systémiques dans les régimes où l'islam est installé (et n'est plus imprégné d'autres valeurs) pour avoir une vision objective de cette "tolérance" toute islamique. Mais je doute que la réalité vous intéresse.

Au moins, vous reconnaissez votre regard partisan. Après, c'est dommage qui vous ne cherchiez pas plus loin que ces "versions partisanes prosélytes" que vous avouez débiter.
Certes, chercher l'objectivité dans l'histoire -même quand ça ne nous arrange pas- est le chemin le plus difficile car il oppose une triste réalité à un mensonge confortant mentalement.

Je pense que si on souhaite avoir un monde meilleur et ne plus refaire les mêmes erreurs avec des milliers de mort à la clé, un travail d'intégrité historique est fondamental.
Mais c'est un autre débat.

Bonne journée à vous



Modifié 1 fois. Dernière modification le 21/01/21 18:00 par Magneto*.
A
21 janvier 2021 19:15
Bonsoir,

1er paragraphe concernant mon absence de réponse (L1 à L4) :

Reprenons donc mon texte qui est bien une réponse du votre:
1er chapitre de votre texte -> "Je ne nie pas pour ma part que les religions et accessoirement l'islam condamne l'athéisme." Litote pour signifier votre acceptation du sort sanglant des athées (litote qui est en soit de la manipulation syntaxique). Les justifications viennent après.
A->une simili insulte.
B-> une mention aux chrétiens/juifs pas trop amochés. Vu votre vision partisane de l'histoire, je n'ai pas continué dans ce HS. En plus, il y a un autre argument fallacieux qui apparaît (augmenter pour tourner en ridicule une idée), donc ce n'est pas très intéressant d'y répondre
C->le socle commun. Seul argument assez vague que j'ai pu trouver. J'appelle donc la logique et à l'empathie dans mon premier paragraphe. Même si vous vous êtes rendu compte vous-même à quel point cet argument était faible.

En mini-conclusion, je rappelle que certes les crimes haineux existent partout mais au moins avec l'athéisme, on perd une des raisons des discordes : le martyr divin, se retrouver au paradis, etc...


Après, 2eme chapitre, vous affirmez avoir un prophète sans culte de la personnalité car il y a un livre qui l'appelle homme.
J'imagine que ce livre ne dit pas (contrairement à d'autres) que c'est le meilleur des hommes, un exemple à suivre et critiquable à foison, alors.
Et pus, Staline, Kim, Lénine, Mao ont également des livres qui les traitent comme des hommes.
Votre argumentation repose surtout sur le fait que vous êtes convaincu d'avoir le vrai Dieu, ce qui justifie ce favoritisme. Je rappelle donc que cet état est vrai pour les autres croyants, et les conséquences qui s'ensuivent.

3eme chapitre, vous parlez de harem.
Je rappelle la réalité que vous semblez ne pas vouloir voir.
Ensuite vous médisez sur les athées avec un frein moral qu'ils n'ont pas. Je rappelle donc les valeurs humanistes de nombre d'athées.

Enfin, 4eme chapitre, vous parlez de la tolérance des états islamiques. Ma réponse est une vision très opposée. Je ne veux pas dériver encore plus sur le sujet, d'autant plus que l'aveuglement partisan qui vous rend incapable de faire des recherche objectives, vous rendra incapable d'accepter la vérité historique même si je vous l'apportais sur un plateau.
Chose intéressante, vous dites dans "ma foi de musulman fait que j'ai un regard partisan sur l'histoire des miens" votre parti pris. J'utilise donc cet aveu pour vous orienter vers une vision plus objective, tout en vantant les qualités de l'intégrité historique. Je suis une optimiste.

Conclusion, j'ai bien lu votre message et j'y réponds tout à fait.
Je reconnais ne pas y faire directement référence dans mes réponses. L'erreur est comprise et la solution est apportée avec l'ajout des lignes associées


Ensuite L6-11
- du prosélytisme : c'est une des conséquences de l'absence d'auto-critique issue d'une vision partisane (que vous reconnaissez).
- la justification du sort sanglant réservé aux athées ? votre litote et les tentatives de justification qui s'ensuivent.
- l'éradication que je réserve aux athées, par analogie à celle réservée aux athées par les terroristes ? c'est dans l'argumentation "socle commun" qui serait une justification de votre litote
- que seul mon Dieu est légitime? vous dites : comprendre la vie du prophète pour voir qu'il était au service de Dieu. Si votre Dieu n'était pas légitime (mais que ceux par exemple des polythéistes l'étaient), vous auriez une autre vision des massacres/génocides.

L14-18 : Référence au socle commun. Seul argument concernant votre horrible litote, dont vous même vous rappelez la faiblesse de cet argument. J'ai simplement un peu plus développé. Mais je suis tout à fait d'accord avec la non-recevabilité de cet argument

L19-21. Vous parlez ensuite de calomnie sans exposer preuve. Si j'ai médis, prouvez-le (ex que votre prophète était un monogame qui n'avait pas de conso perso d'esclave ou du moins qu'il respectait les propres règles imposées aux autres). Sinon, je pourrai retourner votre accusation de calomnieur.

L22-30 : J'ai bien envie de vous rappeler une 4eme fois cette histoire de culte stalinien, mais ca ne servirait à rien. Et pour info, Enver Hoxha adopta le "culte stalinien". Votre définition personnelle de l'athéisme confirme par contre l'ampleur de vos préjugés.

L31-37 : Encore des préjugés. Je n'ai pas la télé et ne connais pas vos émissions. Par contre, j'ai l'immense chance d'avoir vécu dans une théocratie. Ca me suffit pour avoir un bon panorama de la vie du prophète, du coran, des sciences islamiques et de ses applications quand elles ne sont pas parasitées de valeurs occidentales.

Attention, vous faites de la dialectique et la litote est une preuve bien visible.Eye rolling smiley

Allez, Bonne soirée à vous !



Modifié 2 fois. Dernière modification le 21/01/21 19:19 par Arcadia34.
21 janvier 2021 21:44
Vous vous êtes encore une fois fourvoyée car vous persistez dans la réthorique et les procès d’intention dès les premiers échanges, pour camoufler autant que faire se peut la faiblesse de vos arguments. Mais j’ai pris plaisir à vous lire. Vous savez détecter les tours de passe de passe, moi aussi 😉 sauf que c’était assez facile étant donnée la grosseur de vos effets de manche.

Mes hommages Welcome

Et à une prochaine fois j’espère. Je vous laisse tranquillement devant votre cours du soir sur BFMTV Eye rolling smiley

Citation
Arcadia34 a écrit:
Bonsoir,

1er paragraphe concernant mon absence de réponse (L1 à L4) :

Reprenons donc mon texte qui est bien une réponse du votre:
1er chapitre de votre texte -> "Je ne nie pas pour ma part que les religions et accessoirement l'islam condamne l'athéisme." Litote pour signifier votre acceptation du sort sanglant des athées (litote qui est en soit de la manipulation syntaxique). Les justifications viennent après.
A->une simili insulte.
B-> une mention aux chrétiens/juifs pas trop amochés. Vu votre vision partisane de l'histoire, je n'ai pas continué dans ce HS. En plus, il y a un autre argument fallacieux qui apparaît (augmenter pour tourner en ridicule une idée), donc ce n'est pas très intéressant d'y répondre
C->le socle commun. Seul argument assez vague que j'ai pu trouver. J'appelle donc la logique et à l'empathie dans mon premier paragraphe. Même si vous vous êtes rendu compte vous-même à quel point cet argument était faible.

En mini-conclusion, je rappelle que certes les crimes haineux existent partout mais au moins avec l'athéisme, on perd une des raisons des discordes : le martyr divin, se retrouver au paradis, etc...


Après, 2eme chapitre, vous affirmez avoir un prophète sans culte de la personnalité car il y a un livre qui l'appelle homme.
J'imagine que ce livre ne dit pas (contrairement à d'autres) que c'est le meilleur des hommes, un exemple à suivre et critiquable à foison, alors.
Et pus, Staline, Kim, Lénine, Mao ont également des livres qui les traitent comme des hommes.
Votre argumentation repose surtout sur le fait que vous êtes convaincu d'avoir le vrai Dieu, ce qui justifie ce favoritisme. Je rappelle donc que cet état est vrai pour les autres croyants, et les conséquences qui s'ensuivent.

3eme chapitre, vous parlez de harem.
Je rappelle la réalité que vous semblez ne pas vouloir voir.
Ensuite vous médisez sur les athées avec un frein moral qu'ils n'ont pas. Je rappelle donc les valeurs humanistes de nombre d'athées.

Enfin, 4eme chapitre, vous parlez de la tolérance des états islamiques. Ma réponse est une vision très opposée. Je ne veux pas dériver encore plus sur le sujet, d'autant plus que l'aveuglement partisan qui vous rend incapable de faire des recherche objectives, vous rendra incapable d'accepter la vérité historique même si je vous l'apportais sur un plateau.
Chose intéressante, vous dites dans "ma foi de musulman fait que j'ai un regard partisan sur l'histoire des miens" votre parti pris. J'utilise donc cet aveu pour vous orienter vers une vision plus objective, tout en vantant les qualités de l'intégrité historique. Je suis une optimiste.

Conclusion, j'ai bien lu votre message et j'y réponds tout à fait.
Je reconnais ne pas y faire directement référence dans mes réponses. L'erreur est comprise et la solution est apportée avec l'ajout des lignes associées


Ensuite L6-11
- du prosélytisme : c'est une des conséquences de l'absence d'auto-critique issue d'une vision partisane (que vous reconnaissez).
- la justification du sort sanglant réservé aux athées ? votre litote et les tentatives de justification qui s'ensuivent.
- l'éradication que je réserve aux athées, par analogie à celle réservée aux athées par les terroristes ? c'est dans l'argumentation "socle commun" qui serait une justification de votre litote
- que seul mon Dieu est légitime? vous dites : comprendre la vie du prophète pour voir qu'il était au service de Dieu. Si votre Dieu n'était pas légitime (mais que ceux par exemple des polythéistes l'étaient), vous auriez une autre vision des massacres/génocides.

L14-18 : Référence au socle commun. Seul argument concernant votre horrible litote, dont vous même vous rappelez la faiblesse de cet argument. J'ai simplement un peu plus développé. Mais je suis tout à fait d'accord avec la non-recevabilité de cet argument

L19-21. Vous parlez ensuite de calomnie sans exposer preuve. Si j'ai médis, prouvez-le (ex que votre prophète était un monogame qui n'avait pas de conso perso d'esclave ou du moins qu'il respectait les propres règles imposées aux autres). Sinon, je pourrai retourner votre accusation de calomnieur.

L22-30 : J'ai bien envie de vous rappeler une 4eme fois cette histoire de culte stalinien, mais ca ne servirait à rien. Et pour info, Enver Hoxha adopta le "culte stalinien". Votre définition personnelle de l'athéisme confirme par contre l'ampleur de vos préjugés.

L31-37 : Encore des préjugés. Je n'ai pas la télé et ne connais pas vos émissions. Par contre, j'ai l'immense chance d'avoir vécu dans une théocratie. Ca me suffit pour avoir un bon panorama de la vie du prophète, du coran, des sciences islamiques et de ses applications quand elles ne sont pas parasitées de valeurs occidentales.

Attention, vous faites de la dialectique et la litote est une preuve bien visible.Eye rolling smiley

Allez, Bonne soirée à vous !



Modifié 1 fois. Dernière modification le 21/01/21 21:52 par Magneto*.
L
4 février 2021 22:40
Ce sont tout suppléments des kouffars rien d’extraordinaire , ils savent que manger et boire , rien d’autre
Citation
Cavalier du Maghreb a écrit:
Salam alaykoum pourquoi les personnes qui se disent " athées " qui ne representent qu'à peine 11% de la population mondiale sont-elles aussi peu tolérantes et aimeraient façonner un monde à la pensée unique. Pourquoi sont-elles si haineuses et aigries ? Comment pouvons nous avoir une haine aussi vorace envers quelque chose qui selon eux n'existe pas ?
6 février 2021 01:53
Anthony Flew est un des plus grand philosophe athée du siècle dernier, il a choisi l'athéisme à l'age de 15 ans, et après l'avoir défendu pendant plus de 54 ans, aujourd'hui à 81 ans il annonce avec regret :

« Comme les gens ont été certainement influencés par moi, je veux essayer de corriger les énormes dommages que j’ai dû occasionner. »

Il affirme , expliquant les raisons de son retour :

« Les recherches des biologistes sur l’ADN ont montré, par la complexité presque inconcevable des arrangements nécessaires pour produire [la vie], qu’une intelligence devait nécessairement être impliquée. »
Ma Sha Allah !!! "[i]Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme ![/i]" (Lavoisier) [Bienvenue au Yabi Poésie Club]([url=http://www.yabiladi.com/forum/yabi-poesie-club-7-3375889-5377811.html#msg-5377811])
6 février 2021 01:55
Le professeur Camille Flammarion, astronome français (1842-1925) a dit :

« L'athéisme est trop méprisable pour se réclamer de la science ou de la raison ou pour mériter le nom d'une quelconque idéologie ! II est trop insignifiant et trop petit pour avoir droit de cité ! [.........] Pour fuir la foi, il se réfugie dans les spéculations abstraites et les sophismes qu'il aurait certainement jetés au rebut s'il les avait soumis au jugement de sa saine nature. Il aurait, de même, compris que ses véritables sentiments et ce que lui dicte son imagination sont diamétralement opposés. Si un jour, on nous demandait : « quel est l'homme qui se ment le plus à lui-même ? » Nous dirions, sans aucune hésitation : c'est l'athée !»
Ma Sha Allah !!! "[i]Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme ![/i]" (Lavoisier) [Bienvenue au Yabi Poésie Club]([url=http://www.yabiladi.com/forum/yabi-poesie-club-7-3375889-5377811.html#msg-5377811])
6 février 2021 01:56
Le plus grand nom de la bactériologie, Louis Pasteur affirme :

« Un peu de science éloigne de Dieu, mais beaucoup y ramène. » Il affirme aussi, faisant allusion aux athées : «Tant pis pour ceux dont les idées philosophiques sont gênées par mes études »
Ma Sha Allah !!! "[i]Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme ![/i]" (Lavoisier) [Bienvenue au Yabi Poésie Club]([url=http://www.yabiladi.com/forum/yabi-poesie-club-7-3375889-5377811.html#msg-5377811])
A
6 février 2021 08:39
Bonjour,

Les messages précédents illustrent très bien les préjugés sur les athées.

Loin de la vision bestiale proposée, les athées s'en sortent très bien niveau intelligence/apport de savoir à l'humanité (source ici, ou ici ), ou même altruisme (ici).

Je vois régulièrement passer de les"arguments" qui n'en sont pas. Je ne peux que vous conseiller de vous renseigner sur la zététique.

Bonne journée



Modifié 3 fois. Dernière modification le 06/02/21 09:04 par Arcadia34.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook