Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
Inégalités au Maroc : «Le gouvernement peut faire mieux»
Krim [ MP ]
29 août 2019 11:36
«Le gouvernement peut faire mieux pour réduire les inégalités au Maroc».

En lisant cette phrase je me demande si ces deux chercheurs ne sont pas entrain de mettre la résponsabilité sur un gouvernement qui n´a aucun pouvoir.. Au Maroc il y a séparation des rôles mais pas la séparation des pouvoirs. Tous les premiers ministres disent eux mêmes qu´ils ne font qu´excuter les directives royales.
Les pouvoirs politiques, économiques, religieux sont concentrés dans le palais royal. Donc le palais peut faire mieux pour réduire les inégalités au Maroc.
Chris Talline [ MP ]
29 août 2019 12:06
mouais, y'a des moyens financiers mis en place mais aucune trace de l'argent et des infrastructures, chacun se renvoie la balle...

Le Roi l'a d'ailleurs mentionné lors de son derniers discours en mettant la pression sur les walis et les caïds
DragV [ MP ]
29 août 2019 12:10
Tous le monde connait la situation du Maroc.
L'argent est présent mais mal réparti à cause des intermédiaires.

Citation
Krim a écrit:
«Le gouvernement peut faire mieux pour réduire les inégalités au Maroc».

En lisant cette phrase je me demande si ces deux chercheurs ne sont pas entrain de mettre la résponsabilité sur un gouvernement qui n´a aucun pouvoir.. Au Maroc il y a séparation des rôles mais pas la séparation des pouvoirs. Tous les premiers ministres disent eux mêmes qu´ils ne font qu´excuter les directives royales.
Les pouvoirs politiques, économiques, religieux sont concentrés dans le palais royal. Donc le palais peut faire mieux pour réduire les inégalités au Maroc.
blagueur [ MP ]
29 août 2019 14:24
Pour le peu énoncé et explicité, dans cet article, les mesures préconisées reviennent à réduire la croissance et à donner le coup de grâce à cette dernière comme au développement.

Créer des richesses devrait être le mot d'ordre et il ne passe pas par la recette de l'augmentation de la pression fiscale, mais par la réduction et la redistribution de cette dernière à tous les acteurs y compris ceux de l'informel comme des exemptés, hormis le cas des créations d'entreprises, futures génératrices d'emploi et de nouveaux contribuables.

Pour l'enseignement et l'éducation nationale, nous n'avons mêmes pas su retenir les compétences, ingénieurs et hauts diplômés qui s'expatrient, qu'en sera-t-il des promotions futures ? Commençons d'abord par créer des emplois pour ces compétences et réduire cette saignée en attendant que le produit de la formation professionnelle arrive sur le marché de l'emploi et qui attendra à son tour des débouchés. Un enseignement de qualité, d'excellence, autour de programmes et d'ouvrages scolaires dignes de ce nom serait un bon début.

Créer de la richesse ne se réduit pas nécessairement à développer de nouveaux produits à l'exportation, mais peut aussi se traduire par la réduction des importations en créant localement des produits de substitution, comme par une meilleure valorisation de nos exportations. Créer des richesses humaines, scientifiques ?

Par les temps qui courent, de "belles" théories, relatives au développement, tenant plus d'un mimétisme linguistique que d'une véritable connaissance des implications, mettant en avant tantôt industrie 4.0, tantôt promotion tout azimut du social, de la santé, de l'éducation, bref simultanément de tous les secteurs, ne se réduisent qu'à un verbiage "politicien" contribuant à la perte de sens de la portée des mots comme des conséquences d'une approche diluant le capital en l'affectant prématurément à des "secteurs" indirectement productifs.

Ces secteurs sont dépendants des ressources, de la croissance, qui elles dépendent en premier lieu de la productivité et de la création de valeur ajoutée.

Il faut accroître les ressources d'abord, pour pouvoir lutter contre les inégalités, sans compromettre les équilibres, avant de parler des besoins ou d'augmenter l'endettement comme la pression fiscale, prôner des changements d'état menant durablement à une mise à niveau et au permanent renouvellement de l'appareil de production pour s'inscrire dans la dynamique évolutive mondiale.

Les chiffres à retenir sont ceux de la couverture des importations par les exportations, ils signent le profil du "développement".

Réduire les inégalités en redistribuant équitablement l'endettement ?
Il faut être sérieux et viser à réduire l'endettement sur le moyen terme en inversant les tendances.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 29/08/19 15:10 par blagueur.
Sifaw30 [ MP ]
29 août 2019 17:26
Si vous êtes attentifs aux journaux ces derniers mois, on a l'impression que c'est un peu sauve qui peut:
- Grèves des médecins / étudiants
- Grèves dans l'éducation nationale (avec les contractuels notamment...)
- Mouvements sociaux
D'ailleurs, vous avez dû vous en rendre compte si vous étiez au pays dernièrement.
La bonne nouvelle, c'est qu'il y a une certaine liberté d'expression (encore relative diront d'autres), la mauvaise c'est que les réalités du pays ne sont pas réjouissantes.

;(
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook