Menu
Connexion Yabiladies Islam Qatar 2022 Radio Forum News
Impasse ou «voilage» de face?
4 octobre 2022 00:55
Salam. Mon post risque d’être long. Merci aux personnes qui liront jusqu’au bout. Seules, les critiques constructives m’amenant à une possible réflexion, sont les bienvenues.

Je me suis mariée il y a 4ans et d’entrée de jeu, ça a mal commencé avec celui qui allait devenir mon mari. Je l’ai revu et l’ai fréquenté à une période de ma vie où j’étais dans un mal-être. Isolée chez mes parents, rapports conflictuels avec mon papa, rien n’allait ne et m’aidait. Mon mari a été une épaule sur laquelle j’ai pu me reposer. Une bouffée d’oxygène. Cette lumière dans l’obscurité, dans laquelle je m’enfonçais. Il a été drôle, patient, à l’écoute, attentionné et bienveillant avec moi. Sauf que je cherchais pas à être dans une relation, j’y pensais pas et ne le voulait pas mais «malheureusement», il a fallu que tout dérape quant il m’a avoué avoir des sentiments pour moi et donc vouloir entamer une histoire sérieuse entre nous. Flattée mais aussi gênée, je lui ai dit du mieux que je pouvais que j’étais pas dans cet optique. Il m’a dit de bien réfléchir puisque les choses pouvaient se faire entre nous. Je lui ai donc dit de me laisser du temps, ce qu’il a de suite, accepté. Mais voilà que 2/3 semaines passées, il revient à la charge me reprochant de peut-être lui donner de faux espoirs et qu’il valait mieux être clair, j’ai culpabilisé car je l’ai senti très peinée et je me suis mise avec en me rassurant tant bien que mal. Et même si j’étais avec malgré moi, à ce moment-là, ça ce passait bien encore. Jusqu’à ce qu’il me demande d’être plus tactile avec moi, puis de lui dire je t’aime car il n’appréciait pas que je lui réponde «c’est mignon» quant il me le disait. J’étais mal, il me brusquait, je voulais pas le blesser et je voulais que tout ça ce fasse naturellement, avec le temps mais çà c’est déroulé, comme il l’a voulu, lui. Plus tard dans la relation, il réussira même, après insistance à me toucher (sans passer à l’acte sexuel). Puisse Allah nous pardonner, j’en garde un triste souvenir. 8mois de relation et je rencontre avec les miens, sa famille autour d’un repas et que je remarque assez froide au 1er abord mais je me rassure encore. Entre temps, entre nous ça a changé..Il y a du manque de respect, il ne veut pas me présenter sa mère, me montre que je peux à tout moment le perdre.. et voilà qu’on entame nos préparatifs de mariage. Il me laisse gérer la plupart des choses seules, je suis angoissée, je me pose trop de questions, j’ai peur de le perdre. Il ne voulait pour le moment, que faire le religieux mais grosse dispute entre nous car je suis resté ferme pour la case mairie à côté de ca, il se dispute aussi avec une de mes sœurs et tant bien que mal, ça se tasse. Tout est bouclé. Jour du religieux, mon père arrive chez le sien et les choses sont limites déjà faite, bâclées et terminées (ce sont ces mots, j’y étais pas). Jour du mariage, on est en retard pour la mairie. Mais dans l’ensemble, la suite de la journée/soirée «passe.» Nous partirons vivre quelques temps chez ses parents, le temps de meubler notre logement. Rapidement, on emménage. Et les problèmes n’ont fait que s’enchaîner. Il compare ce qu’il a mit financièrement dans le mariage contrairement à moi, or j’ai mis ce que je pouvais (je travaille pas), il me rabaisse, me compare, je pleure plus souvent, m’isole, retourne souvent chez mes parents car je préfère fuir tellement je suis mal et qu’on n’arrive pas à communiquer, il use de propos que je lui ai confié par le passé pour me faire mal, gênée de lui demander des sous pr mes plaisirs et même lors de courses, de lui dire de prendre des choses que j’aime, m’impose les relations intimes même quand je lui dis être mal ou insiste pour que je lui fasse quelque chose sur quoi j’ai dis «non» etccc soit, la liste n’est pas finie. Tt ça, a eu raison de moi, j’ai malheureusement à mon tour était mauvaise puisque j’ai été deg de lui mais Al hamdu li Lah dans tout ça, j’ai fini par arrêter de lui manger dans la main. Et ça ne lui a pas plu, ce qui n’a pas aidé. Aujourd’hui, j’ai «malheureusement» et/ou «heureusement» un bébé avec lui âgé de 2ans. Niveau com, il y a eu une évolution. À côté de ça, trop de fois nous avons parlé divorce, trop de fois je suis retourné chez mes parents, actuellement j’y vis suite à une DPP post partum, aussi psk il y a eu d’autre souci qui font que je peux pas revenir à l’appart (et ça me va.) Mais voilà, je sais vraiment plus quoi faire? Car notre couple est très fragilisé, lui, je le vois plus comme avant. Je pense ne ressentir que de l’attachement pour lui, vis-à-vis de notre bb. J’arrive plus à me projeter ds le futur avec. J’arrive pas à oublier le passé. Quand on va discuter, finalement je me rend compte qu’il me comprends pas/m’écoute pas. J’ai le sentiment qu’il veut à tt prix rester mariés quitte à être malheureux. Au fond de moi, je veux divorcer depuis très longtemps mais j’ai peur de découvrir un autre visage et qu'il me touche au travers de notre bb. Qu’en pensez-vous? Merci
4 octobre 2022 01:26
Malheureusement. Je pense qu'il a profité de toi depuis le début tu allais pas bien, il t'a aidé et il t'a dit ce qu'il ressentais pour toi.

Tu es pour rien, mais pour moi tu as été pris au piège.

Aujourd'hui il en joue sans te le dire en te rabaissant.

Je sais pas si finalement tu as des sentiments pour lui comme un mari ou comme celui qui t'a aidé.

Aujourd'hui vous avez un enfant au milieu.

Mais la relation est pas saine.
4 octobre 2022 02:31
Wa aleykoum salam wa rahmathouallah wa barakathou oukhty,

Malheureusement tu penses bien que vu le mal qu'il t'a fait il va se servir de tes points faible, si tu veux divorcée et clairement se sera vôtre bébé.

C'est le genre d'homme sans scrupule pour arriver à ses fins, il se nourrit de ton mal-être, faut le vivre pour le comprendre.

Cumule les preuves au cas où tu en aurais besoin, genre enregistre les appels ou film le s'il est violent. Y a des applications pour ça.

Remets toi en complément à Dieu et fais les causes( prières, dikrs, lecture de Coran) c'est des remèdes saints.
V
4 octobre 2022 03:14
J' ai l' impression que beaucoup, mais alors beaucoup de femmes présentent des situations conjugales insupportables et en réalité ne font que demander un assentiment sur le forum pour pouvoir tirer des conclusion.

Ici encore c'est sans appel. Tires toi. Ton avenir est ailleurs. Tu le sais alors fais tes choix en conséquence.

Ceci dit le gars est aussi complétement victime de son manque d' éducation. Il est probablement venu vers toi pour une relation physique même si ça n' était pas tout à fait conscient chez lui et se retrouve investit dans une relation affective/psychologique/matérielle etc...
4 octobre 2022 07:16
Il a bien réussi son coup. Il savait très bien que tu avais besoin de quelqu’un sur qui te reposer dès le début en racontant tes problèmes et par conséquent en montrant tes faiblesses.
Il t’a connu faible et au plus mal et pour lui c’était du pain béni car il savait que tu n’aurais pas d’autres choix que d’accepter d’être avec lui (il a été ton échappatoire).
Et lorsqu’on montre toutes nos faiblesses à certains hommes (si ce n’est tous) ils s’en servent pour te nuir te rabaisser bref tu resteras toujours le femme faible qu’il a connu et qu’il voulait avoir car clairement pour lui tu n’es qu’un petit insecte qu’il peur écraser à son gré (connaissant toutes tes failles c’est beaucoup plus facile).

Je le sais car ma cousine a eu une histoire similaire à la tienne. Elle avait besoin de quelqu’un à qui parler de ses problèmes. Il été là pour l’écouter et n’en faire qu’une miette. Il l’a épousé et ma cousine me confiait ses problèmes (il l’a considère tout simplement comme une chienne). Bref elle a fini par se soumettre à lui et à sa famille. C’est son choix et aujourd’hui elle ne raconte plus rien. Elle est distante et méconnaissable.

Bref ça ne s’arrangera pas. C’est à toi de décider de la poursuite de ce mariage si tu arrives à tenir le coup mais sache qu’il ne changera jamais.
D
4 octobre 2022 07:47
Salam

A travers ton récit et même tout le long , on sent que tu semble pas stable mentalement ( tu parles d une situation familiale compliquer , puis amoureuse , puis de dépression ) c est pas un reproche simplement un fait . Cette instabilité t a pousser à faire certain choix comme céder a ton confident de l époque et te marier avec lui …. Maintenant tu as un enfant , tu n’es plus seul et cette enfant compte sur toi ….

Fait tu le nécessaire pour soigner ta dépression ? ( médecin , suivi etc ? )
Si oui voit tu une amélioration avec et sans ton mari ?

Tu parles pas directement de violence physique mais plus de violence matériel et mentale …. Ton mari te prive du moindre centimes , te reproches ton manque d investissement financier …..

Tu dois essayer de soigner ce mal être qui te ronge et qui t as pousser dans cette situation … trouve la cause , relève toi et après pense à ton couple …. Car tu traines ton mal être de puis trop longtemps ….
En parallèle, est ce que au niveau de ta famille tu peux compter sur eux ou pas du tout ( au début de ton récit on comprend que non ?) ?

Tu as besoin de te concentrer sur ton bien être , te remettre sur pied et après on verra pour le couple … fait d’abord ça pour toi et ton enfant . Ensuite , une fois sur ca va mieux forme toi a quelque chose , il est hors de question de rester dépendante d’un homme … Pour tout les hommes et les femmes qui liront ce commentaire voilà pourquoi on est si indépendante et que aucune homme ne doit avoir la main mise sur notre avenir pro ….

D’abord le mental , ensuite le travail , ensuite la logistique pour ton enfant et après quand tu iras mieux tu aviseras pour ton mariage ….

Oublie pas aussi de te nourrir spirituellement car on néglige cette aspect énormément et Allah nous le rend bien ….
Citation
Vie_précieuse a écrit:
Salam. Mon post risque d’être long. Merci aux personnes qui liront jusqu’au bout. Seules, les critiques constructives m’amenant à une possible réflexion, sont les bienvenues.

Je me suis mariée il y a 4ans et d’entrée de jeu, ça a mal commencé avec celui qui allait devenir mon mari. Je l’ai revu et l’ai fréquenté à une période de ma vie où j’étais dans un mal-être. Isolée chez mes parents, rapports conflictuels avec mon papa, rien n’allait ne et m’aidait. Mon mari a été une épaule sur laquelle j’ai pu me reposer. Une bouffée d’oxygène. Cette lumière dans l’obscurité, dans laquelle je m’enfonçais. Il a été drôle, patient, à l’écoute, attentionné et bienveillant avec moi. Sauf que je cherchais pas à être dans une relation, j’y pensais pas et ne le voulait pas mais «malheureusement», il a fallu que tout dérape quant il m’a avoué avoir des sentiments pour moi et donc vouloir entamer une histoire sérieuse entre nous. Flattée mais aussi gênée, je lui ai dit du mieux que je pouvais que j’étais pas dans cet optique. Il m’a dit de bien réfléchir puisque les choses pouvaient se faire entre nous. Je lui ai donc dit de me laisser du temps, ce qu’il a de suite, accepté. Mais voilà que 2/3 semaines passées, il revient à la charge me reprochant de peut-être lui donner de faux espoirs et qu’il valait mieux être clair, j’ai culpabilisé car je l’ai senti très peinée et je me suis mise avec en me rassurant tant bien que mal. Et même si j’étais avec malgré moi, à ce moment-là, ça ce passait bien encore. Jusqu’à ce qu’il me demande d’être plus tactile avec moi, puis de lui dire je t’aime car il n’appréciait pas que je lui réponde «c’est mignon» quant il me le disait. J’étais mal, il me brusquait, je voulais pas le blesser et je voulais que tout ça ce fasse naturellement, avec le temps mais çà c’est déroulé, comme il l’a voulu, lui. Plus tard dans la relation, il réussira même, après insistance à me toucher (sans passer à l’acte sexuel). Puisse Allah nous pardonner, j’en garde un triste souvenir. 8mois de relation et je rencontre avec les miens, sa famille autour d’un repas et que je remarque assez froide au 1er abord mais je me rassure encore. Entre temps, entre nous ça a changé..Il y a du manque de respect, il ne veut pas me présenter sa mère, me montre que je peux à tout moment le perdre.. et voilà qu’on entame nos préparatifs de mariage. Il me laisse gérer la plupart des choses seules, je suis angoissée, je me pose trop de questions, j’ai peur de le perdre. Il ne voulait pour le moment, que faire le religieux mais grosse dispute entre nous car je suis resté ferme pour la case mairie à côté de ca, il se dispute aussi avec une de mes sœurs et tant bien que mal, ça se tasse. Tout est bouclé. Jour du religieux, mon père arrive chez le sien et les choses sont limites déjà faite, bâclées et terminées (ce sont ces mots, j’y étais pas). Jour du mariage, on est en retard pour la mairie. Mais dans l’ensemble, la suite de la journée/soirée «passe.» Nous partirons vivre quelques temps chez ses parents, le temps de meubler notre logement. Rapidement, on emménage. Et les problèmes n’ont fait que s’enchaîner. Il compare ce qu’il a mit financièrement dans le mariage contrairement à moi, or j’ai mis ce que je pouvais (je travaille pas), il me rabaisse, me compare, je pleure plus souvent, m’isole, retourne souvent chez mes parents car je préfère fuir tellement je suis mal et qu’on n’arrive pas à communiquer, il use de propos que je lui ai confié par le passé pour me faire mal, gênée de lui demander des sous pr mes plaisirs et même lors de courses, de lui dire de prendre des choses que j’aime, m’impose les relations intimes même quand je lui dis être mal ou insiste pour que je lui fasse quelque chose sur quoi j’ai dis «non» etccc soit, la liste n’est pas finie. Tt ça, a eu raison de moi, j’ai malheureusement à mon tour était mauvaise puisque j’ai été deg de lui mais Al hamdu li Lah dans tout ça, j’ai fini par arrêter de lui manger dans la main. Et ça ne lui a pas plu, ce qui n’a pas aidé. Aujourd’hui, j’ai «malheureusement» et/ou «heureusement» un bébé avec lui âgé de 2ans. Niveau com, il y a eu une évolution. À côté de ça, trop de fois nous avons parlé divorce, trop de fois je suis retourné chez mes parents, actuellement j’y vis suite à une DPP post partum, aussi psk il y a eu d’autre souci qui font que je peux pas revenir à l’appart (et ça me va.) Mais voilà, je sais vraiment plus quoi faire? Car notre couple est très fragilisé, lui, je le vois plus comme avant. Je pense ne ressentir que de l’attachement pour lui, vis-à-vis de notre bb. J’arrive plus à me projeter ds le futur avec. J’arrive pas à oublier le passé. Quand on va discuter, finalement je me rend compte qu’il me comprends pas/m’écoute pas. J’ai le sentiment qu’il veut à tt prix rester mariés quitte à être malheureux. Au fond de moi, je veux divorcer depuis très longtemps mais j’ai peur de découvrir un autre visage et qu'il me touche au travers de notre bb. Qu’en pensez-vous? Merci
4 octobre 2022 08:44
En résumé, tu as rencontré la mauvaise personne au mauvais moment de ta vie.
4 octobre 2022 08:45
Assalāmou 'alaykoum wa rahmatoullāh.

Le mariage est censé apporter une certaine sérenité et de l'harmonie pour construire quelque chose de plus grand. S'il y a une erreur de casting, il faudrait y mettre un terme. Ou devenir très philosophe. Mais même la philosophie a ses limites.

Wassalāmou 'alaykoum wa rahmatoullāh.


De toute façon, mariez-vous. Si vous tombez sur une bonne épouse, vous serez heureux, et si c'est une mauvaise, vous deviendrez philosophe,... ce qui est excellent pour l'homme.
Socrate.
4 octobre 2022 09:01
Dommage pour le bbwhistling smiley
4 octobre 2022 09:08
Oui je le vois bien que la relation n’est pas saine. En sa présence, je ressens souvent une boule dans le ventre et mon cœur qui s’emballe… je suis de nature stressée et j’ai parfois des pics de démangeaisons partout sur le corps… quand j’étais en fin de grossesse, j’ai aussi par réflexe, commencé par m’arracher des cheveux sur un coin de la tête.
Je pense ne l’avoir jamais aimé au final, simplement avoir eu de l’affection qui c’est transformé en attachement parce que nous avons eu un bébé. Car de base, j’avais fini par éprouver une certaine rancoeur, un dégoût à son égard
Citation
Natacha céleste21 a écrit:
Malheureusement. Je pense qu'il a profité de toi depuis le début tu allais pas bien, il t'a aidé et il t'a dit ce qu'il ressentais pour toi.

Tu es pour rien, mais pour moi tu as été pris au piège.

Aujourd'hui il en joue sans te le dire en te rabaissant.

Je sais pas si finalement tu as des sentiments pour lui comme un mari ou comme celui qui t'a aidé.

Aujourd'hui vous avez un enfant au milieu.

Mais la relation est pas saine.
4 octobre 2022 09:12
Notre bébé… je pense que inconsciemment, c’est ça qui me freine à entamer les démarches. Et je m’en veux de finir indécise alors qu’au fond de moi, je veux plus rien partager avec lui. Mon pb est que je vais être décidée puis au lieu d’agir, je vais me dégonfler, revenir sur mes mots. Ma famille a finit par jeter l’éponge car épuisée parce que cette situation c’est répétée à plusieurs reprises..
Citation
Pertinence a écrit:
Wa aleykoum salam wa rahmathouallah wa barakathou oukhty,

Malheureusement tu penses bien que vu le mal qu'il t'a fait il va se servir de tes points faible, si tu veux divorcée et clairement se sera vôtre bébé.

C'est le genre d'homme sans scrupule pour arriver à ses fins, il se nourrit de ton mal-être, faut le vivre pour le comprendre.

Cumule les preuves au cas où tu en aurais besoin, genre enregistre les appels ou film le s'il est violent. Y a des applications pour ça.

Remets toi en complément à Dieu et fais les causes( prières, dikrs, lecture de Coran) c'est des remèdes saints.
4 octobre 2022 09:20
Tu dis vrai…je sais pas pourquoi on est pas mal à avoir besoin de cette approbation alors qu’au fond, nous savons ce que l’on veut faire. Peut-être pour être rassurée, confortée dans nos choix. Je vois que ça. Concernant mon mari, il n’a pas eu une vie de famille cool et a eu comme schéma amoureux, le couple bancale et toxique de ses parents. Vis-à-vis de moi, je sais pas s’il est venu dans un but physique, t’as peut-être raison et il me le dit juste pas mais je me rappelle qu’il y a quelque temps, il m’a dit avoir d’abord voulu flirter avec moi dans nos débuts et ça m’avait étonnée puisqu’il disait avoir des sentiments amoureux.
Citation
Venandunor a écrit:
J' ai l' impression que beaucoup, mais alors beaucoup de femmes présentent des situations conjugales insupportables et en réalité ne font que demander un assentiment sur le forum pour pouvoir tirer des conclusion.

Ici encore c'est sans appel. Tires toi. Ton avenir est ailleurs. Tu le sais alors fais tes choix en conséquence.

Ceci dit le gars est aussi complétement victime de son manque d' éducation. Il est probablement venu vers toi pour une relation physique même si ça n' était pas tout à fait conscient chez lui et se retrouve investit dans une relation affective/psychologique/matérielle etc...
4 octobre 2022 09:39
C’est exactement ce que j’ai fini par comprendre en prenant du recul et c’est aussi au travers d’autres choses qui ce sont passés entre nous, que je me suis demandé si ce que je vivais était normal. Puis, j’ai arrêté de lui manger dans la main. Et c’est là que c’est devenu encore plus mauvais, puisque ça partait clash entre nous. Pourtant il y a eu de bons moments entre nous, et j’aimais ce qu’il était dans ces moments. Il y avait même de petites évolutions positives entre nous. Mais ça n’a pas dépassé le négatif qui prenait bcp plus de place et il appréciait pas mon changement du fait que je me laissais plus vmt faire, il disait que je me rebelle mais qu’il fallait que je me rappelle de comment j’étais dans nos débuts, qu’il fallait que j’arrête de jouer à celle qui a du caractère, etc. Non au fond de moi je veux plus rien et à vrai dire, depuis longtemps mais notre bébé…j’ai peur qu’il veuille me toucher au travers de lui. Sinon, de le quitter m’arrangerait, j’ai fini par le voir puisque je suis chez ma famille depuis un moment mnt et la plupart du temps, il m’a pas manqué, je me suis habituée au fait qu’il soit pas là et à vivre comme une mère célibataire et ça m’a quelque part apaisé même si le mieux serait d’obtenir mon appart parce que de revenir chez mes parents n’est pas non plus une solution. Pour ta cousine, j’ai tellement mal au coeur. T’as gardé contact avec elle? C’est important, faut pas la laisser seule, livré à elle-même. Surtout que tu me dis qu’elle est méconnaissable.. c’est ce qui m’était arrivée aussi…autant physiquement que mentalement mais petit à petit je reprends du poil de la bête malgré certaines rechutes et ça me fait déjà du bien

Et oui, une personne change que si elle le veut.
Jsp pourquoi on s’entête à espérer et penser réussir à le faire. On y croit, on lâche pas pourtant on sent petit à petit qu’on se perd nous-mêmes mais on se rassure et on continue. Plus jamais. On apprend de ses erreurs. Mon mariage m’a ouvert les yeux sur beaucoup de choses malgré que je vais y laisser quelques plumes. Et c’est bénéfique pour moi.
Citation
sampica a écrit:
Il a bien réussi son coup. Il savait très bien que tu avais besoin de quelqu’un sur qui te reposer dès le début en racontant tes problèmes et par conséquent en montrant tes faiblesses.
Il t’a connu faible et au plus mal et pour lui c’était du pain béni car il savait que tu n’aurais pas d’autres choix que d’accepter d’être avec lui (il a été ton échappatoire).
Et lorsqu’on montre toutes nos faiblesses à certains hommes (si ce n’est tous) ils s’en servent pour te nuir te rabaisser bref tu resteras toujours le femme faible qu’il a connu et qu’il voulait avoir car clairement pour lui tu n’es qu’un petit insecte qu’il peur écraser à son gré (connaissant toutes tes failles c’est beaucoup plus facile).

Je le sais car ma cousine a eu une histoire similaire à la tienne. Elle avait besoin de quelqu’un à qui parler de ses problèmes. Il été là pour l’écouter et n’en faire qu’une miette. Il l’a épousé et ma cousine me confiait ses problèmes (il l’a considère tout simplement comme une chienne). Bref elle a fini par se soumettre à lui et à sa famille. C’est son choix et aujourd’hui elle ne raconte plus rien. Elle est distante et méconnaissable.

Bref ça ne s’arrangera pas. C’est à toi de décider de la poursuite de ce mariage si tu arrives à tenir le coup mais sache qu’il ne changera jamais.
4 octobre 2022 10:07
Aleykoum salam. Oui avec mon père, la relation est tendue depuis mes années collèges, ça a bcp joué sur moi malheureusement. J’ai 26ans aujourd’hui. Et c’est en parti ça, qui a fait que je me marie, pour pouvoir quitter son domicile. Concernant ma dépression, Dieu merci, c’est du passé ?. C’était après mon accouchement, ça a duré quelques mois. Je m’en suis remise Al hamdullilaah. Alors comme je l’ai dit plus haut dans mon post, suite à ça puis à d’autres pbs, j’ai préféré ne pas retourner au domicile conjugal, je vis actuellement chez mes parents avec notre enfant. Je t’avoue que le mieux aurait été que j’ai mon propre appart mais je me porte mieux que là-bas. C’est déjà ça. Il y a pas eu de violence physique mais j’oublie pas qu’il m’a giflé un jr et instinctivement je lui ai rendu le coup. Sur le sujet finance, c’était dans les débuts, il avait comprit puis c’est reparti ds les travers et moi gênée de devoir lui demander donc quand j’en ai eu marre et que je me suis plus laissé faire, je me suis déclaré séparée à la caf pour toucher ce qu’une mère seule peut avoir et j’ai bien fait puisque je vis en tant que telle. Concernant ma famille, compter sur eux est un bien grand mot, je te répondrai dans les grandes lignes, qu’elle me laisserait pas tomber si je suis au fond. Concernant mon mal-être, j’y travaille depuis un moment mnt, c’est dur et bénéfique en même temps. J’en apprends sur moi, petit à petit je peux mettre des mots sur certaines choses. Par ailleurs, je reste lucide sur le fait que pour pouvoir me remettre sur pied, ça ce fera pas en restant chez mes parents. J’ai ce besoin de me distancer de ceux qui m’apporte une certaine négativité, un certain stress, de tristes flashbacks et mon père en fait parti. Religieusement parlant, j’essaie de tenir et de faire du mieux que je peux. Parfois j’y arrive, parfois pas. Concernant mon mariage, je pense au fond de moi, qu’il faudrait au contraire, que j’entame une séparation, je pense pas que de rester marié, m’aiderait à côté, à travailler sur moi (il serait peut-être trop sûr mon dos jsp, à me demander X ou Y choses, de ce voir aussi alors que je cherche pas ça) ça m’aiderait pas à me concentrer sur mo quoi et à m’occuper de bb comme il ce doit.
Citation
Diurne a écrit:
Salam

A travers ton récit et même tout le long , on sent que tu semble pas stable mentalement ( tu parles d une situation familiale compliquer , puis amoureuse , puis de dépression ) c est pas un reproche simplement un fait . Cette instabilité t a pousser à faire certain choix comme céder a ton confident de l époque et te marier avec lui …. Maintenant tu as un enfant , tu n’es plus seul et cette enfant compte sur toi ….

Fait tu le nécessaire pour soigner ta dépression ? ( médecin , suivi etc ? )
Si oui voit tu une amélioration avec et sans ton mari ?

Tu parles pas directement de violence physique mais plus de violence matériel et mentale …. Ton mari te prive du moindre centimes , te reproches ton manque d investissement financier …..

Tu dois essayer de soigner ce mal être qui te ronge et qui t as pousser dans cette situation … trouve la cause , relève toi et après pense à ton couple …. Car tu traines ton mal être de puis trop longtemps ….
En parallèle, est ce que au niveau de ta famille tu peux compter sur eux ou pas du tout ( au début de ton récit on comprend que non ?) ?

Tu as besoin de te concentrer sur ton bien être , te remettre sur pied et après on verra pour le couple … fait d’abord ça pour toi et ton enfant . Ensuite , une fois sur ca va mieux forme toi a quelque chose , il est hors de question de rester dépendante d’un homme … Pour tout les hommes et les femmes qui liront ce commentaire voilà pourquoi on est si indépendante et que aucune homme ne doit avoir la main mise sur notre avenir pro ….

D’abord le mental , ensuite le travail , ensuite la logistique pour ton enfant et après quand tu iras mieux tu aviseras pour ton mariage ….

Oublie pas aussi de te nourrir spirituellement car on néglige cette aspect énormément et Allah nous le rend bien ….
4 octobre 2022 11:41
Salam

Offrir l'amitié à qui veut l'amour c'est donner du pain à qui meurt de soif.

Tu sembles dépressive. Que tu divorces ou non, cet état cyclique risque d'altérer tes décisions futures, comme cela a pu altérer ton choix marital. Si tu te résous à traiter ce problème en priorité, tu gagneras sans doute en discernement dans les graves décisions à venir.
4 octobre 2022 13:42
Aleykoum salam, oui j’ai fait cette erreur d’entrer dans cette relation alors que je le souhaitais pas mais je me rend compte que j’étais très vulnérable et facilement manipulable. À ce moment-là, je pense que j’aurai pu accepter n’importe quoi.

Par ailleurs, j’ai pas bien compris ce que t’as voulu me dire plus bas. Quand tu parles de résoudre ce problème en priorité, tu parles de mon état, c’est ça? et qui pourrait me pousser à prendre de graves décisions si je le règle pas en priorité? Tu entends quoi par graves décisions? Celle de vouloir divorcer?Eclaire-moi stp, Merci!
Citation
Magneto* a écrit:
Salam

Offrir l'amitié à qui veut l'amour c'est donner du pain à qui meurt de soif.

Tu sembles dépressive. Que tu divorces ou non, cet état cyclique risque d'altérer tes décisions futures, comme cela a pu altérer ton choix marital. Si tu te résous à traiter ce problème en priorité, tu gagneras sans doute en discernement dans les graves décisions à venir.
4 octobre 2022 13:55
Désolé pour le manque de précision.
Je parle sous toute réserve, car tu n'as pas donné beaucoup d'éléments sur ton passé émotionnel pour affirmer le fait que tu sois dépressive de manière chronique. C'est en tout cas ce qui transparait dans tes lignes.

Je faisais allusion en effet à l'état dépressif, qui s'il est chronique, ne permet pas de prendre des décisions raisonnées, surtout lorsqu'elles sont importantes et mêmes engageantes pour les autres, en l’occurrence pour ta fille.

Et oui, je fais également allusion à ta décision de divorcer. Il est préférable d'être en pleine possession de ses capacités intellectuelles pour peser le pour et le contre car ce genre de décision est quasiment irréversible.

Aussi, l'état dépressif déteint sur tous les aspects de la vie. Il se pourrait qu'aujourd'hui, tu vois un salut dans la séparation, comme si elle pouvait panser une blessure présente; alors qu'après avoir acté les choses, le mal-être que tu connaissais déjà avant risque de se présenter à nouveau mais sous d'autres aspects. Cela ne diminue en rien les problèmes de couple que tu as vécu en soi, mais peut-être que ta perception sur ceux-ci ne reflète pas parfaitement la réalité.

Dans la hiérarchisation des problèmes, la dépression est sans doute plus critique car elle détermine d'abord ta santé mentale, puis ton rapport aux autres. Peut-être qu'un accompagnement thérapeutique te serait bénéfique, si ce n'est pas déjà fait.



Citation
Vie_précieuse a écrit:
Aleykoum salam, oui j’ai fait cette erreur d’entrer dans cette relation alors que je le souhaitais pas mais je me rend compte que j’étais très vulnérable et facilement manipulable. À ce moment-là, je pense que j’aurai pu accepter n’importe quoi.

Par ailleurs, j’ai pas bien compris ce que t’as voulu me dire plus bas. Quand tu parles de résoudre ce problème en priorité, tu parles de mon état, c’est ça? et qui pourrait me pousser à prendre de graves décisions si je le règle pas en priorité? Tu entends quoi par graves décisions? Celle de vouloir divorcer?Eclaire-moi stp, Merci!



Modifié 3 fois. Dernière modification le 04/10/22 18:21 par Magneto*.
D
4 octobre 2022 18:07
Avec cette réponse beaucoup plus détaillée , tu sembles clairement avoir repris ta vie en main ….

Tu travailles sur ta dépression et sur lés raison de ta dépendance affective c est bien ca permet comme tu dis de comprendre qui tu es et comment tu fonctionne et ce qu il faut améliorer.

Tu dis que tu peux pas trop compter sur ta famille mais en même temps t’es parents t’héberge avec ton enfant c est déjà ca écoute …. Travaille sur ta relation avec eux je ne sais pas ce qui a pu se passer entre vous mais essaye si tu peux bien sûr .

Pour le besoin d un nouveau départ , tu dois commencer quelque part ? Ou ça par une formation … essaye de faire un bilan et voir ce que tu aimes bien et ce que tu pourrais faire comme métier …
Voit aussi avec une assistante sociale pour voir si en cas de dépêtrerions tu peux bénéficier d un logement social ou autre ….

Religieusement parlant oublie pas ma soeur les invocations tu peux pas imaginer ce que ça peut faire dans ta vie … sincèrement n’oublie pas le côté dine pour aller mieux !

Je ne vais pas te conseiller la séparation avec ton mari … je te conseille de te concentrer sur toi et ton enfant … si tu as besoin de temps pour mettre de côté , de réfléchir posément à ta situation et te former aussi il serait judicieux de rester … si après cette période tu vois que rien ne change tu pourras décider de te séparer de ton mari sans regret …. Pense y … en parlant du mari il demande pas de vos nouvelles ? Même de son enfant ? Rien ?
Citation
Vie_précieuse a écrit:
Aleykoum salam. Oui avec mon père, la relation est tendue depuis mes années collèges, ça a bcp joué sur moi malheureusement. J’ai 26ans aujourd’hui. Et c’est en parti ça, qui a fait que je me marie, pour pouvoir quitter son domicile. Concernant ma dépression, Dieu merci, c’est du passé ?. C’était après mon accouchement, ça a duré quelques mois. Je m’en suis remise Al hamdullilaah. Alors comme je l’ai dit plus haut dans mon post, suite à ça puis à d’autres pbs, j’ai préféré ne pas retourner au domicile conjugal, je vis actuellement chez mes parents avec notre enfant. Je t’avoue que le mieux aurait été que j’ai mon propre appart mais je me porte mieux que là-bas. C’est déjà ça. Il y a pas eu de violence physique mais j’oublie pas qu’il m’a giflé un jr et instinctivement je lui ai rendu le coup. Sur le sujet finance, c’était dans les débuts, il avait comprit puis c’est reparti ds les travers et moi gênée de devoir lui demander donc quand j’en ai eu marre et que je me suis plus laissé faire, je me suis déclaré séparée à la caf pour toucher ce qu’une mère seule peut avoir et j’ai bien fait puisque je vis en tant que telle. Concernant ma famille, compter sur eux est un bien grand mot, je te répondrai dans les grandes lignes, qu’elle me laisserait pas tomber si je suis au fond. Concernant mon mal-être, j’y travaille depuis un moment mnt, c’est dur et bénéfique en même temps. J’en apprends sur moi, petit à petit je peux mettre des mots sur certaines choses. Par ailleurs, je reste lucide sur le fait que pour pouvoir me remettre sur pied, ça ce fera pas en restant chez mes parents. J’ai ce besoin de me distancer de ceux qui m’apporte une certaine négativité, un certain stress, de tristes flashbacks et mon père en fait parti. Religieusement parlant, j’essaie de tenir et de faire du mieux que je peux. Parfois j’y arrive, parfois pas. Concernant mon mariage, je pense au fond de moi, qu’il faudrait au contraire, que j’entame une séparation, je pense pas que de rester marié, m’aiderait à côté, à travailler sur moi (il serait peut-être trop sûr mon dos jsp, à me demander X ou Y choses, de ce voir aussi alors que je cherche pas ça) ça m’aiderait pas à me concentrer sur mo quoi et à m’occuper de bb comme il ce doit.
4 octobre 2022 18:16
Aucun problème, merci pour cet éclaircissement.
Qu’est-ce que tu veux savoir? N’hésite pas à me poser des questions. Je n’ai aucun suivi puisque je peux pas me le permettre pr l’instant. Qu’est-ce qui te fait dire que je le suis? Afin que je puisse y faire quelque chose.. Ces derniers temps, je suis en pleine introspection et ça m’aide à voir plus clair certaines choses du passé, certaines réactions de ma part de manière quotidienne etc et ça m’aide, bien que ce soit aussi dur car mon égo est très présent.. tu me conseillerais quoi? Tu travailles dans le médical?
Citation
Magneto* a écrit:
Désolé pour le manque de précision.
Je parle sous toute réserve, car tu n'as pas donné beaucoup d'éléments sur ton passé émotionnel pour affirmer le fait que tu sois dépressive de manière chronique. C'est en tout cas ce qui transparait dans tes lignes.

Je faisais allusion en effet à l'état dépressif, qui s'il est chronique, ne permet pas de prendre des raisons raisonnées, surtout lorsqu'elles sont importantes et mêmes engageantes pour les autres, en l’occurrence pour ta fille.

Et oui, je fais également allusion à ta décision de divorcer. Il est préférable d'être en pleine possession de ses capacités intellectuelles pour peser le pour et le contre car ce genre de décision est quasiment irréversible.

Aussi, l'état dépressif déteint sur tous les aspects de la vie. Il se pourrait qu'aujourd'hui, tu vois un salut dans la séparation, comme si elle pouvait panser une blessure présente; alors qu'après avoir acté les choses, le mal-être que tu connaissais déjà avant risque de se présenter à nouveau mais sous d'autres aspects. Cela ne diminue en rien les problèmes de couple que tu as vécu en soi, mais peut-être que ta perception sur ceux-ci ne reflète pas parfaitement la réalité.

Dans la hiérarchisation des problèmes, la dépression est sans doute plus critique car elle détermine d'abord ta santé morale, puis ton rapport aux autres. Peut-être qu'un accompagnement thérapeutique te serait bénéfique, si ce n'est pas déjà fait.
4 octobre 2022 18:34
Oui petit à petit mais qu’est ce que c’est dur…surtout avec mon enfant à devoir gérer à côté..
Concernant mes parents, oui Al hamdullilaah, je reste reconnaissante qu’ils m’hébergent.
Sur le plan pro, je sais ce qui m’animerait mais pour ça, je dois obtenir le diplôme mais c’est l’obtention de celui-ci ce passe dans une école qui est payante et la somme est conséquente. Je cherche donc à travailler pour épargner. Une formation, bien que ça reste intéressant, me ralentirait. Je suis déjà suivie par une assistante sociale ? (j’ai anticipé au cas ou) ma situation n’a pas l’air urgente pour elle…donc je m’efforce de patienter.

Côté religieux, j’y manquerais pas. T’as raison. C’est important. C’est la base. Merci pour le rappel! Qu’Allah te préserve. Amine.

Étant encore avec lui, il n’accepterait pas et n’a jamais accepté quand je lui dit que j’ai besoin de temps pour moi et ce point risque d’être un pb.
Il faut que je travaille pour commencer, ça m’aiderait à changer d’air, je casserai la routine dans laquelle je suis mais il ne veut pas que je travaille à temps plein. Hormis ça, il prend de nos nouvelles. Quelques week-ends, il vient récupérer notre fils pour passer toute la journée avec lui, Al hamdullilaah
Citation
Diurne a écrit:
Avec cette réponse beaucoup plus détaillée , tu sembles clairement avoir repris ta vie en main ….

Tu travailles sur ta dépression et sur lés raison de ta dépendance affective c est bien ca permet comme tu dis de comprendre qui tu es et comment tu fonctionne et ce qu il faut améliorer.

Tu dis que tu peux pas trop compter sur ta famille mais en même temps t’es parents t’héberge avec ton enfant c est déjà ca écoute …. Travaille sur ta relation avec eux je ne sais pas ce qui a pu se passer entre vous mais essaye si tu peux bien sûr .

Pour le besoin d un nouveau départ , tu dois commencer quelque part ? Ou ça par une formation … essaye de faire un bilan et voir ce que tu aimes bien et ce que tu pourrais faire comme métier …
Voit aussi avec une assistante sociale pour voir si en cas de dépêtrerions tu peux bénéficier d un logement social ou autre ….

Religieusement parlant oublie pas ma soeur les invocations tu peux pas imaginer ce que ça peut faire dans ta vie … sincèrement n’oublie pas le côté dine pour aller mieux !

Je ne vais pas te conseiller la séparation avec ton mari … je te conseille de te concentrer sur toi et ton enfant … si tu as besoin de temps pour mettre de côté , de réfléchir posément à ta situation et te former aussi il serait judicieux de rester … si après cette période tu vois que rien ne change tu pourras décider de te séparer de ton mari sans regret …. Pense y … en parlant du mari il demande pas de vos nouvelles ? Même de son enfant ? Rien ?
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook