Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
Histoire
incompris [ MP ]
25 juillet 2011 08:07
Salam tirer du livre "Pourquoi ont-ils choisi l’Islam?"

"Je suis né dans une famille suédoise ordinaire, non croyante, mais très soudée. J’ai vécu 25 ans sans réellement penser à l’existence de Dieu ni à la spiritualité. J’étais l’exemple même de l’homme matérialiste.Plus tard, en secondaire, je me souviens que je passais beaucoup de temps dans la bibliothèque de l’école (étant un rat de bibliothèque) et que j’avais un jour trouvé une traduction du Coran dont j’avais lu quelques passages. Je ne me rappelle pas exactement ce que j’ai lu mais je me souviens que le message me paraissait sensé et logique.

Mais j’étais toujours non-croyant. Dieu n’avait pas de place dans mon univers et je n’avais pas besoin de lui. Le temps avait passé et j’avais terminé mes études et commencé à travailler. Je gagnais de l’argent et je m’étais installé dans mon propre appartement Un jour, alors que je me promenais dans un marché, prenant des clichés à distance, un étranger au regard furieux s’était approché de moi m’expliquant qu’il voulait s’assurer que je n’allais pas prendre de photo de sa mère et de ses soeurs. Quels drôles de gens ces musulmans… ! D’autres épisodes liés à l’islam se sont produits et je ne peux les expliquer.J’avais lu le Coran presque entièrement et j’avais découvert un livre à la fois beau et logique, mais encore une fois, Dieu n’avait pas de place dans mon coeur.

et c’est là que j’ai pu faire la connaissance de Chahida, une américaine, qui, comme moi, s’était convertie à l’islam. Nous nous sommes tout de suite entendus et elle est devenue ma meilleure correspondante. Nos emails étaient très fréquents : ma boîte de réception avait atteint 3 mégabits en l’espace de 6 mois. Nous discutions beaucoup de l’islam et de la foi en Dieu en général et son discours me paraissait sensé. Chahida avait une patience d’ange et supportait mes réflexions lentes et mes questions enfantines. Elle n’a jamais refusé de m’aider. Elle me demandait de n’écouter que mon coeur pour trouver la vérité.

Et c’est effectivement mon coeur qui m’a guidé vers le chemin de la vérité plus tôt que je ne l’avais espéré.De retour chez moi après une journée de travail, alors que la plupart des gens qui se trouvaient dans le bus somnolaient et que je contemplais le coucher du soleil qui colorait les nuages magnifiquement dispersés d’orange et de rose, tout devenait logique, C’était magnifique, quelques minutes de compréhension et de paix absolues. Je rêve tant de pouvoir revivre un jour un moment pareil ! Et ce rêve s’est réalisé. Je me suis réveillé un jour, l’esprit frais, avec comme première pensée la reconnaissance que j’éprouvais envers Dieu de me permettre de vivre une journée de plus avec tous les bonheurs qu’elle peut apporter. C’était si naturel, comme si je l’avais fait chaque jour de mon existence ! Après ces expériences, je ne pouvais plus nier l’existence de Dieu.

j’avais passé quelque temps aux USA et à cette époque, j’avais commencé à prier, à apprendre et à sentir la présence de Dieu et à écouter ce que mon coeur me disait.Dieu continuait à me guider. J’avais poursuivi mes lectures et j’avais enfin trouvé le courage d’appeler la mosquée la plus proche en vue de rencontrer quelques musulmans. Les jambes tremblantes, j’ai conduit jusqu’à la mosquée devant laquelle j’étais plusieurs fois passé sans jamais oser m’arrêter ni la visiter. J’avais rencontré des gens d’une extrême gentillesse qui m’avaient offert d’autres livres et m’avaient invité chez eux.

L’islam était devenu une partie essentielle de ma vie, j’avais commencé à prier de manière régulière et j’avais pour la première fois assisté à la prière du Jumaa. C’était formidable,Lentement, mon coeur commençait à s’accorder avec mon esprit. Je commençais à m’identifier en tant que musulman, mais pouvais-je réellement me convertir à l’islam ? J’avais déjà renoncé à l’Eglise d’Etat en Suède, au cas où, mais prier 5 fois par jour ? Arrêter de manger du porc ? Pouvais-je réellement le faire ? Et qu’en penseraient ma famille et mes amis.

Les vacances d’été avaient commencé et j’avais pris ma décision. Je devais me convertir à l’islam!J’avais pris un bain, porté des vêtements propres, puis j’étais monté dans ma voiture et j’avais conduit pendant une heure jusqu’à la moquée.
Arrivé sur place, j’ai fait part de mes intentions à mes frères et après la prière du Duhr, j’ai prononcé la chahada devant l’imam et quelques frères, Alhamdoullillah. A mon grand étonnement, toute ma famille et mes amis ont très bien accueilli ma conversion et l’ont acceptée. Je n’irais pas jusqu’à dire qu’ils étaient ravis mais ils ne s’y sont pas opposés. Ils ne peuvent pas tout comprendre. Par exemple, ils ne comprennent pas que je prie 5 fois par jour à des heures précises, ou que je ne mange plus de porc. Ils pensent que ce sont là des traditions étrangères bizarres qui disparaîtront avec le temps mais je leur prouverai qu’ils ont tort. Inchaallah.
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook