Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam INVESTIR Vidéos Forum News
Hagouza ... une tradition en voie de disparition
jilali [ MP ]
12 janvier 2008 15:45
Les Marocains ont fêté Hagouza le 13 janvier dernier, ceux du Maroc bien sûr, car les Marococanadiens, comme une bonne partie de la nouvelle génération, ignorent, en leur grande majorité, la plus ancienne fête qu'ai connue le Maroc.
Hagouza est célébrée depuis la nuit des temps par le monde agricole au Maroc, et même par la population de la ville, dans la mesure où celle-ci entretenait des liens étroits avec la campagne, car, jusqu'à une date récente, les familles de Fès, Marrakech, Rabat, Boujaad, etc… possédaient des vergers, jnane, exploités par des métayers qui leur remettaient régulièrement, généralement le jour du souk, une partie des produits récoltés.
Mais pourquoi justement le 13 janvier, et quels en sont les rites?
Pour répondre à la première question, il y a lieu de remonter le cours de l 'histoire en matière d'astronomie, et précisément jusqu'à l'an 46 avant Jésus- Christ où Jules César, de retour de chez Cléopâtre, introduisit à Rome le calendrier égyptien solaire d'une année de 365 jours divisée en douze mois, avec une année bissextile de 366 jours tous les quatre ans, alors que la mesure du temps se fondait à l'empire romain sur les cycles de la lune comme l'actuel calendrier musulman, mais une année ne comptait que dix mois inégaux de 30 et 31 jours et débutait le premier mars.
Ainsi, le calendrier dit julien, relatif à Jules César son promoteur, a vu le jour en Europe, et est resté en vigueur dans l'ancien monde pendant plus de quinze siècles. Bien qu'il ne soit plus officiellement utilisé par les pays, ce calendrier est toujours appliqué pour calculer les dates des fêtes religieuses des religions chrétiennes orthodoxes. Aussi, le Noël orthodoxe est tombé, non le 25 décembre 2002, mais le 7 Janvier/Février 2003. Il est également utilisé par les historiens pour accorder les dates des événements énoncés dans le calendrier calendrier grégorien que nous allons expliquer sous peu, et enfin par les agriculteurs marocains pour la célébration de Hagouza, soit le 13 janvier, et le calcul des phases agricoles telles que Elliali, Batnel houte, Trea etc… d'ailleurs Hagouza marque la moitié de la phase Elliali qui dure 40 jours, commençant, par conséquent, le 25 décembre, jour de Noël. Afin de rapprocher le début de l'année de la date de naissance de Jésus-Christ, le pape Grégoire Xlll a converti la nuit du 15 octobre 1582 en le 4 du même mois et de la même année pour l'entrée en vigueur de son calendrier désormais connu sous l'appellation de calendrier grégorien et admis aujourd'hui de façon quasi-universelle, la preuve, la célébration du 31 décembre sur toute la planète. Les 11 jours qui séparaient les deux calendriers en 1582 sont passés présentement à 13 du fait du retard que le calendrier julien accuse sur le calendrier grégorien. Ainsi le Noël chez les coptes d'Égypte n'est pas célébré le 25 décembre, mais le 7 janvier du calendrier julien, toujours en vigueur chez les héritiers des pharaons et dans l'église orientale.
La nuit de Hagouza est donc l'équivalent de la Saint-Sylvestre pour le monde rural ou ceux qui ont des attaches avec lui, mais quelle en est l'origine?
Nous pensons que Hagouza est l'un des vestiges des mille années d'influence romaine au Maroc. En tant que colonie de cet empire, le Maroc était tenu au calendrier julien qui n'a pas été affecté par l'avènement du calendrier lunaire qui accompagnait l'islamisation du pays du fait que les cycles agricoles n'obéissent qu'au calendrier solaire fixe d'une part, et d'autre part, le Maroc était devenu depuis longtemps, non seulement un pays indépendant, mais un empire hostile à toute influence étrangère d'autant plus que la réforme du pape Grégoire Xlll avait une connotation religieuse.
Quant aux rites de Hagouza, ils diffèrent d'une région marocaine à l'autre, mais leur point commun est gastronomique. Ainsi, à Fès, la ville citadine par excellence,mais aussi capitale de toute une région agricole, Hagouza y est célébré par la préparation de mets dont Herrbel, soupe de blé concassé et de lait entier est la principale spécialité. Les Fassis préparent également à cette occasion de petits pains ronds incrustés de raisins secs offerts aux enfants avec les fruits secs, Fakia ,les oranges et les marrons du chêne vert marocain. À noter que les deux derniers fruits abondent en pareil époque de l'année. Parmi les anecdotes qui agrémentent Hagouza ou Houaguez dans la ville de Moulay Driss, on pourrait citer celle qui consiste à inciter les enfants à ingurgiter le plus de victuailles possibles afin de ne pas s'exposer à la suie, keffous el fakher qui vient salir les petits corps des bambins qui ont manqué d'appétit. À Boujaad, l'ancienne capitale du Tadla et berceau de la célèbre Zaouia des Charquaoua, le dîner du 13 janvier est fait de couscous au poulet et impérativement aux sept légumes.Ce repas est caractérisé par trois éléments inédits:
[www.maghreb-observateur.qc.ca]



Modifié 1 fois. Dernière modification le 12/01/08 15:47 par jilali.
Hamid [ MP ]
12 janvier 2008 18:17
Très intéressant. Liali, Btan El hout, Smaïm... Smiling Smiley

Merci de ce rappel.
"Avec un H majuscule"
lamyaâ [ MP ]
12 janvier 2008 19:23
c vrai en plus c traditions la on a pas l'occassion de les faires en france, si sauf quand ma grand mére et la, si non c o oubliette, dommage Sad Smiley
[b]Une philosophie de Succès"gardez vos croyances positives" car Ce que vous croyez devient vos pensées Vos pensées deviennent vos paroles Vos paroles deviennent vos actions Vos actions deviennent vos habitudes Vos habitudes deviennent vos valeurs Vos valeurs deviennent votre destinée[/b]
Zoro (Z) [ MP ]
12 janvier 2008 19:37
Merci jloule pour cet article

Oujda et les région ne fête ps Aachoura mais hagouza chez eux sa s'apelle Yanayer ce jour la famille ce réunisse pour une grande gass3a de couscous
Les mensonges embarrassent les chemins.Ce qui me bouleverse, ce n'est pas que tu m'aies menti, c'est que désormais, je ne pourrai plus te croire
INAYA123 [ MP ]
12 janvier 2008 23:35
C'est vrai que sa se fete plus beaucoup mais moi ma mere el nous a fait du pain avec du raisins secs sa s'appele hagouz...
Fils de l'oriental [ MP ]
13 janvier 2010 19:02
chez nous au maroc oriental sa s'appel (elhajouj) ÇáÍÇÌæÌ ou ennayer ÇáäÇíÑ
c'est aujourd'hui
fleurdessables [ MP ]
13 janvier 2010 19:49
bsr

Jilali khoya : merci pour cet important rappel Hagouza ya Hagouza Clap

Conservons au fond de nos coeur nos traditions puissament riches, variés, abondantes et si fertiles

besslama
mefta [ MP ]
15 janvier 2013 11:49
je veux savoir si le mot hagouz a une signification .d"ou derive t il .quel est son origine,
Zaiyad [ MP ]
15 janvier 2013 16:03
Salam
Merci Jilali et merci à toutes et à tous

HAGOUZA ou bien YANNAIR
Les paysans du Maroc célébrent chaque année le nouvel an Agraire dans les plaines (doukkala-Chaouia-Zair-Zemmour....etc) et dans les montagnes de l'Atlas, et c’est comme ça que nos ancêtres
l'ont bien fait.
Le 1 er Yannayer de l’année dite Agraire.
Ce jour de l’an typiquement Amazigh coïncide chaque année au Maroc avec le 13 janvier de l’année Chrétienne.

En effet, ce jour est une fête populaire à l’échelle nationale et essentiellement dans les compagnes. Sa célébration est millénaire et c’est une des particularités culturelles de notre peuple bien enraciné dans l’Afrique du Nord.

Les familles préparent pour la veillée du nouvel an amazigh, des repas qui varient selon les ressources agricoles de leur région et leurs possibilités.
On prépare du couscous au sept légumes (Couscous qui n'existe pas dans d'autres pays arabes).Le festin est consommé en famille et partagé avec les voisins. Une partie est donnée aux pauvres.C'est un signe de prières implorant Dieu d'assurer au pays de bonnes pluies pour que la nouvelle année soit meilleure pour tous, santé, et surtout la paix.

On célèbre ce nouvel an partout, dans les vallées , les plaines ,les oasis du Maroc,partout dans l'Afrique du Nord (Algerie-Tunis-Lybye et Mauritanie)
C'est en effet un jour de Fête Nationale qui mérite d’être officiellement reconnue.

Nous souhaitons que nos journaux, nos chaînes de télévisions prennent en considération toutes ces traditions.
Bonne journée



Modifié 3 fois. Dernière modification le 18/01/13 11:15 par Amsnay.
[color=#3300FF] Je donne une datte au pauvre, pour en goûter la vraie saveur. Si Dieu ne nous pardonnait pas , son paradis resterait vide. P.arabes[/color]
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook