Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Est ce que les hadits sont haram ?
27 août 2014 15:30
Bonjour, j'ai été élevé dans une famille musulmane pratiquante, je suis moi aussi musulmane pratiquante (parce que papa maman m'ont appris comment faire, ils l'ont appris de leurs parents etc..), je ne me suis jamais posé de question (pourquoi faire ceci-cela, pourquoi le faire comme ça..), ayant confiance totale en ces pratiques, mais voilà, depuis quelques temps je me pose beaucoup de question.

Apparemment je suis sunnite, c'est à dire que je pratique en fonction de la sunna (basé sur les hadits) du prohète.

Mais voilà depuis quelques temps, je me demande quelle est là légitimité de ces écrits.

Allah nous a demander de ne suivre que le Coran

2. C'est un Livre qui t'a été descendu; qu'il n'y ait, à son sujet, nulle gêne dans ton coeur; afin que par cela tu avertisses, et (qu'il soit) un Rappel aux croyants.
3. Suivez ce qui vous a été descendu venant de votre Seigneur et ne suivez pas d'autres alliés que Lui. Mais vous vous souvenez peu.


Sourate 7


Le Coran est donc le seule Livre à suivre, mais beaucoup de gens (notamment les sunnite) disent que les hadiths sont indissociables du Coran, et qu'ils faut absolument les suivre..
Il y a donc un problème je crois...

De plus les hadiths ne sont pas la paroles de Dieu émit à travers le messager, mais seulement des fait rapportés par des hommes, des hommes qui n'ont pas été mentionné dans le Coran, alors comment peut -on leur faire confiance ?

Ça doit être dur de remettre en question une pratique qui date d'il y a des centaines d'année et suivit par des millions de gens, donc je comprend que ma question énervent pas mal de gens.
S
27 août 2014 18:43
tu te poses trop de question

continue a faire comme tu faisait, cetait tres bien
I
27 août 2014 18:58
Salam A3leykoum

Pour comprendre le Quran il faut le lire en entier.
Que fait tu de ces verset?:

« Ô les croyants ! Obéissez à Allâh, et obéissez au Messager » Coran, 4/59

« Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Allâh » Coran, 4/80

« Et obéissez au messager, afin que vous ayez la miséricorde. » Coran, 24/56

« Que ceux, donc, qui s’opposent à son commandement prennent garde qu’une épreuve ne les atteigne, ou que ne les atteigne un châtiment douloureux. » Coran, 24/63

« Dis : Si vous aimez vraiment Allâh, suivez-moi, Allâh vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Allâh est Pardonneur et Miséricordieux. Coran, 3/31

« Et si vous lui obéissez, vous serez bien guidés. » Coran, 24/54

« Mais s’ils ne te répondent pas, sache alors que c’est seulement leurs passions qu’ils suivent. Et qui est plus égaré que celui qui suit sa passion sans une guidée d’Allâh ? Allâh vraiment, ne guide pas les gens injustes. » Coran, 28/50

« En effet, vous avez dans le Messager d’Allâh un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allâh et au Jour dernier et invoque Allâh fréquemment. » Coran, 33/21


Je te conseil la lecture du Quran et de lire des livres de sciences, tawhid, As sira ect...
Et de t’éloignè des forums, youtube, sites ... jusqu'a ce que t'aura apprit les bases de la religion.
Qu'Allah t'aide.

Allahou a3lem
U
27 août 2014 21:15
{Nous avons fait descendre le Coran, pour que tu exposes clairement aux gens ce qu'on a fait descendre pour eux et afin qu'ils réfléchissent.}

Allah dit dans le Qur'an: {accomplissez la Salat}, on ne trouve pas dans le Qur'an que la prière du Sohb est composé de 2 unités de prière, la prière du Maghrib 3 unités de prière et ainsi de suite. On trouve aussi dans le Qur'an qu'on doit s'acquitter de la Zakat, on ne trouve pas dans le Qur'an les valeurs imposables et le taux qui doit être prélevé des biens. On ne peut connaître ceci qu'à partir de la voie de la Sunna du Prophète -'alayhi salat wa salam-.

La Sunna explicite le Qur'an, le commente, le détaille. On ne peut pas comprendre le Qur'an ni le mettre en pratique que par l'intermédiaire de la Sunna. La compréhension du Qur'an ne peut avoir lieu qu'avec la Sunna, il est donc obligatoire qu'elle soit préservé.

Le Qur'an est préservé par ce qui nous a été transmis par des chaines multiples de rapporteur, il est rapporté par un ensemble des compagnons qui l'ont transmis.

Le moyen de distinguer entre ce qui provient du Prophète -'alayhi salat wa salam et ce qui n'en provient pas, c'est la science du hadith. Ils étudiaient la chaine des rapporteurs. Les savants du hadith étaient très sévère dans leurs règles contrairement aux savants de la Sirah car ils en déduisaient des statut légaux. Ils voulaient s'assurer qu'ils fondaient les décisions sur les hadiths qui étaient sûrs, ils ne voulaient pas que l'on adore Allah en se basant sur des sources faibles. Ils ont appliqué des règles très strictes aux hadiths.

Nâfi était l'esclave de 'Abd Allâh Ibn 'Omar, il était le transporteur de la science de de 'Abd Allâh Ibn 'Omar. L'imam Malik était l'étudiant de Nâfi'. La chaîne de narrateur doré en hadith est la suivante, hadith rapporté par l'imam Malik de Nâfi rapporte de 'Abd Allâh Ibn 'Omar rapporte du Messager d'Allah -'alayhi salat wa salam. Il y a des hadiths où il y a l'imam Shafi'i dans la chaine car il fût l'étudiant de l'imam Malik et l'imam Ahmed étudiant de l'imam Shafi'i donc nous avons des hadiths Ahmed rapporte de Shafi'i qui rapporte de l'imam Malik et ainsi de suite. Parmi les recueils de Hadîths, Mu'attâ Mâlik et Musnad Imam Ahmad.

{Ô les croyants! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d'entre vous qui détiennent le commandement . Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-là à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleur interprétation (et aboutissement).}

Le renvoie au Messager d'Allah -'alayhi salat wa salam- signifie le retour à sa Sunnah.
27 août 2014 21:37
Citation
Yasmina.El a écrit:
Bonjour, j'ai été élevé dans une famille musulmane pratiquante, je suis moi aussi musulmane pratiquante (parce que papa maman m'ont appris comment faire, ils l'ont appris de leurs parents etc..), je ne me suis jamais posé de question (pourquoi faire ceci-cela, pourquoi le faire comme ça..), ayant confiance totale en ces pratiques, mais voilà, depuis quelques temps je me pose beaucoup de question.

Apparemment je suis sunnite, c'est à dire que je pratique en fonction de la sunna (basé sur les hadits) du prohète.

Mais voilà depuis quelques temps, je me demande quelle est là légitimité de ces écrits.

Allah nous a demander de ne suivre que le Coran

2. C'est un Livre qui t'a été descendu; qu'il n'y ait, à son sujet, nulle gêne dans ton coeur; afin que par cela tu avertisses, et (qu'il soit) un Rappel aux croyants.
3. Suivez ce qui vous a été descendu venant de votre Seigneur et ne suivez pas d'autres alliés que Lui. Mais vous vous souvenez peu.


Sourate 7


Le Coran est donc le seule Livre à suivre, mais beaucoup de gens (notamment les sunnite) disent que les hadiths sont indissociables du Coran, et qu'ils faut absolument les suivre..
Il y a donc un problème je crois...

De plus les hadiths ne sont pas la paroles de Dieu émit à travers le messager, mais seulement des fait rapportés par des hommes, des hommes qui n'ont pas été mentionné dans le Coran, alors comment peut -on leur faire confiance ?

Ça doit être dur de remettre en question une pratique qui date d'il y a des centaines d'année et suivit par des millions de gens, donc je comprend que ma question énervent pas mal de gens.
Je suis d'accord avec toi yasminaBye
En plus les hadiths se basent essentiellement sur la mémoire, réfère toi aux travaux d’Elizabeth Loftus concernant la mémoire, tu peux chercher sur youtube "Elizabeth Loftus" je tu trouveras quelques conférence qui te seront utiles dans ta recherche, enfin dans ta question.Welcome
27 août 2014 23:33
OUI j'obéis au messager, j'obéis au message qu'il nous a apporté !

Si je l'avais côtoyé et si j'avais vécu à son époque il aurait été mon modèle, mais je remet en cause la véracité des hadith: l'islam majoritaire d’aujourd’hui (le sunnisme) les considère comme source sûr alors qu'il n'en ai rien. Allah a protéger le Coran est rien d'autre car c'est Sa parole.

Ces gens là mettent les hadiths aux même niveau que les paroles de notre Créateur, et c'est pêché ! (Allez vous élever le messager au nom de Dieu? )
Les hadiths sont des innovations, certains n'appuient aucun versets du Coran !

Un frère: Le Coran est un Livre détaillé et explicite ! Il se suffit à lui même !

SafSaf38: on ne se pose jamais trop de question, celui qui suit la religion sans poser de question c'est qu'il a peur des réponses qu'il peut trouver s'il va trop loin.. Or moi je n'ai pas peur des réponses à mes question car je sais que le Coran est Le Texte Véridique ! Et malgré toutes mes question je tomberais toujours en cohérence avec, car j'ai foi en Allah.

J'ai foi en Allah et à Sa Parole mais je n'ai pas foi en l'homme..



Modifié 1 fois. Dernière modification le 27/08/14 23:53 par Yasmina.El.
U
28 août 2014 08:05
Une personne qui admet ne plus être convaincu de l'Islam prétend être d'accord avec une personne qui dit qu'il ne faut suivre que le Coran...


"enseigne (aux hommes) le Livre et la Sagesse"
"Et gardez dans vos mémoires ce qui, dans vos foyers, est récité des versets d'Allah et de la sagesse."

Ceci devrait court aux interprétations faciles.
Que désigne ici la Sagesse?

Comment répondez-vous à la parole du Très Haut : "Prenez ce que le Messager vous donne; et ce qu'il vous interdit, abstenez-vous en" ?

Est-ce que dans le Qur'an on trouve que la prière du Sohb est composé de 2 unités de prière, la prière du Maghrib 3 unités de prière et ainsi de suite? Comment sait-on que l'inclinaison et la prosternation se font de telle manière? Est-ce qu'on trouve dans le Qur'an les valeurs imposables et le taux qui doit être prélevé des biens pour la Zakat?

Comment accomplissez-vous la Salat et vous vous acquittez de la Zakat comme il dit dans le Qur'an si vous ne prenez pas de la Sunna?

Répondez donc.
28 août 2014 12:51
Citation
Un-frère a écrit:
Une personne qui admet ne plus être convaincu de l'Islam prétend être d'accord avec une personne qui dit qu'il ne faut suivre que le Coran...
.
C' EST GRAAAAVE! comment il a osé faire ça le mécréant?
a
28 août 2014 15:07
Citation
Yasmina.El a écrit:
Bonjour, j'ai été élevé dans une famille musulmane pratiquante, je suis moi aussi musulmane pratiquante (parce que papa maman m'ont appris comment faire, ils l'ont appris de leurs parents etc..), je ne me suis jamais posé de question (pourquoi faire ceci-cela, pourquoi le faire comme ça..), ayant confiance totale en ces pratiques, mais voilà, depuis quelques temps je me pose beaucoup de question.

Apparemment je suis sunnite, c'est à dire que je pratique en fonction de la sunna (basé sur les hadits) du prohète.

Mais voilà depuis quelques temps, je me demande quelle est là légitimité de ces écrits.

Allah nous a demander de ne suivre que le Coran

2. C'est un Livre qui t'a été descendu; qu'il n'y ait, à son sujet, nulle gêne dans ton coeur; afin que par cela tu avertisses, et (qu'il soit) un Rappel aux croyants.
3. Suivez ce qui vous a été descendu venant de votre Seigneur et ne suivez pas d'autres alliés que Lui. Mais vous vous souvenez peu.


Sourate 7


Le Coran est donc le seule Livre à suivre, mais beaucoup de gens (notamment les sunnite) disent que les hadiths sont indissociables du Coran, et qu'ils faut absolument les suivre..
Il y a donc un problème je crois...

De plus les hadiths ne sont pas la paroles de Dieu émit à travers le messager, mais seulement des fait rapportés par des hommes, des hommes qui n'ont pas été mentionné dans le Coran, alors comment peut -on leur faire confiance ?

Ça doit être dur de remettre en question une pratique qui date d'il y a des centaines d'année et suivit par des millions de gens, donc je comprend que ma question énervent pas mal de gens.




En effet tu relève un point très important
Sur la considération des hadits qui représentent la sounnah.
Lors du dernier sermon le Prophète Mohamed PSL a dit « je vous laisse
Le coran (la parole de dieu) et ma conduite (la sounnah) …… »
Si tu prends les livres de boukhari qui répertories les hadits c’est au 10
Siècle alors que le prophète PSL est du 6eme siècle il y a donc presque
4 siècles d’écart. Tu peux te rendre compte que les hadits n’étaient pas a l’abri des erreurs
Lors de la chaine de transmission
« j’ai vu le prophète PSL dire ou faire …. Ceci a été rapporté par et transmis par ….qui lui-même
Lui a été transmis par …. »
De ce fait boukhari lui-même ainsi que les oulémas ont divisé les hadits en 2 catégories
Hadits sahih (fort) lorsqu’il y a 3 sources différents ou plus, hadits daif (faible) moins de 3 sources.
De plus, il faut prendre en considération l’évolution de la langue arabe. si tu lis un livre datant du
10eme Siècle avec l’arabe d’aujourd’hui tu change complément certaines phrases
Au vue de la complexité des hadits ceci doit être cité que par des oulémas, mais malheureusement
Tous le monde cite des hadits dont la plus parts des personnes ne connaissent pas la véracité, un très grand Nombre d’entre eux circulent alors que les oulémas les sont classifiés comme étant daif
Elles font même objet de manipulation .
f
28 août 2014 15:08
Assalam alaikoum

A mon sens, il y a un juste milieu à respecter en ce qui concerne les hadith, entre les refuser carrément, et les élever au même rang que le Coran.
Il y a un ordre à respecter, le Coran, qui étant la Parole divine, vient dans la première place, et le hadith venant après, comme quelque chose qui s'en suit, qui s'en procède.
Le vrai hadith, qui est la parole du Prophète, et son acte, vient illustrer, exemplifier, le Coran, et est en parfaite cohérence avec lui. Donc, la base, le centre, le repère, c'est le Coran, ensuite vient la Sunna, comme illustration.
28 août 2014 20:24
Citation
Un-frère a écrit:
Une personne qui admet ne plus être convaincu de l'Islam prétend être d'accord avec une personne qui dit qu'il ne faut suivre que le Coran...

Je ne suis pas chrétienne et je prétend être d'accord avec les chrétien qui ont cessé avec le clergé et leur loi.

"enseigne (aux hommes) le Livre et la Sagesse"
"Et gardez dans vos mémoires ce qui, dans vos foyers, est récité des versets d'Allah et de la sagesse."

Ceci devrait court aux interprétations faciles.
Que désigne ici la Sagesse?

La Sagesse désignes les hadiths pour toi ? La Sagesse avec un "S" majuscule ne peut être que celle d'Allah, et pas celle du prophète.

Comment répondez-vous à la parole du Très Haut : "Prenez ce que le Messager vous donne; et ce qu'il vous interdit, abstenez-vous en" ?

Le Messager a pour fonction d'apporter le Message (le Coran), et dans ce qu'il dit, je prend ce qu'il donne et je m’abstiens de ce qu'il m'interdit.

Est-ce que dans le Qur'an on trouve que la prière du Sohb est composé de 2 unités de prière, la prière du Maghrib 3 unités de prière et ainsi de suite? Comment sait-on que l'inclinaison et la prosternation se font de telle manière? Est-ce qu'on trouve dans le Qur'an les valeurs imposables et le taux qui doit être prélevé des biens pour la Zakat?

Comment accomplissez-vous la Salat et vous vous acquittez de la Zakat comme il dit dans le Qur'an si vous ne prenez pas de la Sunna? [

La Zakat: Allah ne nous a rien préciser pour que l'on donne ce que l'on veut: ce que l'homme donne reflète ce qu'il est.
La Salât: peut être que toutes ces unités ne sont pas importante ? La Salât est une des choses importante dans la pratique de la foi, Allah n'aurais pas pu passer à coter. Ce qu'il demande de le Coran c'est de s'incliner et se prosterner tout en le glorifiant. La Salat que nous pratiquons aujourd'hui est bien parce qu’elle est universelle et qu'on peut prier de la même façon, mais notre façon prier n'est issue que d'une tradition.
De plus, dans le Coran il est mention de 3 prière, les 5 proviennent de la sunna.


Répondez donc.

Je fini par un hadith:
" N'écrivez rien de moi sauf le Coran. Quiconque écrit autre chose que le Coran doit l'effacer"
(Muslim, Zuhd 72; Hanbel3/12,21,39)

PS: Je ne cherche que des réponse, je ne cherche pas des embrouilles, c'est juste que je ne sais pas à qui m'adresser autour de moi, alors je viens sur ce forum;
Et puis pourquoi blâmer ceux qui ne veulent tirer leur foi que du Coran, Allah peut-il blâmer ceux qui douterons de la véracité des hadiths ? Je ne crois pas.


PS 2: je ne dits pas que tous les hadiths sont faux, il y en a surement de vrai, mais lesquels ? Et puis ils sont toujours utiles pour une idée globale du contexte de l'époque, mais je ne les utilisent pas en tant que verset (Aujourd'hui les gens choisissent les hadiths qui leur plaisent, et traitent les autres de "pas sûr", avec ça on peut faire dire n'importe quoi au Coran, voilà où est la dérive)



Modifié 1 fois. Dernière modification le 28/08/14 20:33 par Yasmina.El.
i
28 août 2014 20:33
Salam,

c'est le genre de discussion intéressante et pasionnante à avoir entres amis le soir autours d'une bonne tasse de thé à la menthe et de petits gâteaux tous plus bons et onctueux les uns que les autres.

mais sur un forum comme celui -là c'est assez délicat.

pourtant je trouve particulièrement intelligent de chercher à comprendre les principes même de notre religion qui a donné notre culture, avec toutes ses contradictions et amalgames entre le religieux et le folklore traditionnel, avec les interprétations diverses sur certaines sourates ou versets coranique, sans parler des 7000 Hadiths transmis par Al-Bukhari qui en aurai recueilli plus de 300 000.
n
28 août 2014 22:06
Citation
az-dine_du_92 a écrit:
Citation
Yasmina.El a écrit:
Bonjour, j'ai été élevé dans une famille musulmane pratiquante, je suis moi aussi musulmane pratiquante (parce que papa maman m'ont appris comment faire, ils l'ont appris de leurs parents etc..), je ne me suis jamais posé de question (pourquoi faire ceci-cela, pourquoi le faire comme ça..), ayant confiance totale en ces pratiques, mais voilà, depuis quelques temps je me pose beaucoup de question.

Apparemment je suis sunnite, c'est à dire que je pratique en fonction de la sunna (basé sur les hadits) du prohète.

Mais voilà depuis quelques temps, je me demande quelle est là légitimité de ces écrits.

Allah nous a demander de ne suivre que le Coran

2. C'est un Livre qui t'a été descendu; qu'il n'y ait, à son sujet, nulle gêne dans ton coeur; afin que par cela tu avertisses, et (qu'il soit) un Rappel aux croyants.
3. Suivez ce qui vous a été descendu venant de votre Seigneur et ne suivez pas d'autres alliés que Lui. Mais vous vous souvenez peu.


Sourate 7


Le Coran est donc le seule Livre à suivre, mais beaucoup de gens (notamment les sunnite) disent que les hadiths sont indissociables du Coran, et qu'ils faut absolument les suivre..
Il y a donc un problème je crois...

De plus les hadiths ne sont pas la paroles de Dieu émit à travers le messager, mais seulement des fait rapportés par des hommes, des hommes qui n'ont pas été mentionné dans le Coran, alors comment peut -on leur faire confiance ?

Ça doit être dur de remettre en question une pratique qui date d'il y a des centaines d'année et suivit par des millions de gens, donc je comprend que ma question énervent pas mal de gens.




En effet tu relève un point très important
Sur la considération des hadits qui représentent la sounnah.
Lors du dernier sermon le Prophète Mohamed PSL a dit « je vous laisse
Le coran (la parole de dieu) et ma conduite (la sounnah) …… »

Si tu prends les livres de boukhari qui répertories les hadits c’est au 10
Siècle alors que le prophète PSL est du 6eme siècle il y a donc presque
4 siècles d’écart. Tu peux te rendre compte que les hadits n’étaient pas a l’abri des erreurs
Lors de la chaine de transmission
« j’ai vu le prophète PSL dire ou faire …. Ceci a été rapporté par et transmis par ….qui lui-même
Lui a été transmis par …. »
De ce fait boukhari lui-même ainsi que les oulémas ont divisé les hadits en 2 catégories
Hadits sahih (fort) lorsqu’il y a 3 sources différents ou plus, hadits daif (faible) moins de 3 sources.
De plus, il faut prendre en considération l’évolution de la langue arabe. si tu lis un livre datant du
10eme Siècle avec l’arabe d’aujourd’hui tu change complément certaines phrases
Au vue de la complexité des hadits ceci doit être cité que par des oulémas, mais malheureusement
Tous le monde cite des hadits dont la plus parts des personnes ne connaissent pas la véracité, un très grand Nombre d’entre eux circulent alors que les oulémas les sont classifiés comme étant daif
Elles font même objet de manipulation .

Je reviens sur ce forum et je trouve qu'il y a encore des wahabites qui parlent de ce hadith faible qui n'existent ni dans les sahih boukhari et moslim ni dans les sonanes.
Alors que le hadith sahih dit : je vous laisse le livre d’Allah, et ma Famille, les Gens de ma Maison.
sahih moslim

bye
U
28 août 2014 23:02
Le hadith en question n'est écrit que par des anonymes sur des forums, dans aucune fatwa, rapporté par aucune personne connu pour sa science. De plus, si vous ne considérez pas les hadiths comme une preuve pourquoi en citer un?

Al-Miqdad Ibn Ma’diyakrib a rapporté que le Prophète, paix et bénédiction d’Allah sur lui, a dit : “Certes, il m’a été donné le Livre (Coran) et son semblable (la sunna) avec lui.

Il viendra un jour où un homme allongé sur son divan dira :” Prenez (seulement) le Coran, rendez licite ce que vous y trouvez de licite et illicite ce que vous y trouvez d’illicite, et certes ce qu’a interdit le Prophète est comme ce qu’a interdit Allah.” “

Vous n'avez pas expliquer comment on doit prier, ce qu'il faut faire. On pourrait faire pareil avec le pèlerinage? Sur "la Sagesse", cela ne peut pas être le Qur'an car avant il est dit "le Livre". Le Qur'an est préservé par ce qui nous a été transmis par des chaines multiples de rapporteur, il est rapporté par un ensemble des compagnons qui l'ont transmis. Pourquoi l'accepter pour le Qur'an et pas pour la Sunnah?


Dans le Qur'an, le mot "Hawā" traduit par passion revient souvent. C'est les désirs personnelles, les opinions individuelles, les conjectures sans fondement.

{Mais s'ils ne te répondent pas, sache alors que c'est seulement leurs passions qu'ils suivent. Et qui est plus égaré que celui qui suit sa passion sans une guidée d'Allah? Allah vraiment, ne guide pas les gens injustes.}

Les hadiths affectent les akham, on en déduit des statuts légaux et en ne se référant pas à la Sunnah et aux dires des compagnons c'est là où on ouvre la porte aux interprétation subjectives, fantaisiste ou fallacieuse.


"Dis : «Dans ce qui m'a été révélé, je ne trouve d'interdit, à aucun mangeur d'en manger,
que la bête (trouvée) morte...". Si on suit votre raisonnement le poisson serait haram.

On ne peut pas comprendre vraiment le Coran sans revenir à l'origine, les versets ont été révélé sur des causes précises.

{Ne pense point que ceux-là qui exultent de ce qu'ils ont fait, et qui aiment qu'on les loue pour ce qu'ils n'ont pas fait, ne pense point donc, qu'ils trouvent une échappatoire au châtiment. Pour eux, il y aura un châtiment douloureux!} C'est au sujet de certains gens du Livre à qui le Prophète -'alayhi salat wa salam avait demandé qu'ils lui fassent connaître une chose et ils ont dissimulé la vérité en donnant une autre réponse en lui donnant l'impression d'avoir donné la bonne et ils ont obtenu des remerciements. Ce verset est limité à sa cause, le sens de ce verset là est particulier et non général. Si on suit votre raisonnement, toute personne qui aime être loué pour ce qu'il n'a pas fait est voué au châtiment.
M
28 août 2014 23:12
Citation
Yasmina.El a écrit:
Bonjour, j'ai été élevé dans une famille musulmane pratiquante, je suis moi aussi musulmane pratiquante (parce que papa maman m'ont appris comment faire, ils l'ont appris de leurs parents etc..), je ne me suis jamais posé de question (pourquoi faire ceci-cela, pourquoi le faire comme ça..), ayant confiance totale en ces pratiques, mais voilà, depuis quelques temps je me pose beaucoup de question.

Apparemment je suis sunnite, c'est à dire que je pratique en fonction de la sunna (basé sur les hadits) du prohète.

Mais voilà depuis quelques temps, je me demande quelle est là légitimité de ces écrits.

Allah nous a demander de ne suivre que le Coran

2. C'est un Livre qui t'a été descendu; qu'il n'y ait, à son sujet, nulle gêne dans ton coeur; afin que par cela tu avertisses, et (qu'il soit) un Rappel aux croyants.
3. Suivez ce qui vous a été descendu venant de votre Seigneur et ne suivez pas d'autres alliés que Lui. Mais vous vous souvenez peu.


Sourate 7


Le Coran est donc le seule Livre à suivre, mais beaucoup de gens (notamment les sunnite) disent que les hadiths sont indissociables du Coran, et qu'ils faut absolument les suivre..
Il y a donc un problème je crois...

De plus les hadiths ne sont pas la paroles de Dieu émit à travers le messager, mais seulement des fait rapportés par des hommes, des hommes qui n'ont pas été mentionné dans le Coran, alors comment peut -on leur faire confiance ?

Ça doit être dur de remettre en question une pratique qui date d'il y a des centaines d'année et suivit par des millions de gens, donc je comprend que ma question énervent pas mal de gens.
Salam alaykoum

Je vais commencer de façon courte car j'ai à faire.

Dans le Quran al Karim, où est il indiqué la précédente qibla pour les musulmans avant le changement ordonné?

Où eest il indiqué la façon précise de faire la salat?

Où est il marqué que les musulmans n'avaient pas le droit d'avoir de rapport avec leur épouses et inversement durant le mois du Ramadan jusqu'à l'apparition là encore d'un verset éclairant la situation?

Qui sont les gens de l'éléphant qu'on trouve désigné dans le Quran?

Qui sont les coalisés?

Pourquoi trouve t'on mention de hadith écrit dès la vie du prophète (alayhi salat wa salam) et que des disciples de Sahabas en ont rédigés?

Enfin qui sont les gens qui ont sauvegardés al hamdoulilah le Quran sans qu'il ne sot changé depuis le début? Pourquoi eux s'echangeaient ses hadiths.

Tout ça, toute ses questions et ses éclaircissements passe par la Sunna et donc des hadiths qui la composent.

Remettre en question est normal mais il faut le bagage pour voir ce qui peut être vrai ou faux, c'est ce qu'on appelle un muhaddith

Salam
a
29 août 2014 12:28
Citation
Un-frère a écrit:
Le hadith en question n'est écrit que par des anonymes sur des forums, dans aucune fatwa, rapporté par aucune personne connu pour sa science. De plus, si vous ne considérez pas les hadiths comme une preuve pourquoi en citer un?

Al-Miqdad Ibn Ma’diyakrib a rapporté que le Prophète, paix et bénédiction d’Allah sur lui, a dit : “Certes, il m’a été donné le Livre (Coran) et son semblable (la sunna) avec lui.

Il viendra un jour où un homme allongé sur son divan dira :” Prenez (seulement) le Coran, rendez licite ce que vous y trouvez de licite et illicite ce que vous y trouvez d’illicite, et certes ce qu’a interdit le Prophète est comme ce qu’a interdit Allah.” “

Vous n'avez pas expliquer comment on doit prier, ce qu'il faut faire. On pourrait faire pareil avec le pèlerinage? Sur "la Sagesse", cela ne peut pas être le Qur'an car avant il est dit "le Livre". Le Qur'an est préservé par ce qui nous a été transmis par des chaines multiples de rapporteur, il est rapporté par un ensemble des compagnons qui l'ont transmis. Pourquoi l'accepter pour le Qur'an et pas pour la Sunnah?


Dans le Qur'an, le mot "Hawā" traduit par passion revient souvent. C'est les désirs personnelles, les opinions individuelles, les conjectures sans fondement.

{Mais s'ils ne te répondent pas, sache alors que c'est seulement leurs passions qu'ils suivent. Et qui est plus égaré que celui qui suit sa passion sans une guidée d'Allah? Allah vraiment, ne guide pas les gens injustes.}


Les hadiths affectent les akham, on en déduit des statuts légaux et en ne se référant pas à la Sunnah et aux dires des compagnons c'est là où on ouvre la porte aux interprétation subjectives, fantaisiste ou fallacieuse.


"Dis : «Dans ce qui m'a été révélé, je ne trouve d'interdit, à aucun mangeur d'en manger,
que la bête (trouvée) morte...". Si on suit votre raisonnement le poisson serait haram.

On ne peut pas comprendre vraiment le Coran sans revenir à l'origine, les versets ont été révélé sur des causes précises.

{Ne pense point que ceux-là qui exultent de ce qu'ils ont fait, et qui aiment qu'on les loue pour ce qu'ils n'ont pas fait, ne pense point donc, qu'ils trouvent une échappatoire au châtiment. Pour eux, il y aura un châtiment douloureux!} C'est au sujet de certains gens du Livre à qui le Prophète -'alayhi salat wa salam avait demandé qu'ils lui fassent connaître une chose et ils ont dissimulé la vérité en donnant une autre réponse en lui donnant l'impression d'avoir donné la bonne et ils ont obtenu des remerciements. Ce verset est limité à sa cause, le sens de ce verset là est particulier et non général. Si on suit votre raisonnement, toute personne qui aime être loué pour ce qu'il n'a pas fait est voué au châtiment.

salam

j'ai pourtant bien mentionné "le dernier sermon" et non hadit de ....
le dernier sermon tu le retrouve dans les sira (biographie du prophete) même dans le film Risalat
approuvé aussi bien par al Azhar que le conseille chiit (pour une foi qu ils sont un point en communt lol)

pour répondre sur la différence entre le coran et la Sounnah
du point de vue livre le coran a été compilé 25 ans après la mort du prophet PSL sous le 3eme califat othman SL, il existe toujours les orignaux que tu peux visite (muse de istanbul et en Ouzbékistan
les habits ont été compilé 3 siècle plut tard
29 août 2014 18:23
Citation
Yasmina.El a écrit:
Bonjour, j'ai été élevé dans une famille musulmane pratiquante, je suis moi aussi musulmane pratiquante (parce que papa maman m'ont appris comment faire, ils l'ont appris de leurs parents etc..), je ne me suis jamais posé de question (pourquoi faire ceci-cela, pourquoi le faire comme ça..), ayant confiance totale en ces pratiques, mais voilà, depuis quelques temps je me pose beaucoup de question.

Apparemment je suis sunnite, c'est à dire que je pratique en fonction de la sunna (basé sur les hadits) du prohète.

Mais voilà depuis quelques temps, je me demande quelle est là légitimité de ces écrits.

Allah nous a demander de ne suivre que le Coran

2. C'est un Livre qui t'a été descendu; qu'il n'y ait, à son sujet, nulle gêne dans ton coeur; afin que par cela tu avertisses, et (qu'il soit) un Rappel aux croyants.
3. Suivez ce qui vous a été descendu venant de votre Seigneur et ne suivez pas d'autres alliés que Lui. Mais vous vous souvenez peu.


Sourate 7


Le Coran est donc le seule Livre à suivre, mais beaucoup de gens (notamment les sunnite) disent que les hadiths sont indissociables du Coran, et qu'ils faut absolument les suivre..
Il y a donc un problème je crois...

De plus les hadiths ne sont pas la paroles de Dieu émit à travers le messager, mais seulement des fait rapportés par des hommes, des hommes qui n'ont pas été mentionné dans le Coran, alors comment peut -on leur faire confiance ?

Ça doit être dur de remettre en question une pratique qui date d'il y a des centaines d'année et suivit par des millions de gens, donc je comprend que ma question énervent pas mal de gens.







AU NOM D’ALLAH, L’INFINIMENT MISÉRICORDIEUX, LE TRÈS MISERICORDIEUX




La louange est à Allah, le Seigneur des mondes,et que la prière et le salut soient sur notre prophète Muhammad, le dernier des messagers et l’auteur de cette parole : « N’est-ce pas que j’ai reçu le Coran et son équivalent avec ? »
Rapporté par l’imam Ahmad.



TRÈS BRIÈVEMENT



la Sunna est une révélation d’Allah,inspirée à Son prophète (que la paix et la bénédiction soit sur lui), qui lui-même l’a transmise aux hommes par le biais d’ordres et d’interdictions.Par ailleurs, la Sunna est l’éclaircissement du Coran, Son interprétation et Son explication. Elle explicite ce qui est global, elle limite ce qui est absolu, spécifie ce qui est général ou même qu’elle apporte des règles qui enrichissent celles qui figurent dans le Coran.De ce point de vue, nous apprécions clairement son importance dans le sens où elle est l’interprétation du Coran et son éclaircissement. Comme Allah (glorifié soit-il) l’a dit :


« Et vers toi, Nous avons fait descendre le Coran, pour que tu exposes clairement aux gens ce qu’on a fait descendre pour eux et afin qu’ils réfléchissent »
S. 16, v. 34.


Allah a révélé le Coran et a confié la responsabilité de son explication au messager d’Allah (que la paix et la bénédiction soit sur lui) Cette exposition n’est autre que la Sunna :


« Et Nous n’avons envoyé de messager qu’avec la langue de son peuple, afin de les éclairer »
S. 14, v. 4.


Le prophète (que la paix et la bénédiction soit sur lui) est donc venu à cette communauté pour leur expliquer leur religion.



Parmi les exemples d’exposition et de clarification, on retrouve qu’Allah (glorifié soit-il) a ordonné dans le Coran de faire la prière mais n’a pas précisé le nombre de cycles de prière à accomplir, ni pour la prière du Fajr, ni du Zhuhr, ni du Asr, ni du Maghrib, ni du Ishâ’, ni du Fajr. Au contraire, Il a ordonné de manière globale, comme Allah l’a dit :



« Et accomplis la prière (Salât). En vérité la prière préserve de la turpitude et du blâmable . »
S. 29, v. 45.


Et Il (glorifié soit-il) a dit :


« Il ne leur a été commandé, cependant, que d’adorer Allah, Lui vouant un culte exclusif, d’accomplir la prière… »
S. 98, v. 5.



« Si ensuite ils se repentent, accomplissent la prière... »
S. 9, v. 5



Les versets qui vont dans ce sens sont nombreux…
De la même manière, Il a ordonné d’accomplir la prière mais n’a pas précisé ses horaires, en dépit de les avoir mentionnées de manière générique, comme dans Sa parole :




« Accomplis la prière au déclin du soleil jusqu’à l’obscurité de la nuit, et aussi la lecture à l’aube, car la lecture à l’aube a des témoins . »
S. 17, v. 78



Ainsi que Sa parole (glorifié soit-il) :


« Glorifiez Allah donc, soir et matin ! A Lui toute louange dans les cieux et la terre, dans l’après-midi et au milieu de la journée . »
S. 30, v. 17-18



Les horaires sont donc mentionnées, mais de manière générale. C’est la Sunna du messager d’Allah (que la paix et la bénédiction soit sur lui) qui a éclairci cette généralité. De fait, il a prié avec ses compagnons et leur a dit : « Priez comme vous m’avez vu prier ».
Rapporté par Al-Bukhârî.



Il a ainsi mis en évidence par cela le nombre de cycles de prière. Ainsi, nous prions comme l’a fait le prophète (que la paix et la bénédiction soit sur lui)


- Quatre cycles de prière (« raka ât ») pour la prière du Zhuhr et seulement deux en voyage ;
- Quatre pour la prière du Asr et seulement deux en voyage ;
- Trois pour la prière du Maghrib que ce soit en circonstance de voyage ou de résidence ;
- Quatre pour la prière du Ishâ’ et seulement deux en voyage.


Quant aux horaires, le messager (que la paix et la bénédiction soit sur lui) les a bien exposées puisqu’il a prié le Zhuhr à son heure, le Asr à son heure, puis le Maghrib à son heure, puis le Ishâ’ à son heure et enfin le Fajr à son heure. Ceci est confirmé dans le hadith authentique dans lequel Jibrîl est venu au prophète pour diriger la prière avec lui. La première fois, il vint au début de l’heure puis il revint une autre fois à la fin de l’heure et lui a dit : « La prière est entre ces deux temps ».

Le prophète nous a donc détaillé la prière, aussi bien au niveau de son nombre que de ses horaires ou même des actes qui la constituent.


Sans la Sunna, nous n’aurions jamais pu connaître les caractéristiques de la prière ni ses heures, malgré la connaissance de son caractère obligatoire, qui nous est issue du Noble Coran. Ceci indique bien qu’Allah a confié à Son prophète (que la paix et la bénédiction soit sur lui) la mission d’exposer clairement, et ce par ses paroles et ses actes.

C’est pour cette raison que, lorsqu’un groupe de ceux qui niaient la Sunna (en l’occurrence : les Khawârij) vint à Umar Ibn Abdilaziz pour débattre avec lui sur le fait de considérer ou non la Sunna comme argument religieux, il leur dit :


« Allah (glorifié soit-il) nous a ordonné de prier dans le Coran, comment donc est-ce qu’on prie ? Apportez un verset dans le Coran qui nous explique comment prier ! ».


C’est ainsi qu’ils restèrent bouche bée et que cessa leur argumentation. Il les obligea alors à adopter la Sunna pour preuve.
29 août 2014 18:44
Aussi, Allah (glorifié soit-il) nous a ordonné dans le Coran de donner la Zakât. Comment donc peut-on savoir les types de biens imposables ?


Cette connaissance n’est accessible que par la Sunna. De fait, le prophète (que la paix et la bénédiction soit sur lui) nous a enseigné la Zakât ; il nous a fait savoir qu’elle est obligatoire sur l’or, l’argent, les graines, les fruits, les bestiaux et les marchandises commerciales ; et qu’elle n’est pas obligatoire sur la totalité des biens.

Il (que la paix et la bénédiction soit sur lui) nous a aussi informés de la quantité que l’on prélève pour la Zakât ; par exemple pour la Zakât sur les graines, les fruits et ce qui sort de la terre : un dixième ou bien un vingtième doit être prélevé selon la méthode d’irrigation utilisée. Pour l’or et l’argent, on prélève le vingt-cinquième. Pour les ovins, on prélève une bête pour quarante, et ainsi de suite. Et pour les camélidés, le prophète (que la paix et la bénédiction soit sur lui) a mis en évidence les quantités imposables : pour cinq bêtes, on prélève un mouton ; pour dix bêtes : deux moutons, pour quinze bêtes : trois moutons, pour vingt bêtes : un chamelon d’un an et pour trente-six bêtes : un chamelon de deux ans...Il a expliqué en détail les autres règles et les obligations qui en incombent, l’âge des bêtes concernées...

Ainsi, sans la Tradition Prophétique, nous n’aurions jamais su comment nous acquitter de la Zakât, malgré la connaissance de son obligation qui nous vient du Coran. Seulement, c’est la Sunna qui met évidence les quantités et les sortes de bien imposables, de même qu’elle explique la période au cours de laquelle elle devient obligatoire, puisque que la Zakât n’est pas obligatoire tant que le délai nécessaire (al-hawl) n’est pas révolu. Ceci n’est pas valable pour les biens qui proviennent de la terre car, pour ces derniers, la Zakât est obligatoire dès lors que sa viabilité devient apparente puis qu’Allah (glorifié soit-il) a dit :


« Et acquittez-en les droits le jour de la récolte . »

S. 6, v. 141.



D’autre part, Allah (glorifié soit-il) a ordonné de jeûner le mois de Ramadan, ce qui constitue un pilier de l’Islam.

Toutefois, Il n’a pas explicité les limites du jeûne, ni les actes qui l’annulent, ni les actes desquels le musulman doit s’éloigner. Le détail de tout cela se trouve dans la Tradition prophétique.


Il en est de même pour le pèlerinage à la Maison Sacrée d’Allah, Allah en a décrété le caractère obligatoire en disant :


« Et c’est un devoir envers Allah pour les gens qui ont les moyens, d’aller faire le pèlerinage à la Maison [Sacrée] . »
S. 3, v. 38



Ce verset indique que le pèlerinage à la Maison Sacrée est obligatoire mais il n’indique pas quand, ni comment. C’est par la Sunna du prophète (que la paix et la bénédiction soit sur lui) que tous ces rituels furent mis en évidence lorsqu’il (que la paix et la bénédiction soit sur lui) accomplit le pèlerinage d’adieu avec les croyants et leur dit : « Prenez de moi vos rituels ».
Rapporté par Muslim



Il explicita les rituels du pèlerinage, un par un, et ordonna qu’on les apprenne de lui, comme le rapportèrent ceux qui y assistèrent.



En outre, Allah a ordonné d’amputer la main du voleur en disant :


« Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main... »



Néanmoins, l’amputation est soumise à des conditions qui n’ont pas été spécifiées dans le Coran. C’est plutôt la Tradition Prophétique qui est venue les spécifier. De même, elle a spécifié que l’on doit amputer la main du voleur seulement lorsqu’il vole un bien d’un montant supérieur à un quart de dînâr ou trois dirhams ou bien ce qui leur est équivalent. Aussi, le verset n’a pas détaillé quelle main on doit amputer ni l’emplacement de l’amputation mais c’est le prophète (que la paix et la bénédiction soit sur lui) qui a expliqué cela en informant que c’est la main droite au niveau du poignet.


L’objectif n’est pas de rapporter de manière exhaustive l’explicitation du Coran par la Sunna car ceci se manifeste à de très nombreuses reprises, mais seulement de citer quelques exemples.
30 août 2014 00:11
Le hadith en question n'est écrit que par des anonymes sur des forums, dans aucune fatwa, rapporté par aucune personne connu pour sa science. De plus, si vous ne considérez pas les hadiths comme une preuve pourquoi en citer un?

Je réfute ta thèse avec tes propres outils. Et si ce hadith n’est rapporté par aucune personne connue ça fait quoi , c’est quand même un hadith « sahih » non ?

Al-Miqdad Ibn Ma’diyakrib a rapporté que le Prophète, paix et bénédiction d’Allah sur lui, a dit : “Certes, il m’a été donné le Livre (Coran) et son semblable (la sunna) avec lui.
Son semblable ? la sunna ? => De toute manière c’est hadith donc à quoi bon

Il viendra un jour où un homme allongé sur son divan dira :” Prenez (seulement) le Coran, rendez licite ce que vous y trouvez de licite et illicite ce que vous y trouvez d’illicite, et certes ce qu’a interdit le Prophète est comme ce qu’a interdit Allah.” “

Vous n'avez pas expliquer comment on doit prier, ce qu'il faut faire. On pourrait faire pareil avec le pèlerinage? Sur "la Sagesse", cela ne peut pas être le Qur'an car avant il est dit "le Livre". Le Qur'an est préservé par ce qui nous a été transmis par des chaines multiples de rapporteur, il est rapporté par un ensemble des compagnons qui l'ont transmis. Pourquoi l'accepter pour le Qur'an et pas pour la Sunnah?

Coran = Mot d’Allah, sa Parole, = Protection
Hadiths= ecrits des homme = faillible, peut être corrompu, incertain, faux (la preuve ils les ont classés selon l’authenticité donc hadith peuvent etre faux, et le classement aussi! )


Dans le Qur'an, le mot "Hawā" traduit par passion revient souvent. C'est les désirs personnelles, les opinions individuelles, les conjectures sans fondement.

{Mais s'ils ne te répondent pas, sache alors que c'est seulement leurs passions qu'ils suivent. Et qui est plus égaré que celui qui suit sa passion sans une guidée d'Allah? Allah vraiment, ne guide pas les gens injustes.}

Votre passion : suivre des hadiths obscures, aux origine incertaine . Mon guide : Allah, le Coran

Les hadiths affectent les akham, on en déduit des statuts légaux et en ne se référant pas à la Sunnah et aux dires des compagnons c'est là où on ouvre la porte aux interprétation subjectives, fantaisiste ou fallacieuse.


"Dis : «Dans ce qui m'a été révélé, je ne trouve d'interdit, à aucun mangeur d'en manger,
que la bête (trouvée) morte...". Si on suit votre raisonnement le poisson serait haram.
Pour ceci je ne vais pas être hypocrite, je ne connais pas la réponse, mais je la trouverais. Chercher la définition de bête ? (du mot arabe)

On ne peut pas comprendre vraiment le Coran sans revenir à l'origine, les versets ont été révélé sur des causes précises.

Je ne dit pas qu’il faille brûler les hadiths. Je les considère un peu comme un livre d’histoire, il permettent de considerer globalement le Coran dans son contexte. Rien de plus.

{Ne pense point que ceux-là qui exultent de ce qu'ils ont fait, et qui aiment qu'on les loue pour ce qu'ils n'ont pas fait, ne pense point donc, qu'ils trouvent une échappatoire au châtiment. Pour eux, il y aura un châtiment douloureux!} C'est au sujet de certains gens du Livre à qui le Prophète -'alayhi salat wa salam avait demandé qu'ils lui fassent connaître une chose et ils ont dissimulé la vérité en donnant une autre réponse en lui donnant l'impression d'avoir donné la bonne et ils ont obtenu des remerciements. Ce verset est limité à sa cause, le sens de ce verset là est particulier et non général. Si on suit votre raisonnement, toute personne qui aime être loué pour ce qu'il n'a pas fait est voué au châtiment.

Déjà ceux qui veulent être loué ont des sentiments assez mauvais (je vais donner cent euros à une association, je vais le dire à tout le monde, comme ça tout le monde pensera que je suis bien), alors s’il veulent être loué pour une chose qu’il ne sont pas, j’imagine pas ce qu’il sont au fond de leur âme !

_____________________________________________


Salam alaykoum

Je vais commencer de façon courte car j'ai à faire.

Dans le Quran al Karim, où est il indiqué la précédente qibla pour les musulmans avant le changement ordonné?
Est-ce vraiment important de savoir que la Qibla a été changé (sauf pour notre connaissance de l’Histoire évidemment)

Où eest il indiqué la façon précise de faire la salat?
Déjà répondu plus haut : 3 sâlat, avec le devoir de se prosterner et s’incliner etc… regarde plus haut

Où est il marqué que les musulmans n'avaient pas le droit d'avoir de rapport avec leur épouses et inversement durant le mois du Ramadan jusqu'à l'apparition là encore d'un verset éclairant la situation?

On vous a permis, la nuit d'as-Siyam, d'avoir des rapports avec vos femmes; elles sont un vêtement pour vous et vous un vêtement pour elles. Allah sait que vous aviez clandestinement des rapports avec vos femmes. Il vous a pardonné et vous a graciés. Cohabitez donc avec elles, maintenant, et cherchez ce qu'Allah a prescrit en votre faveur; mangez et buvez jusqu'à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc de l'aube du fil noir de la nuit . Puis accomplissez le jeûne jusqu'à la nuit. Mais ne cohabitez pas avec elles pendant que vous êtes en retraite rituelle dans les mosquées. Voilà les lois d'Allah : ne vous en approchez donc pas (pour les transgresser).C'est ainsi qu'Allah expose aux hommes Ses enseignements, afin qu'ils deviennent pieux.

Savoir que c’était différent avant n’as pas l’air utile.


Qui sont les gens de l'éléphant qu'on trouve désigné dans le Quran?
Qui sont les coalisés?

Je n’ai pas les connaissance pour je ne peux te répondre là dessus

Pourquoi trouve t'on mention de hadith écrit dès la vie du prophète (alayhi salat wa salam) et que des disciples de Sahabas en ont rédigés?

Ah bon ? Qu’est ce qui me prouve la date de ces hadith ?

Enfin qui sont les gens qui ont sauvegardés al hamdoulilah le Quran sans qu'il ne sot changé depuis le début? Pourquoi eux s'echangeaient ses hadiths.

Tu connais ces gens ? Sont-il surhumain ? Ne peuvent-il pas y avoir un problème d’interprétation, une langue qui a fourché, une personne corrompu ? Et le téléphone arabe tu connais ? Les hadiths datent de 300 après le messagers, 3 SIÈCLES PARDIS !

Tout ça, toute ses questions et ses éclaircissements passe par la Sunna et donc des hadiths qui la composent.

Remettre en question est normal mais il faut le bagage pour voir ce qui peut être vrai ou faux, c'est ce qu'on appelle un muhaddith

Il n’y a pas besoin d’être savant se poser des questions sur la provenance des hadiths, faut juste réfléchir un minium, ce que beaucoup ont peur de faire.

Salam

Waleykum salam

_______________________________________________


Vous savez Jésus, il n’étais pas chrétien, il était dans l’ « Islam », il ne s’est jamais dit le Christ, jamais fils de Dieu. Il ne suivait que les enseignement d’Allah.
Et puis après sa mort, ses disciples se sont égarés, se sont appelé chrétiens, et se sont mit a adoré le prophète.
Pour Mohammed, c’est la même chose, il n’était pas sunnite, mais seulement dans l’islam, il répandait la Parole d’Allah. Mais 300 après sa mort, certains ce sont égaré et lui vouent maintenant un culte avec les centaines de milliers de hadiths sur lui !!

Le prophète était un être humain comme nous, si nous le suivons, c’est parce que Allah l’a choisi pour délivrer son Message. Le prophète s’est égaré dans ses paroles quelque fois, qui dit ses paroles n’ont pas été retranscrite en hadith ?

Vous suivez TOUS les hadiths, mais vous savez très bien que BEAUCOUP de hadiths sont en contradictions avec le Coran, ou sont innovateur ! (Inculque des traditions dont le Coran n’a jamais parlé). Comment pouvez-vous délaissez certains hadith et en laissant d’autres, parce que certains vous plaisent et d’autres pas ! Excusez-moi mais c’est hypocrite !
Vous fermez les yeux alors que c’est évident !


Je vous parle des hadith sur la circoncision, l’excision, la lapidation…

Les traditions sont l’obscurantisme, le Livre est la lumière ! Ayez confiance en Allah et en ce qu’il a écrit, ne faites pas d’autres juges que Allah, il ne faut pas croire aveuglement des écrit de plus de milles ans parce que vos parents vous ont élevé de cette manière et parce que des millions de gens y croit !

Répondez donc !
30 août 2014 00:25
Citation
ismail.is.cool a écrit:
Salam,

c'est le genre de discussion intéressante et pasionnante à avoir entres amis le soir autours d'une bonne tasse de thé à la menthe et de petits gâteaux tous plus bons et onctueux les uns que les autres.

mais sur un forum comme celui -là c'est assez délicat.

pourtant je trouve particulièrement intelligent de chercher à comprendre les principes même de notre religion qui a donné notre culture, avec toutes ses contradictions et amalgames entre le religieux et le folklore traditionnel, avec les interprétations diverses sur certaines sourates ou versets coranique, sans parler des 7000 Hadiths transmis par Al-Bukhari qui en aurai recueilli plus de 300 000.

Pour le thé c'est quand tu veux thumbs up
Je pense que les gens ont peur qu'on les traite de kâfir s'il disent que les hadiths ne sont pas sûr, c'est pour ça que personne n'ose y penser. or l'Islam n'est pas le sunnisme.

Pourtant je ne vois pas où est le mal. Si je dis qu'un des rapporteur aurait pu être défaillant, je ne remet pas en cause Ni Allah, Ni le messager!
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook