Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
Habib El Malki, après avoir plombé notre jeunesse, présidera le Parlement...
Krim [ MP ]
17 janvier 2017 16:12
Le 16 janvier constituera probablement une date charnière dans le long processus d’accumulation des désillusions. Malgré les nuages qui s'amoncelaient au-dessus de nos...

Lire l'article associé
Krim [ MP ]
17 janvier 2017 16:12
Faut-il vraiment mettre les vieux du parlement Marocain à la retraite ? oui et oui.
La présence des vieux est un signe du manque de dynamisme dans la société Marocaine. Les choses restent comme ils sont jusquá la mort. Le mot retraite est étrange á ces messieurs. Pardon il signifie l´arrêt de travailler et comme nos parlememtaires n´ont pas besoin de travailler. Ils sont lá pour la vitrine et surtout cautionner la médiocrité.
SADOUNEZ [ MP ]
18 janvier 2017 14:27
s il est vrai que la qualité du discours politique au maroc est au plus bas s il est normal que le jeunesse soit avide légitimement de participer a la gestion de la chose publique il ne faut pas dénigrer l expérience le carnet d adresse de ceux qui encore peuvent apporter un plus a notre pays

les querelles et l appétit des professionnels de politique toutes couleurs confondues pour des privilèges dégoûtent le citoyen marocain

pour illustration la formation du gouvernement en salle de réanimation depuis plus de cent jours soit la quart d une année sans accoucher que d insultes et déclarations indignes d aspirant au pouvoir
heureusement que notre patrie dispose d un souverain claire voyant maintenant le cap contre vent et marrée pour défendre les intérêts supérieurs du maroc alors aidons le par retrouver notre force de jadis force de dialogue constructif et de consensus entre toutes les composantes de notre pays
Belahcen [ MP ]
18 janvier 2017 15:03
Il faut l admettre,on ne connaît pas grand chose des faits et gestes de nos hommes politiques. On en parle un peu plus à l occasion de scandales, rarement pour éclairer sur des actions en cours ou des réussites a mettre à leur actif. Celles-ci étant rares et les scandales récurrents, on passe de l un a l autre, et l impunité aidant, l on finit par les confondre tous dans l oubli et selon un cliché commun croqué inlassablement selon les traits de l incompétence, de l avidité et de la médiocrité.
Cet édito vient en rupture de cette façon lassante de présenter les choses : il retrace le parcours d un politicien, ses bévues et son ascension continue peu importent les retournements de situation et les sanctions électorales.
Je finit par admettre que le concept d état profond est une pure invention de ces messieurs,que si ce n est point une fiction il est le bienvenu car il agit miraculeusement pour cacher toutes les bassesses la où Le courage des convictions suffirait.
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook