Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
Forum au Maroc sur les partenariats pour un développement durable.
moulay abdellah [ MP ]
15 mars 2005 17:03
Les partenariats entre les gouvernements, les
organisations
non gouvernementales (ONG), les institutions multilatérales et le
secteur
privé de plusieurs pays sont désormais au centre des initiatives mises
en
œuvre à l'échelle internationale pour trouver des solutions aux défis
liés
au développement durable. Ces partenariats entre les secteurs public et
privé constituent une forme novatrice de gouvernance qui mettent à
profit
les atouts de chacun afin de réaliser les objectifs définis par la
communauté internationale.

Le deuxième Forum sur les partenariats pour un développement durable,
qui
se tiendra à Marrakech (Maroc) du 21 au 23 mars, se penchera sur la
façon
dont ces partenariats peuvent être mis à profit pour répondre aux
besoins
des pays en développement dans les domaines de l'eau et de l'énergie.

Ce forum, a expliqué le représentant spécial du département d'État
chargé
des questions liées au développement durable, M. Jonathan Margolis,
« est
destiné aux gens qui cherchent à forger des partenariats, aux gens qui
ont
des idées et sont à la recherche de partenaires et aux gens qui veulent
renforcer l'efficacité de partenariats existants ».

Plus de sept cents hauts responsables de gouvernement et représentants
du
secteur privé, de l'Organisation des Nations unies, de la Banque
mondiale,
des banques régionales de développement et de l'ONU avaient participé
au
premier Forum sur les partenariats qui s'était tenu à Rome en mars
2004,
et les organisateurs du second forum s'attendent à une participation
tout
aussi diverse cette année.

Depuis l'élaboration d'un premier modèle de partenariat pour le
développement, à l'occasion du Sommet mondial pour le développement
durable, en 2002 à Johannesburg, des centaines de ces partenariats ont
été
créés. Selon la Commission de l'ONU sur le développement durable, qui
sert
de bureau central en ce qui concerne les initiatives en matière de
partenariats, leur nombre s'élèverait à l'heure actuelle à 300.

Les initiatives de partenariat revêtent des formes diverses, a indiqué
M.
Margolis, et les projets proposés couvrent tous les secteurs. Il a cité
en
exemple l'envoi dans des pays en développement de produits pour la
purification de l'eau dans le cadre d'un partenariat rendu possible
grâce
à l'aide de fonctionnaires chargés des réglementations en matière de
sécurité, celle d'ONG qui ont appris aux populations locales comment
utiliser le produit et celle d'entreprises locales qui ont fourni les
réseaux de distribution.

Il a émis l'espoir que certaines initiatives spécifiques seraient
considérées à l'occasion du forum de Marrakech. La mise sur pied de
plans
de gestion des ressources en eau en est une, a-t-il expliqué, faisant
valoir que le forum est l'endroit idéal pour rassembler toutes les
parties
concernées par de tels projets.

La mise au point de mécanismes de financement des projets
d'infrastructure
liés à la gestion des ressources en eau et à l'adduction d'eau est
aussi
nécessaire.

« Lorsque cela est possible, nous travaillons de concert avec les
municipalités des pays en développement afin de réduire les risques de
l'investissement dans les projets d'infrastructure liés à l'eau. Nous
pouvons offrir des garanties partielles de prêt pour appuyer les
investisseurs locaux et créer des fonds renouvelables qui soutiennent
l'investissement initial en permettant à l'argent représentant le
remboursement de la dette d'être à nouveau disponible pour de nouveaux
prêts », a précisé M. Margolis.

Le gouvernement des États-Unis, a-t-il souligné, est fermement attaché
à
la poursuite de partenariats visant le développement durable et il
mobilise ses ressources techniques et financières à cette fin.
signé :acharif moulay abdellah bouskraoui.
impulsion [ MP ]
15 mars 2005 17:12
Grinning smiley
CHRIF NEW LOOK

"Le gouvernement des États-Unis, a-t-il souligné, est fermement attaché
à la poursuite de partenariats visant le développement durable et il
mobilise ses ressources techniques et financières à cette fin.
signé :acharif moulay abdellah bouskraoui."


tu n'as crtainement jamais entendu parler des protocles de kyoto, c'est pas grave....

kada aljahlou ane yakouna kofra (j'ai remplacé la pauvreté par l'ignorance)

je comprends mieux cette citation en regardant certains posts



Modifié 2 fois. Dernière modification le 15/03/05 17:14 par impulsion.
imad
faridsolimen [ MP ]
15 mars 2005 21:23
Les USA n'ont pas signé le protocole de Kyoto, et je ne pense pas qu'ils sont les grands champions dans le domaine environnemental;

Maintenant derrière le développement durable on peut mettre beaucoup de choses, par exemple la lutte contre la corruption, le développement social, le nettoyage des rues de Casablanca, l'amélioration la grande déchetterie de Casa, l’amélioration des droit de l’homme,…

Beaucoup de choses dont le Maroc ne fait pas le 1/10000000000000000000000000000000, donc rien.
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook