Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
Une femme peut-elle prier à haute voix?
Antigone 2.0 [ MP ]
15 août 2019 16:15
Salam,

je me demandais si en tant que femme je peux prier à haute voix à la maison?

Il me semble avoir entendu qu'on peut, mais ça fait longtemps...

Si quelqu'un peut m'éclairer...

Merci Smiling Smiley

Que Dieu vous garde...
louloute5 [ MP ]
15 août 2019 16:19
Salam,

Non. Smiling Smiley
legendaire75 [ MP ]
15 août 2019 16:19
voici la réponse

[www.3ilmchar3i.net]
legendaire75 [ MP ]
15 août 2019 16:20
oukhty ne parle pas tant que tu n'as pas de dalil.
je n'aime pas les personnes qui parle comme si il avait de la science subhnAllah
Allah y hdina amiiin ajma3mine
baaraka Allah oufiki
Citation
louloute5 a écrit:
Salam,

Non. Smiling Smiley
Lucie Fer ^^ [ MP ]
15 août 2019 16:31
Bah perso quand j’ai envie je prie à voix haute.

Sauf s’il y a des hommes étrangers.
louloute5 [ MP ]
15 août 2019 16:31
Parcque tu as la science islamique infuse avec ton lien 3ilmchar3i (qui confirme par ailleurs en partie ce que j'ai écrit)?
Citation
legendaire75 a écrit:
oukhty ne parle pas tant que tu n'as pas de dalil.
je n'aime pas les personnes qui parle comme si il avait de la science subhnAllah
Allah y hdina amiiin ajma3mine
baaraka Allah oufiki
legendaire75 [ MP ]
15 août 2019 16:33
ta le droit de prier à voix haute mais il y'a des étrangers tu recites a voix basse
Citation
louloute5 a écrit:
Parcque tu as la science islamique infuse avec ton lien 3ilmchar3i (qui confirme par ailleurs en partie ce que j'ai écrit)?
baliygh75 [ MP ]
15 août 2019 16:33
Salam

Non, il n’y a rien que peut empêcher une femme de Prier à haute voix.Il aurait fallu poser la question à Google et tu as les Réponses positives et validées par des textes, hadiths et ceci depuis l’époque du Prophète (sws).
Citation
Antigone 2.0 a écrit:
Salam,

je me demandais si en tant que femme je peux prier à haute voix à la maison?

Il me semble avoir entendu qu'on peut, mais ça fait longtemps...

Si quelqu'un peut m'éclairer...

Merci Smiling Smiley

Que Dieu vous garde...
Antigone 2.0 [ MP ]
15 août 2019 16:35
La flemme de chercher Grinning smiley

Merci pour ta réponse...
Citation
baliygh75 a écrit:
Salam

Non, il n’y a rien que peut empêcher une femme de Prier à haute voix.Il aurait fallu poser la question à Google et tu as les Réponses positives et validées par des textes, hadiths et ceci depuis l’époque du Prophète (sws).
louloute5 [ MP ]
15 août 2019 16:47
De plus, je ne sais pas pour qui tu te prends à demander aux gens de ne pas parler. Je parle si je veux.. Vas apprendre le respect et la politesse, ça te sera plus utile que 3ilmchar3i..
Citation
legendaire75 a écrit:
oukhty ne parle pas tant que tu n'as pas de dalil.
je n'aime pas les personnes qui parle comme si il avait de la science subhnAllah
Allah y hdina amiiin ajma3mine
baaraka Allah oufiki
legendaire75 [ MP ]
15 août 2019 16:48
Et toi apprends répondre avec un dalil baaraka Allah oufki
Citation
louloute5 a écrit:
De plus, je ne sais pas pour qui tu te prends à demander aux gens de ne pas parler. Je parle si je veux.. Vas apprendre le respect et la politesse, ça te sera plus utile que 3ilmchar3i..
Frèrdogan [ MP ]
15 août 2019 17:13
Salam,

Les savants Malikites et Hanafites ont opté pour l'interdiction en présence d'hommes étrangers qui pourraient être envoûtés par sa voix ^^. Alors je vois venir certaines et certains qui vont encore aller s'imaginer je ne sais quoi, sauf qu'il y a un raisonnement logique derrière cette interdiction. Et c'est pour cette raison que l'on répète souvent que les savants ne sont pas là pour rien, car ils ont un savoir assez complet pour pouvoir prendre les règles de la religion d'une manière globale.

Tout part de ce hadith : قوله صلى الله عليه وسلم: "التسبيح للرجال والتصفيق للنساء" متفق عليه.

Sahih Al Boukhari – 21 – Livre des Catégories d’actes permis pendant la prière » Hadith n°1203

D’après Abou Huraira (رضى الله عنه) a rapporté : Le Messager d’Allah (صلى الله عليه وسلم) a dit :
« La Glorification d’Allah (c à d, dire subhanallah) revient aux hommes et taper des mains revient aux femmes. »
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1203)


Les savants ont donc déduit que si les femmes n'avaient pas à préserver leurs prières en prononçant à voix haute SoubhanaLlah pendant qu'elles priaient, contrairement aux hommes, et alors que la préservation d'une prière est obligatoire ( Fard ) c'est qu'elles ne devaient pas prier à voix haute si des étrangers sont à proximité puisque la prière à voix haute est une Sunna.

Ça c'est pour la petite histoire.

Ensuite, il y a des savants qui eux, ont plutôt interdit aux hommes présents de tendre l'oreille avec plaisir ( Taladhudh ) lorsqu'une femme prie à voix haute.

Si seules des femmes ou des maharim sont présents, rien n'empêche une femme de prier à voix haute si elle le désire. ( Sobh, Maghreb, et Icha' )

A noter tout de même, ça n'engage que moi et c'est valable aussi pour les hommes, qu'il serait préférable de ne pas endormir les gens présents avec une voix en cours de rodage, ni que celle-ci finisse par provoquer des contractions musculaires en particulier le Zygomaticus, signe évident d'une torture auriculaire chez vos auditeurs. Si vous n'êtes pas dans ces 2 cas, alors il ne faut pas hésiter à faire profiter la présence de votre talent. ^^

Salam.
Antigone 2.0 [ MP ]
15 août 2019 18:06
Merci, je n'en attendais pas moins de ta part Grinning smiley

En résumé, je peux prier à voix haute si j'ai une belle récitation et qu'il n'y a pas d'hommes étrangers dans les parages, et seulement pour les prière de sobh, maghreb et icha. C'est bien ça?

J'ai pas trop compris la notion de "préserver la prière"... de quoi on doit préserver la prière?
Citation
Frèrdogan a écrit:
Salam,

Les savants Malikites et Hanafites ont opté pour l'interdiction en présence d'hommes étrangers qui pourraient être envoûtés par sa voix ^^. Alors je vois venir certaines et certains qui vont encore aller s'imaginer je ne sais quoi, sauf qu'il y a un raisonnement logique derrière cette interdiction. Et c'est pour cette raison que l'on répète souvent que les savants ne sont pas là pour rien, car ils ont un savoir assez complet pour pouvoir prendre les règles de la religion d'une manière globale.

Tout part de ce hadith : قوله صلى الله عليه وسلم: "التسبيح للرجال والتصفيق للنساء" متفق عليه.

Sahih Al Boukhari – 21 – Livre des Catégories d’actes permis pendant la prière » Hadith n°1203

D’après Abou Huraira (رضى الله عنه) a rapporté : Le Messager d’Allah (صلى الله عليه وسلم) a dit :
« La Glorification d’Allah (c à d, dire subhanallah) revient aux hommes et taper des mains revient aux femmes. »
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1203)


Les savants ont donc déduit que si les femmes n'avaient pas à préserver leurs prières en prononçant à voix haute SoubhanaLlah pendant qu'elles priaient, contrairement aux hommes, et alors que la préservation d'une prière est obligatoire ( Fard ) c'est qu'elles ne devaient pas prier à voix haute si des étrangers sont à proximité puisque la prière à voix haute est une Sunna.

Ça c'est pour la petite histoire.

Ensuite, il y a des savants qui eux, ont plutôt interdit aux hommes présents de tendre l'oreille avec plaisir ( Taladhudh ) lorsqu'une femme prie à voix haute.

Si seules des femmes ou des maharim sont présents, rien n'empêche une femme de prier à voix haute si elle le désire. ( Sobh, Maghreb, et Icha' )

A noter tout de même, ça n'engage que moi et c'est valable aussi pour les hommes, qu'il serait préférable de ne pas endormir les gens présents avec une voix en cours de rodage, ni que celle-ci finisse par provoquer des contractions musculaires en particulier le Zygomaticus, signe évident d'une torture auriculaire chez vos auditeurs. Si vous n'êtes pas dans ces 2 cas, alors il ne faut pas hésiter à faire profiter la présence de votre talent. ^^

Salam.
Frèrdogan [ MP ]
15 août 2019 18:58
Je rebelotte :

Si tu es toute seule, tu fais ce que tu veux, voix haute ou pas, belle récitation ou pas, si tu récites bien tant mieux sinon ce sont tes oreilles après tout. ^^

Si autour de toi il y'a des femmes et des maharims ( fils, frères, père... ), tu peux aussi réciter à voix haute si tu le veux, le bon sens voudrait que tu n'imposes pas aux autres une mauvaise récitation. Entraines-toi d'abord seule par ex.

Si tu as des hommes étrangers autour de toi, les malikites et les hanafites interdisent la voix haute pour la femme, quand d'autres savants interdisent plutôt aux hommes présents de ne pas prendre du plaisir en écoutant la récitation féminine, ce dernier point est d'ailleurs valable de tout temps sauf avec son épouse.

Sur le Sobh, Maghreb, Icha', la voix haute est une Sunna et non une obligation. Si tu récites à voix haute dans ces prières c'est mieux et ta prière est complète, mais ta prière reste quand même valable si tu les pries à voix basse. Ce n'est donc pas une obligation mais une simple Sunna qu'il convient de suivre.

La règle est que tout ce qui est imposé aux hommes, l'est aussi aux femmes et vice versa, sauf s'il y'a une preuve ou une précision qui les différencie entre eux. Là, dans la question du Jahr ( prière à voix haute dans Sobh, Maghreb, Icha' ) aucune différenciation entre les hommes et les femmes n'a été formulée, sur les deux hadiths suivants, le Prophète s'adresse à tout le monde :

1 - D’après ‘Ubada ibn As-Samit:
Le Messager d’Allah (ﷺ) a dit: « Point de prière pour celui qui ne récite pas Al-Fatiha dans sa prière. »
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°756)


2 - Le Messager d’Allah (ﷺ) a dit: « Priez comme vous m’avez vu le faire. »
Rapporté par Al Bukhari.


Mais dans le hadith que j'ai cité dans mon message précédant, il y'a une différenciation vocale entre les hommes et les femmes pour préserver leur prière.

Préserver leur prière signifie par ex, lorsque quelqu'un frappe à ta porte et que tu es entrain de prier, si tu es un homme tu dois dire : SoubhanaLlah pour lui signaler que tu es entrain de prier. Mais si tu es une femme tu dois taper des mains et tu n'es pas autorisé à dire SoubhanaLlah.

De même, si les gens autour de toi font beaucoup de bruit et t'empêche de prier convenablement tu applaudis en tant que femme pour leur signaler de se calmer et tu diras SoubhanaLlah si tu es un homme.

De là, les savants ont en déduit que si la femme pour préserver sa prière ( c'est comme ça qu'on l'appelle Islah Salat ), n'est pas autorisée à parler à voix haute devant des étrangers alors que la préservation de la prière est une obligation pour le prieur, elle n'est donc pas autorisée à prier à voix haute devant des étrangers en voulant suivre une simple Sunna. C'est en résumé, l'argumentation retenue.
Antigone 2.0 [ MP ]
15 août 2019 22:36
Merci pour Frerdogan, je pense que tout est clair... donc en fait c'est mieux de prier à haute quand on le peut... la plupart des femmes, malheureusement prient exclusivement à voix basse, c'est dommage parce que je trouve que c'est un plus pour la concentration. Je ne comprends pas trop pourquoi d'ailleurs, puis qu'on fait la majorités de nos prières à la maison, donc pas en présence d'homme étranger.
AB Soum&An [ MP ]
15 août 2019 22:50
'Aleykum as salam,

Du moment que chez toi c'est pas Carrefour ou Auchan, tu peux prier à haute voix et faire du disco avec ta famille après, c'est votre havre de paix.
Et l'époux de la reine du Djurdjura
Jaime bien manger [ MP ]
15 août 2019 22:50
Salam aleykum

Eye popping smiley J'apprends mille choses grâce à ce seul message.
BarakAllahoufik

"u es un homme tu dois dire : SoubhanaLlah pour lui signaler que tu es entrain de prier. Mais si tu es une femme tu dois taper des mains et tu n'es pas autorisé à dire SoubhanaLlah. "
Pourquoi ?? Il s'agit d'un simple mot, pourquoi n'aurais -je pas le droit de le prononcer ?


J'ignorais qu'on pouvait frapper des mains pendant la prière pour demander le silence et pour indiquer aux visiteurs que nous prions.

Est-ce quelque chose de commun ? La majorité sait-elle cela ??
Citation
Frèrdogan a écrit:
Je rebelotte :

Si tu es toute seule, tu fais ce que tu veux, voix haute ou pas, belle récitation ou pas, si tu récites bien tant mieux sinon ce sont tes oreilles après tout. ^^

Si autour de toi il y'a des femmes et des maharims ( fils, frères, père... ), tu peux aussi réciter à voix haute si tu le veux, le bon sens voudrait que tu n'imposes pas aux autres une mauvaise récitation. Entraines-toi d'abord seule par ex.

Si tu as des hommes étrangers autour de toi, les malikites et les hanafites interdisent la voix haute pour la femme, quand d'autres savants interdisent plutôt aux hommes présents de ne pas prendre du plaisir en écoutant la récitation féminine, ce dernier point est d'ailleurs valable de tout temps sauf avec son épouse.

Sur le Sobh, Maghreb, Icha', la voix haute est une Sunna et non une obligation. Si tu récites à voix haute dans ces prières c'est mieux et ta prière est complète, mais ta prière reste quand même valable si tu les pries à voix basse. Ce n'est donc pas une obligation mais une simple Sunna qu'il convient de suivre.

La règle est que tout ce qui est imposé aux hommes, l'est aussi aux femmes et vice versa, sauf s'il y'a une preuve ou une précision qui les différencie entre eux. Là, dans la question du Jahr ( prière à voix haute dans Sobh, Maghreb, Icha' ) aucune différenciation entre les hommes et les femmes n'a été formulée, sur les deux hadiths suivants, le Prophète s'adresse à tout le monde :

1 - D’après ‘Ubada ibn As-Samit:
Le Messager d’Allah (ﷺ) a dit: « Point de prière pour celui qui ne récite pas Al-Fatiha dans sa prière. »
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°756)


2 - Le Messager d’Allah (ﷺ) a dit: « Priez comme vous m’avez vu le faire. »
Rapporté par Al Bukhari.


Mais dans le hadith que j'ai cité dans mon message précédant, il y'a une différenciation vocale entre les hommes et les femmes pour préserver leur prière.

Préserver leur prière signifie par ex, lorsque quelqu'un frappe à ta porte et que tu es entrain de prier, si tu es un homme tu dois dire : SoubhanaLlah pour lui signaler que tu es entrain de prier. Mais si tu es une femme tu dois taper des mains et tu n'es pas autorisé à dire SoubhanaLlah.

De même, si les gens autour de toi font beaucoup de bruit et t'empêche de prier convenablement tu applaudis en tant que femme pour leur signaler de se calmer et tu diras SoubhanaLlah si tu es un homme.

De là, les savants ont en déduit que si la femme pour préserver sa prière ( c'est comme ça qu'on l'appelle Islah Salat ), n'est pas autorisée à parler à voix haute devant des étrangers alors que la préservation de la prière est une obligation pour le prieur, elle n'est donc pas autorisée à prier à voix haute devant des étrangers en voulant suivre une simple Sunna. C'est en résumé, l'argumentation retenue.
Antigone 2.0 [ MP ]
15 août 2019 23:02
Je savais pas non plus mdr...
Citation
Jaime bien manger a écrit:
Salam aleykum

Eye popping smiley J'apprends mille choses grâce à ce seul message.
BarakAllahoufik

"u es un homme tu dois dire : SoubhanaLlah pour lui signaler que tu es entrain de prier. Mais si tu es une femme tu dois taper des mains et tu n'es pas autorisé à dire SoubhanaLlah. "
Pourquoi ?? Il s'agit d'un simple mot, pourquoi n'aurais -je pas le droit de le prononcer ?


J'ignorais qu'on pouvait frapper des mains pendant la prière pour demander le silence et pour indiquer aux visiteurs que nous prions.

Est-ce quelque chose de commun ? La majorité sait-elle cela ??
Frèrdogan [ MP ]
16 août 2019 17:33
Salam,

Pourquoi ?? Il s'agit d'un simple mot, pourquoi n'aurais -je pas le droit de le prononcer ?

Tu avais déjà la réponse mais je te la remets volontiers :

1 - Parce que c'est la Sunna du Prophète asws.
2 - Parce que la voix d'une femme est Awra.

Les anciens connaissaient cette Sunna, ma grand mère par ex nous mitraillait du regard lorsqu'elle priait, et je ne sais par quelle magie, les petits monstres que nous étions se mettaient de suite en pause. ^^

Alors puisque tu es curieuse, je vais t'en rajouter une petite couche ^^, tant pis pour toi. En réalité, il y'a une petite divergence sur la question car Malek est allé à contre sens de tout le monde en affirmant que les hommes comme les femmes devaient dire SoubhanaLlah et que les applaudissements cités dans le hadith ne l'ont été que pour informer que c'était une habitude féminine. Si Malek le dit, c'est qu'il y'a un raisonnement derrière.

Son raisonnement s'appuie sur 3 choses principales :

Prenons d'abord la version longue du hadith sur lequel il s'est appuyé :

رواه البخاري (684) ومسلم (421) أَنَّ رَسُولَ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ قال : (مَنْ نَابَهُ شَيْءٌ فِي صَلَاتِهِ فَلْيُسَبِّحْ ، فَإِنَّهُ إِذَا سَبَّحَ الْتُفِتَ إِلَيْهِ ، وَإِنَّمَا التَّصْفِيقُ لِلنِّسَاءِ) .

Quiconque qui quelque chose arrive pendant sa prière, qu'il fasse Tassbih, car s'il le fait il attirera l'attention sur lui, mais les applaudissements sont pour les femmes.


1 - Premier argument de Malek : c'est l'emploi du Mane pour dire quiconque au début du hadith.
En Arabe, lorsque Mane est présente, elle généralise et s'adresse aussi bien au masculin qu'au féminin. Je l'ai mis en rouge dans le texte en Arabe. Malek y voit donc une généralisation de la loi autorisant le Tassbih à tout le monde.

2 - Deuxième argument de Malek : c'est la dernière phrase du hadith : mais les applaudissements sont pour les femmes, que Malek explique plutôt par : Les applaudissements sont une habitude féminine, ou sont d'habitude produits par les femmes et que donc les hommes ne doivent pas applaudir.

3 - Troisième argument de Malek : Le Hadith de Asma' et Aicha que je n'ai pas trouvé en français :

Yahya related to me from Malik from Hisham ibn Urwa from Fatima bint al Mundhir that Asma bint Abi Bakr as-Siddiq said, "I went to A'isha, the wife of the Prophet, may Allah bless him and grant him peace, during an eclipse of the sun, and everybody was standing in prayer, and she too was standing praying. I said, 'What is everybody doing?' She pointed towards the sky with her hand and said, 'Glory be to Allah.' I said, 'A sign?' She nodded 'Yes' with her head."

Donc Aîcha ( ra ), en plein prière, dit à Asma : SoubhanaLlah, et n'applaudis pas !

Ce sont là les arguments de Malek qui lui font dire que les femmes prononcent au même titre que les hommes Tassbih en plein prière pour signaler à l'imam qui s'est trompé en récitant par ex, ou lorsqu'elle se font appeler...

La majorité des savants Malikites dont Al Qurtuby par ex, ne sont pas d'accord avec Malek sur ce point. Et disent que si Aicha ( ra ) a parlé à Asma, elle a donc parlé à une femme. Malek a répondu qu'effectivement elle s'adressait à Asma mais que rien dans le hadith ne disait que les hommes présents aussi dans cette prière, n'avait pas eux aussi entendu Aicha. Question qui restera sans réponse.

La majorité des savants répondent aussi à Malek, que le " quiconque " au début du hadith n'a plus raison d'être puisque d'autres hadiths traitant la question différencient bien entre les hommes et les femmes avec une autre formulation plus claire.

D’après Abou Huraira (رضى الله عنه) a rapporté : Le Messager d’Allah (صلى الله عليه وسلم) a dit :
« La Glorification d’Allah (c à d, dire subhanallah) revient aux hommes et taper des mains revient aux femmes. »
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1203)


Voilà, un ultra résumé sur la question, et voilà comment les savants décortiquent mot par mot les textes afin de les retourner dans tous les sens pour en extraire le sens véridique. Leurs travaux sont ensuite soumis à d'autres savants qui les analysent en reprenant tout et qui n'hésitent pas à vérifier point par point, puis à d'autres et à d'autres jusqu'à ce qu'ils nous parviennent comme un nectar prêt à être dégusté.

Je ne connais pas l'ordre de ces hadiths et c'est primordial dans le sujet, mais si Malek le savait et que le hadith de " quiconque " était le dernier révélé, il aurait raison contre tout le monde.

Ce n'est pas non plus une question existentielle, mais vu la divergence, et les sources devant toi, tu es libre de choisir entre Malek et la majorité des savants. Moi je me range derrière la majorité.

J'espère que tu es encore là. ^^

Salam.



Citation
Jaime bien manger a écrit:
Salam aleykum

Eye popping smiley J'apprends mille choses grâce à ce seul message.
BarakAllahoufik

"u es un homme tu dois dire : SoubhanaLlah pour lui signaler que tu es entrain de prier. Mais si tu es une femme tu dois taper des mains et tu n'es pas autorisé à dire SoubhanaLlah. "
Pourquoi ?? Il s'agit d'un simple mot, pourquoi n'aurais -je pas le droit de le prononcer ?


J'ignorais qu'on pouvait frapper des mains pendant la prière pour demander le silence et pour indiquer aux visiteurs que nous prions.

Est-ce quelque chose de commun ? La majorité sait-elle cela ??
Jaime bien manger [ MP ]
16 août 2019 19:23
Aleykum Salam

BarakAllahoufik pour toutes ces précisions et surtout pour avoir pris le temps de rédaction. Tu as 'éclairé ma lanterne, ça me touche. Vraiment, je te remercie beaucoup. Smiling Smiley


Citation
Frèrdogan a écrit:
Salam,

Pourquoi ?? Il s'agit d'un simple mot, pourquoi n'aurais -je pas le droit de le prononcer ?

Tu avais déjà la réponse mais je te la remets volontiers :

1 - Parce que c'est la Sunna du Prophète asws.
2 - Parce que la voix d'une femme est Awra.

Les anciens connaissaient cette Sunna, ma grand mère par ex nous mitraillait du regard lorsqu'elle priait, et je ne sais par quelle magie, les petits monstres que nous étions se mettaient de suite en pause. ^^

Alors puisque tu es curieuse, je vais t'en rajouter une petite couche ^^, tant pis pour toi. En réalité, il y'a une petite divergence sur la question car Malek est allé à contre sens de tout le monde en affirmant que les hommes comme les femmes devaient dire SoubhanaLlah et que les applaudissements cités dans le hadith ne l'ont été que pour informer que c'était une habitude féminine. Si Malek le dit, c'est qu'il y'a un raisonnement derrière.

Son raisonnement s'appuie sur 3 choses principales :

Prenons d'abord la version longue du hadith sur lequel il s'est appuyé :

رواه البخاري (684) ومسلم (421) أَنَّ رَسُولَ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ قال : (مَنْ نَابَهُ شَيْءٌ فِي صَلَاتِهِ فَلْيُسَبِّحْ ، فَإِنَّهُ إِذَا سَبَّحَ الْتُفِتَ إِلَيْهِ ، وَإِنَّمَا التَّصْفِيقُ لِلنِّسَاءِ) .

Quiconque qui quelque chose arrive pendant sa prière, qu'il fasse Tassbih, car s'il le fait il attirera l'attention sur lui, mais les applaudissements sont pour les femmes.


1 - Premier argument de Malek : c'est l'emploi du Mane pour dire quiconque au début du hadith.
En Arabe, lorsque Mane est présente, elle généralise et s'adresse aussi bien au masculin qu'au féminin. Je l'ai mis en rouge dans le texte en Arabe. Malek y voit donc une généralisation de la loi autorisant le Tassbih à tout le monde.

2 - Deuxième argument de Malek : c'est la dernière phrase du hadith : mais les applaudissements sont pour les femmes, que Malek explique plutôt par : Les applaudissements sont une habitude féminine, ou sont d'habitude produits par les femmes et que donc les hommes ne doivent pas applaudir.

3 - Troisième argument de Malek : Le Hadith de Asma' et Aicha que je n'ai pas trouvé en français :

Yahya related to me from Malik from Hisham ibn Urwa from Fatima bint al Mundhir that Asma bint Abi Bakr as-Siddiq said, "I went to A'isha, the wife of the Prophet, may Allah bless him and grant him peace, during an eclipse of the sun, and everybody was standing in prayer, and she too was standing praying. I said, 'What is everybody doing?' She pointed towards the sky with her hand and said, 'Glory be to Allah.' I said, 'A sign?' She nodded 'Yes' with her head."

Donc Aîcha ( ra ), en plein prière, dit à Asma : SoubhanaLlah, et n'applaudis pas !

Ce sont là les arguments de Malek qui lui font dire que les femmes prononcent au même titre que les hommes Tassbih en plein prière pour signaler à l'imam qui s'est trompé en récitant par ex, ou lorsqu'elle se font appeler...

La majorité des savants Malikites dont Al Qurtuby par ex, ne sont pas d'accord avec Malek sur ce point. Et disent que si Aicha ( ra ) a parlé à Asma, elle a donc parlé à une femme. Malek a répondu qu'effectivement elle s'adressait à Asma mais que rien dans le hadith ne disait que les hommes présents aussi dans cette prière, n'avait pas eux aussi entendu Aicha. Question qui restera sans réponse.

La majorité des savants répondent aussi à Malek, que le " quiconque " au début du hadith n'a plus raison d'être puisque d'autres hadiths traitant la question différencient bien entre les hommes et les femmes avec une autre formulation plus claire.

D’après Abou Huraira (رضى الله عنه) a rapporté : Le Messager d’Allah (صلى الله عليه وسلم) a dit :
« La Glorification d’Allah (c à d, dire subhanallah) revient aux hommes et taper des mains revient aux femmes. »
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1203)


Voilà, un ultra résumé sur la question, et voilà comment les savants décortiquent mot par mot les textes afin de les retourner dans tous les sens pour en extraire le sens véridique. Leurs travaux sont ensuite soumis à d'autres savants qui les analysent en reprenant tout et qui n'hésitent pas à vérifier point par point, puis à d'autres et à d'autres jusqu'à ce qu'ils nous parviennent comme un nectar prêt à être dégusté.

Je ne connais pas l'ordre de ces hadiths et c'est primordial dans le sujet, mais si Malek le savait et que le hadith de " quiconque " était le dernier révélé, il aurait raison contre tout le monde.

Ce n'est pas non plus une question existentielle, mais vu la divergence, et les sources devant toi, tu es libre de choisir entre Malek et la majorité des savants. Moi je me range derrière la majorité.

J'espère que tu es encore là. ^^

Salam.
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook