Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
"Faut qu'on arrête de compter pour du beur"
wassil6 [ MP ]
26 décembre 2003 00:20
"Faut qu'on arrête de compter pour du beur"

Par la Nouvelle République du Centre Ouest
Mercredi 24 et jeudi 25 décembre 2003

Parce que "voter est un devoir mais aussi un droit", l'Association des Algériens de Tours Val de Loire investit les quartiers. Objectif : sensibiliser les jeunes et la population issus de l'immigration.

Vous êtes inscrit sur les listes électorales ? Et vos enfants ? Depuis quelques jours, vous êtes susceptible de les croiser : au marché, dans la rue, dans la cage d'escalier. "Les", ce sont les membres de l'Association des Algériens de Tours Val de Loire et quelques jeunes qui se sont associés à la démarche.

Ils se sont déployés dans les quartiers de l'agglomération tourangelle et distribuent des tracts à qui veut bien : "Si tu ne votes pas, un autre votera à ta place. Bougez-vous ! Inscrivez-vous sur les listes électorales. Après le 31 décembre, il sera trop tard." Le tout agrémenté de quelques indications : "Pour pouvoir voter, il est obligatoire de s'inscrire sur les listes du lieu du domicile à la mairie, muni d'une pièce d'identité et d'un justificatif de domicile." Et de quelques conseils oraux : "Vous devez en parler à vos enfants, c'est important."

Une véritable campagne de militant ? "Non, de sensibilisation", rétorque Nadia Hamoudi. "Parce qu'il faut qu'on arrête de compter pour du beur", renchérit avec humour Mohamed Moulay.

"Montrer une autre image"

Et pour faire encore mieux passer le message, Rafki Bensafta accoste plus souvent en arabe. L'aîné de l'association est particulièrement sensible à l'implication dans le jeu politique : "J'étais élu à la mairie de Mostaganem", dit-il fièrement.

Sur le terrain, la population est plutôt réceptive. Yasmina et Djialali Elbachir et leur fille aînée votent à chaque élection, mais ils apprécient la démarche : "C'est vrai que nos enfants ont été un peu oubliés. Nous devrions avoir davantage la parole et montrer une autre image."

Le couple a résumé le message de Mohamed et Nadia : "On constate une frilosité des deux côtés. Nous hésitons ou ne pensons pas à nous investir et la population a du mal à nous intégrer dans les sphères politiques." De la discrimination ? "Je ne pense pas que ce soit le terme adapté. Je pense que les gens ne sont pas habitués, qu'ils n'ont pas le réflexe. Pourtant nous sommes représentatifs. Nous existons, nous devons participer au débat." N'est-ce pas aussi une réaction face à la montée du FN à la présidentielle ? "Ca en fait partie, mais ce n'est pas l'essentiel. Nous voulons juste que les personnes issues de l'immigration s'impliquent réellement et fassent aussi passer leurs idées comme tout citoyen." Pourtant, cela devrait aller de soi.

Aurore Duguet
souiker [ MP ]
26 décembre 2003 01:50
coucou de Belgique,

en Belgique on est obligés de voter sinon on douille mais le problème concernant la sensibilisation est le même.

Comment convaincre de voter quand on ne se sent pas représentés.

La gauche, la droite, vu de Belgique c'est kif kif bouricot.

Y a qu'à voir le débat sur le voile.

souiker
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook