Menu
Connexion Yabiladies Ramadan Radio Forum News
Que faire si on se trompe dans sa prière ?
h
18 décembre 2009 19:44
salam alykoum,

Pour corriger une prière il faut d’abord savoir quels sont les piliers, les actes obligatoires (fard) et surérogatoires (sunnah) de la prière (regarder l’article : les pilliers, les obligations et les sunnanes de la priere).


Comme nous avons vu les piliers de la prière sont 12 au nombre, ils sont indispensables, et la négligence de l’un d’entre eux annule la prière, et il faut par conséquent la recommencer. » (Ibn Koudama fi el Moughni).


La manière de corriger l’oubli d’un pilier



Si l’on néglige l’un des 12 piliers volontairement, alors la prière est annulée et il faut la refaire, et si c’est par erreur ou par oubli, alors il faut la corrigée comme expliquée à la suite.

Si celui qui prie se rappelle de l’oubli ou de l’erreur après le salut et qu’il s’écoule une longue durée de temps, alors sa prière est annulée. Et s’il ne s’écoule pas une longue durée, alors il faut reprendre sa prière à partir du moment où a été commis l’oubli, l’erreur ou le doute. (D’après Ahmed, Ach-Chafi’i et d’autres savants.)


D’autres savants ont dit : «Si celui qui prie oublie le dernier Tachahud ou bien le salam, alors il les refait, et s’il oublie autre chose alors il recommence une rakat SAUF s’il a oublié takbirat el ihram (c’est-à-dire quand on dit Allahou akbar au début de la prière), car celui qui ne le prononce pas, c’est comme s’il n’avait rien fait. »


Abou Hourayra (Allah soit satisfait de lui) raconte : « Un jour le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a fait la prière du ‘Icha avec 2 rakats seulement puis il salua, et quand on lui fit la remarque, le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) alors continua ce qui manquait de la prière, et il salua et il a dit Allahou akbar et se prosterna puis il a dit Allahou akbar, et il se prosterna ensuite il a dit Allahou akbar et s’est assis et enfin il salua. »


Si celui qui prie se rappelle de l’oubli, l’erreur ou le doute après la prière, il faut que ce soit après une courte durée afin qu’il puisse se rattraper, et il ne faut pas trop parler entre temps, et encore moins de choses extérieurs à la prière (intérêts matériels).

Omrane Ibn Houssaïn a dit que le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a fait 3 rakats pendant la prière de l’Asr, puis il salua, et entra chez lui; un homme aux avant-bras longs a dit au Prophète (sallallahou alayhi wa salam): « Prophète de Dieu, est-ce que la prière a diminué ? » Puis le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) sortit en n’étant pas content de lui-même, et il pria la rakat qu’il avait oublié puis salua, et fit 2 prosternations de l’oubli puis il salua ». Rapporté par Mouslim.


La manière de corriger l’oubli d’une obligation


Les obligations de la prière sont 5 au nombre, Quiconque aurait négligé volontairement une des obligations de la prière, sa prière serait alors annulée.

Et celui qui aurait négligé quelque chose par oubli alors cette obligation tomberait avec l’oubli, c’est-à-dire que celui qui prie ne reviendrait pas à cette obligation après l’avoir oubliée afin de la corriger, mais il compenserait cela par deux prosternations de l’oubli à la fin de la prière.

Le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) était en prière puis à la deuxième rakat, il se leva pour la troisième rakat en oubliant le tachahoud, puis il compensa son oubli par deux prosternations de l’oubli avant le salut final de la prière. Et ceci s’applique à toutes autres obligations tel que le tachahoud de la même manière.

La manière de corriger l’oubli d’une sunnah


Les sounnahs de la prière sont 25 au nombre, l’oublie des sounnahs n’annulent pas la prière lorsqu’on les oublie volontairement ou bien involontairement, et si elles sont oubliées il n’est pas nécessaire de faire deux prosternations de l’oubli à la fin de la prière car l’application de ces sounnahs n’est pas obligatoire.


Exceptions : L’imam Malik ainsi que l’imam Abou Hanifa ont dit que si l’imam oublie de lire le Coran à haute voix pensant la prière du Sobh, du Maghreb ou du ‘Icha et qu’il le lit à voix basse, il se doit alors de compenser cet oubli par deux prosternations de l’oubli, et la même chose dans le cas ou il oublierait le Qounout du Witr, et à part ces deux sounnahs des dires il ne convient pour aucune sounnah de se prosterner par les deux prosternations de l’oubli.
assalam o alykoum
l
18 décembre 2009 20:13
Merci Habib, Winking smiley
Le plus pessimiste d'aujourd'hui a été le plus optimiste autrefois. Il poursuivait de vaines illusions. L'échec l'a découragé.
h
18 décembre 2009 20:18
5. Le rajout des actes



Par exemple si la personne qui prie se lève alors qu’elle doit s'asseoir ou le contraire (s'asseoir au lieu de se lever) ou bien ajouter une rakat ou un pilier de la prière. Donc si elle commet l'un des cas cité alors sa prière sera annulée, par contre si c'est par oubli alors elle se prosterne deux fois.



Donc si la personne rajoute une rakat et qu'elle n'ait pris conscience du rajout qu'une fois la rakat ter­minée, alors elle se prosterne deux fois.



Abdou Allah Ibn Massoud a raconté que le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a prié avec nous cinq rakats, et quand il en finit, les gens derrière bavardaient, alors le Prophète (sallallahou alayhi wa salam), a dit: « Que se passe t-il ? », ils ont dit: « Ô Prophète de Dieu, est-ce que la prière a augmentée », il (sallallahou alayhi wa salam) répondit « Non », ils ont dit : « Car tu as fait cinq rakats », alors il (sallallahou alayhi wa salam) reprit sa place puis il (sallallahou alayhi wa salam) se prosterna deux fois et il (sallallahou alayhi wa salam) salua. Il (sallallahou alayhi wa salam) a dit ensuite : « Je suis un être humain comme vous, j'oublie comme vous oubliez, alors si l'un d'entre vous oublie, qu'il se prosterne deux fois. » Rapporté par Mouslim



- Ici, le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a parlé des choses extérieures à la prière, mais ceci est légal car il a parlé pour l’intérêt de la prière.

- Par contre si quelqu'un parle par oubli ou par ignorance, quelques savants ont dit que dans ce cas là la prière était nulle et d'autres ont dit qu'elle ne l'était pas.



HADITH

- Hadith du Prophète (sallallahou alayhi wa salam) qu'a rapporté Mouaouia Ibn Al Hakem As-Salami, il a dit: « Alors que je priais avec le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) quelqu'un éternua, je lui ai alors dit « Qu'Allah te donne sa miséricorde ». Alors le reste des gens qui priaient m'ont jeté un regard, j'ai dit alors « Pourquoi me regardez-vous de cette manière ? » Alors ils ont tapé sur leurs cuisses avec leurs mains, quand j'ai vu qu'ils ne me répondaient pas je me suis alors tu. Quand le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) eu fini de prier, je n'ai pas vu d'enseignant avant ou après lui mieux que lui, car je jure par Allah qu’il ne m'a ni détesté, ni frappé, ni insulté, puis il (sallallahou alayhi wa salam) a dit que dans la prière les paroles et les dialogues des gens n'étaient pas autorisés mais seules sont autorisées les glorifications, la lecture du Coran et le takbir. »



Ce qu'on voit dans ce hadith c'est que les savants ont constaté que le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) n'a pas ordonné à cet homme de recommencer sa prière et ceci prouve que sa prière était correcte.



Ceci est la doctrine de Malik et Ach-Chafi’i :



- Si dans le cas où la personne salue à la fin de la prière tout en pensant qu'elle finit la prière alors que sa prière a diminué, et puis qu’on a dit à cette personne qu'il manquait une rakat à sa prière par exemple, alors il refait une rakat puis il se prosterne deux fois, et là sa prière est correcte comme dans le hadith de Zou El Yadin.



- La prosternation de l'oubli se fait avant le salut dans le cas où la prière est diminuée, et elle se fait après le salut dans le cas du rajout comme l'ont prouvé les hadiths.


Les rajouts de dires



- Quant aux rajouts des dires comme s'écrier AH! pleurer, éternuer ou rire, si parmi ces actions, il se forme deux syllabes ou plus d'après les savants cette prière serait à refaire.



Exemple des mots comme (père, mère etc.) .



D'après la doctrine d'Amhed.

SAUF exception si le pleure provient de la dévotion de celui qui prie, dans ce cas la prière est correcte. Dieu (soubhânahou wa ta'âlâ) a dit : « Abraham était, certes, longanime, très implorant et repentant » (Sourate Hud (11), Verset 75)



Et Abou Hanifa a dit que ces pleures, rires et éternuements étaient entendus, ils seraient comme des paroles.



Et dans le rajout des dires :



A - Si ces dires concernent la prière alors la prière n'est pas à refaire, parce que le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a enten­du un homme dire pendant la prière « La reconnaissance à Allah, une très grande reconnaissance béni soit-il comme l'aime et le veut Dieu. » Le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) ne lui a alors pas ordonné de faire deux prosternations de l'ou­bli.

B - Si les dires ne concernent pas la prière, alors la prière est annulée et il faut la refaire.
assalam o alykoum
h
18 décembre 2009 20:23
HADITH

D’après un hadith du Prophète (sallallahou alayhi wa salam) : « Dans la prière les paroles des gens sont interdites mais seule la glorification, la lecture du Coran et le takbir qui doivent être prononcés. » Rapporté par Mouslim.



Et d’après Zayd Ibn Arkam a dit :

« Nous étions en train de parler pendant la prière et l’un d’entre nous parlait à son ami, jusqu’à la révélation des versets “ Et tenez-vous debout devant Allah, avec humilité » (La vache, verset 238). On nous a alors ordonné de nous taire et déconseillé de parler. » Rapporté par Mouslim



L’imam Malik et l’imam Ach-Chafi’i ont rendu nulle la prière de celui qui rend le salut alors qu’il est en prière.

Et quelques savants ont déconseillé de jeter le salut qui prie. Mais l’imam Ahmed l’a autorisé.



Si la personne qui prie s’endort pendant la prière puis elle parle après avoir ouvert les yeux, l’imam Ahmed n’a rien dit a ce sujet. L’imam Ibn Oukail a dit que celui s’endort est comme celui qui oublie.

Ceci concerne la prière obligatoire, quant à la prière surérogatoire le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a interdit de prier alors que nous avions sommeil.



HADITH

Le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a dit : « Si en priant la nuit, l'un de vous somnole, qu'il aille dormir jusqu’à qu'il n'ait plus sommeil. Car peut-être, au lieu de demander le pardon à Dieu, injurier soi­-même. »

Rapporté par AI Boukhârî et Mouslim



Et le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a dit : « Ma nation ne sera pas châtié sur l'oubli, sur l'erreur forcée et sur ce qu'on l'oblige à faire. »



Et si celui qui prie parle de choses obligatoires ou comme conseiller un aveugle qui ne sait pas où aller, pour un bébé ayant peur pour lui, ou une bête qui serait dangereuse (vipère, scorpion, loup, etc.) ou le feu qui prend non loin de lui.

La plupart des savants ont dit que dans ce cas là, la prière était nulle et même ceux qui suivent l’imam Ach-Chafi’i.

Et d'autres savants ont dit que la prière était valable et ont retrouvé cela dans ce qu'a dit l’imam Ahmed.

Tous les savants qui ont permis la parole pen­dant la prière, disent qu’il faut parler le moins possible dans les cas d'urgences cités mais si l'on s'attarde dans le dialogue ceci annule la prière, et tous les savants sont d'accord là-dessus.

S'il y a un très grand danger pour celui qui prie ou pour autrui, il faut que ce dernier quitte la prière comme dans la prière de la peur.



La diminution dans la prière




Si celui qui prie a un doute qu'il a oublié un pilier de la prière, c'est comme s'il ne l'avait pas fait.

Quand celui qui prie oublie un pilier dans une rakat et qu'il s'en rappelle pendant la suivante, alors la rakat qui est incomplète est annulée et s'il s'en rappelle avant de commencer la rakat qui suit, alors il revient à ce pilier et ce qui le suit, car s’il ne revient pas à ce pilier alors qu’il sait qu’il ne l’a pas fait sa prière est alors nulle.



En résumé:



Celui qui néglige un pilier que ce soit une incli­naison ou une prosternation par oubli, et qu'il ne s'en ai pas rappelé jusqu'à ce qu'il est commencé la rakat qui suit, alors la rakat où s'est fait l'oubli est annulée et celle qui suit cette rakat en prend la place (Ahmed et Malik).



Et s'il oublie un pilier dans la dernière rakat et qu'il s'en rappelle après le salut, alors il doit se lever afin de faire une nouvelle rakat.


La diminution dans les obligations de la prière




Si le tachahoud du milieu est oublié, et que celui qui prie se relève par la suite il n'est pas obligé de reve­nir à ce tachahoud, mais il se doit de faire deux pros­ternations de l'oubli avant le salut.

Par contre, s'il s'en rappelle avant de se lever, alors il y revient et fait son tachahoud et il doit faire aussi deux prosternations de l'oubli à la fin de la prière avant le salut.



- Le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a dit : « Si l'un d'entre vous se lève après avoir fait deux rakats et qu'il oublie le tachahoud du milieu, et qu'il n'est pas totale­ment debout alors qu'il s'assoit et s'il se lève tota­lement alors qu'il se prosterne deux prosterna­tions de l'oubli. » Rapporté par Ibn Daoud et Ibn Malik.



Si l'imam se rappelle qu'il a oublié le tachahoud avant qu'il soit debout, alors ceux qui prient derrière lui doivent le suivre.

Et si ceux qui prient derrière l'imam lui rappel­lent qu'il a oublié un piller avant qu'il soit totalement debout et qu'il ne soit pas revenu à ce pilier, alors ils ne sont pas obligés le suivre.

Car il a négligé une obligation volontairement, et s'il se serait totalement mis debout, alors ils auraient été obligés de le suivre.
assalam o alykoum
s
18 décembre 2009 22:41
BarakAllah oufik Habib75, je voudrais juste en profiter pour poser une question importante car je suis peut-etre dans l erreur.
Pour faire une prière, par exemple, Dohr, je recite:
- lfatiha+une sourate puis prosternation ensuite,
- lfatiha+une autre sourate puis prosternation ensuite,
- lfatiha+une autre sourate puis prosternation puis enfin
- lfatiha+une derniere sourate puis prosternation finale.

ou bien tjrs pour Dohr:
-lfatiha+une sourate,
-lfatiha+une sourate
-lfathia
-lfatiha

moi je fais le premier cas de figure qui me permet le soir lors de l ichaa les sourates alfatiha, sourate Al-Ikhlas, sourate Al-Falak et Sourate Annass.

Alors? je vous remercie

ps: question subsidiaire, pourquoi l imam ne fait que 2 rekaat au Dohr (ce vendredi à la mosquée)? en principe c'est 4 rekaates?
h
18 décembre 2009 22:51
Citation
salwa_salwa a écrit:
BarakAllah oufik Habib75, je voudrais juste en profiter pour poser une question importante car je suis peut-etre dans l erreur.


ou bien tjrs pour Dohr:
-lfatiha+une sourate,
-lfatiha+une sourate
-lfathia
-lfatiha


moi je fais le premier cas de figure qui me permet le soir lors de l ichaa les sourates alfatiha, sourate Al-Ikhlas, sourate Al-Falak et Sourate Annass.

c'est le deuxieme cas qu'il faut suivre

Alors? je vous remercie

ps: question subsidiaire, pourquoi l imam ne fait que 2 rekaat au Dohr (ce vendredi à la mosquée)? en principe c'est 4 rekaates?

pour la priere du vendredi a la mosquée : c'est deux rakaates qu'il faut faire, le discours de l'imam remplace les deux rakaates manquantes.

mais si la personne prie toute seule dohr, elle doit prier 4 rakaates
assalam o alykoum
s
19 décembre 2009 06:38
Salam mes freres et soeurs,

Voila j'aimerai savoir si ca vous arrive de vous tromper pendant la prosternation par ex nous devons dire soubhanna rabby Alla moi il m'est deja arrivee de dire soubhanna rabby al hadim a la place et vice versa quand je suis a moitie prosterner en ayant mes deux mains sur les genoux.

Est ce que nous devons refaire une rakaa pour cette faute ou nous continuons la priere normalement?

Est ce que aussi quelqu un peux m'expliquer voix haute et voix basse pendant la priere moi il me semble que ce sont juste pour les salats magrehb Isha les deux premieres rakaa ensuite voix basse si je me trompe svp reconfirmer pour moi.

@ Salwa normalement tu doit faire fathia + sourate dans les deux premiere rakka de chaque priere ensuite juste la fathia dans les derniere ex

fajr= fatiha + sourate 2 rakka
sobh Fatiha + sourate 2 rakka
Duhr Fatiha + sourate dans les deux premiere rakka ensuite juste fathia
Asr fatiha + sourate dans les deux premiere rakka ensuite juste fatiha
Isha fatiha + sourate dans les deux premiere rakka ensuite juste fathia
Chfir fatiha + sourate
witr fathia + Iklass + AL Nass + AL Falaq quand tu fini ta priere toujours reciter ayat el kursi qui est tres recommander pour cette priere car c est celle qui cloture les priere de la journee Allah O alim.

Si je me trompe Svp faite le moi savoir merci
h
19 décembre 2009 15:16
Citation
siabra a écrit:
Salam mes freres et soeurs,

Voila j'aimerai savoir si ca vous arrive de vous tromper pendant la prosternation par ex nous devons dire soubhanna rabby Alla moi il m'est deja arrivee de dire soubhanna rabby al hadim a la place et vice versa quand je suis a moitie prosterner en ayant mes deux mains sur les genoux.

Est ce que nous devons refaire une rakaa pour cette faute ou nous continuons la priere normalement?

ce qui est sur c'est que ta priere n'est pas annulée, si tu as des doutes, tu fais seulement deux soujouds apres le salut final. puisque dire "subhan allah" est une obligation de la priere, ça se rattrape par soujoud de l'oubli.


pour la voix haute et basse pendant la priere , c'est une sunnah de la priere que pour les hommes (et pas pour les femmes) pour la priere de sobh, maghreb, et Icha , que les deux premieres rakaates.
assalam o alykoum
s
19 décembre 2009 16:42
Merci pour tes réponses Habib, barakAllah oufik!!
s
19 décembre 2009 16:59
Barakallah o fik mon frere merci bcp pour ta reponse. Smiling Smiley
h
19 décembre 2009 17:08
Quand celui qui prie doute dans le nombre de rakats


Le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a dit : « Si l'un d'entre vous doute de sa prière et qu'il ne sait pas s'il a rajou­té ou diminué, alors s'il doute qu'il en a fait entre une ou deux qu'il l'a considère comme une, et s'il doute que c'est entre deux et trois rakats alors il les considère comme deux rakats, pour que le doute soit dans le rajout. Puis il fait deux pros­ternations de l'oubli après le salut. » Rapporté par Ibn Maja et At-Tirmidhi. Hadith bon et correct


- Abou Hourayra a rapporté que le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a dit : « Si l'un d'entre vous se lève afin de prier, le diable vient le perturber au point où il ne sait plus combien de rakats il a prié, si cela arrive à l'un d'entre vous alors qu'il se prosterne deux fois quand il est assis. »


Le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a dit : « Il n'y a pas de trahison dans la prière. » Ceci veut dire qu'il ne faut pas en sor­tir que si seulement on a la certitude quelle est complè­te. »


Si celui qui prie oublie quelque chose de la priè­re alors qu'il prie derrière l'imam, alors il n'a pas à faire deux prosternations de l'oubli à la fin de la prière, mais si c'est l'imam qui oublie alors il faut que celui qui prie fasse deux prosternations de l'oubli avec l'imam.


Question


Dans le cas où l'imam oublie et ne se prosterne pas à la fin de la prière, est-ce que celui qui est derriè­re doit se prosterner ?
Réponse

Celui qui prie derrière doit se prosterner à la fin de la prière.

Ibn Oukail a dit : « Car la prière de celui qui prie derrière l'imam est diminuée par l'oubli de l'imam et elle n'a pas été corrigé par ce dernier. Alors il se doit à celui qui est derrière l'imam de la corriger. » Opinion de Malik et Ach-Chafi’i


Quand on oublie de faire les deux prosternations de l’oubli




Si celui qui prie oublie de faire deux prosternations de l'oubli, et qu'il s'en aperçoit juste après le salut de sa prière, il peut le faire après, mais il ne faut pas qu'il s'écoule trop de temps après son salut.

Ceci est de Malik, El Aouza'i, Ach-Chafi’i.

Et Abou Hanifa a dit:

Si celui qui prie, parle après la prière ce n'est plus la peine de se prosterner deux fois, s'il a oublié quelque chose de sa prière. Car il a commis ce qui est incompatible avec la prière et il l'a ressemblé à celui qui perd un gaz.



La lecture du tachahoud après les prosternations de l’oubli



Il y a deux avis à propos de cela :



- Il y a deux hadiths du Prophète (sallallahou alayhi wa salam) qui disent que, le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) ne lisait pas le tachahoud après les deux prosternations de l'oubli, et ces deux hadiths sont plus forts qu'un autre hadith qui dit que le Prophète (sallallahou alayhi wa salam), avait lu le Tachahoud après les deux prosternations de l'oubli

- Et Hatà a dit : « Celui qui prie est libre de lire ou de ne pas lire le tachahoud après les deux prosterna­tions de l'oubli. »



Les hadiths sont:



- Hadith d’Omrane Ibn Houssain : « Il a dit que le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) avait fait deux prosternations de l'oubli puis il salua. » Rapporté par Mouslim.

- Hadith Ibn Massoud : « Il a dit que le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) avait fait les deux prosternations de l'oubli puis il salua. » Rapporté par Muslim


Quant au tachahoud, « Omrane Ibn Houssaili a dit que le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) avait oublié, donc il avait fait les deux prosternations de l'oubli puis il avait lu le tachahoud et il salua. » Rapporté par Abou Daoud et At-Tirmidhi


Et Ibn Koudama a supposé qu'il ne fallait lire le tachahoud après les deux prosternations de l'oubli puisque d'après les deux hadiths le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) n'a pas lu de tachahoud, et a simplement salué. Car les deux hadiths sont plus forts que le troisième.


La prière de celui qui salue à la fin de celle-ci sans avoir fait les deux prosternations et qu’il soit sorti de la mosquée et qu'il se soit écoulé un long temps après le salut, alors la prière de ce dernier est nulle ou inva­lide, et il faut recommencer cette prière selon l’imam Ahmed. Mais elle n'est pas annulée chez l’imam Malik ainsi que chez l’imam Ach-Chafi’i et il n'a pas besoin de la recommencer.


Source : « Correction de la prière suivant les quatre écoles » Abdel Rahman MENEISI. Série des nécessités de la réalité.
assalam o alykoum
z
19 décembre 2009 20:09
Salam,

Habib75 merci tes post sont toujours intéressant et apporte beaucoup d'informations et des réponses à nos questions.

Barakallah o fik mon frère.
y
20 décembre 2009 15:40
salam alikoum,
Concernant les prières surérogatoires dès qu'on a finit par exemple par la prière du Dhur ou l'Asr et qu'on fait 2 rakaates on refait l'Hadane ou on commence par ALLAH OU AKBAR .
Merci de me répondre assez rapidement car j'ai peur de mal faire.
u
23 décembre 2009 22:15
Citation
salwa_salwa a écrit:
BarakAllah oufik Habib75, je voudrais juste en profiter pour poser une question importante car je suis peut-etre dans l erreur.
Pour faire une prière, par exemple, Dohr, je recite:
- lfatiha+une sourate puis prosternation ensuite,
- lfatiha+une autre sourate puis prosternation ensuite,
- lfatiha+une autre sourate puis prosternation puis enfin
- lfatiha+une derniere sourate puis prosternation finale.

ou bien tjrs pour Dohr:
-lfatiha+une sourate,
-lfatiha+une sourate
-lfathia
-lfatiha

moi je fais le premier cas de figure qui me permet le soir lors de l ichaa les sourates alfatiha, sourate Al-Ikhlas, sourate Al-Falak et Sourate Annass.

Alors? je vous remercie

ps: question subsidiaire, pourquoi l imam ne fait que 2 rekaat au Dohr (ce vendredi à la mosquée)? en principe c'est 4 rekaates?



Salam Aleikom

Merci habib75 ...

Sinon moi aussi je fais comme tu l'as décris et je m'apercois alors que je me trompe Confused smiley

J'ai pas bien compris ta réponse habib

Est ce que quelqu'un pourrait m'expliquer s'il vous plait

Merci d'avance !

Salam Aleikom
h
24 décembre 2009 14:10
Citation
marocaine999 a écrit:
Citation
salwa_salwa a écrit:
BarakAllah oufik Habib75, je voudrais juste en profiter pour poser une question importante car je suis peut-etre dans l erreur.
Pour faire une prière, par exemple, Dohr, je recite:
- lfatiha+une sourate puis prosternation ensuite,
- lfatiha+une autre sourate puis prosternation ensuite,
- lfatiha+une autre sourate puis prosternation puis enfin
- lfatiha+une derniere sourate puis prosternation finale.

ou bien tjrs pour Dohr:
-lfatiha+une sourate,
-lfatiha+une sourate
-lfathia
-lfatiha

moi je fais le premier cas de figure qui me permet le soir lors de l ichaa les sourates alfatiha, sourate Al-Ikhlas, sourate Al-Falak et Sourate Annass.

Alors? je vous remercie

ps: question subsidiaire, pourquoi l imam ne fait que 2 rekaat au Dohr (ce vendredi à la mosquée)? en principe c'est 4 rekaates?



Salam Aleikom

Merci habib75 ...

Sinon moi aussi je fais comme tu l'as décris et je m'apercois alors que je me trompe Confused smiley

J'ai pas bien compris ta réponse habib

Est ce que quelqu'un pourrait m'expliquer s'il vous plait

Merci d'avance !

Salam Aleikom

comme elle l'a decrit? c'est a dire.? la premiere description? ou la deuxieme?

repose la question ...

Smiling Smiley
assalam o alykoum
y
24 décembre 2009 16:31
salam alikoum salwa,
ta méthode n'est pas la bonne c'est la deuxieme qui est bonne et en ce qui concerne le Dhur et l'Asr c'est a réciter a voix basse et le Mahgreb et le Icha a voix normal voila jespère que c 'est plus claire pour toi.
h
24 décembre 2009 19:44
Citation
ychem a écrit:
salam alikoum,
Concernant les prières surérogatoires dès qu'on a finit par exemple par la prière du Dhur ou l'Asr et qu'on fait 2 rakaates on refait l'Hadane ou on commence par ALLAH OU AKBAR .
Merci de me répondre assez rapidement car j'ai peur de mal faire.
tu veux dire quoi par adhan?

normalement adhan = appel a la priere

et i9amate assalate = annoncer le debut de la priere ...

quoi qu'il en soit, c'est pas a faire pour les prieres surerogatoires, mais est une sunnah pour les prieres obligatoire

[www.islamophile.org]
assalam o alykoum
u
25 décembre 2009 12:47
Citation
habib75 a écrit:
Citation
marocaine999 a écrit:
Citation
salwa_salwa a écrit:
BarakAllah oufik Habib75, je voudrais juste en profiter pour poser une question importante car je suis peut-etre dans l erreur.
Pour faire une prière, par exemple, Dohr, je recite:
- lfatiha+une sourate puis prosternation ensuite,
- lfatiha+une autre sourate puis prosternation ensuite,
- lfatiha+une autre sourate puis prosternation puis enfin
- lfatiha+une derniere sourate puis prosternation finale.

ou bien tjrs pour Dohr:
-lfatiha+une sourate,
-lfatiha+une sourate
-lfathia
-lfatiha

moi je fais le premier cas de figure qui me permet le soir lors de l ichaa les sourates alfatiha, sourate Al-Ikhlas, sourate Al-Falak et Sourate Annass.

Alors? je vous remercie

ps: question subsidiaire, pourquoi l imam ne fait que 2 rekaat au Dohr (ce vendredi à la mosquée)? en principe c'est 4 rekaates?



Salam Aleikom

Merci habib75 ...

Sinon moi aussi je fais comme tu l'as décris et je m'apercois alors que je me trompe Confused smiley

J'ai pas bien compris ta réponse habib

Est ce que quelqu'un pourrait m'expliquer s'il vous plait

Merci d'avance !

Salam Aleikom

comme elle l'a decrit? c'est a dire.? la premiere description? ou la deuxieme?

repose la question ...

Smiling Smiley

Salam habib75

Alors moi je fais comme ca pour Asr par exemple :

- lfatiha+une sourate puis prosternation ensuite,
- lfatiha+une autre sourate puis prosternation ensuite,
- lfatiha+une autre sourate puis prosternation puis enfin
- lfatiha+une derniere sourate puis prosternation finale.

Et donc si j'ai bien compris après la premère unité (rakat) on récite seulement la Fatiha ?

Donc cela donnerais :

- El Fatiha + une sourate + Prosternation
- El Fatiha + une sourate + Prosternation
- El Fatiha + Prosternation
- El Fatiha + Prosternation + Salutation

Est ce que tu aurais un site par hasard ? Merci d'avance

Salam Aleikom
28 décembre 2009 00:25
Citation
ychem a écrit:
salam alikoum,
Concernant les prières surérogatoires dès qu'on a finit par exemple par la prière du Dhur ou l'Asr et qu'on fait 2 rakaates on refait l'Hadane ou on commence par ALLAH OU AKBAR .
Merci de me répondre assez rapidement car j'ai peur de mal faire.

salam
personne n'a relevé une erreur!

ya pas de prières surérogatoires après le Asr.
[b]*[/b] 'Celui qui croit en Allâh et au Jour Dernier, qu'il dise du bien ou qu'il se taise'. [color=#3333CC]Hadith[/color] [b]*[/b] Il n'y a que les grands cœurs qui sachent combien il y a de gloire à être bon. [b]*[/b] La bonté d'un seul homme est plus puissante que la méchanceté de mille; le mal meurt en même temps que celui qui l'a exercé; le bien continue à rayonner après la disparition du juste.
28 décembre 2009 00:31
salam
pour la prière de l'oubli (salat assahwe)! si je réalise que je doute que j'ai oublié ou doute du nombre des rak3ates ce qui m'arrive bien sur avant le tachahoud de la dernière rak3ate je fais soujoud assahwe juste après tachahoud et avant la salut final = tasslime.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook