Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Etude (UFC) : sur les gels douches, dentifrices et déodorants...
m
4 avril 2013 08:43
Salam à toutes,

Je vous met un lien des résultats d'etudes concernant notre rituel quotidien beauté, à méditer ...

Vous en pensez quoi ?
Pouviez vous vous en passer de ces produits ? càd privilégeriez vous le naturel : utilisation du savon pas plus ?!

Quels produits utilisez vous ?
N
5 avril 2013 21:53
Salam missfriendly,
C'est tre interessan comme sujet, en fait on a tou dan la nature:
Ghasoul pr cheveux et visage / savon baldi / l'musk + chebba comme déodorant / les huiles ki nourissen la peau et les cheveu (d'argan, de ricin, d'amande ...) etc etc
Pui y a plein de preparation naturell sur internet donc on peu s'en passer de tou ces produi chimique (c'est ski cause des cancer lah ystar : paraben formol etccccccc)
Mais y a comme meme des produi 100% BIO
Sinon y a pas mieu ke le naturel
s
5 avril 2013 22:21
Citation
Ninaah a écrit:
Salam missfriendly,
C'est tre interessan comme sujet, en fait on a tou dan la nature:
Ghasoul pr cheveux et visage / savon baldi / l'musk + chebba comme déodorant / les huiles ki nourissen la peau et les cheveu (d'argan, de ricin, d'amande ...) etc etc
Pui y a plein de preparation naturell sur internet donc on peu s'en passer de tou ces produi chimique (c'est ski cause des cancer lah ystar : paraben formol etccccccc)
Mais y a comme meme des produi 100% BIO
Sinon y a pas mieu ke le naturel
salam hbiba
oui tu as tout à fait raison.
c'est très dangereux tout ça
N
6 avril 2013 01:07
Oui hbiba malheureusement mais l aktaria ne réalisent pas vrm ch7al c'est dangereux Sad Smiley on croi ke si le produi ne mousse pas c'est qu'il netoie pas lol par contre je trouve ke les produi narurel nettoient mieux fau juste savoir les utiliser (ce ki n'est pa evident chez la plupar pask´on s'est habitué a utiliser les shampoin et tou ca)
Sinon kel produits utilise-tu pr le momen?


(Un paragraphe intéressant ke je vien de trouver il est bien detaillé)

==> Les dangers de ces produi vont de la simple irritation au risque du cancer:


Les huiles minérales :

Les paraffines dérivées du pétrole sont très avantageuses pour l'industrie cosmétique Elles sont à la fois simples à travailler et très bon marché, par contre ces huiles artificielles empêchent la peau de respirer.
Ces huiles minérales comme la Paraffinum liquidum sont composées de chaînes d'hydrocarbures qui ne peuvent pas être métabolisées par l'organisme.

Le Dr Allan H. Conney (Chercheur à l'université Rutgers au New Jerseya), en procédant à des essais sur des crèmes contenant du sodium lauryl sulfate et de l'huile minérale, à découvert que les souris sur lesquelles on avait appliqué cette crème ont développé des cancers, contrairement aux autres. Il est vrai que les souris ne sont pas des humains...!


Les huiles et cires de silicone

Ces substances entièrement synthétiques, dérivées du silicium et contenant des atomes d'oxygène, sont employées dans une multitude de produits.
La Dimethicone est l'une des matières premières les plus utilisées pour les formules de protection de la peau, de soins capillaires et de rouges à lèvres.
On trouve aussi la Cetyl dimethicone copolyol, la Phenyl trimethicone, la Stearyl dimethicone Les huiles de silicone sont douces et s'étalent bien sur la peau, encore faut il qu'elles soient de bonne qualité.
Elles sont de loin préférables aux huiles minérales, mais elles ont un grave inconvénient, elles sont très peu biodégradables et nocives pour l'environnement et donc indirectement pour notre santé.
Par ailleurs, dans les shampooings, elles auraient tendance à étouffer le cuir chevelu.

Les SLS

comme Sodium-laureth-sulfate ou le sodium-lauryl-sulfate agressifs pour les muqueuses, responsables d'irritations cutanées et allergiques au niveau de la peau, des yeux et de muqueuses.

Les polyéthylenglycols (PEG)

dont l'obtention se fait à partir de gaz et de manipulations extrêmement dangereux. En outre, ils augmenteraient le phénomène de boutons et points noirs.

Les monoéthanolamine , diéthanolamine et triéthanolamine ( MEA , DEA et TEA )

qui peuvent déclencher l'apparition de nitrosamines (cancérigènes)

le National Toxicology Program (NTP) a récemment constaté que l'application répétée de diéthanolamine (DEA), ou son dérivé d'acide gras cocamide-DEA, sur la peau de souris a engendré des cancers du foie et du rein.
Le NTP a également souligné que la DEA est facilement absorbé par la peau et s'accumule dans les organes, tels que le cerveau, où elle induit des effets toxiques chroniques.
De fortes concentrations d'agent moussant à base de DEA sont couramment utilisés dans une large gamme de cosmétiques et de toilette , des shampoings, les teintures capillaires, des lotions, des crèmes, des liquides vaisselle,.. Utiliser régulièrement ces produits pose ainsi clairement les principaux risques de cancer inévitable pour la grande majorité des consommateurs en particulier les nourrissons et jeunes enfants
Le DEA peut également réagir avec d'autres ingrédients contenus dans la formule du cosmétique pour former un agent cancérigène très puissant appelé nitrosodiéthanolamine (AEDN).
L'AEDN est facilement absorbé par la peau et pourrait engendrer des cancers de l'estomac, de l'esophage, du foie et la vessie.
Le CIRC (Agence Internationale pour la Recherche sur le Cancer) et le National Toxicology Program recommandent que AEDN soit traitée comme s'il s'agissait d'un agent cancérigène chez l'homme.
Afin d'être sur que votre cosmètique ne contient pas de AEDN éviter ceux qui contiennent du DEA

BHT et BHA :

Antioxydants. En haute dose, ils ont des effets cancérigènes sur l'estomac (d'où leur interdiction dans les produits alimentaires).

Composés organo-halogénés :

l'halogénation consiste à introduire dans les molécules du chlore, du brome ou de l'iode. Signe un conservateur de synthèse. Ont un potentiel allergène et sont hautement réactifs. S'ils se fixent dans les tissus, ils peuvent s'y décomposer, se fixer et les endommager.

Formaldéhydes : Substance cancérigène.

C'est un conservateur qui, à présent, a été remplacé dans bon nombre de formulations.
Le formaldéhyde est un gaz à température ambiante, mais il est utilisé en solution aqueuse.
Il est connu sous diverses autres appellations : Formol, Formalin, Formic aldehyde, Paraform, Methanal, Methyl aldehyde, Methylene oxide, Oxymethylene, Oxomethane.
C'est en effet un fort allergène (classe A selon le DIMDI). Cependant d'autres conservateurs peuvent libérer du formaldéhyde.
D'après la directive cosmétique : "Tous les produits finis contenant du formaldéhyde ou des substances (...) libérant du formaldéhyde doivent reprendre obligatoirement sur l'étiquetage la mention «contient du formaldéhyde» dans la mesure où la concentration en formaldéhyde dans le produit fini dépasse 0,05 %."
En tant que conservateur, le Formaldéhyde est interdit dans les aérosols, et sa concentration ne doit pas dépasser 0,2% sauf pour les produits pour hygiène buccale : 0,1%. Cependant, dans les produits pour durcir les ongles, sa concentration est autorisée jusqu'à 5%.

Séparateurs de formaldéhydes :

Formaldéhyde, DMDM hydantoïne, bronopol. Substances capables de dénaturer des protéines.

Nitrosamines :

Pénètrent par l'intermédiaire de matières premières souillées. Cancérigènes

EDTA et Etidronic acid :

Ont la propriété de se fixer et sont donc critiques du point de vue toxicologiques.

Composés musqués :

Ces substances odorantes artificielles très stables se fixent dans les tissus. Sont cancérigènes.

Substances obtenues à partir de PEG et de PPG :

Ont la consistance d'un liquide ou d'une cire. Obtenus à partir de gaz de combat, extrêmement réactifs et particulièrement toxiques.

Sels d'aluminium:

Employés dans les déodorants. Peut résulter des réactions inflammatoires. Les glandes sudoripares peuvent être endommagées par une utilisation répétée. Les recherches en cours en font un ingrédient polémique car ils pourraient se fixer dans certaines organes dont le cerveau.

Le triclosan

est un produit chloré hautement réactif. Bactéricide, il peut empêcher le bon fonctionnement du foie. Il est souvent souillé par la dioxine, très dangereuse, même en quantité infime.

Colorants cosmétiques et colorants pour cheveux :

Des chercheurs américains ont constatés que l'utilisation de colorants pour les cheveux multipliait par cinq le risque de cancer du sein.

Amines aromatiques :

Substances de base des colorants d'oxydation. Substances toxiques qui peuvent être absorbées par la peau.

Colorants azoïques :

Colorants à base de goudron synthétique avec des groupes amino, particulièrement critiques sur le plan toxicologique.

Les quats et polyquats (INCI : Quaternium plus un chiffre) :

Employés comme antistatique. Couramment utilisés : CTAC ( Cetyl trimethyl ammonium chlorure ) et le DSDMAC ( Quaternium 5 ). Biodédradable mais léger effet irritant sur la peau.
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook