Menu
Connexion Yabiladies Ramadan Radio Forum News
Erreurs médicales : Quels recours ?
s
15 octobre 2006 20:14
Salam,

Erreurs médicales : Quels recours ?

Le fils d'un ami a été victime d'une erreur médicale, il a eu un arrêt cardiaque de qlqs minutes et rentré dans un coma suite à une anesthésie générale pour une circoncision.
Il a été sauvé, il est sortie de l'hopital de "RABAT" il y a qlqs heures.
ses parents ont très inquiets car ont peur des séquelles par la suite en sachant qu'il n'a que 3 mois.
Ils veulent porter plainte " pour récupérer au moins les frais médicaux 25 000 DH" mais les médecins refusent de leur donner son dossier médical.
Quels recours ont-ils ?
Je signale que l'incident a eu lieu au maroc.
15 octobre 2006 20:35
Citation
spider a écrit:
Salam,

Erreurs médicales : Quels recours ?

Le fils d'un ami a été victime d'une erreur médicale, il a eu un arrêt cardiaque de qlqs minutes et rentré dans un coma suite à une anesthésie générale pour une circoncision.
Il a été sauvé, il est sortie de l'hopital de "RABAT" il y a qlqs heures.
ses parents ont très inquiets car ont peur des séquelles par la suite en sachant qu'il n'a que 3 mois.
Ils veulent porter plainte " pour récupérer au moins les frais médicaux 25 000 DH" mais les médecins refusent de leur donner son dossier médical.
Quels recours ont-ils ?
Je signale que l'incident a eu lieu au maroc.


sa se passe au marocEye rolling smiley aïe !!! aïe !!!!!

sa va étre trés difficileOh
Beauté où t'es ?????????? Je t'attends sur yabi ou dans le carré V.I.P !
m
15 octobre 2006 20:38
oui o maroc sa crain je pense le medecin doit avoir un de ses pouvoir!
n
15 octobre 2006 20:53
Raconte ton histoire à un journal de la bas, les médias ça fait bouger les choses des fois.
Vois si il existe des associations dans ce domaine, sinon tu as toujours la possibilité d'en créer une et d'être précurseur dans ce domaine.

Désolée de ne pouvoir t'aider, je connais pas le systhéme pénal au maroc. Bonne chance quand même, tiens nous au courant des suites si tu trouves une solution, cela pourra aider d'autres personnes.
b
16 octobre 2006 13:58
h
16 octobre 2006 14:34
c'est plus compliqué à faire au maroc et surtout personne pour donner un coup de main.
Mais essaye au niveau des associations si tu peux trouver une aide
b
16 octobre 2006 14:39
il n est pas sur qu il y ai erreur medical dans cette histoire(rappelez vous le cas de chevennement),l arret cardiaque est un evennement tres rare lors d une anesthesie generale et ne relève pas toujours d une erreur medicale,ça peut etre un aleas therapeutique cad une complication mais sans faute medicale,la loi est assez precise en france et l alea therapeutique peut donner lieu a une indemnisation(en saisissant le tribunal administratif ou l ONIAM-office national de l indemnisation des accidents medicaux),je ne connais pas la legislation au maroc mais les parents de cet enfant peuvent toujours demander l indemnisation car il est du devoir du medecin d avertire le patient des risque encourues lors d une intervention et d en apporter la preuve souvent en faisant signer au patient un "consentement eclairé"
3
16 octobre 2006 14:42
demande a aicha elle avait fé un poste sur se sujet je croi kel a l'adresse !!
16 octobre 2006 14:47
Citation
hajiba a écrit:
c'est plus compliqué à faire au maroc et surtout personne pour donner un coup de main.
Mais essaye au niveau des associations si tu peux trouver une aide

sé clair , la justice au maroc, Smoking smiley

a moins de connaitre du monde, ou d'avoir du flousssEvil

laisse tomberEye rolling smiley
Beauté où t'es ?????????? Je t'attends sur yabi ou dans le carré V.I.P !
m
16 octobre 2006 14:49
Citation
karim_92 a écrit:
Citation
hajiba a écrit:
c'est plus compliqué à faire au maroc et surtout personne pour donner un coup de main.
Mais essaye au niveau des associations si tu peux trouver une aide

sé clair , la justice au maroc, Smoking smiley

a moins de connaitre du monde, ou d'avoir du flousssEvil

laisse tomberEye rolling smiley

oui et cest navran!! et en france cest linverse tu gagnes a tout les coups
s
16 octobre 2006 18:14
Citation
benfernas a écrit:
il n est pas sur qu il y ai erreur medical dans cette histoire(rappelez vous le cas de chevennement),l arret cardiaque est un evennement tres rare lors d une anesthesie generale et ne relève pas toujours d une erreur medicale,ça peut etre un aleas therapeutique cad une complication mais sans faute medicale,la loi est assez precise en france et l alea therapeutique peut donner lieu a une indemnisation(en saisissant le tribunal administratif ou l ONIAM-office national de l indemnisation des accidents medicaux),je ne connais pas la legislation au maroc mais les parents de cet enfant peuvent toujours demander l indemnisation car il est du devoir du medecin d avertire le patient des risque encourues lors d une intervention et d en apporter la preuve souvent en faisant signer au patient un "consentement eclairé"

mais là, Il y eu une surdose d'anesthesiant, c'est bien une erreur médical...
m
16 octobre 2006 18:16
a toi de prouver la surdose tu sais des fois on y peu rien et on appelle sa l' aléa thérapeutik ki mérite qd meme detre indemnisé en france
b
16 octobre 2006 19:10
"Il y eu une surdose d'anesthesiant": pas obligatoirement,l arret cardiaque lors d une anesthesie generale peut survenir en debut de l endormissement par reaction allergique aux produits injectés jusqu alors meconnues et souvent impossible a detecter avant ,comme en pilotage d avion ,les periodes a haut risque lors d une anesthesie sont l endormissement et le reveil(le decollage et l aterrissage),mainteneant ce qui m interpelle ds cette triste histoire c est la question suivante;a supposer ,et il y a de forte probabilités,que cet incident soit survenue en debut d anethesie c.a.d avant l incision du chirurgien, l equipe medicale a fait le necessaire pour sauver l enfant,faire redemarrer le coeur et reveiller le patient et ds ce cas on sursoit a l operation;seriez vous les parents de cet enfant ,prendriez vous le risque de faire la circoncision plus tard?
s
16 octobre 2006 20:52
Citation
benfernas a écrit:
"Il y eu une surdose d'anesthesiant": pas obligatoirement,l arret cardiaque lors d une anesthesie generale peut survenir en debut de l endormissement par reaction allergique aux produits injectés jusqu alors meconnues et souvent impossible a detecter avant ,comme en pilotage d avion ,les periodes a haut risque lors d une anesthesie sont l endormissement et le reveil(le decollage et l aterrissage),mainteneant ce qui m interpelle ds cette triste histoire c est la question suivante;a supposer ,et il y a de forte probabilités,que cet incident soit survenue en debut d anethesie c.a.d avant l incision du chirurgien, l equipe medicale a fait le necessaire pour sauver l enfant,faire redemarrer le coeur et reveiller le patient et ds ce cas on sursoit a l operation;seriez vous les parents de cet enfant ,prendriez vous le risque de faire la circoncision plus tard?

d'abord, ce n'est pas un chirurgien; c'est juste un médecin généraliste. mais bon au Maroc, la plupart des généralistes pratiquent la chirurgie dans leur cabinets en absence de matériel adéquat.

dans notre cas, il y a eu arrêt cardiaque lors de l'anéstésie, le généraliste en panique a procédé à un massage cardiaque + un bouche à bouche (ca s'est passé à KENITRA ).
le généraliste dépassé et voyant les choses se compliquer (15 min de massage sans résultats) appelle les urgences de l'Hôpital de Kénitra qui ont jugé sérieux l'état de l'enfant qui ne se réveillait tjrs pas, et ont demandé son transfert d'urgence à l'hopiatl d' Avicenne à RABAT, et là il y avait une vraie équipe médicale qui s'est occupé de lui et lui a sauvé la vie.
actuellement, il a repris conscience. mais encore un peu sonné.
Question : ne risque-il pas d'avoir des sequelles, son cerveau est resté à mon sens longtemps non irrigué ...?
m
16 octobre 2006 21:20
UN médecin généraliste ne doit jamais pratiqué une anestésie générale et encore moins dans son cabinet . QUEL INCONSCIENCE !
s
16 octobre 2006 22:37
Condamnation pour la prison ferme pour une équipe médicale

La responsabilisation de l’appareil médical tournerait-elle au vinaigre? Le système judiciaire tomberait-il dans l’excès de zèle? Pourrait-on passer de la condamnation avec sursis à la prison ferme? Le cas de la clinique Raïss à Fès (Cf.notre édition du 26 juillet 2006.www.leconomiste.com) pourrait bien être un dangereux revirement de jurisprudence. Rappelons qu’une équipe médicale présidée par Mohamed Raïss, chirurgien, a été condamnée à un an de prison ferme après la mort d’un ressortissant ivoirien. Ce dernier a été admis au sein de la clinique Raïss pour une opération de circoncision...

source : [www.leconomiste.com]
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook