Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
aux éprouvés une invocation à dire
Khalid15 [ MP ]
17 février 2020 09:55
salam aleykoum

«Et fais la bonne annonce aux endurants * qui disent, quand un malheur les atteint : «Certes nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons» * Ceux-là reçoivent des bénédictions de leur Seigneur, ainsi que la miséricorde; et ceux-là sont les biens guidés.» (sourate AlBaqara versets 155 à 157).

Certes après la difficulté vient la facilité, après la difficulté vient la facilité (Al Charh, 5-6)



Le Messager d'Allah (Bénédiction et Salut d'Allah sur Lui ) a dit : « Tout individu qui, touché par une épreuve, dit : « Certes nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons ô Allah, récompense moi pour mon malheur et remplace le par ce qui est meilleur pour moi » Allah lui attribuera la récompense pour son malheur et remplacera ce dernier par ce qui est meilleur »

Sahih Mouslim vol 2 p 632 hadith n° 918. 86 Zâdoul Maâd fi Hadyi Khairil Ibâd vol 4 p 188-195 avec de légères modifications.



Ibn Al Qayyimâ -qu'Allah lui accorde de Sa miséricorde- a dit :

« Cette expression fait partie des traitements les plus considérables et les plus utiles pour l’éprouvé dans l’immédiat et le futur, car elle renferme deux grands principes qui, dès qu’ils sont bien appréhendés par le serviteur le consolent dans son malheur :

Premièrement : c’est que l’individu, sa famille et ses biens sont en vérité une propriété d'Allah. Il les a placés chez Son serviteur en tant que prêt ; lorsqu'Il en retranche quelque chose, Il est comme un prêteur qui récupère son bien emprunté.

Deuxièmement : c’est que la destination finale de l’individu et son lieu de retour c’est auprès d'Allah, son véritable maître. Il va inévitablement laisser ce bas monde en arrière pour aller auprès du Seigneur, seul comme il fut créé pour la première fois, sans famille ni bien, ni proches, mais plutôt avec ses bonnes et mauvaises actions. Si tel est le début et la fin de l’individu, comment peut-il se réjouir de ce qui existe et se chagriner pour ce qui n’est pas ? Aussi, sa méditation sur son début et sa destination finale constitue le plus important remède pour ce mal ».

[baladislam.over-blog.com]
Hydrarose [ MP ]
17 février 2020 10:02
As-Salamu Alekoum


Merci mon frère pour ce partage, Que dieu t'aide et t'accorde la réussite.


Citation
Khalid15 a écrit:
salam aleykoum

«Et fais la bonne annonce aux endurants * qui disent, quand un malheur les atteint : «Certes nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons» * Ceux-là reçoivent des bénédictions de leur Seigneur, ainsi que la miséricorde; et ceux-là sont les biens guidés.» (sourate AlBaqara versets 155 à 157).

Certes après la difficulté vient la facilité, après la difficulté vient la facilité (Al Charh, 5-6)



Le Messager d'Allah (Bénédiction et Salut d'Allah sur Lui ) a dit : « Tout individu qui, touché par une épreuve, dit : « Certes nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons ô Allah, récompense moi pour mon malheur et remplace le par ce qui est meilleur pour moi » Allah lui attribuera la récompense pour son malheur et remplacera ce dernier par ce qui est meilleur »

Sahih Mouslim vol 2 p 632 hadith n° 918. 86 Zâdoul Maâd fi Hadyi Khairil Ibâd vol 4 p 188-195 avec de légères modifications.



Ibn Al Qayyimâ -qu'Allah lui accorde de Sa miséricorde- a dit :

« Cette expression fait partie des traitements les plus considérables et les plus utiles pour l’éprouvé dans l’immédiat et le futur, car elle renferme deux grands principes qui, dès qu’ils sont bien appréhendés par le serviteur le consolent dans son malheur :

Premièrement : c’est que l’individu, sa famille et ses biens sont en vérité une propriété d'Allah. Il les a placés chez Son serviteur en tant que prêt ; lorsqu'Il en retranche quelque chose, Il est comme un prêteur qui récupère son bien emprunté.

Deuxièmement : c’est que la destination finale de l’individu et son lieu de retour c’est auprès d'Allah, son véritable maître. Il va inévitablement laisser ce bas monde en arrière pour aller auprès du Seigneur, seul comme il fut créé pour la première fois, sans famille ni bien, ni proches, mais plutôt avec ses bonnes et mauvaises actions. Si tel est le début et la fin de l’individu, comment peut-il se réjouir de ce qui existe et se chagriner pour ce qui n’est pas ? Aussi, sa méditation sur son début et sa destination finale constitue le plus important remède pour ce mal ».

[baladislam.over-blog.com]
AbirdOnEarth [ MP ]
17 février 2020 10:16
Merci de ce beau post !

QUE DIEU TE BENISSE

Belle journée !
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook