Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
enfance difficile
K
25 juillet 2014 04:06
Salam,

Mariée et maman d'un ptit chou d'à peine quelques semaines, j'ai tout pour être heureuse mais je n'y arrive pas. Comme tout le monde, j'ai eu des moments difficiles dans mon enfance mais j'ignore pourquoi je n'arrive pas à avancer. J'étais petite quand ma mère est décédée et j'avais 10 ans quand mon père s'est remarié. Son épouse est une femme méchante et autoritaire. Elle ne m'a jamais témoigné d'affection et me disait souvent "ta mère est une mauvaise, dieu l'a envoyé en enfer et c'est là qu'elle est, tu l'entends crier le soir ? obéis-moi où tu finiras comme elle". Souvent, elle me frappait et mon grand-frère intervenait alors elle disait à mon père que je mentais et montais mon frère contre elle. Je ne sortais jamais : c'était école, maison, école, maison. Gare à moi si j'arrivais en retard !

J'étais la bonne à la maison, elle me levait à 5h tous les matins pour ranger avant d'aller en cours et le soir je ne pouvais me coucher qu'après que la maison ait été bien rangée. Un matin, je me suis levée et comme il n'y avait rien à faire - je l'avais fait avant de dormir, la maison était donc parfaitement en ordre - je suis retournée grapiller quelques heures de sommeil. Elle m'a lancé une soupière en porcelaine au visage, 5 points de suture à l'arcade sourcilière. Soi-disant parce qu'elle avait vu un homme me raccompagner en voiture la veille, c'est ce qu'elle a raconté à mon père.

Quand j'avais seize ans, je travaillais un peu : je gardais les enfants de ma voisine, elle me prenait tout mon argent. Je n'avais pas le droit d'avoir des amis, pas de téléphone, elle fouillait mes affaires quasiment tous les jours. Elle m'achetait le moins possible de vêtements, j'avais deux soutien-gorge seulement et je devais faire avec, les filles de ma classe se moquaient de moi dans les vestiaires...

La fac a été ma liberté. J'ai commencé à énormément mentir surtout. Je travaillais sans qu'elle le sache et je m'étais crée un compte en banque en me servant de l'adresse d'une amie. J'ai passé mon permis, aussi. C'est à cette époque là que mon frère est parti. Un jour, un homme est entré que je ne connaissais pas, il est allé dans la chambre de mon frère et l'a tabassé avec un poing américain. Ma belle-mère me tenait et je ne pouvais rien faire d'autre que regarder mon frère perdre son sang sous mes yeux. C'est la chose la plus horrible qui m'ait été donner de voir. Le sang sur le sol, sur les meubles, sur les murs, sur moi, partout. Ce sont les voisins qui ont appelé la police. Plus tard, on a appris qu'il s'agissait de son neveu. Elle a dit à mon père que mon frère avait tenté de la violer un jour, et que l'info était arrivé à l'oreille du neveu et qu'elle a rien pu faire pour l'en empêcher. Mon père n'a pas rendu visite à mon frère à l'hôpital. Mon frère n'est jamais rentré à la maison.

Nous nous voyions de temps en temps pour boire un café, il me donnait un peu d'argent mais le jour où ma belle-mère a trouvé mon téléphone, le contact a été rompu. J'étais seule au monde, d'autant que mon père à cette époque multipliait les voyages au bled. Un soir, son neveu est entré dans ma chambre pendant que je dormais, il s'est allongé à côté de moi. Je me suis réveillée et j'ai couru m'enfermer dans la salle de bains. Il a essayé de défoncer la porte mais j'ai fait glisser la machine à laver derrière. La pire nuit de mon existence, la peur au ventre, sans téléphone et j'avais beau appeler au secours, personne n'est intervenu. J'y suis resté jusqu'au lendemain matin et quand il est parti, j'ai pris mes affaires et je suis partie. Une femme qui laisse sa belle-fille toute seule avec un inconnu dans un appartement vide en pleine nuit.

Quand mon père est revenu, j'ai essayé de lui parler mais il m'a jeté en m'insultant de tous les mots.
J'ai habité chez des amies, j'ai fait quelques foyers, j'ai pas mal bougé mais sans jamais lâcher la fac. A l'heure d'aujourd'hui je n'ai pas revu ni mon père ni mon frère.

J'ai 24 ans et je n'arrive pas à avancer. Souvent j'y pense et je pleure, en cachette bien sur, je pleure pour ma mère, pour mon frère, pour mon père que je n'arrive pas à détester et je pleure pour la petite fille seule que j'étais. Mon mari connaît les grandes lignes de l'histoire parce que ça reste très dur à raconter.

Désolée pour ce très long message et merci à ceux qui prendront la peine de le lire. J'avais juste très envie de parler, de me confier, de faire sortir tout ça.
25 juillet 2014 13:33
Aleykom Salam,

elle est très triste ton histoire mais hamdoulilah que ça n'ai pas terminé en pire que ça ne l'était déjà

Pourquoi tu n'irai pas voir un psychologue pour entamer une psychothérapie , ça pourrait te faire un grand bien et te permettre de faire le deuil de ton passé
M
25 juillet 2014 13:59
Salam Sad Smiley

c'est trop triste ce t'as vécu...et traumatisant à vie...bravo d'avoir réussi la fac et sache que tout se paie un jour...ta belle mère aura des comptes à rendre devant le tout Puissant.

tu as besoin d'un suivi chez un psy ne minimise pas les dégats émotionnels que cette enfance a pu laisser en toi ...

hamdollah tu as un mari aimant et un bébé (le baby blues peut aussi renforcer ce sentiment de déprime et de tristesse) et tu y arriveras inchallah comme tu l'as toujours fait.

courage Smiling Smiley
[color=#6633FF][b][center] ------------------ ♥♥♥ Rien n'est égal ni comparable à l'amour d'une maman ♥♥♥-----------------[/center][/b][/color]
p
25 juillet 2014 14:35
Salam Ailikoum ma belle,

Ton histoire m'a émue, j'en ai encore des frissons.

Allah Ta'Alla t'a mise à l'épreuve et tu as été endurante MA Sha Allah, tu dis ne pas détester ton papa et tu as raison, tu as le coeur pur, et chacun sera jugé le Jour Du Jugement.

Concernant ton frère tu peux faire des recherches sur Internet ou auprès de la Mairie éventuellement pour essayer de le retrouver et renouer contact.

Je comprends ton état même si je ne le vis pas (tu peux lire mon post "entre a vie et la mort"Winking smiley, certes ce n'est pas la même épreuve mais les conséquences peuvent en être similaires.

J'ai tellement pris sur moi que j'en suis actuellement au stade de dépression nerveuse, donc oui comme à dit une soeur plus haut essaie de consulter un psychologue (perso le médecin m'a dit "psychiatre" direct parce que mon état s'est trop dégradé),

Ton bb et ton mari ont besoin de toi et je pense que le fait d'extérioriser te feras sans doute du ben.

Au besoin n'hésites pas à venir en MP,

Bien à Toi.
25 juillet 2014 19:49
Salam alaikom

En voyant ton post je me suis interrogée et j au été curieuse, c quoi une enfance difficile... Tu écris très bien et vraiment tbarkellah tu es courageuse
Je pense tu as besoin de faire le deuil de ton enfance (suis pas psy et prétend pas l être) mais je pense quand tu sera prête il faudrait q tu reprennes contact avec ton père qui quoiqu on lui ait dit t aime
Si tu pouvais faire intervenir une personne neutre qui se chargerait de lui parler : renoue les liens coupes quand il sera temps inch ALLAH
Laisse le passe au passe va de l avant je suis sûre que tu seras une très très bonne maman on sent dans ton récit ta douceur et ta clairvoyance tu es dénué d agressivité et d aigreur
Allah irahm ta maman w jami3 muslimines
Sois heureuse tu le mérites et c le bon moment
Sincèrement c ridicule on se connaît pas mais on est dans un mois sacre et vraiment c ce que m inspire ton récit pourtant je t assure je n ai pas l habitude de faire ds la sensibilité mais crois moi je le pense
25 juillet 2014 21:04
salem

ton histoire est touchante vraiment mais il y a du positif tu n'as pas lâché tes études dans ses difficiles épreuves ce qui prouve que tu es une fille intelligente et pleine de ressources. De plus tu as pu faire ta vie puisqe tu es mariée j'espèr eque tu es heureuse avec ton mari et que tu mèneras la vie que tu souhaites.

sache que tt le monde trainent plus ou moins des choses difficiles du passé et notamment de l'enfance et parfois des choses horribles qui restent inavouées mais sache aussi et d'ailleurs tu en a donné la preuve on peut quand mm avancer, ça s'appelle la résilience.

tu devrais peut etre si tu en ressens le besoin te confier à une oreille attentitive et bienveillante ou alors mm consulter un psychologue, voir mm te confier sur ce forum anonyme et ne pus garder les choses pr toi, tu vas te libérer d'un poids.

quand à ton père tu n'as pas à le détester il devait être sous l'emprise de cette manipulatrice peut etre serit il bon de tenter de renoue rles liens avec lui (uniquement)
ta belle mère t'inquiète elle paiera pr tout le mal et l'injustice qu'elle a fait subir, c'est la loi de la nature.
pr ton frère essaie aussi de le retrouver il n'y a pas de raison que ça se passe mal puisuqe vous aviez l'air d'être proche.
et ta maman allah y rahmaha, pour elle tu dois continuer à avancer dans la vie et à être heureuse

je te souhaite tout le bonheur du monde et te libérer de tes démons en optan tpour le moyen qui te conviens le mieux

bisous ma belle la vie est belle n'oublie pas malgré tout Yawning smiley
[b][center]Forumer tue ![/center][/b] [color=#CC0066]PDG Yabiladi News Flash - Présidente Association Touche pas à mon Moche - Oscarisée Meilleure Berguegua Membre du Comité des Saintes Kitouches et des Ni Hmara Ni Bagra[/color]
M
25 juillet 2014 21:07
Qu'ALLAH t'accorde la plus au degré du paradis pour ta patience !
[i][b]ENTP 7w3-7w6[/b][/i]
25 juillet 2014 21:37
salam
vraiment folles certaines femmes, j'en connait quelques unes comme ca avec leurs propres enfants
il y a rien a faire avec elles, la seule solution est de partir ce que tu as fait
tu devrais renouer avec ton frere, tu as essayé de le chercher?
concentre toi sur ton present et ton futur, pas sur ton passé...
F
6 août 2014 19:12
Stp retrouve ton frère!!! il doit être aussi malheureux que toi, il n'a que toi et toi c pareil. Donc stp retrouve le si tu peuxSad Smiley!
Je pense que tu te sentiras mieux une fois que tu l'auras retrouver inchallah. C'est trop triste ton histoire. Vous avez vécus l'enfer sur terre à cause de cette pourriture, inchallah dieu vous réserve le meilleur dans l'au-delà car dieu est juste, ne t'inquiète pas.
Garde tjr cette force qui te guide (je te tire mon chapeau pour ton permis et tes études).
Je pense que pour ton père il n'y a plus rien à faire (pour cela, il faut qu'il se débarrasse de ce monstre).
N'abandonne pas ton frère!!!Yawning smiley
Je te souhaite beaucoup de bonheur et garde cette force que tu as en toi machallah.
6 août 2014 20:38
Salam Aleykoum

c'est trop triste ton histoire, j'en ai eu des frissons en lisant tout ça, c'est normale qu'avec tout ça tu a du mal a avancer dans ta vie , il y a des choses qui ne s'oublient pas mais qui reste gravé en nous.

Maintenant c'est du passé Al hamdoulilah, remercie Allah de t'avoir épargné de cette femme si cruel ,
profites avec ton mari et ton petit bout de choux , je sais que ce n'es pas facile du tout , al hamdoulilah c'est terminé faut tu profites de ta vie actuelle .

il faudrait juste que tu essayes de retrouver tin frère , il a souffert comme toi.
pour cette femme qui a tout fait pour te détruire, ne t'inquiètes même pas , un jour il lui arrivera pire que ça et peut être a ses enfants .
Allah es juste.

Hamdoulilah tu a beaucoup patienté , tu mérite de vivre heureuse comme tout le monde , prend soin de toi et ton enfant et vie ta vie comme il se dois , essayes de te libérer de tout ça pour te sentir un peu plus "légère" tu a besoin de vider tout ce poids que tu porte pendant plusieurs année .

Inshaa'Allah que tu te sentira mieux.

prend soin de toi
7 août 2014 12:01
Salam,

Très triste... Je me plains moins quand je lis ce genre de récit.

Tu as quand même réussi à avancer et à créer ta propre famille, c'est donc que tu es très forte.

Avance et laisse ce passé odieux derrière toi, et fais des prière pour ta maman, et garde le contact avec ton frère. Fais quelques efforts aussi avec ton père, tout en restant à distance de ta belle-mère.

Par contre, ton père n'a pas du tout tenu son rôle.

Bon courage, que Dieu te protège.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 07/08/14 12:02 par stark90.
7 août 2014 12:34
Kenza ou es tu? Donnes des nouvelles stp...

Ton récit est bouleversant mais stp dis nous que tu vas ou a retrouvé ton frère!!!
7 août 2014 17:59
Citation
idbel a écrit:
salam
vraiment folles certaines femmes, j'en connait quelques unes comme ca avec leurs propres enfants
il y a rien a faire avec elles, la seule solution est de partir ce que tu as fait
tu devrais renouer avec ton frere, tu as essayé de le chercher?
concentre toi sur ton present et ton futur, pas sur ton passé...

Comme quoi le mal n'est pas spécifiquement masculin.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 07/08/14 17:59 par stark90.
B
11 août 2014 09:47
Citation
Kenzaa84 a écrit:
Salam,

Mariée et maman d'un ptit chou d'à peine quelques semaines, j'ai tout pour être heureuse mais je n'y arrive pas. Comme tout le monde, j'ai eu des moments difficiles dans mon enfance mais j'ignore pourquoi je n'arrive pas à avancer. J'étais petite quand ma mère est décédée et j'avais 10 ans quand mon père s'est remarié. Son épouse est une femme méchante et autoritaire. Elle ne m'a jamais témoigné d'affection et me disait souvent "ta mère est une mauvaise, dieu l'a envoyé en enfer et c'est là qu'elle est, tu l'entends crier le soir ? obéis-moi où tu finiras comme elle". Souvent, elle me frappait et mon grand-frère intervenait alors elle disait à mon père que je mentais et montais mon frère contre elle. Je ne sortais jamais : c'était école, maison, école, maison. Gare à moi si j'arrivais en retard !

J'étais la bonne à la maison, elle me levait à 5h tous les matins pour ranger avant d'aller en cours et le soir je ne pouvais me coucher qu'après que la maison ait été bien rangée. Un matin, je me suis levée et comme il n'y avait rien à faire - je l'avais fait avant de dormir, la maison était donc parfaitement en ordre - je suis retournée grapiller quelques heures de sommeil. Elle m'a lancé une soupière en porcelaine au visage, 5 points de suture à l'arcade sourcilière. Soi-disant parce qu'elle avait vu un homme me raccompagner en voiture la veille, c'est ce qu'elle a raconté à mon père.

Quand j'avais seize ans, je travaillais un peu : je gardais les enfants de ma voisine, elle me prenait tout mon argent. Je n'avais pas le droit d'avoir des amis, pas de téléphone, elle fouillait mes affaires quasiment tous les jours. Elle m'achetait le moins possible de vêtements, j'avais deux soutien-gorge seulement et je devais faire avec, les filles de ma classe se moquaient de moi dans les vestiaires...

La fac a été ma liberté. J'ai commencé à énormément mentir surtout. Je travaillais sans qu'elle le sache et je m'étais crée un compte en banque en me servant de l'adresse d'une amie. J'ai passé mon permis, aussi. C'est à cette époque là que mon frère est parti. Un jour, un homme est entré que je ne connaissais pas, il est allé dans la chambre de mon frère et l'a tabassé avec un poing américain. Ma belle-mère me tenait et je ne pouvais rien faire d'autre que regarder mon frère perdre son sang sous mes yeux. C'est la chose la plus horrible qui m'ait été donner de voir. Le sang sur le sol, sur les meubles, sur les murs, sur moi, partout. Ce sont les voisins qui ont appelé la police. Plus tard, on a appris qu'il s'agissait de son neveu. Elle a dit à mon père que mon frère avait tenté de la violer un jour, et que l'info était arrivé à l'oreille du neveu et qu'elle a rien pu faire pour l'en empêcher. Mon père n'a pas rendu visite à mon frère à l'hôpital. Mon frère n'est jamais rentré à la maison.

Nous nous voyions de temps en temps pour boire un café, il me donnait un peu d'argent mais le jour où ma belle-mère a trouvé mon téléphone, le contact a été rompu. J'étais seule au monde, d'autant que mon père à cette époque multipliait les voyages au bled. Un soir, son neveu est entré dans ma chambre pendant que je dormais, il s'est allongé à côté de moi. Je me suis réveillée et j'ai couru m'enfermer dans la salle de bains. Il a essayé de défoncer la porte mais j'ai fait glisser la machine à laver derrière. La pire nuit de mon existence, la peur au ventre, sans téléphone et j'avais beau appeler au secours, personne n'est intervenu. J'y suis resté jusqu'au lendemain matin et quand il est parti, j'ai pris mes affaires et je suis partie. Une femme qui laisse sa belle-fille toute seule avec un inconnu dans un appartement vide en pleine nuit.

Quand mon père est revenu, j'ai essayé de lui parler mais il m'a jeté en m'insultant de tous les mots.
J'ai habité chez des amies, j'ai fait quelques foyers, j'ai pas mal bougé mais sans jamais lâcher la fac. A l'heure d'aujourd'hui je n'ai pas revu ni mon père ni mon frère.

J'ai 24 ans et je n'arrive pas à avancer. Souvent j'y pense et je pleure, en cachette bien sur, je pleure pour ma mère, pour mon frère, pour mon père que je n'arrive pas à détester et je pleure pour la petite fille seule que j'étais. Mon mari connaît les grandes lignes de l'histoire parce que ça reste très dur à raconter.

Désolée pour ce très long message et merci à ceux qui prendront la peine de le lire. J'avais juste très envie de parler, de me confier, de faire sortir tout ça.

Salam aleykoum. Ton histoire m'a touché, dis-toi que tout mal est miséricorde et hassanates, et que Allah eprouve ceux de Ses Créatures qu'Il aime le plus, el hamdullilah. Beaucoup à ta place auraient fichues leur vie en l'air, en traînant, en se laissant aller dans la vie, ou en s'adonnant à la boisson/substances pour oublier. Toi non tu n'as pas lâché tes études et tu as l'air d'être une femme et surtout une maman accomplie au jour d'aujourd'hui ma sha Allah même si les souvenir du passé te hantent toujours et c'est tout à fait normal... Car ton âme n'est pas apaisée, et je pense que tu devrais retrouver ton frère et ton père dans ce but-là et in sha Allah tu retrouveras la sérénité et pourra tourner la page de ta difficile enfance, ton père pour avoir une discussion d'adultes et des explications sur son comportement et ce qu'il a permis de laisser faire par ta belle-mère, et ton frère car la coupure de liens avec lui n'a pas été voulu mais subi. D'ailleurs je voulais te demander comment cela se fait-il que vous ne vous êtes jamais retrouvés depuis ? Est-ce parce-que tu ne sais pas où le trouver ? Ça me parait quand même difficilement envisageable, de nos jours on retrouve tout sur internet en tapant le nom d'une personne ou ne serait-ce que par des amis à lui que tu connais. Ou alors est-ce pour d'autres raisons ? Au sujet de ta belle-mère elle n'a fais que du tort à sa propre personne, Allah est Grand et Il est Le Plus Juste et elle paiera pour ses actes au jour de Qiyyama. Je finis mon commentaire en te souhaitant tout le bonheur du monde du fond du cœur et qu'Allah accorde al-Jennah à ta maman Allah y rahma. Si à l'avenir t'as besoin de discuter ou de te vider un peu le cœur sache que ma messagerie privée est disponible pour toi ma sœur.
11 août 2014 13:46
Salam, bonjour,


Ton enfance fut un véritable calvaire, mais tu as été très courageuse, tu as réussi ta scolarité, ta vie privée aussi.

Nous mettons en place des mécanismes de défense, pour avancer dans la vie, et , le fait d'être maman à ton tour fait ressurgir toutes ces blessures d'enfance.

Voir un psychologue pourrait beaucoup t'aider, le fait de "vider son sac" fait énormément de bien, par contre, je te déconseille fortement les psychiatres, qui eux, soignent à coup d'anti dépresseur, somnifères et calmants en tout genre.

Si je te racontais mon enfance, tu ne me croirais même pas.....les anti dépresseurs et autres "pansements" chimiques, j'en suis revenue, ça ne sert à rien, à part nous transformer en zombie.

C'est notre enfance qui fait de nous les adultes que nous sommes, et aucun traitement ne pourra changer ça,il faut apprendre à vivre avec ...

Perso, j'ai mes périodes de blues, j'attend que ça passe, et ça fini toujours par passer...

La première chose à faire est de reprendre contact avec ton frère, qui comme toi n'a plus personne et ne te rejettera pas, bien au contraire.

Essaie aussi de prendre contact avec ton père, peut être que le fait de savoir qu'il est grand père fera céder sa carapace, et si malgré tout il ne craque pas, tu auras fait le premier pas et n'auras rien à te reprocher.

Courage.
11 août 2014 16:46
Assalamou 'alaykoum

As tu un compte facebook avec ton nom de jeune fille et prénom ? Ton frère pourra ainsi te contacter inshaAllah.

Essaie de rencontrer ton père à l’extérieur. Prend en compte qu'Il se peut très bien, wa Allahou a'lam, qu'il soit sous l'emprise de sortilège.

Quant à ta belle-mère, s'il y a une chose dont je suis persuadée c'est que les mauvaises personnes finissent mal. Le succès appartient à celui qui craint Allah.

Pour finir, je te conseilles fortement de ne prendre aucun anti-depresseur, tu n'en sortira jamais et tu sera comme une droguée, mais plutôt lis le Coran. Si tu ne sais pas lire l'arabe, écoute le.

«Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants.»
(17 : 82)
"Un petit effort dans la sunna est meilleur qu'un effort important dans l'innovation". Al Mahdi et le second Khilafah (vidéo complète) >> https://tune.pk/video/2739476/al-mahdi-et-le-second-khilafah-vid%C3%A9o-compl%C3%A8te
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook