Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam CAN 2019 Vidéos Forum News
ELOI: Fichage informatique des sans-papiers
vinotintojunior [ MP ]
20 août 2006 10:13
Le ministère de l'Intérieur va créer un fichier informatisé des étrangers en situation irrégulière, grâce à un arrêté paru vendredi 18 août au Journal officiel. Cette mesure doit permettre de faciliter l'expulsion des sans-papiers. Précisément, selon cet arrêté, la "finalité" de ce fichier, dénommé Eloi, est, "dans la lutte contre l'immigration clandestine, de faciliter l'éloignement des étrangers se maintenant sans droit sur le territoire par la gestion des différentes étapes de la procédure d'éloignement".

Ce fichier permet, concrètement, de conserver pendant trois ans après l'expulsion de la personne en situation irrégulière plusieurs données, comme le nom, la date et le lieu de naissance, des photographies d'identité et les langues parlées. Sont également stockées les coordonnées de l'hébergeant d'un étranger en situation irrégulière assigné à résidence, ainsi que celles des visiteurs d'un étranger placée en rétention administrative.

Ces données sont accessibles aux agents des services centraux du ministère de l'intérieur, aux agents des services préfectoraux chargés de la procédure d'éloignement et aux services de police et de gendarmerie.
younval44 [ MP ]
20 août 2006 16:53
je me disais que la poudre aux yeux de sarko avait des motifs : ficher les gens sans papier pour mieux les ejecter apres hors du territoire : les 15000 dossiers qui ne seront pas regularises seront donc fiches et donc plus de chances d'etre expulse c'est vraiment un mec qui me dougoute celui la
il cache derriere des espoirs pour les gens des nouvelles methodes pour meiux les pister et ensuite pouvoir les exulser des que les elections seront passees :apres il se dit pas raciste ce mec : il est a mettre dans le meme panier que lepen pour moi
maria333 [ MP ]
21 août 2006 08:56
Citation
vinotintojunior a écrit:
Le ministère de l'Intérieur va créer un fichier informatisé des étrangers en situation irrégulière, grâce à un arrêté paru vendredi 18 août au Journal officiel. Cette mesure doit permettre de faciliter l'expulsion des sans-papiers. Précisément, selon cet arrêté, la "finalité" de ce fichier, dénommé Eloi, est, "dans la lutte contre l'immigration clandestine, de faciliter l'éloignement des étrangers se maintenant sans droit sur le territoire par la gestion des différentes étapes de la procédure d'éloignement".

Ce fichier permet, concrètement, de conserver pendant trois ans après l'expulsion de la personne en situation irrégulière plusieurs données, comme le nom, la date et le lieu de naissance, des photographies d'identité et les langues parlées. Sont également stockées les coordonnées de l'hébergeant d'un étranger en situation irrégulière assigné à résidence, ainsi que celles des visiteurs d'un étranger placée en rétention administrative.

Ces données sont accessibles aux agents des services centraux du ministère de l'intérieur, aux agents des services préfectoraux chargés de la procédure d'éloignement et aux services de police et de gendarmerie.

salam

Aurez tu un lien pour accéder directement a cet article stp.

Comment vont ils faire pour retrouver ces ss papiers?

La gendarmerie va débarquer chez eux?
younval44 [ MP ]
21 août 2006 10:58
Citation
???????? a écrit:
Citation
vinotintojunior a écrit:
Le ministère de l'Intérieur va créer un fichier informatisé des étrangers en situation irrégulière, grâce à un arrêté paru vendredi 18 août au Journal officiel. Cette mesure doit permettre de faciliter l'expulsion des sans-papiers. Précisément, selon cet arrêté, la "finalité" de ce fichier, dénommé Eloi, est, "dans la lutte contre l'immigration clandestine, de faciliter l'éloignement des étrangers se maintenant sans droit sur le territoire par la gestion des différentes étapes de la procédure d'éloignement".

Ce fichier permet, concrètement, de conserver pendant trois ans après l'expulsion de la personne en situation irrégulière plusieurs données, comme le nom, la date et le lieu de naissance, des photographies d'identité et les langues parlées. Sont également stockées les coordonnées de l'hébergeant d'un étranger en situation irrégulière assigné à résidence, ainsi que celles des visiteurs d'un étranger placée en rétention administrative.

Ces données sont accessibles aux agents des services centraux du ministère de l'intérieur, aux agents des services préfectoraux chargés de la procédure d'éloignement et aux services de police et de gendarmerie.

salam

Aurez tu un lien pour accéder directement a cet article stp.

Comment vont ils faire pour retrouver ces ss papiers?

La gendarmerie va débarquer chez eux?

ils ont deja 30000 dossiers quin viennent d'etre deposes en prefecture c'est un bon debut non? sarko a annonce la regul des familles avec enfant tout le monde a courru et maintenant il annonce la verite et tout le monde est fiche
maria333 [ MP ]
22 août 2006 23:29
ou est ce ke je pe me procurer cet article svp
vinotintojunior [ MP ]
23 août 2006 08:15
il suffit de taper dans un moteur de recherche les mots clés: ELOI fichier
tu trouveras plein de lien; par exemple:
"[www.ldh-toulon.net];

Citation
???????? a écrit:
ou est ce ke je pe me procurer cet article svp
vinotintojunior [ MP ]
23 août 2006 08:30
Une histoire qui ser termine bien ! (Extrait de Libération)

Saint-Bernard 10 ans Sadio Nakaté, naturalisé, a choisi un prénom français, Hugo.
Les papiers d'une nouvelle identité

Il arrive son portable à la main, en polo clair à rayures, inquiet d'avoir mal garé sa voiture, près du café. «C'est devenu un businessman», rigole Fred, un ancien «soutien» de Saint-Bernard devenu un ami. Mireille, une autre proche, se souvient : «A l'époque, c'était "le petit". Après l'évacuation de l'église, je l'ai vu avec des menottes alors que j'accompagnais un couple au tribunal administratif. Il était entre deux gendarmes. Le monsieur que j'accompagnais s'est exclamé : "C'est un petit de chez nous." » Et c'est resté.

Sadio Nakaté avait 22 ans. Dans l'église, Emmanuelle Béart était son «témoin» . Aujourd'hui, il doit réfléchir quelques secondes avant de retrouver le nom de l'actrice. «Elle m'avait appelé en détention et dit de garder le moral.» Malgré un gouvernement de droite «qui n'avait pas de pitié, comme maintenant», Sadio s'est toujours imaginé qu'il allait être régularisé.
Il a eu ses papiers en 1998, après la circulaire Chevènement. Quand il a pu retourner au Mali, il a eu du mal à reconnaître les siens. Les plus petits avaient trop grandi. Aujourd'hui, Sadio Nakaté est français. Naturalisé depuis janvier 2005. «Dès que j'ai eu des papiers, j'y ai pensé. Cela fait plus de garanties qu'une carte de séjour.» L'ancien Malien, dont le séjour en France a d'abord été illégal puis précaire, a eu besoin de se rassurer.
Au moment de sa naturalisation, l'administration française lui a demandé s'il voulait changer de prénom. Il a choisi Erwan. «Pas français», lui a-t-on répondu. Cela a fait rire Mireille, une Bretonne, qui y voyait un hommage à son amitié. «Ils m'ont proposé Hugo, j'ai accepté.» «Au boulot, où je suis chef d'équipe de nettoyage, certains trouvent que Sadio, c'est trop compliqué, Hugo, un nom français, c'est plus facile.»
Il s'est inscrit sur les listes électorales. Il le raconte avec fierté, presque excité. Il montre sa carte d'identité, encore neuve, délivrée le 12 janvier 2006. Les enfants de son oncle, qui sont nés ici, se moquent parfois de ses approximations de langage. «Mais, si j'ai honte de parler français parce que je ne le parle pas assez bien, je serai toujours en retard.» A la mairie, à la préfecture, il se sent français. Il a appris les codes et les usages. «Je n'ai peur de rentrer nulle part. S'il faut frapper avant, je le fais, si on rentre directement, je m'adapte. Je sais m'expliquer, et me débrouiller.» Une victoire qu'il attribue à la lutte de Saint-Bernard : «Ça m'a aidé à parler, à connaître la loi, et puis Paris.»
Dans les foyers qu'il continue à fréquenter, même s'il a son propre studio dans le XXe, il se sent africain. «Mais certains me voient différemment.» La société française lui est plus familière qu'à ses compatriotes. «C'est lui qui m'a traîné à un défilé du 14-Juillet», se souvient Fred, qui l'a hébergé pendant plusieurs années, et n'avait, lui, jamais eu l'idée d'y mettre les pieds. «Au foyer, il y en a plein qui ne sont pas mélangés avec des Français, alors que moi, maintenant, je suis à l'aise», explique Sadio. La preuve ? «Je n'ai pas peur de draguer une Française.» Sadio s'est marié avec une jeune Malienne de 20 ans. Il vient d'avoir un bébé. Les deux sont au pays.
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook