Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
Elevage Ovin au maroc
rupteur [ MP ]
21 mai 2011 15:24
Bonjour,

je suis un jeune marocain, je veux me lancer dans un projet d'élevage des ovin. mais en realité je n'ai pas vraiment assez d'information la dessus.

Si vous pouvez me donner des informations sur les procédure a suivre? comment se passe l'élevage? la durée? en combien de temps environ les moutons seront prêt pour être vendu?
et le budget, combien environ il faut prévenir pour les frais des bâtiment et l'achat des agneau?

Merci
YABILADIDZ [ MP ]
21 mai 2011 19:48
Futur bégare lol mais en tt cas inchallah plein de réussite, je conseil avant toute chose c'est de faire un tour des éleveurs du coins voir comment il font,
Pas oublier de prendre en compte toute les contraintes environnemental du coin
rupteur [ MP ]
22 mai 2011 22:05
Merci pour ta réponse. c'est ce que je compte faire, pour voir les chose sur le plan réel, mais en attendant, j'ai voulu collecté des info avant d'entamer mon job!
Vos conseil me seront très utile!
coldman [ MP ]
22 mai 2011 23:46
désolé de jouer les rabat joie mais tu donnes l'impression de n'y connaitre pas grand chose. l'élevage, c'est un métier.
se lancer comme ça sans connaitre, ça me parait un peu dingue. tu as plusieurs types d'élevage. déja, je supposes que tu veux faire du mouton pour la viande, non? donc il te faut une race à viande. chaque race a ses qualités. la "conformation" de la carcasse par exempe. certaines races font plus de muscle que d'autres. il y aussi la capacité des femelles à etre "déssaisonnées" et à enchainer et programmer à une epoque precise plusieurs mises bas dans l'année. le taux de reproduction aussi compte. la race russe romanov est la championne avec 3 agneaux par mise bas. tu as aussi la rusticité, l'adaptation de telle race à tel climat, tel environnement.
en france, grosso modo, on tue les agneaux avant six mois, vers les 40 kgs et plus. dans les territoires plus arides, on tue dés trois mois quand il n'y a pas de patures pouvant les alimenter.
Abdoualhaq [ MP ]
24 mai 2011 00:05
Il y a un certain nombre de contraintes à prendre en considération.

* Nombreux au Maroc, entretiennent des troupeaux en pâturant un peu partout et en particulier dans le domaine public, en sous bois : pas de terrain alloué à l'activité, une zriba nomade, peu de frais, un berger sous-payé, quand il n'est pas un des membres de la famille. Ainsi, ces éleveurs sortent avec des prix défiant toute concurrence et tirent le marché vers le bas.

* Les produits de l'agriculture, nourriture de l'homme, de l'ouvrier est soumise aux lois (salaires et pouvoir d'achat) du marché, c'est un secteur dont le taux de croissance des prix est le plus bas en terme de valeur ajoutée : quand le prix des fourrages ou des pièces de rechange, des équipements et des machines agricoles suit les cours mondiaux, l'évolution des prix des produits agricoles est freinée par les moyens de la demande.

*La garde, les soins, comme les "décès" véritables ou non, ou encore la dimension minimale d'un troupeau pour être "rentable" sont des facteurs à prendre en considération, comme la pluviométrie. Les années de sécheresse les éleveurs accusent des pertes importantes : brader les agneaux et acheter du fourrage pour entretenir les brebis.

* Le réseau d'acheteurs, intermédiaires et bouchers sur les souks exercent une pression sur les prix.

Ainsi c'est un secteur difficile, rentable pour les grosses exploitations les seules à même de concurrencer les petits exploitants nomadisant qui dorment à la belle étoile ...
Il faut bien réfléchir, ce n'est pas donné et malgré les prix serrés de la viande ovine, bien des citoyens se tournent vers le poulet ou le poisson plus à la portée des bourses.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 24/05/11 00:10 par Abdoualhaq.
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook