Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
Éduquez vos enfants!
yass-84 [ MP ]
5 septembre 2019 23:50
Salam 3alaykoum

On est en 2019, la fin est proche. Après votre mort, vous ne prendrez rien avec vous, si ce n'est vos actions (bonnes ou mauvaises) et, on le dit trop peu, celles de vos enfants.

Le prophète, sallAllahu 3alayhi wa salam nous a dis après la mort, il y a 7 choses qui peuvent nous faire gagner des hassanette, et parmi ces choses, il nous appris qu'il y a un enfant pieu.

Il faut tirer 2 choses de ce que le prophète nous a appris :
un enfant pieu nous fera rapporter des hassanette après la mort. Mais aussi, un enfant qui commet des péchés, ce sera l'inverse, on sera jugé, voir châtié pour ça.

Aujourd'hui on voit des frères, des soeurs, praticants à divers degrés, laisser leurs enfants avoir des comportements irrespectueux, indignes de musulmans, faire des caprices, squatter les réseaux sociaux, sortir dans des endroits haram, etc.... et ces parents ils font rien pour corriger leurs enfants.
Un frère dans une vidéo sur YouTube, qui traitait du sujet à dis une chose qui est vrai :
"De nos jours les parents sont en CDD"

Réveillez-vous, ne laissez pas la société éduquer vos enfants, parce que le jour où ça va vous péter à la gueule vous en souffrirait ici-bas et dans l'au-delà !

Vous pouvez être souples, laxistes et injustes; et vous pouvez être strictes mais justes! A méditer
Merveille2019 [ MP ]
6 septembre 2019 00:01
Salam je suis tout a fais d accord bcp de parents baisse les bras ne font pas le nécessaire et même quand c est un symple caprice ben au lieu d expliquer parler ya le téléphone ce médicament magique qui soigne les pleure et les cris.
L éducation c est des le.plus jeune âge.

Après pas tout le monde yen a machallah leur enfant sont tres bien éduquer.
Enfin voilà trouve dommage de laissé passée des choses qui peuvent être corriger.
CiSsLa [ MP ]
6 septembre 2019 01:04
Salam wa'laykoum

"Mais non . Pas maintenant, ils sont trops petits, faut les laisser vivre..."

Soubhana Allah.Combien de fois ai-je entendu ses paroles!!.

Les parents qui trouvaient toujours des excuses pour fermer les yeux sur le tout et n'importe quoi de leurs enfants, aujourd'hui ils pleurent!!.

L'éducation commence tout-petit, même bébé ils comprennent déjà lorsque l'on dit un non ferme.

Et je ne parle même pas de leur transmettre la religion, le haram du hallal... Transmettre la langue arabe.

Les gens ont honte de parler arabe devant les mécréants et il n'y a que chez nous que la langue se perd, les turcs, polonais, russes ect eux assument leurs origines et transmettent naturellement...

Et avec les écrans, l'éducation est devenu un drame absolu...

Qu'Allah nous élève en degrés et nous donne une science utile, qu'Il nous permet de laisser derrière nous une pieuse descendance...

Zouhrioujdi [ MP ]
6 septembre 2019 06:26
Salam Alikoum

Ton constat est réel
Mais quel sont les solutions sur le long terme ?
Si ce n'est s’éduquer soi
Comment veux tu qu'un ouvrier apprennent les mathématique a des élèves, si lui même ni connait rien?
Les gens en général sont mal éduquer, se laisse aller, cours derrière l'argent, ect...

Comme on dit un chat ne fait pas des chiens
Athée ou à café [ MP ]
6 septembre 2019 07:14
C'est bizarre cette histoire d'éducation chez les parents actuels...qu'ils soient riches ou pauvres d'ailleurs.
Autrefois tout le monde en France meme dans les milieux modestes éduquait ses enfants à la politesse et au respect des autres. Dire bonjour, ne pas interrompre les adultes, ecouter le professeur, prendre soin de ses affaires. Ca ne marchait à tous les coups, il suffit de lire "la guerre des boutons" publié en 1912 d'apres l'enfance de Louis Pergaud pour constater que les enfants se rebellaient aussi contre l'ordre établi et parfois contre l'injustice et l'arbitraire. Mais au moins la regle était connue: "sois sage et obéissant".
Il y a eu des exces d'autorité et la parole de l'enfant n'etait pas entendue. Les deux guerres. Dolto est arrivée, la premiere psychanalyste pour enfants, pour contrebalancer un peu le manque d'importance que l'on donnait aux enfants. Elle a recu des enfants traumatisés par la guerre et a identifié des besoins d'éducation et d'attention plus pertinents que la simple injonction à obéir.
La fin des années 60 a vu l'explosion du carcan qui corsetait la société et ses codes. Et ceux qui avaient 20 ans en 68 ont fait n'importe quoi avec leurs propres enfants. Ca a été l'exces inverse. Aucune autorité, trop de liberté, le parent "copain", des enfants sans repere. Ce sont des gens agés aujourd'hui de 30 à 40 ans. Parents à leur tour, mal élevés eux-memes...

Le bon sens avant tout: si on fait croire à un enfant qu'il a le droit de tout faire il deviendra un fléau pour la société, détesté de tout le monde: rejeté car insupportable.
Un enfant a besoin d'un cadre qui le guide et le réconforte: quelle angoisse pour un enfant de devoir prendre des décisions d'adulte le concernant! C'est au parent d'imposer le menu et l'heure du coucher. Meme s'il rale au debut, il n'est pas dupe, il sait que le parent agit pour son bien. Chacun à sa place, l'enfant n'est pas équipé intellectuellement pour décider.
Plus tard, progressivement, on lui donne de plus en plus d'autonomie car il est pret.
Quand mes filles ralaient d'une décision que je leur imposais (comme rentrer du square alors qu'elles auraient voulu rester) je leur disais: " je ne suis pas là pour te faire plaisir je suis là pour t'éduquer". Evidemment à prendre au second degré, je suis là aussi pour leur faire plaisir mais parfois il faut assumer d'etre impopulaire.

Notre ainée de 19 ans nous a dit récemment:" mais qu'est-ce que vous m'avez bien éduquée! Je suis bien dans ma peau et pas completement paumée comme certains de mes potes". Quel aboutissement!
Bon voilà, ce petit texte pour vous motiver à élever vos enfants.
yass-84 [ MP ]
6 septembre 2019 07:58
3alaykoum salam non mais alors là!!!
Cette phrase que tu cites, tu touches un point sensible!
Quant j'étais petit, lorsque mon père me grondait ma mère bronchait pas, personne intervenait, pareil quant c'était ma mère qui me grondait.

De nos jours c'est courant d'assister à des ingérences d'adultes, lorsque vous grondez vos enfants. Les gens comprennent pas que quant ça se produit, l'enfant comprend qu'il est "protégé" et en profitera.
Chacun ses enfants, chacun sa manière d'éduquer, mais lorsque quelqu'un gronde son enfant, personne n'a à intervenir!!!

Autre chose, je vois souvent des enfants, même très jeune (moins de 2 ans) réveillés à pas d'heure, en train de courir, crier, pleurer, manger, boire des cochonneries.....
SubhanAllah! Les gens chargent un fusil qui est braqué sur eux!!!
Un enfant a besoin d'une hygiène de vie saine!!!!
Un enfant doit avoir des nuits de sommeil, régulière et fixe!
Un enfant à 21h maximum c'est AU LIT, pas à 0h ou 1h du mat. Les gens se rendent pas compte que le cerveau de l'enfant se développe durant le sommeil, l'enfant grandit durant le sommeil, la mémoire travaille durant le sommeil.
Le sommeil est bénéfique pour les adultes, alors que dire pour les enfants???
yass-84 [ MP ]
6 septembre 2019 08:13
3alaykoum salam

Je ne prétend pas être le père parfait, mais je donne juste des conseils. Moi-même j'ai eu une éducation très bonne, qui fait que hamdulillahi aujourd'hui j'ai la tête sur les épaules, et surtout je suis lucide. Alors je veux en faire autant à mes enfants.

La solution à long terme? La fermeté!
Chier droit dans ses bottes comme disent les français.

Un enfant c'est simple, cest des le plus jeune âge qu'il faut imposer les choses. Plus c'est tard, plus il sera difficile.
Les caprices faut les combattre dès le début, l'enfant doit comprendre qu'il ne commande pas. C'est vous le boss! Ensuite, il faut savoir que l'enfant dès son plus jeune âge a une mémoire excellente. Alors lui donner une bonne hygiène de vie, dès le début vous garantira in sha allah, la sérénité, la confiance en votre enfant, et il continuera sur cette lignée.
Des ses premiers mois, vous devez rôder votre enfant, le faire coucher tôt, le faire manger à des heures fixes, et surtout lui faire manger de tout!
Les régimes batata, pâtes, frites c'est non!
Je lisais y a quelques jours, une études de scientifique, et le savoir est à Allah, que les parents doivent très tôt, faire manger de tout, et surtout FORCER l'enfant a finir son assiette. De cette maniere, en grandissant, l'enfant aura une alimentation équilibrée, et ce sera inné pour lui de finir son assiette. Ça aide aussi à lutter contre le gaspillage.

Ensuite, les enfants faut les tenir éloignés du sucre. Wallahi, il y a plus de mal que de bien dans les sodas, les bonbons, les gâteaux pleins de chimique, les glaces...etc
Bien sûr on est pas des sauvages, un peu de temps en temps. Mais tout les jours à chaque repas, chaque goûter un verre de soda, ou des bonbons toute la journée... c'est vraiment vraiment nocif!!!

Un pote une fois m'a dit une chose SubhanAllah elle est à méditer, écoutez bien.
Il m'a dit

"Nos parents sont une génération, ils ont pas connus les sodas, et tous ces aliments pleins de conneries, et pourtant il y en a beaucoup parmi eux qui ont des cancers, le diabète etc....
Nous on est une génération on a grandit avec le Coca sur la table, alors comment on va vieillir??"
Qu'Allah nous préserve !

Je répète, je prétend pas être parfait, très loin de là, mais si vraiment il y a une priorité à donner, c'est à nos enfants, afin qu'ils soient meilleur musulmans que nous le sommes. Et pour ça, faut travailler leur éducation très tôt, le plus tôt étant le mieux.
Citation
Zouhrioujdi a écrit:
Salam Alikoum

Ton constat est réel
Mais quel sont les solutions sur le long terme ?
Si ce n'est s’éduquer soi
Comment veux tu qu'un ouvrier apprennent les mathématique a des élèves, si lui même ni connait rien?
Les gens en général sont mal éduquer, se laisse aller, cours derrière l'argent, ect...

Comme on dit un chat ne fait pas des chiens
Flilissa79 [ MP ]
6 septembre 2019 08:28
Merci pour le cours d'histoire c'etait interressant (vraiment) et du coup on en sait un peu + sur toi 😁.

Par contre ici les gens ont pour la plupart ete eduque soit au maghreb soit par des gens venus du maghreb. Deja c'est differend par rapport a tes propres parents.

Les parents sont venus ici pour raison economique, leur principale preoccupation etait de remplir le frigo et aider la famille restee la bas... Eux memes avaient un niveau d'education pas tres elevee.
De plus nous sommes issus de societes patriarcales ou la femme est au service de l'homme.
Attention je parle de l'aspect culturel, pas religieux (D'ailleurs le cote religieux n'etait pas bien connu de nos parents).
Ce qui a donner place a des derives que nous constatons encore aujourd'hui : garcons eleves comme des rois et qui ont le droit de tout faire contrairement aux filles. Ces memes garcons eleves dans la rue et qui se comportent en tyrans.
Pour ne citer que ca...
Citation
Athée ou à café a écrit:
C'est bizarre cette histoire d'éducation chez les parents actuels...qu'ils soient riches ou pauvres d'ailleurs.
Autrefois tout le monde en France meme dans les milieux modestes éduquait ses enfants à la politesse et au respect des autres. Dire bonjour, ne pas interrompre les adultes, ecouter le professeur, prendre soin de ses affaires. Ca ne marchait à tous les coups, il suffit de lire "la guerre des boutons" publié en 1912 d'apres l'enfance de Louis Pergaud pour constater que les enfants se rebellaient aussi contre l'ordre établi et parfois contre l'injustice et l'arbitraire. Mais au moins la regle était connue: "sois sage et obéissant".
Il y a eu des exces d'autorité et la parole de l'enfant n'etait pas entendue. Les deux guerres. Dolto est arrivée, la premiere psychanalyste pour enfants, pour contrebalancer un peu le manque d'importance que l'on donnait aux enfants. Elle a recu des enfants traumatisés par la guerre et a identifié des besoins d'éducation et d'attention plus pertinents que la simple injonction à obéir.
La fin des années 60 a vu l'explosion du carcan qui corsetait la société et ses codes. Et ceux qui avaient 20 ans en 68 ont fait n'importe quoi avec leurs propres enfants. Ca a été l'exces inverse. Aucune autorité, trop de liberté, le parent "copain", des enfants sans repere. Ce sont des gens agés aujourd'hui de 30 à 40 ans. Parents à leur tour, mal élevés eux-memes...

Le bon sens avant tout: si on fait croire à un enfant qu'il a le droit de tout faire il deviendra un fléau pour la société, détesté de tout le monde: rejeté car insupportable.
Un enfant a besoin d'un cadre qui le guide et le réconforte: quelle angoisse pour un enfant de devoir prendre des décisions d'adulte le concernant! C'est au parent d'imposer le menu et l'heure du coucher. Meme s'il rale au debut, il n'est pas dupe, il sait que le parent agit pour son bien. Chacun à sa place, l'enfant n'est pas équipé intellectuellement pour décider.
Plus tard, progressivement, on lui donne de plus en plus d'autonomie car il est pret.
Quand mes filles ralaient d'une décision que je leur imposais (comme rentrer du square alors qu'elles auraient voulu rester) je leur disais: " je ne suis pas là pour te faire plaisir je suis là pour t'éduquer". Evidemment à prendre au second degré, je suis là aussi pour leur faire plaisir mais parfois il faut assumer d'etre impopulaire.

Notre ainée de 19 ans nous a dit récemment:" mais qu'est-ce que vous m'avez bien éduquée! Je suis bien dans ma peau et pas completement paumée comme certains de mes potes". Quel aboutissement!
Bon voilà, ce petit texte pour vous motiver à élever vos enfants.
Athée ou à café [ MP ]
6 septembre 2019 08:39
Je te remercie à ton tour pour les explications. Cela conforte malheureusement ce que je comprenais intuitivement: le patriarcat, les garcons-rois...
Cela peut changer, tout le monde apprend de ses erreursthumbs up
Citation
Flilissa79 a écrit:
Merci pour le cours d'histoire c'etait interressant (vraiment) et du coup on en sait un peu + sur toi 😁.

Par contre ici les gens ont pour la plupart ete eduque soit au maghreb soit par des gens venus du maghreb. Deja c'est differend par rapport a tes propres parents.

Les parents sont venus ici pour raison economique, leur principale preoccupation etait de remplir le frigo et aider la famille restee la bas... Eux memes avaient un niveau d'education pas tres elevee.
De plus nous sommes issus de societes patriarcales ou la femme est au service de l'homme.
Attention je parle de l'aspect culturel, pas religieux (D'ailleurs le cote religieux n'etait pas bien connu de nos parents).
Ce qui a donner place a des derives que nous constatons encore aujourd'hui : garcons eleves comme des rois et qui ont le droit de tout faire contrairement aux filles. Ces memes garcons eleves dans la rue et qui se comportent en tyrans.
Pour ne citer que ca...
Flilissa79 [ MP ]
6 septembre 2019 08:51
J'ai de l'espoir pour les generations qui arrivent.

De nos jours etre ignorant est un choix.
Les parents (pas tous encore) se preoccupent vraiment de l'education de leur gosses.
Nous arrivons a faire la difference entre le culturel et le cultuel.
Bref ca devrait aller mieux Inch'Allah si chacun fait son boulot.
Pour ma part mon aine est un garcon mais on le responsabilise, il est solidaire avec nous. Parfois il cuisine comme son papa.
Il connait ses droits et devoirs en tant que musulman.

Citation
Athée ou à café a écrit:
Je te remercie à ton tour pour les explications. Cela conforte malheureusement ce que je comprenais intuitivement: le patriarcat, les garcons-rois...
Cela peut changer, tout le monde apprend de ses erreursthumbs up



Modifié 1 fois. Dernière modification le 06/09/19 09:00 par Flilissa79.
amirene [ MP ]
6 septembre 2019 09:13
salam

les gens adorent critiquer l éducation donnée par les parents

si tu vois un gosse faire un caprice en public, ça ne signifie pas que le parent ne l éduque pas
ça veut juste dire que c est un gosse qui passe par une phase normale du développement
il est hyper compliqué de reprendre son gosse en public, c est même assez inutile
en gros, les parents n'ont rien à te prouver et ce n est pas parce qu ils ne font pas d esclandre devant toi qu ils ne disent rien aux enfants à la maison
Oréeana [ MP ]
6 septembre 2019 09:30
Totalement d accord avec toi 👌
Citation
Athée ou à café a écrit:
C'est bizarre cette histoire d'éducation chez les parents actuels...qu'ils soient riches ou pauvres d'ailleurs.
Autrefois tout le monde en France meme dans les milieux modestes éduquait ses enfants à la politesse et au respect des autres. Dire bonjour, ne pas interrompre les adultes, ecouter le professeur, prendre soin de ses affaires. Ca ne marchait à tous les coups, il suffit de lire "la guerre des boutons" publié en 1912 d'apres l'enfance de Louis Pergaud pour constater que les enfants se rebellaient aussi contre l'ordre établi et parfois contre l'injustice et l'arbitraire. Mais au moins la regle était connue: "sois sage et obéissant".
Il y a eu des exces d'autorité et la parole de l'enfant n'etait pas entendue. Les deux guerres. Dolto est arrivée, la premiere psychanalyste pour enfants, pour contrebalancer un peu le manque d'importance que l'on donnait aux enfants. Elle a recu des enfants traumatisés par la guerre et a identifié des besoins d'éducation et d'attention plus pertinents que la simple injonction à obéir.
La fin des années 60 a vu l'explosion du carcan qui corsetait la société et ses codes. Et ceux qui avaient 20 ans en 68 ont fait n'importe quoi avec leurs propres enfants. Ca a été l'exces inverse. Aucune autorité, trop de liberté, le parent "copain", des enfants sans repere. Ce sont des gens agés aujourd'hui de 30 à 40 ans. Parents à leur tour, mal élevés eux-memes...

Le bon sens avant tout: si on fait croire à un enfant qu'il a le droit de tout faire il deviendra un fléau pour la société, détesté de tout le monde: rejeté car insupportable.
Un enfant a besoin d'un cadre qui le guide et le réconforte: quelle angoisse pour un enfant de devoir prendre des décisions d'adulte le concernant! C'est au parent d'imposer le menu et l'heure du coucher. Meme s'il rale au debut, il n'est pas dupe, il sait que le parent agit pour son bien. Chacun à sa place, l'enfant n'est pas équipé intellectuellement pour décider.
Plus tard, progressivement, on lui donne de plus en plus d'autonomie car il est pret.
Quand mes filles ralaient d'une décision que je leur imposais (comme rentrer du square alors qu'elles auraient voulu rester) je leur disais: " je ne suis pas là pour te faire plaisir je suis là pour t'éduquer". Evidemment à prendre au second degré, je suis là aussi pour leur faire plaisir mais parfois il faut assumer d'etre impopulaire.

Notre ainée de 19 ans nous a dit récemment:" mais qu'est-ce que vous m'avez bien éduquée! Je suis bien dans ma peau et pas completement paumée comme certains de mes potes". Quel aboutissement!
Bon voilà, ce petit texte pour vous motiver à élever vos enfants.
Athée ou à café [ MP ]
6 septembre 2019 10:07
Bien sur! L'éducation d'un enfant ne se juge pas sur un seul épisode de caprice dans un grand magasin. C'est plutot sur le long terme et plein d'éléments. Est-ce qu'il est réprimandé quand il tape, quand il crie, quand il court partout et gene le service dans un restaurant ou ennuie les autres clients? Il y a un age où les enfants sont des casse-pieds de compétitionGrinning smiley
Citation
amirene a écrit:
salam

les gens adorent critiquer l éducation donnée par les parents

si tu vois un gosse faire un caprice en public, ça ne signifie pas que le parent ne l éduque pas
ça veut juste dire que c est un gosse qui passe par une phase normale du développement
il est hyper compliqué de reprendre son gosse en public, c est même assez inutile
en gros, les parents n'ont rien à te prouver et ce n est pas parce qu ils ne font pas d esclandre devant toi qu ils ne disent rien aux enfants à la maison
DoubleDragon [ MP ]
6 septembre 2019 10:22
Salam,

Je ne fais pas de lien entre niveau des parents élevés et bonne éducation donné aux enfants ....au contraire.

Si on considère ,à tord ,que nos parents issues du Maghreb avais un niveau médiocre,c'est seulement au niveau économique.

Aujourd'hui je problème est de choisir sa référence,sa Source de savoir et d'éducation. Une bonne éducation profane et culturel n'est pas comparable à l'éducation basée sur le Coran qu'à reçue une majorité de personnes née au Maghreb... à l'époque.

Aujourd'hui il y a 2 culture, laïque (pour ne pas dire hâté) ou religieuse. La religion ne peut se limiter au côté couscous culturel et "fête du mouton"...alors que c'est la fête de la conviction et de la preuve de la certitude en Allah du prophète Abraham qui a accepté de sacrifier son unique fils Ismaël.

Nos parents, "sans études" ,connaissent les histoires des différents prophètes et en tirent des réflexions.

Nous ont effleure tout,on allume la TV et le Coran fait rarement parti de notre quotidient....et les enfants en seront encore plus éloigner.

Bref,il faut que chacun choissent la le sens qu'il donne à ces termes : éducation, culturel,culte, apprentissage, réussite etc

Tout commence en bas âge, ensuite c'est mission impossible
Tarradiddle [ MP ]
6 septembre 2019 22:08
Bonsoir Yass-84.

Je suis d'accord avec ton discours dans les grandes lignes mais pas du tout avec l'idée de forcer les enfants à finir leur assiette. J'aimerais bien lire ces études qui encouragent ce principe selon toi.

Moi, j'en ai lu qui disent tout à fait l'inverse. Forcer un enfant à finir son assiette, ça le mène sur un très mauvais chemin : tu lui apprends à faire abstraction des signaux de satiété que son corps lui envoie et à se focaliser sur le contenu de son assiette.
Le fait d'ignorer ces signaux de satiété favorise l'obésité, l'enfant ne s'arrête pas de manger parce qu'il n'a plus faim mais parce que son assiette n'est pas encore vide ! Ce qui donne des ados et des adultes incapables de se sentir rassasiés plus tard et qui mangent encore et toujours.... Un enfant, c'est comme un adulte : son appétit varie et surtout il a, comme l'adulte, ses propres goûts. Comment prendrais-tu qu'on te force à manger quelque chose que tu n'aimes pas ?
Ce qui est fortement recommandé, c'est une exposition fréquente à toutes sortes d'aliments. Et c'est au fil du temps que l'enfant se met à manger des choses qu'avant il n'appréciait pas.
Quelque chose que j'avais écrit sur un autre post il y a qqs temps : "Une étude américaine montre que 70% des étudiants à qui on a demandé s'ils avaient du plaisir à manger les aliments qu'on les forçait à manger petits, ont répondu non. Ils évitent ces aliments comme la peste. " Comme ils avaient l'impression de "perdre" plus jeunes contre le parent "forceur", ils décident de "gagner" et de prendre leur revanche une fois autonomes.

Un lien que j'avais déjà partagé et qui te donnera des pistes qui vont dans mon sens ici
Tu y liras ça notamment "Ne pas faire :
Certaines personnes pourraient être tentées de négocier, insister, mettre des conditions, forcer ou même punir un enfant afin de l’inciter à goûter de nouveaux mets. Cette méthode est fortement contre-indiquée et contre-productive. Elle est tout le contraire d’une familiarisation dans un climat chaleureux, et elle risque de rendre encore plus difficile l’acceptation des aliments en cause.
"
Citation
yass-84 a écrit:
3alaykoum salam

Je ne prétend pas être le père parfait, mais je donne juste des conseils. Moi-même j'ai eu une éducation très bonne, qui fait que hamdulillahi aujourd'hui j'ai la tête sur les épaules, et surtout je suis lucide. Alors je veux en faire autant à mes enfants.

La solution à long terme? La fermeté!
Chier droit dans ses bottes comme disent les français.

Un enfant c'est simple, cest des le plus jeune âge qu'il faut imposer les choses. Plus c'est tard, plus il sera difficile.
Les caprices faut les combattre dès le début, l'enfant doit comprendre qu'il ne commande pas. C'est vous le boss! Ensuite, il faut savoir que l'enfant dès son plus jeune âge a une mémoire excellente. Alors lui donner une bonne hygiène de vie, dès le début vous garantira in sha allah, la sérénité, la confiance en votre enfant, et il continuera sur cette lignée.
Des ses premiers mois, vous devez rôder votre enfant, le faire coucher tôt, le faire manger à des heures fixes, et surtout lui faire manger de tout!
Les régimes batata, pâtes, frites c'est non!
Je lisais y a quelques jours, une études de scientifique, et le savoir est à Allah, que les parents doivent très tôt, faire manger de tout, et surtout FORCER l'enfant a finir son assiette. De cette maniere, en grandissant, l'enfant aura une alimentation équilibrée, et ce sera inné pour lui de finir son assiette. Ça aide aussi à lutter contre le gaspillage.

Ensuite, les enfants faut les tenir éloignés du sucre. Wallahi, il y a plus de mal que de bien dans les sodas, les bonbons, les gâteaux pleins de chimique, les glaces...etc
Bien sûr on est pas des sauvages, un peu de temps en temps. Mais tout les jours à chaque repas, chaque goûter un verre de soda, ou des bonbons toute la journée... c'est vraiment vraiment nocif!!!

Un pote une fois m'a dit une chose SubhanAllah elle est à méditer, écoutez bien.
Il m'a dit

"Nos parents sont une génération, ils ont pas connus les sodas, et tous ces aliments pleins de conneries, et pourtant il y en a beaucoup parmi eux qui ont des cancers, le diabète etc....
Nous on est une génération on a grandit avec le Coca sur la table, alors comment on va vieillir??"
Qu'Allah nous préserve !

Je répète, je prétend pas être parfait, très loin de là, mais si vraiment il y a une priorité à donner, c'est à nos enfants, afin qu'ils soient meilleur musulmans que nous le sommes. Et pour ça, faut travailler leur éducation très tôt, le plus tôt étant le mieux.
Athée ou à café [ MP ]
7 septembre 2019 06:15
Complétement d'accord avec toi sur la fermeté indispensable. C'est évident. Il faut que l'adulte déja se sente légitime pour etre le boss. C'est sans doute ca le plus dur. Parfois dans des familles où le gosse de 6 ans est infernal et que vous lui demande devant ses parents qui est le chef, il vous répondra sans hésiter:" c'est moi".No No
Je mettrai un petit bémol sur le fait de l'obliger à finir ses assiettes. Si ce n'est pas l'enfant qui s'est servi, il n'est pas logique de l'obliger à manger au delà de sa faim. A ce moment-là on lui demande de se servir de tout, au moins un peu, et il finit son assiette. Il apprendra à ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre et à bien évaluer ses besoins. Ca te semble juste? Smiling Smiley
Citation
yass-84 a écrit:
3alaykoum salam non mais alors là!!!
Cette phrase que tu cites, tu touches un point sensible!
Quant j'étais petit, lorsque mon père me grondait ma mère bronchait pas, personne intervenait, pareil quant c'était ma mère qui me grondait.

De nos jours c'est courant d'assister à des ingérences d'adultes, lorsque vous grondez vos enfants. Les gens comprennent pas que quant ça se produit, l'enfant comprend qu'il est "protégé" et en profitera.
Chacun ses enfants, chacun sa manière d'éduquer, mais lorsque quelqu'un gronde son enfant, personne n'a à intervenir!!!

Autre chose, je vois souvent des enfants, même très jeune (moins de 2 ans) réveillés à pas d'heure, en train de courir, crier, pleurer, manger, boire des cochonneries.....
SubhanAllah! Les gens chargent un fusil qui est braqué sur eux!!!
Un enfant a besoin d'une hygiène de vie saine!!!!
Un enfant doit avoir des nuits de sommeil, régulière et fixe!
Un enfant à 21h maximum c'est AU LIT, pas à 0h ou 1h du mat. Les gens se rendent pas compte que le cerveau de l'enfant se développe durant le sommeil, l'enfant grandit durant le sommeil, la mémoire travaille durant le sommeil.
Le sommeil est bénéfique pour les adultes, alors que dire pour les enfants???
yass-84 [ MP ]
7 septembre 2019 15:15
Mdrrr quant je dis de le forcer à finir son assiette c'est une assiette pour un enfant lol, pas 3 hamburgers et 1kg de frites mdr.
Ce que je dis, c'est que déjà leur proposer des choses saines, à des quantités adaptées pour un enfant, et ensuite qu'il finisse son assiette.
Trop souvent on voit des enfants, qui sont habitués à manger frites, pâtes, et qui mangent rien d'autres, et qui par dessus tout, mangent la moitié, puis fini, l'autre moitié à la poubelle.

Je parlais pas de gavage lol, on est pas là pour faire du foie gras!
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook