Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Éducation des enfants qui grandissent en Europe
7 octobre 2020 10:08
Salam aleikoum,

Je lis et j'entends souvent qu'élever ses enfants en France c'est de la folie, qu'ils ne seront jamais bien élevé car la société va les influencer et en faire des dépravés.

Ces propos m'étonnent toujours, car je connais tout un tas de personne en France, musulmanes ou non, bien élevées, avec des valeurs, attachées à leur religion pour les religieux.
Parmi les personnes issues de l'immigration, j'en vois qui sont attaché à leur culture et pays d'origine.

En quoi grandir en France en ferait des personnes perdues ?

Je pense que ce qui dérange, plutôt que la perte des valeurs et de la religion, c'est la perte de la culture, de la mentalité du pays d'origine des parents.

On s'attache beaucoup à la forme, alors que le plus important c'est le fond.
Qu'est-ce que ça fait si nos enfants ont des références culturelles occidentales ?
Qu'ils ont un mode de vie "à la française" (indépendamment de la religion je veux dire) ?
Des loisirs "à la francaise" auxquels ils n'auraient pas forcément eu accès dans le pays d'origine des parents ?

Qu'attend-on vraiment de nos enfants ?
Les personnes ayant grandi en France vous semble elles moins bien élevé que ceux ayant grandi dans des pays musulmans ?
La société occidentale nous pervertit-elle vraiment, n'avons nous pas notre libre arbitre et notre esprit pour trier les influences et s'éloigner des influences néfastes pour notre foi et notre coeur ?
U
7 octobre 2020 10:22
Salam,

S il avait 0 avantage à vivre en France et que l on ne pouvait que finir dépravé ou autre. Je suppose que les gens partiraient afin de "protéger" leur enfant.
A défaut d exode massif, c est qu il y a sans doute de "l espoir" et que l on est effectivement libre de décider pour soi-même ou a minima qu il y a quelque avantages.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 07/10/20 10:23 par Utopia20.
M
7 octobre 2020 10:28
On est aussi bons musulmans que des gens de pays où l'islam est majoritaire.
On consomme autant d'alcool au Maghreb... Les hommes sont autant pervers (voire 10 X plus) au Maghreb, et même mariés. Non, la France nous enseigne à être des gens civilisés et c'est un grand cadeau, qui sert la religion. C'est être hypocrite de dire "les loisirs français nous avilissent, nous en tant que musulmans", parce que c'est complètement faux. Ça ne sort pas du cadre licite religieux donc je vois pas en quoi.. Au contraire. Ça nous ouvre l'esprit, dans le bon sens. La seule chose pour laquelle certaines femmes se sentiraient moins musulmane, c'est sur le port du voile. Pas libres de le porter (je veux pas créer de débat "oui mais elles peuvent si elles le décident"Winking smiley. On pourrait aussi pointer le fait de ne pas pouvoir prier à l'heure sur le lieu de travail mais ça.. Je ne doute pas de la miséricorde d'Allah pour nous pardonner aussi le fait de tout rattraper le soir venu, compte tenu du contexte spatial.. Amin. Puis n'oublions pas que notre religion est l'une des plus permissives donc ne pas la voir comme une tyrannie ce serait pas mal. L'islam est un prétexte d'hypocrisie pour énormément de gens dans des pays qui se disent "musulmans", et tout le monde le sait. Le pays qui s'appelle "Dubaï" en est un exemple certain. Mais il y en a d'autres... Et je parle pas de l'Asie. Les vrais pratiquants sincères dans leur foi, il yen a partout et seul Dieu est connaisseur. Le contexte spatial n'a rien à voir là-dedans, malgré les spécificités culturelles propres à chaque pays. Il y a de très bons musulmans dans les frontières françaises et de piètres ailleurs.
7 octobre 2020 10:31
Wa aleykoum salam

C'est très relatif ! Certains parents arrivent à éduquer leurs enfants selon les principes de l'islam dans une société où les valeurs de la république sont contraires aux valeurs de l'islam, d'autres non !
Peut-être pas par manque de volonté mais parce que les enfants subissent l'influence de la société occidentale ,c'est indéniable ! Et cette influence peut interférer dans leur éducation tant religieuse que culturelle .
Citation
Pensée sauvage a écrit:
Salam aleikoum,

Je lis et j'entends souvent qu'élever ses enfants en France c'est de la folie, qu'ils ne seront jamais bien élevé car la société va les influencer et en faire des dépravés.

Ces propos m'étonnent toujours, car je connais tout un tas de personne en France, musulmanes ou non, bien élevées, avec des valeurs, attachées à leur religion pour les religieux.
Parmi les personnes issues de l'immigration, j'en vois qui sont attaché à leur culture et pays d'origine.

En quoi grandir en France en ferait des personnes perdues ?

Je pense que ce qui dérange, plutôt que la perte des valeurs et de la religion, c'est la perte de la culture, de la mentalité du pays d'origine des parents.

On s'attache beaucoup à la forme, alors que le plus important c'est le fond.
Qu'est-ce que ça fait si nos enfants ont des références culturelles occidentales ?
Qu'ils ont un mode de vie "à la française" (indépendamment de la religion je veux dire) ?
Des loisirs "à la francaise" auxquels ils n'auraient pas forcément eu accès dans le pays d'origine des parents ?

Qu'attend-on vraiment de nos enfants ?
Les personnes ayant grandi en France vous semble elles moins bien élevé que ceux ayant grandi dans des pays musulmans ?
La société occidentale nous pervertit-elle vraiment, n'avons nous pas notre libre arbitre et notre esprit pour trier les influences et s'éloigner des influences néfastes pour notre foi et notre coeur ?
A
7 octobre 2020 10:37
Aleykoum salam,

En France, je trouve qu'un bon compromis est de vivre dans un endroit où il y a des musulmans et notamment organisé : mosquée, institut, associations actives.

C'est le cas par exemple en Ile De France mais pas partout.
Dans le nord à Lille, vers Lyon etc

Ca permet de concilier les 2 car on pourra difficilement vire dans un cadre idéal.
A chaque contexte son lot d'avantages et inconvévients.
7 octobre 2020 10:44
La société a certes une influence, mais l'apport parentale surtout en bas âge est le plus important. Il revient aux parents de re-équlibrer, ajuster, nuancer l'apport de la société et de l'environnement en général sans pour autant tout rejeter et se replier sur soi. Ce problème se pose partout et pas uniquement en France. Au maghreb aussi, l'environnement extérieur où l'enfant passe beaucoup de temps est encore plus nocif que l'environnement extérieur en France. Je trouve au contraire, en moyenne, un enfant en France a plus de chances et d'opportunités d'être bien éduqué/élevé qu'un enfant au Maghreb, de tout point de vue. Les enfants qui sont mal éduqués en France, le seraient au Maghreb aussi (à niveau social comparable bien sûr) mais à des proportions encore plus sévères.
7 octobre 2020 11:07
Le premier constat que l'on peut faire, avant de parler des enfants, il faut se rendre à l'évidence et se dire que nous-mêmes, nous avons pris de cette culture occidentale que nous conjugons au quotidien en adéquation avec notre culture d'origine.

Il ne faut pas se voiler la face.
De génération en génération ce phénomène ne va que s'accentuer.

Ce n'est pas un mal en soi, dans la mesure où adopter la culture du pays dans lequel nous évoluons ne fait pas obstacle à notre culture d'origine. Si cette dernière s'efface au fur et à mesure, l'erreur vient des parents en premier lieu et non des enfants. C'est à eux que revient le devoir de la perpétuer.

En revanche dire que des enfants qui ont grandi en France sont perdus, sont mal élevés... C'est plus le problème d'une éducation défaillante que du pays où ils vivent.

Il faut admettre que nous ne pouvons pas être complètement imperméable à notre environnement et que s'il y'a des manquements, on y est sûrement pour quelque chose.

Ensuite, l'enfant a le choix de faire perpetuer ou non cette culture. Mais il ne peut faire perpetuer que ce qui lui a été transmis. C'est une forme de relais que l'on se transmet de génération en génération. Il peut effectivement y avoir des choses qui se perdent en chemin, dans la transmission....

Le pays dans lequel nous vivons, il a bon dos. On ne peut pas prendre que ce qui nous arrange et être ingrat. De toute façon la société évolue en règle générale. À moins d'aller vivre reclu dans de contrées lointaines en vue de préserver l'éducation, la culture, la tradition...

Je pense que certains pays favorisent effectivement plus cette notion de cultures que d'autres...
Mais de là à dire que des enfants qui grandissent en France ou dans d'autres pays occidentaux, sont des enfants perdus...on en trouve partout il me semble.

Je suppose que ceux qui tiennent ces propos ne vivent pas en France ou alors, même leurs propos ne sont pas en adéquation avec ce constat. 🤔 à moins qu'ils ne se contentent de dénigrer.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 07/10/20 11:19 par Labradorite.
K
7 octobre 2020 11:10
salam aleykoum

il y a un fantasme important de la part des franco maghrébins qui connaissent le bled qu'à travers les vacances . C'est que le bled c'est mieux etc .

En Europe la fitna va être visible là bas ils vont la cacher tous simplement . Mais comme ça tu vois et entends les affaires sordides .

J'étais à Casa les collègiens s'embrasaient limite comme les préliminaires et faisaient tourner le joint . Et vu comme les chinois européens regardaient les ados j'imagine même pas la prostitution 3 italiens se marraient en regardant les femmes passaient genre vicelard

dans l'avion un français disait à une marocaine qu'il tentait de séduire que c'était 50€ la nuit avec les étudiantes qui venaient de la campagne .

J'étais à Tétouane dans une venelle j'ai vu 2 jeunes entrains se piquer sur le coup j'ai dis salam aleykoum j'ai compris le truc après choquer

Et le raqui disait il fallait mieux être prêt d'une poubelle qu'être au centre ville . Après j'ai compris quand on m'expliquait le truc

un prof revendait les pilules de drogues à ces élèves et voir les affaires où les profs se faisaient leurs élèves pour les examens .

En France on aurait pu être très très bien si les mosqués auraient été correctement géré et qu'on se serait organisé en lobby local .

Après le bled il y a les autres contraintes je trouves que la vie est très cher comparé au salaire local , le prix de l'immobilier est délirant . Il n'y a pas de sécurité combien se sont fais voler leurs maisons argents ?

En plus même avec ta femme au Maroc certaines femmes baissent pas le regard et te mate en France paradoxalement je me sens plus tranquille de ce côté j'en parlais avec un converti marié et lui même disait "t'as l'impression d'être brad pitt" il était aussi bien content de rentrer en France .

Après faut vraiment aller dans les coins paumés je pense ?
7 octobre 2020 11:10
Salam

Si l’Europe serait mauvaise pour les enfants, elle serait mauvaise aussi pour les parents.
C’est une façon de jeter la pierre sur les parents qui son venus en Europe pour un meilleur confort de vie.
 
Juste c’est juste 0
K
7 octobre 2020 11:27
salam aleykoum

on serait correctement organisé en votant chaque années pour nos dirigeants de mosqués . Et en mettant les personnes compétentes aux commandes qui travailleraient réellement à plein temps pour mettre des projets pour la communauté en place au niveau local .

On serait super bien .

C'est notre incapacité à nous organiser et à voir loin qui nous flinguent .
Citation
A qui le dis tu a écrit:
Aleykoum salam,

En France, je trouve qu'un bon compromis est de vivre dans un endroit où il y a des musulmans et notamment organisé : mosquée, institut, associations actives.

C'est le cas par exemple en Ile De France mais pas partout.
Dans le nord à Lille, vers Lyon etc

Ca permet de concilier les 2 car on pourra difficilement vire dans un cadre idéal.
A chaque contexte son lot d'avantages et inconvévients.
A
7 octobre 2020 11:38
Aleykoum salam,

Il y a un manque d'unité en partie lié à une dispersion des origines.
En Allemagne, les musulmans sont principalement turques d'origine, et c'est plus simple pour fédérer.
En Angleterre, plutôt indo pakistanais.

En France, ça tire les ficelles d'un peu partout.

Mais malgré ça si on regarde macro.
Dans les années 90, les mosquées étaient peu nombreuses et les cours de qualité très moyenne.

Aujourd'hui en terme d'enseignement, la concurrence des mosquées tirent la qualité vers le haut. Et en terme de mosquées on est beaucoup beaucoup mieux.

Je relève ce que tu dis qui est très pertinent
Et en mettant les personnes compétentes aux commandes qui travailleraient réellement à plein temps

La compétence et le fait d'être consacré entièrement au projet.
Ce qui implique d'être payé à sa juste valeur.
Aujourd'hui, c'est encore beaucoup de bénévolat.

On est aussi à un moment de transition entre l'ancienne génération qui tient encore les commandes et la nouvelle, ceux qui sont nés en France.

Citation
Khalid15 a écrit:
salam aleykoum

on serait correctement organisé en votant chaque années pour nos dirigeants de mosqués . Et en mettant les personnes compétentes aux commandes qui travailleraient réellement à plein temps pour mettre des projets pour la communauté en place au niveau local .

On serait super bien .

C'est notre incapacité à nous organiser et à voir loin qui nous flinguent .
U
7 octobre 2020 11:53
Salam,

Le problème, c'est que les endroits avec une très forte population musulmane en France ne sont généralement pas ceux qui sont les mieux lotis socialement et en terme de moyens.

C'est souvent au contraires, les zones les plus défavorisés avec tout ce qui va avec (petite délinquance, etc).

Après, il y a sans doute un juste milieu.

C'est triste à dire mais généralement si tu es un peu bien loti socialement et que tu as donc la possibilité de vivre dans un endroit "bien", tu ne seras pas trop entourés de musulman (après, c'est d'autre avantage).
Citation
A qui le dis tu a écrit:
Aleykoum salam,

En France, je trouve qu'un bon compromis est de vivre dans un endroit où il y a des musulmans et notamment organisé : mosquée, institut, associations actives.

C'est le cas par exemple en Ile De France mais pas partout.
Dans le nord à Lille, vers Lyon etc

Ca permet de concilier les 2 car on pourra difficilement vire dans un cadre idéal.
A chaque contexte son lot d'avantages et inconvévients.
A
7 octobre 2020 12:11
Salam,

C'est vrai

Disons que si on excepte le 93 et certaines zones bien ciblées, il y a beaucoup de villes avec des musulmans, associations etc où tu peux vivre dans un quartier correct.
Dans beaucoup de villes en fait, tu as en gros 1 ou 2 quartiers à éviter et le reste ça passe.

Mais ça coute plus cher et là ça pose le pb de la précarité des musulmans.

A ce niveau ça 'améliore quand même avec de plus en plus de muslumans niveau cadre et de diplomés qualifiés.
Citation
Utopia20 a écrit:
Salam,

Le problème, c'est que les endroits avec une très forte population musulmane en France ne sont généralement pas ceux qui sont les mieux lotis socialement et en terme de moyens.

C'est souvent au contraires, les zones les plus défavorisés avec tout ce qui va avec (petite délinquance, etc).

Après, il y a sans doute un juste milieu.

C'est triste à dire mais généralement si tu es un peu bien loti socialement et que tu as donc la possibilité de vivre dans un endroit "bien", tu ne seras pas trop entourés de musulman (après, c'est d'autre avantage).
7 octobre 2020 12:17
C'est le risque quand on a des enfants, quel que soit l'environnement familial et l'environnement sociétal.

Aucune société, aucun pays n'est totalement sain et exempt d'influences néfastes.

On ne peut que donner la meilleure base possible à nos enfants, et les laisser voler de leurs propres ailes.

Si la base est solide, ils y seront attachés, ou ils y reviendront s'ils s'en détachent.

Citation
Ibnwahid a écrit:
Wa aleykoum salam

C'est très relatif ! Certains parents arrivent à éduquer leurs enfants selon les principes de l'islam dans une société où les valeurs de la république sont contraires aux valeurs de l'islam, d'autres non !
Peut-être pas par manque de volonté mais parce que les enfants subissent l'influence de la société occidentale ,c'est indéniable ! Et cette influence peut interférer dans leur éducation tant religieuse que culturelle .
K
7 octobre 2020 12:38
salam aleykoum

pour ma part les mosqués bâtiment en bardage 30% du budget et le reste 70% pour l'organisation éducation etc les mosqués en France appartiennent à l'état .


La compétence et le fait d'être consacré entièrement au projet.
Ce qui implique d'être payé à sa juste valeur.
Aujourd'hui, c'est encore beaucoup de bénévolat.

On est aussi à un moment de transition entre l'ancienne génération qui tient encore les commandes et la nouvelle, ceux qui sont nés en France.


je connais assez bien le fonctionnement 2 mosqués les types dirigeants se sont construis un beau patrimoine immobilier

toi tu vas te pointer et rien voir car tu ne sais pas comment ça fonctionne . Ex un type qui a manipulé les vieux a passé un accord avec un maçon turc il s'est fait faire sa maison à l'oeil en échange de lui filer la construction de la mosqué bien sur il lui a pas filé . Et ce type il fait genre il ne veut pas le pouvoir il est bénévole mais il casse tous en coulisse .

Est ce que tu sais que chaque année normalement on devrait pouvoir voter pour le président trésorier secrétaire ? Non je ne crois pas comme beaucoup vous savez pas les magouilles qu'il y a en arrière cours .

Là justement les jeunes arrivent et commencent à prendre le relais et ne veulent plus de ce système à la bledarde et je pense que c'est aussi pour ça qu'ils anticipent en face et ferment les portes mais les 30 ans on va dire 20 ans qu'on a paumé avec des pervers narcissiques magouilleurs on les rattrapera pas .


Citation
A qui le dis tu a écrit:
Aleykoum salam,

Il y a un manque d'unité en partie lié à une dispersion des origines.
En Allemagne, les musulmans sont principalement turques d'origine, et c'est plus simple pour fédérer.
En Angleterre, plutôt indo pakistanais.

En France, ça tire les ficelles d'un peu partout.

Mais malgré ça si on regarde macro.
Dans les années 90, les mosquées étaient peu nombreuses et les cours de qualité très moyenne.

Aujourd'hui en terme d'enseignement, la concurrence des mosquées tirent la qualité vers le haut. Et en terme de mosquées on est beaucoup beaucoup mieux.

Je relève ce que tu dis qui est très pertinent
Et en mettant les personnes compétentes aux commandes qui travailleraient réellement à plein temps

La compétence et le fait d'être consacré entièrement au projet.
Ce qui implique d'être payé à sa juste valeur.
Aujourd'hui, c'est encore beaucoup de bénévolat.

On est aussi à un moment de transition entre l'ancienne génération qui tient encore les commandes et la nouvelle, ceux qui sont nés en France.
7 octobre 2020 12:41
Wa aleykoum salam
Je suis parfaitement d'accord 😇
Citation
Pensée sauvage a écrit:
C'est le risque quand on a des enfants, quel que soit l'environnement familial et l'environnement sociétal.

Aucune société, aucun pays n'est totalement sain et exempt d'influences néfastes.

On ne peut que donner la meilleure base possible à nos enfants, et les laisser voler de leurs propres ailes.

Si la base est solide, ils y seront attachés, ou ils y reviendront s'ils s'en détachent.
7 octobre 2020 13:03
Je suis française, j'ai grandi en France, je considère avoir reçu une éducation convenable. Et je transmets cette éducation à mes enfants. Les principes de l'islam en plus. Et encore ... en y réfléchissant bien, ma mère m'a toujours donné une éducation proche de l'islam sans le savoir. Donc y'a finalement pas grande différence.

Les différences résident dans le fait de se préserver pour se marier, parce que c'est vrai que ce n'était pas un point très important pour mes parents. Mais sinon ... le reste colle assez bien à l'islam.

J'ai pratiquement rien changé. A part avoir un discours autour de Dieu. ça, c'est radicalement différent. Ma mère était athée, donc forcément, elle parlait avec des arguments où Dieu n'existait pas. Mais elle acceptait qu'on ne soit pas de son avis. Et quand je lui disais que je n'étais pas d'accord, elle écoutait mes arguments et me disait à la fin que c'était ma conviction et qu'il fallait la respecter.

J'ai ce même principe avec mes enfants. Et c'est pas grave si certains choisissent de ne pas croire. ça viendra peut-être plus tard. On évolue dans une vie. Tout le monde ne naît pas avec le même état d'esprit. Et je m'adapte à la foi de chacun des miens.

En tout cas, croyant ou pas, tout le monde respecte malgré tout les grands principes de l'islam à la maison. Donc ... je considère que tout va bien.

J'espère juste que Dieu est d'accord avec moi.
B
7 octobre 2020 13:22
Salam Alikoum honnêtement j’ai pas d’enfant encore je pense pas les faire grandir en France , y’a mieux la terre est vaste
U
7 octobre 2020 13:26
C'est étrange de lié l'unité à l'origine.

L'islam, seul, devrait permet de créer un lien entre les musulman quelque soit leur lien. C'est donc bien un problème d'origine et de culture.

En France, tu as effectivement plusieurs origines, et du coup justement les gens se "réunissent" par origine. Tu as certaines mosquées fréquentées par une communauté (turque, maghrébine, etc). Ce qui normalement devrait nous surprendre.

D'ailleurs, tu le vois parfois sur le forum où on va parler d'une mosquée fréquentée par des Turques, plutôt par des marocains, etc (mais peut-être que cela sera amené à disparaître ou à changer considérablement avec la passation entre nouvelle et ancienne génération).

Ce n'est pas juste un problème de nombres des mosquées et de compétence de ceux qui les dirigent. Si tu as un million de mosquée mais que d'une part, elles sont vides, tu ne peux pas transmettre de message à défaut de personne pour le réceptionner, si d'autre part elles sont fréquentés plutôt par un mouvement qu'un autre ou par une communauté qu'une autre, tu ne fédères pas et le message est "adapté".

C'est vrai que la création de gros pôles d'éducation et d'instruction islamique, peuvent du coup, selon comment cela est fait, eux délivrer un message plus "entendu" et "fédérateur".
Citation
A qui le dis tu a écrit:
Aleykoum salam,

Il y a un manque d'unité en partie lié à une dispersion des origines.
En Allemagne, les musulmans sont principalement turques d'origine, et c'est plus simple pour fédérer.
En Angleterre, plutôt indo pakistanais.

En France, ça tire les ficelles d'un peu partout.

Mais malgré ça si on regarde macro.
Dans les années 90, les mosquées étaient peu nombreuses et les cours de qualité très moyenne.

Aujourd'hui en terme d'enseignement, la concurrence des mosquées tirent la qualité vers le haut. Et en terme de mosquées on est beaucoup beaucoup mieux.

Je relève ce que tu dis qui est très pertinent
Et en mettant les personnes compétentes aux commandes qui travailleraient réellement à plein temps

La compétence et le fait d'être consacré entièrement au projet.
Ce qui implique d'être payé à sa juste valeur.
Aujourd'hui, c'est encore beaucoup de bénévolat.

On est aussi à un moment de transition entre l'ancienne génération qui tient encore les commandes et la nouvelle, ceux qui sont nés en France.
A
7 octobre 2020 13:42
Salam aleykoum,

Encore faut-il redéfinir ce qu'est la culture de son pays. Car si l'on demande à des français de souche ce qu'ils retiennent du Maghreb c'est les bijoux barracuda dans les mariages, les sorties de drapeaux et les cortèges à outrance. Pourtant le Maghreb regorge d'Histoire.

A mon sens et ce n'est qu'un avis personnel. Tu pourras éduquer tes enfants dans un environnement traditionnel, conservateur et tout pleins de valeurs s'il n'y a pas la religion comme dénominateur commun. Le parcours sera alors difficile.

Au final, qu'est ce qui détermine l'être humain, c'est conception originelle.

Éduquer ses enfants sur des préceptes religieux, c'est étudier des enfants sur des valeurs sûres. Ils seront 2 fois plus aptes à gerer des situations, à éviter les tentations. L'environnement contribue mais ce n'est pas un tout.

La question est vaste et la question de la hijra, de la hijra des villes vers les campagnes se posent à partir du moment où l'on sent qu'on est limitée dans son application.

Je suis d'accord avec ce que tu dis. telle est la réalité.
Citation
Labradorite a écrit:
Le premier constat que l'on peut faire, avant de parler des enfants, il faut se rendre à l'évidence et se dire que nous-mêmes, nous avons pris de cette culture occidentale que nous conjugons au quotidien en adéquation avec notre culture d'origine.

Il ne faut pas se voiler la face.
De génération en génération ce phénomène ne va que s'accentuer.

Ce n'est pas un mal en soi, dans la mesure où adopter la culture du pays dans lequel nous évoluons ne fait pas obstacle à notre culture d'origine. Si cette dernière s'efface au fur et à mesure, l'erreur vient des parents en premier lieu et non des enfants. C'est à eux que revient le devoir de la perpétuer.

En revanche dire que des enfants qui ont grandi en France sont perdus, sont mal élevés... C'est plus le problème d'une éducation défaillante que du pays où ils vivent.

Il faut admettre que nous ne pouvons pas être complètement imperméable à notre environnement et que s'il y'a des manquements, on y est sûrement pour quelque chose.

Ensuite, l'enfant a le choix de faire perpetuer ou non cette culture. Mais il ne peut faire perpetuer que ce qui lui a été transmis. C'est une forme de relais que l'on se transmet de génération en génération. Il peut effectivement y avoir des choses qui se perdent en chemin, dans la transmission....

Le pays dans lequel nous vivons, il a bon dos. On ne peut pas prendre que ce qui nous arrange et être ingrat. De toute façon la société évolue en règle générale. À moins d'aller vivre reclu dans de contrées lointaines en vue de préserver l'éducation, la culture, la tradition...

Je pense que certains pays favorisent effectivement plus cette notion de cultures que d'autres...
Mais de là à dire que des enfants qui grandissent en France ou dans d'autres pays occidentaux, sont des enfants perdus...on en trouve partout il me semble.

Je suppose que ceux qui tiennent ces propos ne vivent pas en France ou alors, même leurs propos ne sont pas en adéquation avec ce constat. 🤔 à moins qu'ils ne se contentent de dénigrer.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook