Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
NE DONNER PAS DAVIS SANS SCIENCE MERCI ET LISEZ LE
berkane_93160 [ MP ]
29 octobre 2005 21:55
La louange est à Allah et le Salam à Ses créatures, celles qu’Il a élues. La louange est à Allah l’Unique, Celui Qui n’a besoin de rien et de Qui tout a besoin, Celui Qui n’est pas engendré et Qui n’engendre pas, Celui Qui n’a point d’équivalent. Je Le loue ta^ala, je recherche Sa bonne guidée, je cherche Son pardon et je me repens à Lui. Je recherche la protection par Allah du mal de nos âmes et de nos mauvais actes. Celui que Allah guide, c’est lui le bien guidé et celui qu’Il égare, personne ne pourra le guider.

Que l’honneur et l’élévation en degré soient accordés à notre maître, notre bien-aimé, notre glorieux, la prunelle de nos yeux, Ahmad, celui que Allah a envoyé en tant que miséricorde pour les mondes, en tant que guide annonciateur de bonne nouvelle et avertisseur, appelant à la religion agréée par Allah par Sa volonté, lumière éclatante et lune claire. Allah a guidé par lui la communauté et a dévoilé par lui l’obscurité. Il a transmis le message, il a accompli ce dont il a été chargé, il a donné le conseil à la communauté, que Allah le rétribue pour nous du meilleur de ce dont Il a rétribué chacun de Ses prophètes. Je témoigne qu’il n’est de Dieu que Allah, Lui seul, Il n’a pas d’associé et je témoigne que notre maître Mouhammad est la meilleure de Ses créatures et Son messager.

Allah ^azza wa jall dit [‘Alou ^Imran n° 3 / 102]:
"ya ‘ayyouha lladhina ‘amanou ttaqou llaha haqqa touqatih wa la tamoutounna illa wa ‘antoum mouslimoun"
ce qui signifie: « Ô vous qui avez cru, faites preuve d’une réelle piété à l’égard de Allah et tâchez de mourir en étant musulmans."

Allah tabaraka wa ta^ala ordonne à Ses créatures croyantes la piété qui implique de s’attacher aux obligations et d’éviter les interdits. De même, cela implique d’apprendre les choses indispensables de la science de la religion et d’éviter ce que Allah a interdit. Parmi ce que Allah nous a interdit, il y a le fait de donner des avis de jurisprudence sans science. Celui qui donne des avis dans le Qour'an et explique le Qour'an selon son propre avis s’égare tout comme l’a expliqué notre maître Mouhammad.

De nombreuses personnes s’empressent facilement à répondre à des questions de religion sans précision ni vérification tout en prétendant que leur objectif est de corriger les autres et de propager la Religion. Dans le passé, beaucoup de personnes se sont égarées sous prétexte de faire un ‘ijtihad. N’est-ce pas que le Prophète nous a appris par sa parole :
(sataftariqou oummati ila thalathin wa sab^ina firqah ; koullouha fi n-nari illa ma ana ^alayhi wa as-habi)
ce qui signifie : « Ma communauté se séparera en soixante-treize groupes, tous méritent l’enfer, sauf celui qui suit ce sur quoi j’étais moi et mes compagnons ».

Ceux qui prétendent connaître la science de la Religion sont nombreux. Ceux qui donnent des avis de jurisprudence sans science sont hélas très nombreux. Pourtant, certains d’entre eux n’ont jamais eu l’honneur de s’asseoir dans les assemblées de science et de savants. Comment pourraient-ils être des savants ou des Mouftis ?!

Donner des avis de jurisprudence sans science, dans certains cas c’est de la mécréance et dans d’autres cas, c’est moins que cela. II n’y a pas de sauvegarde à s’empresser de donner des avis de jurisprudence autrement que conformément à ce que Allah ta^ala a révélé.

En effet, les sources pour la législation islamique sont le Qour'an honoré, la Sounnah pure du Prophète, l’Unanimité (al-'ijma^) et l’analogie (al-qiyas). Il n’y a donc pas lieu que la Religion soit prise selon un avis personnel. Il n’y a pas lieu que quelqu'un dise quelque chose concernant sa Religion selon son avis personnel ou qu’il s’ingère dans n’importe quelle situation qui arrive aux gens pour y donner son avis personnel. Au contraire, il est indispensable de se référer à la parole des savants et de prendre en considération ce qu’ils ont dit.

Si le Prophète a lui-même reçu par transmission de Jibril, si le Prophète a enseigné la Religion à ses compagnons par voie orale et que eux, que Allah les agrée, ont retenu par cœur leur religion, puis l’ont transmise aux successeurs après eux, cela indique que la voie correcte et exemplaire pour apprendre la religion et pour l’enseigner aux gens c’est de s’asseoir dans les assemblées de science de la Religion. C’est d’apprendre afin que la personne soit sûre de ne pas tomber dans l’égarement et dans l’erreur possible des manuscrits ou autres imprimés. Afin aussi que la personne ne tombe pas dans le fait de donner des avis de jurisprudence sans science. Parmi ceux qui donnent des avis de jurisprudence sans science, il y en a un qui a dit qu’insulter la Religion n’est pas une mécréance, qu’insulter Allah n’est pas une mécréance, mais que ce serait comme celui qui a juré et qui n’a pas tenu sa parole.

Quel juge acceptera en jugeant deux adversaires, l’un qui prétend une chose et l’autre qui est accusé ; quel juge accepte que l’un d’entre eux se lève et se mette à l’insulter ! Aucun juge ne l’accepte. Immédiatement, il ordonnera qu’il soit emprisonné. Est-ce que celui qui insulte Allah ta^ala ou qui insulte le Prophète est comme celui qui boit de l’eau et qui assouvit sa soif ? Que Allah ^azza wa jall nous en préserve.

Ils se permettent de donner des avis de jurisprudence sans science alors qu’ils ne se permettraient pas de donner un médicament à un enfant malade. Ils disent bien : « Emmenez-le chez le médecin ». Mais, l’avis donné sans connaissance, celui qui entraîne la précipitation en Enfer et le séjour éternel, beaucoup n’y prêtent pas attention et s’avancent à donner ces fatwas sans science, alors que Allah ta^ala dit [Al-'Isra’ n° 17 /36] :
inna s-sam^a wa l-basara wa l-fou’ada koullou oula’ika kana ^anhou mas’oula
ce qui signifie: « Certes, l’ouïe la vue et le cœur, sur tout cela, il est responsable ». Et Allah ta^ala dit [Qaf n° 50 / 18] :
ma yalfidhou min qawlin ‘illa ladayhi raqiboun ^atid
ce qui signifie : « Pas une parole qu’il prononce sans qu’il ait auprès de lui Raqib et ^Atid ». Et, le Prophète a dit :
(‘amsik ^alayka liçanak wa l-yaça^ka baytouk wa bki ^ala khati’atik)
ce qui signifie: « Préserve ta langue, que le bien que Allah t’a accordé te suffise et pleure sur ton péché ». Le Prophète a dit à celui qui a demandé le conseil :
(^alayka bitouli s-samti ‘illa min khayr)
ce qui signifie : « Attache-toi au long silence, sauf pour dire du bien ».

Garde-toi Musulman de donner des avis de jurisprudence sans science car ce qui compte selon le jugement de Allah, c’est la fin heureuse. Nous demandons à Allah ta^ala une fin heureuse.
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook