Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Les do3a - les invocations
17 juillet 2012 15:11
On invoque Allah pour obtenir bienfaits et protection (invocation de demande) et on l'invoque par crainte de Son châtiment et espoir de Sa récompense (invocation d'adoration).

Les 2 sont donc indissociables.


Illustration :

1) " Et quand le malheur touche l'homme, il fait appel à Nous, couché sur le côté, assis, ou debout. " Sourate Younous verset 12

"Il fait appel à nous", cela inclut :

l'invocation/demande car il demande avec insistance la dissipation de son malheur.

l'invocation d'adoration car celui qui invoque espère et convoite de tout son cœur ce qu'il y a auprès d'Allah Il sait que Seul Allah peut dissiper le mal qui plane sur lui.


2) " Invoquez votre Seigneur en toute humilité et recueillement et avec discrétion. " Sourate al A'raf verset 55

L'exhortation à l'invocation inclut les 2 types d'invocation. Car les 2 impliquent la sincérité, l'humilité, la constance, la mise en avant du fait qu'on soit nécessiteux vis à vis d'Allah et la discrétion.

En effet l'adoration n'est complète que si elle est accomplie de manière assidue, en toute humilité et recueillement et avec discrétion et sincérité.


3) " C'est à Allah qu' appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez Le par ces noms. " sourate al A'raf verset 180

Cette recommandation comprend les 2 types d'adoration :

l'invocation/demande, car le croyant doit invoquer Allah par le nom qui convient à sa requête.

Par exemple si on demande le Pardon, on utilise le nom : Al Ghafour, Si on sollicite Sa subsistance on utilisera Ar Razzâq

l'invocation/adoration, cela consiste à adorer Allah par Ses noms les plus beaux, on doit donc assimiler la portée de chacun d'eux et agir en conséquence.

Exemple : les noms qui indiquent l'immensité de Sa science et la subtilité de Sa connaissance font que l'on prend conscience qu'Allah nous observe toujours, nous devons être pudiques.


1) L'invocation est une obéissance à Allah et une soumission à Son commandement

Allah dit en effet :" Et votre Seigneur dit :" Invoquez- Moi, Je vous répondrai !" sourate Ghâfir verset 60
L'invocateur ne fait donc qu'obéir à Allah et se soumettre à Son ordre.



2) Être exempt de tout orgueil

Allah dit : "Et votre Seigneur dit : "Invoquez-Moi, Je vous répondrai ! Ceux qui par orgueil, se refusent à M'adorer entreront bientôt dans l'Enfer, humiliés." sourate Ghâfir verset 60.



3) L'invocation est une adoration

Voir verset précédant.

Et comme le confirme le hadith du Prophète :salla Allah alayhi wa salam rapporté par An-No'mân ibn Bâchir :radi: : "L'invocation c'est l'adoration."
Rapporté par At Tirmidhi, Abû Dawûd. Al albany le juge authentique.



4) C’est l’acte le plus noble auprès d’Allah :

Toujours par rapport au verset 60 de la sourate Ghâfir.

Mais aussi le hadith, d’après Abou Houreyra : « Rien n’est plus noble auprès d’Allah que l’invocation !. » (Rapporté par Ahmed, Boukhari, ibn Majah et atTirmidhi. Cheikh al Albani le juge hassan.)

Ach Chawkani commente ce hadith : « Certains soutiennent que la noblesse de l’invocation s’explique car elle met en valeur l’omnipotence d’Allah et la faiblesse de l’invocateur. » Sa noblesse dépasse toute circonstance car en réalité Allah n’a crée les créatures que pour qu’elles L’adorent et cela est prouvé par le verset 56 de la sourate adh Dhâriyât : « Je n’ai crée les jinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent. »



5) l’invocation est une action aimée d’Allah :

D’après ibn Mas’oud, le Messager d’Allah a dit : « Demandez grâce à Allah (‘azza wa jal) car Allah aime être sollicité. »
(jugé faible par at Tirmidhi qui le rapporte lui-même.)



6) L’invocation est une source de gaieté :

En effet elle dissipe les soucis, écarte les chagrins et facilite toute affaire .



7) L’invocation est un rempart contre la colère d’Allah (azza wa jal)

Allah manifeste sa colère envers celui qui s’abstient de l’invoquer. Le Messager d’Allah dit à ce sujet : « Quiconque n’invoque point Allah, Allah manifestera Sa colère envers Lui. » (Rapporté par Ahmad, at Tirmidhi, ibn Majah, al Hakim l’a jugé authentique et al albany le juge hassan.)

Ce hadith prouve que l’invocation est un de nos principaux devoirs et une des plus grandes obligations, car éviter d’encourir la colère d’Allah est sans aucun doute une obligation.



8) L’invocation est une preuve de confiance en Allah

Car invoquer Allah consiste en réalité à ne compter au fond de soi que sur Lui. L’invocation est donc une des causes les plus importantes (si ce n’est pas la plus importante) de la confiance en Allah.



9) L’invocation est une source de hardiesse (d’aplomb et d’assurance) et mène à la grandeur d’âme

En effet le croyant dispose d’un appui solide qui le soulage de tout poids et lui apporte secours dans toutes ces entreprises. Ainsi il se détourne des biens possédés par les créatures et se libère de leur joug, il ne se sent plus dépendant d'autrui grâce à l'invocation et reste une personnalité respectée d’une dignité sans faille

Le cheikh al Islam ibn Taymiyya a dit à ce sujet : « A mesure que l’espoir d’acquérir la grâce et la miséricorde divine quant à la résolution de ses problèmes s’accroît chez le serviteur, sa soumission à Allah va crescendo et il s’affranchit de la sujétion de toute créature. Car en vérité, autant la sujétion à un être engendre l’asservissement à cet être, autant l’affranchissement produit la richesse du cœur vis-à-vis de cet être. »



10) L’invocation est un antidote contre l’incapacité et un signe de discernement :

Selon Abu Houreyra, le Prophète salla ALLAH alayhi wa salam a dit : « Le plus incapable des gens est celui qui est incapable d’invoquer. Et le plus avare des gens est celui qui est avare de salutation. »Rapporté par Ibn Hibban, al Albani a jugé ce hadith authentique dans sahih al Jâmi’.



11) Les fruits de l’invocation sont garantis par la grâce d’Allah (‘azza wa jal).

Une fois ses conditions remplies, l’invocation apporte forcément des retombées à l’invocateur.
Selon Abu Sa’id al Khoudri, le Prophète salla Allah alayhi wa salam a dit : « Aucun musulman n’invoque, ne sollicitant rien d’illicite ni de rupture du lien de parenté, sans qu’Allah ne lui accorde une de ces trois choses : lui accorder sa demande ici-bàs, la lui réserver dans l’au-delà ou le mettre à l’abri d’un mal qui est à la mesure de son invocation. » Abu Sa’id dit alors : « Ceci étant nous invoquerons en abondance. » Et le Messager de répondre : « La réponse d’Allah est plus abondante que votre invocation. »

Selon Abou houreyra, le Prophète salla Allah alayhi wa salam a dit : « Aucun musulman ne s’oriente vers Allah Lui adressant une demande sans qu’Allah ne la lui accorde. Soit Il lui accordera ici bas ou Il la lui réservera pour l’au-delà , tant qu’il ne s’impatiente pas. » Les compagnons lui demandèrent : « Ô Messager d’Allah ! Comment fait on montre d’impatience ? » Le Prophète répondit : « en disant : J’ai invoqué et invoqué, mais je ne Le vois pas m’exaucer. »
Rapporté par Ahmad, al Boukhari, al Khattabi. Al Albany juge ce hadith authentique dans sahih al adab al moufrad.



12) L'invocation est un rempart contre le malheur

Le Prophète a dit : " Et rien ne saurait repousser le destin, si ce n'est l'invocation." Rapporté par Ahmad, Ibn Majah et at Tirmidhi, ce hadith est jugé authentique par cheikh Albani.



13) L'invocation est un remède contre les épreuves.

Le Prophète salla Allah alayhi wa salam a dit : " Quiconque d'entre vous a accès à la porte de l'invocation aura accès aux portes de la miséricorde. Certes, l'on ne saurait demander à Allah une chose qui Lui est plus agréable que de Lui demander la bonne santé. En vérité, l'invocation est utile contre ce qui est déjà arrivé et ce qui ne l'est pas encore. Tâchez donc, serviteurs d'Allah, de vous adonner à l'invocation !"
Rapporté par At Tirmidhi qui le juge étrange, mais cheikh al Albani le juge hassan.

Il faut donc invoquer abondamment. Le fait d'avoir accès aux portes de la miséricorde est un signe de l'exaucement de l'invocation.



14) L'invocation ouvre à l'individu la porte de l'imploration d'Allah et de ses délices.

Le serviteur peut se lever pour implorer Allah et Lui soumettre ses besoins et au moment où il L'invoque et Le sollicite, son coeur s'immerge dans l'amour et la connaissance d'Allah, Sa servitude et Sa soumission ainsi que Sa louange intensive de sorte qu'il finit même par oublier les demandes qu'il formulait. Il souhaite demeurer ainsi et préfère même cela à une réponse à sa demande. La joie de ce moment là devient plus chère que celle qui aurait été suscitée en lui par une rapide réponse à sa demande.



15) L'invocation favorise l'amour entre les musulmans

Lorsqu'un fidèle invoque Allah secrètement pour son frère en Islam, Allah exauce cette invocation. Elle prouve la sincérité du croyant, et est une preuve de piété, de franchise, et d'attachement des musulmans les uns aux autres.
Allah dit à ce propos : "A ceux qui croient et font de bonnes œuvres, le Tout Miséricordieux accordera l'amour." sourate Myriam verset 96.
Ils donneront et recevront de l'amour, or l'invocation est sans conteste un acte de foi et une bonne action.



16) L'invocation est une caractéristique des pieux

Allah azawajal dit à propos des prophètes (Paix et bénédictions d'Allah sur eux) : "Ils concouraient au bien et Nous invoquaient par amour et par crainte. Et ils étaient humbles devant Nous." sourate al anbiya verset 90

Allah azawajal dit aussi à propos de Ses serviteurs vertueux : "Et (il appartient également) à ceux qui sont venus après eux en disant : "Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu’à nos frères qui nous ont précédés dans la foi ; et ne mets dans nos cœurs aucune rancœur pour ceux qui ont cru. Seigneur, Tu es Compatissant et Très Miséricordieux". Sourate al Hashr verset 10



17) L'invocation est une cause de raffermissement et de victoire contre l'ennemi

Allah azawajal dit au sujet de Talout et de ses hommes lorsqu'ils livrèrent bataille à Goliath et ses hommes : "Et quand ils affrontèrent Goliath et ses troupes, ils dirent : "Seigneur ! Déverse sur nous l'endurance, affermis nos pas et donne-nous la victoire sur ce peuple infidèle". Sourate al Baqarah verset 250

Quel fut le résultat ? "Ils les mirent en déroute, par la grâce de Dieu. Et David tua Goliath ; et Allah lui donna la royauté et la sagesse, et lui enseigna ce qu'Il voulut.(...)" Sourate al Baqarah verset 251.



18) L'invocation est le recours des victimes d'injustice et le refuge des opprimés :

Lorsque la victime d'une injustice ou l'opprimé se trouve dans l'impasse et qu'il ne trouve personne pour l'aider et le soustraire à l'injustice de celui qui le domine et qui la lui fait subir, puis qu'il lève ses mains au ciel et se plaint à Allah azawajal , Celui-ci lui accorde assistance et soutien et le venge de son persécuteur, même si ce n'est pas immédiat.

C'est pour cela que Nouh ('alayhi salam) lorsqu'il fut affaibli, traité de menteur et rejeté par les siens, il invoqua Allah azawajal contre son peuple. Allah azawajal exauça leur invocation, jeta l'avilissement sur les injustes ici-bas avant de leur faire subir le dur châtiment de l'au-delà.



19) L'invocation est un signe de foi en Allah azawajal et une reconnaissance en Sa seigneurie, Sa divinité, Ses noms et attributs.

L'invocation du Seigneur par le serviteur implique la foi en l'existence d'Allah azawajal ,en Sa richesse, au fait qu'Il est Celui qui entend et voit tout, en Sa générosité, Sa miséricorde, Son omnipotence et au fait qu'Il est le Seul à mériter l'adoration.


"Mohammad Ibn Ibrahim Al-Hamad"

Source : [www.el-ilm.net]
[b][color=#FF0000]N ' E C R I V E Z • P A S : SAWS !!!! D'après l'érudit As-Sakhâwiyy dit : O écrivain! évite d'avoir recours au symbole pour désigner cette formule de prière et de salutations pour le Prophète d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dans votre écriture[/color][/b]
17 juillet 2012 15:13
1- La sincérite

2- N'adresser l'invocation qu'à Allah Seul

3- S'assurer que ce qu'on mange, ce qu'on boit et ce dont on se vêtit ont été licitement acquis.

4- S'éloigner de toute sorte de péchés.

5- Redresser les torts qu'on a causés à autrui et s'en repentir.

6- Recommander le convenable et interdire le blâmable.

7- Reconnaître ses péchés et demander à Allah de les pardonner.

8- Reconnaître les bienfaits d'Allah et L'en remercier.

9- Eviter toute forme d'excès dans l'invocation.

10- Eviter de demander à Allah ce qui mène au péché ou à la rupture des liens de parenté.

11- Eviter d'invoquer Allah contre soi-même, sa famille, ses enfants ou ses biens.

12- Invoquer Allah durant l'aisance de même que lors des adversités.

13- Invoquer Allah résolument, en ayant la certitude que la demande sera exaucée.

14- Insister dans l'invocation, sans pour autant s'impatienter et s'attendre à un exaucement immédiat.

15- Faire ses ablutions mineures avant l'invocation, quand cela est possible.

6- Se tourner vers la Qibla

17- Elever les mains vers le ciel durant l'invocation.

18- Invoquer avec recueillement.

19- Invoquer Allah en Lui manifestant soumission, humilité, amour et crainte.

20- Invoquer Allah à voix basse, ni assourdie ni trop elevée.

21-Commencer l'invocation et la conclure en adressant la louange et la gratitude à Allah, et en priant ensuite en faveur du prophète alayhi salat wa salam

22- Commencer par soi, lorsqu'on invoque Allah en faveur d'autrui.

Certaines traditions attestent qu ele prophète alayhi salat wa salam commençait par invoquer Allah en sa faveur lorsqu'il L'invoquait en faveur d'autrui; d'autres attestent qu'il ne suivait pas cet ordre et consacrait la totalité de l'invocation à autrui, comme son invocation en faveur de Anas ibn malik, 'Abdallah ibn 'abbas et Umm Isma'il.

23- Evoquer comme intercesseurs aurprès d'Allah: Ses Noms, Ses attributs, une oeuvre pie qu'on a accomplie ou l'invocation formulée par un homme vertueux, vivant et présent.

24- Eviter toute forme d'affectation consistant à employer la prose rimée en formulant l'invocation.

25- Répéter trois fois l'invocation.
[b][color=#FF0000]N ' E C R I V E Z • P A S : SAWS !!!! D'après l'érudit As-Sakhâwiyy dit : O écrivain! évite d'avoir recours au symbole pour désigner cette formule de prière et de salutations pour le Prophète d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dans votre écriture[/color][/b]
17 juillet 2012 15:16
Moments et lieux favorables à l'exaucement

1- Durant la nuit du Destin.

2- En un moment [non determiné] de la journée du
vendredi.

3- Le jour de 'Arafa

4- Durant le mois de Ramadan

5- Au milieu de la seconde partie de la nuit

6- En un moment [non défini] de la nuit

7- Lorsqu'on se réveille de nuit et qu'on prononce l'invocation relative à cette occasion

8- Quand on se réveille de nuit après s'être endorme en état de pureté légale

9- Après l'accomplissement des ablutions mineures, lorsqu'on prononce l'invocation formulée par le prophète alayhi salat wa salam à cette occasion

10- Lors de l'appel à la prière

11- Entre l'adhan et l'iqama

12- Durant la prosternation (sujud)

13- Avant la salutation finale de la prière

14- Après les prières prescrites

15- L'invocation à l'intérieur de la Ka'aba ainsi que dans le Hijr puisqu'il en fait partie.


16- Lorsque le pélerin atteint as-safa durant la course processionnelle

17- Losque le pélerin atteint al marwa

18- A al mashar al haram durant le pélerinage

19- Lorsqu'on lapide la petite stèle durant le hajj

20- Lorsqu'on lapide la stèle médiane

21- LOrsqu'on boit de l'eau de zamzam, avec l'intention sincère d'être exaucé

22- Lors de l'assaut dans un comabt pour la cause d'Allah

23- Lors d'une assemblée de musulmans consacrée à évoquer Allah

24- Lorsqu'il pilet

25-Lorsqu'on subit un malheur; en disant "Certes nous sommes à Allah, et c'est à Lui que nous retournerons, O Allah! Récompense-moi pour mon malheur et compense-le par ce qui est bien meilleur!"

26- Lorsque les croyants invoquent Allah en faveur d'une personne qui vient de mourir.

27- Lorsqu'on invoque Allah en évoquant Son nom suprême, grâce auquel Il exauce Celui qui l'invoque et donne à celui qui Lui demande.

28- Après avoir prononcé l'invocation suivante: "Il n'y a point de divinité hormis Toi, Gloire à Toi! J'étais du nombre des injustes."

29- Lorsqu'on ressent son coeur aspirer sincèrement et ardemment à Allah.

30- L'invocation du musulman pour son frère coreligionnaire, en l'absence de ce dernier.

31- L'invocation de celui qui a subi une injustice contre celui qui l'a commise.

32- L'invocation du croyant pour ou contre son enfant.

33- L'invocation durant le voyage

34- L'invocation durant le jeûne.

35- L'invocation au moment où on rompt le jeûne

36- L'invocation du nécessiteux

37- L'invocation du gouverneur juste envers ses sujets.

38- L'invocation du croyant bienveillant envers ses père et mère.


Avant de conclure ce chapitre, rappelons que le croyant est appelé à invoquer Allah en tout lieu pur et en tout moment. Allah dit: " Si Mes serviteurs t'interrogent à Mon sujet, [dis leur que] Je suis tout proche, [que] Je réponds à l'appel de celui qui M'invoque quand il M'invoque".
Toutefois il est recommandé au croyant en quête d'exaucement d'accorder une attention supplémentaire aux moments, aux lieux et aux situations indiqués.


Source : livre Invocations et Ruqya de Shaykh al Qahtani
17 juillet 2012 15:19
La différenciation entre le fait d’invoquer un Attribut d’Allah et le fait d’invoquer Allah par Son attribut
_________________________________


Question:

Le cheikh Ibn Bâz a dit : « Le fait d'invoquer un attribut d’Allah est interdit sans divergence entre les gens de la Sounna ». Comment accorder cette parole avec le hadith du Messager صلَّى الله عليه وسلَّم: « Ô Le Vivant, subsistant par toi-même, par Ta miséricorde, j’implore Ton secours. »[1]?


Réponse:

Louange à Allah, Maître des Mondes; et paix et salut sur celui qu’Allah عزّ وجلّ a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection. Ceci dit :

Il existe une différence entre le fait d’invoquer un Attribut d’Allah et le fait d’invoquer Allah par Son attribut.

Ce qui est voulu par le fait d’invoquer l’Attribut, c’est que l’Attribut que l’on invoque représente une chose séparée et indépendante de l’être divin, qui entend les prières et les exauce. Comme si quelqu’un disait : « Ô miséricorde d’Allah, fais-moi miséricorde. », « Ô puissance d’Allah, rends-moi fort. », « Ô force d’Allah, renforce-moi. » et ce genre de paroles qui ne font pas partie des invocations ayant été rapportées. Celui qui viendrait à croire qu’un Attribut, indépendamment d’Allah, pardonne, fait miséricorde, enrichit, donne la force, etc. aura fait de cet Attribut une divinité adorée, ce qui constitue de la mécréance selon l’unanimité des savants. En effet, les Attributs d’Allah sont indissociables de Son être et ne se séparent pas de Lui. Il est un dieu unique, avec tous Ses Attributs. Tous Ses Noms et Attributs sont compris dans Son nom : « Allah ». Il est interdit de dire d’un Attribut qu’il est une divinité, un Créateur, un Pourvoyeur etc.

Ibn Taymiyya –رحمه الله- a cité l’unanimité des savants quant au fait qu’invoquer les Attributs d’Allah ou les paroles d’Allah et a dit que cela est de la mécréance. Il a dit : « Quant au fait d’invoquer Ses Attributs ou Ses paroles, ceci est, à l'unanimité des musulmans, considéré comme de la mécréance. Est-ce qu’un musulman dit : Ô paroles d’Allah, pardonne-moi, fais-moi miséricorde, secours-moi et aide-moi’, ou Ô savoir d'Allah’, Ô force d'Allah, Ô puissance d'Allah, ou Ô grandeur d'Allah etc.? A-t-on déjà entendu un musulman ou même un mécréant invoquer un des Attributs d’Allah ou un des Attributs de quelqu’un d’autre qu’Allah, ou demander de l’Attribut qu’il lui amène un bien ou repousse de lui un mal, ou lui demander de l'aide, ou le secours ou de le sauver d'une situation difficile ?”[2]

C’est ce qu’a voulu dire le cheikh Ibn Bâz –رحمه الله- en affirmant l’unanimité quant au fait qu’il n’est pas légiféré d’invoquer un Attribut.

Quant au fait d’invoquer par l’un des Attributs d’Allah, ou de demander à Allah par Ses Noms et Ses Attributs, cela est permis et est une des manières légiférées de chercher un intermédiaire entre soi et Allah (Tawassoul). Il est affirmé dans les invocations rapportées du Prophète la permission de prendre l’Attribut de la miséricorde comme intermédiaire entre soi et Allah, comme le hadith mentionné dans la question : « Par Ta miséricorde, j’implore Ton secours. »[3]. Cela signifie : « Ô Allah, je Te demande par Ta miséricorde. » De même, on peut demander la protection par un Attribut, comme dans la parole du Prophète صلَّى اللهُ عليه وآله وسَلَّم: « Je demande protection par les paroles parfaites d’Allah contre le mal de ce qu’il a créé.»[4], ou sa parole : « Je demande protection par la puissance d’Allah et de sa force contre le mal de ce que je trouve et de ce que j’appréhende. »[5], ou sa parole : “Je demande protection par Ta satisfaction contre ta colère, par ta préservation contre ta punition et par toi contre toi.”[6] Il est aussi permis de consulter Allah par un Attribut, comme dans la parole du Prophète : « Ô Allah, je te consulte par ton savoir et je te demande de la force par ta force. »[7]

Une fois comprise la différence entre les deux sortes d’invocation, les deux paroles ne se contredisent plus, car on donne à chacune sa vraie signification.

Le savoir parfait appartient à Allah عزّ وجلّ, et notre dernière invocation est qu'Allah, Seigneur des Mondes, soit Loué et que paix et salut soient sur notre Prophète Mohammed, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection.


Source : [www.ferkous.com]
[b][color=#FF0000]N ' E C R I V E Z • P A S : SAWS !!!! D'après l'érudit As-Sakhâwiyy dit : O écrivain! évite d'avoir recours au symbole pour désigner cette formule de prière et de salutations pour le Prophète d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dans votre écriture[/color][/b]
17 juillet 2012 15:21
Question :

Ne mémorisant que très peu d'invocations, m'est il permis d'en écrire sur un papier et de les lire pendant mes prières et en dehors d'elle?



Louanges à Allah

Rien ne s'oppose à la lecture d'invocations écrites sur un papier, si on ne les sait pas par cœur et si on les lit aux heures indiquées comme pendant la nuit, notamment ses ultimes moments et en d'autres heures. Cependant , il vaut mieux les apprendre par cœur et les réciter avec concentration et révérence.

S'agissant de la prière, la lecture qui y est faite doit être de préférence de mémoire. Les éléments récités doivent être brefs. Il n' y a aucun inconvénient à les lire à partir d'un papier au cours des ultimes moments de la prière et entre les deux prosternations. Toutefois, la mémorisation des invocations demeurent plus à même de faciliter l'attitude révérencieuse."

Madjmou fatawa Ibn Baz,26/136.
[b][color=#FF0000]N ' E C R I V E Z • P A S : SAWS !!!! D'après l'érudit As-Sakhâwiyy dit : O écrivain! évite d'avoir recours au symbole pour désigner cette formule de prière et de salutations pour le Prophète d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dans votre écriture[/color][/b]
17 juillet 2012 15:26
Question :
Comment se fait-il que des gens fassent des invocations et qu'elles ne soient pas exaucées ? Alors qu'Allah -qu'Il soit exalté et glorifié- dit : «;
Invoquez-moi je vous répondrai »


Réponse :
La louange est à Allah Seigneur des mondes, et que la prière et le salut soit sur Mohammed, sa famille et ses compagnons. Et je demande à Allah -le Très Haut- pour moi et pour mes frères musulmans la réussite dans la droiture de la croyance, des paroles et des actes. Allah -qu'Il soit exalté et glorifié- dit :

« Et votre Seigneur dit: ‹Invoquez-Moi, Je vous répondrai. Ceux qui, par orgueil, se refusent à M'adorer entreront bientôt dans l'Enfer, humiliés›. » s40 v60

Celui qui pose la question dit qu'il a invoqué Allah -qu'Il soit exalté et glorifié- et Allah ne l'a pas exaucé. Cette réalité pose problème avec ce noble verset où Allah -le Très Haut- a promis qu'Il exaucerait celui qui l'invoque. Et Allah -qu'Il soit exalté et glorifié- ne trahit pas Ses promesses. La réponse à cela est que l'exaucement possède des conditions qu'il faut respecter. Ces conditions sont :





Première condition :



La sincérité (al-ikhlâss) envers Allah -qu'Il soit exalté et glorifié-. La personne doit être sincère dans son invocation et doit se tourner vers Allah -qu'Il soit exalté et glorifié- avec un cœur présent, étant véridique dans son recours à Allah, sachant qu'Allah -qu'Il soit exalté et glorifié- est capable d'exaucer les invocations, espérant l'exaucement de la part d'Allah -qu'Il soit exalté et glorifié-.




Deuxième condition :


Que la personne ressente au moment de son invocation qu'il a un grand besoin d'Allah, et même qu'il est dans la plus grande nécessité d'Allah -qu'Il soit exalté et glorifié-. Et qu'Allah -le Très Haut- Seul est Celui qui exauce les invocations de celui qui est dans le besoin s'il l'invoque, et dissipe les malheurs. Par contre si la personne invoque Allah -qu'Il soit exalté et glorifié- en ressentant qu'elle peut se passer de Lui (Allah) -qu'Il soit exalté et glorifié-, et qu'elle n'est pas dans la grande nécessité d'Allah, et l'invoque seulement comme cela, par habitude, alors celui ci n'est pas digne d'être exaucé.



Troisième condition :


Qu'il s'abstienne de la nourriture illicite. Car la nourriture illicite est une barrière entre la personne et l'exaucement, comme est venu dans un hadith sahih : le prophète (sala Allah alayhi wa sallam) a dit : « Certes Allah est bon et n'accepte que ce qui est bon. Et Allah a prescrit aux croyants ce qu'il a prescrit aux Envoyés. Allah -le Très Haut- dit :

« Ô les croyants! Mangez des (nourritures) licites que Nous vous avons attribuées. Et remerciez Allah, si c'est Lui que vous adorez. » s2 v172

Et Allah -le Très Haut- dit : « Ô Messagers! Mangez de ce qui est permis et agréable et faites du bien » s23 v51


Puis le prophète (salla Allah 'alayhi wa sallam) mentionna le cas de l'homme qui, prolongeant son voyage, tout ébouriffé et poussiéreux, tend les mains vers le Ciel (s'écriant) : « Ya Rabbi ! Ya Rabbi ! » (ô mon Seigneur ! ô mon Seigneur !), alors que sa nourriture est illicite, sa boisson illicite, ses vêtements illicites et qu'il s'est nourri de choses illicites. Comment serait-il exaucé ? » [1]. Donc le prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) a exclu que soit exaucé cet homme qui a réalisé les causes apparentes par lesquelles on demande l'exaucement et qui sont :




Premièrement :


Le fait de lever les mains vers le Ciel, c'est-à-dire vers Allah -qu'Il soit exalté et glorifié-. Car Allah -le Très Haut- est au Ciel, au dessus du Trône. Et tendre les mains vers Allah -qu'Il soit exalté et glorifié- fait partie des causes de l'exaucement comme il est parvenu dans le hadith rapporté par l'Imam Ahmad dans le mûsnad : « Allah est hayiyyun (pudique, gêné) et Noble. Il est gêné, lorsque Son serviteur lève les mains vers Lui, de les laisser vides » [2]


Deuxièmement :


Cet homme a invoqué Allah -le Très Haut- par le nom « Rabb » (Seigneur-maître): « Ya Rabbi ! Ya Rabbi ! ». Et le rapprochement (l'imploration) d'Allah -le Très Haut- par ce nom fait partie des causes de l'exaucement. Car le Rabb est le Créateur, le Souverain, le Gérant de toutes les choses. Entre Ses mains sont les clés (les trésors) des cieux et de la terre. C'est pour cela que tu trouves que la plupart des invocations citées dans le Noble Coran contiennent ce nom :

« Seigneur (Rabb)! Nous avons entendu l'appel de celui qui a appelé ainsi à la foi: ‹Croyez en votre Seigneur› et dès lors nous avons cru. Seigneur (Rabb) !, pardonne-nous nos péchés, efface de nous nos méfaits, et place nous, à notre mort, avec les gens de bien.

Seigneur (Rabb)! Donne-nous ce que Tu nous a promis par Tes messagers. Et ne nous humilie pas au Jour de la Résurrection. Car Toi, Tu ne manques pas à Ta promesse›.

Leur Seigneur les a alors exaucés (disant): ‹En vérité, Je ne laisse pas perdre le bien que quiconque parmi vous a fait, homme ou femme, car vous êtes les uns des autres. » s3 v193-195

Et le rapprochement (l'imploration) d'Allah -le Très Haut- par ce nom fait partie des causes de l'exaucement.


Troisièmement :


Cet homme était en voyage. Et le voyage, le plus souvent, est parmi les causes de l'exaucement. Car la personne, en voyage, ressent qu'il est dans le besoin et dans la nécessité d'Allah -qu'Il soit exalté et glorifié-, plus que s'il était installé avec sa famille. Et il est ébouriffé et poussiéreux comme s'il ne se préoccupait pas de sa personne. C'est comme si la chose la plus importante pour lui était qu'il se tourne vers Allah et l'invoque quel que soit l'état dans lequel il se trouve. Qu'il soit ébouriffé et poussiéreux, ou qu'il soit dans l'aisance. Et le désordre (dans ses cheveux) et la poussière ont une conséquence dans l'exaucement. Comme il est parvenu dans le hadith du prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) : « Apportez moi toute personne ébouriffée, poussiéreuse, exposée au soleil, de toutes parts » [3]

Ces causes de l'exaucement n'ont servi à rien. Cela, car sa nourriture est illicite, ses vêtements sont illicites et qu'il s'est nourri de choses illicites. Le prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « Comment serait-il exaucé ? ». Donc ces conditions d'exaucement, si elles ne sont pas remplies, alors l'exaucement apparaît éloigné (difficile). Et si elles sont remplies et qu'Allah n'a pas exaucé celui qui invoque, alors cela est pour une sagesse qu'Allah -qu'Il soit exalté et glorifié- connaît, et que ne connaît pas celui qui invoque. Et il se peut que vous aimiez quelque chose et qu'elle soit un mal pour vous. Et si ces conditions sont remplies et qu'Allah -qu'Il soit exalté et glorifié- n'exauce pas l'invocation, c'est soit qu'Allah repousse de lui un mal plus grand, ou qu'Il la préserve pour lui, pour le Jour du Jugement et Il l'acquittera de sa récompense qui sera alors multipliée. Car cette personne qui a invoqué en respectant les conditions et qui n'a pas été exaucée, et dont aucun mal plus grand n'a été détourné de lui, il se peut qu'elle ait fait les causes et que la réponse à son invocation ait été empêchée par une sagesse. Il lui sera alors donné deux récompenses : une fois pour son invocation, et une fois pour le malheur de ne pas avoir été exaucé. Allah -qu'Il soit exalté et glorifié- lui garde auprès de Lui quelque chose de plus grand et de plus parfait.

Et il est aussi important que la personne ne trouve pas longue la réponse à son invocation. Cela fait aussi partie de ce qui empêche l'exaucement comme il est parvenu dans le hadith : le prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « Chacun de vous est exaucé tant qu'il ne se montre pas impatient ». On lui dit : « Comment se montre-t-il impatient ô messager d'Allah ? ». Il répondit : « En disant : j'ai invoqué, j'ai invoqué et j'ai invoqué et je n'ai pas été exaucé » [4]. Il ne faut donc pas que la personne trouve longue la réponse à son invocation et qu'il soit déçu et délaisse l'invocation. Au contraire, qu'il persiste dans l'invocation. Car toute invocation que tu fais à Allah -qu'Il soit exalté et glorifié- est une adoration qui te rapproche d'Allah -qu'Il soit exalté et glorifié- et qui augmente ta récompense. Donc à toi, ô frère, d'invoquer Allah -qu'Il soit exalté et glorifié- dans toutes tes affaires, générales et particulières, les plus difficiles et les plus aisées. Et si l'invocation n'était seulement qu'adoration d'Allah -qu'Il soit exalté et glorifié-, il serait digne pour la personne de veiller à elle. Et Allah est celui qui accorde le succès.








Notes de bas de page :

[1] Muslim

[2] Ahmad, At-Tirmidhî

[3] Muslim

[4] Al-Bukhâri, Muslim

Source : Fatâwa Arkân Al Islam, p52-56

Traduit par Abû Bilâl Al Jazâ-irî
_______________________________________________
[www.youtube.com]
[b][color=#FF0000]N ' E C R I V E Z • P A S : SAWS !!!! D'après l'érudit As-Sakhâwiyy dit : O écrivain! évite d'avoir recours au symbole pour désigner cette formule de prière et de salutations pour le Prophète d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dans votre écriture[/color][/b]
17 juillet 2012 15:40
Les invocations contre l'angoisse et l'inquiétude

Dans le cas d'angoisse, il est bénéfique de dire:


"Il n'y a point de divinité hormis Dieu, l'Incommensurable, l'Indulgent.
Il n'y a point de divinité hormis Dieu, le Maitre du Trône sublime.
Il n'y a point de divinité hormis Dieu, le Maître des cieux, de la terre et du noble Trône."
rapporté par Boukhari


la ilaha illa llahou el 'adhimou el halim
la ilaha illa llahou rabbou l'archi el 'adhim
la ilaha illa llahou rabbou samawati wa rabbou el ardhi wa rabbou el 'archi l'karim


"Dieu est mon Seigneur; je ne Lui attribue aucun associé."
Abou Daoud, Ibn Maja, Tirmidhi

Allahou Allahou rabbi; la ouchrikou bihi chay-an

Dieu Exalté dit:

Celui qui était mort, et que Nous avons fait revivre (par la foi) et à qui Nous avons conféré une lumière (le Coran) pour (lui permettre de) marcher parmi les gens, est-il semblable à celui qui est dans les ténèbres sans pouvoir en sortir ?
Sourate 6, verset 122

Le Coran est un remède, une guérison pour le coeur; il le purifie.
Il guérit les maux du coeur.

Autre invocation pour l'inquiètude:

Selon Ahmad Ibn Hanbal

Le Prophète (Salla Allah 3alayhi wa salam ) a dit:

"Nul serviteur ne dit, lorsqu'il subit un souci ou une affliction:

O Dieu! Je suis Ton serviteur, fils de Ton serviteur et de Ta servante!
Mon destin est entre Tes mains, Tes décrets me concernant sont executés et Tes jugements sont equitables.
Je Te demande par tous les noms qui sont les Tiens, par lesquels Tu T'es nommé Toi même, ou que Tu as révélés dans Ton livre, ou que Tu as enseignés à l'une de Tes créatures, ou que Tu T'es reservés pour Toi Seul dans Ta science de l'invisible; de faire du Coran le printemps de mon coeur, la lumière de ma poitrine, la dissipation de ma tristesse et la disparition de mon souci"
sans que Dieu ne les dissipe et les remplace par la joie
".


Allahouma inni 'abdouka wa bnou 'abdika wa bnou amatik.
Naçiyati bi yadik
Madhine fiya houkmouk
'Adloun fiya qadha ouk
As-alouka bi kouli smine houwa lak, samayta bihi nafsak
aw anzaltou fi kitabika
aw 'allamtahou ahadane mine khalqika
awi sta'tharta bihi fi 'ilmi el ghaybi 'indaka
an taj'ala el qur'ana rabi'a qalbi
wa noura çadri
wa jala'a houzni
wa dhahaba hamm
i
[b][color=#FF0000]N ' E C R I V E Z • P A S : SAWS !!!! D'après l'érudit As-Sakhâwiyy dit : O écrivain! évite d'avoir recours au symbole pour désigner cette formule de prière et de salutations pour le Prophète d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dans votre écriture[/color][/b]
17 juillet 2012 15:42
Invocations pour les examens

A l'approche des examens :



Invocation de Moise :


Moïse dans une de ses prières invoqua Allah ainsi :

"Seigneur ! élargie ma poitrine, facilite ma tâche, et délie ma langue pour être mieux compris." (20 -Taha-)


رَبِّ اشْرَحْ لِي صَدْرِي
وَيَسِّرْ لِي أَمْرِي
وَاحْلُلْ عُقْدَةً مِّن لِّسَانِي
يَفْقَهُوا قَوْلِي


« Rabbi Achrah li sadri oua yassir li amri oua ahloul 3ouqdatène min lissani, yefqahou qaouli »

~~~~~~~~~~


Invocation usuelle pour faciliter une entreprise, un projet... :


« O Seigneur, il n'y a de choses faciles que celles que Tu facilites et Tu es Capable si telle est Ta Volonté de rendre facile ce qui est difficile »


« Allahouma la sahla illa ma ja-âltahou sahlan wa anta taj-âloul hazna idha chi.tta sahlan »


Conseils :


- Dormir tôt
- Réciter les sourates 113 (An-Falaq) et 114 (An-Nas) pour éloigner shaytan maudit soit il.
- Demander des douâas à vos parents (car le prophète a dit que le paradis se trouve en dessous des pieds de vos mères )
- Se réveiller pour la prière du matin (fajr)
- Ensuite prendre les cours et les relire une dernière fois
- Enfin partir vers le centre d'examen sans avoir aucune crainte.


Devant la salle d'examen


- Réciter le verset 80 de la Sourate 17 - Al-Isra (Le voyage nocturne) verset 80

80. « Et dis: Ô mon Seigneur, fais que j' entre par une entrée de vérité et que je sorte par une sortie de vérité; et accorde- moi de Ta part, un pouvoir bénéficiant de Ton secours. »

« Wa qol rabi adkholni modkhala sidqin wa akhrojni mokhraja sidqin, wa jâ'al-li miladonka sultanan nassiran »


Après avoir reçu le sujet

- Réciter cette partie du verset 32 de la Sourate 2 - Al-Baqarah (La vache)

3 2. "Gloire à Toi! Nous n'avons de savoir que ce que Tu nous a appris (...)"
"Sob-hanaka La 'ilmoune lana illa ma a'lamtana"


- Ensuite bien lire le sujet 3 fois
- Commencer par les questions les plus faciles
- Et enfin faire l'istirfar (demander pardon à Allah)

"O mon Dieu, pardonne-moi et accepte ma repentance, certainement Tu es Le Pardonneur"

"Rabi agh-firli wa toub a'laya inaka at-tawabou al-ghafour"


Après les examens


Beaucoup de gens ne se rappellent d'Allah que quand ils font face à des épreuves. Mais j'aimerais vous demander de ne pas être adorateur d'Allah que pour un but, régler un problème. Alors celui qui allait aux maisons d'Allah (les mosquées), qu'il continue ainsi, et celui qui lisait le Coran, qu'il le lise davantage.

Et pour terminer, "n'oubliez pas Allah et Il ne vous oubliera pas "

[www.youtube.com]

[dourous.net]
17 juillet 2012 15:46
Sayid el Istighfar

Allahumma anta Rabbi la ilaha illa Anta,
khalaqtani wa ana 'abduka,
wa ana 'ala ahdika wa wa'dika mastata't.

A'udhu bika min charri ma sana't,
abu-u laka bini'matika alayya, wa abu-u bidhambi faghfirlî
fa-innâhu lâ yaghfiru-dh-dhunûba illa Anta.

Celui qui pornoncera dans la journée cette formule avec conviction puis mourra avant la nuit, sera au nombre des gens du Paradis, celui qui la prononcera la nuit avec conviction puis mourra avant l'aube sera (aussi) au nombre des gens du Paradis."

(Rapporté par Bukhari)



[www.youtube.com]
[b][color=#FF0000]N ' E C R I V E Z • P A S : SAWS !!!! D'après l'érudit As-Sakhâwiyy dit : O écrivain! évite d'avoir recours au symbole pour désigner cette formule de prière et de salutations pour le Prophète d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dans votre écriture[/color][/b]
17 juillet 2012 15:48
Invocation lorsqu'on tombe malade
___________________________________

Lorsqu’on se plaint d’un mal, le Prophète salla Allah alayhi wa salam a dit :

« Mets ta main sur l’endroit du mal et dis : « Au nom d'Allah » Puis dit : je me réfugie auprès de la majesté d'Allah et Sa puissance contre le mal que je trouve en moi et contre ce que je fuis » (7 fois)

(Bismillah - A’oudou bi’-izalillahi wa qodratihi min charri ma ajido wa ohâdiro )

Lorsqu’on rencontre un éprouvé le Prophète salla Allah alayhi wa salam a dit :

« Quiconque, à la vue d’un éprouvé, (un handicapé, un malade, un pauvre…) dit « Louange à Allah, qui m’a épargné de ce dont il a frappé autrui et m’a grandement avantagé par rapport à ceux qu’Il a créés » sera à l’abris de ce malheur » [ Rapporté par Attirmidi ]

(El hamdoulillahi ladhi ‘âfani min mabtalâka bihi wa faddalanî ‘alâ kathîrin mimman khalaqa tafdîlan )

O Allah! Seigneur des hommes! Dissipe le mal et guéris car Tu es le Guérisseur; il n'y a d'autre guérison que la Tienne, une guérison qui ne fait place à aucune maladie. Répéter cette invocation trois fois. Au nom d'Allah, reprit Gabriel, je t'exorcise, de tout ce qui te nuit, du mal qui provient de tout esprit et de tout mauvais œil. Qu'Allah te guérisse. Au nom d'Allah je t'exorcise!
Il n'y a aucun inconvénient si on la répète trois fois. Réciter les sourates Al-Ikhlâss, Al-Falaq et An-Nâs trois fois matin et soir et au moment de se coucher ; ceci est rapporté du Prophète salla Allah alayhi wa salam .
[b][color=#FF0000]N ' E C R I V E Z • P A S : SAWS !!!! D'après l'érudit As-Sakhâwiyy dit : O écrivain! évite d'avoir recours au symbole pour désigner cette formule de prière et de salutations pour le Prophète d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dans votre écriture[/color][/b]
17 juillet 2012 15:49
L'invocation pour sortir d'une difficulté

Le Prophète ( Paix et Bénédiction d'Allah sur Lui ) nous a enseigné des invocations pour chaque instant de notre vie.



Ainsi, lorsque nous éprouvons le moindre souci ou chagrin, il nous incombe de retourner vers Notre Créateur qui Lui Seul est capable d'enlever nos moindres difficultés.



Voici donc une de ces Ad-Do'a prophétique...



Selon Anas, le Messager d'Allah ( Paix et Bénédiction d'Allah sur Lui ) a dit:



" Ô Allah, rien n'est facile, sauf ce que Tu as rendu facile, et Tu es Celui qui, selon Ton vouloir, rend facile le chagrin "





اللهم لا سهل إلا ما جعلته سهلا وأنت تجعل الحزن إذا شئت سهلا

Allahoumma La Sahla illa ma ja'altahu sahlan wa anta taj'all al hazan idha chitta sahlan




Recueilli par Ibn Hibban dans son Sahih, et Sheikh Al Albani l'a déclaré authentique selon les conditions de Muslim .

[Extrait de «Silsilah Ahadith As-Sahiha 'vol.6 N° du hadith: 2886 p.902]


copié de sounnah-publication.com
17 juillet 2012 15:50
En entrant au marché


"Il n’y a d’autre divinité qu’Allah Unique, sans associé. A Lui la royauté, à Lui la louange, Il donne la vie et donne la mort. Il est vivant et ne mourra jamais. Le bien est dans Sa main et Il est capable de toute chose."

لا إلهَ إلاّ اللّه وحدَهُ لا شريكَ لهُ، لهُ المُلْـكُ ولهُ الحَمْـد، يُحْيـي وَيُميـتُ وَهُوَ حَيٌّ لا يَمـوت، بِيَـدِهِ الْخَـيْرُ وَهوَ على كلّ شيءٍ قدير
Lâ ilâha illâ l-lâhu, wahdahu lâ sharîka lahu, lahu-l-mulku wa lahu-l-hamdu, yuhyî wa yumîtu, wa huwa hayyun lâ yamûtu, bi-yadihi-l-khayru, wa huwa calâ kulli shay'in qadîr.
[b][color=#FF0000]N ' E C R I V E Z • P A S : SAWS !!!! D'après l'érudit As-Sakhâwiyy dit : O écrivain! évite d'avoir recours au symbole pour désigner cette formule de prière et de salutations pour le Prophète d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dans votre écriture[/color][/b]
17 juillet 2012 15:52
Après la prière - الأذكار بعد الصلاة

Une fois la prière terminée, le fidèle implore le pardon d'Allah, trois fois :

astarfirrullah, astarfirrullah, astarfirrullah

Ensuite il dit :

Seigneur Tu es la paix (As-Salâm), de Toi procède la paix. Sois béni, Ö Toi qui est plein de Majesté et de Munificience

Allahumma antas-salam wa minkas-salam tabârakta ya dhal jalâli wal ikrâm

navbits_start.gif Il n'y a pas de divinité en dehors d'Allah. Il n'a pas d'associé, à Lui la Souveraineté, à Lui la Louange, Il est capable sur toute chose.

lâ illaha illallah wahdahu lâ sharîka lah, lahul-mulk wa lahul-hamd wa huwa 'ala kulli shay'in qadîr

Nul ne repousse ce que Tu donnes, ni ne donne ce que Tu retiens et la fortune du riche ne lui servira en rien auprès de Toi sinon Ta miséricorde. Il n'y a pas de divinité (digne d'adoration) en dehors d'Allah, Il n'a pas d'associé, à Lui la Souveraineté, à Lui la Louange, Il est Puissant sur toute chose. Il n'y a ni force ni puissance qu'en Allah. Il n'y a pas de divinité (digne d'adoration) en dehors d'Allah, nous n'adorons que Lui, à Lui le bienfait, la grâce et la Louange, n'y a pas de divinité (digne
d'adoration) en dehors d'Allah, à Lui la religion pure en dépit de l'aversion des mécréants

Allahumma lâ mâni' lima a'tayta wa lâ mu'ti lima mana'ta wa lâ yanfa'u dhal jaddi minkal-jad lâ hawla wa lâ quwwata illa billah ,lâ illaha illallah wa lâ na'budu illa iyyah lahu-ni'matu wa lahul-fadhl wa lahu-thana'a al-hasan, lâ illaha illallah mukhlisina lahu-din wa law karihal-kâfirûn

Puis on glorifie Allah trente-trois fois en disant:
"Gloire à Allah" (subhânallah)
Et trente-trois fois:
"Louange à Allah" (Al-hamdulillah)
Et enfin trente-trois fois:
"Allah est le Plus Grand" (Allahu Akbar)

Et l'on complète à cent par la phrase:
" Il n'y a pas de divinité (digne d'adoration) en dehors d'Allah, Unique et sans associé, à Lui la royauté, à Lui la louange, Il donne la vie, Il donne la mort, et Il est Omnipotent".
Lâ illaha illallah wahdahu lâ sharîka lah, lahul-mulk wa lahul-hamdu yuhyy wa yumît wa huwa 'alâ kulli shay'in qadîr

Ensuite, on récite :

Le verset du Trône (ayatul-kursî ) de sourate la Vache verset 255 et les 3 dernières sourates du Coran après chacune des cinq prières obligatoires; et il est souhaitable de répéter ces trois sourates du Coran trois fois après les deux prières: du Fajr (l'Aube) et
du Maghrib (crépuscule), et ce, conformément aux hadiths qui nous sont parvenus du Prophète Muhammad - qu'Allah prie sur lui et le salue -.

Sourate al-ikhlâs : qul huwa allahu ahad allahu samad lam yalid wa lam yûlad wa lam yakun lahu kufuwan ahad
_
Sourate al-falaq : qul a'udhu bi rabil-fajaq min charri ma khalaq wa min sharri ghâsiqin idha waqab wa min sharri nafathati fil 'uuqad wa min sharri hasidin idha hasad

Sourate an-nâs : qul a'udhu bi rabi nâs maliki nâs illahi nâs min sharril-waswâsi lkhannâs alladhî yuwaswisu fi suduri nâs minal-jinnati wan-nâs
De même, après ces mêmes deux prières du fajr et du maghrib (l'Aube et le Crépuscule) il est aussi souhaitable, à la suite des invocations susmentionnées, de réciter dix fois ce qui suit :
" Il n'y a pas de divinité (digne d'adoration) en dehors d'Allah, Unique et sans associé, à Lui la royauté, à Lui la louange, Il donne la vie, Il donne la mort, et Il est Omnipotent".
Lâ illaha illallah wahdahu lâ sharîka lah, lahul-mulk wa lahul-hamdu yuhyy wa yumîtwa huwa 'alâ kulli shay'in qadîr
Ceci a été confirmé du Prophète.

Si le fidèle est imam de la prière, il se tourne vers les fidèles après le repentir trois fois et la récitation de l'invocation :
Seigneur Tu es la paix (As-Salâm), de Toi procède la paix. Sois béni, Ö Toi qui est plein de Majesté et de Munificience.
Allahumma antas-salam wa minkas-salam tabârakta ya dhal jalâli wal ikrâm

Cette façon d'agir nous à été transmises dans plusieurs hadiths du Prophète - qu'Allah prie sur lui et le salue -, et spécialement dans le hadith de 'Aisha, son épouse, et qui a été rapporté dans le Sahih de Muslim.
Toutes ces invocations s'appellent Dhikr; elles sont surérogatoires et non obligatoires.

copié de fourqane.fr
Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz
[b][color=#FF0000]N ' E C R I V E Z • P A S : SAWS !!!! D'après l'érudit As-Sakhâwiyy dit : O écrivain! évite d'avoir recours au symbole pour désigner cette formule de prière et de salutations pour le Prophète d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dans votre écriture[/color][/b]
S
17 juillet 2012 16:24
As-salamu' 3aleykoum ma soeur,

Chokraaaaan pour ce poste walahi merci du fond du coeur !!!

Ton poste rebooste la foi soubhanallah et nous donne encore plus envie de persister dans nos invocations Smiling Smiley

Après ça je pense que personne ne doit douter d'Allah et Qu'Il Puisse Exaucer nos invocations. Il faut juste savoir patienter " Ina Llah m3a sabirin " Smiling Smiley

Qu'Allah Soubhanu Exauces toutes tes invocations les plus chères ma soeur Smiling Smiley

El Hamdoulillah le mois du Ramadan approche il faut bien préparer toutes les douaas que l'on veut voir Exaucer par Allah ta'ala comme le faisaient les compagnons ( a'leyhoum salam wa l'barakallah ) Il préparaient leurs douaas en sorte que des que le ramadan finissent Allah Soubhanu les Exauces Smiling Smiley

Merciii encore ma soeur Allah Y jazik je t'aime fi Allah <3



Modifié 1 fois. Dernière modification le 17/07/12 16:25 par S.Muslima.
17 juillet 2012 16:42
Wa alaykom el salam wa rahmato Allah wa barakatoh oukhty el karima

Baraka Allah fiki ma soeur , ton commentaire ma fait beaucoup plaisir , les do3a c une 3ibada = adoration et comme il a dit Omar ibn el khatab radia Allah anh " Je ne me soucies pas de savoir si Allah exaucera mes invocations ou non.
Mon souci principal est : Allah va t-il m'inspirer la volonté de L'invoquer ?
Car du moment qu'Il m'inspire l'invocation, je sais pertinemment qu'Il m'exaucera. "
! Allah akbar

Qu'Allah exauce tes do3a oukhty ainsi que tt les musulmans qui sont en difficulté , une petite pensée pour nos fréres en Palestine & Syrie Ainsi qu'en Birmanie ne les oublier pas des dou'a pour nos frères qui souffrent !

Qu'Allah vous facilitent et vous guide vers le bon chemin du dine et la piété
[b][color=#FF0000]N ' E C R I V E Z • P A S : SAWS !!!! D'après l'érudit As-Sakhâwiyy dit : O écrivain! évite d'avoir recours au symbole pour désigner cette formule de prière et de salutations pour le Prophète d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dans votre écriture[/color][/b]
18 juillet 2012 14:47
Invocations spécial Ramadan, jeûne et repas



- En voyant la nouvelle lune

175 - "Allah est le Plus Grand ! Ô Seigneur ! Apporte-nous avec cette nouvelle lune la sécurité et la foi, le salut et l’Islam ainsi qu el a réussite dans tout ce que Tu aimes et que Tu agrées. Notre Seigneur et ton Seigneur est Allah."

اللهُ أَكْـبَر، اللّهُمَّ أَهِلَّـهُ عَلَيْـنا بِالأمْـنِ وَالإيمـان، والسَّلامَـةِ والإسْلام، وَالتَّـوْفيـقِ لِما تُحِـبُّ رَبَّنـا وَتَـرْضـى، رَبُّنـا وَرَبُّكَ الله

Allâhu akbaru. Allâhumma ahillahu 'alaynâ bi-l-amni, wa-l-îmâni, wa s-salâmati, wa-l-islâmi, wa t-tawfîqi limâ tuhibbu rabbanâ wa tardâ. Rabbunâ wa rabbuka l-lâhu.




- Au moment de rompre le jeûne
176 - "La soif est dissipée, les veines sont abreuvées et la récompense restera avec la volonté d’Allah."

ذَهَـبَ الظَّمَـأُ، وَابْتَلَّـتِ العُـروق، وَثَبَـتَ الأجْـرُ إِنْ شـاءَ الله

Dhahaba z-zama'u wa btallati-l-'urûqu wa thabata-l-ajru in shâ'a l-lâhu.




177 - "Ô Seigneur ! Je te demande par Ta miséricorde qui embrasse toute chose de me pardonner."

اللّهُـمَّ إِنَّـي أَسْـأَلُـكَ بِرَحْمَـتِكَ الّتي وَسِـعَت كُلَّ شيء، أَنْ تَغْـفِرَ لي

Allâhumma innî as'aluka bi-rahmatika l-lâti wasi' at kulla shay'in an taghfira lî.





- En commençant le repas
178 - "[Dire :] Au nom d’Allah. [ou, si on oublie de le faire en commençant, dire :] Au nom d’Allah, au début et à la fin."

بِسْمِ الله/ بِسْمِ اللهِ في أَوَّلِهِ وَآخِـرِه

Au début du repas : Bismi l-lâhi.
En cas d'oubli : Bismi l-lâhi fî awwalihi wa âkhirihi.




179 - "Ô Seigneur ! Place pour nous Ta bénédiction dans (ce mets) et accorde-nous une nourriture meilleure encore.
[En ce qui concerne le lait :] Ô Seigneur, bénis-le nous et donne-nous en davantage."

اللّهُـمَّ بارِكْ لَنا فيهِ وَأَطْـعِمْنا خَـيْراً مِنْـه/ اللّهُـمَّ بارِكْ لَنا فيهِ وَزِدْنا مِنْه

Allâhumma bârik lanâ fîhi, wa at 'imnâ khayran minhu.
Allâhumma bârik lanâ fîhi wa zidnâ minhu.





70 - A la fin du repas

180 - "Louange à Allah Qui m’a accordé cette nourriture et me l’a octroyé sans pouvoir ni force de ma part."

الْحَمْـدُ للهِ الَّذي أَطْعَمَنـي هـذا وَرَزَقَنـيهِ مِنْ غَـيْرِ حَوْلٍ مِنِّي وَلا قُوَّة

Al hamdu li-l-lâhi ladhî at 'amanî hâdhâ wa razaqanîhi min ghayrin hawlin minnî wa lâ quwwatin.




- "A Allah revient la Louange abondante, pure et bénie. Nul ne peut Te louer et reconnaître Tes grâces comme Tu le mérites, ni ne peut se dispenser de Toi, ô mon Seigneur."

الْحَمْـدُ للهِ حَمْـداً كَثـيراً طَيِّـباً مُبـارَكاً فيه، غَيْرَ مَكْفِيٍّ وَلا مُوَدَّعٍ وَلا مُسْتَغْـنىً عَنْـهُ رَبُّـنا

Al hamdu li-l-lâhi hamdan kathîran, tayyiban, mubârakan fîhi, ghayra makfiyyin wa lâ muwadda'in, wa lâ mustaghnan 'anhu rabbanâ.


- De l'invité en faveur de l'hôte
182 - "Ô Seigneur ! Bénis-leur ce que Tu leur as donné comme subsistance, pardonne-leur et fais-leur miséricorde."

اللّهُـمَّ بارِكْ لَهُمْ فيما رَزَقْـتَهُم، وَاغْفِـرْ لَهُـمْ وَارْحَمْهُمْ

Allâhumma bârik lahum fîmâ razaqtahum wa ghfir lahum wa rhamhum.


- En faveur de celui qui donne à boire

183 - "Ô Seigneur ! Nourris celui qui m’a nourri et donne à boire à celui qui m’a donné à boire."

اللّهُـمَّ أَطْعِمْ مَن أَطْعَمَني، وَاسْقِ مَن سقاني

Allâhumma at'im man at'amanî wa sqi man saqânî.


- Du jeûneur en faveur de celui qui lui fait rompre
184 - "Que les jeûneurs mangent chez vous, que les gens vertueux prennent de votre nourriture et que les Anges prient pour vous."

أَفْطَـرَ عِنْدَكُم الصّـائِمونَ وَأَكَلَ طَعامَـكُمُ الأبْـرار، وَصَلَّـتْ عَلَـيْكُمُ الملائِكَـة

Aftara 'indakumu s-sâ'imûna, wa akala ta'âmakumu-l-abrâru, wa sallat 'alaykumu-l-malâ'ikatu.


- Du jeûneur lorsqu'on lui présente à manger et qu'il ne rompt pas son jeûne
185 - "[Quand l’un de vous est invité à un repas, qu’il y aille. S’il jeûne, qu’il fasse des prières (invocations) pour celui qui l’invite ; et s’il ne jeûne pas, qu’il mange."


Ce que doit dire le jeûneur lorsqu'il se fait injurier

186 - "Je suis en état de jeûne, je suis en état de jeûne."

إِنِّي صَائِمٌ، إِنِّي صَائِمٌ

Innî sâimun ! Innî sâimun !


source : La Citadelle du Musulman (Qahtani)
hisnulmuslim.com




Modifié 1 fois. Dernière modification le 18/07/12 14:48 par muslima-muslima.
[b][color=#FF0000]N ' E C R I V E Z • P A S : SAWS !!!! D'après l'érudit As-Sakhâwiyy dit : O écrivain! évite d'avoir recours au symbole pour désigner cette formule de prière et de salutations pour le Prophète d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dans votre écriture[/color][/b]
14 août 2012 03:15
Dou3a à prononcer pendant les 10 derniers jour de Ramadan ! ALLAHOMA INNAKA AFOUWOUN TOUHIBOU L'AFWA FA'FOU ANNI ! Ahmad et Ibn Majah ont rapporté un hadith authentifié par Tirmidhi d’après ’Aïcha (que Dieu l’agrée) : « j’ai dit : ô Messager de Dieu, si je connais quelle nuit sera la nuit de Al-Qadr que dois-je dire ? » Il a dit : « dis : ô Dieu, Tu pardonnes et Tu aimes le pardon alors pardonnes- moi »

[www.youtube.com]
[b][color=#FF0000]N ' E C R I V E Z • P A S : SAWS !!!! D'après l'érudit As-Sakhâwiyy dit : O écrivain! évite d'avoir recours au symbole pour désigner cette formule de prière et de salutations pour le Prophète d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dans votre écriture[/color][/b]
M
14 août 2012 04:03
salam alaykom wa rahmatou ALLAHou wa Barakatouhou !

Barak ALLAHou fik oukhty !

wa salam alaykom wa rahmatou ALLAHou wa Barakatouhou !
15 août 2012 15:19
Wa alaykom el salam wa rahmato Allah wa barakatoh , wa fiki baraka ma soeur
[b][color=#FF0000]N ' E C R I V E Z • P A S : SAWS !!!! D'après l'érudit As-Sakhâwiyy dit : O écrivain! évite d'avoir recours au symbole pour désigner cette formule de prière et de salutations pour le Prophète d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dans votre écriture[/color][/b]
1 octobre 2012 15:23
Les erreurs à éviter pendant l’invocation

Dans la manière de lever les mains


Nous avons déjà décrit la manière légale de le faire, mais celui qui contemple la manière dont les gens invoquent, voit des choses étonnantes.
Parmi celles-ci :


Baisser ses mains (en les levant jointes ou séparées) jusqu'au niveau du nombril ou plus bas.

Lever ses mains séparées, les doigts dirigés vers la Qibla et les deux pouces vers le ciel.

Les retourner dans plusieurs sens durant l'invocation.

Les secouer en faisant d'autres mouvements en levant ses mains.

Essuyer le visage avec ses mains après avoir conclu l'invocation de « Al-Qounoût » du « Witr » ou une « Al-Qounoût » après un évènement grave survenu dans la communauté (« Nâzila ») dans une prière.

Essuyer la poitrine et les épaules avec ses mains après avoir conclu l'invocation ou après avoir prié sur le Prophète [...]

Placer la paume l'une contre l'autre ou se frotter les mains l'une contre l'autre à la fin de l'invocation.

Embrasser les deux pouces et les poser sur ses yeux lors de la prononciation du nom du prophète Muhammad durant l'appel à la prière « adhan » et autre.

Que l'imam lève ses mains, ainsi que ceux qui assistent à la prière du vendredi (lors de l'invocation à la fin du sermon). Il est établi que le prophète a levé ses mains pour une invocation de demande de pluie lors du sermon du vendredi, et les compagnons ont aussi levé leurs mains, puis cela ne s'est plus reproduits.
Pour cela, les gens de science ont conseillé de le faire durant ce cas précis seulement.
Mais si l'imam fait une invocation lors de son sermon qui ne concerne pas la demande de pluie, il est alors détestable pour lui ainsi que les autres de lever les mains.
Ceci mérite l'attention de chacun.

Lever les mains pour invoquer, entre l'appel de rassemblement à la prière « Iqâma » et le début de la prière (avant que l'imam ne dise « Allahou Akbar »).
Ce qui a été innové à ce sujet est que l'imam fasse une invocation à ce moment-là, et les gens disent Amine après lui tout en levant leurs mains ; cette façon de faire est complètement inventée et innovée. Quant à ce que chacun de nous fasse seul une invocation après l'adhan ou après l'iqâma est une chose louable et pourrait être une cause d'exaucement comme cela est cité dans la sounna. [...]

Lever les mains pour faire une invocation de groupe ou chacun seul, après la prière obligatoire.
Ce point est sujet à débats tumultueux et des on-dit incessants, mais il s'est avéré que ceux qui prétendent cela légal n'ont aucune preuve, il est donc établi que c'est une innovation. [...]

Lever les mains après la prosternation de lecture du Coran pour invoquer.
Cette invocation durant laquelle on y lève les mains n'est soutenue par aucune preuve, c'est donc une innovation.

Lever les mains lors de la vue du croissant de lune : se mettre face au croissant et lever les mains pour invoquer constitue deux innovations.
Car d'après la sounna, on devrait se mettre face à la Qibla et le fait de lever ses mains à ce moment n'est soutenu par aucune preuve.

Lever ses mains ou les poser sur sa poitrine comme il est accompli dans la prière ou s'assoir en position de la prononciation du « tachahoud » lors de la salutation faite au Prophète et ses deux compagnons à Médine.
Tout ce qui précède n'est qu'innovation.
En invoquer, lever les mains, s'assoir comme dans la prière ne doit être fait que vers la Qibla.
Aussi, ceci est un renoncement aux bonnes manières de saluer le Prophète et ses deux compagnons (qu'Allah les agrée) !

Mettre la main droite sur la tête après la prière et faire une invocation.
À ce sujet, il y a un hadith d'après Anas (qu'Allah l'agrée) qui est faible.

Rassembler les doigts de la main droite et les mettre sur l'œil droit, et faire de même pour l'œil gauche puis réciter des paroles indistinctes et invoquer.

L'utilisation des deux index en invoquant, alors qu'il est établi d'après Abu Hourayra, que le prophète est passé devant un homme qui invoquait en utilisant ses deux index, il lui a alors dit « unifie, unifie ! (soit : utilise qu'un doigt !) » [Rapporté par El-Tirmidhi et El-Hâkim qui l'a authentifié].

Extraits du livre : Correction de l'invocation « Tashih el-dou'a » du Dr Bakr Ibn AbdAllah Abou-Zayd (membre du comité de l'IFTA).
Traduit par : Miloud El-Wahrany
Revu et corrigé par Abu Hamza Al-Germâny
Publié par Le bureau de prêche de Rabwah (Riyadh)
[b][color=#FF0000]N ' E C R I V E Z • P A S : SAWS !!!! D'après l'érudit As-Sakhâwiyy dit : O écrivain! évite d'avoir recours au symbole pour désigner cette formule de prière et de salutations pour le Prophète d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dans votre écriture[/color][/b]
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook