Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Djins amoureux?
20 octobre 2017 23:40
Bonsoir,

J'aurai besoin de réponses à quelques questions. J'ai 19 ans et je suis quasiment sûre d'être touchée par un Djin amoureux.
Cela va être un peu long, mais je vais vous raconter tout depuis le début.
Depuis 2 ans à peu près, 17-18 ans et principalement après l'obtention de mon baccalauréat je suis entrée dans une phase de tristesse. Mon quotidien a été bouleversé. Ayant entrepris des études assez compliquer, et ayant du quitté le domicile familiale pour me rapprocher de mon lieu d'étude, je ne me suis pas inquiéter. Je pensais que c'était ces petits chamboulements qui entrainaient une baisse de morale. Jusqu'ici " ça va". Mais au cours de cette première année d'étude supérieur, la baisse de morale était devenue chaotique, pleure régulier, je ne sortais plus, je ne fréquentais plus mes amis, j'ai eu un changement d'attitude radical. Je suis passer de la personne pleine de vie à une morte vivante. Des insomnies à n'en plus finir. Aucune envie d'aller à l'école le matin : un vrai carnage. Pleine de découragement j'ai décider d'arrêter mes études et de retourner vivre chez mes parents. Situation un peu compliqué au début, puisqu'ils étaient dans l'incompréhension. Et là, ma situation c'est encore plus dégrader. Les premiers temps, j'ai essayer de leurs faire comprendre que ça n'allait pas trop mais étant un peu pudique le message ne passait pas. Mais finalement, un soir d'octobre 2016, étant sous anti-dépresseurs depuis déjà 3 mois, j'ai décider de prendre 1 cachet de trop. L'idée n'était pas le suicide, même si cela me trottait dans la tête depuis quelque temps. Une fatigue extrême et une volonté de passer une bonne nuit m'ont pousser à prendre ce cachet supplémentaire. Et là catastrophe, dans la nuit crise de panique, tétanie, je parlais comme un enfant qui apprend à parler : incapacité à dire papa ou maman. Perte de connaissance toutes les 15 minutes. Et cela pendant 15 jours. Ce fût direction les urgences directement avec mes parents (que dieu me les protegent inshallah). Après avoir vu plusieurs psychologue dont beaucoup penser à premières vue que j'était droguée, qu'on m'a dis que je faisais une dépression. Une dépression... sauf que les symptômes ce sont très vite aggravés. J'ai commencer soudainement à me mettre dans des états seconds, ou je pouvais parler en arabe couramment alors qu'au quotidien je ne sais pas dire 1 seul mot en arabe. Lors de ces états seconds, la véritable moi était en pause, et mon corps était pris en possession. Toute ma famille eux même ont pu faire face à ces états. Ils me racontaient que je disais pleins de mots incompréhensibles, en français en arabe. Que je ricanais toute seule et que je faisais une tête vicieuse. A la suite de ça, les imams ont défilés à la maisons avec des méthodes toutes différentes les unes que les autres (bains dans de l'eau bouillantes, manger des graines, sentir des herbes, roqya..). Certains étaient des personnes de confiances puisque ce sont des amis à mon père rencontré lors du hadj et les autres des charlatans qui demandaient des sommes énormes pour n'avoir rien fait. Pour en avoir vu un certains nombres, les réactions étaient toutes les mêmes. J'était "atteinte d'un djinn amoureux". Je ne pouvais pas écouter de coran, je n'ai jamais vraiment été pratiquante à fond mais je respecte les grands principes de l'islam (ramadan, pas de porcs, halal, pas d'alcools). Mes réactions étaient violantes envers les personnes qui me faisait écouter du coran. J'ai pu même mordre certains imams. Leurs méthodes étaient alors de plus en plus radicales. A plusieurs reprises ont m'a mise habiller dans des baignoires d'eau brulante avec du coran à fond dans la salle de bain, et des personnes (proche de moi, famille, oncles, frères et soeurs) pour me tenir car je me débattais. Je garde des souvenirs atroces de toutes ces scènes. De la torture pour moi. Je mourrai de soif et je n'avais pas le droit à une goutte d'eau. La seule eau qu'on m'autorisait à boire était celle du bain, qui était pleine d'herbe (provenant de la mecque je ne sais plus exactement ce que c'était). J'ai également jeter aussi beaucoup d'objets chères à mes yeux, et offerts par des personnes extérieurs. Ils pouvaient représenter sources de malédictions. Je vous raconte tout ça parce que j'ai besoin de me libérer, au début quand on me parlait du mauvais oeil j'y croyais pas, je suis quelqu'un d'assez rationnelle. Mais après la vue des imams (proches), après avoir rencontrer des personnes ayant vécu la même chose que moi et après avoir lu de nombreuses choses à ce sujet je suis persuadée que ça existe. J'aimerai savoir si quelqu'un à déjà vécu ça ? Si quelqu'un sait comment s'en débarrasser?
Cela à durer 1 ans ou toute ma vie s'est couper. J'ai essayer de reprendre du poil de la bête avec le soutient de ma famille mais surtout de mon père. Tout s'est améliorer pendant les 2 mois d'été. Mais là, au début de l'hiver, tout les symptômes réapaaissent et je suis sûre qu'il n'est pas parti de moi
M
20 octobre 2017 23:45
Sa fait flippé
Courage ma soeur j'espère que tu trouveras une solution
A
21 octobre 2017 01:18
As salam

Moi je suis choqué par ce que je viens de lire et en particulier leur exorcisme....ils auraient pu te tuer.chaque année il y 'a des morts a cause de ça...etlà je vais te dire ce qu'a dis un qaadi a un raki qui avait tué quelqu'un en lui tapant dessus "pour faire sortir le djinn" "le djinn,quel djinn, tu as tué une personne... si il y a un djinn qu'il vienne témoigner..."
Bref c'est pas recevable.

Un point qui m'a fait tiquer (et si le frère Abdoulaye passe par là, je pense qu'il va aussi le relever", c'est ça :

Citation
a écrit:
J'ai commencer soudainement à me mettre dans des états seconds, ou je pouvais parler en arabe couramment alors qu'au quotidien je ne sais pas dire 1 seul mot en arabe.

Dans les faits c'est loin d'être sur que tu parlais vraiment arabe et d'ailleurs tu le confirme plus loin :

Citation
a écrit:
que je disais pleins de mots incompréhensibles, en français en arabe.

En fait ça ressemble a de la glossolalie.... c'est a dire que c'est du charabia qui ressemble aux sonorité d'une langue mais dansles fait tu ne parle pas vraimentlalangue durant ces moments.

Et ça tu peut le retrouver dans des pathologie medicale, comme la shyzophrenie, ou les troubles dissociatifs.

Si je me base sur ton témoignage en mettant de coté l'aspect surnatuel :
- je suppose que tu devais être à la base une eleve active, plutôt dynamique (vue que tu parle d'etudes compliquée, je suppose que tu n'était pas une cancre)
- puis tu es passée en depression

Ce genre d'alternance peut ressembler à de la maniaco-depression ou trouble bi-polaire.Et pour avoir déja vue une personne athé en crise qui a basculé du bi-polaire en trouble dissociatif, on pourrait vraiment croire que c'est une autre personne. Le regard vicieux, y'avait ça, la voix qui change, certain tic pas habituel, la force physique augmente aussi (ça je l'ai pas vue mais un pote qui a bossé comme infirmier en HP m'en a parlé)

Maintenant,même si moi je fait partie de la branche de l'islam qui ne valide pas la possession, a ma connaissance, le djinn amoureux ça ressemble pas a ce que tu decrit. Il y a des rêve erotique, des truc comme ça qui n'ont pas du tout l'air présent de ton coté.

Mon conseil : consulter un psy (sans lui parler de djinn bien sur) mais en lui parlant des symptomes de tes crises ET voir pour une roqiya soft a base d'écoute de Coran.
Par contre faut arrêter ces histoire de bain brulants... c'est du charlatanisme et c'est dangereux.
l
21 octobre 2017 01:20
No Nosalam ma soeur je vais peut être en heurter certains mais sache qu'il n'y a pas pire jounnouns que les Rakis charlatans et les humains,le CORAN est la meilleure guérison! qu'ALLAH apaise tes souffrances inshaallah
21 octobre 2017 08:49
Salam,

Mon pere et mon oncle en qui j'ai entièrement confiance m'ont confirmer que j'ai su leurs tenir des conversations complète en arabe.

Concernant les imams que j'ai pu voir, j'ai vite compris que c'était devenue un business... de toute manière je n'avais accrocher avec aucun. Au jours d'aujourd'hui je n'en voit plus, Mais ca fais 1 ans que je suis suivie par une psychiatre qui n'a pas déceler les troubles dont vous me parler à part une tres tres lourde dépression pour mon âge.

J'ai oubliee d'evoquer certains symptômes, Quand tout à commencer je me regarder énormément dans le miroir voir meme tout le temps. Ce qui a supris mes proches qui pensait que c'était juste " de la prétention". Mais Quand j'étais toute seule et que je passais des heures devant un miroir je me reconnaissait pas je ne reconnaissait pas la fille qui etair devant moi

Enfin bref. Je ne saurai Surement jamais La vérité sur tout ça...
Mais merci de votre soutient, et que dieu protège toutes les personnes dans ce cas
21 octobre 2017 09:26
Je m'en doute bien.

Merci beaucoup du soutien
A
21 octobre 2017 11:55
Salam,

Citation
nesm-07 a écrit:
Mon pere et mon oncle en qui j'ai entièrement confiance m'ont confirmer que j'ai su leurs tenir des conversations complète en arabe.

Ça s'appelle de la xénoglossie, une forme particulière de la glossolalie en effet comme l'a dit Al Hersini. Les personnes atteintes de ce trouble n'ont qu'un faible vocabulaire (quelques dizaines de mots alors qu'il en faut 2000 pour maitriser une langue), ne font pas de phrases complexes, se limitant à quelques mots en réponses aux questions qu'on leur pose, mais cela peut suffire à donner l'illusion que la personne comprend réellement les questions posées et qu'elle tente d'y répondre dans la même langue.

As tu parlé de ce symptôme à ton médecin ? Puisque ça n'a rien à voir avec la dépression pour laquelle tu es soignée. Ce serait plutôt le signe d'un trouble dissociatif ou psychotique.

Citation
nesm-07 a écrit:
J'ai oubliee d'evoquer certains symptômes, Quand tout à commencer je me regarder énormément dans le miroir voir meme tout le temps. Ce qui a supris mes proches qui pensait que c'était juste " de la prétention". Mais Quand j'étais toute seule et que je passais des heures devant un miroir je me reconnaissait pas je ne reconnaissait pas la fille qui etair devant moi
Ça aussi c'est un symptôme dont il faut parler au psychiatre. C'est de la dépersonnalisation, un trouble dissociatif. Les causes peuvent être très diverses : psychologiques, neurologiques, environnementales.

En tous cas, la recherche d'une maladie restant à identifier est beaucoup plus probable que l'intervention d'un "djinn amoureux".
"Si derrière toute barbe il y avait de la sagesse, les chèvres seraient toutes prophètes"
A
21 octobre 2017 13:21
dalam

mais est-ce que tu as parlé au pasy de ce qu'il se passe durant les crise ? si tu lui a caché le coté glossolalie & co, normal qui ne va voir qu'une depression
Citation
nesm-07 a écrit:
Salam,

Mon pere et mon oncle en qui j'ai entièrement confiance m'ont confirmer que j'ai su leurs tenir des conversations complète en arabe.

Concernant les imams que j'ai pu voir, j'ai vite compris que c'était devenue un business... de toute manière je n'avais accrocher avec aucun. Au jours d'aujourd'hui je n'en voit plus, Mais ca fais 1 ans que je suis suivie par une psychiatre qui n'a pas déceler les troubles dont vous me parler à part une tres tres lourde dépression pour mon âge.

J'ai oubliee d'evoquer certains symptômes, Quand tout à commencer je me regarder énormément dans le miroir voir meme tout le temps. Ce qui a supris mes proches qui pensait que c'était juste " de la prétention". Mais Quand j'étais toute seule et que je passais des heures devant un miroir je me reconnaissait pas je ne reconnaissait pas la fille qui etair devant moi

Enfin bref. Je ne saurai Surement jamais La vérité sur tout ça...
Mais merci de votre soutient, et que dieu protège toutes les personnes dans ce cas
T
21 octobre 2017 14:15
Bonjour Nesm.

Je voulais juste attirer ton attention sur quelque chose qui me paraît loin d'être anodin.

Mon avis après lecture de ton post c'est que ce qui a déclenché tout ce mal-être, c'est l'école.

Les signes suivants sont des caractéristiques de la phobie/ anxiété scolaire :

je suis entrée dans une phase de tristesse. Mon quotidien a été bouleversé. Ayant entrepris des études assez compliquer

Mais au cours de cette première année d'étude supérieur, la baisse de morale était devenue chaotique, pleure régulier, je ne sortais plus, je ne fréquentais plus mes amis, j'ai eu un changement d'attitude radical. Je suis passer de la personne pleine de vie à une morte vivante. Des insomnies à n'en plus finir. Aucune envie d'aller à l'école le matin : un vrai carnage. Pleine de découragement j'ai décider d'arrêter mes études


Le plus parlant c'est la disparition de tous les symptômes quand tu ne vas plus à l'école, c'est à dire au moment des vacances "Tout s'est améliorer pendant les 2 mois d'été"

Tu devrais parler à un professionnel de tes angoisses liées aux études, car je pense que tout ce qui t'arrive y est lié.

Citation
nesm-07 a écrit:
Bonsoir,

J'aurai besoin de réponses à quelques questions. J'ai 19 ans et je suis quasiment sûre d'être touchée par un Djin amoureux.
Cela va être un peu long, mais je vais vous raconter tout depuis le début.
Depuis 2 ans à peu près, 17-18 ans et principalement après l'obtention de mon baccalauréat je suis entrée dans une phase de tristesse. Mon quotidien a été bouleversé. Ayant entrepris des études assez compliquer, et ayant du quitté le domicile familiale pour me rapprocher de mon lieu d'étude, je ne me suis pas inquiéter. Je pensais que c'était ces petits chamboulements qui entrainaient une baisse de morale. Jusqu'ici " ça va". Mais au cours de cette première année d'étude supérieur, la baisse de morale était devenue chaotique, pleure régulier, je ne sortais plus, je ne fréquentais plus mes amis, j'ai eu un changement d'attitude radical. Je suis passer de la personne pleine de vie à une morte vivante. Des insomnies à n'en plus finir. Aucune envie d'aller à l'école le matin : un vrai carnage. Pleine de découragement j'ai décider d'arrêter mes études et de retourner vivre chez mes parents. Situation un peu compliqué au début, puisqu'ils étaient dans l'incompréhension. Et là, ma situation c'est encore plus dégrader. Les premiers temps, j'ai essayer de leurs faire comprendre que ça n'allait pas trop mais étant un peu pudique le message ne passait pas. Mais finalement, un soir d'octobre 2016, étant sous anti-dépresseurs depuis déjà 3 mois, j'ai décider de prendre 1 cachet de trop. L'idée n'était pas le suicide, même si cela me trottait dans la tête depuis quelque temps. Une fatigue extrême et une volonté de passer une bonne nuit m'ont pousser à prendre ce cachet supplémentaire. Et là catastrophe, dans la nuit crise de panique, tétanie, je parlais comme un enfant qui apprend à parler : incapacité à dire papa ou maman. Perte de connaissance toutes les 15 minutes. Et cela pendant 15 jours. Ce fût direction les urgences directement avec mes parents (que dieu me les protegent inshallah). Après avoir vu plusieurs psychologue dont beaucoup penser à premières vue que j'était droguée, qu'on m'a dis que je faisais une dépression. Une dépression... sauf que les symptômes ce sont très vite aggravés. J'ai commencer soudainement à me mettre dans des états seconds, ou je pouvais parler en arabe couramment alors qu'au quotidien je ne sais pas dire 1 seul mot en arabe. Lors de ces états seconds, la véritable moi était en pause, et mon corps était pris en possession. Toute ma famille eux même ont pu faire face à ces états. Ils me racontaient que je disais pleins de mots incompréhensibles, en français en arabe. Que je ricanais toute seule et que je faisais une tête vicieuse. A la suite de ça, les imams ont défilés à la maisons avec des méthodes toutes différentes les unes que les autres (bains dans de l'eau bouillantes, manger des graines, sentir des herbes, roqya..). Certains étaient des personnes de confiances puisque ce sont des amis à mon père rencontré lors du hadj et les autres des charlatans qui demandaient des sommes énormes pour n'avoir rien fait. Pour en avoir vu un certains nombres, les réactions étaient toutes les mêmes. J'était "atteinte d'un djinn amoureux". Je ne pouvais pas écouter de coran, je n'ai jamais vraiment été pratiquante à fond mais je respecte les grands principes de l'islam (ramadan, pas de porcs, halal, pas d'alcools). Mes réactions étaient violantes envers les personnes qui me faisait écouter du coran. J'ai pu même mordre certains imams. Leurs méthodes étaient alors de plus en plus radicales. A plusieurs reprises ont m'a mise habiller dans des baignoires d'eau brulante avec du coran à fond dans la salle de bain, et des personnes (proche de moi, famille, oncles, frères et soeurs) pour me tenir car je me débattais. Je garde des souvenirs atroces de toutes ces scènes. De la torture pour moi. Je mourrai de soif et je n'avais pas le droit à une goutte d'eau. La seule eau qu'on m'autorisait à boire était celle du bain, qui était pleine d'herbe (provenant de la mecque je ne sais plus exactement ce que c'était). J'ai également jeter aussi beaucoup d'objets chères à mes yeux, et offerts par des personnes extérieurs. Ils pouvaient représenter sources de malédictions. Je vous raconte tout ça parce que j'ai besoin de me libérer, au début quand on me parlait du mauvais oeil j'y croyais pas, je suis quelqu'un d'assez rationnelle. Mais après la vue des imams (proches), après avoir rencontrer des personnes ayant vécu la même chose que moi et après avoir lu de nombreuses choses à ce sujet je suis persuadée que ça existe. J'aimerai savoir si quelqu'un à déjà vécu ça ? Si quelqu'un sait comment s'en débarrasser?
Cela à durer 1 ans ou toute ma vie s'est couper. J'ai essayer de reprendre du poil de la bête avec le soutient de ma famille mais surtout de mon père. Tout s'est améliorer pendant les 2 mois d'été. Mais là, au début de l'hiver, tout les symptômes réapaaissent et je suis sûre qu'il n'est pas parti de moi



Modifié 1 fois. Dernière modification le 21/10/17 14:17 par Tarradiddle.
21 octobre 2017 15:40
Bonjour,

Ma psychiatre est au courant de tout de A à Z. Autant des troubles que j'ai eu lors de ces crises, que du fait que je pensais que c'était un djinn. Elle me laisse beaucoup en parler, mais elle n'a pas vraiment son mot à dire puisque cette croyance relève de ma confession musulmane. Elle qui je suppose ne l'ai pas, ne peux pas alors spécialement y croire, même si elle comprend très bien que moi je puisse.
L'école est selon elle (et d'autres medecin) qu'une infime partie du pb. J'ai toujours été une élève studieuse, et je n'ai jamais eu de réel problème avec l'école. Pendant les 2 mois d'été, après 8 mois de lutte contre la dépression, je suis enfin aller mieux car j'ai eu tout le repos que je nécessitait. Je ressent une extrême fatigue ..
Tout de même merci pour vos conseils, tout est bon à entendre.
Citation
Tarradiddle a écrit:
Bonjour Nesm.

Je voulais juste attirer ton attention sur quelque chose qui me paraît loin d'être anodin.

Mon avis après lecture de ton post c'est que ce qui a déclenché tout ce mal-être, c'est l'école.

Les signes suivants sont des caractéristiques de la phobie/ anxiété scolaire :

je suis entrée dans une phase de tristesse. Mon quotidien a été bouleversé. Ayant entrepris des études assez compliquer

Mais au cours de cette première année d'étude supérieur, la baisse de morale était devenue chaotique, pleure régulier, je ne sortais plus, je ne fréquentais plus mes amis, j'ai eu un changement d'attitude radical. Je suis passer de la personne pleine de vie à une morte vivante. Des insomnies à n'en plus finir. Aucune envie d'aller à l'école le matin : un vrai carnage. Pleine de découragement j'ai décider d'arrêter mes études


Le plus parlant c'est la disparition de tous les symptômes quand tu ne vas plus à l'école, c'est à dire au moment des vacances "Tout s'est améliorer pendant les 2 mois d'été"

Tu devrais parler à un professionnel de tes angoisses liées aux études, car je pense que tout ce qui t'arrive y est lié.
H
21 octobre 2017 15:57
ALLAH y chafik fesons des doua pour la soeur amin .
N
21 octobre 2017 16:00
Salem.

J t'ai répondu mais ce n'est pas passé.

C'est simple tu es bel et bien atteinte de mal occulte.

Il faudra faire bcp bcp de roquia. En parallèle continue avoir le psy ça ne peut pas te faire de mal.

Concernant la roquia il y a certes bcp de charlatan mais faut trouver la bonne personne.

Ma sœur qd elle était gravement malade elle parlait aussi Arabe et elle ne marchait plus' elle avait un djinns. (Amoureux pas amoureux on s'en fout c'est pas ça le souci).
Elle est partie par la suite en Algérie et hmdl par la grâce d Allah après avoir trouvé le bon raqui elle a pu marcher après qu'on lui ai diagnostique une maladie très connu et incurable.
.sache que ce sera un long et dur combat.

Il y a une personne qui pourra t'aider ici qui s'y connait très bien en terme de roquia ces perledecume781.

N'oublie pas plus tu tardes plus ce sera difficile à soigner comme toutes les maladies d'ailleurs.

Qu Allah puisse tapaiser ma sœur.
p
23 octobre 2017 09:50
Salam ahleykoum

Merci à toi New balance pour ta confiance.

Cette soeur est atteinte de possession par un ou plusieurs donnes des miroirs.

C'est lors de son aménagement dans son logement d'étudiante qu'elle les a "dérangés ". Ils sont pas amoureux mais en mode vengeance.

Les médicaments n'arriveront pas son état. Pour s'en débarrasser il lui faut raffermir sa foi et oeuvrer pour s'élever en degré.

Ne pas délaisser la prière. lire quotidiennement la sourate al Baqara.

Et écouter le coran à partir de al Asr .

Après il faut adapter les soins en fonction de l'évolution de son état.

qu'Allah SWT lui vienne en aide
Citation
New balance a écrit:
Salem.

J t'ai répondu mais ce n'est pas passé.

C'est simple tu es bel et bien atteinte de mal occulte.

Il faudra faire bcp bcp de roquia. En parallèle continue avoir le psy ça ne peut pas te faire de mal.

Concernant la roquia il y a certes bcp de charlatan mais faut trouver la bonne personne.

Ma sœur qd elle était gravement malade elle parlait aussi Arabe et elle ne marchait plus' elle avait un djinns. (Amoureux pas amoureux on s'en fout c'est pas ça le souci).
Elle est partie par la suite en Algérie et hmdl par la grâce d Allah après avoir trouvé le bon raqui elle a pu marcher après qu'on lui ai diagnostique une maladie très connu et incurable.
.sache que ce sera un long et dur combat.

Il y a une personne qui pourra t'aider ici qui s'y connait très bien en terme de roquia ces perledecume781.

N'oublie pas plus tu tardes plus ce sera difficile à soigner comme toutes les maladies d'ailleurs.

Qu Allah puisse tapaiser ma sœur.
[color=#6600FF]La Terre dit : "Ô fils d'Adam ! Aujourd'hui tu rires sur mon dos. Demain, tu pleureras dans mon ventre"[/color]
J
29 octobre 2017 01:45
Salam walaykoum

Je ne pense pas que la poste use fasse la prière
Mais il serait meix pour toi de commencer.

Priere et dikr ne peuvent que te faire du bien.

Après tu dois trouver quelqu un de confance pour une vraie rokia si tout cela ne fonctionne pas alors continue les psy..

Qu Allah te facilite amine
l
29 octobre 2017 01:54
Salamu alaykoum,

Allah ou'lem mais peut-etre qu'apres avoir obtenu ton bac tu as été victime de mauvais oeil (hassad) et que ca a permis l'entrée de djin dans ton corps.
Tu dois écouter sourate al baqara tous es soir et te rapprocher de Dieu, (prières régulières, jeûne, dhikr,etc.. )

Allah ichafik.
"Ton paradis se trouve à l'intérieur de ta poitrine, là où tu te trouves Il ne te quitte pas."
29 octobre 2017 13:06
Salem ma soeur,

Effectivement tu a bien les symptômes d'une possession.

Le faite que tu t'es retrouver seule dans ton logement cela a permis au djinn de pénétré en toi car tu as du être triste de de retrouver sans ta famille sûrement le bon moment pour eux .

Déjà sache que ce mal t'à atteind avec la permission d'Allah. Il t'éprouve à travers cela. Mais si il a laisser cette épreuve c'est qu'il y a de ta part un manquement à ta foi.

Donc revoit ta relation envers Allah
Lit le coran , comprendre l'unicité d'Allah ( très important pour que ta foi augmente)
Ça sera dur au début mais bat toi et Allah te facilitera.

Surtout oublie les charlatans toi seul peut te guérir.

Alors revoit toute ta religion, lit tout ce qui concerne la mort et les châtiment de la tombe.

Apprend Ayat kousi, sourate nas, alors falak lit la tout les soir sur tes mains et crache avant et passe tes mains sur tout ton corps, c'est la rokia que notre prophète saw fesait tout les soirs.

Il faut que tu n'aie plus peur car les djinns se nourrissent de notre peur il pénétré plus facilement quand ont n'a peur.
N'aie peur que de Allah.
Quand tu auras plus peur d'Allah tu verra tu sentira le mal venir car la ilsemaine t'ont comme ils veulent tellement tu est faible.

Prend force avec ta foi et c'est toi qui aura le dessus ils ne sont rien ils ont peur de nous quand ont n'a pas peur .

Quand tu auras le dessus tu verra tu ira mieux tu combattant ce mal par la grâce d'Allah.

Tu aura sans doute des moments où tu croiras que ce que tu fait e sert à rien mais non il souffre mais essaye de te faire croire que ça marche pas et c'est la.ou il faudra que tu sois encore plus forte jusqu a que tu reprenne force à ton corps et la tu verra ils n'arriverons plus à te faire du mal .

Courage Allah t'aime et il t'éprouve pour que tu revienne à lui tout car il veut que tu sois parmi ses bien aimé au paradis.

Allah y chafik ma soeur tu n'est pas seule ont n' est la tes frères et soeurs .
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook