Menu
Connexion Yabiladies Ramadan Radio Forum News
Divorce aprés insultes
p
4 décembre 2019 06:33
Je suis un jeune homme de 30 ans, je me suis marié avec ma femme depuis bientot 2 ans. Un mariage d'amour.
Depuis le debut, il n y a eu que des problémes, des fois de ma part des fois de la sienne, on dirait que je vis dans un monde (je suis un gars qui a vecu un peu la misére) et elle dans un autre (fille gatée). Je ne suis ni pauvre ni riche, elle travaille aussi, elle ne cotise en quasi rien, et n'arréte pas d'exiger des choses, ses caprices nous ont causé des problémes et les choses s'empirent sans cesse : elle n'arrete pas de me comparer à d'autres hommes de sa famille ou les maris de ses collegues, ou ses collegues hommes.
Elle a aussi un probléme, celui de tout raconter à sa mére, à la lettre prés. Quand je lui demande pourquoi elle raconte tout, elle me dit que c'est normal pour une fille.
Ses parents ont donc un mauvais avis sur moi. Je ne suis pas un ange, quand on me cherche on me trouve, je deviens insolent lorsqu'on me manque de respect. Enfin bref, disons que c'est de la fierté...
Elle a commencé à delaisser son foyer (moin de repas, fait peu le menage), sachant que j'aide enormément dans la maison (menage). Sachant aussi qu'elle n'a pas de souci physique qui l'empeche de faire sa part des choses, et que je paies toutes les charges du menage.

Nous avons eu un probléme majeur dans le couple, elle avait une maladie qui rendait une relation conjugale impossible sans traitement medical. Ca a tourné au vinaigre, car je suis un homme il me faut le lit, et elle m'evitait sans raison valable et evitait le traitement medical. Bref, j'ai un jour pété les pombs, j'en ai eu marre, elle m'a defié et a appellé ses parents, qui m'ont parlé, je n'ai pas été insolent mais j'ai parlé de sujets genants, du coups j'ai appellé ma mére pour demander conseil car j'ai en face la fille et ses parents. Ma mére m'a dis qu'il fallait parler plus tot (mon pére est mort), elle a parlé à ma femme pour lui dire d'arréter ses betises et de faire son devoir sinon le divorce l'attends (j'etais effectivement pret à le faire)
Ca s'est calmé un moment, elle a été exemplaire, je n'ai ni insulté ni dis quoi que ce soit, mais j'ai demandé qu'elle arréte les problémes et les embrouilles et qu'elle commence à construire se foyer avec moi dans l'amour qui nous a uni, on est allé voir le medecin, qui nous a donné de bonnes nouvelles sur son etat on pourrait bientot avoir une relation conjugale. C'etait la joie pour moi et pour elle, et pour nos familles, j'ai couru lui acheter un cadeau pour l'encourager,
Le lendemain, elle m'appelle au boulot pour me dire que son amie a vecu le meme probléme avec son mari qu'elle et son mari a été plus conciliant (ils n'ont cependant rien resolu) et que je ne suis qu'un vulgaire fils à maman d'avoir fais un scandale pour l'histoire du lit...Vu l'insulte directe, je lui dis que c'est injuste de me traiter ainsi car j'ai été patient pendant plus d'une année sans lit, et je lui ai dis les cinq verités (j'ai été tres direct), et je lui ai dis je ne suis pas un homme qu'on insulte pour avoir reclamé son droit, elle m'a ensuite demandé le divorce, j'ai accépté sans hesitation.
Mais la avec le recul et le peu de téte qui me reste, je me demande ce que je peux faire de plus sage à ce niveau ?
4 décembre 2019 06:47
Elle est capricieuse et ingérable.. le divorce semble la seule issue.
F
4 décembre 2019 06:54
Salam,

Ses parents, ils en disent quoi ? Parce que si ses parents l'encouragent, c'est à ses parents qu'il faut s'adresser en premier.

Ensuite, raconter les secrets de sa famille à ses proches ou à ses amies est le meilleur moyen de braquer tout le monde contre tout le monde. Il faut lui expliquer que ça ne se fait pas. Que c'est très grave et qu'elle a un choix à faire. Continuer et divorcer, ou arrêter et construire.

Je serais toi, je n'entamerai rien du tout pour l'instant, vous avez besoin de cogiter chacun dans vos coins. Une semaine ou deux peut-être plus, le temps de voir s'il y'a une réaction positive du genre des excuses, une demande de discussion, des appels... Il ne faut pas lui fermer les portes fièrement si elle exprime le besoin de discuter avec toi, mais je serais toi, je ne la contacterais pas tant que je n'ai pas de signes me laissant penser qu'il y a une remise en question.

Si après, il n'y a aucune réaction, alors au moins vous n'avez pas d'enfants ensemble... Mais sans haine ni violence, vous auriez essayé ça n'aurait pas fonctionné, séparez vous en de bons termes et passez à autre chose. Je ne vous le souhaite évidemment pas mais vous êtes les seuls à savoir ce qui est acceptable pour vous.

Allah y sehel
Salam.
S
4 décembre 2019 07:04
Salam

T'as de la chance de pouvoir divorcer sans les enfants. Moi aussi j'ai eu une vie difficile et elle a eu une vie de petite fille gâtée. Le problème avec ce genre de femmes c'est qu'elle ne feront aucun effort de leur côté car elles croient que tout leur est dû.
Trouve toi une vraie femme conciliante dont tu prendras soin et qui prendra soin de toi.
*
4 décembre 2019 07:15
Salam,

Je suis désolée mais cela fait peine à entendre. Son comportement n'est pas la norme pour une femme, elle paraît immature et non prête à gérer un mari et un foyer. Je n'ai pas l'impression qu'elle ait compris ce que signifait le mariage.

C'est détestable comme comportement que de se victimiser ne pas assumer ses torts et raconter sa vie conjugale à la planète entière lorsque quleque chose ne va pas, sans parler du fait de te dénigrer au lieu au contraire de te défendre comme une lionne pour que personne n'est son mot à dire sur toi, si ce n'est pas le cas c'est qu'il n'y pas d'amour.

De ce que tu racontes, il semble que t'es pas mal investi dans cette relation ce qui est d'autant plus frustrant. Elle ne connait pas sa chance .

Il te reste l'option d'une conversation en tête avec elle en y mettant des conditions non négociables pour améliorer le quotidien de votre couple, sinon je suis désolée mon frère mais le mieux est de la rendre à sa mère, cette fille n'a pas coupé le cordon ombilical elle est incapable de quoique que ce soit et ne semble pas prête à aller de l'avant.

Enfin Allah y Sahel, c'est dur de passer à la séparation mais ce n'est pas la'peine de laisser une partie de toi écorchée vive.

Salam.
F
4 décembre 2019 07:37
Salam,

Je ne pense pas qu'il faille penser directement au divorce. Ces femmes comme tu dis n'ont juste pas conscience que papoter naïvement entre copines sur son propre couple nuit à ce dernier.
Elles ont peut-être de tout temps vu leur entourage, leurs amis, leurs membres de la famille agir ainsi, pour elles, elles ne font rien de mal car on ne leur a pas expliqué, et elles n'ont pas fait l'effort d'analyser.

Il faut d'abord leur faire prendre conscience de la gravité de la chose, savoir leur parler, les atteindre. N'importe quel humain sensé l'admettra. Et si entre eux, il y'a encore de l'amour alors c'est définitivement pas insurmontable, ils peuvent encore y arriver. Même si problèmes il y'a, l'amour et l'affection sont plus forts que tout.

Je pense qu'il faut qu'il lui redonne une chance, après avoir expérimenté ce qui a été dit plus haut. Au moins si ça ne fonctionne pas après, il aura tout essayé.

Salam.


Citation
Simo-san a écrit:
Salam

T'as de la chance de pouvoir divorcer sans les enfants. Moi aussi j'ai eu une vie difficile et elle a eu une vie de petite fille gâtée. Le problème avec ce genre de femmes c'est qu'elle ne feront aucun effort de leur côté car elles croient que tout leur est dû.
Trouve toi une vraie femme conciliante dont tu prendras soin et qui prendra soin de toi.
4 décembre 2019 07:38
Je comprends totalement ta réaction, elle est restée au stade de petite fille capricieuse qui n'est pas du tout prête pour la mariage, comme l'a dit justement Jade.
*
4 décembre 2019 07:56
Salam,

Leur faire prendre conscience ? Pk elle a quel âge 12 ans ? Elle n'est pas capable de réfléchir de façon pondérée ? Elle est incapable de dire à sa famille, que son mari est une limite à ne JAMAIS franchir ? Une vie de couple se vit à deux pas en communauté, et ce n'est pas à sa mère de le faire à sa place.

J'aurais eu la même réaction dans l'autre sens. Je suis souvent conciliante dans mes posts et j'encourage à trouver une solution mais une femme / homme immature qui n'a pas coupé son cordon ombilical est une perte de temps monumentale, l'un des deux passeras son temps à éduquer au lieu de vivre les plus belles années de leur couple. Après si ça s'inscrit dans une volonté personnelle. Alors il ne faut pas se plaindre.

Sinon le mieux reste un homme ou une femme qui ont la tête sur les épaules, des compagnons de vie sur lesquels on peu compter et avec lesquels on partage les.joies de la vie et non des enfants à élever. Ce pauvre jeune homme n'a même pas les joies du mariage ...

Salam
Citation
Frèrdogan a écrit:
Salam,

Je ne pense pas qu'il faille penser directement au divorce. Ces femmes comme tu dis n'ont juste pas conscience que papoter naïvement entre copines sur son propre couple nuit à ce dernier.
Elles ont peut-être de tout temps vu leur entourage, leurs amis, leurs membres de la famille agir ainsi, pour elles, elles ne font rien de mal car on ne leur a pas expliqué, et elles n'ont pas fait l'effort d'analyser.

Il faut d'abord leur faire prendre conscience de la gravité de la chose, savoir leur parler, les atteindre. N'importe quel humain sensé l'admettra. Et si entre eux, il y'a encore de l'amour alors c'est définitivement pas insurmontable, ils peuvent encore y arriver. Même si problèmes il y'a, l'amour et l'affection sont plus forts que tout.

Je pense qu'il faut qu'il lui redonne une chance, après avoir expérimenté ce qui a été dit plus haut. Au moins si ça ne fonctionne pas après, il aura tout essayé.

Salam.
4 décembre 2019 08:07
Salam Alikoum

Et niveau religieux vous en êtes ou?

Qu’est ce qui vous lie entre vous ? L’amour ?
Si c’est le cas ca va être difficile, l’amour seul est destructeur sans la raison.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 04/12/19 08:08 par Zouhrioujdi.
F
4 décembre 2019 08:28
Salam,

Tu as raison mais tu es dure.
Je ne lui ai pas demandé de poursuivre comme si de rien n’était. J’ai demandé de l’indulgence d’abord et un éclairage ensuite. Par conséquent, et bien qu’étant d’accord avec toi tu sembles me reprocher comme si je lui avais dit que ce n’était pas grave.

Il faut se résigner à intégrer que ce qui est évident pour l’un peut ne pas l’être pour l’autre. Il t’a été rendu facile de discerner ce qui est bien et ce qui est mal dans un couple. Et bien certains, pour une raison ou pour une autre, n’ont pas cette chance, essayons au moins de la leur donner une dernière fois avant de trancher.

Mais sinon oui un adulte doit pouvoir s’orienter dans la vie de
Manière réfléchie, mais parfois, dans certains domaines, situations, moments, un adulte peut aussi avoir besoin de conseils avisés, d’un soutien, et d’une patience pour mettre en pratique ce qu’il ignorait jusque là, et ce qu’on attend désormais de lui.

Il n’y a aucun mal à s’apprendre mutuellement la vie dans un couple, bien au contraire. Ce qu’il faut c’est l’attitude positive de l’un et de l’autre, qui va avec.

Salam.

Citation
Jade* a écrit:
Salam,

Leur faire prendre conscience ? Pk elle a quel âge 12 ans ? Elle n'est pas capable de réfléchir de façon pondérée ? Elle est incapable de dire à sa famille, que son mari est une limite à ne JAMAIS franchir ? Une vie de couple se vit à deux pas en communauté, et ce n'est pas à sa mère de le faire à sa place.

J'aurais eu la même réaction dans l'autre sens. Je suis souvent conciliante dans mes posts et j'encourage à trouver une solution mais une femme / homme immature qui n'a pas coupé son cordon ombilical est une perte de temps monumentale, l'un des deux passeras son temps à éduquer au lieu de vivre les plus belles années de leur couple. Après si ça s'inscrit dans une volonté personnelle. Alors il ne faut pas se plaindre.

Sinon le mieux reste un homme ou une femme qui ont la tête sur les épaules, des compagnons de vie sur lesquels on peu compter et avec lesquels on partage les.joies de la vie et non des enfants à élever. Ce pauvre jeune homme n'a même pas les joies du mariage ...

Salam
S
4 décembre 2019 08:40
Je ne sais pas si tu es marié ou si tu es réellement ce que tu expliques mais avec ce genre de femmes gâtées ça ne marche pas, elles voient le monde par rapport à leur propre intérêt personnel
Citation
Frèrdogan a écrit:
Salam,

Je ne pense pas qu'il faille penser directement au divorce. Ces femmes comme tu dis n'ont juste pas conscience que papoter naïvement entre copines sur son propre couple nuit à ce dernier.
Elles ont peut-être de tout temps vu leur entourage, leurs amis, leurs membres de la famille agir ainsi, pour elles, elles ne font rien de mal car on ne leur a pas expliqué, et elles n'ont pas fait l'effort d'analyser.

Il faut d'abord leur faire prendre conscience de la gravité de la chose, savoir leur parler, les atteindre. N'importe quel humain sensé l'admettra. Et si entre eux, il y'a encore de l'amour alors c'est définitivement pas insurmontable, ils peuvent encore y arriver. Même si problèmes il y'a, l'amour et l'affection sont plus forts que tout.

Je pense qu'il faut qu'il lui redonne une chance, après avoir expérimenté ce qui a été dit plus haut. Au moins si ça ne fonctionne pas après, il aura tout essayé.

Salam.
R
4 décembre 2019 08:46
Y a pas pire que les commères pourries gâtées qui passent leur temps à comparer leur situation avec les autres !
Qu'Allah m'en préserve...

Franchement de mon point de vue, je comprends tout à fait ta réaction et je ne pense pas que j'aurais fait mieux que toi.

Patiente le maximum que tu peux et explique lui bien qu'il faut qu'elle arrête de tout divulguer aux autres votre vie de couple et qu'elle arrête de salir ton honneur.

Si malgré ça elle continue à dépasser les bornes et que ta patience atteint sa limite, bah advienne que pourra et tant pis pour elle.
4 décembre 2019 09:15
Non pas tte les femmes pariel moi aussi j'étais une fille très très gâtée de mes parents et tte famille mais malgré ça je suis tombé sur un homme très defficile je garde la patiente jusqu'à le jour que lui a commencé a changer petit à petit donc y'a des femmes bien qui ce soit leur situation avant
Citation
Simo-san a écrit:
Salam

T'as de la chance de pouvoir divorcer sans les enfants. Moi aussi j'ai eu une vie difficile et elle a eu une vie de petite fille gâtée. Le problème avec ce genre de femmes c'est qu'elle ne feront aucun effort de leur côté car elles croient que tout leur est dû.
Trouve toi une vraie femme conciliante dont tu prendras soin et qui prendra soin de toi.
*
4 décembre 2019 09:28
Dure ? Ah ben pour le coup, c'est to qui est vraiment Bisounours dans ta façon de procéder. Un capricieux, immature, pourri gâté homme ou femme est une perte de temps monumentale, à moins qu'à t'es envie de faire don de ta vie dans le babysitting en commençant par ta compagne pour à peu près assurer une éducation à tes enfants parce que vu le package de départ il y a du boulot.

Alors désolée je ne suis pas conciliante avec les petits princes et petites princesses, parce que je ne conçois pas qu'arrivé à un certain âge on ne puisse pas utiliser trois neurones sur les milliards qu'on a à notre disposition pour réfléchir à sa vie. Toute leur vie papa et maman décideront pour eux et ces personnes vivent leur vie par procuration et intoxiquent celle du couple .

Une conversation avec sa femme pour n'avoir aucun regret, et se dire j'ai tout tenté ok. Mais il faudra mettre des conditions claires et non négociables dans la marche du couple vu qu'elle est incapable du moindre discernement. Il prendra les choses en main et ça sera marche ou crève jusqu'a ce qu'elle montre un min de maturité.


Citation
Frèrdogan a écrit:
Salam,

Tu as raison mais tu es dure.
Je ne lui ai pas demandé de poursuivre comme si de rien n’était. J’ai demandé de l’indulgence d’abord et un éclairage ensuite. Par conséquent, et bien qu’étant d’accord avec toi tu sembles me reprocher comme si je lui avais dit que ce n’était pas grave.

Il faut se résigner à intégrer que ce qui est évident pour l’un peut ne pas l’être pour l’autre. Il t’a été rendu facile de discerner ce qui est bien et ce qui est mal dans un couple. Et bien certains, pour une raison ou pour une autre, n’ont pas cette chance, essayons au moins de la leur donner une dernière fois avant de trancher.

Mais sinon oui un adulte doit pouvoir s’orienter dans la vie de
Manière réfléchie, mais parfois, dans certains domaines, situations, moments, un adulte peut aussi avoir besoin de conseils avisés, d’un soutien, et d’une patience pour mettre en pratique ce qu’il ignorait jusque là, et ce qu’on attend désormais de lui.

Il n’y a aucun mal à s’apprendre mutuellement la vie dans un couple, bien au contraire. Ce qu’il faut c’est l’attitude positive de l’un et de l’autre, qui va avec.

Salam.
S
4 décembre 2019 09:46
Je te crois mais celles qui tombent sur des hommes biens profitent de la situation et veulent absolument que l'homme soit à leur service, si elles sont malheureuses ou s'ennuient c'est la faute de l'homme qui ne fait pas ce qu'il faut pour la rendre heureuse comme faisait ses parents ...
Citation
Petit Trésor a écrit:
Non pas tte les femmes pariel moi aussi j'étais une fille très très gâtée de mes parents et tte famille mais malgré ça je suis tombé sur un homme très defficile je garde la patiente jusqu'à le jour que lui a commencé a changer petit à petit donc y'a des femmes bien qui ce soit leur situation avant
S
4 décembre 2019 10:43
La séparation est effectivement la meilleure solution, vous êtes tous les deux immatures, il n'y as pas d'amour , pas de respect ..séparez-vous dans le respect et la bienveillance au lieu de pourrir la vie de vos familles avec vos histoires de gamins.
4 décembre 2019 10:49
Wa 3likoum salam,

Je ne peux qu'imaginer la situation dans laquelle tu te retrouves.
Sache tout d'abord, chacun à ses tords. Vous avez tout deux des défauts et des qualités. Faut juste trouver un équilibre et sur quoi il est possible de patienter.

Je te donne mon point de vue sur ce que tu nous expliques :
Ta femme fait une grande erreur en racontant tout à ses parents. Cela n'engendre que des problèmes, de la même manière que si toi tu racontes tout à ta mère, cela causera des problèmes ( tout dépend aussi de ce qui est dit et comment le parent va conseiller. On sait tous qu'il y a des parents, ils conseillent mal. Faut-il leur en vouloir ? Ils ont peur pour leurs enfants ... ) Bref, le mieux c'est de demander conseils, mais pas de raconter tout. Le meilleur même, c'est qu'en un problème se pose entre couple, vous essayez de le régler à deux, si vous n’arrivez pas à trouver de compromis, vous fassiez intervenir un tiers neutre.

Si ta femme a été gâtée toute sa vie, malheureusement, elle cherchera aussi qu'elle le soit avec toi. Que tu l'a mettes sur un piédestal limite, puisqu'elle a toujours connu cela. et si tu ne le fais pas, c'est pas normal, et donc conclusion : tu ne l'aimes pas.
Si elle n'arrête pas de comparer ses amies à vous deux, vous n'allez jamais vous comprendre. Il fait qu'elle comprenne que tout le monde dans cette vie n'a pas tout. Des riches, qui traitent bien leurs femmes mais qui n'ont pas d'enfants par exemples. Chacun à un manque ...

Du côté santé, si ta femme souffre de vaginisme ( c'est ma conclusion, du peu de ce que tu en dis), si tu le lui reproches, elle ne risque pas de se détendre. Si elle souffre bien de vaginisme, faut qu'elle soit suivie aussi psychologiquement.

Si tu refuses le divorce, alors posez-vous et discuter de manière constructive sur ce qu'il y a améliorer dans votre couple (en pensant toujours à des compromis ..)

Kheir Insha Allah,



Citation
pruneaux48 a écrit:
Je suis un jeune homme de 30 ans, je me suis marié avec ma femme depuis bientot 2 ans. Un mariage d'amour.
Depuis le debut, il n y a eu que des problémes, des fois de ma part des fois de la sienne, on dirait que je vis dans un monde (je suis un gars qui a vecu un peu la misére) et elle dans un autre (fille gatée). Je ne suis ni pauvre ni riche, elle travaille aussi, elle ne cotise en quasi rien, et n'arréte pas d'exiger des choses, ses caprices nous ont causé des problémes et les choses s'empirent sans cesse : elle n'arrete pas de me comparer à d'autres hommes de sa famille ou les maris de ses collegues, ou ses collegues hommes.
Elle a aussi un probléme, celui de tout raconter à sa mére, à la lettre prés. Quand je lui demande pourquoi elle raconte tout, elle me dit que c'est normal pour une fille.
Ses parents ont donc un mauvais avis sur moi. Je ne suis pas un ange, quand on me cherche on me trouve, je deviens insolent lorsqu'on me manque de respect. Enfin bref, disons que c'est de la fierté...
Elle a commencé à delaisser son foyer (moin de repas, fait peu le menage), sachant que j'aide enormément dans la maison (menage). Sachant aussi qu'elle n'a pas de souci physique qui l'empeche de faire sa part des choses, et que je paies toutes les charges du menage.

Nous avons eu un probléme majeur dans le couple, elle avait une maladie qui rendait une relation conjugale impossible sans traitement medical. Ca a tourné au vinaigre, car je suis un homme il me faut le lit, et elle m'evitait sans raison valable et evitait le traitement medical. Bref, j'ai un jour pété les pombs, j'en ai eu marre, elle m'a defié et a appellé ses parents, qui m'ont parlé, je n'ai pas été insolent mais j'ai parlé de sujets genants, du coups j'ai appellé ma mére pour demander conseil car j'ai en face la fille et ses parents. Ma mére m'a dis qu'il fallait parler plus tot (mon pére est mort), elle a parlé à ma femme pour lui dire d'arréter ses betises et de faire son devoir sinon le divorce l'attends (j'etais effectivement pret à le faire)
Ca s'est calmé un moment, elle a été exemplaire, je n'ai ni insulté ni dis quoi que ce soit, mais j'ai demandé qu'elle arréte les problémes et les embrouilles et qu'elle commence à construire se foyer avec moi dans l'amour qui nous a uni, on est allé voir le medecin, qui nous a donné de bonnes nouvelles sur son etat on pourrait bientot avoir une relation conjugale. C'etait la joie pour moi et pour elle, et pour nos familles, j'ai couru lui acheter un cadeau pour l'encourager,
Le lendemain, elle m'appelle au boulot pour me dire que son amie a vecu le meme probléme avec son mari qu'elle et son mari a été plus conciliant (ils n'ont cependant rien resolu) et que je ne suis qu'un vulgaire fils à maman d'avoir fais un scandale pour l'histoire du lit...Vu l'insulte directe, je lui dis que c'est injuste de me traiter ainsi car j'ai été patient pendant plus d'une année sans lit, et je lui ai dis les cinq verités (j'ai été tres direct), et je lui ai dis je ne suis pas un homme qu'on insulte pour avoir reclamé son droit, elle m'a ensuite demandé le divorce, j'ai accépté sans hesitation.
Mais la avec le recul et le peu de téte qui me reste, je me demande ce que je peux faire de plus sage à ce niveau ?
4 décembre 2019 10:55
Ça ne colle pas au lit ?
Ca ne collera pas tout court durant les années à venir.
4 décembre 2019 10:55
"quand on me cherche on me trouve, je deviens insolent lorsqu'on me manque de respect. Enfin bref, disons que c'est de la fierté..."

Fierté :
Littéraire. Caractère de quelqu'un qui se croit supérieur aux autres ; morgue, arrogance, hauteur : Abaisser la fierté de quelqu'un.

Littéraire. Indépendance de caractère de quelqu'un qui a le sentiment de son honneur ; dignité, noblesse, amour-propre : Il souffrait dans sa fierté d'homme.
Sentiment d'orgueil, de satisfaction légitime de soi ; ce qui fait concevoir ce sentiment : Il tire une grande fierté d'avoir achevé son entreprise.

Quand quelqu'un parle de "fierté" pour justifier son insolence je pense qu'il n'a pas compris le sens de ce mot.

Ceci dit, ton mariage c'est celui de la carpe et du lapin. Vous n'avez rien en commun. Tu parles de "mariage d'amour" mais je n'en vois aucune preuve dans tes propos.
Ta femme à sans doute de nombreux torts mais tu n'es pas tout blanc non plus.
Citation
pruneaux48 a écrit:
Je suis un jeune homme de 30 ans, je me suis marié avec ma femme depuis bientot 2 ans. Un mariage d'amour.
Depuis le debut, il n y a eu que des problémes, des fois de ma part des fois de la sienne, on dirait que je vis dans un monde (je suis un gars qui a vecu un peu la misére) et elle dans un autre (fille gatée). Je ne suis ni pauvre ni riche, elle travaille aussi, elle ne cotise en quasi rien, et n'arréte pas d'exiger des choses, ses caprices nous ont causé des problémes et les choses s'empirent sans cesse : elle n'arrete pas de me comparer à d'autres hommes de sa famille ou les maris de ses collegues, ou ses collegues hommes.
Elle a aussi un probléme, celui de tout raconter à sa mére, à la lettre prés. Quand je lui demande pourquoi elle raconte tout, elle me dit que c'est normal pour une fille.
Ses parents ont donc un mauvais avis sur moi. Je ne suis pas un ange, quand on me cherche on me trouve, je deviens insolent lorsqu'on me manque de respect. Enfin bref, disons que c'est de la fierté...
Elle a commencé à delaisser son foyer (moin de repas, fait peu le menage), sachant que j'aide enormément dans la maison (menage). Sachant aussi qu'elle n'a pas de souci physique qui l'empeche de faire sa part des choses, et que je paies toutes les charges du menage.

Nous avons eu un probléme majeur dans le couple, elle avait une maladie qui rendait une relation conjugale impossible sans traitement medical. Ca a tourné au vinaigre, car je suis un homme il me faut le lit, et elle m'evitait sans raison valable et evitait le traitement medical. Bref, j'ai un jour pété les pombs, j'en ai eu marre, elle m'a defié et a appellé ses parents, qui m'ont parlé, je n'ai pas été insolent mais j'ai parlé de sujets genants, du coups j'ai appellé ma mére pour demander conseil car j'ai en face la fille et ses parents. Ma mére m'a dis qu'il fallait parler plus tot (mon pére est mort), elle a parlé à ma femme pour lui dire d'arréter ses betises et de faire son devoir sinon le divorce l'attends (j'etais effectivement pret à le faire)
Ca s'est calmé un moment, elle a été exemplaire, je n'ai ni insulté ni dis quoi que ce soit, mais j'ai demandé qu'elle arréte les problémes et les embrouilles et qu'elle commence à construire se foyer avec moi dans l'amour qui nous a uni, on est allé voir le medecin, qui nous a donné de bonnes nouvelles sur son etat on pourrait bientot avoir une relation conjugale. C'etait la joie pour moi et pour elle, et pour nos familles, j'ai couru lui acheter un cadeau pour l'encourager,
Le lendemain, elle m'appelle au boulot pour me dire que son amie a vecu le meme probléme avec son mari qu'elle et son mari a été plus conciliant (ils n'ont cependant rien resolu) et que je ne suis qu'un vulgaire fils à maman d'avoir fais un scandale pour l'histoire du lit...Vu l'insulte directe, je lui dis que c'est injuste de me traiter ainsi car j'ai été patient pendant plus d'une année sans lit, et je lui ai dis les cinq verités (j'ai été tres direct), et je lui ai dis je ne suis pas un homme qu'on insulte pour avoir reclamé son droit, elle m'a ensuite demandé le divorce, j'ai accépté sans hesitation.
Mais la avec le recul et le peu de téte qui me reste, je me demande ce que je peux faire de plus sage à ce niveau ?
« Le premier des droits de l'homme c'est la liberté individuelle, la liberté de la propriété, la liberté de la pensée, la liberté du travail. » Jean Jaurès.
p
4 décembre 2019 11:15
Je ne suis pas un ange loin de la, je fais des efforts mais je ne suis pas exemplaire, et je pense que la majorité ne l'est pas non plus.
Pour la fierté, petit précision : Dans un foyer, pour moi, si l'homme se laisse malmener par la femme, il vivra la misère, de la même façon qu'il ne doit pas malmener la femme, la femme doit agir pour préserver la place d'homme pas la détruire. Quand la femme défi l'homme et se rebelle contre lui, qu'attends tu des enfants? qu'ils soient sages? qu'ils écoutent leur parents?
La religion est claire à ce sujet, on appelle cela : la femme "Nachiz"...
Donc entre, rester les bras croisés et laisser la femme m'insulter et mettre les points sur les i , je préfère la 2eme option, sans aucun regret. Mais bien sur d'abord en expliquant et en conseillant, mais quand cela ne suffit pas, et quand elle m'insulte si ouvertement, je réponds avec le langage adapté. Chaque situation a son langage. Je ne parlerai pas aux chiens comme je parlerai aux humains, et je ne parlerai pas à une femme qui me veut du bien de la même façon que je parle à une femme qui se rébele et qui veut me rabaisser.

Je ne me prosterne que devant Dieu.
Citation
kaloupile a écrit:
"quand on me cherche on me trouve, je deviens insolent lorsqu'on me manque de respect. Enfin bref, disons que c'est de la fierté..."

Fierté :
Littéraire. Caractère de quelqu'un qui se croit supérieur aux autres ; morgue, arrogance, hauteur : Abaisser la fierté de quelqu'un.

Littéraire. Indépendance de caractère de quelqu'un qui a le sentiment de son honneur ; dignité, noblesse, amour-propre : Il souffrait dans sa fierté d'homme.
Sentiment d'orgueil, de satisfaction légitime de soi ; ce qui fait concevoir ce sentiment : Il tire une grande fierté d'avoir achevé son entreprise.

Quand quelqu'un parle de "fierté" pour justifier son insolence je pense qu'il n'a pas compris le sens de ce mot.

Ceci dit, ton mariage c'est celui de la carpe et du lapin. Vous n'avez rien en commun. Tu parles de "mariage d'amour" mais je n'en vois aucune preuve dans tes propos.
Ta femme à sans doute de nombreux torts mais tu n'es pas tout blanc non plus.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook