Menu
Connexion Yabiladies Ramadan Radio Forum News
Dispute qui tourne au drame
l
29 avril 2020 12:05
Bonjour,

Ceci est mon premier post sur le forum, j’ai passé les derniers jours à éplucher toutes les histoires semblables à la mienne et j’ai décidé de créer un compte afin de vous demander de l’aide directement.

Je vous mets en contexte : Je suis mariée depuis un an. Mon époux avait la réputation d’être un homme doux et très gentil. C’est d’ailleurs ce qui m’a plus chez lui. Il est très débrouillard, m’aide à la maison et fait même à manger pour m’aider lorsque je travaille certains soirs ( nous sommes deux professionnels qui consacrons beaucoup de temps à nos emplois respectifs ). Il a vraiment les qualités du compagnon idéal, lorsque tout se passe bien. Seulement avec le temps, j’ai remarqué qu’il ne supportait pas que je me fâche. Dès que j’ai une attitude un peu negative ( faire la tête ou faire des remarques ) , il perd la tête et m’accuse de chercher les problèmes. Je reste toujours respectueuse, je ne l’ai jamais insulté, je ne hausse jamais le ton et je suis surtout pas du tout rancunière. Je fais toujours les premiers pas pour qu’on se réconcilie. Avec les mois, j’ai développé une sorte de mutisme avec mon mari pcq j’ai compris que mes commentaires pouvaient provoquer des disputes inutiles. Alors je suis devenue un peu l’ombre de la femme que j’étais. Je ne me plains plus et surtout, j’évite de témoigner mon mécontentent.

Le matin du premier jour du ramadan, je me suis réveillée plus tôt puis suis allée me poser au salon pour regarder la télé. Fatigue, faim et mal de tête obligé, je me suis assoupie. A son réveil, il est venu me réveiller et s’est énervé de me voir endormie sur le canapé. Il m’a ordonné de me lever et m’a dit d’aller dormir ailleurs pcq il voulait regarder la télé. Sur le coup, les yeux à peine ouverts, je me suis levée, je lui ai lancé un truc du genre: c’est comme ça que tu réveilles ta femme le premier jour du ramadan. Je me suis dirigée vers la chambre à coucher et c’est la qu’il m’a suivie, énervé et m’a dit que ma journée de jeûne était bonne pour la poubelle et que je ferais mieux d’aller manger. Je vous rappelle que j’avais les yeux à peine ouverts et j’étais encore un peu assommée. Tout d’un coup il s’approche de moi et me donne un coup de pied dans l’estomac. Jamais je n’avais ressentie une douleur aussi puissante de ma vie. Je me suis jetée au sol et j’ai crié de douleur, ce qui l’a affolé pcq les voisins sont du genre à appeler les flics.
Je suis restée au lit toute la journée à me tordre de douleur et à me demander ce que j’avais fait au bon dieu pour commencer mon ramadan ainsi. J’ai pleuré des heures et j’ai pas vu les heures passer. Mon mari est resté toute la journée sur le canapé à attendre que je me lève pour lui faire à manger, ce qui était hors de question après le coup qu’il m’avait porté. J’ai pensé rompre le jeûne plusieurs fois pour me caler du paracétamol tellement j’avais mal a l’abdomen.
Voyant que je ne me levais pas, mon mari est venu dans la chambre et à commencé à m’insulter de tous les noms. Insulter ma famille, mon éducation, ma foi, ma traitée de noms que jamais je n’avais entendu de ma vie (rappelons que nous étions nous les deux saymin) . J’ai eu droit aux insultes les plus vulgaires, à de la violence verbale, à de l’humiliation. Je n’ai rétorqué à rien du tout j’avais pas l’énergie et j’étais tellement dépitée physiquement et moralement que je ne voulais pas entrer en confrontation. Il a fini par se faire à manger seul et j’ai termine la journée avec de l’eau et des dattes dans l’estomac. J’ai prié Dieu pour que la situation s’apaise et j’ai attendu d’être au lendemain pour faire le point.
Même scénario , le lendemain je me lève avant lui et je me pose au salon pour regarder la télé avant de débuter la journée, ayant toujours aussi mal que la veille . Il se réveille après moi et sans m’adresser la parole, il me jette en bas du canapé pour m’arracher les télécommandes. Je ne sais pas ce qui m’a pris à ce moment là mais l’humiliation de la veille ajoutée à ça, j’ai pris mon sac et suis sortie pleurer dans ma voiture. Il est alors sorti et a commencé à m’insulter et crier devant tout le voisinage que si j’osais démarrer, c’était plus la peine de revenir. Il a craché sur ma voiture et j’ai finalement démarré sans savoir ou aller. Je pleurais tellement que c’était pas du tout sécuritaire pour moi de conduire. En regardant dans le rétroviseur je l’ai vu démarrer et me suivre avec sa voiture. C’est la qu’il a commencé à essayer de me barrer la route en faisant des manœuvres super dangereuses qui auraient pu nous causer un accident. Les gens ont commencé à klaxonner et je crois qu’il a eu peur et il a fini par se barrer. Je ne pouvais pas retourner chez moi après ce film d’horreur. Je suis rentrée chez mes parents qui étaient affolés et m’ont ordonnée de rester. Cela fait 5 jours et il n’a pas donné signe de vie, pas d’appel ou message. Je vous demande donc conseil. Je ne sais plus quoi faire de cette union...
A
29 avril 2020 12:07
Aleykoum salam oukhty , restes chez tes parents et envoie ton père. Kheir InchAllah.
Citation
la petite sissi a écrit:
Bonjour,

Ceci est mon premier post sur le forum, j’ai passé les derniers jours à éplucher toutes les histoires semblables à la mienne et j’ai décidé de créer un compte afin de vous demander de l’aide directement.

Je vous mets en contexte : Je suis mariée depuis un an. Mon époux avait la réputation d’être un homme doux et très gentil. C’est d’ailleurs ce qui m’a plus chez lui. Il est très débrouillard, m’aide à la maison et fait même à manger pour m’aider lorsque je travaille certains soirs ( nous sommes deux professionnels qui consacrons beaucoup de temps à nos emplois respectifs ). Il a vraiment les qualités du compagnon idéal, lorsque tout se passe bien. Seulement avec le temps, j’ai remarqué qu’il ne supportait pas que je me fâche. Dès que j’ai une attitude un peu negative ( faire la tête ou faire des remarques ) , il perd la tête et m’accuse de chercher les problèmes. Je reste toujours respectueuse, je ne l’ai jamais insulté, je ne hausse jamais le ton et je suis surtout pas du tout rancunière. Je fais toujours les premiers pas pour qu’on se réconcilie. Avec les mois, j’ai développé une sorte de mutisme avec mon mari pcq j’ai compris que mes commentaires pouvaient provoquer des disputes inutiles. Alors je suis devenue un peu l’ombre de la femme que j’étais. Je ne me plains plus et surtout, j’évite de témoigner mon mécontentent.

Le matin du premier jour du ramadan, je me suis réveillée plus tôt puis suis allée me poser au salon pour regarder la télé. Fatigue, faim et mal de tête obligé, je me suis assoupie. A son réveil, il est venu me réveiller et s’est énervé de me voir endormie sur le canapé. Il m’a ordonné de me lever et m’a dit d’aller dormir ailleurs pcq il voulait regarder la télé. Sur le coup, les yeux à peine ouverts, je me suis levée, je lui ai lancé un truc du genre: c’est comme ça que tu réveilles ta femme le premier jour du ramadan. Je me suis dirigée vers la chambre à coucher et c’est la qu’il m’a suivie, énervé et m’a dit que ma journée de jeûne était bonne pour la poubelle et que je ferais mieux d’aller manger. Je vous rappelle que j’avais les yeux à peine ouverts et j’étais encore un peu assommée. Tout d’un coup il s’approche de moi et me donne un coup de pied dans l’estomac. Jamais je n’avais ressentie une douleur aussi puissante de ma vie. Je me suis jetée au sol et j’ai crié de douleur, ce qui l’a affolé pcq les voisins sont du genre à appeler les flics.
Je suis restée au lit toute la journée à me tordre de douleur et à me demander ce que j’avais fait au bon dieu pour commencer mon ramadan ainsi. J’ai pleuré des heures et j’ai pas vu les heures passer. Mon mari est resté toute la journée sur le canapé à attendre que je me lève pour lui faire à manger, ce qui était hors de question après le coup qu’il m’avait porté. J’ai pensé rompre le jeûne plusieurs fois pour me caler du paracétamol tellement j’avais mal a l’abdomen.
Voyant que je ne me levais pas, mon mari est venu dans la chambre et à commencé à m’insulter de tous les noms. Insulter ma famille, mon éducation, ma foi, ma traitée de noms que jamais je n’avais entendu de ma vie (rappelons que nous étions nous les deux saymin) . J’ai eu droit aux insultes les plus vulgaires, à de la violence verbale, à de l’humiliation. Je n’ai rétorqué à rien du tout j’avais pas l’énergie et j’étais tellement dépitée physiquement et moralement que je ne voulais pas entrer en confrontation. Il a fini par se faire à manger seul et j’ai termine la journée avec de l’eau et des dattes dans l’estomac. J’ai prié Dieu pour que la situation s’apaise et j’ai attendu d’être au lendemain pour faire le point.
Même scénario , le lendemain je me lève avant lui et je me pose au salon pour regarder la télé avant de débuter la journée, ayant toujours aussi mal que la veille . Il se réveille après moi et sans m’adresser la parole, il me jette en bas du canapé pour m’arracher les télécommandes. Je ne sais pas ce qui m’a pris à ce moment là mais l’humiliation de la veille ajoutée à ça, j’ai pris mon sac et suis sortie pleurer dans ma voiture. Il est alors sorti et a commencé à m’insulter et crier devant tout le voisinage que si j’osais démarrer, c’était plus la peine de revenir. Il a craché sur ma voiture et j’ai finalement démarré sans savoir ou aller. Je pleurais tellement que c’était pas du tout sécuritaire pour moi de conduire. En regardant dans le rétroviseur je l’ai vu démarrer et me suivre avec sa voiture. C’est la qu’il a commencé à essayer de me barrer la route en faisant des manœuvres super dangereuses qui auraient pu nous causer un accident. Les gens ont commencé à klaxonner et je crois qu’il a eu peur et il a fini par se barrer. Je ne pouvais pas retourner chez moi après ce film d’horreur. Je suis rentrée chez mes parents qui étaient affolés et m’ont ordonnée de rester. Cela fait 5 jours et il n’a pas donné signe de vie, pas d’appel ou message. Je vous demande donc conseil. Je ne sais plus quoi faire de cette union...
K
29 avril 2020 12:08
Ton mari est un malade, reste chez tes parents.

Tu mérites mieux
29 avril 2020 12:10
C'est un gros malade Oh


...
V
29 avril 2020 12:10
pardon mais tu es consciente qu'il t'a traitée comme une moins que rien ?
tu vas directement déposer plainte. cet homme est fou et jamais ça ne s'arrangera. il perd les pédales pour ça... en cette période surtout.
dieu merci tu n'as pas de gosses avec lui !
Reste chez tes parents et fais ce qu'il faut pour ne plus JAMAIS le voir ce minable.
c'est pas un homme ça !
D
29 avril 2020 12:10
Salam,

Sad Smiley C'est triste ce qui t'arrive.

Je pense que ton mari a pété un cable avec le confinement. C'est tout de même étrange que le confinement réveille en lui des instincts colériques et violents.

Tu as bien fait d'aller chez tes parents pour te protéger et aussi le protéger parce que cela peut finir en drame.

Tu n'as rien à faire pour le moment, il faut qu'il reprenne ses esprits et il doit se faire aider par ses proches et même un psy.

Bon courage et bon ramadan dans ta famille !
V
29 avril 2020 12:11
envoyer son père ? pour quoi faire ?

Citation
Chacha36 a écrit:
Aleykoum salam oukhty , restes chez tes parents et envoie ton père. Kheir InchAllah.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 29/04/20 12:12 par VertEmeraude.
S
29 avril 2020 12:12
Tu sais pas quoi faire ?

Si tour ce que tu dis est vrai. Ne retourne jamais chez lui.

Le ramadan fait ressortit la nature profonde des gens. Tu sais à quoi t'attendre.

Tu n'as pas besoin d'un homme pareil dans ta vie. A moins que tu souhaites qu'elle soit courte.
S
29 avril 2020 12:12
vous viviez avec le Diable Cool
Citation
la petite sissi a écrit:
Bonjour,

Ceci est mon premier post sur le forum, j’ai passé les derniers jours à éplucher toutes les histoires semblables à la mienne et j’ai décidé de créer un compte afin de vous demander de l’aide directement.

Je vous mets en contexte : Je suis mariée depuis un an. Mon époux avait la réputation d’être un homme doux et très gentil. C’est d’ailleurs ce qui m’a plus chez lui. Il est très débrouillard, m’aide à la maison et fait même à manger pour m’aider lorsque je travaille certains soirs ( nous sommes deux professionnels qui consacrons beaucoup de temps à nos emplois respectifs ). Il a vraiment les qualités du compagnon idéal, lorsque tout se passe bien. Seulement avec le temps, j’ai remarqué qu’il ne supportait pas que je me fâche. Dès que j’ai une attitude un peu negative ( faire la tête ou faire des remarques ) , il perd la tête et m’accuse de chercher les problèmes. Je reste toujours respectueuse, je ne l’ai jamais insulté, je ne hausse jamais le ton et je suis surtout pas du tout rancunière. Je fais toujours les premiers pas pour qu’on se réconcilie. Avec les mois, j’ai développé une sorte de mutisme avec mon mari pcq j’ai compris que mes commentaires pouvaient provoquer des disputes inutiles. Alors je suis devenue un peu l’ombre de la femme que j’étais. Je ne me plains plus et surtout, j’évite de témoigner mon mécontentent.

Le matin du premier jour du ramadan, je me suis réveillée plus tôt puis suis allée me poser au salon pour regarder la télé. Fatigue, faim et mal de tête obligé, je me suis assoupie. A son réveil, il est venu me réveiller et s’est énervé de me voir endormie sur le canapé. Il m’a ordonné de me lever et m’a dit d’aller dormir ailleurs pcq il voulait regarder la télé. Sur le coup, les yeux à peine ouverts, je me suis levée, je lui ai lancé un truc du genre: c’est comme ça que tu réveilles ta femme le premier jour du ramadan. Je me suis dirigée vers la chambre à coucher et c’est la qu’il m’a suivie, énervé et m’a dit que ma journée de jeûne était bonne pour la poubelle et que je ferais mieux d’aller manger. Je vous rappelle que j’avais les yeux à peine ouverts et j’étais encore un peu assommée. Tout d’un coup il s’approche de moi et me donne un coup de pied dans l’estomac. Jamais je n’avais ressentie une douleur aussi puissante de ma vie. Je me suis jetée au sol et j’ai crié de douleur, ce qui l’a affolé pcq les voisins sont du genre à appeler les flics.
Je suis restée au lit toute la journée à me tordre de douleur et à me demander ce que j’avais fait au bon dieu pour commencer mon ramadan ainsi. J’ai pleuré des heures et j’ai pas vu les heures passer. Mon mari est resté toute la journée sur le canapé à attendre que je me lève pour lui faire à manger, ce qui était hors de question après le coup qu’il m’avait porté. J’ai pensé rompre le jeûne plusieurs fois pour me caler du paracétamol tellement j’avais mal a l’abdomen.
Voyant que je ne me levais pas, mon mari est venu dans la chambre et à commencé à m’insulter de tous les noms. Insulter ma famille, mon éducation, ma foi, ma traitée de noms que jamais je n’avais entendu de ma vie (rappelons que nous étions nous les deux saymin) . J’ai eu droit aux insultes les plus vulgaires, à de la violence verbale, à de l’humiliation. Je n’ai rétorqué à rien du tout j’avais pas l’énergie et j’étais tellement dépitée physiquement et moralement que je ne voulais pas entrer en confrontation. Il a fini par se faire à manger seul et j’ai termine la journée avec de l’eau et des dattes dans l’estomac. J’ai prié Dieu pour que la situation s’apaise et j’ai attendu d’être au lendemain pour faire le point.
Même scénario , le lendemain je me lève avant lui et je me pose au salon pour regarder la télé avant de débuter la journée, ayant toujours aussi mal que la veille . Il se réveille après moi et sans m’adresser la parole, il me jette en bas du canapé pour m’arracher les télécommandes. Je ne sais pas ce qui m’a pris à ce moment là mais l’humiliation de la veille ajoutée à ça, j’ai pris mon sac et suis sortie pleurer dans ma voiture. Il est alors sorti et a commencé à m’insulter et crier devant tout le voisinage que si j’osais démarrer, c’était plus la peine de revenir. Il a craché sur ma voiture et j’ai finalement démarré sans savoir ou aller. Je pleurais tellement que c’était pas du tout sécuritaire pour moi de conduire. En regardant dans le rétroviseur je l’ai vu démarrer et me suivre avec sa voiture. C’est la qu’il a commencé à essayer de me barrer la route en faisant des manœuvres super dangereuses qui auraient pu nous causer un accident. Les gens ont commencé à klaxonner et je crois qu’il a eu peur et il a fini par se barrer. Je ne pouvais pas retourner chez moi après ce film d’horreur. Je suis rentrée chez mes parents qui étaient affolés et m’ont ordonnée de rester. Cela fait 5 jours et il n’a pas donné signe de vie, pas d’appel ou message. Je vous demande donc conseil. Je ne sais plus quoi faire de cette union...
A
29 avril 2020 12:12
Pour lui casser la figure.
Citation
VertEmeraude a écrit:
envoyer son père ??????! pour arranger les choses ???! non je dois rêver là SOS
29 avril 2020 12:13
Cest pas le confinement.
Certains hommes ont ce comportement avec le ramadan qui approche,ou les premiers jours de ramadan. C'est pas cool.

Posteuse,ce sera de pire en pire.
Citation
Darrelia a écrit:
Salam,

Sad Smiley C'est triste ce qui t'arrive.

Je pense que ton mari a pété un cable avec le confinement. C'est tout de même étrange que le confinement réveille en lui des instincts colériques et violents.

Tu as bien fait d'aller chez tes parents pour te protéger et aussi le protéger parce que cela peut finir en drame.

Tu n'as rien à faire pour le moment, il faut qu'il reprenne ses esprits et il doit se faire aider par ses proches et même un psy.

Bon courage et bon ramadan dans ta famille !
D
29 avril 2020 12:14
C'est le ramadan , la faim et la soif qui les met dans cet état là , tu crois ?
Citation
❣️gameuse❣️ a écrit:
Cest pas le confinement.
Certains hommes ont ce comportement avec le ramadan qui approche,ou les premiers jours de ramadan. C'est pas cool.

Posteuse,ce sera de pire en pire.
29 avril 2020 12:15
Café et clope surtout.
Citation
Darrelia a écrit:
C'est le ramadan , la faim et la soif qui les met dans cet état là , tu crois ?
D
29 avril 2020 12:17
Ce sont des toxicos alors ...

Parce qu'il y aussi des personnes qui sont violents par " nature"

[fr.wikipedia.org]
Citation
❣️gameuse❣️ a écrit:
Café et clope surtout.
29 avril 2020 12:18
Le Ramadan a bon dos. Il est dingue, c'est tout.



...
Citation
❣️gameuse❣️ a écrit:
Cest pas le confinement.
Certains hommes ont ce comportement avec le ramadan qui approche,ou les premiers jours de ramadan. C'est pas cool.

Posteuse,ce sera de pire en pire.
l
29 avril 2020 12:18
Merci pour vos réponses, elles m’apaisent... Je sais que l’histoire peut sembler invraisemblable mais je n’invente rien du tout. Je suis tellement troublée et je ne sais plus quelles émotions ressentir qu’il m’arrive par moments de me sentir mal de l’avoir laissé seul en plein ramadan et en plein confinement en plus...
29 avril 2020 12:19
Ya des hommes comme ça.
Citation
KingOfTheChleuhistan a écrit:
Le Ramadan a bon dos. Il est dingue, c'est tout.



...
K
29 avril 2020 12:21
Salam ma soeur,
Ton histoire est digne d un film de polar .
Apparemment tu le connaissait pas si bien que sa et le doux et bienveillant c'est transformé en un prédateur, et dictateur...
Tu n'a pas d enfants j crois encore dans ta situation c'est une bonne chose le deuil sera d autant plus facile...
Tu prend t valise et tu te casse CZ t parent....
Basta
29 avril 2020 12:23
La nicotine est une addiction.

Après,je pense que les hommes qui se comportent ainsi quand le ramadan arrive,car pas de café ou clope,ou autre,ben ça révèle leur nature profonde.
C'est juste le déclic, ensuite ça ne s'arrête pas.
Citation
Darrelia a écrit:
Ce sont des toxicos alors ...

Parce qu'il y aussi des personnes qui sont violents par " nature"

[fr.wikipedia.org]
M
29 avril 2020 12:26
Honteux. Ca fait 18 ans que je subis ce comportement pendant le Ramadan sans violence physique. Le manque de respect est grandissant avec les années et aucune remise en question de sa part. A cause de lui le ramadan a toujours un goût amer et aucune signification que du stress pour mes enfants et moi. J'ai développé une censure sur moi également car tout ce que je dis est sujet à disputes et d'ailleurs même ce que je ne dis pas.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook