Menu
Connexion العربية Rencontres Yabiladies Islam INVESTIR Vidéos Forum News
Oh mon Dieu ! Aux carnages de Charlie, etc., où étiez-vous ?
07/04/15 13:01  
Oh mon Dieu ! Aux carnages de Charlie, de l’HyperCacher, du Bardo, du Campus de l’Université de Garissa, etc., où étiez-vous ?

[www.agoravox.fr]

Salah HORCHANI
07/04/15 14:24  
C'est quoi? Un concours d'écriture de fin de classe primaire?
07/04/15 15:27  
Citation
Sanhaja up-on Thames a écrit:
C'est quoi? Un concours d'écriture de fin de classe primaire?

Non, de fin de classe maternelle !
07/04/15 20:53  
Sourate 4 - Verset 93 :

4.93.وَمَن يَقْتُلْ مُؤْمِناً مُّتَعَمِّداً فَجَزَآؤُهُ جَهَنَّمُ خَالِداً فِيهَا وَغَضِبَ اللّهُ عَلَيْهِ وَلَعَنَهُ وَأَعَدَّ لَهُ عَذَاباً عَظِيماً

4.93. Quiconque donne la mort intentionnellement à un croyant aura pour rétribution la Géhenne, où il demeurera éternellement, exposé à la colère et à la malédiction du Seigneur, et sera voué à d'immenses tourments.

N.B. Le terme croyant désigne dans le Coran plus que les "Gens du Livre", les bouddhistes par exemple, compte tenu de la note [2] de mon article :

[www.agoravox.fr]


Salah HORCHANI
08/04/15 00:16  
Citation
a écrit:
N.B. Le terme croyant désigne dans le Coran plus que les "Gens du Livre", les bouddhistes par exemple, compte tenu de la note [2] de mon article :


Le Prophète Muhammad (SWS) n'a jamais fait mention de Bouddha comme étant un prophète. Aucun Hadîth ne le mentionne. Aucun savant musulman ne prétend que Bouddha fut un prophète. Bouddha n'était donc pas un prophète, ni aux yeux, ni au sens du Coran.

La philosophie du bouddha Shakyamouni, fondateur du bouddhisme, n'appelait pas à l'adoration du Dieu Unique, Al-Wâhidu Al-Ahad. Cette philosophie, qui n'est même pas une religion, laisse libre cours à l'imagination, par la méditation, où le mérite revient au bouddha, personnifié par des statues qui sont, elles-mêmes l'objet d'adoration. Ceux qui suivent, et parviennent à percer les mystères de sa "technique d'éveil" peuvent, à leur tour devenir des bouddhas... Dans cette logique, si le premier bouddha était un prophète, les autres le sont aussi. Ce qui, conformément à l'Islam et au Coran, relève de l'impossible et de l'absurde. Les bouddhistes ne sont donc tout simplement pas des Croyants au sens du Coran. Et encore moins des Gens du Livre...

Ceux qui prétendent que Dhu l'Kifl, dans le Coran, est en réalité Bouddha se trompent aveuglément et sont dans un total égarement.
08/04/15 08:19  
Citation
Sanhaja up-on Thames a écrit:
Citation
a écrit:
N.B. Le terme croyant désigne dans le Coran plus que les "Gens du Livre", les bouddhistes par exemple, compte tenu de la note [2] de mon article :


Le Prophète Muhammad (SWS) n'a jamais fait mention de Bouddha comme étant un prophète. Aucun Hadîth ne le mentionne. Aucun savant musulman ne prétend que Bouddha fut un prophète. Bouddha n'était donc pas un prophète, ni aux yeux, ni au sens du Coran.

La philosophie du bouddha Shakyamouni, fondateur du bouddhisme, n'appelait pas à l'adoration du Dieu Unique, Al-Wâhidu Al-Ahad. Cette philosophie, qui n'est même pas une religion, laisse libre cours à l'imagination, par la méditation, où le mérite revient au bouddha, personnifié par des statues qui sont, elles-mêmes l'objet d'adoration. Ceux qui suivent, et parviennent à percer les mystères de sa "technique d'éveil" peuvent, à leur tour devenir des bouddhas... Dans cette logique, si le premier bouddha était un prophète, les autres le sont aussi. Ce qui, conformément à l'Islam et au Coran, relève de l'impossible et de l'absurde. Les bouddhistes ne sont donc tout simplement pas des Croyants au sens du Coran. Et encore moins des Gens du Livre...

Ceux qui prétendent que Dhu l'Kifl, dans le Coran, est en réalité Bouddha se trompent aveuglément et sont dans un total égarement.

« Le figuier des pagodes, ou arbre de la Bodhi, cité dans le Coran, dans le Verset 1 de la Sourate 95 : c'est sous le feuillage de cet arbre que Boudha a eu son Éveil spirituel » :

Extrait de mon article :

[www.agoravox.fr]

Quant à votre conclusion « Ceux qui prétendent que Dhu l'Kifl, dans le Coran, est en réalité Bouddha se trompent aveuglément et sont dans un total égarement », elle n’exprime que votre point de vue et reste votre interprétation et rappelez-vous qu’il est écrit dans le Coran, quant à son interprétation :

« Nul autre que Dieu ne connaît la véritable interprétation du Coran »[/i] (Le Coran : Sourate 3- Verset 7).

Et, vous n’êtes pas Dieu, pour être si catégorique pour juger l’interprétation des autres !
Un peu de calme, un peu de modestie et un peu d’humilité, SVP !

Salah HORCHANI
08/04/15 23:50  
le rôle de l’Oncle Sam dans la création de ces fous de Dieu 1)




Ce qui prouve, encore une fois, la responsabilité des Etats-Unis dans l’émergence des mouvements islamistes y compris terroristes, en « jouant » cette carte contre leurs présumés ennemis ou les gêneurs potentiels de leurs intérêts. Et cela a été enfin reconnu officiellement, après plusieurs décennies de soutien politique, financier et logistique à ces mouvements, par la Secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton (voir vidéo ci-dessous) : « Les gens contre qui nous nous battons aujourd’hui, nous les avons créés il y a vingt ans (…) Ronald Reagan [et] le Congrès dirigé par les démocrates (…) ont dit : (…) « recrutons ces moudjahidines (…) faisons venir aussi des gens d’Arabie Saoudite et d’ailleurs et laissons-les importer leur mouvement wahhabite et nous pourrons vaincre l’Union Soviétique » ».



Déjà, en 1998, Zbigniew Brzeziński, conseiller pour la sécurité nationale du Président Jimmy Carter de 1977 à 1981, affirma, dans une interview au Nouvel Observateur, que le Président Carter avait signé la directive pour la formation des moudjahidines bien avant l’invasion soviétique de l’Afghanistan pour « attirer les Russes dans le piège afghan ». Quand le journaliste l’interviewant lui demanda s’il n’avait pas regretté cela, il répondit : « Qu’est-ce qui était le plus important pour l’histoire du monde ? Les talibans ou la chute de l’empire soviétique ? ». Il convient de mentionner dans ce contexte que c’est Zbigniew Brzeziński qui est le véritable parrain de l’idée que les forces islamistes pouvaient être utilisées contre l’Union soviétique**.



Salah HORCHANI

1) Extrait de mon article intitulé « L’origine des assassinats politiques et des exécutions terroristes au Djebel Chambi en Tunisie » et paru sous le lien suivant :

[blogs.mediapart.fr]
09/04/15 03:28  
Citation
horchani a écrit:
Sourate 4 - Verset 93 :

4.93.وَمَن يَقْتُلْ مُؤْمِناً مُّتَعَمِّداً فَجَزَآؤُهُ جَهَنَّمُ خَالِداً فِيهَا وَغَضِبَ اللّهُ عَلَيْهِ وَلَعَنَهُ وَأَعَدَّ لَهُ عَذَاباً عَظِيماً

4.93. Quiconque donne la mort intentionnellement à un croyant aura pour rétribution la Géhenne, où il demeurera éternellement, exposé à la colère et à la malédiction du Seigneur, et sera voué à d'immenses tourments.

N.B. Le terme croyant désigne dans le Coran plus que les "Gens du Livre", les bouddhistes par exemple, compte tenu de la note [2] de mon article :

[www.agoravox.fr]


Salah HORCHANI


1. En islam croyant = croyant en DIEU et non polythéiste, cela relève du bon sens
2. Tu fais bien de parler des boudhistes, jtinvite à allee voir le massacre ethnique que certains font aux musulmans rhoingyas en Birmanie !!

Et toi ou es tu quand des musulmans se font assassiner en Birmanie?? En Centrafrique?? Sans que la communauté internatuonale n'ouvre sa gueule ?? Au Kenya tout récemment ?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 09/04/15 03:33 par BibouchaDialCasa.
09/04/15 08:24  
Citation
horchani a écrit:
« Le figuier des pagodes, ou arbre de la Bodhi, cité dans le Coran, dans le Verset 1 de la Sourate 95 : c'est sous le feuillage de cet arbre que Boudha a eu son Éveil spirituel » :

Extrait de mon article :

[www.agoravox.fr]

Quant à votre conclusion « Ceux qui prétendent que Dhu l'Kifl, dans le Coran, est en réalité Bouddha se trompent aveuglément et sont dans un total égarement », elle n’exprime que votre point de vue et reste votre interprétation et rappelez-vous qu’il est écrit dans le Coran, quant à son interprétation :

« Nul autre que Dieu ne connaît la véritable interprétation du Coran »[/i] (Le Coran : Sourate 3- Verset 7).

Et, vous n’êtes pas Dieu, pour être si catégorique pour juger l’interprétation des autres !
Un peu de calme, un peu de modestie et un peu d’humilité, SVP !

Salah HORCHANI

Voila la traduction proche du verset 1 de la sourate 95

"Par le figuier et l’olivier"

Il faut une sacrée dose d'imagination pour voir Bouddha dans ce verset

Le bouddhisme est l'une des pires formes de polythéisme
Ce qui s'oppose radicalement au Coran, qui dans son intégralité, a pour objet le principe fondamental de l'Unicité
09/04/15 22:35  
Citation
horchani a écrit:
"Le figuier des pagodes, ou arbre de la Bodhi, cité dans le Coran, dans le Verset 1 de la Sourate 95 : c'est sous le feuillage de cet arbre que Boudha a eu son Éveil spirituel :

Extrait de mon article : […] "


Est-ce utile de rappeler, et confirmer, qu’il n’est cité nulle part, dans la sourate 95, At-Tîn (Le Figuier), de "Figuier des Pagodes" ? Il n’y est pas cité non plus "arbre de la Bodhi".

Dans cette Sourate, Allah (SWT) jure par le figuier et l’olivier : "Wa t-tîni wa z-zaytûn" (Par le figuier et par l’olivier). At-tîn, désigne en arabe le fruit comestible du figuier et, par extension, l’arbre qui produit ce fruit, le figuier. Dans le verset 1 de la sourate 95, le terme at-tîn est associé à celui de az-zaytûn. Ce qui ne laisse aucune ambiguïté quant au fait qu’il s’agit bien des fruits, ou des arbres qui les produisent, que nous connaissons et consommons. Ils sont indénombrables : "wa t-tîni wa z-zaytûn". Il peut d’une part s’agir du fruit comme de l’arbre. Et, d’autre part, des fruits et de l’ensemble des arbres qui les produisent ; pluriel indénombrable. Dans les deux cas, c’est l’importance que ces arbres (le figuier et l’olivier) représentent chez Allah (SWT) qui est soulignée. Et on connait les vertus de leurs fruits et ce qu’ils constituent en matière d’alimentation et d’agriculture chez l’Homme. Il ne s’agit donc pas du Figuier des Pagodes, dont les fruits sont insignifiants et les feuilles très toxiques. En outre, il ne peut être associé à l’olivier. Or, là où il y a un olivier se trouve presque systématiquement un figuier. Seul Allah sait pourquoi Il a juré par ces deux arbres, mais leur quasi-proximité n’est sans doute pas un hasard, pour les gens doués d’intelligence


Citation
horchani a écrit:
Quant à votre conclusion « Ceux qui prétendent que Dhu l'Kifl, dans le Coran, est en réalité Bouddha se trompent aveuglément et sont dans un total égarement », elle n’exprime que votre point de vue et reste votre interprétation et rappelez-vous qu’il est écrit dans le Coran, quant à son interprétation :

« Nul autre que Dieu ne connaît la véritable interprétation du Coran »[/i] (Le Coran : Sourate 3- Verset 7).

Et, vous n’êtes pas Dieu, pour être si catégorique pour juger l’interprétation des autres !
Un peu de calme, un peu de modestie et un peu d’humilité, SVP !


Quand on cite un verset du Coran il faut avoir la bonne foi de le citer de manière correcte et non tronquée, ou qui prête à confusion. Et d’autant lorsqu’il s’agit d’une traduction de son sens.

Le verset cité de manière superficielle n’est pas mis dans son contexte, dont je reprends ici votre citation : « Nul autre que Dieu ne connaît la véritable interprétation du Coran »[/i] (Le Coran : Sourate 3- Verset 7).

Cette citation est une mauvaise traduction et, pire, une interprétation erronée et purement gratuite. Voici l’une des traductions les plus fidèles du verset en langue française :

"C'est Lui qui t'a révélé le Livre contenant des versets à la fois clairs et précis, qui en constituent la base même, ainsi que d'autres versets susceptibles d'être différemment interprétés. Et c'est à ces derniers versets que les sceptiques, avides de discorde, prêtent des interprétations tendancieuses, alors que nul autre que Dieu n'en connaît la signification exacte. Quant aux vrais initiés, ils se contentent de dire : «Nous croyons en ce Livre, car tout ce qu'il renferme vient de notre Seigneur.» Ainsi, seuls sont enclins à méditer ceux qui sont doués d'intelligence." [Coran, Sourate Al-Imran, verset 7]

Dans la traduction qui est proposée, on comprend très clairement que le Coran se constitue de versets sans équivoque, dont la compréhension, l'explication et l'interprétation est claire et limpide. Ils sont indiscutables. Mais le Coran comporte également un certain nombre de versets dits "ambigus". Parmi ces versets, un grand nombre ont été abrogés par la révélation d'autres versets. Ce sont précisément ces versets, dits "ambigus" dont Seul Allah connaît la véritable interprétation. Ceux qui sont "doués d'intelligence" les acceptent sans en faire une histoire. Ceux qui veulent semer la discorde en font des spéculations gratuites pour introduire le doute chez les Croyants.

Si l'ensemble du Coran était incompréhensible par les hommes il n'aurait aucun sens. Mais Allah (SWT) a fait que sa lecture soit accessible pour les personnes lettrées, explicable et interprétable par les gens "doués d'intelligence".

Votre introduction d'un hypothétique "Figuier de Pagodes" dans le Coran n'existe pas. Elle est le fruit de votre imagination et de ceux qui sont égarés.
10/04/15 02:12  
Citation
Sanhaja up-on Thames a écrit:
Quand on cite un verset du Coran il faut avoir la bonne foi de le citer de manière correcte et non tronquée, ou qui prête à confusion. Et d’autant lorsqu’il s’agit d’une traduction de son sens.

Le verset cité de manière superficielle n’est pas mis dans son contexte, dont je reprends ici votre citation : « Nul autre que Dieu ne connaît la véritable interprétation du Coran »[/i] (Le Coran : Sourate 3- Verset 7).

Cette citation est une mauvaise traduction et, pire, une interprétation erronée et purement gratuite. Voici l’une des traductions les plus fidèles du verset en langue française :

"C'est Lui qui t'a révélé le Livre contenant des versets à la fois clairs et précis, qui en constituent la base même, ainsi que d'autres versets susceptibles d'être différemment interprétés. Et c'est à ces derniers versets que les sceptiques, avides de discorde, prêtent des interprétations tendancieuses, alors que nul autre que Dieu n'en connaît la signification exacte. Quant aux vrais initiés, ils se contentent de dire : «Nous croyons en ce Livre, car tout ce qu'il renferme vient de notre Seigneur.» Ainsi, seuls sont enclins à méditer ceux qui sont doués d'intelligence." [Coran, Sourate Al-Imran, verset 7]

Dans la traduction qui est proposée, on comprend très clairement que le Coran se constitue de versets sans équivoque, dont la compréhension, l'explication et l'interprétation est claire et limpide. Ils sont indiscutables. Mais le Coran comporte également un certain nombre de versets dits "ambigus". Parmi ces versets, un grand nombre ont été abrogés par la révélation d'autres versets. Ce sont précisément ces versets, dits "ambigus" dont Seul Allah connaît la véritable interprétation. Ceux qui sont "doués d'intelligence" les acceptent sans en faire une histoire. Ceux qui veulent semer la discorde en font des spéculations gratuites pour introduire le doute chez les Croyants.

Si l'ensemble du Coran était incompréhensible par les hommes il n'aurait aucun sens. Mais Allah (SWT) a fait que sa lecture soit accessible pour les personnes lettrées, explicable et interprétable par les gens "doués d'intelligence".

Votre introduction d'un hypothétique "Figuier de Pagodes" dans le Coran n'existe pas. Elle est le fruit de votre imagination et de ceux qui sont égarés.

Je confirme et signe:

Et, vous n’êtes pas Dieu, pour être si catégorique pour juger l’interprétation des autres !
Un peu de calme, un peu de modestie et un peu d’humilité, SVP !


Et j'ajoute :

Qui plus est , vous les traitez "d'égarés" : Seul Dieu peut juger la foi de ses créatures !
11/04/15 03:50  
Citation
a écrit:
Je confirme et signe:

Et, vous n’êtes pas Dieu, pour être si catégorique pour juger l’interprétation des autres !
Un peu de calme, un peu de modestie et un peu d’humilité, SVP !

Et j'ajoute :

Qui plus est , vous les traitez "d'égarés" : Seul Dieu peut juger la foi de ses créatures !


Heu... on n'a pas besoin de "confirmer et signer" pour affirmer qu'une telle personne ou une autre ne sont pas Dieu. Je comprends mieux pourquoi vous parliez de niveau de maternelle. Et dire que j'avais placé la barre haut en parlant de primaire...

Et non, je ne suis pas Dieu. Mais Dieu merci, Il m'a doué d'intelligence. Alors venez avec le verset 1 de la sourate 95 qui mentionne Figuier des Pagodes, et un Hadîth du Prophète (SWS) qui parle du "prophète bouddha" et je vous promets de m'incliner. Parce que là, avec de tels mensonges, je n'ai rien d'autre à me mettre sous la dent.

Figuier des Pagodes... Et pourquoi pas Olivier de Tasmanie, pendant qu'on y est?

N'importe quoi...
11/04/15 08:24  
Citation
Sanhaja up-on Thames a écrit:
Citation
a écrit:
Je confirme et signe:

Et, vous n’êtes pas Dieu, pour être si catégorique pour juger l’interprétation des autres !
Un peu de calme, un peu de modestie et un peu d’humilité, SVP !

Et j'ajoute :

Qui plus est , vous les traitez "d'égarés" : Seul Dieu peut juger la foi de ses créatures !


Heu... on n'a pas besoin de "confirmer et signer" pour affirmer qu'une telle personne ou une autre ne sont pas Dieu. Je comprends mieux pourquoi vous parliez de niveau de maternelle. Et dire que j'avais placé la barre haut en parlant de primaire...

Et non, je ne suis pas Dieu. Mais Dieu merci, Il m'a doué d'intelligence. Alors venez avec le verset 1 de la sourate 95 qui mentionne Figuier des Pagodes, et un Hadîth du Prophète (SWS) qui parle du "prophète bouddha" et je vous promets de m'incliner. Parce que là, avec de tels mensonges, je n'ai rien d'autre à me mettre sous la dent.

Figuier des Pagodes... Et pourquoi pas Olivier de Tasmanie, pendant qu'on y est?

N'importe quoi...

1. Sachez, cher inconnu, ou chère inconnue, qui se cache lâchement derrière un pseudonyme, que je ne réponds jamais ni aux provocations, ni aux diffamations venant des anonymes, surtout s’ils se révèlent être des Trolls !

1. Sachez, aussi, que les Mensonges, les Insultes et les Jugements de Valeur sont les arguments caractéristiques des sans-arguments !

2. Enfin, apprenez que, pour la bonne tenue des débats dans les Forums, quand un troll se confirme, la Règle c’est d’arrêter de le nourrir !

Aussi, bon vent, cher inconnu, ou chère inconnue,

Salah HORCHANI
11/04/15 12:02  
Note ajoutée le 11 avril 2015 en commentaire à mon article paru sous le lien suivant :

[www.agoravox.fr]

À propos des trois premiers Versets de la Sourate 95

Cet article a été proposé au débat sur le site suivant :

[www.yabiladi.com]

Un intervenant répondant au pseudonyme Sanhaja up-on Thames n’a guère apprécié mon interprétation du Verset 1 de la Sourate 95 donnée dans la note [2] ci-dessous, jusqu’à écrire :

« Seul Allah sait pourquoi Il a juré par ces deux arbres (…) Quand on cite un verset du Coran il faut avoir la bonne foi de le citer de manière correcte et non tronquée (…) Votre introduction d'un hypothétique "Figuier de Pagodes" dans le Coran n'existe pas. Elle est le fruit de votre imagination et de ceux qui sont égarés (…) N’importe quoi... ».

Rappelons que dans le Code des salafistes, traiter un musulman d’égaré équivaut à sa condamnation à mort !

Et ma réponse fut :

« Rappelez-vous qu’il est écrit dans le Coran, quant à son interprétation : "Nul autre que Dieu ne connaît la véritable interprétation du Coran" (Le Coran : Sourate 3- Verset 7). Et, vous n’êtes pas Dieu, pour être si catégorique pour juger l’interprétation des autres ! Un peu de calme, un peu de modestie et un peu d’humilité, SVP !(…) Qui plus est, vous les traitez "d'égarés" : Seul Dieu peut juger la foi de ses créatures ! ».

Mon interprétation des trois premiers Versets de la Sourate 95

L’interprétation du dit Verset 1 est indissociable de celle des Versets 2 et 3. Ces Versets peuvent être traduits comme suit :

1. Par le figuier et l'olivier !

2. Et par le Mont Sīnīn !

3. Et par cette Cité garante du dépôt!

Les exégètes donnent des interprétations très diverses de ces versets. Pour ce qui me concerne, je retiens l’interprétation suivante :

Dans le Coran, quand Dieu jure par l'une de ses créations, c’est pour mettre en exergue son importance et ce qu'elle symbolise. Ces trois serments qui ouvrent la sourate renvoient à quatre endroits où Dieu a inspiré la révélation à quatre grands messagers : le figuier symbolise Boudha, l’olivier symbolise Jérusalem en référence à ‘Issa (Jésus), le Mont Sīnīn (Sinaï) symbolise Moussa (Moïse) et la «Cité garante du dépôt» fait référence à la Mecque, symbolisant Mohammed, où Dieu lui a inspiré le Coran décrit comme un dépôt transmis.



Salah HORCHANI
11/04/15 21:58  
L’interprétation des Versets 2 et 3 exposée ci-dessus est celle de la quasi-totalité des exégètes, pour ne pas dire la totalité. L’interprétation de la deuxième partie du Verset 1, concernant « l'olivier », exposée est partagée par la majorité des exégètes et c’est l’interprétation de sa première partie, concernant « le figuier », qui fait débat ; mon interprétation n’est adoptée que par une infime minorité d’exégètes : la quasi-totalité interprète le terme « figuier » au premier degré, à savoir, l’arbre fruitier dont le fruit a le privilège exceptionnel d’être dépourvu de noyau et dont les feuilles ont le privilège exceptionnel d’avoir servi à Adam pour cacher ses parties intimes lorsqu’il se rendit compte de sa nudité. Dans tous les cas, il est dit dans le Coran que Dieu a envoyé des Messagers à chaque peuple, en précisant au Prophète Mohammed, dans le Verset 164 de la Sourate 4, Sourate qui est, chronologiquement, la 92ème révélée sur les 114 Sourates que compte Coran :

« وَرُسُلاً قَدْ قَصَصْنَاهُمْ عَلَيْكَ مِن قَبْلُ وَرُسُلاً لَّمْ نَقْصُصْهُمْ عَلَيْكَ »

que l’on peut traduire par



Dans ce qui précède, il y a des prophètes dont nous t’avons narré le récit

Mais, il existe d’autres sur lesquels nous ne t’avons, explicitement, rien dit




Et, d’après moi, Boudha fait partie de ses derniers.



Salah HORCHANI
12/04/15 00:31  
je ne suis même pas sur que tu crois a ce que tu racontes
12/04/15 00:37  
Citation
horchani a écrit:
1. Sachez, cher inconnu, ou chère inconnue, qui se cache lâchement derrière un pseudonyme, que je ne réponds jamais ni aux provocations, ni aux diffamations venant des anonymes, surtout s’ils se révèlent être des Trolls !

1. Sachez, aussi, que les Mensonges, les Insultes et les Jugements de Valeur sont les arguments caractéristiques des sans-arguments !

2. Enfin, apprenez que, pour la bonne tenue des débats dans les Forums, quand un troll se confirme, la Règle c’est d’arrêter de le nourrir !

Aussi, bon vent, cher inconnu, ou chère inconnue,

Salah HORCHANI


C'est votre droit de penser que les membres du forum se cachent lâchement derrière un pseudonyme. Et puisque le principe de tous les forums est d'utiliser un pseudo OK, selon vous, on est tous des lâches. Sauf vous bien sûr. Vous n'êtes ni lâche ni menteur, mais vous vous tromper de livre. Vous ne savez manifestement pas ce qu'est un argument. Vous ne prouvez rien. Vous spéculez. Et spéculer sur un verset clair comme celui que vous citez (verset 1 sourate 95) est révélateur d'une ignorance manifeste de la langue arabe, et relève de la supercherie. Il fallait oser quand même...
12/04/15 00:59  
on s'en fiche. par contre moi ce que j'aimerais bien savoir c'est ou etaient les docteurs frankestein qui ont créé ces monstres le jour ou les monstres se sont rebellé
12/04/15 01:28  
Citation
horchani a écrit:
Note ajoutée le 11 avril 2015 en commentaire à mon article paru sous le lien suivant :

[www.agoravox.fr]

À propos des trois premiers Versets de la Sourate 95

Cet article a été proposé au débat sur le site suivant :

[www.yabiladi.com]

Un intervenant répondant au pseudonyme Sanhaja up-on Thames n’a guère apprécié mon interprétation du Verset 1 de la Sourate 95 donnée dans la note [2] ci-dessous, jusqu’à écrire :

« Seul Allah sait pourquoi Il a juré par ces deux arbres (…) Quand on cite un verset du Coran il faut avoir la bonne foi de le citer de manière correcte et non tronquée (…) Votre introduction d'un hypothétique "Figuier de Pagodes" dans le Coran n'existe pas. Elle est le fruit de votre imagination et de ceux qui sont égarés (…) N’importe quoi... ».

Rappelons que dans le Code des salafistes, traiter un musulman d’égaré équivaut à sa condamnation à mort !

Et ma réponse fut :

« Rappelez-vous qu’il est écrit dans le Coran, quant à son interprétation : "Nul autre que Dieu ne connaît la véritable interprétation du Coran" (Le Coran : Sourate 3- Verset 7). Et, vous n’êtes pas Dieu, pour être si catégorique pour juger l’interprétation des autres ! Un peu de calme, un peu de modestie et un peu d’humilité, SVP !(…) Qui plus est, vous les traitez "d'égarés" : Seul Dieu peut juger la foi de ses créatures ! ».

Mon interprétation des trois premiers Versets de la Sourate 95

L’interprétation du dit Verset 1 est indissociable de celle des Versets 2 et 3. Ces Versets peuvent être traduits comme suit :

1. Par le figuier et l'olivier !

2. Et par le Mont Sīnīn !

3. Et par cette Cité garante du dépôt!

Les exégètes donnent des interprétations très diverses de ces versets. Pour ce qui me concerne, je retiens l’interprétation suivante :

Dans le Coran, quand Dieu jure par l'une de ses créations, c’est pour mettre en exergue son importance et ce qu'elle symbolise. Ces trois serments qui ouvrent la sourate renvoient à quatre endroits où Dieu a inspiré la révélation à quatre grands messagers : le figuier symbolise Boudha, l’olivier symbolise Jérusalem en référence à ‘Issa (Jésus), le Mont Sīnīn (Sinaï) symbolise Moussa (Moïse) et la «Cité garante du dépôt» fait référence à la Mecque, symbolisant Mohammed, où Dieu lui a inspiré le Coran décrit comme un dépôt transmis.



Salah HORCHANI


La première partie relève de la psychiatrie, donc je n'y répondrai pas.

Quant à la seconde, j'ai envie de rire. Mais en même temps j'ai envie de dire que, parmi ces "quatre grands messagers" bouddha aurait échappé à la clairvoyance de notre Bien Aimé le Prophète et Messager d'Allah (SWS) ? Donc, à Dieu ne plaise, Allah (SWT) aurait narré à Muhammad l'histoire des grands messagers, mais aurait omis de lui narrer celle de "bouddha" ?



Citation
a écrit:
« وَرُسُلاً قَدْ قَصَصْنَاهُمْ عَلَيْكَ مِن قَبْلُ وَرُسُلاً لَّمْ نَقْصُصْهُمْ عَلَيْكَ »

que l’on peut traduire par

Dans ce qui précède, il y a des prophètes dont nous t’avons narré le récit

Mais, il existe d’autres sur lesquels nous ne t’avons, explicitement, rien dit

Et, d’après moi, Boudha fait partie de ses derniers.


Seul un illuminé peut affirmer une telle sottise. Et vous en apportez la preuve vous-même:

"Mais, il existe d’autres sur lesquels nous ne t’avons, explicitement, rien dit"

D'une part, si Dieu n'en a rien dit à Son Prophète (SWS) c'est que NUL n'en connaitra JAMAIS l'histoire. De fait, NUL n'en connaitra JAMAIS le nom. Et d'autre part, l'ajout et l'usage de l'adverbe "explicitement" est délibéré. Il n'existe pas, en arabe, dans le texte original du Coran. C'est une traduction VOLONTAIREMENT faussée.

Si je suis un Salafiste, vous êtes un faussaire et un usurpateur.

Et c'est moi qui en ai fini avec le troll que vous êtes, "monsieur" Talah. Pardon, je voulais dire "Salah". Peut être que, dans sa forme arabe, j'ai vu un TA au lieu d'un SÂD... ce qui en change radicalement le sens. Vous m'en excuserez n'est ce pas?
Facebook