Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Dépression, pas de vie ... envie de tout quitter
S
6 février 2011 00:09
Salam à tous =)

Je suis ici pour avoir un peu l'avis de tous (surtout des femmes présente sur le forum, mais vous êtes aussi les bienvenues messieurs =) )

Avant de poser les questions, je vais tout d'abord vous racontez un peu ce qui se passe.

Pour indo j'ai 24 ans =)

Depuis plus d'un an, je déprime d'avantage de jour en jour. Au début je pensais que c'était du à mon travail, car je n'avais vraiment pas de bonne relation avec ma chef. Pendant 6 mois j'ai endurer de fausse accusation, remarques déplacer, surcharge de travail pour un poste à mi-temps, heures sup non payé, travaux n'ayant rien à voir avec mon contrat ...
Je ne voulais pas démissionner parce que j'aurais perdu mes droits aux accedic, mais surtout parce que je ne voulais pas leurs montrer qu'ils avaient eu le dessus ... c'est bête, mais il fallait que je leurs montre que je tenais le coup, que je n'étais "pas faible". S'en suivis les maladies à répétition, blocage de dos, amaigrissement ... Mais au final j'étais contente d'avoir réussi à tenir jusqu'au bout. Donc 6 mois plus tard, fin de mon contrat ... bizarrement ils ont voulu me prolonger. J'ai refuser.
Ils ont insister pour que je reste car d'après eux malgré mon insolence (oui pour eux j'étais insolente car je n'obéissé pas à tout comme un bon chien l'aurais fait) mon travail été impec. J'ai toujours refusé ... et je suis partie.

Je pensais alors me sentir mieux ... mais ça a empirer.
ça va faire 1 an en mars que je traine à la maison ... que je n'ai plus du tout envie de travailler.
Un jour je suis super motiver, le lendemain plus rien.
Je n'ai vraiment même plus envie de serais-ce que de lire une annonce d'emploi.
Pourtant en général j'aime vraiment aller travailler (même si bizarrement j'ai toujours eu quelques soucis au travail ... mais j'ai toujours été très professionnel et compétente), mais là rien, j'ai plus rien envie de faire.

En début d'année (septembre) pour me rebooster le moral, je me suis inscrite à des cours d'arabes. J'aime ça, mais il m'arrive de manquer des cours soit pour maladie, soit tout simplement par baisse de moral.
Pareil pour les cours de danse (recommandé par le médecin, pour mes problèmes de dos).
Grand manque d'intérêt également pour mes loisirs habituelles (dessin, lecture, écriture ...) ...

J'ai vraiment perdu goût à tout.

Mon entourage ne fait rien pour me faire remonter la pente ... et pour tout dire ils n'ont aucune idée de mon état ... ou ne veuille tout simplement pas le voir.
Donc je reste la majorité de mon temps enfermé dans ma chambre et ne sors que pour faire les courses ... avec ma mère ... car effectivement je n'ai plus de vie sociale non plus.

Explication :
- Ma meilleur amie n'habite plus tout près
- Une autre sors d'une longue anorexie
- Une autre est beaucoup trop prise par ses études, pour s'intéresser à ma misérable vie (je ne peux pas lui en vouloir pour ça =) )
- Les autres ... marié avec enfant, donc à autre chose à faire ...
- Les autres ... hum ... j'en a pas enfaite.

Plus de vie, plus d'ami T__T

Néant totale aussi côté coeur ... et ceux depuis toujours.
Re-explication XD :
- J'ai eu de gros gros gros gros problèmes familiaux durant mon enfance ... enfin même après. On va dire depuis ma naissance à mes 22 ans à peut-près.
Donc j'ai toujours "fuis" toute vie amoureuse. Me disant que j'avais d'autre soucis en plus, qu'il fallait d'abord y faire quelques choses ... et j'avoue aussi que l'occasion ne c'est jamais présenter.
Pour moi une relation n'a toujours était envisageable que s'il y avait possibilité de durée sur le long terme ... donc mariage à la clé. Donc gros blocage là aussi.
Le temps "d'arranger" ces problèmes ... bah j'avais déjà 22 ans et là un autre problème c'est présenter : boulot ! Donc j'ai fixer mon attention sur le boulot ... pour rien au final XD

Donc me voici à 24 ans, en dépression, sans vie, ni professionnelle, ni affectif ... nada ... walou T__T

Plus rien ne va.

Depuis maintenant plus de 4 ans je n'ai qu'une envie, c'est de partir loin d'ici. De voyager ... tenter de trouver un job à l'étranger, même de serveuse, le but étant surtout de bouger, de voir du monde, de vivre un peu.
Car là je ne vis pas ... mais je n'ai aussi pas le droit de vivre.
- Pas de sortie, sauf en journée (donc non pas de restau ... même si c'est avec de bonne copine).
- Flicage permanent, donc où tu va, avec qui, tu parle avec qui au tél (oups ... se ne sont que mes amiEs ... pourtant j'aurais bien voulu que le E disparaisse XD).
- Couvre feu au coucher du soleil ... même pas enfaite 19h30 max en été, et en hiver direct après le travail XD (d'ailleurs c'est à cause de ça que j'ai perdu une bonne partie de mes connaissances ... )
- Criticage permanent de ma tenue vestimentaire. Bon ok je sors pas en djlaba, et je met pas le voile ... mais j'suis pas une trainer non plus quoi. D'ailleurs les seules partie visible de ma peau en général sont mon visage et mes bras en été. Et je m'habille plutôt large.
- Interdiction de se maquiller ... jusque l'âge de 21 ans ... et encore juste le coup de crayon (entre temps j'ai eu droit à la poudre pour un effet bonne mine en plus, et à de l'anti-cerne, car je ne dors pas bien ... mais c'est tout XD)
- Jugement permanent sur tout ... même sur les choix de mes contrats de travail, de coupe de cheveux (que je n'ai pas le "droit" de couper, ou de colorer de manière radicale), sur la manière dont je déprime ...

Donc oui j'ai envie de partir, de tout quitter.
Seulement voilà, ya un hic. Je sais que je me sentirais mieux si je mettais de l'écart entre ma famille et moi durant quelques temps. J'ai eu vraiment pas mal de problèmes avec cette famille, mais malgrè tout ça reste ma famille, ils pourront me faire tout le mal du monde, que je les aimeraient toujours (c'est une expression hein, mais en gros quoi lol).
Et voici le problème :
Comme dit précédemment, ici je n'ai pratiquement rien le droit de faire sans consentement, autorisation etc ...
Donc le hic ... c'est que j'ai l'interdiction formel de passer une nuit en dehors de ma chambre, sans un membre de ma famille.
Donc non, je ne suis jamais partie seule en vacance (même si j'aurais bien aimé).
J'ai toujours été accompagner pour tout ... même pour aller à la plage.
Jamais eu de droit de me faire une soirée pyjama avec ma meilleur amie ... qui habite en face.
Donc comment faire en sorte qu'il me laisse faire, sans me faire tuer ?
Même leur expliquant ma situation, ils ne comprendrons pas. J'ai vraiment besoins de faire un break. Un petit rien m'insupporte en ce moment. J'ai des migraines en continue T__T
J'ai besoin d'une pause.
Mais je sais que si je plaque tout d'un coup, mes parents ne me le pardonnerons jamais. Et surtout je ne veux pas faire de mal à ma mère. Donc je préférais avoir leurs consentements.

Bon ... depuis quelques temps ma mère me parle "mariage" ... elle pense que je lui ramènerais un gendre d'ici l'an prochain max ... sauf que vue l'absence de futur-genre ça va être dur.
J'ai toujours voulu me marier. Fonder une famille ... mais comme ont dit c'est le mektoub.
Pour l'instant de se côté il n'y a rien eu pour moi. Ou alors il y a eu, mais je n'ai pas été en mesure de le voir.
Et je pense que tant que je serais dans cet état, je ne le verrais jamais même si il me tombe sous le nez.

Je l'ai dit à ma mère que je ne me marierais pas (pas faute d'envie, hein), et que j'aimerais plutôt voyager, tenter de prendre ma propre vie en main ... et qu'une fois marier en plus, ce genre de "trip" on va dire n'est pas vraiment envisageable (sauf si je trouve un mari d"ici cet été qui voudrait voyager avec moi XD).
Réponse : va voir avec ton père.
Facile ... car elle sais que "le père" m'a toujours fait une peur bleu. Que je serais incapable de lui poser la question sans éclater en sanglot.

Alors questions à vous toutes :

- Avez-vous des parents vraiment très strictes ? Jusqu'à quel point ?
- Pouvez vous travaillez, suivre des études, ou voyage loin de chez vous ?

Merci à tout ceux qui auront réussi à lire jusqu'au bout.
Vraiment désolé pour la longueurs.
Mais fallait que j'écrive ce soir ... vraiment désolé.
Bonne nuit à tous.
t
6 février 2011 10:38
Salam & Halaykoum,

Pour répondre à tes questions :
- Non, mes parents sont loin d'être stricte, ils me font confiance
- Oui, je peux suivre mes études, travailler et voyager loin de chez moi sans souci

Ta situation est délicate.
Pour commencer trouve un travail, et reprend tes activités (danse et cours d'arabe) ça te permettra de bouger et de voir du monde.
C'est mieux que de rester dans sa chambre, je pense ?!

Motive toi !
s
6 février 2011 11:17
salam aleikoum

J'ai eu un peu prés la meme genre de vie que toi !
La seule chose que je peux te dire c'est confie toi a ALLAH (swt)rapproche de lui car avec le recul j'ai bien fait de patienter car aujoudhui j'ai 36 ans marié avec 3 enfants et tres heureuse !Ma vie a un autre sens .
La patience est une vertu alors prie allah pour l'avoir car fuir n'est pas la solution !
Bon courage !
g
6 février 2011 13:31
salam


tu m'as bcp touché

je te repond par mp Smiling Smiley
La déception ne vient jamais des autres, elle n'est que le reflet de nos erreurs de jugement...
S
6 février 2011 19:39
Merci beaucoup à vous de m'avoir répondu, et merci aussi à ceux qui m'ont répondu par MP Yawning smiley

techlhit :
Le problème c'est que je suis tellement "blasé" que je n'arrive même plus à faire correctement mes recherches.
On va dire que pendant 10 min je suis brusquement super motiver, et que l'instant d'après je me dit bof de toute façon ça sert à rien.
Pour les cours j'y vais ... une fois sur deux ont va dire. Pour ça c'est surtout à cause de mes problèmes de santé. J'essaie d'y aller, mais vu que je suis aussi malade pratiquement 1 semaine sur 2, et que ce sont des cours du soir, c'est un peu difficile.

selmanette :
Malheureusement à part "patienter" je n'ai pas vraiment de solution (à par me motiver aussi^^).
Donc je patiente ... depuis plusieurs années pour d'autre soucis, et maintenant depuis plusieurs mois moi cette soudaine baisse de moral.
Mais voilà, j'ai peur qu'à force de patienter, finalement rien n'arrive.

gentle bledarde :
Je vais de suite lire le MP =)
g
7 février 2011 02:23
Je suis mal placée pour te conseiller puisque Je déprime aussi en ce moment, j'en ai marre de mon boulot, et je pense au mariage sans cesse (avec mon amoureux), ça devient une obssession !
Mes parents hamdoulilah ne sont pas très stricts ! je peux voyager seule, y'a aucun soucis...
t
7 février 2011 21:37
salam

ton message m'a touché et je préfère te répondre ici car peut-être que cela pourrai aider d'autre jeune fille.
Ce que tu décris, je l'ai vécu, aujoud'hui je peux t'affirmer après maintes expériences bonnes et mauvaises que tes parents t'aiment très fort, que ton père ne sait pas communiquer son amour car on ne lui a pas appris, que tu es la prunelle des yeux de ta mère mais qu'elle ne peut comprendre ce désir d'indépendance qui te mine de l'intérieur.
Je me revois dans ce que tu écris et je regrette le temps que j'ai perdu à réver ma vie alors que mes parents ne demandaient qu'a me sentir assez forte pour se dire que quoiqu'il arrive je saurais me débrouiller. Le premier "voyage" que j'ai fait seule j'avais 29 ans, et j'ai eu la peur de ma vie pour demander l'autorisation à mon père et tu sais quoi ? Il m'a juste dit de faire attention à moi.
Si tu n'arrive pas à retourner au travail, fais une formation qui t'aidera à ésperer un poste plus en accord avec ta personnalité, si tu veux rencontrer des personnes sort, c'est aussi simple que ça de prendre sa vie en main, les amis dans ta vie tu auras ceux que tu connais depuis longtemps et ceux que tu vas rencontrer au fur et à mesure de ton existence mais s'il te plait, arrête de te lamenter, ne perds pas ce temps précieux que tu as, passe de bon moment avec ta famille et mets en place ta vie.
Et juste pour dire à tachelchit, les parents ne sont pas strict par manque de confiance en leur enfant mais par amour.

J'aime à lire cette phrase de St-Exupéry "l'avenir n'est jamais que le présent à mettre en ordre, tu n'as pas à le prévoir mais à le permettre"
Et surtout ne fais pas l'erreur de beaucoup qui pense que le mariage les sauvera de leur plates existences...ne fais jamais ça car pour vivre heureux à deux, il faut déjà savoir être heureux seul.

Je t'envoie plein de douas pour que tu puisses trouver en toi la motivation qui te permettra de croire en toi et d'aller de l'avant sans faire de mal à ceux qui crois moi sont les seuls qui t'aimerons quoiqu'il t'arrive et quoique que tu deviennes.
N
7 février 2011 21:48
vous ne semblez pas avoir le profil de la personne depressive. vous avez peut etre developpe des angoisses.
S
8 février 2011 23:47
Citation
telfa a écrit:
salam

ton message m'a touché et je préfère te répondre ici car peut-être que cela pourrai aider d'autre jeune fille.
Ce que tu décris, je l'ai vécu, aujoud'hui je peux t'affirmer après maintes expériences bonnes et mauvaises que tes parents t'aiment très fort, que ton père ne sait pas communiquer son amour car on ne lui a pas appris, que tu es la prunelle des yeux de ta mère mais qu'elle ne peut comprendre ce désir d'indépendance qui te mine de l'intérieur.
Je me revois dans ce que tu écris et je regrette le temps que j'ai perdu à réver ma vie alors que mes parents ne demandaient qu'a me sentir assez forte pour se dire que quoiqu'il arrive je saurais me débrouiller. Le premier "voyage" que j'ai fait seule j'avais 29 ans, et j'ai eu la peur de ma vie pour demander l'autorisation à mon père et tu sais quoi ? Il m'a juste dit de faire attention à moi.
Si tu n'arrive pas à retourner au travail, fais une formation qui t'aidera à ésperer un poste plus en accord avec ta personnalité, si tu veux rencontrer des personnes sort, c'est aussi simple que ça de prendre sa vie en main, les amis dans ta vie tu auras ceux que tu connais depuis longtemps et ceux que tu vas rencontrer au fur et à mesure de ton existence mais s'il te plait, arrête de te lamenter, ne perds pas ce temps précieux que tu as, passe de bon moment avec ta famille et mets en place ta vie.
Et juste pour dire à tachelchit, les parents ne sont pas strict par manque de confiance en leur enfant mais par amour.

J'aime à lire cette phrase de St-Exupéry "l'avenir n'est jamais que le présent à mettre en ordre, tu n'as pas à le prévoir mais à le permettre"
Et surtout ne fais pas l'erreur de beaucoup qui pense que le mariage les sauvera de leur plates existences...ne fais jamais ça car pour vivre heureux à deux, il faut déjà savoir être heureux seul.

Je t'envoie plein de douas pour que tu puisses trouver en toi la motivation qui te permettra de croire en toi et d'aller de l'avant sans faire de mal à ceux qui crois moi sont les seuls qui t'aimerons quoiqu'il t'arrive et quoique que tu deviennes.

Salam^^

Merci beaucoup pour ton soutien.
Comme tu le dit, "leurs froideurs" vis a vis de moi viens pour la plus grande partie de la façon dont eux même ont été élevé.
Pour ça je ne leurs en veux absolument pas, car je sais qu'ils ont grandit eux même sans vraiment d'affection, et qu'ils trouvent "normal" de refaire la même chose avec leurs enfants. Donc de ce côté je ne vais pas me plaindre parce qu'il ne m'ont jamais dit qu'il m'aimait, ni qu'il était fière de moi pour tel ou tel raison, dit rien de positif enfaite.
Justement je pense de plus en plus à en parler directement avec mon père pour les voyages.
Je l'ai fait avec ma mère. Au départ elle l'a mal pris avec les habituelles "une fille ne voyage pas seule", "que dira la famille", "et si il se passe quelque chose", "avec qui tu prévois ça ?".
Mais finalement elle c'est calmé, et à fini par me dire "de toute façon, va-y si tu veux, je te dirais pas non, c'est moi qui t'a élevé je sais que tu feras pas de bêtise, mais j'ai pas confiance aux personnes qui seront autour de toi".
Donc voilà, déjà si le problème c'est le monde extérieur, j'suis mal barré XD
Mais ensuite elle a rajouté "Va voir avec ton père".
Soucis ... j'ai toujours était incapable de lui demander quoi que ce soit.
Car déjà rien que quand je rentre vers 20h parce que je suis juste chez la voisine en plus, donc je me permet de rester, j'ai droit à une crise, alors si je lui sors je pars pour 2 semaines, autant aller creuser moi même ma tombe dans le jardin.

Effectivement j'ai pensé à une formation, car en effet ce qui bloque vraiment c'est mon métier, que je n'ai pas choisit, et surtout à cause des expériences que j'ai pu avoir.
Mais niveau financier je ne pourrais pas suivre, je suis obligé de me bouger pour me trouver un taf d'ici 2/3 semaines ... je suis en fin de droit T__T

Pour sortir, franchement seule je ne vois pas où je pourrais aller (et timide comme je suis, je n'arrive même pas à marcher dehors seule, sans marcher super rapidement, résultat même quand je sors, je suis de retour 1h plus tard).

Ne t'inquiéte surtout pas pour le mariage =) Je suis moi même définitivement contre l'idée de me marier seulement pour quitter la maison.
Jamais je ne pourrais faire une fois pareil. Beaucoup l'ont fait autour de moi, pour certaines ça a réussi, pour d'autre pas du tout, mais je ne pourrais même pas m'imaginer avec quelqu'un juste pour partir.

Et je suis aussi incapable de faire du mal à met parents (d'ailleurs c'est pour ça que j'suis encore ici, malgré ce qui a pu m'arriver ici XD), surtout à ma mère enfaite.

Je tente de me motiver =)
C'est vrai que pointer le nez dehors fait du bien de temps en temps.
L'enferment sape trop le moral.
Merci^^



Pour Réda :
Non enfaite je ne suis pas vraiment dépression, dans le sens où je pleure tout le temps, je mange plus, je dors plus ... de ce côté aucune inquiétude =) (justement je dors de trop ... et faut racheter du nutella lol)
Je pense que c'est la longueur de l'enfermement qui commence à me taper sur le système. Du coup je passe beaucoup trop de temps à réfléchir ... donc à comparer ma situation à celle de mon entourage ... du coup ça m'énerve, et j'ai l'impression de servir à rien, mais encore ça je m'en fou ... c'est surtout l'impression que ça restera toujours comme ça. Que jamais il n'y aura de changement.
Comme un truc intérieur qui te dit continuellement "t'es là, tu restera toujours ici, tu fera jamais rien de ta vie ..."
Sinon honnêtement de ne pas me marier tout de suite, ça ne me dérange pas plus que ça (un peu, mais je n'en pleure pas encore, ça m'empêche pas de dormir quoi).
Ce qui m'embête le plus c'est d'avoir moins de vie qu'une gamine de 12 ans. Et surtout, d'être moins libre.
Je sais pas moi, mais on va dire que les parents ont peur de ce qu'il pourrait nous arriver dans un pays étranger (même ville française j'ai pas le droit, alors pays mais bon ...), j'suis désolé, mais il y a autant de risque sur Paris qu'autre part. Il suffit de bien choisir ça désignation et ces compagnons de voyages.
Pratiquement tout les jours les info nous informe qu'une femme à été tuer dans le métro, une autre à fait une chute mortelle ... comme quoi ça pourrait tout aussi bien être ici qu'il y a danger ... quitte à mourir prématurément, ici ou ailleurs, je choisit ailleurs quoi.
C'est triste de se dire qu'on ne sais pas ce qu'il peut nous arriver demain, et surtout de te dire que tu peux mourir à chaque instant, alors que t'as vie n'a même pas encore commencer.
Mais à chaque fois je me sens mal de penser comme ça, car je me dit qu'il y a beaucoup plus pire comme situation, et que je n'ai pas à me plaindre pour ça.

Quand je réfléchit pas ça va =) Et hmadoullah j'ai les enfants de mes sœurs pour me faire sourire à chaque fois^^
N
9 février 2011 01:44
je crois que t as besoin de respirer un peu la spiritualite car sinon tu vas t asphyxie dans cette idee -qui tourne sur elle meme- de vie qui peine a debuter.

je te recommande vivement d ECOUTER cette conference [www.tariqramadan.com]
l
9 février 2011 20:59
Salem Shakila,

Je viens de lire ton message, mais encore une fois j'ai vraiment l'impression que c'est ma vie que tu décrit, notre vie se ressemble, je te souhaite du courage et j'èspère que tout ça va s'arranger inchallah.
On perds pas espoir, et Allah nous récompensera inchallah.

Biz
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook