Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Débat - Le mariage sans parents
L
25 mai 2022 20:29
Salam,
Depuis mon inscription sur ce forum, j’ai vu passer pas mal de sujets sur des frères et sœurs qui ont des parents qui leur refusent le mariage pour des raisons plus ou moins valides.

Surtout pour les hommes je vois que beaucoup insistent sur le côté « t’as pas besoin de tes parents »
J’ouvre le débat: est-ce vraiment vrai dans les faits ?

Si vous êtes père ou mère d’une fille, accepteriez-vous qu’un homme vienne seul car ses parents refusent ?
Qu’un homme vienne avec un Parent lointain type oncle cousin ?

Au final, malgré la volonté farouche de certain.es de se marier même contre l’avis et l’absence des parents, ne sommes-nous pas condamnés à ce que les parents soient présents (et donc quelque part de facto en position de faiblesse parfois) ? Quid lorsque les parents têtus refusent ?

Débat ouvert !
25 mai 2022 20:46
Non je comprendrais pas au début pourquoi cette démarche,un mariage c’est une affaire de sa vie d’où l’incompréhension de la non venue de ses parents Oups
M
25 mai 2022 21:11
Aleycoum Salem

Oui bien-sûr qu on est condamné à ce que les parents soient présents pour le mariage . Se marier sans qu ils soient là n a aucun sens.
Citation
LithiumO a écrit:
Salam,
Depuis mon inscription sur ce forum, j’ai vu passer pas mal de sujets sur des frères et sœurs qui ont des parents qui leur refusent le mariage pour des raisons plus ou moins valides.

Surtout pour les hommes je vois que beaucoup insistent sur le côté « t’as pas besoin de tes parents »
J’ouvre le débat: est-ce vraiment vrai dans les faits ?

Si vous êtes père ou mère d’une fille, accepteriez-vous qu’un homme vienne seul car ses parents refusent ?
Qu’un homme vienne avec un Parent lointain type oncle cousin ?

Au final, malgré la volonté farouche de certain.es de se marier même contre l’avis et l’absence des parents, ne sommes-nous pas condamnés à ce que les parents soient présents (et donc quelque part de facto en position de faiblesse parfois) ? Quid lorsque les parents têtus refusent ?

Débat ouvert !
P
25 mai 2022 21:19
Je ne te donne pas mon avis en tant que parent, mais en tant qu'adulte qui a été élevée pour devenir une adulte "autonome".

Pour moi, si l'on refuse le mariage à son enfant, c'est souvent qu'il y a un énorme problème quelque part.

- Ou l'enfant commet objectivement une grave erreur dans le sens où le mariage n'est pas approprié / conseillé dans ce cas là (par exemple, pour tomber dans le cliché, la jeune fille de 18 ans qui veut se marier avec un homme de 50 balais qui a déjà 4 enfants de sa première épouse, dont certains ont eux-mêmes plus de 18 ans). On peut aussi citer le jeune homme ou la jeune femme musulman(e) qui tout d'un coup s'entiche d'un(e) non-croyante(e). --> Comment se fait-il que l'on ai amené notre enfant à l'âge adulte sans qu'il soit en mesure de prendre une bonne décision pour lui-même ? C'est comme se dire que si tu laisses ton ado sortir dehors deux heures, il va se mettre à consommer de la drogue. Tu l'as si mal éduqué que ça pour penser qu'il n'aura qu'une envie s'il est libre, c'est de faire les plus mauvaises actions possibles ?

En gros j'ai envie de répondre à ces parents qu'il est un peu trop tard pour s'inquiéter. T'as eu 18 années pour bien l'éduquer, comment ça se fait que tu sois obligé de mettre une barrière aujourd'hui ? C'est que ton enfant est vraiment teubé, ou alors c'est toi qui t'es défaussé de ton rôle parental et de tes responsabilités d'éducateur ?



- second cas, les raisons disons, "non valables", qui n'ont pas de critère rationnel derrière. Ex : refuser quelqu'un parce qu'il n'a pas la bonne couleur de peau, pas la bonne origine, parce qu'il a déjà un enfant, qu'il est divorcé, ou n'importe quelle autre raison rationnellement pas forcément bloquante. Même si la situation va présenter des difficultés (dans le cas où l'un des deux a un enfant par exemple, ou alors si c'est un couple mixte), si notre enfant a choisi ce conjoint là, est-ce qu'on le lui refuse notre accord parce qu'on s'inquiète sincèrement pour lui (on pense que l'épreuve à surmonter pour avoir un couple apaisé sera trop grande, que notre enfant n'est donc pas assez fort / intelligent / mature pour vivre cette situation), ou est-ce qu'on le lui refuse parce qu'on pense que notre enfant "vaut mieux que ça" ? Cette dernière raison est méprisable. Nous ne sommes personne pour donner la valeur d'un autre humain, nous ne lisons ni les âmes, ni les cœurs. Je mets dans la même case ceux qui disent non parce que "ça ne se fait pas", ce qui n'est pour moi pas un argument valable ni rationnel.

Si le refus provient d'une crainte sincère (on pense que son enfant n'est pas capable de tenir un mariage mixte par exemple, ou de devenir beau-parent d'un enfant qui n'est pas le sien), alors le dialogue résoudra la situation, parce qu'on peut trouver des façons de répondre à cette peur. Et peut-être qu'en discutant, l'enfant lui-même finira par se dire qu'il n'avait pas envisagé tous les tenants et aboutissants de la situation.


- troisième cas, une mésentente forte entre les futurs beaux parents et le/la fiancé(e) : une vraie mésentente, donc un passif, une dispute, enfin un vrai truc qui s'est passé quoi. Genre tu détestes ton voisin depuis des années et vous vous pourrissez la gueule mutuellement et tout d'un coup ta fille veut se marier avec ptdr . Ou alors, je vais le mettre dans la même cas, tu "sens" que cette personne a un mauvais fond, qu'il ou elle est mauvais(e), tu le sens dans tes tripes, tu le ressens de toute ton âme et de chacune des cellules de ton corps, cette personne n'attirera que le malheur sur ton enfant.
C'est ce cas là que je trouve le plus délicat, et là, je pense que la bonne place du parent, s'il n'a pas réussi à faire ouvrir les yeux à son enfant, c'est de se mettre en retrait, et d'être prêt à ramasser son enfant à la petite cuillère quand le désastre arrivera. Et aussi d'être prêt à le ou la protéger si possible (en cas de crainte de violences par exemple).




Et, ça répond un peu à ta question, mais mes parents ont accueilli à bras ouverts un jeune homme venu demander la main de ma sœur aînée, qui était venu sans ses parents.

En revanche (et j'attire aussi l'attention dessus, parce que je pense que c'est un point primordial), on est tous beaucoup plus heureux quand les relations familiales sont sereines et apaisées. Mes parents avaient prévenu ma soeur du risque que les tensions avec sa belle-famille déteignent sur son couple.

Il faut faire attention, quand on décide de tenir tête à ses parents (ce qui peut être tout à fait légitime !), de ne pas faire volte face ensuite par surprise pour rejeter la faute sur son conjoint et le laisser dans une situation désagréable. On a pris cette décision, alors on fait front ensemble, en couple solidaire.
S
25 mai 2022 21:29
Il y a deux types de parents :

-Ceux qui sont sages et raisonnables, veulent le bien de leurs enfants.
-Ceux qui ne le sont pas.

Il faut écouter les premiers. Et essayer de convaincre les seconds.

Quelqu'un a dit : l'avis de l'ancien est meilleure que la vision du jeune (ce qu'il a réellement vu ou ce dont il peut témoigner).

Il y a une chose qu'apprend l'âge : on n'est jamais trop matures et nos certitudes d'hier sont nos désillusions d'aujourd'hui.
Ne croyons surtout pas que nous avons "raison" ou que notre vision des choses est la bonne. Nos esprits sont limités et la vie, c'est l'expérience.

En dessous de 30, chaque personne devrait terminer toutes ses phrases par "mais je peux me tromper". Pour certains c'est 35, d'autres 40 ans.

Les parents voient parfois ce que nous ne percevons pas.


(Mais je peux me tromper).



Modifié 1 fois. Dernière modification le 25/05/22 21:29 par SethG.
Les plaisirs simples sont le refuge des esprits complexes.
25 mai 2022 21:51
Salam

《 Surtout pour les hommes je vois que beaucoup insistent sur le côté « t’as pas besoin de tes parents »
J’ouvre le débat: est-ce vraiment vrai dans les faits ? 》

J'ai peut-être mal compris mais ce sont très souvent les femmes qui utilise la phrase "t’as pas besoin d'écouter l'avis de tes parents".

Concernant le sujet personnellement je verrai d'un très mauvais œil qu'un homme vient demander la main de ma fille sans ses parents, sauf cas exceptionnel.
Citation
LithiumO a écrit:
Salam,
Depuis mon inscription sur ce forum, j’ai vu passer pas mal de sujets sur des frères et sœurs qui ont des parents qui leur refusent le mariage pour des raisons plus ou moins valides.

Surtout pour les hommes je vois que beaucoup insistent sur le côté « t’as pas besoin de tes parents »
J’ouvre le débat: est-ce vraiment vrai dans les faits ?

Si vous êtes père ou mère d’une fille, accepteriez-vous qu’un homme vienne seul car ses parents refusent ?
Qu’un homme vienne avec un Parent lointain type oncle cousin ?

Au final, malgré la volonté farouche de certain.es de se marier même contre l’avis et l’absence des parents, ne sommes-nous pas condamnés à ce que les parents soient présents (et donc quelque part de facto en position de faiblesse parfois) ? Quid lorsque les parents têtus refusent ?

Débat ouvert !
25 mai 2022 21:54
C'est vrai que c'est sage de refuser le mariage de son enfant par pur racisme Angel
Citation
SethG a écrit:
Il y a deux types de parents :

-Ceux qui sont sages et raisonnables, veulent le bien de leurs enfants.
-Ceux qui ne le sont pas.

Il faut écouter les premiers. Et essayer de convaincre les seconds.

Quelqu'un a dit : l'avis de l'ancien est meilleure que la vision du jeune (ce qu'il a réellement vu ou ce dont il peut témoigner).

Il y a une chose qu'apprend l'âge : on n'est jamais trop matures et nos certitudes d'hier sont nos désillusions d'aujourd'hui.
Ne croyons surtout pas que nous avons "raison" ou que notre vision des choses est la bonne. Nos esprits sont limités et la vie, c'est l'expérience.

En dessous de 30, chaque personne devrait terminer toutes ses phrases par "mais je peux me tromper". Pour certains c'est 35, d'autres 40 ans.

Les parents voient parfois ce que nous ne percevons pas.


(Mais je peux me tromper).
Ne mettez pas trop de lessive, vous risqueriez de commettre l'adultère.
S
25 mai 2022 21:57
Si tu es incapable de comprendre ce que tu lis, il serait sage de ne pas me prêter des propos que je n'ai ni tenus ni insinués et qui ne correspondent pas à ce que je pense ou crois. Mes propos sont clairs.
Baraka Allahu fik.
Citation
Linpertinent a écrit:
C'est vrai que c'est sage de refuser le mariage de son enfant par pur racisme Angel
Les plaisirs simples sont le refuge des esprits complexes.
25 mai 2022 23:22
Oui tu as dit qu'il faut essayé de convaincre les parents pas sages donc c'est très clair.

Tu n'as pas compris que mon commentaire allait dans ton sens et que je ne dénonçais pas tes propos mais certains parents racistes (je ne parle pas de ceux qui sont endogames hein).


Après si tu veux que j'admette que mon intervention n'était pas très claire, je peux l'admettre sans aucun problème Cool

Citation
SethG a écrit:
Si tu es incapable de comprendre ce que tu lis, il serait sage de ne pas me prêter des propos que je n'ai ni tenus ni insinués et qui ne correspondent pas à ce que je pense ou crois. Mes propos sont clairs.
Baraka Allahu fik.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 25/05/22 23:23 par Linpertinent.
Ne mettez pas trop de lessive, vous risqueriez de commettre l'adultère.
25 mai 2022 23:39
L'absence de parents fait tout de même planer un doute quant à l'homme qui viendrait sans eux...
Bien que l'on sache qu'il existe des parents qui refusent, simplement pour le plaisir de refuser...

Mais en réalité, ce qu'il faut prendre en considération, ce n'est pas leur présence ou leur absence mais plutôt le futur époux... échanger avec lui et faire connaissance.
(Certains parents sont de vrais "boulets" et ne fairaient que volontairement capoter les choses... Alors autant s'en passer puisque tel est leur choix)
G
26 mai 2022 00:12
Wa3alaykoum salam. On doit, d'abord, distinguer 2 cas de figure :

+ Refus pour un motif rationnel : c'est clair qu'il faudra les écouter. Il n'y a pas de débat là-dessus.

+ Refus pour un motif irrationnel : c'est là que ça devient problématique. "Est-ce licite de refuser ce qu'Allah a autorisé ??"

=> soit ils vont suivre leurs parents => Ils vont se marier avec une autre personne qu'ils risquent de détruire.
Inconvénients : vivre malheureux - détruire la vie d'une autre personne - la faire souffrir - détruire la vie de l'ancien(ne) prétendant(e)...etc
Ou alors : ils ne vont jamais se marier.

=> soit ils ne vont pas suivre leurs conseils :
Inconvénients : risque de couper définitivement les liens avec les parents - les petits enfants risquent d'être détestés - risque de se tromper sur la personne pour qui tous ces sacrifices ont été faits - conflit permanent avec la belle-famille si jamais elle accepte de garder un minimum de contact.

Sinon, dans notre culture un homme qui se présente sans sa famille est limite insultant. Ça veut clairement dire que la fille n'est pas à la hauteur selon ces gens. Quel père pourrait accepter cette humiliation à sa fille ?
Mais religieusement parlant, le prétendant a le droit de le faire.
Alors quel choix faire ? (Normalement la religion l'emporte sur les traditions mais est-ce que tout le monde va faire ce choix ?)

La solution ? Peut-être faire intervenir une tierce personne qui puisse raisonner les parents + essayer de leur trouver des preuves qui pourraient les convaince du contraire + ne pas lâcher l'affaire trop facilement.

WaLlahou a3lam !!
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook