Menu
Connexion Yabiladies Ramadan Radio Forum News
dans la tête d'un begue
B
4 mars 2021 20:06
Un jour au lycée :

Appréhender la moindre interaction sociale que ce soit avec sa famille ou des inconnus , se retenir d'aller aux toilettes pendant 3 heures de cours consécutives par peur de lever le doigt et demander la permission , avoir la gorge sèche et l'estomac retourné quand le prof commence à interroger les élèves et commencer à imaginer et comptabiliser le nombre de questions qu'il est susceptible de poser et les comparer au nombre de personnes qui n'ont pas encore répondues , avoir la poitrine qui brûle quand il dis mon prénom comme si je venais de me faire condamner à perpétuité pour un crime que je n'ai pas commis contracter tous les muscles de son corps quand les premiers mots commencent à trébucher se mordre la joue rentrer son pouce dans sa main jusqu'à ce que la douleur physique se substitue à la honte , sécher les cours pendant 1 mois quand il y a une présentation orale prévue la sonnerie de midi vient de sonner , direction la cantine aujourd'hui 2 repas sont proposés un avec du poisson l'autre avec du porc les repas sont servis dans une cadence industrielle impossible d'émettre le moindre son et de demander le poisson et les pâtes sont trempées dans la sauce du porc aujourd'hui je ne mangerai pas , la journée est enfin finie à la seconde même où je sors de la salle du dernier cours je mets mes écouteurs et me coupe du monde enfin libéré enfin jusqu'à demain 7h
4 mars 2021 20:23
Comme je suis triste pour toi.
Je ne sais pas l'âge que tu as mais tu ne peux pas continuer
à v ivre comme ça, j'ai juste envie de pleurer.
Ce n'est pas de ta faute si tu baigayes, et dans ce monde tu as aussi ta place.
Que l'on soit gros, maigre, petit, trop grand, blond, brun, roux, blanc, noir ou bègue , tout le monde à sa place dans cette terre.
S.t.pl. ne vis pas comme si tu désirais être invisible, je suis sûr que tu dois avoir de bonnes qualités, j'aime pas conseiller ce que je vais te dire car pour moi ce sont des phrases toutes faites mais pour une fois je déroger a cette règle.
Si le fait de bégayer te gênes trop, essaye de jouer sur tes autres qualités qui j'en suis sûr doivent être excellente.
Et ton entourage en oubliera ton problème de langage.
Mais ne penses surtout pas que tu n'es personne.
4 mars 2021 20:29
As-tu vu un/une spécialiste du bégaiement ?
Joe Biden était un bégayeur.
4 mars 2021 20:38
Salam

Je ne suis pas bègue, mais je t'assure que j'avais les mêmes peurs que toi autrefois.

Ce n'est pas ton bégaiement le problème. C'est le fait que tu ne l'assumes pas.

Autrefois, j'avais toujours peur d'être ridicule, honteuse, de me tromper, de ne pas être parfaite, et j'avais exactement les mêmes problèmes que toi. Moi aussi j'ai évité des oraux en faisant l'école buissonnière. Pourtant, j'étais bonne élève. J'ai même choisi mes études pour ne pas avoir d'oral à la fin. J'aurai aimé faire un doctorat, mais rien que de prononcer le mot "soutenance" c'était insoutenable mdr.

J'en rigole maintenant, j'ai presque 50 ans, alors bon, ma vie est faite. Et j'ai tout fait pour m'extraire de cette société. Je n'ai jamais été sociable, y'a rien à faire. Je pense être autiste asperger, j'en ai tous les traits et caractéristiques et je fais partie d'une génération qui ne se dépistait pas. Bref, on peut dire que moi aussi j'avais un handicap. Plus invisible que le tien, mais tout aussi pénible à supporter.

Alors c'est clair, t'es jeune, t'aimerais être comme tout le monde et ça ne sera jamais le cas, faut l'accepter. Je sais que ce n'est pas facile. La société est cruelle pour les gens qui n'arrivent pas à s'y insérer.

Mais ce n'est pas le bégaiement ou mon autisme supposé qui sont le problème. C'est le fait qu'on ne réussisse pas à accepter ce qu'on est.

Moi, j'ai découvert il y a peu l'analogie de mon asociabilité avec l'autisme. Depuis, je revis. Je comprends le pourquoi du comment, j'ai cru longtemps que j'étais une tarée, ou une mal éduquée (donc des parents tarés aussi) ou que j'étais nulle ... Et puis en vrai, c'était pas ça. Je suis une personne qui agit, pense, existe différemment de la majorité des gens. Maintenant que je le sais, ben je m'assume et je m'en fiche des autres. De toutes façons, ils m'ont fait assez de mal comme ça. Les rejets, les moqueries, les harcèlements en tout genre, j'ai connu, et clairement, j'ai donné.

Certaines personnes arrivent à s'en ficher de tout ça. Moi j'avais un ego surdimensionné autrefois, je ne supportais pas de ne pas y arriver. Et c'est en réalité ça, le problème.

Ce n'est pas le bégaiement ou l'autisme qui sont le problème, mais le fait que tu n'acceptes pas ton problème.

Et te focaliser sur cette non-acceptation ne te fera pas avancer car ton problème va forcément être présent à vie en toi. Faut que tu apprennes à vivre avec.

Donc travailles sur le "je m'en fous de ce que les autres pensent ou disent ou font contre moi". C'est la clé pour que tu parviennes à t'épanouir.

Peut-être qu'un psy pourrait t'aider à ton âge. Un psy pour t'affirmer dans ta différence.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 04/03/21 20:46 par Citronnus.
4 mars 2021 20:41
Paix sur vous,

Donc travailles sur le "je m'en fous de ce que les autres pensent ou disent ou font contre moi".

Exactement.

Que Dieu vous bénisse.
Citation
Citronnus a écrit:
Salam

Je ne suis pas bègue, mais je t'assure que j'avais les mêmes peurs que toi autrefois.

Ce n'est pas ton bégaiement le problème. C'est le fait que tu ne l'assumes pas.

Autrefois, j'avais toujours peur d'être ridicule, honteuse, de me tromper, de ne pas être parfaite, et j'avais exactement les mêmes problèmes que toi. Moi aussi j'ai évité des oraux en faisant l'école buissonnière. Pourtant, j'étais bonne élève. J'ai même choisi mes études pour ne pas avoir d'oral à la fin. J'aurai aimé faire un doctorat, mais rien que de prononcer le mot "soutenance" c'était insoutenable mdr.

J'en rigole maintenant, j'ai presque 50 ans, alors bon, ma vie est faite. Et j'ai tout fait pour m'extraire de cette société. Je n'ai jamais été sociable, y'a rien à faire. Je pense être autiste asperger, j'en ai tous les traits et caractéristiques et je fais partie d'une génération qui ne se dépistait pas. Bref, on peut dire que moi aussi j'avais un handicap. Plus invisible que le tien, mais tout aussi pénible à supporter.

Alors c'est clair, t'es jeune, t'aimerais être comme tout le monde et ça ne sera jamais le cas, faut l'accepter. Je sais que ce n'est pas facile. La société est cruelle pour les gens qui n'arrivent pas à s'y insérer.

Mais ce n'est pas le bégaiement ou mon autisme supposé qui sont le problème. C'est le fait qu'on ne réussisse pas à accepter ce qu'on est.

Moi, j'ai découvert il y a peu l'analogie de mon asociabilité avec l'autisme. Depuis, je revis. Je comprends le pourquoi du comment, j'ai cru longtemps que j'étais une tarée, ou une mal éduquée (donc des parents tarés aussi) ou que j'étais nulle ... Et puis en vrai, c'était pas ça. Je suis une personne qui agit, pense, existe différemment de la majorité des gens. Maintenant que je le sais, ben je m'assume et je m'en fiche des autres. De toutes façons, ils m'ont fait assez de mal comme ça. Les rejets, les moqueries, les harcèlements en tout genre, j'ai connu, et clairement, j'ai donné.

Certaines personnes arrivent à s'en ficher de tout ça. Moi j'avais un ego surdimensionné autrefois, je ne supportais pas de ne pas y arrivais. Et c'est en réalité ça, le problème.

Ce n'est pas le bégaiement ou l'autisme qui sont le problème, mais le fait que tu n'acceptes pas ton problème.

Et te focaliser sur cette non-acceptation ne te fera pas avancer car ton problème va forcément être présent à vie en toi. Faut que tu apprennes à vivre avec.

Donc travailles sur le "je m'en fous de ce que les autres pensent ou disent ou font contre moi". C'est la clé pour que tu parviennes à t'épanouir.

Peut-être qu'un psy pourrait t'aider à ton âge. Un psy pour t'affirmer dans ta différence.
D
4 mars 2021 20:59
Soubhanallah ton témoignage m’a frapper au cœur mon gars ! J’aimerai retourner au lycée juste pour être ton ami et te soutenir en cours.

Tu sais il y’a de très bons orthophonistes qui font un travail incroyable avec les bègues ou encore des centres spécialisés mais tu doit travailler sur ton estime de toi autant que sur ta prise de parole en public

Force à toi mon gars 💪🏼
4 mars 2021 21:40
Mais ça se soigne le bégaiement ! il y a des méthodes.

François Bayrou, maire, député, ex- ministre et actuel commissaire au Plan est un ancien bègue.
Citation
Begayeur a écrit:
Un jour au lycée :

Appréhender la moindre interaction sociale que ce soit avec sa famille ou des inconnus , se retenir d'aller aux toilettes pendant 3 heures de cours consécutives par peur de lever le doigt et demander la permission , avoir la gorge sèche et l'estomac retourné quand le prof commence à interroger les élèves et commencer à imaginer et comptabiliser le nombre de questions qu'il est susceptible de poser et les comparer au nombre de personnes qui n'ont pas encore répondues , avoir la poitrine qui brûle quand il dis mon prénom comme si je venais de me faire condamner à perpétuité pour un crime que je n'ai pas commis contracter tous les muscles de son corps quand les premiers mots commencent à trébucher se mordre la joue rentrer son pouce dans sa main jusqu'à ce que la douleur physique se substitue à la honte , sécher les cours pendant 1 mois quand il y a une présentation orale prévue la sonnerie de midi vient de sonner , direction la cantine aujourd'hui 2 repas sont proposés un avec du poisson l'autre avec du porc les repas sont servis dans une cadence industrielle impossible d'émettre le moindre son et de demander le poisson et les pâtes sont trempées dans la sauce du porc aujourd'hui je ne mangerai pas , la journée est enfin finie à la seconde même où je sors de la salle du dernier cours je mets mes écouteurs et me coupe du monde enfin libéré enfin jusqu'à demain 7h
U
4 mars 2021 21:48
Frère je bégaie aussi beaucoup. On comprend souvent rien à ce que je dis et je dois me répéter parfois plusieurs fois.

C'est vrai que parfois les gens me regardent bizarrement ou ont un rire gêné quand ils me comprennent pas mais ça ne m'a jamais empêché d'être apprécié !

C'est sûr que les prises de parole en public me stressent peut-être plus que pour les autres.

Comme dis plus haut, montre tes qualités aux gens, comme ça ce que tu prends pour quelque chose d'énorme sera vu comme insignifiant.

Le prophète Moussa (alayhi salam) béguayait, le petit-fils du Prophète, Al-Husein (radhi Allahu 'anhu) aussi, des présidents de grandes puissances mondiales aussi.

Donc relativise.
A
4 mars 2021 21:49
Salam aleykoum, ton témoignage est touchant. Je ne suis pas bègue mais étant très réservés, j'ai souvent peur de prendre la parole en public et lorsque j'étais étudiante, les exposés étaient une plaie pour moi.
Courage ! Je te conseille, comme les autres Yabis , d'aller voir un spécialiste. Je te conseille un très beau film avec Geoffrey Rush ( Barbossa dans Pirates des Caraïbes) qui s'appelle le Discours d'un Roi. Il s'agit d'une histoire vrai racontant comment le père d'Elisabeth II , bègue, surmonta son bégaiement grâce à un orthophoniste, Lionel Ligue. En effet, suite à l'abdication de son frère aîné, il monta sur le trône et dû faire un discours.
Citation
Begayeur a écrit:
Un jour au lycée :

Appréhender la moindre interaction sociale que ce soit avec sa famille ou des inconnus , se retenir d'aller aux toilettes pendant 3 heures de cours consécutives par peur de lever le doigt et demander la permission , avoir la gorge sèche et l'estomac retourné quand le prof commence à interroger les élèves et commencer à imaginer et comptabiliser le nombre de questions qu'il est susceptible de poser et les comparer au nombre de personnes qui n'ont pas encore répondues , avoir la poitrine qui brûle quand il dis mon prénom comme si je venais de me faire condamner à perpétuité pour un crime que je n'ai pas commis contracter tous les muscles de son corps quand les premiers mots commencent à trébucher se mordre la joue rentrer son pouce dans sa main jusqu'à ce que la douleur physique se substitue à la honte , sécher les cours pendant 1 mois quand il y a une présentation orale prévue la sonnerie de midi vient de sonner , direction la cantine aujourd'hui 2 repas sont proposés un avec du poisson l'autre avec du porc les repas sont servis dans une cadence industrielle impossible d'émettre le moindre son et de demander le poisson et les pâtes sont trempées dans la sauce du porc aujourd'hui je ne mangerai pas , la journée est enfin finie à la seconde même où je sors de la salle du dernier cours je mets mes écouteurs et me coupe du monde enfin libéré enfin jusqu'à demain 7h
4 mars 2021 22:31
Salam

Ton prof doit être avisé sur ta condition au préalable, je présume que c'est déjà le cas, donc il est tenu d'agir en conséquence, autrement c'est un irresponsable.

Je pense que tu ne t'accepte pas tel que tu es, il te serait plus facile de t'adapter, nul ne t'oblige de te retenir, tu dois vaincre tes peurs et reconsidérer tes considérations.
Écris à ton prof en lui proposant une solution concernant les toilettes, il te suffira de te lever et pointer la porte du doigt.
Pour ce qui est de la présentation orale, tu n'as qu'à lui soumettre une rédaction et c'est tout.

Ne te braque pas, ne te mets pas des bâtons dans les roues, ne juge pas à tort, aie du courage.
Pas de mp. #LibérezAssange #FreeAssange https://youtu.be/L4_moYFry_s
B
4 mars 2021 22:36
Cette histoire date de quand j'étais encore au lycée j'ai 20 ans ça fait 3 ans que je n'y suis plus j'ai arrêté l'école depuis bien heureusement et non les profs s'en fichaient de ma situation et il n'y avait aucun dispositif d'aménagement pour moi
4 mars 2021 22:43
Enfant, j´étais bègue, maintenant tout se passe bien el hamdoulilah.

Le verrou est psychologique, il nous arrive tous de bégayer dans certaines situation, notamment lors desquelles nous avons peur.

C´est la même chose que lorsque nous parlons une langue étrangère, un verrou psychologique nouus bride, et plus on veut faire bien et plus notre élocution en prend un coup.

Première chose, avance sans complexe.

Deuxième chose, chez toi, seul, mets un son que t´aime bien, ambiance toi et ensuite chante. C´est une question psychologique et non pas physiologique.
5 mars 2021 00:14
Ce récit est touchant 😢

Pourquoi ne pas consulter ?
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook