Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam CAN 2019 Vidéos Forum News
Peu d'imaan malgre les efforts.
LaylaMajnu [ MP ]
22 février 2016 22:51
Salam Aleykoum.

Alors voila mon souci. J'essaye depuis des années de devenir une bonne musulmane mais j'ai l'impression de ne pas y parvenir. Tout ce qui touche à la religion m'enèrve. Je n'aime pas écouter le Coran, dés que je le mets je n'ai qu'une envie c'est de l'enlever tellement ca m'enerve! La salat n'est pas un plaisir pour moi, je la fais parce-que je me sens obligée j'ai peur qu'Allah me punisse si je ne l'a fais pas mais je ne l'accomplis pas avec le coeur ou par amour pour Allah. Des que je commence a prier j ai qu'une hate c'est de finir.

J'ai l'impression d'etre une vraie hypocrite envers Dieu, je suis consciente de tous ses bienfaits mais meme comme ça je n'arrive pas à l'aimer comme je le devrai. Je le crains mais c'est tout. Et la plupart des actes de pietes je le fais pour le regard des gens et non pour Allah, je le sais mais je n'arrive pas à changer lahyster. Que faire? Ca me rend triste.
MymyHalouma [ MP ]
22 février 2016 22:54
Wa Alaykoum Salam, persistes dans tes efforts, je suis passée par ton chemin, il faut que tu continues d'écouter le Coran, de plus en plus, et à la fin de ta prière fais des dua'as pour qu'Allah te facilite dans l'apprentissage de la religion
Citation
LaylaMajnu a écrit:
Salam Aleykoum.

Alors voila mon souci. J'essaye depuis des années de devenir une bonne musulmane mais j'ai l'impression de ne pas y parvenir. Tout ce qui touche à la religion m'enèrve. Je n'aime pas écouter le Coran, dés que je le mets je n'ai qu'une envie c'est de l'enlever tellement ca m'enerve! La salat n'est pas un plaisir pour moi, je la fais parce-que je me sens obligée j'ai peur qu'Allah me punisse si je ne l'a fais pas mais je ne l'accomplis pas avec le coeur ou par amour pour Allah. Des que je commence a prier j ai qu'une hate c'est de finir.

J'ai l'impression d'etre une vraie hypocrite envers Dieu, je suis consciente de tous ses bienfaits mais meme comme ça je n'arrive pas à l'aimer comme je le devrai. Je le crains mais c'est tout. Et la plupart des actes de pietes je le fais pour le regard des gens et non pour Allah, je le sais mais je n'arrive pas à changer lahyster. Que faire? Ca me rend triste.
CHN-W [ MP ]
22 février 2016 23:43
Assalâmou 'alaykoum wa rahmatoullâh.

Adorer par crainte est le premier stade de la religion. Ensuite, par recherche de la récompense d'Allah. Enfin, par sa condition de créature qui se doit d'adorer son Créateur.

Pour connaître la saveur de la religion, il faut que le cœur s'y prête. Que le cœur soit tourné vers Lui.
Il faut reconnaître Sa richesse pour ne plus chercher de richesse auprès d'un autre, Son pouvoir pour ne plus craindre autre que Lui, Sa miséricorde pour ne plus tenir rigueur à quiconque, Sa bonté pour sans cesse Le remercier et rayonner le bien autour de soi, etc.

Dans la Fatiha, Allah dit :"Guide-nous dans le droit chemin, le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés."
Lis la vie de ces gens, inspire-toi de leur vécu.
Lis la biographie du Prophète صلى الله عليه وسلم et des 4 premiers califes.

Lis et médite le Coran, en arabe, en français. Si tu te rapproches de Lui de 10 pas, Il se rapprocheras de toi de 100 pas.

Wassalâmou 'alaykoum wa rahmatoullâh.
Calisson [ MP ]
23 février 2016 00:04
Assalemou 'aleykoum,

Ton message est touchant.

Si je peux me permettre de te parler de cette manière : J'imagine que tu as déjà aimé une personne, ne serait-ce une mère, un père, une amie, un époux, un frère etc.

Avant d'en arriver à ce stade de l'amour, tu es passée par un cheminement même si tu ne t'en est pas rendu compte.

Prenons le cas d'une amie : c'est en sa compagnie que tu as découvert sa personnalité, ses qualités, ses marques d'attention à ton égard, la confiance que tu pouvais lui porter... C'est en connaissant qui elle est que tu as finit par aimer qui elle est. Et c'est parce que tu l'aimes, que tu feras en sorte de répondre à ses demandes autant que tu le peux.

Sache chère soeur que pour aimer Allah, tu devras également passer par un cheminement pour mieux le connaitre. Les actes d'adoration ne se font pas par crainte seulement, mais par amour de Dieu.

Et tu ne pourras l'aimer, que lorsque tu comprendras qui Il est soubhanahou wa ta'ala.
"IGNISAÏD" [ MP ]
23 février 2016 05:48
As-salamu ‘alaykum
Bismillahi.

Aimer Allah c’est quelque chose de naturel parce que cet amour est inscrit dans notre essence. Dès que nous venons au monde, nous recherchons le bonheur à travers des acquisitions matérielles, et dans tout ce que pourrait assouvir les désirs que nous ressentons en nous. Quelle illusion !

Il faut donc se poser la question de savoir pourquoi cette soif nous la ressentons si fort et savoir quelle serait son origine. Notre Ego nous trompe en nous faisant croire que le bonheur tant recherché se trouverait dans cette vie. Nous pouvons constater que quoi qu’il puisse satisfaire tel ou tel désir, il y en aura encore et encore, à l’image d’une bouteille qu’on ne pourrait jamais remplir à cause de l’absence du fond.

Quand nous sommes formés à l’intérieur du ventre de notre mère, nous héritons des chromosomes de nos parents et cet héritage est un patrimoine qui nous est transmis. Nous aimons tout naturellement nos parents peu importe leur comportement ou les différents qu’on aurait pu avoir avec eux au cours de notre vie, car il y a quelque chose qui nous lie. C’est un amour nourri par le respect, la générosité et par l’abnégation, un amour qu’on retrouve aussi chez les animaux.
"IGNISAÏD" [ MP ]
23 février 2016 05:49
La suite 1 :

Si nous aimons Allah d’une manière innée, c’est parce que nous avons reçu à l’origine Son Reflet et pour nous, cela a été le premier « instant » où nous avons « vu » Allah inconsciemment. Ce Reflet est l’Empreinte divine en nous, Sa Signature, Son Identité, Son Témoignage au sujet de Lui-même, notre Destin individuel.

Par conséquent, on ne peut aimer Allah que naturellement puisque Son Amour se trouve en nous et chaque instant de notre vie Il nous le fait savoir par Son Regard qui circule en nous, véhiculant l’information concernant la connaissance de cet Amour. Nous expérimentons donc dans cette vie, Son Amour pour Le connaître.

Or, nous allons l’apprendre au fur et à mesure dans l’alternance des bonnes et mauvaises actions, dans l’expérimentation de la dualité. La crainte de l’Enfer et de la souffrance dictée par l’Ego, le désir du Paradis dicté par la Foi, et les récompenses dues au bon comportement dans la voie d’Allah, tout cela comporte des degrés dans le chemin nous conduisant vers Lui.
"IGNISAÏD" [ MP ]
23 février 2016 05:50
La suite 2 :

Puis, arrive un moment dans notre croissance spirituelle, où on se dit que si on doit obéir à cause de la peur des conséquences de nos actes nous conduisant en Enfer et en vue des plaisirs futurs au Paradis, nous ne sommes pas mieux que les mercenaires ou les mauvais serviteurs.

En effet, on peut le voyons dans le monde professionnel, où un salarié fait son nombre d’heures et il est payé pour son effort. Ce qui l’intéresse c’est de gagner sa vie, car il a une famille et des enfants dont il exerce sa responsabilité. Aime-t-il pour autant le PDG de l’entreprise qu’il l’a embauché ? En règle générale c’est rarissime, car son intérêt principal c’est son salaire à la fin du mois.

Dépassé le stade de l’intérêt personnel, la réflexion et la méditation nous conduit à la compréhension qu’une mutation s’opère en nous, nous permettant de voir que les récompenses et les châtiments sont là pour nous permettre de rester et d’avancer dans le bon chemin et ne sont d’autre que des moyens de pression.
"IGNISAÏD" [ MP ]
23 février 2016 05:52
La suite et fin :

Au-dessus de ces moyens, il y a l’amour inconditionnel envers Allah, un amour que nous avons reçu d’une manière innée dans notre inconscient et que nous devons confirmer d’une manière consciente, par nos intentions et nos actes dont les conséquences heureuses se traduisent par la construction de notre unité intérieure, celle des éléments composant notre humanité individuelle, celle de notre Cœur, faisant de nous des témoins de la Vérité.

On aimera Allah pour Lui-même, bien qu’en vérité Il n’a pas besoin de nous, car Il se suffit à Lui-même, et on L’aimera non seulement par gratitude et reconnaissance, mais aussi parce qu’Il EST la seule et unique RÉALITÉ TRANSCENDANTE et Parfaite, dont aucun mot ne pourra jamais Le décrire à sa juste valeur. On l’aimera en faisant abstraction du Paradis et de l’Enfer et quand nous arrivera de faire une aumône à qui a besoin, on ne donnera pas un billet ou une pièce de notre part seulement, mais on associera aussi notre famille, car dans notre esprit ce désir de compétition aura disparu.
cmoi123 [ MP ]
23 février 2016 19:42
pourkoi es tu sur terre?
POURKOI FAUT IL CROIRE EN ALLAH?

sais tu repondre à ces questions
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook