Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
D’ici 2016, Gaza n’aura plus d’eau potable
srnit [ MP ]
31 octobre 2013 11:35
D’ici 2016, Gaza n’aura plus d’eau potable

Le blocus vieux de 7 ans sur la bande de Gaza a eu des effets dévastateurs sur la plupart des aspects de la vie des habitants. Depuis qu’Israël a intensifié en 2007 le blocus sur le territoire enclavé, la plupart des matériaux pour la construction d’’infrastructures [dont celles servant à la gestion de l’eau] ont été interdits à l’importation, de façon à rendre le siège plus concret et plus visible dans la vie quotidienne des gens de Gaza.

Les Palestiniens vivant dans Gaza sont confrontés à de terribles problèmes concernant l’accès à l’eau potable. La population de Gaza augmente rapidement, et d’ici 2020, on prévoit que celle-ci atteindra les 2 millions de personnes dans le territoire assiégé, toutes vivant dans des environnements extrêmement peuplés. Les Nations Unies on estimé que la principale source d’eau douce – la nappe phréatique côtière souterraine – sera inexploitable en 2016.

Les près de 2 millions de Palestiniens vivant dans la bande de Gaza souffrent déjà aujourd’hui de la pénurie d’eau potable. L’eau disponible ne correspond pas aux standards pour la consommation humaine. Le principal hôpital de Gaza, Al-Shifa, rapporte que l’eau disponible dans Gaza est à l’origine de problèmes de santé chroniques et a entraîné des taux élevés de mortalité infantile.

Avec 4500 personnes vivant en moyenne sur un kilomètre carré, Gaza est l’une des zones les plus densément peuplées au monde. Cela rend l’accès à l’eau potable encore plus critique pour la population. L’eau fournie par les réseaux municipaux de Gaza est polluée, et afin de minimiser les effets de cette eau dangereuse fournie par les services municipaux, la plupart des gens dans Gaza achètent de l’eau dessalée dont le prix est cependant souvent inabordable.

Selon le réseau World Bulletin News, certaines familles qui vivent déjà dans une extrême pauvreté, sont obligées de dépenser un tiers de leur revenu pour l’eau potable vendue en bouteilles. Les habitants sont dépendants d’une nappe aquifère souterraine faite d’eau de mer, et d’eaux usées et contaminées. Israël confisque 90% de l’eau douce disponible pour ses propres besoins, tandis que moins de 10% est alloué aux Palestiniens, selon le rapport de Project Censured.

Le problème de l’eau à Gaza n’est pas seulement une question humanitaire mais aussi politique. Israël est la puissance occupante dans Gaza. Selon le droit international, la puissance occupante doit assurer le bien-être des populations vivant sous occupation et fournir les moyens d’une vie décente.

Les Palestiniens de la bande de Gaza en appellent à la communauté internationale pour qu’elle intervienne immédiatement, et ce avant 2016, car d’ici-là les dégâts dans les réserves d’eau de Gaza seront devenus irréversibles.

Ayman Qwaider

Source : [oumma.com]
coldman [ MP ]
31 octobre 2013 12:24
et certains se félicitent des politiques natalistes militantes qui ont fait des palestiniennes les plus grosses pondeuses du monde..............
voila le résultat.
vous voulez les misérables secourus, je veux la misère abolie.
omar625 [ MP ]
31 octobre 2013 12:27
Bizarre ! pas un mot sur le blocus égyptien qui a fermé le passage de Rafah et la destruction de centaines je dis bien centaines de tunnels.
"la plupart des matériaux pour la construction d’’infrastructures [dont celles servant à la gestion de l’eau] ont été interdits à l’importation, de façon à rendre le siège plus concret et plus visible dans la vie quotidienne des gens de Gaza. "
rien que le mois dernier Israel a laissé passé depuis son territoire d’énormes quantité de matériaux de construction vers Gazza mais une semaine après elle a découvert un tunnel de Gaza vers Israel pour kidnapper des soldats israeliens en vue d’un échange avec les prisonniers palestiniens, elle a alors arrêté l’entrée de ces matériaux. C’est des mensonges tout ce que dit ton lien .

" Israël confisque 90% de l’eau douce disponible pour ses propres besoins, tandis que moins de 10% est alloué aux Palestiniens, selon le rapport de Project Censured."

Pourquoi il y a un fleuve qui coule d’Israel vers Gaza et qui a été détourné ?

"Israël est la puissance occupante dans Gaza. Selon le droit international, la puissance occupante doit assurer le bien-être des populations vivant sous occupation et fournir les moyens d’une vie décente. "

Israel a quitté Gaza depuis aout 2005 et elle n’a reçu en retour que des roquettes.
Le principal responsable du problème des gazaouis c’est le hamas qui les a pris en otage et qui les a isolés appauvris par sa politique, c’est au hamas auquel ils doivent s’en prendre.
Nail2009 [ MP ]
31 octobre 2013 12:55
En gros , 90 % de l'eau est exploité par Israel et ce qu'on trouve à lui dire , c'est : Eh bah voilà où est ce que ça mène le fait d'avoir beaucoup d'enfants ?!

Je peux te dire aussi que sur les 2 millions si Israel ne lâchent pas ses 90% pour partager avec Gaza .. bonjour les kamikazes .. La seule chose à ne pas toucher dans une population , c'est son ventre ..

Lorsque je vois que la Syrie qui est au frontière et que les gens partent pour aller flinguer du Syrien , hors ça aurait été plus chevaleresque d'aller défier l'armée Israélienne avec ces Merkava 5 juste pour qu'elle cède plus d'eau à Gaza ..
Khalid... [ MP ]
31 octobre 2013 15:48
Citation
omar625 a écrit:

Pourquoi il y a un fleuve qui coule d’Israel vers Gaza et qui a été détourné ?

Salam,

Sii Omar, tu semble bien connaitre l'état sioniste, tu sais bien que Gaza ne dispose d'aucun fleuve et que ses rares réserves aquifères sont soit à plat à cause de la surexploitation soit pollués pour de multiples raisons !

Tu ne sais pas que l’état sioniste a d'un côté détruit beaucoup installations d'eau lors de leurs diverses agressions et d'un autre côté impose un système complexe de permis que les Palestiniens sont tenus d'obtenir de l'armée d'occupation et de certaines autorités pour mener à bien des projets hydrauliques dans les territoires palestiniens occupés, bien souvent, leurs demandes sont rejetées ou amplement retardées.

Et pour la Cisjordanie c'est pas mieux non plus, l'état sioniste contrôle aussi l’accès à l'eau aquifère dans certains endroits ainsi que l’accès aux eaux fluviales (Jourdain et son affluant Yermouk)

Si seulement c'était question de moyens ou de technique, la Palestine aurait un réseau dans les normes et un accès à l'eau semblable à ses voisins, mais hélas l'état sioniste empêche tout projet ou toute initiative à ce niveau...
[b][center]ما كل ما يتمنى المرء يدركه - تجري الرياح بما لا تشتهي السفن[/center][/b] [center][i]أبو الطيب المتنبي[/i][/center]
Unesuggestion [ MP ]
1 novembre 2013 10:58
C'est un problème de nappe phréatique. Elle est trop basse à cause de la surconsommation, surtout du côté israélien. Étant trop basse, l'eau salée peut y venir. Aucune installation ne peut changer cet état de fait.
Comme dans toute la bande désertique, le climat devient de plus en plus sec depuis 10'000 ans.
Dans le Pentateuque, on parle de la forêt du Néguev. Actuellement, on parle du désert du Néguev ...

En alimentant en eau la Mer Morte, il serait possible de modifier un peu la pluviosité. Il y a des projets dans ce sens, mais les écologistes sont contre. Pas les Sionistes: Les écologistes.

Quand au blocus, il n'existe pas, pour deux raisons:
1.- La frontière égyptienne est en mains égyptiennes. Un blocus avec un passage ouvert n'est pas un blocus.
2.- Il s'agit d'embargo sur un certain nombre de matériaux, en particulier les matériaux de construction.
Comme les tubes rigides peuvent servir à faire des lance-missiles, il y a peu de probabilité que leur importation puisse reprendre avant la fin définitive des tirs de missiles.


En tous cas, ça ne changera pas le fait que la nappe phréatique ne sera plus en mesure de fournir de l'eau douce, pas plus à Gaza que dans la zone Israélienne de la même nappe phréatique.

L'eau de cette nappe est définitivement salée et il faudrait arrêter de la pomper pendant au moins une génération.
Tant les Gazaouis que les Israéliens devront donc s'habituer à payer très cher pour de l'eau dessalée, au moins jusqu'en 2040.
Quand l'être humain montre la Lune, Bôfbôfbôf le chien regarde le doigt. Les chiens aboient, la caravane passe. ***********************************************************************
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook