Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Le Coran: faut-il le lire ou le négliger?
e
11 mars 2005 18:21
Salamualaikum,

Je tiens à partager avec vous cette réflexion:

Allah (swt) dit:
« C'est Nous qui vous avons créés. Pourquoi ne croiriez-vous donc pas (à la résurrection)? Voyez-vous donc ce que vous éjaculez: est-ce vous qui le créez ou en sommes-Nous le Créateur? Nous avons prédéterminé la mort parmi vous. Nous ne serons point empêchés de vous remplacer par vos semblables, et vous faire renaître dans (un état) que vous ne savez pas. Vous avez connu la première création. Ne vous rappelez-vous donc pas? Voyez-vous donc ce que vous labourez? Est-ce vous qui le cultivez? Ou en sommes-Nous Le cultivateur? Si Nous voulions, Nous le réduirions en débris. Et vous ne cesseriez pas de vous étonner et (de crier): "Nous voilà endettés! ou plutôt, exposés aux privations." Voyez-vous donc l'eau que vous buvez? Est-ce vous qui l'avez fait descendre du nuage? Ou (en) sommes-Nous le descendeur? Si nous voulions, Nous la rendrions salée. Pourquoi n'êtes-vous donc pas reconnaissants? Voyez-vous donc le feu que vous obtenez par frottement? Est-ce vous qui avez créé son arbre ou (en) sommes-Nous le Créateur? Nous en avons fait un rappel (de l'Enfer), et un élément utile pour ceux qui en ont besoin. Glorifie donc le nom de ton Seigneur, Le Très Grand! Non!... Je jure par les positions des étoiles. Et c'est vraiment un serment solennel, si vous saviez. C'est certainement un Coran noble, dans un Livre bien gardé que seuls les purifiés touchent; c'est une révélation de la part du Seigneur de l'Univers. Est-ce ce discours-là que vous traitez de mensonge? (Sourate al-Waqi'a, 57-81)

Que savez-vous sur le Coran?
Dans les pays du Moyen-Orient et du Maghreb, où les musulmans constituent la majorité, la plupart des gens qui peuvent être considérés comme des "individus typiques" donneraient la réponse suivante: "Le Coran est le livre saint de notre religion." Pourtant beaucoup d’entre eux ne savent que très peu sur le contenu du Coran.
En fait, le Coran est souvent utilisé à plusieurs fins qui sont loin de son but révélé. Quelques Ayat’s ornent généralement les murs des maisons, des monuments, ou des mosquées sous une forme décorative. Il est lu de temps en temps par les aînés qui peuvent lire l’Arabe. Mais, comme de l'Arabe ils ne connaissent souvent que l'écriture sans en comprendre tout le sens, la plupart du temps ils n'ont aucune idée de ce qu'ils lisent et du contenu du Coran.
Le Coran est également censé apporter aux gens des bienfaits importants. Ainsi, après l'avoir lu et avoir accompli certains rituels étranges comme souffler sur le visage d'un autre, on pense qu'il protège cette personne et ses proches de quelque "accident ou malheur" possible. Le Coran est considéré comme une sorte d'amulette qui inclut des mots talismaniques qui protègent les gens contre la malchance. Le Coran est aussi censé avoir un pouvoir redoutable car « il frappe les gens s'ils mentent! » Dans les cimetières, certains le lisent pour les défunts sans que personne ne sache ce qui est lu. Il peut même être utilisé pour lire l'avenir! Il est utilisé dans diverses formes de charlatanisme ! Chez nous, lorsqu’on veut faire une « khatma », c-à-d se dépêcher de lire le Coran dans son intégralité sans perdre de temps, chaque Taleb lit un en partie. Mais tous les tolbas le lisent en même temps à voix haute, et on ne comprend plus ce qui est lu .
Brièvement, dans la plupart des pays musulmans, seule une petite partie des gens connaissent réellement le contenu du Coran et le méditent comme il faut. Par conséquent, ceux qui sont ignorants du véritable message du Coran lui attribuent différentes significations. Beaucoup croient que certaines traditions proviennent du Coran, alors qu'elles vont à l'encontre de la nature même du message coranique.
Quelle est donc la véritable nature du Coran?
La vérité devrait être recherchée dans le Coran lui-même, puisqu'il possède la réponse la plus judicieuse à ce sujet :

« Ceci est un message (le Coran) pour les gens afin qu'ils soient avertis, qu'ils sachent qu'Il n'est qu'un Dieu unique, et pour que les doués d'intelligence s'exhortent ».
(Ibrahim, 52)

« Et vraiment, Nous avons rendu le Coran facile pour la méditation. Y a-t-il quelqu'un pour réfléchir? »
(al-Qamar 32)

« Dans leurs récits il y a certes une leçon pour les gens doués d'intelligence. Ce n'est point là un récit fabriqué. C'est au contraire la confirmation de ce qui existait déjà avant lui, un exposé détaillé de toute chose, un guide et une miséricorde pour des gens qui croient. »
(Yusuf, 111)

« C'est le Livre au sujet duquel il n'y a aucun doute, c'est un guide pour les pieux. »
(al-Baqarah, 2)

Ces versets et plusieurs autres soulignent le véritable but de la révélation du Coran qui est d'inciter les gens à réfléchir sur des sujets fondamentaux comme la création et le but de la vie, de leur faire connaître Allah qui les a créés et de les guider sur le droit chemin. Le Coran est un livre destiné à ceux qui sont ouverts d'esprit et d'âme.
Plusieurs rituels, qui sont considérés comme provenant du Coran et qui sont couramment pratiqués, ne sont pas en fait coraniques. Au contraire, ils vont à l'encontre du message coranique. Cela nous montre qu'il y a un fossé entre la véritable religion telle que décrite dans le Coran et le concept de religion généralement admis. Ce fossé provient de l'abandon de la véritable source qu'est le Coran. Le Coran dit à ce sujet:

« Et le Messager dit: "Seigneur, mon peuple a vraiment pris ce Coran pour une chose délaissée!" »
(al-Furqane, 30)

Donc il faut tout d'abord corriger ce point de vue erroné sur le Coran et expliquer aux gens que le Coran n'est pas un livre adressé seulement à l'apôtre mais aussi à tous ceux qui se considèrent musulmans. Quiconque énonce cette phrase connue: "je suis musulman, alhamdulillah" devrait lire le Coran et essayer de comprendre le sens des versets. Dans le Coran, l'accent est mis sur l'importance d'apprendre les versets et de les réciter.

« Et gardez dans vos mémoires ce qui, dans vos foyers, est récité des versets d'Allah et de la sagesse. Allah est Doux et Parfaitement Connaisseur.
(al-Ahzab, 34)

La désobéissance à ce qui est ordonné dans le Coran et l'apprentissage de la religion sans se référer à sa source originelle ont introduit dans la religion d'innombrables préjugés qui prennent leur source dans les traditions. Les versets du Coran insistent sur le fait que, pour comprendre la religion, il n'y a nul besoin de rechercher une autre source que le Coran:

« Chercherai-je un autre juge qu'Allah, alors que c'est Lui qui a fait descendre vers vous ce Livre bien exposé? Ceux auxquels Nous avons donné le Livre savent qu'il est descendu avec la vérité venant de ton Seigneur. Ne sois donc point du nombre de ceux qui doutent.
(al-An'âm, 114)

Qu'avez-vous donc à juger ainsi? Ne réfléchissez-vous donc pas? Ou avez-vous un argument évident? Apportez donc votre Livre si vous êtes véridiques!
(as-Sâffât, 154-157)

Bien entendu apprendre le Coran n'est qu'une étape initiale qui doit être suivie de sa mise en pratique. Certains pensent que le Coran s'adresse seulement aux musulmans du VIIème siècle et d'autres pensent que seule une petite partie des versets est adressée aux gens en dehors des musulmans du VIIème siècle. Une personne qui pense cela se satisfait de lire le Coran et croit qu'elle a accompli ses devoirs religieux de cette façon. Toutefois, il ne s'agit pas seulement d'apprendre le contenu du Coran mais aussi de le mettre en pratique, d'accomplir les devoirs ordonnés dans le Coran, d'adopter les valeurs morales décrites dans le Coran, en bref, d'appliquer le Coran dans sa vie de tous les jours.
Le Coran n'est pas lié aux chaînes du temps. Il couvre toutes les époques et toutes les sociétés car il a été révélé par Allah qui a la connaissance de tout, du passé comme du futur. Celui qui lit le Coran avec un cœur sincère et un esprit ouvert voit que les modèles de personnes et de sociétés décrits dans le Coran ont existé à toute période de l'histoire, y compris la période actuelle, et que le Coran explique l'état actuel des personnes et des sociétés. Les désordre, perversions et erreurs qui affectent toute société ayant réfuté les vraies valeurs religieuses ont été clairement énoncés dans le Coran. Les réactions des membres de ces sociétés envers la religion ont été décrites par des analyses détaillées. Ces descriptions et analyses se conforment complètement au monde d'aujourd'hui et démontrent "le miracle sociologique" du Coran.
Ce qui est intéressant ici, c'est que de telles expressions incohérentes telles que "la société est en état de progrès constant alors que la religion est statique" ont été également décrites dans le Coran comme générées par un manque de compréhension. Nous devons nous rappeler que les mécréants qui ont vécu des milliers d'années avant le Coran considéraient aussi la religion comme "conte des anciens" (Sourate an-Nahl, 24).
On peut considérer qu'une personne qui commence à lire le Coran et qui essaie de l'appliquer dans sa vie quotidienne est en voie de devenir un vrai musulman comme décrit dans les écritures. Elle commence à se rendre compte que le Coran couvre chaque moment de sa vie. Beaucoup d'événements, auxquels toute personne peut être confrontée dans sa vie, ont été mentionnés dans le Coran et les réactions adéquates pour un musulman ont également été décrites en détail.
Se satisfaire de la lecture et de la connaissance du Coran sans l'appliquer pourrait avoir des conséquences déplaisantes. Allah décrit les juifs comme exemples de ce genre de personnes et les compare à "un âne qui porte des livres" sans les comprendre.
Ceux qui ont été chargés de la Thora mais qui ne l'ont pas appliquée sont pareils à l'âne qui porte des livres. Quel mauvais exemple que celui de ceux qui traitent de mensonges les versets d'Allah et Allah ne guide pas les gens injustes.
(al-Jumu'a, 5)
Wa Allahu a3lam.
( lu sur internet)
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook