Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Contrat de mariage
13 mai 2020 08:27
Salam

En tant qu'homme, je me dis que je préfère que le rapport de force se joue dans le contrat de mariage et je veux que ce rapport de force soit en ma faveur mais tout en restant honnête et équitable.
Je m'explique, si je veux aménager un contrat de mariage, je devrai ensuite le faire homologuer par le juge aux affaires familiales. Celui-ci doit s'assurer que le droit de chacun est respecté et qu'il y a de l'équité. Autrement dit il se fiche que l'on soit un homme ou une femme ce que la loi veux c'est qu'il y a 50 /50. Mais le problème est que contrairement au droit islamique, en droit français le contrat de mariage est le plus souvent en faveur de l'épouse car défavorisée le plus souvent à cause d'un déterminisme naturel et social.

En ce qui me concerne j'ai besoin de me protéger des abus car le souci est que je ne veux pas me remarier dix fois et subir les abus d'une épouse autocrate et injuste

C'est pourquoi dans un premier temps j'aimerais savoir s'il est possible de faire homologuer un contrat sans mettre le nom de l'épouse vu que je n'ai toujours pas trouvé d'épouse et que je souhaite anticiper

Dans le contrat de mariage je souhaite dans un premier temps expliquer que le rapport entre les deux époux peut dépendre des finalités d'un contrat de mariage

Par exemple en droit islamique si l'un des deux époux a commis une turpitude et qu'à cause de cela il doit y avoir séparation, ce sera à celui qui a commis la turpitude de quitter l'appartement cependant en droit français l'adultère n'est plus sanctionné.

Ce que je souhaite c'est faire appliquer le droit islamique dans mon futur mariage cependant ce point de droit que j'ai évoqué précédemment m'interroge car je me dis que s'il n'y a pas de turpitude, mais que le couple ne s'entend plus, à qui reviendra t-il de conserver l'appartement sachant que la société dans laquelle nous vivons ne connais pas seulement la crise économique la crise du mariage mais il y a aussi la crise du logement.

Bien entendu je pars du principe que le contrat de mariage en droit islamique s'adresse en premier lieu aux bons croyants, et non aux hypocrites, qui cherchent à bâtir un foyer solide et fonder une famille.

Contrairement aux hommes les femmes peuvent avoir un changement ou plusieurs changements d'attitude et de comportement notamment à cause des changements qui se produisent dans leur corps. Les variations hormonales des femmes combiné s à un mauvais caractère peuvent donner un mélange explosif, c'est pourquoi je me dis en tant que croyant qui se veut honnête, il me sera préférable pour calmer ces éventuels ardeurs mais aussi afin de bâtir un foyer solide le rapport de force dans le contrat de mariage tourne en ma faveur.

Beaucoup de jeunes en tendance à se moquer de ceux qui évoque le contrat de mariage comme s'il était seulement le privilège des gens riches, mais le jour où ils finiront par dormir sous les ponts parce que l'épouse les a mis à la porte, je pense qu'ils riront moins.

Parfois je me demande si le contrat de mariage standard n'a pas été finement élaboré par des féministes pour justement donner plus de pouvoirs à l'épouse au sein du couple? Alors vous imaginez bien que deux jeunes époux qui sont là à se faire de joli regard et à s'aimer ne penseront même pas au contrat de mariage car c'est comme si l'un des deux disait à l'autre .. « d'accord pour qu'on se marie mais tu ne vas pas m'arnaquer »

Alors est-ce qu'il n'y a pas au final une volonté chez les féministes de bâtir une société matriarcale, tout ceci au nom de l'Égalité entre les hommes et les femmes.

Au final je dirais que pour ma part hormis une turpitude avérée ou un comportement de sadique envers mon épouse, je dois conserver l'appartement quoi qu'il arrive

Que malgré un comportement honorable de ma part, si mon épouse demande le divorce, elle devra partir sans pouvoir me réclamer un seul sou. Elle ne pourra pas prétendre au devoir de secours au moment du divorce ni ne pourra réclamer d'autres dû sauf s'il y a bien sûr une dette. Quant à la violence conjugale seul le tribunal correctionnel peut-être compétent en dehors du JAF pour régler le litige, chose qui devra exclure toutes indemnisation dues à la mesure de protection si elle est demandé par l'un des deux époux.

Qu'en pensez-vous ?
Pensez-vous que je fais bien de prendre des précautions ou bien que j'en fais un peu trop?

BarakAllahoufikoum pour vos commentaires enrichissant et respectueux

Salam
13 mai 2020 09:11
J'ai lu entièrement ton sujet.

Dans tes souhaits je ne vois pas de difficulté. Le contrat le plus adapté existe déjà et il est standard, celui de séparation des biens. Me semble couvrir entièrement tes souhaits.

Pas besoin de penser contrat avant. Tu proposes à la personne quand tu la trouveras.
F
13 mai 2020 09:13
Whaou j’ai pas tout long par peur que ça me fasse mal à la tête.
Y’a même pas de femme et déjà tu parles de JAF, divorce. Rapport de force, mesure de protection, litige....
Laisse tomber le mariage. Et surtout arrête les sites de Droit sur internet.
13 mai 2020 09:18
Assalāmou 'alaykoum wa rahmatoullāh.

Le contrat de mariage est signé chez le notaire.
Il faut la signature des 2 parties.
L'adultère est toujours une faute. Cependant, c'est au juge d'en apprécier la gravité.
Il existe différents régimes matrimoniaux, dont celui de la séparation des biens.
Le plus problématique en cas de divorce est le versement d'une prestation compensatoire.

Le plus simple, c'est le PACS.

Wassalāmou 'alaykoum wa rahmatoullāh.
13 mai 2020 09:27
Le versement de prestation compensatoire pour l'ex conjoint/e n'existe plus depuis quelques années. A part des cas très particuliers, pour des mariages depuis 40-50 ans et dont les protagonistes ont des âges avancées, le juge pourrai éventuellement consentir quelque chose. Juste pour les enfants existe une pension alimentaire. Qui pour beaucoup est anecdotique. De toutes les façons c'est la CAF qui paie le gros pour les enfants pas l'ex.

Sinon le pacs est une solution pas mal.

J'ai une collègue est pacsée avec un homme d'une tout autre origine depuis 10 ans. Sa famille a été d'accord car aucun risque avec le pacs.

Le pacs c'est un truc pour coucher sans problème tout en ayant un simulacre de mariage. Et plus sécurisant qu'un concubinage car le mec doit faire une démarche avant.
13 mai 2020 09:29
Alors déjà, tu es gravement atteint et il vaut mieux que tu ne te maries pas vu que tu ne comprends pas la réalité de la vie conjugale.

Si ta femme travaille moins pour élever les enfants ou ne travaille pas du tout pour s'occuper de la maison et/ou des enfants, même avec contrat de mariage, tu devras lui verser une prestation compensatoire. Tu crois que c'est juste de la mettre dehors à 50 ans sans aucun revenu et expérience, après s'être occupée pendant des années du mari macho que tu seras certainement ainsi que de leurs enfants, de sorte à ne pas avoir eu de vie professionnelle ?

Tu es vraiment immonde, il n'y a dans ton texte que le mot de valeurs islamiques mais tu ne les as même pas comprises.

Par ailleurs, toi qui sembles aimer le modèle traditionnel, tu n'es pas sans savoir que les femmes sont, dans 99% des cas, celles qui font un trait sur leur carrière ou qui travaillent à mi-temps lorsqu'un couple fait des enfants. Cela veut donc dire que la femme se retrouve souvent dans une situation de précarité économique à l'issue d'une séparation. On ne vit pas dans le monde des bisounours, donc oui le régime de la communauté est fait exprès pour ne pas léser la femme en cas de divorce, elle qui aura sacrifié sa vie pro pour s'occuper de son foyer et de sa famille.

Quelle image as-tu de la femme pour la considérer comme une sang-sue ? Il ne manquerait plus qu'au nom des valeurs islamiques, tu lui fasses signer une clause qui l'engage à ne pas travailler. Ce serait le pompon gagnant, tu aurais ainsi à ton avantage une femme qui s'occupe de ton foyer, des enfants et qui n'aura pas une miette de compensation de tous ses efforts lors d'un éventuel divorce. Écœurant !



Modifié 1 fois. Dernière modification le 13/05/20 09:30 par Fleur_Parisienne12.
13 mai 2020 09:34
Même si la dame a 35 ans, est mariée depuis 10 ans, et que le juge constate qu'il y a eu une inégalité de revenus due au fait qu'elle s'est occupée de ses enfants, il y aura une prestation compensatoire.
Citation
Taki rumba (DCool a écrit:
Le versement de prestation compensatoire pour l'ex conjoint/e n'existe plus depuis quelques années. A part des cas très particuliers, pour des mariages depuis 40-50 ans et dont les protagonistes ont des âges avancées, le juge pourrai éventuellement consentir quelque chose. Juste pour les enfants existe une pension alimentaire. Qui pour beaucoup est anecdotique. De toutes les façons c'est la CAF qui paie le gros pour les enfants pas l'ex.

Sinon le pacs est une solution pas mal.

J'ai une collègue est pacsée avec un homme d'une tout autre origine depuis 10 ans. Sa famille a été d'accord car aucun risque avec le pacs.

Le pacs c'est un truc pour coucher sans problème tout en ayant un simulacre de mariage. Et plus sécurisant qu'un concubinage car le mec doit faire une démarche avant.
13 mai 2020 11:39
Je dis que d'un point de vue islamique, le mariage s'adresse en premier lieu aux bons croyants honnêtes et entreprenants et non aux hypocrites ou aux sadiques qui veulent semer la zizanie dans la vie des autres.
Si le divorce, le plus souvent est provoqué pour des motifs bidons par l'épouse, un contrat bien défini freinera ses ardeurs inutiles. Si une épouse décide de quitter le foyer par elle-même, c'est qu'elle en aura la capacité financière la force morale ou une solution déjà mise en place. Ne t'inquiète pas pour les femmes ma sœur, la société s'occupe déjà bien d'eux, la plupart des clochards que tu vois dans la rue ne sont pas des femmes mais des hommes.. Salam

Citation
Fleur_Parisienne12 a écrit:
Même si la dame a 35 ans, est mariée depuis 10 ans, et que le juge constate qu'il y a eu une inégalité de revenus due au fait qu'elle s'est occupée de ses enfants, il y aura une prestation compensatoire.
S
13 mai 2020 12:40
Salam

L adultère n est plus une faute !

Actuellement, l’adultère est considéré en droit civil comme une faute conjugale, que le juge peut écarter ou excuser au regard des fautes commises par l’autre conjoint.

La Cour de Cassation, dans un arrêt du 17 décembre 2015, a affirmé le principe suivant :

"L'évolution des mœurs comme celle des conceptions morales ne permet plus de considérer que l’infidélité conjugale serait contraire à la représentation commune de la morale dans la société contemporaine"
Citation
CHN-W a écrit:
Assalāmou 'alaykoum wa rahmatoullāh.

Le contrat de mariage est signé chez le notaire.
Il faut la signature des 2 parties.
L'adultère est toujours une faute. Cependant, c'est au juge d'en apprécier la gravité.
Il existe différents régimes matrimoniaux, dont celui de la séparation des biens.
Le plus problématique en cas de divorce est le versement d'une prestation compensatoire.

Le plus simple, c'est le PACS.

Wassalāmou 'alaykoum wa rahmatoullāh.
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate
Facebook