Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Je ne comprends plus mon mari ...
m
2 mars 2016 17:24
Bonjour,

Je reposte un sujet car je n'ai pas eu le temps de tout écrire sur le précédent.

Voilà je suis mariée depuis 2013, tout allait bien entre mon mari et moi. Nous avions décidé de ne pas avoir d'enfant pour le moment car nous étions en CDI mais à temps partiel tous les deux.

Cependant, l'année dernière, suite à un problème de contraception (stérilet mal placé), je suis tombée enceinte. Quand je le lui ai dis, il m'a supplié d'avorter et est devenu méchant, insultant ...

Je n'ai pas compris sa réaction car il est croyant et pratiquant.

J'ai lutté contre lui et je n'ai pas avorté. Au troisième mois de grossesse, il est parti. J'ai passé ma grossesse seule, j'ai tout assumé financièrement durant cette grossesse.

Au 8 ème mois de grossesse, je lui ai lancé un ultimatum. Depuis, il a "retrouvé la raison" et est redevenu le mari parfait que je connaissais et un père exceptionnel.

Personnellement, je m'applique tous les jours à lui pardonner son absence, parfois c'est difficile mais je fais en sorte de ne jamais le lui reprocher.

Mais hier, j'ai regardé mon fils et je ne sais pas pourquoi mais je me suis mise à pleurer me disant que si je l'avais écouté il ne serait plus de ce monde.

Mon mari est entré dans la chambre à ce moment là et m'a demandé ce qu'il se passait, je lui ai alors dit mon ressenti.

Et là, il m'a répondu : "Je ne comprends pas pourquoi tu as refusé l'ivg, ce n'était pas un être humain à ce moment là, juste un œuf". Je lui ai répondu qu'en Islam l'ivg était autorisé dans des cas très très restreints et règlementés et que nous ne faisions pas partie de "ces cas". Il m'a soutenu qu'en Islam, on peut avorter jusqu'à 4 mois de grossesse. Il m'a ensuite dit qu'il n'aurait pas du tout culpabilisé si j'avais avorté car selon lui il était dans son droit tant religieusement que scientifiquement. Son seul regret aurait été de m'avoir fait mal. Je lui ai alors répondu qu'il blessait mon cœur de maman en me demandant cela. Il m'a alors dit qu'il n'avait pas compris pourquoi j'étais attaché à un œuf à l'époque.

Je me tourne vers vous pour deux questions :
- A t il raison concernant l'IVG et l'ISLAM?
- Même si tout va bien entre nous, cette conversation m'a fait réfléchir et j'en viens même à me dire que nous n'avons pas la même vision de la vie sur des choses qui me paraissent importantes.
t
2 mars 2016 17:30
Il faut regarder devant... et avancer en corrigeant ses erreurs passées dans la mesure du possible
Citation
monpetitbebe a écrit:
Bonjour,

Je reposte un sujet car je n'ai pas eu le temps de tout écrire sur le précédent.

Voilà je suis mariée depuis 2013, tout allait bien entre mon mari et moi. Nous avions décidé de ne pas avoir d'enfant pour le moment car nous étions en CDI mais à temps partiel tous les deux.

Cependant, l'année dernière, suite à un problème de contraception (stérilet mal placé), je suis tombée enceinte. Quand je le lui ai dis, il m'a supplié d'avorter et est devenu méchant, insultant ...

Je n'ai pas compris sa réaction car il est croyant et pratiquant.

J'ai lutté contre lui et je n'ai pas avorté. Au troisième mois de grossesse, il est parti. J'ai passé ma grossesse seule, j'ai tout assumé financièrement durant cette grossesse.

Au 8 ème mois de grossesse, je lui ai lancé un ultimatum. Depuis, il a "retrouvé la raison" et est redevenu le mari parfait que je connaissais et un père exceptionnel.

Personnellement, je m'applique tous les jours à lui pardonner son absence, parfois c'est difficile mais je fais en sorte de ne jamais le lui reprocher.

Mais hier, j'ai regardé mon fils et je ne sais pas pourquoi mais je me suis mise à pleurer me disant que si je l'avais écouté il ne serait plus de ce monde.

Mon mari est entré dans la chambre à ce moment là et m'a demandé ce qu'il se passait, je lui ai alors dit mon ressenti.

Et là, il m'a répondu : "Je ne comprends pas pourquoi tu as refusé l'ivg, ce n'était pas un être humain à ce moment là, juste un œuf". Je lui ai répondu qu'en Islam l'ivg était autorisé dans des cas très très restreints et règlementés et que nous ne faisions pas partie de "ces cas". Il m'a soutenu qu'en Islam, on peut avorter jusqu'à 4 mois de grossesse. Il m'a ensuite dit qu'il n'aurait pas du tout culpabilisé si j'avais avorté car selon lui il était dans son droit tant religieusement que scientifiquement. Son seul regret aurait été de m'avoir fait mal. Je lui ai alors répondu qu'il blessait mon cœur de maman en me demandant cela. Il m'a alors dit qu'il n'avait pas compris pourquoi j'étais attaché à un œuf à l'époque.

Je me tourne vers vous pour deux questions :
- A t il raison concernant l'IVG et l'ISLAM?
- Même si tout va bien entre nous, cette conversation m'a fait réfléchir et j'en viens même à me dire que nous n'avons pas la même vision de la vie sur des choses qui me paraissent importantes.
a
2 mars 2016 17:44
je sais pas où vous trouvez vos maris?!
un mari qui encourage son épouse à faire un ivg n'est ni un vrai musulman ni un bon mari.
il n'est pas en son bon droit.
Citation
monpetitbebe a écrit:
Bonjour,

Je reposte un sujet car je n'ai pas eu le temps de tout écrire sur le précédent.

Voilà je suis mariée depuis 2013, tout allait bien entre mon mari et moi. Nous avions décidé de ne pas avoir d'enfant pour le moment car nous étions en CDI mais à temps partiel tous les deux.

Cependant, l'année dernière, suite à un problème de contraception (stérilet mal placé), je suis tombée enceinte. Quand je le lui ai dis, il m'a supplié d'avorter et est devenu méchant, insultant ...

Je n'ai pas compris sa réaction car il est croyant et pratiquant.

J'ai lutté contre lui et je n'ai pas avorté. Au troisième mois de grossesse, il est parti. J'ai passé ma grossesse seule, j'ai tout assumé financièrement durant cette grossesse.

Au 8 ème mois de grossesse, je lui ai lancé un ultimatum. Depuis, il a "retrouvé la raison" et est redevenu le mari parfait que je connaissais et un père exceptionnel.

Personnellement, je m'applique tous les jours à lui pardonner son absence, parfois c'est difficile mais je fais en sorte de ne jamais le lui reprocher.

Mais hier, j'ai regardé mon fils et je ne sais pas pourquoi mais je me suis mise à pleurer me disant que si je l'avais écouté il ne serait plus de ce monde.

Mon mari est entré dans la chambre à ce moment là et m'a demandé ce qu'il se passait, je lui ai alors dit mon ressenti.

Et là, il m'a répondu : "Je ne comprends pas pourquoi tu as refusé l'ivg, ce n'était pas un être humain à ce moment là, juste un œuf". Je lui ai répondu qu'en Islam l'ivg était autorisé dans des cas très très restreints et règlementés et que nous ne faisions pas partie de "ces cas". Il m'a soutenu qu'en Islam, on peut avorter jusqu'à 4 mois de grossesse. Il m'a ensuite dit qu'il n'aurait pas du tout culpabilisé si j'avais avorté car selon lui il était dans son droit tant religieusement que scientifiquement. Son seul regret aurait été de m'avoir fait mal. Je lui ai alors répondu qu'il blessait mon cœur de maman en me demandant cela. Il m'a alors dit qu'il n'avait pas compris pourquoi j'étais attaché à un œuf à l'époque.

Je me tourne vers vous pour deux questions :
- A t il raison concernant l'IVG et l'ISLAM?
- Même si tout va bien entre nous, cette conversation m'a fait réfléchir et j'en viens même à me dire que nous n'avons pas la même vision de la vie sur des choses qui me paraissent importantes.
2 mars 2016 17:50
Va de l'avant. ...et oublie cet épisode douloureux. Tu as la chance qu'il soit revenu et se montre bon père et mari!
L
2 mars 2016 18:09
La question c'est et quoi si vous avez des visions différentes sur des sujets important. Tu vas ou veux faire quoi. Divorcer, discuter à en n'en pas finir pour pourrir l'ambiance de couple. Si la réponse est non alors arrête de te créer des problèmes pour rien. Ta famille est unie quoi demander de plus.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 02/03/16 18:10 par LateefMuslimin.
2 mars 2016 18:20
j'ai regardé mon fils et je ne sais pas pourquoi mais je me suis mise à pleurer
au lieu de pleurer par ce que ton fils est la,tu devrais remercier Allah et être heureuse qu il soit la.
Pourquoi pleurer il est pas mort tu devrais être contente.Smiling Smiley
La prochaine fois que tu regarde ton Fils rigole et arrête de voir le mal la ou il y a le bien.
T
2 mars 2016 22:45
Jte félicite de ne pas avoir céder à son chantage et d'avoir garder ton enfant. thumbs up

Je rejoins les autres, mets ça derrière toi et concentres Toi sur le fait que vous êtes à nouveau une famille.
t
2 mars 2016 22:57
Sur yabi, second choix
Winking smiley
Citation
anita26 a écrit:
je sais pas où vous trouvez vos maris?!
un mari qui encourage son épouse à faire un ivg n'est ni un vrai musulman ni un bon mari.
il n'est pas en son bon droit.
O
2 mars 2016 23:05
bon hamdoulah il est revenu et ça s'est arrangé et vous avez gardé l'enfant !
tu as eu raison de ne pas céder à sa demande car c'est haram si les raisons ne sont pas urgentes, financierement parlant cet enfant apportera lui meme par son existence un revenu pour sa prise en charge...
Pour l'avortement autorisé je ne sais pas mais sachez qu'au bout de quelques jours ou quelques semaines une ame est déjà insufflée au bébé
d
2 mars 2016 23:08
Salam,

que ton mari t'ai dit répondu cela me choque, en disant cela on dirait qu'il se fiche de son fils et qu'il ne lui apporte rien. Qu'il soit là ou pas, il en a rien a faire on dirait au vu de sa réponse.
Un boulet parmis tant d'autres.Sad Smiley
M
3 mars 2016 00:11
Salut

C'est bon l'enfant es la et ton mari es revenu double félicitations .

Pourquoi tu te pose d'autres questions ?

Je comprends bien que de voir son mari imposée une ivg fait très mal . Tu remet en question les sentiments qu'il a envers toi .

Il n'étais pas prêt le monde de la paternité lui fesait peur , il appréhendait . Il es sûrement du genre a tout vouloir contrôler et la ça lui ai tomber dessus sans qu'il le veuille .

Tu a bien fait de garder ton enfant surtout que ton mari es bon avec toi

Quoi de +? Tout es dit !
3 mars 2016 07:40
Ce qui me choque dans ton récit c'est que ton mari a son fils devant lui , devant ses yeux et ose quand même dire , que si c'était à refaire il aurait pas été contre l'IVG

une personne normalement constituée voit son enfant en chair et en os , il ne peut que remercier Dieu de l'avoir, et d'avoir donc éviter l'IVG.

Ça me perturbe.

Sinon pour ta question il est clair que c'est haram point, ya pas à débattre la dessus. Il 'n'était pas dans son droit, il dit des conneries.
Je ne discute pas avec les hommes.
3 mars 2016 07:42
Au lieu de te dire : merci d'avoir refuser l'IVG sans ça il ne serait pas la mon fils.

Il te dit : je ne comprends pas pourquoi tu as refusé l'IVG

Sérieux ça choque personne ??
Imaginez votre père dire à votre mère (en parlant de vous ) je comprends pas pourquoi tu as refusé d'avorter.. Are you crazy
Je ne discute pas avec les hommes.
b
3 mars 2016 09:09
j'avoue que moi non plus je sais pas quoi dire
c'est pas la première fois que j'entend des femmes confier que leur mari leur
a mis la pression pour qu'elles avortent
le plus choquant c'est qu'il ne regrette meme pas
après écoute je sais pas quoi te dire de plus, si aujourd'hui c'est un bon papa
alors essaie de mettre ça de côté, meme si j'imagine bien que c'est difficile
S
3 mars 2016 10:06
Ton mari merite meme pas d etre un papa . Il te dit normal et en plus dvt le petit pk tu na pas avorter ? Mais je te jure que moi a ta place jlui aurait fracasser les genoux
y
3 mars 2016 15:49
Salam

Cest sa aussi la vie de couple de ne pas etre surcla mm longueur dondes sur certaines choses.... le tout est ke vous etes finalement bien aujourdhui et cest le principal.
h
4 mars 2016 00:23
- A t il raison concernant l'IVG et l'ISLAM?


Ici ils expliquent que d'après les 4 écoles, l'IVG est interdite après insufflation de l'âme (4e mois).
Et pour certains madhab, autorisée avant insufflation de l'âme uniquement pour raisons religieuses valables, en général des raisons de santé (ce qui se rapproche plutôt d'une IMG que d'une IVG).
Wa Allahu a3lem

--> [muslimfr.com]


Autre source d'infos (pas mon site préféré mais bon) :
1. Il n'est pas permis d'avorter quelle que soit l'étape du développement de l'embryon sauf pour une raison religieusement valable, et ce dans des limites très restreintes.

2. Si l'embryon se trouve à sa première phase de développement équivalente à 40 jours et qu'il y aurait un bien fondé légal (religieusement) ou un mal à repousser, il serait alors permis d'avorter. Quant au fait d'avorter durant cette période de peur de ne pouvoir assurer l'éducation des enfants, leur subsistance, leur enseignement, leur avenir, ou bien pour se limiter aux enfants que le couple possède déjà, alors ceci n'est pas permis.

3. Il n'est pas permis d'avorter lorsque l'embryon atteint la phase d'adhérence ('Alaqa) ou d'embryon (Moudgha) tant qu'un comité de médecins digne de confiance ne déclare pas le fœtus comme étant un danger pour la mère pouvant entraîner son décès. Alors dans ce cas, l'avortement est permis et ce, bien sûre après avoir emprunter tous les moyens permettant d'éloigner les risques pour la mère.

4. Après la troisième phase de développement et après les quatre mois de portée, il n'est plus permis d'avorter jusqu'à ce que tous les médecins spécialisés dignes de confiance affirment que garder le bébé entraînerait le décès de la mère. Et ce, bien sur après avoir tenté tout pour sauver la vie du bébé. Et si l'avortement est permis sous ces quelques conditions, c'est pour repousser le plus grand mal des deux et s'enquérir du plus grand bien des deux.


--> [www.3ilmchar3i.net]






Citation
monpetitbebe a écrit:
Bonjour,

Je reposte un sujet car je n'ai pas eu le temps de tout écrire sur le précédent.

Voilà je suis mariée depuis 2013, tout allait bien entre mon mari et moi. Nous avions décidé de ne pas avoir d'enfant pour le moment car nous étions en CDI mais à temps partiel tous les deux.

Cependant, l'année dernière, suite à un problème de contraception (stérilet mal placé), je suis tombée enceinte. Quand je le lui ai dis, il m'a supplié d'avorter et est devenu méchant, insultant ...

Je n'ai pas compris sa réaction car il est croyant et pratiquant.

J'ai lutté contre lui et je n'ai pas avorté. Au troisième mois de grossesse, il est parti. J'ai passé ma grossesse seule, j'ai tout assumé financièrement durant cette grossesse.

Au 8 ème mois de grossesse, je lui ai lancé un ultimatum. Depuis, il a "retrouvé la raison" et est redevenu le mari parfait que je connaissais et un père exceptionnel.

Personnellement, je m'applique tous les jours à lui pardonner son absence, parfois c'est difficile mais je fais en sorte de ne jamais le lui reprocher.

Mais hier, j'ai regardé mon fils et je ne sais pas pourquoi mais je me suis mise à pleurer me disant que si je l'avais écouté il ne serait plus de ce monde.

Mon mari est entré dans la chambre à ce moment là et m'a demandé ce qu'il se passait, je lui ai alors dit mon ressenti.

Et là, il m'a répondu : "Je ne comprends pas pourquoi tu as refusé l'ivg, ce n'était pas un être humain à ce moment là, juste un œuf". Je lui ai répondu qu'en Islam l'ivg était autorisé dans des cas très très restreints et règlementés et que nous ne faisions pas partie de "ces cas". Il m'a soutenu qu'en Islam, on peut avorter jusqu'à 4 mois de grossesse. Il m'a ensuite dit qu'il n'aurait pas du tout culpabilisé si j'avais avorté car selon lui il était dans son droit tant religieusement que scientifiquement. Son seul regret aurait été de m'avoir fait mal. Je lui ai alors répondu qu'il blessait mon cœur de maman en me demandant cela. Il m'a alors dit qu'il n'avait pas compris pourquoi j'étais attaché à un œuf à l'époque.

Je me tourne vers vous pour deux questions :
- A t il raison concernant l'IVG et l'ISLAM?
- Même si tout va bien entre nous, cette conversation m'a fait réfléchir et j'en viens même à me dire que nous n'avons pas la même vision de la vie sur des choses qui me paraissent importantes.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 04/03/16 00:26 par alRazi.
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook