Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Comment notre ordinateur nous manipule
t
28 juin 2017 22:18
Salam arlaykoum

Ce topic est pour tout le monde mais en particulier pour Mess13 (bonne lecture)

Grâce à de nouveaux logiciels, les professionnels de la vente en ligne ne se contentent plus de tout savoir sur nous. Ils devinent nos préférences et anticipent nos intentions.

Tout a commencé avec une géniale invention, celle du cookie. Une simple ligne de code – par exemple MC1:UID = 6daa554691bd4 f9089dc9d92e5cdadf4 – déposée sur votre navigateur par les sites Web que vous visitez, et des publicités ciblées s’affichent sur votre écran.

Appelé ainsi en référence aux biscuits que les restaurants offrent au moment de l'addition, le cookie apparaît dès 1994, l'année où le Web s'ouvre au public. Vingt ans plus tard, il reste le socle de la publicité en ligne, une industrie qui a réalisé en 2013 un chiffre d'affaires mondial de 102 milliards de dollars.

Fiché 108 fois en 3 clics

Les cookies sont gérés par des sociétés spécialisées qui les déposent, les récoltent, les classent, les analysent, les agrègent et les revendent. Ils servent à vous identifier, à vous pister de site en site, à retenir vos mots de passe, à gérer vos paniers d'achat, à déterminer si votre navigation est lente ou rapide, hésitante ou déterminée, systématique ou superficielle...

L'objectif est de vous « profiler », c'est-à-dire de créer des fichiers personnalisés, stockés dans des bases de données. En d’autres termes, de mieux vous connaître afin de vous présenter le bon message publicitaire au bon moment et dans le bon format. Vous pouvez effacer les cookies, mais de nouveaux arriveront dès que vous reprendrez la navigation. Et si vous les bloquez, la plupart des sites ne fonctionneront plus. Certains cookies ont la vie dure : ceux que dépose Amazon aujourd’hui sont conçus pour durer jusqu'en 2037.

Un exemple : dès la page d'accueil du site de e-commerce Priceminister, votre navigateur reçoit d'un coup 44 cookies provenant de 14 agences spécialisées – telles que RichRelevance, Doubleclick, Exelator… Rendez-vous à la rubrique « Téléphonie mobile », vous récoltez 22 nouveaux cookies. Et en cliquant sur la photo d'un smartphone Samsung, vous déclenchez une nouvelle rafale de 42 cookies provenant de 28 sources : en trois clics, vous voilà fiché 108 fois par une quarantaine de bases de données. Si vous commencez à acheter le téléphone mais abandonnez en cours de route, vous serez repéré par la société française Criteo, spécialisée dans le « reciblage ». Des publicités pour le produit que vous avez failli acheter s'affichent sur votre écran pendant des jours, et vous suivront sur tous les sites que vous visiterez.

Criteo a besoin de machines puissantes : pour identifier un internaute, contacter la plate-forme qui gère ses espaces publicitaires, proposer un prix, conclure l'affaire et lancer l'affichage de la bannière, elle dispose de 13 centièmes de seconde – faute de quoi l'espace sera vendu à un concurrent.

Entreprise de taille moyenne, Criteo reçoit 20 teraoctets (vingt mille milliards) de données par jour, et touche 850 millions d'internautes par mois, certains des centaines de fois. On ignore le volume de données traitées par un géant comme Google, mais on sait qu'il possède plus d'un million de serveurs dans le monde. Pour rendre compte de cette réalité, les mathématiciens ont inventé une nouvelle unité de compte, le zettaoctet (mille milliards de milliards).

Pour de plus amples informations source
"Some rules can be bent,others.... can be broken." (By Morpheus)
l
28 juin 2017 22:21
J'avais déja vu un reportage sur ça il y a pas si longtemps que ça.... C'était flippant
S
28 juin 2017 22:26
Merci très intéressant ,je savais pas tout cela .
En fait on envoie des informations sans notre consentement
t
28 juin 2017 22:27
Je confirme c'est plus que flippant

(elles sont zwina les petites étoiles à chacune des extrémités de ton pseudo)

Dis nous tout, c’est une sorte de code?

Tkt seul les anciens savent…

DSL jpe pas dire plus
Citation
**Minnie** a écrit:
J'avais déja vu un reportage sur ça il y a pas si longtemps que ça.... C'était flippant
"Some rules can be bent,others.... can be broken." (By Morpheus)
28 juin 2017 22:28
Connaitre le " client " les " besoins du client" pour ensuite le dirigé vers d'autres sites. bizness bizness.

Toute façon en soit internet semble dangereux, rien que avec un ip ( si tu utilises pas de VPN ) on peux savoir dans quel pays, et la ville où tu habites. Angry smiley
t
28 juin 2017 22:36
Citation
Sagga a écrit:
En fait on envoie des informations sans notre consentement

En gros oui c’est cela

Tu as des sites comme yabiladi et d’autres ou il te demande «si tu acceptes ou non»

Mais il ne rentre pas dans tout ces détails techniques car quand ont sait tout cela ont essayent au maximum de limiter la casse.

PS: Vraiment dommage que notre cher webmaster ne veux pas nous en dire plus sur les cookies lso

Voir ce post [www.yabiladi.com] et ma question de ce matin à 7h30 qui attend toujours une réponse.
"Some rules can be bent,others.... can be broken." (By Morpheus)
t
28 juin 2017 22:39
The business and the money, it drives crazy people
Citation
perlimpimpim a écrit:
Connaitre le " client " les " besoins du client" pour ensuite le dirigé vers d'autres sites. bizness bizness.

Toute façon en soit internet semble dangereux, rien que avec un ip ( si tu utilises pas de VPN ) on peux savoir dans quel pays, et la ville où tu habites. Angry smiley
"Some rules can be bent,others.... can be broken." (By Morpheus)
28 juin 2017 22:45
What sane person could live in this world and not be crazy? ptdr


Ursula K. Leguin thumbs up
Citation
the true men a écrit:
The business and the money, it drives crazy people



Modifié 1 fois. Dernière modification le 28/06/17 22:46 par perlimpimpim.
t
28 juin 2017 22:52
None exactly Welcome
Citation
perlimpimpim a écrit:
What sane person could live in this world and not be crazy? ptdr


Ursula K. Leguin thumbs up
"Some rules can be bent,others.... can be broken." (By Morpheus)
H
29 juin 2017 10:19
C'est pour cela que les bloqueurs ont été inventés Winking smiley

[www.ghostery.com]

Ne pas prendre Adblock, car ils ont des contrats avec les sociétés, qui paient pour passer le filtre...

Sur Yabi il y a 2 mouchards + le like Facebook

Google analatycs
Google publisher tags
Facebook social plug in

il est pas trop traqué.
Citation
the true men a écrit:
Salam arlaykoum

Ce topic est pour tout le monde mais en particulier pour Mess13 (bonne lecture)

Grâce à de nouveaux logiciels, les professionnels de la vente en ligne ne se contentent plus de tout savoir sur nous. Ils devinent nos préférences et anticipent nos intentions.

Tout a commencé avec une géniale invention, celle du cookie. Une simple ligne de code – par exemple MC1:UID = 6daa554691bd4 f9089dc9d92e5cdadf4 – déposée sur votre navigateur par les sites Web que vous visitez, et des publicités ciblées s’affichent sur votre écran.

Appelé ainsi en référence aux biscuits que les restaurants offrent au moment de l'addition, le cookie apparaît dès 1994, l'année où le Web s'ouvre au public. Vingt ans plus tard, il reste le socle de la publicité en ligne, une industrie qui a réalisé en 2013 un chiffre d'affaires mondial de 102 milliards de dollars.

Fiché 108 fois en 3 clics

Les cookies sont gérés par des sociétés spécialisées qui les déposent, les récoltent, les classent, les analysent, les agrègent et les revendent. Ils servent à vous identifier, à vous pister de site en site, à retenir vos mots de passe, à gérer vos paniers d'achat, à déterminer si votre navigation est lente ou rapide, hésitante ou déterminée, systématique ou superficielle...

L'objectif est de vous « profiler », c'est-à-dire de créer des fichiers personnalisés, stockés dans des bases de données. En d’autres termes, de mieux vous connaître afin de vous présenter le bon message publicitaire au bon moment et dans le bon format. Vous pouvez effacer les cookies, mais de nouveaux arriveront dès que vous reprendrez la navigation. Et si vous les bloquez, la plupart des sites ne fonctionneront plus. Certains cookies ont la vie dure : ceux que dépose Amazon aujourd’hui sont conçus pour durer jusqu'en 2037.

Un exemple : dès la page d'accueil du site de e-commerce Priceminister, votre navigateur reçoit d'un coup 44 cookies provenant de 14 agences spécialisées – telles que RichRelevance, Doubleclick, Exelator… Rendez-vous à la rubrique « Téléphonie mobile », vous récoltez 22 nouveaux cookies. Et en cliquant sur la photo d'un smartphone Samsung, vous déclenchez une nouvelle rafale de 42 cookies provenant de 28 sources : en trois clics, vous voilà fiché 108 fois par une quarantaine de bases de données. Si vous commencez à acheter le téléphone mais abandonnez en cours de route, vous serez repéré par la société française Criteo, spécialisée dans le « reciblage ». Des publicités pour le produit que vous avez failli acheter s'affichent sur votre écran pendant des jours, et vous suivront sur tous les sites que vous visiterez.

Criteo a besoin de machines puissantes : pour identifier un internaute, contacter la plate-forme qui gère ses espaces publicitaires, proposer un prix, conclure l'affaire et lancer l'affichage de la bannière, elle dispose de 13 centièmes de seconde – faute de quoi l'espace sera vendu à un concurrent.

Entreprise de taille moyenne, Criteo reçoit 20 teraoctets (vingt mille milliards) de données par jour, et touche 850 millions d'internautes par mois, certains des centaines de fois. On ignore le volume de données traitées par un géant comme Google, mais on sait qu'il possède plus d'un million de serveurs dans le monde. Pour rendre compte de cette réalité, les mathématiciens ont inventé une nouvelle unité de compte, le zettaoctet (mille milliards de milliards).

Pour de plus amples informations source
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook