Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
Ciblage des subventions du gaz butane au Maroc
lasal [ MP ]
3 janvier 2018 08:00
Point de vue d’un économètre:

La subvention allouée au gaz butane a atteint 7,7 milliards de dh au 31 octobre 2017(chiffre officiel du Ministère des affaires générales et de la gouvernance). Soit environ une subvention de 55% pour maintenir la stabilité du prix à 42 dh en 2017. Autrement dit quand le consommateur paie 42 dh, la Caisse de Compensation règle aux entreprises distributrices le reste soit 51,33 dh. Donc le prix moyen réel d’une recharge de 12 kg est de 93,33 dh en 2017. Il fluctue en fonction de l’offre et de la demande sur le marché international.

Un simple examen de cette somme montre que le gaz subventionné n’est pas consommé uniquement par les nécessiteux à faible revenu qui méritent vraiment l’assistanat et l’aide de l’Etat comme cela se fait en France en fonction du seuil de pauvreté qui est de l’ordre de 1000 €/mois et qui ouvre la porte à pas mal d’aides sociales pour les démunis.

Il est évident que les 7,7 milliards de dh vont dans d’autres poches que celles des smicards à 2571 dh/mois pour 191 heures de travail alors que la durée légale en France est de 140 h par mois seulement (soit 35 h hebdomadaire, au delà ce sont des heures supplémentaires payées plus chères)

Le nombre des pauvres au Maroc est de 1,6 millions (chiffre officiel du HCP). Si on leur offrait carrément une bonbonne de gaz à 100 dh par mois ça ne coûterait que 384 millions de dh par an (Une bonbonne par foyer de 5 personnes, taille moyenne officielle d’un ménage). Dans ce cas la subvention serait réduite de 95 %.

Et même si l’on offrait des bonbonnes de gaz à 25% de la population (8,5 millions= 1,7 millions de foyers) le coût serait de 2,04 milliards de dh. Soit une réduction de la subvention actuelle de 73,50%. Autrement dit en offrant gratuitement une bonbonne de gaz par mois aux foyers démunis qui pourraient représenter selon certains organismes internationaux au moins 25% de la population, l’Etat réduirait le montant de la subvention actuelle de près de 75% par an.

Pour éviter ce gouffre financier la bonne solution n’est donc pas la suppression de la Compensation comme l’a fait Benkirane pour certains produits mais la personnalisation de l’aide et de la subvention afin que seuls les démunis puissent en profiter. Ça se fait en France, ça se fait au Maroc pour la santé (Ramed), ça se fait pour les pêcheurs (gasoil moins cher...), ça se fait pour les agriculteurs (exonération des impôts et taxes)...pour quoi ça ne se ferait pas pour les démunis en utilisant le montant du SMIG comme plafond ou le seuil de pauvreté pour attribuer des aides personnalisées et nominatives pour le butane, le sucre et tous les produits de première nécessité comme l’huile, le thé, la farine.

Le système actuel est inadapté car il distribue plus d’aides aux riches qu’aux démunis à savoir que les industriels, les gros agriculteurs, les grosses entreprises, les cafés-restaurants consomment plus de gaz, plus de farine, plus de sucre, plus d’huile et donc plus de subventions...En voulant aider les démunis l’Etat aide plutôt les industriels et les gros consommateurs des produits de première nécessité.
Il devrait bouger pour cibler les subventions au lieu de les supprimer en jetant de l’huile sur le feu
Ahwal [ MP ]
3 janvier 2018 09:23
Évidemment, c'est la même chose en France. Le client final paye beaucoup plus que les professionnels qui utilisent du gaz pour leur activité et plus que les revendeurs de gaz aux particuliers, étant donné que ces derniers payent déjà un peu plus que les professionnels donc forcément le prix final augmente en conséquence.

C'est la loi du marché.

Mais si on regarde bien bcp de choses sont subventionnées au Maroc. Le problème c'est qu'on a beau augmenter les subventions, si les gens galèrent pour trouver un travail, ç a ne changera rien et quelque soit le prix ça restera difficile pour eux d'accéder aux matières de première nécessité comme le gaz ou les aliments de première nécessité comme la farine.
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook