Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Choc émotionnel
Petite Antigone * [ MP ]
17 janvier 2020 15:41
Salam, coucou tout le monde,

le terme "choc émotionnel" est certainement exagéré, mais bon, je voulais savoir se je suis normale, ou s'il y a des personnes qui sont comme moi.

Pour faire court, j'ai l'impression qu'au moindre petit "choc" émotionnel, je me retrouve bloquée en mode dépression / fatigue / grosse flemme... il me faut quelques jours pour récupérer. Et quand je vais bien, je me dis c'est bon, je vais être forte, etc... mais en fait non, il me faut parfois trois fois rien, voire rien du tout (de conscient du moins), pour que je me replonge dans cet état. J'avoue qu'à la longue ça me fatigue, mais surtout, je n'avance pas dans tout ce que j'entreprend, et je finis par abandonner. Je me sens bloquée par moments.

Bref, je ne sais pas si j'ai été très claire, mais j'espère que vous m'avez comprise/


Merci pour vos réponses.
Belle fin de journée à tous Smiling Smiley



1&2 [ MP ]
17 janvier 2020 15:44
Je pense qu'un choc émotionnelle c un choc fort qui nous suit a vie
1&2 [ MP ]
17 janvier 2020 15:45
Je dirais que tu es sensible plutôt et a un gros coeur
Petite Antigone * [ MP ]
17 janvier 2020 15:49
Oui, je sais que le mot n'est pas approprié. Mais je le ressens quand même comme des petits chocs si tu veux. Rien à voir bien sûr avec la définition médicale.
Citation
Enaya a écrit:
Je pense qu'un choc émotionnelle c un choc fort qui nous suit a vie
PatatiBatata [ MP ]
17 janvier 2020 15:50
essayer peut etre de comprendre ce qui fait resonnance a ces moindres choc émotionnels qchose de pas regler initialement ?
Petite Antigone * [ MP ]
17 janvier 2020 15:51
Oui, tu as raison de me le rappeler...

Merci
Citation
PatatiBatata a écrit:
essayer peut etre de comprendre ce qui fait resonnance a ces moindres choc émotionnels qchose de pas regler initialement ?
whysoseriousssah [ MP ]
17 janvier 2020 15:56
Oui tu m'as l'air très sensible.

Mais faudrait que tu te poses et réfléchisses à la raison pour laquelle "ces petits chocs" t'affectent au point de te sentir aussi mal et travailler là dessus pour éviter de te mettre dans ces états, on peut pas trop savoir à ta place avec le peu d'infos que tu donnes, mais c'est important que tu le fasses si ça t'empoisonne et que ça t'empêche d'avancer.


EDIT j'avais pas vu le message de PatatiBatata je rejoins ce qu'elle dit



Modifié 1 fois. Dernière modification le 17/01/20 15:59 par whysoseriousssah.
Camembert [ MP ]
17 janvier 2020 16:08
Salam

C'est l'hypersensibilité qui fait ça.

J'ai vécu plusieurs chocs émotionnels dans ma vie. Et le dernier, ça a été la cerise sur le gâteau, vraiment.

Il faut forcément du temps pour s'en remettre. Et oui, la dépression fait parti du processus de reconstruction dans ces cas-là. Et ça peut durer des semaines, voire des mois selon le choc reçu ...

Faut apprendre à se détacher de ce qui se trouve et passe ici bas afin d'être la moins impactée possible.

Mais pour une hypersensible, la tâche est rude.

Tu sais, je me suis intéressée au Taoisme. C'est une religion qui est à l'origine du Bouddhisme. ça date du 6e siècle avant Jésus Christ. Le prophète, Lao Tseu, a fini par finir sa vie en partant dans la montagne à dos de buffle et on ne l'a plus jamais revu. On ne sait pas trop si c'est une métaphore ou la réalité, mais ceux qui adhèrent à cette doctrine ont tendance à dire qu'il s'est fait oublié du monde pour disparaître dans l'au delà. Qu'il a trouvé une espèce de portail qui lui permette de ne plus être en contact avec le tumulte de la vie d'ici bas.

Le taoisme, c'est vraiment le fondement de Dieu en soi. Faire le vide pour ne faire qu'un avec Dieu. Alors ils n'utilisent pas la notion de Dieu, c'est comme les Bouddhistes. Mais on est sensé ne faire qu'un avec l'univers tout entier. L'unicité pure. Dieu n'étant pas une personne, mais juste une énergie qui crée.

Bref ... tu vois, l'idée, c'est que pour trouver la paix, il faut parvenir à faire abstraction de tout ce qui est autour de nous. Le monde n'est qu'une illusion, nous sommes nous aussi une illusion. Tout ce qui est réel, c'est ce Tao, ce Soi, Dieu en soi. Cette Paix universelle ressentie.

Tu devrais lire le Tao te King. Je vais te mettre le lien en dessous. C'est une espèce de recueil, une évangile, enfin ... un écrit du prophète destiné à se comporter au mieux pour trouver la paix intérieure. C'est là qu'on y fait mention du yin et du yang. Bref, ce livre est un pure joyau en soi. Et toujours d'actualité, c'est même incroyable.

Au début, on explique en quoi consiste cette religion, comment les gens pratiquent et tout ça. Bon, c'est intéressant en soi, mais si tu veux passer, fais-le. Rentre dans le vif du recueil. Ce livre fait beaucoup de bien à l'âme.

Tao Te King
Petite Antigone * [ MP ]
17 janvier 2020 16:20
Je comprends ce que tu veux dire, mais j'en suis pas encore là. Ça fait son chemin dans ma tête, mais j'ai pas eu le déclic pour l'instant.

Tu sais, pour les chocs, c'est pas forcément des trucs graves, ça peut être une dispute entre les enfants, ou l'un d'eux qui fait une crise, une personne de mon entourage qui va mal, une dispute avec mon mari, etc...
Tu crois que c'est de l'hypersensibilité ?
Citation
Citruss a écrit:
Salam

C'est l'hypersensibilité qui fait ça.

J'ai vécu plusieurs chocs émotionnels dans ma vie. Et le dernier, ça a été la cerise sur le gâteau, vraiment.

Il faut forcément du temps pour s'en remettre. Et oui, la dépression fait parti du processus de reconstruction dans ces cas-là. Et ça peut durer des semaines, voire des mois selon le choc reçu ...

Faut apprendre à se détacher de ce qui se trouve et passe ici bas afin d'être la moins impactée possible.

Mais pour une hypersensible, la tâche est rude.

Tu sais, je me suis intéressée au Taoisme. C'est une religion qui est à l'origine du Bouddhisme. ça date du 6e siècle avant Jésus Christ. Le prophète, Lao Tseu, a fini par finir sa vie en partant dans la montagne à dos de buffle et on ne l'a plus jamais revu. On ne sait pas trop si c'est une métaphore ou la réalité, mais ceux qui adhèrent à cette doctrine ont tendance à dire qu'il s'est fait oublié du monde pour disparaître dans l'au delà. Qu'il a trouvé une espèce de portail qui lui permette de ne plus être en contact avec le tumulte de la vie d'ici bas.

Le taoisme, c'est vraiment le fondement de Dieu en soi. Faire le vide pour ne faire qu'un avec Dieu. Alors ils n'utilisent pas la notion de Dieu, c'est comme les Bouddhistes. Mais on est sensé ne faire qu'un avec l'univers tout entier. L'unicité pure. Dieu n'étant pas une personne, mais juste une énergie qui crée.

Bref ... tu vois, l'idée, c'est que pour trouver la paix, il faut parvenir à faire abstraction de tout ce qui est autour de nous. Le monde n'est qu'une illusion, nous sommes nous aussi une illusion. Tout ce qui est réel, c'est ce Tao, ce Soi, Dieu en soi. Cette Paix universelle ressentie.

Tu devrais lire le Tao te King. Je vais te mettre le lien en dessous. C'est une espèce de recueil, une évangile, enfin ... un écrit du prophète destiné à se comporter au mieux pour trouver la paix intérieure. C'est là qu'on y fait mention du yin et du yang. Bref, ce livre est un pure joyau en soi. Et toujours d'actualité, c'est même incroyable.

Au début, on explique en quoi consiste cette religion, comment les gens pratiquent et tout ça. Bon, c'est intéressant en soi, mais si tu veux passer, fais-le. Rentre dans le vif du recueil. Ce livre fait beaucoup de bien à l'âme.

Tao Te King
UneChouetteMaman [ MP ]
17 janvier 2020 16:25
Je suis exactement comme toi, a la différence que je ne m'en remets jamais finalement. Je suis toujours affaiblie par ces chocs et je ne me relève que très peu pour mieux tomber ensuite... C'est dur
Citation
Antigone 3.0 a écrit:
Salam, coucou tout le monde,

le terme "choc émotionnel" est certainement exagéré, mais bon, je voulais savoir se je suis normale, ou s'il y a des personnes qui sont comme moi.

Pour faire court, j'ai l'impression qu'au moindre petit "choc" émotionnel, je me retrouve bloquée en mode dépression / fatigue / grosse flemme... il me faut quelques jours pour récupérer. Et quand je vais bien, je me dis c'est bon, je vais être forte, etc... mais en fait non, il me faut parfois trois fois rien, voire rien du tout (de conscient du moins), pour que je me replonge dans cet état. J'avoue qu'à la longue ça me fatigue, mais surtout, je n'avance pas dans tout ce que j'entreprend, et je finis par abandonner. Je me sens bloquée par moments.

Bref, je ne sais pas si j'ai été très claire, mais j'espère que vous m'avez comprise/


Merci pour vos réponses.
Belle fin de journée à tous Smiling Smiley



Camembert [ MP ]
17 janvier 2020 16:32
Oui, bien entendu.

En tant qu'hypersensible, tu deviens une véritable éponge à émotions.

Tout comme Edward Cullen lit dans les pensées des gens, toi tu lis dans leurs émotions. Et leurs émotions te traversent littéralement. Une personne triste à côté de toi, même si tu ne la connais pas, tu vas finir par pleurer avec, n'est-ce pas ?

Pour prendre un exemple extrême, prendre le métro aux heures de pointe, c'est l'enfer pour moi. Car je récupère en moi toute l'agressivité des gens autour de moi. Entre ceux qui n'ont pas envie d'aller au boulot, qui vivent des trucs à la noix dans leur couple, qui se sentent dépressifs car seuls dans la vie ou autre ... Bref, il y a combien de gens dans le lot à vraiment être joyeux ... Personne quasiment ... Tout le monde broie plus ou moins du noir. Ben tout ça me traverse. C'est comme si je me remplissais de leurs émotions négatives. Et si je dois aller au boulot à 9h du matin en ayant accumulé toutes ces énergies négatives, ben j'arrive complètement crevée déjà alors que ma journée n'est pas encore commencée.

Et faut encore supporter l'humeur du patron, des collègues ...

Je ne peux pas tenir ce rythme bien longtemps.

C'est en partie pour ça que j'ai fait en sorte de travailler à la maison. Je suis incapable de m'aventurer dehors sans prendre des ondes négatives en pleine figure.

Une véritable éponge qui s'imbibe des humeurs des autres. D'où ma volonté de ne m'entourer que des gens qui me font du bien. Mon mari, mes parents, mes enfants (et encore, avec eux, c'est pas toujours simple) ... Et éviter de sortir aux heures de pointes.

Je fais mes courses le mardi au matin, y'a personne, trop bien. Si je me balade, c'est dans la nature, en pleine semaine, il n'y a personne non plus, trop bien.

Déjà quand j'étais à la fac, je m'arrangeais pour ne pas prendre le métro aux heures de pointes. Je faisais souvent des malaises. Ce n'est pas que de la claustrophobie ou autre ... C'est aussi parce que je suis une véritable éponge à émotions.

Et je crois que c'est ton cas aussi.
Citation
Antigone 3.0 a écrit:
Je comprends ce que tu veux dire, mais j'en suis pas encore là. Ça fait son chemin dans ma tête, mais j'ai pas eu le déclic pour l'instant.

Tu sais, pour les chocs, c'est pas forcément des trucs graves, ça peut être une dispute entre les enfants, ou l'un d'eux qui fait une crise, une personne de mon entourage qui va mal, une dispute avec mon mari, etc...
Tu crois que c'est de l'hypersensibilité ?
Petite Antigone * [ MP ]
17 janvier 2020 16:36
Moi ça dépend des périodes.
En général je relève assez vite, mais s'ils y d'autres facteurs, genre problème de sommeil, c'est compliqué aussi.

Tu fais quoi dans ces moments là ? Tu arrives à prendre soin de toi ?
Citation
UneChouetteMaman a écrit:
Je suis exactement comme toi, a la différence que je ne m'en remets jamais finalement. Je suis toujours affaiblie par ces chocs et je ne me relève que très peu pour mieux tomber ensuite... C'est dur
Petite Antigone * [ MP ]
17 janvier 2020 16:42
Je suis pas aussi sensible que toi, ou du moins j'arrive à rentrer dans ma bulle quand je me retrouve au milieu des gens. D'ailleurs, c'est dans les transports en commun que j'ai le plus d'inspiration, probablement parce que je ne suis pas complètement présente.

Par contre, quand je n'arrive pas à rentrer dans ma bulle, oui, je ressens beaucoup de choses. Je ressens même les différences d'énergies selon les régions, mdr. Depuis je suis à la campagne, je bouge dans plusieurs ville.
Par exemple, à Namur, j'étais étonnée que malgré le monde je ne me sentais pas agressée, Charleroi, étonnamment, ça va aussi, Bruxelles pae contre, c'est l'horreur, il y a vraiment des énergies néfastes, je suis bien contente d'avoir fuit.
Citation
Citruss a écrit:
Oui, bien entendu.

En tant qu'hypersensible, tu deviens une véritable éponge à émotions.

Tout comme Edward Cullen lit dans les pensées des gens, toi tu lis dans leurs émotions. Et leurs émotions te traversent littéralement. Une personne triste à côté de toi, même si tu ne la connais pas, tu vas finir par pleurer avec, n'est-ce pas ?

Pour prendre un exemple extrême, prendre le métro aux heures de pointe, c'est l'enfer pour moi. Car je récupère en moi toute l'agressivité des gens autour de moi. Entre ceux qui n'ont pas envie d'aller au boulot, qui vivent des trucs à la noix dans leur couple, qui se sentent dépressifs car seuls dans la vie ou autre ... Bref, il y a combien de gens dans le lot à vraiment être joyeux ... Personne quasiment ... Tout le monde broie plus ou moins du noir. Ben tout ça me traverse. C'est comme si je me remplissais de leurs émotions négatives. Et si je dois aller au boulot à 9h du matin en ayant accumulé toutes ces énergies négatives, ben j'arrive complètement crevée déjà alors que ma journée n'est pas encore commencée.

Et faut encore supporter l'humeur du patron, des collègues ...

Je ne peux pas tenir ce rythme bien longtemps.

C'est en partie pour ça que j'ai fait en sorte de travailler à la maison. Je suis incapable de m'aventurer dehors sans prendre des ondes négatives en pleine figure.

Une véritable éponge qui s'imbibe des humeurs des autres. D'où ma volonté de ne m'entourer que des gens qui me font du bien. Mon mari, mes parents, mes enfants (et encore, avec eux, c'est pas toujours simple) ... Et éviter de sortir aux heures de pointes.

Je fais mes courses le mardi au matin, y'a personne, trop bien. Si je me balade, c'est dans la nature, en pleine semaine, il n'y a personne non plus, trop bien.

Déjà quand j'étais à la fac, je m'arrangeais pour ne pas prendre le métro aux heures de pointes. Je faisais souvent des malaises. Ce n'est pas que de la claustrophobie ou autre ... C'est aussi parce que je suis une véritable éponge à émotions.

Et je crois que c'est ton cas aussi.
Dinilislam [ MP ]
17 janvier 2020 17:06
Slm alaykoum

C'est tjrs comme ça...un ton un peu trop haut. Un regard un peu de travers. Un bonjour qui n'a pas été rendu. Un sourire non rendu aussi. Et ça me fait mal intérieurement. Je relativise mais la douleur est la...et je sais qu'il faut que j'attende un petit temps pr que sappaise.

On m'a dit de dire les choses en face quand ça se présente. C'est ce que je fais parfois mais même comme ça. Je ressens cette douleur. Car jai l'impression d'en avoir trop dit ou pas assez...

Enfin voilà une estime de sois pas très grande. Mais je pense pas que ce soit le cas pr toi.

Mais moi je crois que c'est une histoire d'estime de moi.

Pr savoir si on s'aime assez. Il faut se demander si on aimerait que nos enfants nous ressemblent trait pr trait et aient le même parcours....apperement si tu réponds non c'est que tu ne t'aimes pas assez...
Camembert [ MP ]
17 janvier 2020 17:09
Tu sais que je pense être autiste. L'autiste EST hypersensible. Mais j'ai d'autres choses en plus qui se greffent là dessus.

Toi tu n'es sans doute qu'une hypersensible. Et entre nous, c'est déjà quelque chose en soi à gérer.
Citation
Antigone 3.0 a écrit:
Je suis pas aussi sensible que toi, ou du moins j'arrive à rentrer dans ma bulle quand je me retrouve au milieu des gens. D'ailleurs, c'est dans les transports en commun que j'ai le plus d'inspiration, probablement parce que je ne suis pas complètement présente.

Par contre, quand je n'arrive pas à rentrer dans ma bulle, oui, je ressens beaucoup de choses. Je ressens même les différences d'énergies selon les régions, mdr. Depuis je suis à la campagne, je bouge dans plusieurs ville.
Par exemple, à Namur, j'étais étonnée que malgré le monde je ne me sentais pas agressée, Charleroi, étonnamment, ça va aussi, Bruxelles pae contre, c'est l'horreur, il y a vraiment des énergies néfastes, je suis bien contente d'avoir fuit.
Petite Antigone * [ MP ]
17 janvier 2020 17:11
Ah oui, quand même, t'es plus sensible que moi je crois.

Je sais pas si c'est une question d'estime de soi. Pour le manque de reconnaissance, peut être, oui. Moi ça ne m'arrive qu'avec des personnes à qui je tiens beaucoup.

Quand j'y pense, maintenant, c'est vrai que c'est souvent lié à ça, ou un manque d'attention ou de soutien... Faut que j'observe tout ça sous cet angle.

Je sais pas ce que je répondrais à la question Perplexe
Citation
Nonmaisouais a écrit:
Slm alaykoum

C'est tjrs comme ça...un ton un peu trop haut. Un regard un peu de travers. Un bonjour qui n'a pas été rendu. Un sourire non rendu aussi. Et ça me fait mal intérieurement. Je relativise mais la douleur est la...et je sais qu'il faut que j'attende un petit temps pr que sappaise.

On m'a dit de dire les choses en face quand ça se présente. C'est ce que je fais parfois mais même comme ça. Je ressens cette douleur. Car jai l'impression d'en avoir trop dit ou pas assez...

Enfin voilà une estime de sois pas très grande. Mais je pense pas que ce soit le cas pr toi.

Mais moi je crois que c'est une histoire d'estime de moi.

Pr savoir si on s'aime assez. Il faut se demander si on aimerait que nos enfants nous ressemblent trait pr trait et aient le même parcours....apperement si tu réponds non c'est que tu ne t'aimes pas assez...
UneChouetteMaman [ MP ]
17 janvier 2020 17:33
Impossible de prendre soin de moi a ces moments là. Je culpabilise. Je me morfonds, je broie du noir...
Citation
Antigone 3.0 a écrit:
Moi ça dépend des périodes.
En général je relève assez vite, mais s'ils y d'autres facteurs, genre problème de sommeil, c'est compliqué aussi.

Tu fais quoi dans ces moments là ? Tu arrives à prendre soin de toi ?
Petite Antigone * [ MP ]
17 janvier 2020 17:59
Je comprends, je culpabilise aussi, mais ça passe plus vite quand je passe au dessus et que je prend le temps de prendre soin de moi...

Citation
UneChouetteMaman a écrit:
Impossible de prendre soin de moi a ces moments là. Je culpabilise. Je me morfonds, je broie du noir...
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook