Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
Le burn out maternel ( ou épuisement maternel).
Cookiz [ MP ]
30 décembre 2018 15:36
bon bah t'as tout dit lol, je n'osais pas lui répondre cela de peur de pointer les papas du doigts mais tu as parfaitement résumé mon ressenti...
quand il a répondu ça j'ai cru au début que c'était une blague....
Citation
amirene a écrit:
salam

une femme qui travaille fait tout ça
elle se lève à 5 ou 6h pour avoir le temps de préparer le bébé et elle, quitte à ne rien manger ou se préparer à moitié pour pouvoir gagner quinze minutes de sommeil
avant d aller prendre les transports où ça pue et ça se bouscule, elle fait un détour de vingt minutes pour poser bébé chez la nounou ou à la crèche
elle ne prend pas de pause déjeuner pour pouvoir partir pas trop tard pour récupérer son enfant et elle redouble d effort pour ne pas passer pour celle qui ne parvient pas à gérer famille et travaille
pour elle, il n est pas question d arriver en retard le soir chez la nounou ou à la crèche qui ferme à 18h30, elle angoisse donc pendant le souci technique ou les bouchons et arrive enfin dans un état de stress qu elle devra vite gérer pour être disponible pour pouvoir enfin s occuper de son enfant et sa maison
elle ne pense même pas qu elle pourrait s asseoir et se reposer quelques minutes, son enfant a besoin qu on s occupe de lui, il faut bien manger le soir, les machines et le ménage l attendent et s il faut se réveiller quatre fois dans la nuit, elle le fera ...

bref, c est un peu ridicule ton descriptif de la journée de l homme et je pense que ça ferait sourire toutes ces mères qui travaillent et même celles qui ne travaillent pas qui n ont jamais de répit si elles ont la malchance d avoir un enfant qui ne dort pas
retrouver son enfant après une longue journée de travail devrait être un bonheur et non une corvée
pour celui qui ne le voit pas de la journée, s en occuper ou jouer avec lui est ce fameux moment de détente tant attendu
quand les hommes jouent avec leur enfant, ils n ont pas à faire ménage et cuisine en parallèle mais beaucoup préfèrent égoïstement rester devant la télé pendant que madame doit manipuler casseroles chaudes et linge sale avec le petit accroché aux jambes
kaloupile [ MP ]
30 décembre 2018 16:51
Oui. Les accidents de la vie, divorce, maladie ...Perplexe
Citation
Insouciance45. a écrit:
... Sauf accident Oups
« Le doute amène l'examen et l'examen la vérité. »
Insouciance45. [ MP ]
30 décembre 2018 17:11
J'avais compris ^^
Citation
kaloupile a écrit:
Oui. Les accidents de la vie, divorce, maladie ...Perplexe
Fassia92 [ MP ]
30 décembre 2018 18:18
En parlant de la dépression de ma maman : je me souviens quand on était petits elle tapait souvent des crises de nerfs, était parfois très triste. Elle était trop exigeante aussi et fallait que tout soit parfait. Elle avait même eu des plaques sur la peau a cause de l’angoisse, des pics de tension ou elle a frisé la folie.
Après je pensais que c’etait lié à l’eloignement Familial essentiellement mais le rôle de maman et d’epouse ne doit pas être facile non plus, et s’y attellée a peine sortie de l´adolescence ça doit pas être évident.
Citation
Umama a écrit:
tu fais bien de parler de nos mamans car justement à un moment j'en pouvais plus de garder tout ça pour moi alors je lui ai parlé à ma grande surprise elle m'a comprise sans me juger car elle s'est reconnue en moi !!
hey oui tout le monde passe leur temps à vanter les mérites de nos mères et leurs fortes épaules mais en fait elles en ont chié mais comme pas parmi, juste qu'elles ne le disaient pas explicitement. ma mère aussi a eu des idées noires surtout qu'elles devaient prendre soin de nous avec le peu qu'on avait. elle m'a dit qu'elle aussi avait traversé une période de dépression sauf qu'à l'époque et encore aujourd'hui c'était tabou et que de toute façon il n'y avait rien à faire.
princesse du 93 [ MP ]
30 décembre 2018 23:45
Salem

Ah la la !!

Ce dont tu parles n'est rien d'autre qu'une dépression post-partum.

Durant la grossesse, le corps créé une hormone qui fait office d'antidépresseurs. Une hormones naturelle .
Cette hormone permet de Supporter les 9 mois de grossesse.

A l'accouchement, cet antidépresseurs naturel chute de redevient a 0.
Cette chute hormonale créé chez 80% des Femmes un Baby blues. Pleur, tristesses, angoisse.
Cela dure en général 3 semaines.


Et malheureusement chez certaines personnes, ce Baby blues se transforme en déprésssion post partum. Et là c'est terrible pour la Femme.


Car c'est une MALADIE. Eh oui une MALADIE qui dure de 6mois jusqu'à 2ans en moyenne.


Comme on en parle pas et c'est tabou, la plupart des Femmes restent a souffrir et son entourage ne l'a comprends pas.


Dans qql cas très rare de dépression post-partum, certaine Femmes entendent des voix et voient des choses qui ne sont pas réelle. C'est ce qu'on appelle une PSYCHOSE PUERPÉRALE. Dans ces cas là, il y a bcp d'infanticide, des mamans qui tuent leur bébé car elles délirent et ne sont pas conscientes.

On entend souvent des histoires de jeune maman ayant tué ou congelé leur bébés.


Les hormone jouent un rôle très important dans le bon fonctionnement du cerveau. Et cela n'est pas connu.

Dès les 1ers signes il faut aller voir un spécialiste.
Cela se soigne très bien et sans conséquence par la suite si c'est pris en charge assez tôt et ça permet d'éviter de graves accidents.

Paix et courage a toutes les mamans.
Fassia92 [ MP ]
31 décembre 2018 11:31
Salam

C’est impressionnant ce que tu racontes ... surtout la partie hallucination j’ignorais que les hormones pouvaient chambouler à ce point.
Allah y 3awen toutes les mamans qui passent par la.
Citation
princesse du 93 a écrit:
Salem

Ah la la !!

Ce dont tu parles n'est rien d'autre qu'une dépression post-partum.

Durant la grossesse, le corps créé une hormone qui fait office d'antidépresseurs. Une hormones naturelle .
Cette hormone permet de Supporter les 9 mois de grossesse.

A l'accouchement, cet antidépresseurs naturel chute de redevient a 0.
Cette chute hormonale créé chez 80% des Femmes un Baby blues. Pleur, tristesses, angoisse.
Cela dure en général 3 semaines.


Et malheureusement chez certaines personnes, ce Baby blues se transforme en déprésssion post partum. Et là c'est terrible pour la Femme.


Car c'est une MALADIE. Eh oui une MALADIE qui dure de 6mois jusqu'à 2ans en moyenne.


Comme on en parle pas et c'est tabou, la plupart des Femmes restent a souffrir et son entourage ne l'a comprends pas.


Dans qql cas très rare de dépression post-partum, certaine Femmes entendent des voix et voient des choses qui ne sont pas réelle. C'est ce qu'on appelle une PSYCHOSE PUERPÉRALE. Dans ces cas là, il y a bcp d'infanticide, des mamans qui tuent leur bébé car elles délirent et ne sont pas conscientes.

On entend souvent des histoires de jeune maman ayant tué ou congelé leur bébés.


Les hormone jouent un rôle très important dans le bon fonctionnement du cerveau. Et cela n'est pas connu.

Dès les 1ers signes il faut aller voir un spécialiste.
Cela se soigne très bien et sans conséquence par la suite si c'est pris en charge assez tôt et ça permet d'éviter de graves accidents.

Paix et courage a toutes les mamans.
princesse du 93 [ MP ]
1 janvier 2019 01:35
Oui malheureusement bcp de personnes l'ignorent.

On critique que souvent les femmes qui tuent leur bébé.
Mais en réalité on ne sait pas ce qu'elle vivent.
Dieu seul sait

Moi même j'étais outrée qd je voyais des mamans tuer leur bébé.
Jusqu'à ce que je passe par cette MALADIE terrible.

En fait c'est terrible aussi bien pour la maman que le bébé.


Eh oui un dérèglement hormonal peut être fatal.


Mais personne ne peut le comprendre.
Cela dit aussi terrible qu'elle soit la dépression post-partum et la psychose puerpérale se soignent très bien qd elles st pris en charge très tôt.


Mais étant une maladie très peu connu peu de personnes en parlent.
Du coup la Maman garde ça pour Elle et des fois le pire peut arriver.

Enfin ,
Pour la posteuse même si tu en est sorti, parles en autour de toi a la pmi, chez une psy. Après plusieurs mois a souffrir l'être humain a besoin de vider son sac a des personnes qui sont bien sûr compétente ds ce domaine.

Courage.
Citation
Fassia92 a écrit:
Salam

C’est impressionnant ce que tu racontes ... surtout la partie hallucination j’ignorais que les hormones pouvaient chambouler à ce point.
Allah y 3awen toutes les mamans qui passent par la.
ryuetken [ MP ]
1 janvier 2019 09:19
Jai pas dis tous les soirs mais une soiree sur 2 ensuite tu dis prendre les transports en commun bah tu oeux en profiter pour fermer les yeux et se reposer ensuite le frigo sa sert aussi a preparer les plats en avance moi qui fait du sport je peux congeler mes repas sur 1 semaine cest juste savoir sorganiser

Apres tu as un agenda dans le telephone cest ton probleme si tu as oublier le pain

Comme je travaille dans le r.h jaurai pas trop de probleme au travail si tu as unnsoucis parle avec le directeur mais cela ne doit pasbimpacter la vie familliale

Le plus important cest lorganisation cest pas parce que je nai pas denfant que je saurai guere men occuper
Citation
EncoreUnBarbu a écrit:
Je suis d'accord avec toi sur le principe, mais entre la théorie et la pratique il y a parfois un gouffre créé par la faiblesse humaine.

C'est facile de dire ça quand on le vit pas, mais essaye de te projeter à la place d'un homme qui se réveille à 6h30, prépare son petit déj (s'il a réussi à se lever à l'heure malgré la fatigue), prends plus d'une heure de transport avec le lot de bousculade et d'odeur qui va avec, arrive au travail avec du retard à cause des soucis de trajets, se prend une remarque de son manager qui n'en a rien à faire qu'en ce moment c'est dur avec le gosse.
Du coup il redouble d'effort au travail en réduisant sa pause dej et oublie par la même occasion de répondre au SMS de sa femme.
Rentre le soir plus tard à cause d'un soucis technique, prend les transports serré comme une sardine et pourtant tellement fatigué.
Rentre chez lui espérant trouver du confort mais se mange un reproche car il n'a pas pris le temps de répondre à madame ni d'aller chercher le pain pour ce soir.
Alors qu'il commençait à goûter un moment de repos en pouvant s'assoir pour la première fois depuis un moment il se mange une remarque comme quoi il n'en fout pas une.
Physiquement et psychologiquement fatigué il se relève, prend sur lui et va chercher le pain dans le froid. Puis reviens en espérant juste retrouver du repos. Puis le soir sa femme lui fait part de son manque d'attention du coup il se force à essayer d'être à l'écoute malgré qu'il ne pense qu'à s'allonger et fermer les yeux.
Et durant la nuit le bébé pleure et faut s'en occuper. Il est 3h du mat' il lui reste à peine 3h de sommeil.
Hop réveil qui sonne et te sort de ta récupération, t'es vraiment cuit de chez cuit mais faut y aller.

Bah à force ça crée le burnout aussi ! Ce que je veux dire c'est que souvent on pointe du doigt l'autre pour le "burnout" mais ce n'est pas forcément le cas. C'est juste que la situation prête à ce genre de chose et il n'y a pas vraiment de responsable. C'est juste la vie avec son lot d'épreuves.

L'avantage d'un couple c'est surtout que quand l'un va mal l'autre peut compenser en redoublant d'effort le temps que l'autre aille mieux et vice-versa.

Mais crois-moi c'est très facile d'imaginer faire des choses alors qu'en ce moment même tu ne ressens ni la fatigue, ni la faim, ni solitude ou autre état négatif.

Moi aussi je me dis "une fois marié je ferais tout le soir comme ça on sera tous les 2 tranquille à se blottir l'un contre l'autre et rigoler devant un film comique".
Mais dans la réalité tu connais tes limites, tu sais que t'as des moments où t'as plus la force et c'est normal. Faut juste savoir communiquer et ne pas retenir en sois les moments où on atteint notre limite sous peine d'exploser un jour.

Bref personne n'est parfait, l'essentiel c'est de connaître ses limites et réfléchir aux améliorations possibles sans se prendre pour Superman car c'est justement là où la chute sera dure !
ryuetken [ MP ]
1 janvier 2019 09:23
Il faut me citer aussi ;-)
Citation
kaloupile a écrit:
Des gens mariés et pas prêts d'être libres sauf accident.
ulyana [ MP ]
1 janvier 2019 15:02
Salam
Un bébé a un rythme ... au départ il faut s y coller
Mais il faut imposer des règles aussi
Avoir des enfants ou un seul c est une question d organisation!
Et le papa doit jouer un rôle même si Mr travaille
Même si Mr est fatigué aussi
Il doit prendre le relai pour que maman souffle un peu
Et c est important!!!!
Pas de place a la culpabilité
Si certaines y arrivent les yeux fermés ben tant mieux pour elles!
Chaque femme est differente et il faut se respecter

Ton bébé a besoin d un cadre
Et aussi d autorité
Il faut lui dire non !
Et le gronder quand il fait qque chose de pas bien comme lever la main sur toi
Dire non c est une question d éducation!!!!

Donner le sein oui ca fait mal au début car il y a des contractions et c est positif car ca permet de remettre l utérus en place et de voir son ventre dégonfler!
On laisse pas bebe au sein
Quand il tête pour se nourrir oui
Mais s il prend ton sein pour rétine ou doudou non

Bebe pleure et bien qu il pleure
Lui mettre un vêtement a toi avec ton odeur...

Avoir un bébé c est génial
Quand ca devient l enfer c est qu il faut se renseigner sur ce qu' on fait de pas bien

Laisser bébé au papa et sortir prendre l air
Ou profiter pour dormir c est essentiel
Et surtout papa qui prend soin de bébé c est construite sa relation avec lui et ca permet d avoir un père investit
Et c est essentiel à l équilibre affectif de bébé quand il grandira

Le problème c est que lorsqu' une femme a une telle expérience avec son premier enfant
Elle se voit pas avoir le second de suite ....
Et c est bien dommage

Citation
Umama a écrit:
Salem 3aleycoum, bonjour ,

depuis un bon moment un sujet me trotte dans la tête, celui du burn out maternel. J'avais envie de vous demander à vous mamans d'ici si vous avez expérimenté ce passage de dépression et d'épuisement ? Vous pouvez le faire anonymement , ici pas de jugement même si je sais que certain(es) ne pourront pas s'empêcher de coller des étiquettes aux autres et de nier leurs difficultés.

Je vous demande cela car je crois que je suis passée par ça, je m'en suis rendue compte sur le tard une fois que j'ai commencé à aller mieux . Le fait d'avoir mis mon fils en crèche a été un grand soulagement et d'avoir recommencé à avoir une vie sociale etc. J'ai peu à peu remonté la pente.
Et vous allez me dire " quoi ? avec un seul enfant , tu as déraillé ?" et bien oui c'est possible . D'ailleurs les femmes au foyer sont souvent les plus touchées contrairement aux idées reçues qui veulent que la femme au foyer n'ait pas le droit de se plaindre puisqu'elle reste à la maison.
Et bien je tiens à demander pardon à toutes les femmes au foyer car je pensais un peu cela aussi... jusqu'à ce que je le devienne le temps de m'occuper de mon fils qui venait de naître.

Pour résumer dès la naissance bébé ne dormait pas plus d'une demi heure seul, constamment au sein et dans mes bras sinon des pleurs. Avait besoin d'être porté h24. Ne faisais jamais de siestes de plus de 30min. Allaitement un vrai calvaire de douleur au début. N'a jamais fait ses nuits.
A l'âge d'un an il a développé l'habitude de me tirer les cheveux et me taper, de jeter ses jouets etc il fait beaucoup de bruits en jouant, à la fin de la journée j'ai la tête grosse comme une pastèque . C'est très fatiguant d'entendre un enfant jeter fort tout ce qu'il trouve. J'étais stressée par rapport aux voisins
. Aujourd'hui hamdoullilah c'est un bébé de 21 mois en bonne santé grâce à Dieu malgré les petits soucis à la crèche. Il a l'habitude de tirer les cheveux et taper les autres.

Je vous raconte cela pour que vous puissiez vous aussi vous confier et me rassurer sur un truc, à savoir que j'étais pas la seule à déchanter après un accouchement. On nous vend un idéal de maman, de bébé mais la réalité c'est que c'est pas si rose tout ça. Je ne sais pas si c'est la fatigue mais je commençais à avoir des idées noires, j'avais une envie de partir , de tout lâcher et m'enfuir. Je me supportais pas car je pensais que j'étais nulle, que je n'arrivais à rien dans la vie etc. C'était vraiment une sale période , hamdoullilah peu à peu avec le temps et de l'aide j'ai commencé à sortir la tête de l'eau.
Un jour je le regardais jouer et il s'est retourné , il m'a sourit et m'a dit " mama caca " en me montrant sa couche . Pour la première il a communiqué clairement et ça m'a fait un boom au coeur . là j'ai compris que ça irait de mieux en mieux.

Quand j'en parlais autour de moi, j'avais l'impression que c'était tabou de dire " oh bah non je ne nage pas dans le "bonheur" de la maternité je galère avec mon gosse". On me disait il y a pire comme situation, oui c'est vrai mais sur le coup ça m'aidait pas d'entendre ça.

et bien non c'est pas tabou, oui la maternité c'est beau , avoir un enfant c'est la plus belle aventure de la vie mais ça peut aussi tourner au cauchemar quand la personne se laisse happer par le burn out.

je vous laisse un lien pour que vous puissiez aller voir de quoi il s'agit , c'est tr_s bien expliqué
[www.popmoms.fr]

merci d'avance pour vos témoignages .
Cookiz [ MP ]
4 janvier 2019 10:35
salam

on a instauré une routine dès qu'on a pu, ça a été une vraie misère de le faire abdiquer car mon fils est un petit dormeur et a beaucoup d'énergie mashALLAH donc les journées étaient excessivement longues quand je m'en occupais seule . Les 8 premiers mois ont été les plus dures de toute ma vie mais Hamdoullilah en y repensant je suis contente d'en être sortie.
pour la routine j'ai tenu bon mais c'est une fois qu'il est entré en crèche que je n'ai plus eu besoin de galérer pour le faire se coucher ou manger .
Papa joue trèèès bien son rôle MashAllah. Y a rien à redire là dessus.
Pour le fait d'avoir laissé bébé au sein, en fait c'était soit ça soit je ne dormais plus , à y refaire je crois que j'aurais refait pareil, comme tu dis, on fait comme on peut .
Pour le 2ème enfant , je ne suis pas prête car j'ai encore besoin de m'en remettre mais je ne suis pas définitivement fermée à cette idée encore moins mon mari mais juste on a besoin d'un temps de " deuil " de cette période difficile . surtout moi...
merci pour tes conseils .
Citation
ulyana a écrit:
Salam
Un bébé a un rythme ... au départ il faut s y coller
Mais il faut imposer des règles aussi
Avoir des enfants ou un seul c est une question d organisation!
Et le papa doit jouer un rôle même si Mr travaille
Même si Mr est fatigué aussi
Il doit prendre le relai pour que maman souffle un peu
Et c est important!!!!
Pas de place a la culpabilité
Si certaines y arrivent les yeux fermés ben tant mieux pour elles!
Chaque femme est differente et il faut se respecter

Ton bébé a besoin d un cadre
Et aussi d autorité
Il faut lui dire non !
Et le gronder quand il fait qque chose de pas bien comme lever la main sur toi
Dire non c est une question d éducation!!!!

Donner le sein oui ca fait mal au début car il y a des contractions et c est positif car ca permet de remettre l utérus en place et de voir son ventre dégonfler!
On laisse pas bebe au sein
Quand il tête pour se nourrir oui
Mais s il prend ton sein pour rétine ou doudou non

Bebe pleure et bien qu il pleure
Lui mettre un vêtement a toi avec ton odeur...

Avoir un bébé c est génial
Quand ca devient l enfer c est qu il faut se renseigner sur ce qu' on fait de pas bien

Laisser bébé au papa et sortir prendre l air
Ou profiter pour dormir c est essentiel
Et surtout papa qui prend soin de bébé c est construite sa relation avec lui et ca permet d avoir un père investit
Et c est essentiel à l équilibre affectif de bébé quand il grandira

Le problème c est que lorsqu' une femme a une telle expérience avec son premier enfant
Elle se voit pas avoir le second de suite ....
Et c est bien dommage
Cookiz [ MP ]
4 janvier 2019 10:42
salam

oui tout à fait, c'est quelque chose qu'énormément de femme ignore, encore pire les hommes ne se doutent absolument de ce qui se trame dans la tête de leurs épouses. La plupart du temps ils sont démunis et ne comprennent pas .
la chute hormonale je l'ai trèèès bien senti , le baby blues s'était transformé en burn out qui s'est transformé en dépression. Je crois à des moments j'en étais consciente car j 'essayais de lutter contre la descente en faisant des trucs que j'aimais faire pour moi mais plus rien ne m’intéressait . J'étais devenue vide.

Le pire c'était les sautes d'humeur car je me voyais agir avec plein d 'entrain à un moment puis 1h après je devenais méchante et puis après léthargique . ça rend dingue.
j'ai fini par en parler mais au bout de 18 mois ....erreur que je ,e referai plus, j'en parle beaucoup autour de moi et je me sens hamdoullilah de mieux en mieux , puis mon fils grandit hamdoullilah donc ça donne espoir .
Citation
princesse du 93 a écrit:
Salem

Ah la la !!

Ce dont tu parles n'est rien d'autre qu'une dépression post-partum.

Durant la grossesse, le corps créé une hormone qui fait office d'antidépresseurs. Une hormones naturelle .
Cette hormone permet de Supporter les 9 mois de grossesse.

A l'accouchement, cet antidépresseurs naturel chute de redevient a 0.
Cette chute hormonale créé chez 80% des Femmes un Baby blues. Pleur, tristesses, angoisse.
Cela dure en général 3 semaines.


Et malheureusement chez certaines personnes, ce Baby blues se transforme en déprésssion post partum. Et là c'est terrible pour la Femme.


Car c'est une MALADIE. Eh oui une MALADIE qui dure de 6mois jusqu'à 2ans en moyenne.


Comme on en parle pas et c'est tabou, la plupart des Femmes restent a souffrir et son entourage ne l'a comprends pas.


Dans qql cas très rare de dépression post-partum, certaine Femmes entendent des voix et voient des choses qui ne sont pas réelle. C'est ce qu'on appelle une PSYCHOSE PUERPÉRALE. Dans ces cas là, il y a bcp d'infanticide, des mamans qui tuent leur bébé car elles délirent et ne sont pas conscientes.

On entend souvent des histoires de jeune maman ayant tué ou congelé leur bébés.


Les hormone jouent un rôle très important dans le bon fonctionnement du cerveau. Et cela n'est pas connu.

Dès les 1ers signes il faut aller voir un spécialiste.
Cela se soigne très bien et sans conséquence par la suite si c'est pris en charge assez tôt et ça permet d'éviter de graves accidents.

Paix et courage a toutes les mamans.
Cookiz [ MP ]
4 janvier 2019 10:52
j'ai l'impression que ta maman gardait beaucoup de chose en elle la pauvre, elle devait être très angoissée par des choses Allahu A3lem.

pour tout te dire, nos mères n'ont pas eu notre chance à savoir pouvoir parler à des gens compétents pour les aider, faire appel à des assoc, des psy etc Hamdoullilah on a tout ça ici.

je pense que ça se voit dans une famille quand la violence physique ou morale, l'absence d'attachement etc y règnent ce sont des signes qu'il y a présence de pathologies mentales ou troubles du comportement .

je trouve qu'on ne prépare pas assez les jeunes filles à ce qu'est véritablement la maternité , à ce que ça engendre non seulement sur le corps mais dans l'esprit surtout. car le corps finit par cicatriser et s'en remettre la plupart du temps mais l'esprit reste comme traumatisé. Personnellement j'ai à peine eu le temps de m'adapter au passage fille -épouse que je devais aussi maintenant m'adapter à mon nouveau statut de maman.

les gens disent " oh c'est bon les femmes font des gosses depuis la nuit des temps sans souci" oui bah y a qu'à voir les traumatismes qu'elles ont involontairement légués à leurs enfants qui se répètent à chaque générations.

enfin c'est vraiment un sujet qui me touche , personnellement on aide pas assez les jeunes mamans à maintenir un équilibre pour ne pas basculer .
Citation
Fassia92 a écrit:
En parlant de la dépression de ma maman : je me souviens quand on était petits elle tapait souvent des crises de nerfs, était parfois très triste. Elle était trop exigeante aussi et fallait que tout soit parfait. Elle avait même eu des plaques sur la peau a cause de l’angoisse, des pics de tension ou elle a frisé la folie.
Après je pensais que c’etait lié à l’eloignement Familial essentiellement mais le rôle de maman et d’epouse ne doit pas être facile non plus, et s’y attellée a peine sortie de l´adolescence ça doit pas être évident.
maraltu [ MP ]
12 janvier 2019 17:14
Salam

Le sujet du burn out est abordé par les professionnels, et aujourd'hui avec internet , les forums tel que celui ci, il y a une possibilité de parler. Ceci dit beaucoup d'ignorance persiste.

Je pense que le fait que les jeunes mamans soient mal informées tient de l'individualisme de notre société. Je m'explique.

On est chacun dans notre confort dans notre bulle, on veut pas être dérangés dans notre routine et parfois on fuit les gens.
Autrefois, les femmes étaient amenées à se rencontrer, discuter, s'entraider, toutes générations confondues, et c'est ainsi que les anciennes partageaient leur expérience, transmettaient leur savoir et leurs astuces aux plus jeunes, quelque soit le sujet.
Or de nos jours, ce genre de réunion inter-générationnelles n'est plus aussi courant sauf les personnes avec une grande famille qui peuvent se réunir régulièrement.

Les mamans n'hésitez pas à parler à plusieurs personnes, pro ou amies, vous trouverez tôt ou tard qqun qui vit la même chose, et surtout restez proches d'Allah.
Cookiz [ MP ]
18 janvier 2019 17:58
salam,

je pense qu'outre l'individualisme il y a surtout ce sentiment insupportable qu'en tant que maman on y arrive pas , le fait de se sentir dépassée et épuisée est comme un aveu d'échec et du coup la honte nous empêche d'en parler . A force de vouloir à tout prix atteindre cet idéal de la maman qui assure sur tous les plans , cet idéal qui veut que la maternité soit un épanouissement etc on ose pas s'avouer qu'en fait on en est loin.

Il faut avoir un entourage bienveillant déjà pour oser en parler sinon ça ne fait que renforcer l'isolement de la maman.

je n'ai pas eu à chercher longtemps les femmes qui vivaient la même chose tant on est nombreuse mais la pression sociétale nous empêchait peut être de demander de l'aide au moment où on en avait le plus besoin. Hamdoulilah j'ai un mari en or , une famille formidable mais je pense à toutes celles qui n'ont pas cette chance. C'est terrible , le burn out la dépression font des ravages.
Citation
maraltu a écrit:
Salam

Le sujet du burn out est abordé par les professionnels, et aujourd'hui avec internet , les forums tel que celui ci, il y a une possibilité de parler. Ceci dit beaucoup d'ignorance persiste.

Je pense que le fait que les jeunes mamans soient mal informées tient de l'individualisme de notre société. Je m'explique.

On est chacun dans notre confort dans notre bulle, on veut pas être dérangés dans notre routine et parfois on fuit les gens.
Autrefois, les femmes étaient amenées à se rencontrer, discuter, s'entraider, toutes générations confondues, et c'est ainsi que les anciennes partageaient leur expérience, transmettaient leur savoir et leurs astuces aux plus jeunes, quelque soit le sujet.
Or de nos jours, ce genre de réunion inter-générationnelles n'est plus aussi courant sauf les personnes avec une grande famille qui peuvent se réunir régulièrement.

Les mamans n'hésitez pas à parler à plusieurs personnes, pro ou amies, vous trouverez tôt ou tard qqun qui vit la même chose, et surtout restez proches d'Allah.
maraltu [ MP ]
19 janvier 2019 23:39
Je suis entièrement d'accord, courage à toutes les mamans
Citation
Umama a écrit:
salam,

je pense qu'outre l'individualisme il y a surtout ce sentiment insupportable qu'en tant que maman on y arrive pas , le fait de se sentir dépassée et épuisée est comme un aveu d'échec et du coup la honte nous empêche d'en parler . A force de vouloir à tout prix atteindre cet idéal de la maman qui assure sur tous les plans , cet idéal qui veut que la maternité soit un épanouissement etc on ose pas s'avouer qu'en fait on en est loin.

Il faut avoir un entourage bienveillant déjà pour oser en parler sinon ça ne fait que renforcer l'isolement de la maman.

je n'ai pas eu à chercher longtemps les femmes qui vivaient la même chose tant on est nombreuse mais la pression sociétale nous empêchait peut être de demander de l'aide au moment où on en avait le plus besoin. Hamdoulilah j'ai un mari en or , une famille formidable mais je pense à toutes celles qui n'ont pas cette chance. C'est terrible , le burn out la dépression font des ravages.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook