Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Bourita et Albares se félicitent de la «nouvelle étape» entre le Maroc et...
g
22 septembre 2022 02:02
Une coopération qui est partie pour durer et devenir incontournable et hautement stratégique pour les deux pays.
22 septembre 2022 09:48
Quand je pense qu'il y a encore un an Boukaddoum affirmait que l'Espagne pouvait parler au nom de l'Algérie, ça tombe bien, ils soutiennent la marocanité du Sahara.
22 septembre 2022 10:03
Nous souhaitons la même relation avec la France et l'UE. La proposition marocaine ou le statut co. Pas d'autre alternative.
T
22 septembre 2022 10:32
Salut,
Espérons que l'Espagne ait définitivement tourné la page de la décolonisation ratée, et que la France puisse enfin emprunter le même chemin, celui du pragmatisme et de la rationalité.

Hablo español, je parle en espagnol, cette langue jadis répandue dans tout le Nord comme dans l'extrême Sud du Maroc, qui par l'entêtement des gouvernements franquistes successifs comme ceux qui ont suivi, est progressivement tombée en désuétude, signant une décolonisation ratée.

Une langue de l'occupant, de las zonas españolas occupadas, unas pesetas en monnaie, sans véritable efforts de formation universitaire, vu qu'au lendemain de l'indépendance, les diplômés comme les militaires haut gradés hispanisants se comptaient sur le bout des doigts.

Une position pour préserver l'ignorance des "exploités" et des intérêts (pêche, finances, marchés) espagnols au détriment de ceux marocains, dont ceux de la souveraineté, de l'échange équitable, du développement et de la croissance conjoints (infrastructure tourisme, join venture, etc) espérons révolue.

Entre-temps la population marocaine a plus que doublé, le nombre de bacheliers à explosé, entraînant celui des besoins et changeant de fait les rapports.

La France n'a pas pris conscience de l'évolution des contraintes conséquentes au développement en terme de chômage, de dégradation du niveau de vie, d'immigration, de mort sur les patéras.

Nos anciens ont eu une image négative de la colonisation (gazage espagnol des populations, massacres de la "pacification" française", acculturation, dépossession des terres en pesetas ou en francs sonnants et trébuchants, en papier).

La génération suivante ayant reçu une "formation" francophone limitée en nombre et qualité destinée à faire émerger une élite francophile à connu les espoirs d'une vie meilleure et cette frange de population, autre que les laisser pour compte, a apprécié l'effort des instituteurs, des coopérants, des maîtres et professeurs, alimentant les rangs du lobby francophile tout en restant attachés à leur identité, racines et Institutions.

Pour la génération actuelle, l'image de la France, celle de la dépendance, du néo-colonialisme matériel et culturel, de la mémoire des événements politiques estudiantins et autres (dont ceux de 1971), de la position vis à vis de nos intérêts vitaux dont celui relatif à notre souveraineté, s'est à nouveau ternie et détériorée (laïcité, rapport au voile et à l'islam, coercition économique, division, ONG, langue d'enseignement, etc.). Il n'est guère étonnant de constater la montée en force de l'anglophilie des intellectuels comme des jeunes générations.

La France souhaite exporter sa crise celle conséquente à des coûts de production prohibitifs obérés par une politique sociale de riches endettés, vers les pays de son ancienne aire d'influence avec les déboires qu'elle a connu (Libye, Mali, et autres pays où elle s'est projetée en expéditions militaires) au risque de voir sa monnaie et son crédit perdre leurs éclats.

Win-win ou dépérir, lentement mais sûrement ?
That is the question, d'autant que les problèmes "vitaux" de survie des générations futures touchent non seulement le gouvernement mais tout le peuple.
A
23 septembre 2022 12:58
Je n'arrive pas de comprendre que les gens croient que les gouvernements européens normaliser leur relation avec le Maroc en bassant du régle de gangant-gangant, les états puissants créent leurs relations avec les pays de tiers monde avec de régle gangant-perdant, pour cela leur qualité de vie ( snaté , éducation ) est toujours plus élevé que nôtre.
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook