Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
besoin de conseil , divorce
s
31 mai 2014 19:08
As salam aleykoum

je suis ici à la recherche de conseils et non de jugement ou critique.
je sais que je ne suis pas sur un site religieux, mais je viens quand même vers vous espérant trouver les réponses qu'il me manque.

pour résumer, je suis comme le dit mon pseudo, une française convertie. mariée depuis une douzaine d'année dans le hlel mais sans acte civil.
j'ai mes défauts comme tout être humains, mais j'essaie de m'améliorer avec l'aide d'Allah (azza wa jalla)

mais mon mariage a complètement implosé: pas d'enfants malgré mon désir d'en avoir, mon mari n'en veut pas, c'est une perte d'argent, ça gâche la vie, bien qu'au début de notre mariage il me disait qu'une fois mes études finies on aurait des enfants, puis l'excuse était trouve un travail et au jour d'aujourd'hui je travaille et toujours des excuses.

niveau religion, il ne pratique pas sauf le ramadan. pas de prière, moi, je fais mes prières, difficilement certes mais avec l'aide d'Allah, je fais en sorte de m'améliorer. mais mon mari me met des obstacles pour être une femme pieuse (refuse que je porte le voile, me dit que si je ne fais pas ma prière à l'heure ce n'est pas grave car Allah est pardonneur, mais moi je tente de faire mon maximum pour prier à l'heure, il n'y a que quand je travaille que je ne peux pas mais quand je rentre je m'empresse de rattraper)

mon mari me délaisse, il préfère les soirées chicha entre amis jusque très tard la nuit plutôt que de passer du temps avec moi en usant de ruses pour provoquer un souci et sortir énervé et donc ne pas avoir de compte à rendre. et quand il passe du temps avec moi, si je ne m'offre pas à lui H24 alors je ne suis pas digne de profiter de son temps libre.

bon malgré tout ça il a des qualités bien sûr il peut être gentil quand il veut et qu'il n'est pas avec ses amis, mais malheureusement ces derniers temps ses moments de gentillesse ne sont que lorsqu'il qu'il a ses besoins d'homme.

mais ce qui me fait le plus mal dans mon couple, mal physiquement et moralement c'est sa violence et son manque de respect. il a montré son côté violent à peine quelques mois après le mariage et malheureusement comme toute idiote amoureuse, j'ai pardonné la première gifle et ça n'a fait qu'empirer, jusqu'à en arriver à me menacer de me planter. et la violence et les insultes sont pour des futilités (par exemple je me blesse en cuisinant et douillette comme je suis je pleure alors je ne suis qu'une grosse co..e qui ne sait rien faire et qui si je ne ferme pas ma gue..e rapidement il va venir me donner une bonne raison de pleurer.

bref, je ne vais pas raconter plus de détails je pense que vous avez compris ce que j'endure. malgré le fait qu'il peut quand il veut être gentil.

j'ai donc pris la décision de divorcer, mais je sais que la femme doit rester chez son mari pendant le délai de viduité, mais du fait de sa violence j'ai peur. je voulais donc savoir si je peux quitter le domicile conjugal, en sachant que si je fais celà c'est avant tout pour me protéger.

merci à celles et ceux qui me liront et qui pourront me conseiller.
31 mai 2014 19:20
Salam
franchement je sais pas quoi dire, je reste Eye popping smiley
il ne veut pas d'acte civile, ne veut pas d'enfants, ne passe pas de temps avec toi mais a la chicha, te frappe...
en tant que convertie tu dois en plus avoir quelqu'un qui te pousse a etre meilleure dans la religion mais la c'est l'inverse...
je te souhaite bon courage tu en a besoin
B
31 mai 2014 20:14
salam,
et c'est seulement après 12 années de calvaire que tu te dis que peut etre quelque chose cloche ?

franchement je ne sais pas trop quoi te conseiller, j'imagine que tu as déjà la réponse ?

bon courage pour la suite
s
31 mai 2014 20:26
salam,

ibdel merci à toi

barissa tagada, non ce n'est pas maintenant que je comprends que quelque chose cloche, il y a un peu plus de 2ans je lui ai fait comprendre que je ne veux plus de cette vie, il a fait des promesses mais malheureusement ses promesses n'ont pas tenu sur le long terme et c'est redevenu comme avant
M
31 mai 2014 20:44
wa alaykum salam,

Qu'Allah vous vienne en aide, soulage votre douleur, vous accorde davantage de patience et vous rétribue pleinement pour votre courage.
e
31 mai 2014 20:45
Citation
shconvertie a écrit:
...

pour résumer, je suis comme le dit mon pseudo, une française convertie. mariée depuis une douzaine d'année dans le hlel mais sans acte civil.

Perplexe
ça s'appelle du concubinage, pas un mariage.
Moody Smiley
B
31 mai 2014 20:49
Citation
shconvertie a écrit:
salam,

ibdel merci à toi

barissa tagada, non ce n'est pas maintenant que je comprends que quelque chose cloche, il y a un peu plus de 2ans je lui ai fait comprendre que je ne veux plus de cette vie, il a fait des promesses mais malheureusement ses promesses n'ont pas tenu sur le long terme et c'est redevenu comme avant

ba du coup tu veux quoi comme conseils ?
c'est sérieux ma question, jcomprend pas trop ta démarche,
t'as déjà perdu 12 ans de ta vie avec un clochard, qu'attends tu de plus ?
31 mai 2014 20:52
wa alaykoum essalam
Sans indiscrétion, vous avez quel age ?
M
31 mai 2014 20:56
Des fois c'est simple un homme n'écoute pas parce qu'en fasse il voit un gamin capricieux. Généralement quand l'homme a en face de lui une femme qui s'occupe de chez elle qui gère bien son foyer et bien il l'écoute et plutôt deux fois qu'une...
M
31 mai 2014 21:02
Ne divorce pas. Parle lui en lui disant que votre relation se dégrade et qu'il fait que vous en parlez sérieusement
B
31 mai 2014 21:04
Citation
Malik1534 a écrit:
Des fois c'est simple un homme n'écoute pas parce qu'en fasse il voit un gamin capricieux. Généralement quand l'homme a en face de lui une femme qui s'occupe de chez elle qui gère bien son foyer et bien il l'écoute et plutôt deux fois qu'une...

ba voyons Eye rolling smiley
M
31 mai 2014 21:12
C'est une supposition
s
31 mai 2014 21:12
merci à vous pour vos réponses

barissa tagada, ma question est puis je quitter le domicile conjugal sans attendre le délai de viduitè pour des raisons de sécurité.

elbn certes pour l'état français c'est du concubinage, mais je suis mariée religieussement dans le hlel donc pas dans le haram, même si j'avoue avoir voulu l'acte mais je me dis qu'aujourd'hui ça va me simplifier mes démarches.

malik, on dirait que pour toi je suis en tort, mais malgré mes défauts comme tout être humain, j'ai aussi des qualités. j'ai appris la cuisine et je lui prépare de bons petits plats et ce quelque soit l'ambiance à la maison, j'ai appris à cuisiner algérien. je prends soin de ma maison même si j'avoue avoir un peu moins de courage certains jours mais je le fais quand même. et je prends soin de moi, je me fais belle pour lui, certes pas tous les jours mais quand je vois la récompense qu'il m'en donne je pense que toute femme à ma place aurait abandonner les efforts depuis longtemps.
et je lui ai déjà parlé, mais je suis fasse à un mur qui est trop fier pour accepter de voir ses défauts. pour lui il est un homme donc normal de rentrer à pas d'heure par exemple.

serviteur, j'ai 32 ans.
31 mai 2014 21:13
Citation
Malik1534 a écrit:
Des fois c'est simple un homme n'écoute pas parce qu'en fasse il voit un gamin capricieux. Généralement quand l'homme a en face de lui une femme qui s'occupe de chez elle qui gère bien son foyer et bien il l'écoute et plutôt deux fois qu'une...

n'importe quoi, il y a des cas sociaux chez les hommes et les femmes
on pourrait dire la meme chose pour les femmes tu sais
M
31 mai 2014 22:14
Bien sur je confirme aussi pour les hommes
g
1 juin 2014 12:32
Une femme dont le mari ne prie pas, doit-elle se séparer de lui ?
sgfdqhg.gif Une femme dont le mari ne prie jamais, ni en groupe ni individuellement, son mariage est frappé de dissolution, elle n'est plus sa femme et il n'a plus le droit de jouir d'elle, elle est désormais étrangère pour lui.

Elle doit dans ce cas partir chez ses parents et essayer dans la mesure du possible de se débarrasser de cet homme qui a rejeté la foi après avoir été musulman-qu'Allah nous préserve de cela.

Sur ce, je dis, et j'espère que les femmes m'écoutent, que toute femme dont le mari ne prie pas n'est pas autorisée à rester avec lui, fut-ce le temps d'un clin d'œil, même si elle a des enfants de lui, dans ce cas c'est elle qui a le droit de garde, car le mécréant n'a pas de droit à la garde d'un musulman, mais si Allah guide son mari et qu'il retourne à l'Islam et prie, elle revient à lui tant qu'elle est dans son délai de retraite de continence.

Si ce délai expire avant qu'il ne revienne à la prière, la décision ne regarde qu'elle. [1]

[1] Note du traducteur :

Il faut cependant souligner que le shaykh al'Uthaymin -qu'Allah lui soit miséricordieux- a émis cette fatwa dans un pays qui pratique le rite Hanbalite qui excommunie -yukaffiru- celui qui ne prie pas, pays où les juges jugent avec la loi islamique et la rendent exécutoire, et pays où personne n'est censé ignorer que l'abandon de la prière est une mécréance majeure en raison du grand nombre de savants et de prédicateurs qui ne cessent de leur enseigner cela.

Or, dans un pays européen, il n'appartient pas à des individus ou à des groupuscules, souvent excités par le zèle religieux, n'ayant que des connaissances sommaires, voire pas de connaissance, sur les règle restrictives de l'excommunication -dawabit at-takfir-, de juger de la dissolution du mariage d'un couple et de briser un foyer, sous prétexte que l'un des conjoints ne prie pas, pour de nombreuses raison, notamment le fait que cette fatwa est générale, la prononcer comme une sentence et la rende exécutoire dans une affaire particulière, est une mission qui revient au juge islamique affaire particulière, est une mission qui revient au juge islamique (Al-qadi as-shar'i) ou une toute autorité compétente.

Généralement, les actes de mariage, au sein de la communauté musulmane en Europe, à majorité maghrébine Malékite, sont conclu par des imâms eux-mêmes Malékites, qui voient que les deux professions de foi -shahâdatayn- dites par les deux conjoints suffisent pour juger qu'ils sont musulmans, ce qui fait que l'acte de mariage est valable et restera toujours valable, car la question de la mécréance de celui qui ne prie pas, est l'objet d'un différend -khilâf- entre les savants anciens et contemporains.

D'autres raisons peuvent être invoquées mais il n'y a pas lieu de les développer dans un tel document, Allah Est plus Savant.

Tiré du livre questions fréquemment posées par les femmes
Réponses du Shaykh Ibn Sâleh'Uthaymin
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine -


De l’annulation du mariage par le khoul (الخلع)

Sans-titre-1-copie-33.gif

Question :



Une femme s’est séparée de son mari par le Khoul`.


Le tribunal a conclu son verdict par un divorce par le biais du Khoul` avec tous les effets du divorce.


Y a-t-il une différence entre les deux ?


Ont-ils les mêmes jugements religieux?


Qu’Allah vous récompense !



Réponse :



La louange est à Allah, le Souverain des Mondes ; que les éloges d’Allah et Son salut soient pour celui qu’Allah a envoyé comme une miséricorde pour les créatures, ainsi que pour sa famille, ses Compagnons et ses frères jusqu’au Jour de la Rétribution.



Cela dit :



Le Khoul` a lieu par consentement entre le mari et l’épouse.



Si le consentement mutuel n’est point possible, le juge oblige le mari à accepter le Khoul`.



La décision du juge s’appelle le Tatlîq, comme l’indique le hadith rapporté par Ibn `Abbâs رضي الله عنهما selon lequel



«la femme de Thâbit Ibn Qays Ibn Chammâs est allée voir le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم et lui a dit :

«Ô ! Messager d’Allah !

Je n’ai rien à médire de Thâbit Ibn Qays dans son caractère ou sa religion.

Cependant, je déteste la mécréance après l’Islam.»

Alors, le Messager d’Allah صلَّى الله عليه وسلَّم a dit : «Tu lui rends son jardin ?» [Il le lui a donné comme dot].

Elle a dit : «Oui.»

Le Messager d’Allah صلَّى الله عليه وسلَّم a dit à Thâbit Ibn Qays : «Acceptes le jardin et répudies-la.» [1]



Donc, Thâbit et son épouse avaient soumis leur cas au Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم, et le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم lui avait ordonné d’accepter le jardin et de la répudier.



Cela dit, la majorité des savants considèrent le Khoul` comme un divorce Bâ'in (i-e, le mari ne peut la reprendre qu’avec un nouvel acte de mariage) au contraire de ceux qui le considèrent comme une annulation du mariage.



Ce dernier est l’avis le plus correct car le khoul` diffère du divorce par plusieurs aspects, entre autres :



navbits_start.gif Dans le divorce, le mari possède les pleins droits pour la reprise, alors que le Khoul`, comme il a été prouvé par les textes et par consensus, est irréversible.



navbits_start.gif Il a été prouvé par la Sounna et les dires des Compagnons que la période de viduité dans le Khoul` est d’une seule menstrue, alors qu’elle est dans le cas de divorce trois Qouroû' [2].



navbits_start.gif Il a été prouvé par les textes que le Khoul` est permis entre deux divorces et la survenue d’un troisième [après le Khoul`], alors que le divorce est compté parmi les trois, après lesquels la femme ne sera licite à son époux qu’après avoir épousé un autre mari.



De là, les effets du divorce diffèrent de ceux du Khoul` et s’en démarquent.



C’est cela qui est considéré du point de vue du fiqh, mais ce qui est pris en compte est ce que décident les tribunaux en matière de statut personnel.



Et le savoir est auprès d’Allah ; nous concluons en disant : la louange est à Allah, le Souverain des Mondes, qu’Allah honore et salue notre Prophète Muhammad, sa famille, ses Compagnons et ses frères jusqu’au Jour de la Rétribution.



[1] Rapporté par Boukhâri dans son Sahih (4971) ; par Nassâ'i dans ses Sounanes (3463) ; par Ibn Madja dans ses Sounanes (2056), d’après Ibn `Abbâs رضي الله عنهما.

[2] Note du traducteur : c’est-à-dire trois menstrues selon l’avis le plus correct des savants (ou trois mois pour la femme qui n’a pas de menstrues).



Alger, 30 de Rabî` Al-Awwal 1429, Correspondant au 6 avril 2008

copié de ferkous.net



Cheikh Abou Abdil-Mou'az Mouhammad 'Ali Farkouss -
g
1 juin 2014 12:39
Étend donné que tu divorce par khoul'
"Cela dit, la majorité des savants considèrent le Khoul` comme un divorce Bâ'in (i-e, le mari ne peut la reprendre qu’avec un nouvel acte de mariage) au contraire de ceux qui le considèrent comme une annulation du mariage. "

tu n'as pas à rester chez lui car il est pour toi illicite.
s
1 juin 2014 16:27
salam,

merci à vous pour vos réponses.
2 juin 2014 08:42
Citation
shconvertie a écrit:
salam,

ibdel merci à toi

barissa tagada, non ce n'est pas maintenant que je comprends que quelque chose cloche, il y a un peu plus de 2ans je lui ai fait comprendre que je ne veux plus de cette vie, il a fait des promesses mais malheureusement ses promesses n'ont pas tenu sur le long terme et c'est redevenu comme avant
Votre passion va à son terme et il veut à mon avis retrouver sa liberté...C'est plus facile sans enfant et si il y a cette violence soudaine c'est qu'il veut te faire passer un message que tu refuses d'entendre..Bon courage!
s
2 juin 2014 08:54
salam ma sœur

le mariage religieux a été fait comment ?
sa famille était presente?
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook