Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Après le départ de Troussier, à qui le tour ?
N
1 janvier 2006 13:48



Philippe Troussier qu'on présentait comme le sauveur de notre football vient d'asséner à ceux qui l'ont «choisi» à grandes pompes, une claque cinglante. Mais au-delà de ce départ d'un entraîneur qui a prouvé sa totale incompétence avec bon nombre de clubs marocains, dont certains de la division inférieure, il faut bien qu'il y ait quelqu'un qui assume cet échec ! Cet homme était connu de tous les Marocains (dont ceux qui ont tout fait pour précipiter le départ de Zaki) pour être un coach de très bas étage, un homme qui manque de discernement et un interlocuteur dont la communication et la courtoisie ne sont pas son fort.

Les responsables qui nous l'ont «servi» savent à quel point il était indigeste. Ils ont fait fi de toutes les sommations qui leur ont été adressées au sujet de ce bourlingueur.

Les responsables du choix du «technicien» français, en particulier celui qui occupe la fonction de président de la commission provisoire de l'Athlétisme a, selon ses déclarations, associé certains membres de la presse dans la prise de sa décision finale. En fait, ce «recruteur de circonstances» s'est empressé de renvoyer le cadre national, Badou Zaki, comme si c'était une vengeance contre celui qui pourtant a prouvé sa compétence à plus d'un titre.

D'ailleurs, c'est à cet égard qu'il a été élu par le plus grand quotidien arabe «Al Ahram» d'Egypte, comme meilleur entraîneur de 2005. Maintenant que Troussier a plié bagage avec en poche un pactole de 420 millions de centimes de l'argent du contribuable pour le plus court passage (2 mois) qu'un entraîneur ait fait au sein de la sélection nationale, qui en assume la responsabilité ? Si l'on parle de la mise à niveau de notre football, il serait primordial de commencer d'abord par la mise à niveau des dirigeants, dont certains ont sérieusement besoin de preuve de courage : partir sans bruit.

Sous d'autres cieux, tous ceux qui étaient derrière ce choix fort contesté par tous les spécialistes sportifs auraient accompagné le départ du fameux " Sorcier blanc "(sic).

Quant à nos deux cadres nationaux appelés à la rescousse en l'occurrence M'hamed Fakhir et Fehi Jamal, respectivement coach des FAR et DTN, fraîchement nommé, tous s'accordent à reconnaître qu'ils reçu là un véritable cadeau empoisonné de nouvel an. Comment réagirait-on si d'aventure, ils ne réussiraient pas dans leur mission lors de la CAN des pays de Pharaons dans trois semaines ?
source: le matin
**********************************************
j'espère que si ses deux la ne réussissent pas ce qu'ont attend d'eux aucun marocain ne se levera pour faire dire des betises car sela, ils font partis des meilleurs et ils apporteront plus a l'équipe en 3 semaine que Ttroussier en 2 mois Smiling Smiley


b
1 janvier 2006 16:47
Je pense que le nouvel entraineur n'a pas de grosse préssion, car les marocains (certains) fermeront les yeux si d'aventure l'équipe du maroc était éliminé dés le 1er tour.

Son travail sera pri en compte après la can, car lui n'a pas le tps de former une équipe assez compétitive pour cette can, bien que le maroc ait de trés bon joueurs.

Ce que j'attend de cet entraineur c'est qu'il trouve une trés bonne équipe, avec des joueurs qui moullent le mallot, et qu'il nous qualifis pour la prochaine can et surtout pour le mondial.

J'oublais qu'il nous faut un gardien qui ait des c..... dans les matchs important.

Voilà j'spère que jai été assez clair marocaine.
N
1 janvier 2006 20:03
très claire même boms Smiling Smiley
m
1 janvier 2006 20:38

Salem

D’abord bonne année a tous et une bonne » santé !!!

Faite moi rire, le Maroc est democratique mais ils refusent les cretiques d’un entraîneur connu et reconnue .
Pour je les attends à can, et non dans deux ans

Ps : il a emmener le japon en 1/2 en 98
b
1 janvier 2006 21:52
non le japon en 98 a été éliminé dès le 1er tour

en 2002 en 1/8

Mais je n'ai jamais dis que troussier était nul
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook