Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
Qui est Anas Ibno Malek
Frèrdogan [ MP ]
14 avril 2019 16:11
Qui est Anas Ibno Malek ?

Anas Ibno Malek Ibno Nadhr Ibno Damdame Ibno Zayd Ibno Haram Ibno Jondob Ibno Amer ( c’est là où ses ancêtres et ceux de notre Prophète ( asws ) se retrouvent ), puisque l’arrière grand-mère du Prophète est Salma Binto Amro Ibno Zayd Ibn Assad Ibn Khaddach Ibn Amer.

Anas Ibno Malek est un compagnon et n’est pas Malek Ibno Anass ( L’imam Malek du Malékisme ).

Anas Ibno Malek est né à Médine et avait 10 ans lorsque le Prophète a émigré. Sa mère l’a tout de suite présenté au Prophète du fait qu’il savait écrire et pour qu’il le serve. Le Prophète l’a accepté et a invoqué pour lui :

Thabit reported on the authority of Anas:
The Apostle of Allah (ﷺ) came to us and there was none in our house but I, my mother and my aunt Umm Haram. He (the Holy Prophet) said: Stand up so that I may lead you in prayer (and there was no time for prescribed prayer). He led us in prayer. A person said to Thabit: Where stood Anas with him (the Holy Prophet)? He replied: He was on the right side. He then blessed us, the members of the household with every good of this world and of the Hereafter. My mother said: Messenger of Allah (and then, pointing towards Anas, said), here is your little servant, invoke the blessing of Allah upon him too. He then blessed me with every good, and he concluded his blessings for me (with these words): Allah! increase his wealth, and his children and make (them the source of) blessing for him.

حَدَّثَنِي زُهَيْرُ بْنُ حَرْبٍ، حَدَّثَنَا هَاشِمُ بْنُ الْقَاسِمِ، حَدَّثَنَا سُلَيْمَانُ، عَنْ ثَابِتٍ، عَنْ أَنَسٍ، قَالَ دَخَلَ النَّبِيُّ صلى الله عليه وسلم عَلَيْنَا وَمَا هُوَ إِلاَّ أَنَا وَأُمِّي وَأُمُّ حَرَامٍ خَالَتِي فَقَالَ ‏"‏ قُومُوا فَلأُصَلِّيَ بِكُمْ ‏"‏ ‏.‏ فِي غَيْرِ وَقْتِ صَلاَةٍ فَصَلَّى بِنَا ‏.‏ فَقَالَ رَجُلٌ لِثَابِتٍ أَيْنَ جَعَلَ أَنَسًا مِنْهُ قَالَ جَعَلَهُ عَلَى يَمِينِهِ ‏.‏ ثُمَّ دَعَا لَنَا أَهْلَ الْبَيْتِ بِكُلِّ خَيْرٍ مِنْ خَيْرِ الدُّنْيَا وَالآخِرَةِ فَقَالَتْ أُمِّي يَا رَسُولَ اللَّهِ خُوَيْدِمُكَ ادْعُ اللَّهَ لَهُ ‏.‏ قَالَ فَدَعَا لِي بِكُلِّ خَيْرٍ وَكَانَ فِي آخِرِ مَا دَعَا لِي بِهِ أَنْ قَالَ ‏"‏ اللَّهُمَّ أَكْثِرْ مَالَهُ وَوَلَدَهُ وَبَارِكْ لَهُ فِيهِ ‏"‏ ‏.‏

Reference : Sahih Muslim 660 a
In-book reference : Book 5, Hadith 337
USC-MSA web (English) reference : Book 4, Hadith 1389
(deprecated numbering scheme)

Anas Ibno Malek a rapporté environ 546 Hadiths à lui tout seul, ce qui fait de lui le premier rapporteur de hadith unique et sahih.

Il n’a pas participé aux combats à Badr étant encore petit mais il y était présent, il a cependant participé aux autres batailles : Khaybar, Honayne, Ta’if… Il a aussi participé aux côté d’Abou Bakr ( ra ) dans les batailles dites de Ridda contre ceux qui ont retourné leurs veste après le décès du Prophète ( asws ).

Missionné par Abou Bakr pour récolter la Zakat aux Bahreïn, il revient alors que ce dernier est décédé et remet les biens à Omar ( ra ), et participe à la conquête de Farès, … de l’Irak là où l’installe jusqu’à sa mort vers les 92 de l’an H.
Frèrdogan [ MP ]
14 avril 2019 16:14
Il y’a un hadith dans Muslim qui parle de Oummo Soulaym la mère d’Anas à qui un prétendant ( Abou Talha ) avait demandé la main. Elle lui a répondu que des comme lui ne se refusaient pas mais qu’elle était musulmane et que lui ne l’était pas.

Et que s’il embrassait l’Islam elle considèrera sa conversion comme une dot. Il a donc demandé à réfléchir puis est parti vers le Prophète ( asws ) qui, en le voyant venir, a dit à ses compagnons voici Abou Talha venant vers l’Islam. Il s’est donc converti et se sont mariés.

( c'est un petit clin d'oeil à toutes et ceux qui se croient des saints et qui nous inventent des trucs du genre : je me convertis pas pour une femme ou pour un homme mais pour Allah, ceux-là n'ont rien compris à rien. Ils se sont pris pour des prophètes à croire qu'ils vont recevoir une révélation ? Si Allah veut que tu te convertisses, il y a un milliard de situations possibles et parmi elles il y'a le fait qu'Il mette dans ton chemin un homme ou une femme qui, à travers cette personne, tu te convertiras, ça ne signifiera pas que c'est pour elle que tu l'as fait, mais grâce à Allah et à travers cette personne )

Ensuite, Oummu Soulaym accoucha d’un petit garçon qui est tombé malade par la suite. Abou Talha adorait ce gamin et sa maladie l’a rendu triste. Un jour, pendant que le père est dehors, le petit décéde. Abou Talha rentre chez lui, et demande à son épouse, comme à son habitude, des nouvelles du petit, elle lui répond que tout va bien.

Abou Talha dit AlhamdoliLlah et mange, sa femme s’est parfumée et s’est rendue belle pour son mari et est venue vers lui le soir. Après cela, Oummo Soulaym demande à son mari : Si un voisin te prête quelque chose, et que tu profites de cette chose, et qu’il te demande de la lui rendre, lui rendras-tu ? Il répond oui bien sûr. Elle lui dit : de bon cœur ? Il lui répond oui, alors elle lui a dit : Allah t’a prêté notre petit garçon, nous avons profité et Il l’a repris, alors sois patient. In love

Le lendemain Abou Talha se rend vers le Prophète et lui raconte. Le Prophète invoque pour leur soirée de la veille. Quelques temps après, Oummu Soulaym retombe enceinte, et le Prophète leur dit quand Oummu Souleyme accouchera, ramenez-moi le bébé. Une fois pondu ^^, le père ramène le petit garçon vers le Prophète qui lui mâchouille une datte et la lui met dans sa bouche que le petit s’est mis à suçoter. Le Prophète a plaisanté en disant que les Ansars aimaient les dattes et il lui a donné son prénom : AbdoLlah.

Ce AbdoLlah a eu une dizaine de garçons plus tard, tous ont appris le Coran par cœur et l’un d’entre n’est autre qu’Ishaq Ibn AbdiLlah Bni Abi Talha le cheikh de l’Imam Malek.

Ça c’est la maman du bonhomme !

Anas Ibno Malek, appelé par Abou Hamza de la part du Prophète qui le taquinait parfois en l’appelant par : Dhou Louthounayne ( celui qui a deux oreilles ).

Il était devenu très riche, et sa descendance ( enfants et petits enfants ) avait atteint environ 100 âmes de son vivant, mais beaucoup sont ensuite morts durant l’épidémie qu’a connu Al Basra en 69H. Les terres qu’il possédait avaient l’habitude de donner deux fois par an, contrairement aux autres.

Il a eu un accrochage avec Al Hajjaj le gouverneur d’Al Basra en Iraq sous l’ère de Abdolmalik Ibno Marwan ( Bano Omaya ). Al Hajjaj s’est ensuite excusé auprès d’Anas pour ces mots blessants. AbdolMalik Ibno Marwan avait menacé Al Hajjaj de l’humilier en public voir de le tuer, s’il intentait quoi que ce soit qui puisse contrarier l’un des derniers compagnons du Prophète encore en vie.

Al Hajjaj reprochait à Anas ses positions anti Bano Omaya :

- Une quand il s’est mis du côté d’Ali ( ra ) contre Mo’awiya,
- Une quand il s’est mis avec AbdoLlah Bno Zoubayr contre ce même Abdelmalik Ibno Marwane,
- Et une quand il s’est mis avec Abdorrahmane Bno L’ach3at ( Bataille des Qorra’ ) contre encore ce Abdelmalik Ibno Marwan.

Il avait demandé à être lavé par Mohammad Ibno Sirine avant son enterrement, et que l’on joigne avec son corps un bâton appartenant au Prophète ( asws ), ce qui a été fait.

Al Boukhari et Muslim se sont accordés tous les 2 sur 180 hadiths provenant d’Anas Ibno Malek.

Al Boukhari en plus des 180, a aussi cité 80 hadiths seul, quand Muslim en a cité 90 seul en plus des 180 en commun avec Al Bukhari. Ce qui fait au total 350 hadiths dans les deux sahihs.

Le rassemblement des hadiths ne s’est fait officiellement et de manière organisée qu’à l’époque d’Omar Ibn Abdelaziz bien plus tard, mais cela ne veut pas dire qu’aucun hadith n’a été écrit avant.

Anas Ibno Malek donnait une importance capitale à l’écriture du hadith, il conseillait à ses élèves et ses enfants d’écrire ce qu’ils apprenaient.

كما كان أنس حريصًا على تدوين الحديث، فكان يقول لبنيه: «يا بنيّ قيدوا العلم بالكتاب»




Modifié 1 fois. Dernière modification le 14/04/19 16:19 par Frèrdogan.
Arsafil [ MP ]
14 avril 2019 17:20
C'est un très bel exemple de piété que nous a donné cette femme...

J'aimerais beaucoup être comme elle, et ce, sur tous les points... In love



Merci Frèrdogan pour ces informations. Smiling Smiley
La Pensive* [ MP ]
14 avril 2019 17:51
Selem aleykum wa rahamtoullâh

Baraqua Allah fik pour ce très bon rappel. Que DiEu nous permette d’acquérir au moins un peu de leurs nobles qualités.

Allahy jazik bi kheyr.
Frèrdogan [ MP ]
15 avril 2019 13:57
Effectivement, plus on lit leurs histoires, plus on se sent petit.
Nos épreuves actuelles nous paraissent insignifiantes devant les leurs.

A savoir que nous, nous bénéficions de siècles d'histoire derrière nous, d'un tas d'exemple.
Eux, n'avaient personne avant eux, mais leur foi était inébranlable et à toute épreuve.
Quand l'un d'eux croyait, c'était du lourd et sans faille.

Aujourd'hui, un mec comme Abou Talha, ne se serait pas converti, il se serait sûrement dit : Ouais laisses tomber elle ne m'accepte pas comme je suis, elle veut me changer, si ça commence comme ça... lol

Ou encore une femme comme Oum Souleyme aujourd'hui, dirait : s'il se convertit c'est pour Allah et pour sa propre personne, moi je veux une dot de ..., et en perdant son fils elle aurait pensé que parce qu'elle avait épousé un converti et qu'Allah l'aurait puni...

Nous devons perfectionner notre foi, et notre coeur, les purifier de tout ce qui peut les encombrer pour ne garder que l'essentiel et construire par dessus. Eye rolling smiley




Citation
Arsafil a écrit:
C'est un très bel exemple de piété que nous a donné cette femme...

J'aimerais beaucoup être comme elle, et ce, sur tous les points... In love



Merci Frèrdogan pour ces informations. Smiling Smiley
Arsafil [ MP ]
15 avril 2019 14:33
Ah moi tu me connais, si quelqu'un pouvait se convertir pour moi, je serais la plus heureuse du monde. Grinning smiley In love

N'est-ce pas. ptdr

Ce n'est pas tant que nos épreuves paraissent insignifiantes, car on vit les mêmes choses: perte de proche, guerre, etc.

C'est juste que leur foi était bien plus grande et stable que la nôtre, et qu'ils se prenaient moins la tête: ils écoutaient simplement le Prophète (saws), allaient le voir et voilà, tandis que nous, à cause de l'époque dans laquelle nous vivons, nous ne cassons la tête à la moindre ambiguïté, on n'arrive jamais à se mettre d'accord, on se pose beaucoup de questions...

Et personne ne peut nous répondre directement, il faut aller chercher ces réponses dans le Coran, dans des ouvrages qui parfois se contredisent, etc.

Citation
Frèrdogan a écrit:
Effectivement, plus on lit leurs histoires, plus on se sent petit.
Nos épreuves actuelles nous paraissent insignifiantes devant les leurs.

A savoir que nous, nous bénéficions de siècles d'histoire derrière nous, d'un tas d'exemple.
Eux, n'avaient personne avant eux, mais leur foi était inébranlable et à toute épreuve.
Quand l'un d'eux croyait, c'était du lourd et sans faille.

Aujourd'hui, un mec comme Abou Talha, ne se serait pas converti, il se serait sûrement dit : Ouais laisses tomber elle ne m'accepte pas comme je suis, elle veut me changer, si ça commence comme ça... lol

Ou encore une femme comme Oum Souleyme aujourd'hui, dirait : s'il se convertit c'est pour Allah et pour sa propre personne, moi je veux une dot de ..., et en perdant son fils elle aurait pensé que parce qu'elle avait épousé un converti et qu'Allah l'aurait puni...

Nous devons perfectionner notre foi, et notre coeur, les purifier de tout ce qui peut les encombrer pour ne garder que l'essentiel et construire par dessus. Eye rolling smiley
Frèrdogan [ MP ]
15 avril 2019 16:35
Ce n'est pas tant que nos épreuves paraissent insignifiantes, car on vit les mêmes choses: perte de proche, guerre, etc.

On vit certes la même chose des fois, mais notre réaction n'est pas du tout la même que la leur.

Et personne ne peut nous répondre directement, il faut aller chercher ces réponses dans le Coran, dans des ouvrages qui parfois se contredisent, etc.

Je vois ce que tu veux dire, mais tu oublies le fait que quand le Prophète a décédé, la plupart des compagnons voyageaient des jours et des semaines pour entendre directement d'un autre compagnon le hadith qu'il a entendu du prophète. Nous, en deux clics nous avons accès à tous leurs travaux. La clé c'est la langue Arabe c'est tout.

Va dire à quelqu'un de Paris aujourd'hui de voyager avec toi en voiture et seulement 2h pour aller assister un Darss et tu verras ce qu'il va te répondre. ^^

Nous sommes les champions des excuses, et ils sont les champions de la droiture.




Citation
Arsafil a écrit:
Ah moi tu me connais, si quelqu'un pouvait se convertir pour moi, je serais la plus heureuse du monde. Grinning smiley In love

N'est-ce pas. ptdr

Ce n'est pas tant que nos épreuves paraissent insignifiantes, car on vit les mêmes choses: perte de proche, guerre, etc.

C'est juste que leur foi était bien plus grande et stable que la nôtre, et qu'ils se prenaient moins la tête: ils écoutaient simplement le Prophète (saws), allaient le voir et voilà, tandis que nous, à cause de l'époque dans laquelle nous vivons, nous ne cassons la tête à la moindre ambiguïté, on n'arrive jamais à se mettre d'accord, on se pose beaucoup de questions...

Et personne ne peut nous répondre directement, il faut aller chercher ces réponses dans le Coran, dans des ouvrages qui parfois se contredisent, etc.
Arsafil [ MP ]
15 avril 2019 19:39
Oui c'est ça, on vit les mêmes choses mais ces épreuves leur paraissaient insignifiantes (en apparence tout du moins) car ils avaient une meilleure foi que la nôtre.



Oui, bien-sûr, on est fainéants comparés à eux, mais je trouve qu'ils vivaient à une époque où cela paraissait plus simple de suivre le Prophète (saws), déjà parce que beaucoup ont vécu à son époque et juste après sa mort...

Alors que nous, plus les siècles passent, plus on s'éloigne du temps du Prophète, et plus il est difficile de trouver des sources fiables, des auteurs fiables, des récits fiables... Avec internet, l'accès à la connaissance est rendu plus facile et plus rapide, mais l'accès au bullshit aussi... Sad Smiley
Citation
Frèrdogan a écrit:
Ce n'est pas tant que nos épreuves paraissent insignifiantes, car on vit les mêmes choses: perte de proche, guerre, etc.

On vit certes la même chose des fois, mais notre réaction n'est pas du tout la même que la leur.

Et personne ne peut nous répondre directement, il faut aller chercher ces réponses dans le Coran, dans des ouvrages qui parfois se contredisent, etc.

Je vois ce que tu veux dire, mais tu oublies le fait que quand le Prophète a décédé, la plupart des compagnons voyageaient des jours et des semaines pour entendre directement d'un autre compagnon le hadith qu'il a entendu du prophète. Nous, en deux clics nous avons accès à tous leurs travaux. La clé c'est la langue Arabe c'est tout.

Va dire à quelqu'un de Paris aujourd'hui de voyager avec toi en voiture et seulement 2h pour aller assister un Darss et tu verras ce qu'il va te répondre. ^^

Nous sommes les champions des excuses, et ils sont les champions de la droiture.
*TIGELLIUS* [ MP ]
17 avril 2019 16:20
Anas Ibno Malek a rapporté environ 546 Hadiths à lui tout seul, ce qui fait de lui le premier rapporteur de hadith unique et sahih.

Comment est possible que celui qui a été au service du Prophète pendant 10 ans, ait pu rapporter seulement 10% de hadiths par rapport à Abou Horeïra qui fréquenta le Prophète moins de 4 ans ? (5734 hadiths)



Citation
Frèrdogan a écrit:
Qui est Anas Ibno Malek ?

Anas Ibno Malek Ibno Nadhr Ibno Damdame Ibno Zayd Ibno Haram Ibno Jondob Ibno Amer ( c’est là où ses ancêtres et ceux de notre Prophète ( asws ) se retrouvent ), puisque l’arrière grand-mère du Prophète est Salma Binto Amro Ibno Zayd Ibn Assad Ibn Khaddach Ibn Amer.

Anas Ibno Malek est un compagnon et n’est pas Malek Ibno Anass ( L’imam Malek du Malékisme ).

Anas Ibno Malek est né à Médine et avait 10 ans lorsque le Prophète a émigré. Sa mère l’a tout de suite présenté au Prophète du fait qu’il savait écrire et pour qu’il le serve. Le Prophète l’a accepté et a invoqué pour lui :

Thabit reported on the authority of Anas:
The Apostle of Allah (ﷺ) came to us and there was none in our house but I, my mother and my aunt Umm Haram. He (the Holy Prophet) said: Stand up so that I may lead you in prayer (and there was no time for prescribed prayer). He led us in prayer. A person said to Thabit: Where stood Anas with him (the Holy Prophet)? He replied: He was on the right side. He then blessed us, the members of the household with every good of this world and of the Hereafter. My mother said: Messenger of Allah (and then, pointing towards Anas, said), here is your little servant, invoke the blessing of Allah upon him too. He then blessed me with every good, and he concluded his blessings for me (with these words): Allah! increase his wealth, and his children and make (them the source of) blessing for him.

حَدَّثَنِي زُهَيْرُ بْنُ حَرْبٍ، حَدَّثَنَا هَاشِمُ بْنُ الْقَاسِمِ، حَدَّثَنَا سُلَيْمَانُ، عَنْ ثَابِتٍ، عَنْ أَنَسٍ، قَالَ دَخَلَ النَّبِيُّ صلى الله عليه وسلم عَلَيْنَا وَمَا هُوَ إِلاَّ أَنَا وَأُمِّي وَأُمُّ حَرَامٍ خَالَتِي فَقَالَ ‏"‏ قُومُوا فَلأُصَلِّيَ بِكُمْ ‏"‏ ‏.‏ فِي غَيْرِ وَقْتِ صَلاَةٍ فَصَلَّى بِنَا ‏.‏ فَقَالَ رَجُلٌ لِثَابِتٍ أَيْنَ جَعَلَ أَنَسًا مِنْهُ قَالَ جَعَلَهُ عَلَى يَمِينِهِ ‏.‏ ثُمَّ دَعَا لَنَا أَهْلَ الْبَيْتِ بِكُلِّ خَيْرٍ مِنْ خَيْرِ الدُّنْيَا وَالآخِرَةِ فَقَالَتْ أُمِّي يَا رَسُولَ اللَّهِ خُوَيْدِمُكَ ادْعُ اللَّهَ لَهُ ‏.‏ قَالَ فَدَعَا لِي بِكُلِّ خَيْرٍ وَكَانَ فِي آخِرِ مَا دَعَا لِي بِهِ أَنْ قَالَ ‏"‏ اللَّهُمَّ أَكْثِرْ مَالَهُ وَوَلَدَهُ وَبَارِكْ لَهُ فِيهِ ‏"‏ ‏.‏

Reference : Sahih Muslim 660 a
In-book reference : Book 5, Hadith 337
USC-MSA web (English) reference : Book 4, Hadith 1389
(deprecated numbering scheme)

Anas Ibno Malek a rapporté environ 546 Hadiths à lui tout seul, ce qui fait de lui le premier rapporteur de hadith unique et sahih.

Il n’a pas participé aux combats à Badr étant encore petit mais il y était présent, il a cependant participé aux autres batailles : Khaybar, Honayne, Ta’if… Il a aussi participé aux côté d’Abou Bakr ( ra ) dans les batailles dites de Ridda contre ceux qui ont retourné leurs veste après le décès du Prophète ( asws ).

Missionné par Abou Bakr pour récolter la Zakat aux Bahreïn, il revient alors que ce dernier est décédé et remet les biens à Omar ( ra ), et participe à la conquête de Farès, … de l’Irak là où l’installe jusqu’à sa mort vers les 92 de l’an H.
Antispéciste. [ MP ]
17 avril 2019 17:17
Salut,

Tu ne connais pas l'histoire du manteau qui le met à l'abri de tous soupçons ?

Grâce à ça, il a pu retenir absolument TOUT de ce que le prophète saws disait, à la virgule près.

C'est magique tu sais, ça ne s'explique pas..

Citation
TIRAMIGIU a écrit:
Anas Ibno Malek a rapporté environ 546 Hadiths à lui tout seul, ce qui fait de lui le premier rapporteur de hadith unique et sahih.

Comment est possible que celui qui a été au service du Prophète pendant 10 ans, ait pu rapporter seulement 10% de hadiths par rapport à Abou Horeïra qui fréquenta le Prophète moins de 4 ans ? (5734 hadiths)
Frèrdogan [ MP ]
17 avril 2019 21:32
Anas Bno Malek a rapporté 2286 Hadiths qui ont aussi été rapporté par d'autres compagnons que lui.

Il s'est distingué par 546 hadiths dont lui seul les a rapporté. Il faut suivre.

Abou Horayra s'est distingué par 110 Hadiths dont seul Abou Horayra a rapporté.

Comment se fait-il ? Il te répond lui-même :

إنكم تقولون إن أبا هريرة يكثر الحديث عن رسول الله صلى الله عليه وسلم، وتقولون ما بال المهاجرين والأنصار لا يحدثون عن رسول الله صلى الله عليه وسلم بمثل حديث أبي هريرة؟ وأني إخوتي من المهاجرين كان يشغلهم الصفق بالأسواق، وإخواتي من الأنصار يشغلهم عمل أموالهم، وكنت أمرأً مسكيناً من مساكين الصفة ألزم، رسول الله صلى الله عليه وسلم على ملء بطني، فأحضر حين يغيبون، وأعي حين ينسون





Citation
TIRAMIGIU a écrit:
Anas Ibno Malek a rapporté environ 546 Hadiths à lui tout seul, ce qui fait de lui le premier rapporteur de hadith unique et sahih.

Comment est possible que celui qui a été au service du Prophète pendant 10 ans, ait pu rapporter seulement 10% de hadiths par rapport à Abou Horeïra qui fréquenta le Prophète moins de 4 ans ? (5734 hadiths)
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook