Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Affaire Ghali : PP et Vox condamnent les «ingérences» du ministère de la...
9 octobre 2021 17:49
Pour nous ça ne change rien. Il est certain que le gouvernement espagnol a commis un acte grave vis-à-vis de nous en violant sa propre loi. Ses propres responsabilités et les conséquences politiques chez eux sont une affaire interne. Pour nous on voudrait savoir ce qui va changer dans la politique espagnole envers le Maroc autre que "c'est un bon voisin".
Il y en a un qui me répond systématiquement en me disant mais chez eux c'est une démocratie, chez nous celui qui critique on le met en prison.
Je lui fait juste remarquer que les éléments qui sont publiés ici et d'autres publiés avant, dans un vrai pays démocratique conduisent une explosion d'articles dans la presse et à des conséquences politiques même avant un éventuel jugement car ces éléments sont pour l'instant graves. Seul problème: les plaignantes espagnoles ne sont pas blanches européennes.
a
9 octobre 2021 17:50
deballez ,deballez, mais la note, il faudra la payer mes amis castillans ! ami oui ! mais client d abord !
9 octobre 2021 18:00
C'est juste la tambouille politique espagnol, le PP et Vox prennent comme pretexte l'histoire de l'espagnol de l'hopital de Logronès pour mettre des batons dans les roues du PSOE, si cela avait été le PP au pouvoir qui avait commis cette erreur monumentale on aurait eu le PSOE qui aurait fait pareil.
Comme tu signale, cela ne change rien pour nous, vue que lorsque les castillans avait l'espagnol de Logronès sur un lit d'hopital pendant des semaines ils ont organisés une farce de justice pour le sortir en douce du pays.
Maintenant chacun essaie de régler ses comptes.
Moi ce que je vois c'est que maintenant le PSOE essaie d'éviter la confrontation avec nous car il a bien reçu le message 5 sur 5, lis cet article :

Le pôle audiovisuel public espagnol « RTVE » décline une invitation de voyage à Tindouf. Les raisons.

Le directoire de la RTVE, qui regroupe les trois puissants médias étatiques (TVE, RNE et RTVE), a décliné une invitation à un voyage dans les camps de Tindouf. La raison principale en est que ce voyage serait « partial » car « financé par le polisario » et que « le moment est (politiquement) sensible« , compte tenu des efforts déployés actuellement en vue de la restauration des relations entre Madrid et Rabat, sérieusement affectés par le scandale du transfert frauduleux, le 18 avril dernier, du chef des milices séparatistes, le dénommé Brahim Ghali, dans un hôpital de Saragosse.

Il faut noter que c’est la première fois que le pôle RTVE, qui est totalement financé par l’État espagnol et dont les dirigeants sont nommés par le gouvernement, refuse d’accréditer des journalistes pour couvrir une activité de propagande séparatiste financée par Alger, à la seule fin de nuire à l’intégrité territoriale du Maroc.

Malgré le refus du directoire de la RTVE et donc des autorités publiques espagnoles, de soi-disant « conseils d’information » relevant des trois médias du pôle étatique (TVE, RNE et RTVE), majoritairement pro-polisario, ne veulent pas lâcher prise et se sont manifestés, hier via un communiqué, pour exprimer « leur rejet catégorique ».

Ce camp de « fronde » est téléguidé par Podemos (parti d’extrême-gauche et principal soutien du « polisario »), dont deux membres siègent au sein du directoire du pôle public.

Il faut préciser aussi que le « polisario » est lui-même représenté au sein dudit pôle, par une certaine Ebbaba Hmeida, « journaliste » à la Radio Nacional de España (RNE).

En réponse à la décision du directoire de la RTVE, les soi-disant « conseils d’information » feignent l’étonnement arguant du fait qu’ils avaient coutume de couvrir « normalement » les activités organisées à Tindouf.

Une couverture souvent dépourvue d’impartialité, quand on sait que la majorité des médias espagnols, y compris ceux du pôle public, roulent pour la thèse séparatiste prônée par Alger (voir-ci-dessous le communiqué des soi-disant « conseils d’information »).

Sources : [lecollimateur.ma]
Citation
AL MASSIRA a écrit:
Pour nous ça ne change rien. Il est certain que le gouvernement espagnol a commis un acte grave vis-à-vis de nous en violant sa propre loi. Ses propres responsabilités et les conséquences politiques chez eux sont une affaire interne. Pour nous on voudrait savoir ce qui va changer dans la politique espagnole envers le Maroc autre que "c'est un bon voisin".
Il y en a un qui me répond systématiquement en me disant mais chez eux c'est une démocratie, chez nous celui qui critique on le met en prison.
Je lui fait juste remarquer que les éléments qui sont publiés ici et d'autres publiés avant, dans un vrai pays démocratique conduisent une explosion d'articles dans la presse et à des conséquences politiques même avant un éventuel jugement car ces éléments sont pour l'instant graves. Seul problème: les plaignantes espagnoles ne sont pas blanches européennes.
9 octobre 2021 18:15

out ce cirque est destine a reodorer e blason
d une soit disante justice implacable ...


des juges espingouins defenseur de l opprime
qui traquent les ceiminel de guerre
partout ou ils sont lancent des enquetes et des mandats d arret

la le mec est chez eux avec la mobilisation de
leur propres citoyens des témoignages des preuve

et le mec s en sort avec un
"j ai rien fait m'sieu l'juge
et s en va avec les félicitations du jury

elle est pas belle l histoire


le Maroc a souleve la jupe de l Espagne pour montrer
combien sa culotte estait sale et effectivement elle l est
9 octobre 2021 20:19
Monsieur X ne peut être que Pedro Sans Chaise qui gagnerait à s'asseoir sur une dans le bureau du juge.
9 octobre 2021 21:46
Ah parce qu'il y a eu une enquête ??? Je pensais qu'il s'agissait d'une simple pièce de théâtre espagnole où les rôles étaient distribués à l'avance.

Dans cette histoire, la culpabilité incombe à tout le gouvernement espagnol.

Que la droite et l'extrême droite s'insurgent, c'est tout à fait logique, ce sont des réactions électoralistes qui dans le fond ne nous intéressent pas vraiment.
10 octobre 2021 15:54
Sad SmileyNo No Je me permet une petite remarque, il ne faut pas insulté, il faut respecter l'Espagne en tant que pays frère, utilisé les termes vulgaires et imagés sur la jupe de l'Espagne n'est pas digne de la sagesse et de l'élégance des marocains. Je suis désolé mais l'Espagne on peut s'entendre avec elle pour peu que l'on soit ferme et civilisé, tandis qu'avec la Junte des assassins, pas moyen car les crapules cela n'a pas de cerveau.
Citation
ssoum a écrit:
out ce cirque est destine a reodorer e blason
d une soit disante justice implacable ...


des juges espingouins defenseur de l opprime
qui traquent les ceiminel de guerre
partout ou ils sont lancent des enquetes et des mandats d arret

la le mec est chez eux avec la mobilisation de
leur propres citoyens des témoignages des preuve

et le mec s en sort avec un
"j ai rien fait m'sieu l'juge
et s en va avec les félicitations du jury

elle est pas belle l histoire


le Maroc a souleve la jupe de l Espagne pour montrer
combien sa culotte estait sale et effectivement elle l est
10 octobre 2021 16:02
Je pense que le Maroc d'un commun accord avec la partie espagnol va tout faire pour que la pseudo affaire de l'Espagnol de Logronès n'atteigne le premier ministre espagnol.
Souvenez-vous du discours de Sa Majesté quand il a sifflé la fin de la recréé, en offrant une porte de sortie honorable à Sanchez, car un animal politique qui perd la face est toujours dangereux, et Sanchez a saisi la balle au bond, compte tenu de la situation intérieur espagnol.

L'intérêt du Maroc ce n'est pas d'avoir un gouvernement espagnol affaibli, non, il a posé ses lignes rouges et le PSOE a compris, d'où l'arrivé d'Albarès et les messages d’apaisement de la partie Espagnol.
Bien entendu le Maroc se méfie maintenant des magouilles politiques espagnole, mais je crois que les deux partis veulent remettre les compteurs à zéro et mettre sur la table tous les dossiers qui posent problèmes.
Le temps nous dira si la crise Hispano-marocaine est une opportunité pour tourner la page des mauvais moment dans l'Histoire qui pèse entre nos deux pays.
Si l'Espagne fait un agiornamento sur son passé colonial sur les trois continents, peut-être que nous pourrons avancer vers la relation exceptionnel qui aurait dû être établi entre nos deux pays depuis des décennies.


Citation
Axis.7 a écrit:
Monsieur X ne peut être que Pedro Sans Chaise qui gagnerait à s'asseoir sur une dans le bureau du juge.
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook