Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Affaire Ghali : Albares ignore des questions sur un présumé rôle du Maroc...
12 octobre 2021 17:11
Mais qu'est-ce que l'on en a à faire de cette histoire de l'Espagnol de Logronès.
Le mal est fait, c'était au mois de Mai qu'il fallait à la justice espagnol se manifester. Discrédité, elle essaie d'enfumé l'opinion publique espagnole et la marocaine, mais personne n'est dupe.
Je suis déçu par la nouvelle ligne de Albarès :

SAHARA MAROCAIN. QUAND LE NOUVEAU MAE ESPAGNOL JOSÉ MANUEL ALBARES REPREND LE PROPOS SCANDALEUX DE SA PRÉDECESSEURE ARANCHA GONZALEZ LAYA

Il s’avère que la crise entre Rabat et Madrid va durer encore longtemps. C’est ce que confirme l’une des premières sorties de José Manuel Albares depuis sa nomination le 10 juillet dernier, en tant que nouveau ministre des Affaires étrangères, en remplacement d’Arancha González Laya.

Interrogé par le journal d’information en ligne El Periódico de España (EPE) sur l’éventualité d’un changement de position sur la question du Sahara, le nouveau chef de la diplomatie espagnole a d’emblée répondu: « Nous défendrons fermement les intérêts de l’Espagne et des Espagnols« .

Cette réponse remet à l’esprit le propos scandaleux tenu il y a maintenant un an par González Laya, quand, au lendemain de la reconnaissance US de la pleine souveraineté du Maroc sur ses Provinces sahariennes, elle s’était fendue sans rougir de cette déclaration inappropriée: « L’Espagne a aussi des intérêts au Sahara occidental« !!!

En faisant sienne la déclaration de sa prédécesseure, qui a comparu dernièrement devant un tribunal de Saragosse dans le cadre de l’affaire du transfert, le 18 avril dernier, sous un faux nom et avec des documents de voyages trafiqués par les services algériens, du chef des milices séparatistes Brahim Ghali vers un hôpital de Logroño, M. Albares a envoyé un très mauvais signal à Rabat.

M. Albares se contredit de manière flagrante quand, d’un côté, il prétend que « de notre part, il y aura toujours du respect pour ce qu’est le Maroc« , et de l’autre, se permet de faire chanter ce même Maroc sur sa première cause nationale, en affirmant sans le moindre scrupule que la question du Sahara serait une question « d’intérêts pour l’Espagne et les Espagnols« .

M. Albares oublie à l’insu de son gré, que son pays a toujours argué de « la légalité internationale » et défendu solennellement la centralité de l’ONU dans le traitement du dossier. Pire encore, en affichant ouvertement des « prétentions » espagnoles sur le Sahara marocain, il s’inscrit à rebours des « principes » onusiens.



Suite en bas :



Modifié 1 fois. Dernière modification le 12/10/21 17:12 par chéri bibi.
12 octobre 2021 17:13
Gazoduc Maghreb-Europe: les intérêts de l’Espagne, d’abord!

Questionné sur l’annonce par Alger de la rupture unilatérale du contrat du gazoduc Maghreb-Europe reliant l’Algérie à l’Espagne, via le territoire marocain, M. Albares a démontré là encore que l’Espagne ne cherchait que ses propres intérêts.

« Nous ne prenons pas les décisions pour les autres gouvernements. Chaque gouvernement prend les siennes et nous les respectons tous », a-t-il réagi, en réponse à une question sur sa récente visite à Alger pour discuter du sort du gazoduc Maghreb-Europe, dont le contrat arrivera à terme le 31 octobre courant.

« En Algérie j’ai été reçu au plus haut niveau. J’ai été reçu par le président, le ministre des Affaires étrangères, le ministre de l’Energie. Cela reflète l’excellent état des relations entre l’Algérie et l’Espagne et la façon dont nous sommes perçus: en tant que pays ami et en tant que partenaire stratégique. J’ai reçu toutes les garanties que l’Algérie respectera les contrats convenus (…) L’Algérie garantit la fourniture de gaz à l’Espagne et satisfera la demande. Concernant le gazoduc, il reste en vigueur jusqu’au 31 octobre et aucune décision définitive n’a encore été prise sur ce qui va se passer« , a-t-il dit.

Et d’ajouter: « Il y a un gazoduc direct, dans lequel des travaux sont en cours pour augmenter sa capacité. Le contrat du gazoduc continuera jusqu’au 31 octobre et après il faudra voir… C’est-à-dire que c’est une décision qui n’appartient pas à l’Espagne (…) Et il existe d’autres moyens de transport comme le GNL [gaz naturel liquéfié]« .


Vous avez dit « nouvelle étape dans la relation avec le Maroc » ?

« L’Espagne regarde vers l’avenir et ce qu’elle veut construire, c’est une relation encore plus confiante avec le Maroc, une relation de respect et de bénéfice mutuels« , a affirmé M. Albares, en réponse à une question sur l’hypothétique « avènement » d’une nouvelle étape dans le chapitre des relations hispano-marocaines.

« Les propos du Roi du Maroc du 21 août avaient aussi cet esprit. Et ils étaient au diapason et ont reçu la réponse du président du gouvernement, du président de la Commission européenne et du président du Conseil européen. Ce que nous voulons, c’est mettre les projecteurs sur l’établissement d’une relation plus solide, plus forte, au 21e siècle« , a-t-il déclaré.

Reste à voir comment cette aspiration commune va se cristalliser, à la lumière de la poursuite inacceptable du chantage espagnol envers le Maroc.

« Nous devons continuer à parler avec le Maroc. L’arrivée de nouveaux ministres est encore très balbutiante. L’important est l’esprit de création de confiance, l’esprit de respect mutuel pour les positions de chacun des pays et nous le faisons dans l’intérêt et le bénéfice mutuel« .

Compte tenu des déclarations de M. Albares, il apparaît à l’évidence que le dégel des relations maroco-espagnoles n’est pas pour bientôt.


sources : [lecollimateur.ma]
12 octobre 2021 17:24
toutes mesure conciliante du Maroc serait consiiderer comme une faiblesse
…..…………..
l accord de peche est bientôt caduque on verra a ce moment ils auront qu a aller pecher sur d autres cote
12 octobre 2021 17:33
Ou sagesse …. Selon le contexte.
Citation
ssoum a écrit:
toutes mesure conciliante du Maroc serait consiiderer comme une faiblesse
…..…………..
l accord de peche est bientôt caduque on verra a ce moment ils auront qu a aller pecher sur d autres cote
12 octobre 2021 17:37
Grinning smiley Le Maroc avec l'affaire de l'espagnol de tindoufstan a reçu de la part des castillans deux choses : la première il ne faut jamais faire confiance aux 3/4 des politiques espagnoles, ce sont les actes qui importe et non le blabla, secondo, ils ont offert au Maroc un argument pour les contrées sur le versant droits de l'homme, eux qui jouent les moralisateurs à longueur de journée sur leur fameux "Estado de derecho", ils ont laissé entré et filé quelqu'un qui est accusé d'avoir fait assassiné des centaines d'espagnoles.
Pour le reste, on jugera d'après les actes.
Citation
ssoum a écrit:
toutes mesure conciliante du Maroc serait consiiderer comme une faiblesse
…..…………..
l accord de peche est bientôt caduque on verra a ce moment ils auront qu a aller pecher sur d autres cote
12 octobre 2021 18:54
Ils sont cernés (les espagnols) par les usa et Israël, l'UE les méprise et ne les aide pas beaucoup. Soit ils font du business d'égal à égal avec nous, soit chacun trace sa route. C'est fini le temps du oui-oui...
12 octobre 2021 20:05
Je serai moins catégorique que toi concernant l'appui de l'Europe aux castillans, on l'a vu avec le coup tordu au parlement européen, c'est la commission qui veut s'éloigné des embrouilles des espagnols, tandis qu'au parlement européen, les castillans disposent d'alliés du côté des crevures écologistes et gauchistes sans oublié certains libéraux.
L'Espagne est par contre dans une situation peu confortable vis à vis du Maroc, car dans le passé elle avait beau jeu de se déclarer non intéressé à l'affaire du Sahara, mais depuis la bombe Trump de décembre 2020, ils ont tombés le masque face au Maroc et se sont retrouvés contredits par leurs actions néfastes dans ce dossier prioritaire pour le Maroc.
Les Espagnols sont en fait inconscient de l'état de faiblesse dans lequel ils se trouvent, quand tu veux joué les gros bras il faut déjà qu'à la maison tout le monde soit derrière toi, mais depuis l'explosion de la question Catalane, l'Espagne est assise sans le savoir sur une véritable bombe car au cas ou certains l'ignore le catalan c'est pas que la catalogne c'est aussi les Baléares et toute la province de Valence, c'est à dire presque toute la façade méditerranéenne de l'Espagne.
Le Maroc n'a jamais appuyé là où cela leurs feraient mal car on a toujours été réglo avec eux, mais un jour ou l'autre si l'Espagne ne reprend pas ses esprits et accepte qu'elle n'est plus une puissance mondiale, la question catalane se posera à tous les marocains.


Citation
Berberi a écrit:
Ils sont cernés (les espagnols) par les usa et Israël, l'UE les méprise et ne les aide pas beaucoup. Soit ils font du business d'égal à égal avec nous, soit chacun trace sa route. C'est fini le temps du oui-oui...
12 octobre 2021 21:08
Oui je fais parfois de l'extrapolation optimiste Grinning smiley
Mais l'UE honnêtement c'est politiquement très faible, le parlement a un rôle presque de figuration, ça commence a imploser de l'intérieur car les peuples européens n'en veulent plus. Le Brexit est loin d'être une anecdote, tu as dû suivre les dernières décisions de la Pologne.
L'Espagne est juste ce qu'elle est en Europe, une puissance médiane, pas plus. J'espère qu'ils seront moins arrogant et plus professionnels avec nous, le gouvernement actuel du Maroc c'est pas le PJD qui ne savait pas ce qu'est le Business. De manière générale l'UE a un intérêt stratégique a parier sur le Maroc. thumbs up

Citation
chéri bibi a écrit:
Je serai moins catégorique que toi concernant l'appui de l'Europe aux castillans, on l'a vu avec le coup tordu au parlement européen, c'est la commission qui veut s'éloigné des embrouilles des espagnols, tandis qu'au parlement européen, les castillans disposent d'alliés du côté des crevures écologistes et gauchistes sans oublié certains libéraux.
L'Espagne est par contre dans une situation peu confortable vis à vis du Maroc, car dans le passé elle avait beau jeu de se déclarer non intéressé à l'affaire du Sahara, mais depuis la bombe Trump de décembre 2020, ils ont tombés le masque face au Maroc et se sont retrouvés contredits par leurs actions néfastes dans ce dossier prioritaire pour le Maroc.
Les Espagnols sont en fait inconscient de l'état de faiblesse dans lequel ils se trouvent, quand tu veux joué les gros bras il faut déjà qu'à la maison tout le monde soit derrière toi, mais depuis l'explosion de la question Catalane, l'Espagne est assise sans le savoir sur une véritable bombe car au cas ou certains l'ignore le catalan c'est pas que la catalogne c'est aussi les Baléares et toute la province de Valence, c'est à dire presque toute la façade méditerranéenne de l'Espagne.
Le Maroc n'a jamais appuyé là où cela leurs feraient mal car on a toujours été réglo avec eux, mais un jour ou l'autre si l'Espagne ne reprend pas ses esprits et accepte qu'elle n'est plus une puissance mondiale, la question catalane se posera à tous les marocains.
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook