Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
affaire anelka raymond : que s'est il passé reelement ?
h
20 juin 2010 17:52
Rien ne va plus au sein de l'équipe de France, qui est en train d'exploser en vol alors même que sa Coupe du monde n'est pas terminée. Après l'affaire Anelka et le renvoi du joueur (lire l'article), la tension est devenue insoutenable, et la scission entre les joueurs et l'encadrement technique apparaît au grand jour. Dimanche, les Bleus ont ainsi refusé de s'entraîner afin d'exprimer leur soutien à Nicolas Anelka, dont l'expulsion du groupe avait été décidée par la FFF et le staff tricolore. Dans la foulée, Jean-Louis Valentin, directeur délégué de la FFF auprès de l'équipe de France, a annoncé qu'il démissionnait. Une scène qui s'est déroulée en public, puisque l'entraînement avait exceptionnellement été ouvert aux spectateurs et à la presse.

Juste avant, un échange très vif avait eu lieu entre Patrice Evra, le capitaine de l'équipe de France et le préparateur physique Robert Duverne. L'incident s'est produit alors que les autres joueurs étaient allés saluer les supporters. Duverne et Evra étaient au centre du terrain lorsque le ton est monté, Raymond Domenech s'est interposé avant qu'Evra s'en aille ensuite rejoindre ses partenaires près du public. Furieux, Robert Duverne jetait son chronomètre à l'autre bout du terrain avant de quitter les lieux. Les joueurs ont alors parlé entre eux et sont retournés vers leur bus, provoquant la colère du directeur de l'équipe de France, Jean-Louis Valentin.

"Je suis écoeuré, je quitte mes fonctions", a lancé Valentin, chef de la délégation tricolore, devant les journalistes présents. "Ils ne veulent pas s'entraîner. Ce qui se passe cet après-midi, c'est un scandale", a-t-il lancé devant la presse en quittant lui-même la pelouse. "C'est un scandale pour les Français, pour les jeunes qui sont venus les voir s'entraner. Je quitte mes fonctions, je quitte la fédération, je n'ai plus rien à faire ici, je rentre à Paris", a-t-il ajouté, visiblement très ému et au bord des larmes.

"NOUS N'OUBLIONS RIEN DE NOS DEVOIRS"

Après une demi-heure passée avec les joueurs dans leur bus, le sélectionneur Raymond Domenech s'est présenté devant la presse pour lire un communiqué. "Tous les joueurs de l'équipe de France sans exception souhaitent affirmer leur opposition à la décision prise par la Fédération Française de Football d'exclure Nicolas Anelka", indique notamment ce communiqué. "Nous regrettons l'incident qui s'est produit à la mi-temps du match France-Mexique, nous regrettons encore plus la divulgation d'un événement qui n'appartient qu'au groupe et inhérent à la vie d'une équipe de haut niveau", explique encore le texte au nom des joueurs. "A la demande du groupe, le joueur mis en cause a engagé une tentative de dialogue. Nous regrettons que sa démarche ait été volontairement ignorée".

"De son côté, la FFF n'a a aucun moment tenté de protéger le groupe", accuse le communiqué des Bleus. "Elle a pris une décision sans consulter l'ensemble des joueurs, uniquement sur la base des faits rapportés par la presse. En conséquence, et pour marquer leur opposition à l'attitude adoptée par les plus hautes instances, l'ensemble des joueurs a décidé de ne pas participer à la séance programmée aujourd'hui" (dimanche). "Nous sommes conscients de nos responsabilités", indiquent cependant les joueurs, "celles de porter les couleurs de notre pays, également celles que nous avons à l'égard de nos supporteurs, des éducateurs, des bénévoles et des innombrables enfants qui ont les Bleus pour modèles". "Nous n'oublions rien de nos devoirs. Nous ferons tout individuellement et bien sûr sur le plan collectif pour que la France mardi retrouve son honneur par une performance enfin positive", conclut le texte, signé "les joueurs de l'équipe de France". "Merci beaucoup, au revoir", a ajouté Raymond Domenech à la fin de sa lecture.
assalam o alykoum
h
20 juin 2010 17:58
je suis d'accord avec eux ... les journalistes se prennent pour des dirigeants de la FFF , se permettent de rabaisser qui ils veulent, de defendre qui ils veulent .... tout ça parce que l'equipe est composée de blacks .. les journalistes se donnent plus de droit sur eux . c'est sur la politique de la communication controlée par la FFF a un peu exaspéré tout le monde. il faut se prendre a la federation et pas aux joueurs.
assalam o alykoum
D
20 juin 2010 19:12
C'est franchement lamentable tout ça mais bon, il semble qu'il fallait s'y attendre et que ça couvait depuis un moment. Heu
f
20 juin 2010 19:48
C'est Dallas!
a
21 juin 2010 12:48
Ils auraient pu attendre le retour au pays pour le sanctionner Heu
¤ [color=blue] Que DIEU [/color] nous pardonne [color=magenta] AMINE [/color] ¤c(__¡__) | [color=blue] c(__¡__) | [/color] [color=magenta] c(__¡_) | [/color]
D
21 juin 2010 19:59
Salam,

Quelques médias s'acharnent à vouloir mettre Zizou en cause, à tel point qu'il a du réagir aujourd'hui :

«Je n'ai jamais eu de feeling avec Raymond Domenech (NDLR : allusion à la mauvaise relation avec le sélectionneur en 2005 avant la Coupe du monde 2006), mais je n'ai jamais eu de problèmes aussi. Quand j'étais joueur, j'ai toujours respecté l'entraîneur et les consignes. J'ai toujours respecté les règles. J'ai été capitaine de cette équipe, je n'ai jamais eu un semblant de faux comportement. Quand j'étais joueur, je n'ai jamais donné mon avis sur une composition d'équipe. Quatre ans après, alors que j'ai arrêté, penser que je puisse appeler des joueurs pour faire pression sur le sélectionneur, c'est grave».

[www.leparisien.fr]
P
21 juin 2010 20:07
slm

mais ce qui me choque ce sont les médias!

je pense qu'l fallait que ça éclate, à un moment donné, on a beau faire semblant, mais tout finit par exploser et pour moi les coupables sont loin d'être les joueurswhistling smiley

les rumeurs fusent, c'est incroyableEye popping smiley
N
27 juin 2010 17:05
que vous soyez footballeur ou non, je vous conseille VIVEMENT d'écouter
ce darss et de méditer longuement dessus. >>> [dourous.files.wordpress.com]

fsfzff
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook