Menu

Breve

Affaire Omar Radi : Imad Stitou accusé de «participation à l'attentat à la pudeur»

Publié
Omar Radi et Imad Stitou. / DR
Temps de lecture: 1'

Le procureur général du roi près la Cour d’appel de Casablanca a déposé une demande au juge d’instruction de la première chambre de la même cour pour mener une enquête à l’encontre du journaliste marocain Imad Stitou. Il est ainsi accusé de «participation à l'attentat à la pudeur d'une femme avec violence» et «participation au viol», rapporte Mohamed Messaoudi, membre de la défense du journaliste et militant Omar Radi.

L’avocat rappelle qu’Imad Stitou est «l’unique témoin du fait que la relation sexuelle entre Omar Radi et son accusatrice était consentie». «Tant que vous êtes au Maroc, ne soyez pas surpris», s’exclame-t-il à la fin.

Fin juillet, le journaliste et militant Omar Radi a été poursuivi en détention provisoire suite à une plainte déposée par Hafsa Boutahar, et sur la base des enquêtes menées par les services de la police judiciaire et de la Gendarmerie royale de Casablanca.

Il est accusé d’«attentat à la pudeur avec violences» et «viol», en plus de l’autre poursuite intentée à son égard, concernant des soupçons de «réception de fonds d'entités étrangères afin de nuire à la sécurité interne de l'Etat» et contact avec «des agents d'un pays étranger afin de nuire à la position diplomatique du Maroc».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/