Menu

Breve

Laâyoune : Une enquête ouverte 9 jours après la création de l’ONG d’Aminatou Haidar

Publié
Aminatou Haidar a réuni, dimanche 20 septembre, ses fidèles dans une maison à Laâyoune, pour lancer «L’Instance sahraouie contre l’occupation marocaine». / DR
Temps de lecture: 1'

Neuf jours après la tenue, à Laâyoune et en plein état d’urgence sanitaire, d’une réunion pour le lancement, par Aminatou Haidar, de son «Instance sahraouie contre l’occupation marocaine», les autorités marocaines viennent de réagir, annonçant l’ouverture d’une enquête judiciaire.

«Suite aux informations véhiculées sur la tenue du soi-disant congrès constitutif de "l'instance sahraouie contre l'occupation marocaine", le parquet a ordonné l’ouverture d’une enquête judiciaire à ce sujet», a annoncé ce mardi le procureur général du roi près la Cour d’appel de Laâyoune.

Et de préciser que «cette enquête judiciaire intervient eu égard à ce que cet acte représente en matière d’atteinte à l’intégrité territoriale du Royaume et comporte des incitations claires à commettre des actes contraire au Code pénal».

Le communiqué précise aussi que cette enquête «permettra de prendre les mesures juridiques adéquates pour préserver l’ordre public et donnera lieu à la sanction juridique pour atteinte à l’intégrité territoriale du Royaume, avec effet de dissuasion à la fois publique et privée garantissant la préservation des constantes nationales».

Dimanche 20 septembre, Aminatou Haidar a réuni ses fidèles dans une maison à Laâyoune, pour lancer «L’Instance sahraouie contre l’occupation marocaine». Le «congrès fondateur» a été dédié à la mémoire de Mohamed Abdelaziz, l’ancien chef du Polisario décédé en 2016.

Le 2 septembre dernier, elle avait annoncé la dissolution du Collectif des défenseurs sahraouis des droits de l’Homme (CODESA).

Une dissolution contestée par ses anciens camarades dans cette ONG, et à leur tête Ali Salem Tamek, qui ont eux aussi tenue, vendredi 25 septembre à Laâyoune, un «congrès» destiné à nommer une nouvelle direction de ce collectif.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/