Menu

Breve

Maroc : Les personnes en situation de handicap doublement impactées par la crise sanitaire

Publié
Photo d'illustration / DR.
Temps de lecture: 2'

Réalisée auprès de 400 personnes, une enquête de Handicap international sur la vulnérabilité en temps de crise, liée à la pandémie du nouveau coronavirus, a montré que les personnes en situation de handicap ont ressenti les contraintes du confinement plus que d’autres populations.

Les effets se sont particulièrement ressentis au niveau des services de santé de base. «Dans chacun des secteurs concernés par l’enquête (santé, réadaptation, services psychosociaux, éducation) plus de 80% voire 90% des personnes interviewées n’avaient pas accès aux services avant la crise», indique l’enquête publiée lundi. La diminution de cet accès a ainsi été «brutale» pour les enfants, au niveau de services pourtant fondamentaux.

Selon Handicap international, cette situation «risque d’engendrer une vague importante de besoins de rééducation de long terme, d’autant plus que de nombreux centres associatifs ne sont pas en mesure d’assumer les dispositions sanitaires imposées pour la reprise des soins».

L’accès à l’éducation reste également un grand défi. Pour cause, «le taux d’accès à l’éducation des enfants handicapés dont les parents ont participé à l’étude est nettement inférieur» à la moyenne nationale, souligne l’ONG. Pour elle, ce point «est révélateur d’un double phénomène : un taux de scolarisation inférieur aux résultats nationaux avant la crise, combiné à un impact plus important du confinement».

«Malgré les efforts réalisés par les pouvoirs publics et leurs partenaires pour la gestion de la crise», les plus vulnérables sont aussi les plus affectés sur le plan socioéconomique, indique encore la même source. En effet, les résultats montrent que le confinement a été «un facteur important d’appauvrissement». 53,8% des interrogés indiquent que leur revenu a diminué depuis mars dernier et 35,8% n’ont plus de revenu principal.

Handicap international rappelle que «l’acteur public a joué un rôle déterminant» dans la réponse à la crise. Cependant, le dispositif des aides pour l’informel montre des failles de ciblage. En chiffres, 39,4% des 18-24 ans «ont pu obtenir une aide financière alors que 70,6% d’entre eux ont connu une baisse de leur revenu et 63,6% n’ont plus de revenu depuis le confinement». Les personnes en situation de handicap ont été 43% à avoir obtenu une aide. «Les personnes handicapées et les jeunes ont très peu bénéficié de ce dispositif», selon l’enquête.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/